Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Printemps de Bourges : Bilan 2015 - Perspectives 2016

Printemps de Bourges : Bilan 2015 - Perspectives 2016

Lors de la dernière journée du Festival, les organisateurs ont dressé un premier bilan de l'édition 2015. En marge de la conférence de presse, Gérard Pont, le nouveau propriétaire, a laissé entrevoir quelques aménagements qu’il souhaiterait réaliser pour 2016.

Printemps de Bourges 2015 - Photo Christian Penin

Daniel Colling, fondateur et Directeur du Festival fait part de ses impressions sur cette édition. Le Printemps a tenu ses promesses et s’est déroulé sereinement, malgré quelques inquiétudes nées lors de la préparation du festival. En raison du 1er mai, il a débuté un vendredi, pour se terminer un mercredi soir. Il n’y avait pas non plus de grande vedette comme c’était le cas par le passé (Stromae, Matthieu Chedid) et les programmateurs ont préféré proposer un plus grand nombre d’artistes. Cela n’a pas eu d’impact sur la fréquentation, les chiffres sont pratiquement équivalents à ceux de l’année précédente : 64 550 billets ont été vendus cette année, contre 64 800 l’année dernière, pour un taux de remplissage équivalent : 92 %. La fréquentation globale a été de 230 000 personnes (240 000 en 2014). Le Festival devrait être bénéficiaire cette année. Côté financier, les recettes proviennent toujours de la billetterie pour un tiers, de l’Etat et des collectivités publiques pour un autre tiers, le secteur privé finançant le dernier tiers. Les entreprises régionales soutiennent de plus en plus le Festival.

Coté artistique, la venue de Juliette Gréco a eu un gros impact et les deux créations présentées (autour de Nina Simone et Elliott Smith) ont été des réussites. Le dispositif des iNOUïS, voué à la découverte de nouveaux artistes à été créé il y a 30 ans cette année. Daniel Colling avoue qu’il n’est pas peu fier du concert final : Izia, The Do et Christine and The Queens (iNOUïS 2012) ont tous les trois fait leurs débuts au Printemps de Bourges. La parole est ensuite donnée à l’équipe de programmation qui confirme les difficultés évoquées ci-dessus, ressenties également par les autres festivals. Beaucoup de jeunes artistes ont été programmés cette année (environ 70 % de la programmation). Les programmateurs ont réussi à rajeunir le festival sans oublier son histoire et son public historique. Leurs coups de coeur : Stephan Eicher, les artistes du Moyen Orient, Juliette Gréco, Izia, …

Que se passera-t-il en 2016 ? Daniel Colling cèdera sa place au 30 juin à un Directeur Opérationnel et sera chargé de l’accompagner durant l’organisation et pendant le prochain festival. Il s’occupera également des évènements spéciaux liés aux 40 ans du festival. On sait déjà qu’un hommage sera rendu à Jacques Rimbault, maire de Bourges de 1977 à 1993, qui a beaucoup œuvré à la création du festival puis pour sa pérennisation.

A la fin de la conférence de presse, la médaille de la ville de Bourges a été remise à Daniel Colling.

Dans une interview vidéo réalisée par les élèves de l’ESJ Pro, Gérard Pont, le nouveau propriétaire du Festival a indiqué ne pas vouloir faire de changements majeurs, la formule fonctionnant bien. Il souhaiterait néanmoins mener à bien quelques changements pour l’année prochaine, notamment faire en sorte que l’on n’entende plus le son du W au Palais d’Auron.

Le 40° Printemps de Bourges aura lieu du mardi 12 avril au dimanche 17 avril 2016.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès