Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > PV : la dérive d’un système ?

PV : la dérive d’un système ?

Dsc00267Ce matin, 8h25. Nous sommes en retard pour déposer mon fils à la halte-garderie. Un enfant chacun dans les bras, nous dévalons l’escalier. La voiture est garée sur une livraison. Catastrophe, la fourrière à deux pas d’enlever la voiture ! Dépose en catastrophe de Madeleine dans son siège auto. Sandrine file voir les contractuelles pour "négocier". J’arrive avec Eliott sur les épaules... le temps de voir le chauffeur de la dépanneuse tenter d’enlever quand même la voiture avec une gamine âgée d’un an à l’intérieur !

Comment pouvons-nous en arriver là ?
Comment les représentants de l’ordre public, nos représentants, peuvent-ils participer à la dérive d’un système qui fait qu’un chauffeur de dépanneuse d’une fourrière privée est prêt à tout pour toucher sa "prime", y compris enlever - je pèse mes mots - un bébé de douze mois ?
Comment des contractuelles peuvent-elles ne pas réagir face à un tel acte - le cautionner, même : le fait d’avoir levé la voiture doit, je l’imagine, déterminer le paiement de la "prime" de la fourrière (135€ de majoration du PV) - puisque la contractuelle est venue vérifier les faits (les roues levées, pas le bébé dans l’auto).

Pas de contestation
Attention ! Je ne remets pas en question le PV. Nous nous sommes garés sur une place de livraison - contraints. Impossible de trouver une place ailleurs dans notre quartier*. C’est interdit. C’est comme cela. La politique de la ville en termes de stationnement est claire et exprimée. C’est bien fait pour nous. Mais il y a quelque chose qui cloche dans le système économique des fourrières parisiennes, c’est certain, je ne suis pas le premier à le dire...

Des conseils
Je ne parle normalement jamais de ma vie privée dans cet espace. Mais, aujourd’hui, j’ai choisi de faire exception : j’ai été choqué par ce qui s’est passé ce matin. Forcément, on est assez sensible à ce qui peut arriver à sa famille. Je n’ai pas été le seul : les passants de la rue Brochant étaient, eux aussi, médusés. Je souhaite ne pas m’arrêter à un coup de gueule (de plus) stérile sur un blog. Si certains d’entre vous connaissent les démarches à suivre pour :
- signaler le comportement inadmissible du chauffeur de la pré-fourrière Pouchet,
- sensibiliser les contractuelles - et ceux qui les managent - chargées du respect du stationnement du XVIIe nord qui préfèrent majorer un PV plutôt que de prendre soin d’un enfant d’un an,
- comprendre cette dérive économique qui transforme les questions de stationnement en business parallèle :
je suis preneur...

*Avec deux enfants âgés de un et deux ans, il est difficile pour Sandrine de se passer de voiture. En ce qui me concerne, je fais mes déplacements entre le bureau et la maison à pied.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Marsu (---.---.59.105) 3 octobre 2005 14:22

    Et puisque la garderie est dans votre quartier, pourquoi ne pas y amener les enfants avec une poussette (engin très pratique, non soumis au code de la route et pouvant, selon les modèles, accueillir plusieurs enfants) puis, le cas échéant, retourner chercher la voiture pour aller travailler ? enfin je dis ça, je ne dis rien...


    • Mathieu (---.---.49.160) 3 octobre 2005 15:11

      Ce qui vous est arrivé est malheureusement la conséquence de la politique de l’Etat qui fait pressions sur tous ses agents pour toujours plus de rentabilité. Concernant votre voiture, il serait temps de faire un effort. Les gens ont toujours un excuse pour ne pas pouvoir se passer de voiture. Ca demande des efforts, j’en suis conscient, mais c’est possible. Et il devient urgent de le faire, notament pour le bien être de deux enfants âgés de un et deux ans...


      • Guillaume Buffet Guillaume Buffet 3 octobre 2005 16:31

        >Marsu, Mathieu,

        Plutôt OK avec vos remarques sur la voiture. Je suis un passionné de vélo, je fais mes déplacements bureau/domicile à pied. Je ne sais pas si vous avez des enfants, mais deux bibous en 14 mois à gérer « en poussette à deux places », c’est certainement possible, mais héroïque.

        J’ai beaucoup voyagé en Italie, là ou les centre-ville sont interdits à la voiture. J’apprécie les effots faits par la municipalité pour limiter la circulation dans Paris. Encore une fois, je ne m’insurge pas contre le PV, mais bien contre la dérive des attitudes... et pour aller déposer les enfants en poussette à la halte-garderie, encore faudrait-il trouver un lieu ou parquer la voiture en attendant.


        • Marsu (---.---.59.105) 3 octobre 2005 17:00

          1- si la garderie est dans leur quartier ils peuvent y aller à poussette (en plus ils sont deux adultes, faut pas déconner)

          2- si la garderie n’est pas dans leur quartier alors le problème se situe au niveau des crêches qui sont en effet très très mal dimensionnées : pass assez de places (ou avec trois ans de liste d’attente !), horaires irréalistes pour quelqu’un qui travaille...

          En plus l’auteur de l’article est assez enclein à l’exagération (au détriment de sa crédibilité, malheureusement) en parlant d’enlèvement d’enfant, etc...

          Après il reste la question des primes à l’enlèvement de voitures pour le personnel de la fourière. Grand débat !

          Je serai volontairement provocateur en disant que s’il n’y avait pas de prime, il faudrait deux jours pour faire enlever un véhicule mal garé...


          • Enoss (---.---.28.77) 3 octobre 2005 17:16

            certes , il n y pas lieu de constester l infraction , mais je souhaiterais dire au 2 rigolos qui ont posté des commentaires du genre , t’ as qu’ a aller a la halte garderie a pied , qu’ ils sont hors sujet . En effet là on ne traite pas de la reduction de la circulation automobile, mais simplement de comment peu ont impliquer la securité un enfant de 1 an dans une simple contravention ? Que comptais t ils faire de lui pendant le trajet ? Arrivé a la fourriere ? Sa vie n aurais pas ete en danger pendant le trajet ?

            Neanmoins, j aimerais simplement attirer votre attention surle fait qu il est extremement dangereux de laisser son enfant dans une voiture en l’ abscence de surveillance ( Kidnapping, Suffocation ect ... ) .

            Pour les dermarches a suivre, faut il encore qu’ il y ai au moins des temoignages a ce moment il peu etre bon de contacter l’ IGS ( Inspection Generale des Services ) ou une Gendarmerie ( vu que vous etiez sur une circonscription police [ Paris ] ).


            • Enoss (---.---.28.77) 3 octobre 2005 17:22

              dans un cas comme ça , les agents auraient plutot du immobiliser le vehicule a l aide par exemple d un sabot, plutot que : d enmener un gosse a la fourriere d inquieter les parents , car y a de quoi etre inquiet, ne pas retrouver sa voiture s est une chose , mais l’ enfant qui etait dedans !!!!!


              • Chem ASSAYAG Chem ASSAYAG 3 octobre 2005 17:43

                Au delà de la situation que vous décrivez et du comportement surréaliste de l’employé de la fourrière et des contractuelles vous abordez indirectement un problème crucial : comment fait-on pour se déplacer à Paris avec des enfants ? Au delà des remarques habituelles du style « vous n’avez qu’à déménager » (toujours très constructif) c’est une question centrale dans le contexte des transports à Paris. Moi je serai ravi de me passer d’une voiture (ce que j’ai fait jusqu’il y ’a quelques années et continue de faire pour mes déplacements personnels) mais comment fait-on pour prendre les transports en commun avec des enfants en bas âge* ? vous avez déjà essayé avec une poussette à la station Chatelet ou St-Lazare ou dans un vieux bus ? Et si vous arrivez dans la rame ou le dit bus vous avez déjà affronté le regard furibard des autres passagers qui vous toisent tel un pestiféré ? Et encore la poussette ça va, mais quid des handicapés en fauteuil ? Pour eux c’est carrèment la jungle. Alors d’accord à 200% pour réduire le poids de la voiture en ville mais avant il faudrait aussi s’intéresser aux problèmes concrets des habitants de façon globale.

                * l’autre option étant évidemment une ville habitée uniquement pas des CSP++ célibataires ou retraités. Pas très exaltant comme projet de société.


                • Marsu (---.---.143.239) 3 octobre 2005 17:45

                  bah oui mais justement le gamin n’a pas été emmené à la fourière et ne l’aurait pas été.

                  Il s’agit juste d’un parent qui a eu peur. Pas de quoi faire un fromage.

                  Certes on était un peu décalé du sujet de l’article au début, mais on venait juste du débat sur l’utilisation de la voiture à Paris, donc la remarque valait le coup smiley


                  • Marsu (---.---.59.105) 3 octobre 2005 17:51

                    D’accord avec Chem : il faut plus de crêches dans les quartiers et un véritable développement du métier de « nounou ».

                    A partir de là, plus besoin de prendre les transports avec des enfants en semaine et le week-end, c’est déjà beaucoup plus cool.


                    • Enoss (---.---.28.77) 3 octobre 2005 18:44

                      > Marsu

                      Si le gamin aurai pas ete enmené par la fourriere alors Pk avoir atelé la voiture ?

                      On n implique pas des enfants dans ce genre de chose ce n’ est pas une raison !


                      • Marsu (---.---.59.105) 3 octobre 2005 19:05

                        Bah, je me mets à la place du gars de la fourière, j’ai un métier qui consiste à enlever les voitures signalées. Là j’en ai une à enlever et il y a un enfant dedans. Les parents sont 10m plus loin en train de papoter avec les contractuelles.

                        Pour gagner du temps, je commence à ateler et quand les parents auront fini de discuter ils viendront prendre le bambin et j’emporterai la voiture.

                        De toute façon le règlement de la fourière lui interdit formellement de transporter un véhicule avec quelqu’un dedans. Il n’a même pas le droit d’emmener le proprio du véhicule jusqu’à la fourière avec lui dans le camion (ce qui pourtant serait parfois pratique pour récupé).

                        Donc là il s’agit soit de la panique exagérée d’un parent, soit d’une faute professionnelle grave. Pas la peine de se mettre en quatre.


                        • Carlos Alberto (---.---.138.196) 3 octobre 2005 21:54

                          Je confirme, et je dirai même que c’est un véritable commerce pour les grandes villes.

                          Pas plus tard qu’il y a une semaine à Barcelone il m’est arrivé la même chose.

                          Je me suis garé à 7h00 du matin dans une rue, ayant vu que d’autres voitures y étaient garées j’ai supposé que c’était bel et bien un emplacement de stationement.

                          Il s’agit bien d’une place de Parking, mais seulement entre 18h et 9h du matin....

                          De retour à 10h, je ne trouve pas ma voiture (alors que j’avais payé un ticket). Je demande au commerçants si ils n’ont pas vu ma voiture, ils me répondent désabusés de ramassez l’autocollant que la fourrière a laissé à l’emplacement où elle se trouvait et d’aller la récupérer...

                          En effet un autocollant avec un plan de l’endroit où aller chercher ma voiture.

                          J’y arrive vers 11h30, première surprise, j’entends parler français, anglais... pas moins de dix propriétaires (touristes) venant s’acquitter de 170 € (+ 50% si plus de 4heures) de taxe au profit des services de la Ville de Barcelone.

                          Pas moins de 200 voitures étaient là alors qu’il ne s’agissait que l’une des 4 fourrières du coin...

                          Pire encore, on ne me demande même pas les papiers de ma voiture ! Ayant payé avec ma Carte Visa il m’a suffit de montrer ma carte d’étudiant pour justifier de mon identité seulement....


                          • (---.---.44.138) 4 octobre 2005 12:04

                            L’employer de la fourrière n’a effectivement pas le droit d’emmener un véhicule avec quelqu’un à l’intérieur.

                            Je me pose une question : n’est-il pas provocateur, voir inconscient, d’installer un bébé dans une voiture alors que l’on sait parfaitement que la fourrière est là pour l’emmener. N’est-on pas dans un de ces cas lamentables ou les parents exposent leurs enfants pour faire pression avant de crier au scandale si l’intimidation n’a pas marché ?


                            • Proof Ok (---.---.28.210) 6 octobre 2005 11:20

                              « Anti » voitures a Paris = beaucoup plus de deux roues motorisees (+ 50% en deux ans )qui polluent 2 a 3 fois plus qu une voiture (etude ADEME recente) ! et maintenant que les deux roues motorisees prennent des PV de stationnement, ils stationnent sur des emplacements voitures , deja que dans le centre ceux ci diminuent tres fortement, il faut « tourner » tres longtemps 30 a 40 minutes quelquefois pour trouver une place = 30 a 40 minutes de plus de pollution ou est la logique ???? J’habite dans le centre, j’ai besoin de mon vehicule pour mon travail, un matin dans ma rue, j’ai vu par ma fenetre un camion enlever la 1ere voiture puis la mienne qui etait la 3eme , quand je lui ai demande pourquoi il n’enlevait pas la deuxieme, il m’a repondu celle ci ne gene pas ! en realite c’etait un vehicile de la fonction publique immatriculee 75N ..... Il en est de meme pour les vehicules des forains du marche, qui mettent un panneau sur leurs vehicules « marche de .... » 2 poids 2 mesures


                              • Stef (---.---.220.88) 6 octobre 2005 20:09

                                je suis d’accord avec la derniere remarque...Rue Louis Blanc à Paris, les « flics » (pas d’autres mots pour la circonstance) peuvent stationner sur la double voie en face du commisariat(même pas sur des places de stationnement, sur la route..). « Mais que fait la Police !!! » Et en plus quand vous marchez sur le trotoir, et que vous croisez l’entrée du commisariat....Faites attention, regardez bien à droite ou à gauche, car un fourgon peut rentrer sans faire attention à vous....vécue la semaine dernière. Mais là, je suis hors sujet, sur les dérives policières


                                • alain le défenseur des parisiens (---.---.214.51) 6 octobre 2005 21:57

                                  Quelle vie trépidante vivez-vous ! Celui-ci dont la fourrière a presque enlever sa voiture ! Quel scandale ! Celui-la constate que forains et fonctionnaires abuser des places libres ! Et cette autre voit les flics et elle ose le dire, oui, se gare en double file ! Et la presse pendant ce temps, loin des vrais problèmes des parisiens, se contente de s’interesser aux immeubles qui brûlent et aux sans-papiers délogés et sans abris en pleine rentrée scolaire. Mais on s’en fout ! Nous on a de vrais problèmes de parisiens !


                                  • polus (---.---.133.175) 7 octobre 2005 14:54

                                    « Catastrophe, la fourrière à deux pas d’enlever la voiture ! Dépose en catastrophe de Madeleine dans son siège auto »

                                    Vous avez peut-être un peu fait exprès de la déposer dans son siège alors que la fourrière allait opérer, mmmm ?


                                    • lerma michel (---.---.63.52) 14 octobre 2005 02:44

                                      Voici 18 mois ,j’ai créé un site sur l’explosion de l’économie paralléle principalement sur Paris.

                                      http://www.usurpateur.com

                                      Car en effet,le role de la police dans un Etat de Droit Republicain c’est d’appliquer les lois de la République et d’assurer la sécurité du citoyen dans le domaine de sa vie quotidienne,afin qu’il puisse vivre HEUREUX dans son pays !

                                      Mais dans la mesure ou l’on demande aux fonctionnaires de faire ,non plus leur métier de base qui consiste à courir après le receleur,le trafiquant ou le voleur ,mais de courir après l’automobiliste ou le motard pour lui mettre un PV et à rémunérer « le fonctionnaire » avec des primes j’ai eu un tel dégout que j’ai créé un site web à la gloire de l’homme est qui est responsable de cette politique.

                                      http://www.usurpateur.com

                                      Oui POLITIQUE car comme vous ,voici déjà 18 mois je la voyais déjà pour en avoir été VICTIME.

                                      En plus,moi tous les flics que j’ai connu ,c’était plutot comme agent de sécurité dans les boites de sécurités privées (la presse en parle de temps en temps)ou il y en avait plein qui faisaient des extras.(Et ça continue !)

                                      On appelle cela EMPLOI DISSIMULE ET FRAUDES FISCALES

                                      ILS Y EN A COMBIEN AUJOURD’HUI QUI METTENT DES PV POUR LES PRIMES ?

                                      La logique est identique,la course au pognon et vous savez ,ils ne gagnent pas beaucoup dans la police ,alors un extra ou des PV ça rapporte du beurre à la maison,car ils sont comme vous,ils ont des crédits,un loyer à payer....

                                      Et la loi est faite pour que vous ne puissiez pas contesté ,donc ils ont le champ libre

                                      Vous me direz que :

                                      la seule fois ou on a ainsi instrumentalisé des « activistes » au sein d’une administration c’était sous le régime de PETAIN !!!

                                      Et bien cette politique est de type PETAINISTE !

                                      je crois que quelqu’un vient d’écrire un bouquin la dessus ,mais moi ça fait 18 mois que je l’avais écris comme quoi !

                                      Voila,pendant que l’économie paralléle explose et touche maintenant TOUT les secteurs de l’économie ,la police dont le role principal dans un Etat de droit républicain était d’appliquer les lois de la République en protégeant le citoyen du receleur et du trafiquant,la police créé maintenant l’insécurité economique et sociale.

                                      Moi,devant ce tel résultat,j’ai déposé plainte avec un courrier recommandée A/R contre l’ancien ministre de l’intérieur Mr DE VILLEPIN ,car cela représente un coût pour le pays ,à la fois de tondre ainsi la population et de tourner la tête devant l’explosion de l’économie parallèle,car lutter contre l’économie parallèle cela ne rapporte pas d’argent alors que mettre des PV c’est déja 1 MILLIARD d’EUROS (les echos) d’argent dans les caisses de l’Etat

                                      La croissance est estimée à 25% par an

                                      Et comme c’est la seule activité qui fonctionne ,vous comprendrez que Mr Chirac ne va pas se passer de cette argent !

                                      Qu’a t-il fait en 10 ans ????

                                      Bonne chance


                                      • Proof OK (---.---.28.210) 14 octobre 2005 12:00

                                        Ce sont les municipalites qui decident de la politique de stationnement et non l’etat !Les français n ont que ce mot a la bouche, l etat, le gouvernement !!! Qui est l’etat posez vous la question : c’est vous car l’etat c’est le contribuable et rien d’autre, l’etat ne fait que gerer et redistribuer l’argent que vous lui confiez.les regles de distribution sont definies par des gens que vous avez elu ! et rien d’autre !


                                        • (---.---.69.4) 2 janvier 2006 12:18

                                          Je me demande effectivement si l’auteur de l’article n’aurrai pas laissé son gamin volontairement dans sa voiture...

                                          Moi même sans voiture et père d’un petit garçon, je confirme néanmoins que le métro en poussette ça reste une épopée assez pénible.


                                          • François Chauvin (---.---.147.69) 2 janvier 2006 12:52

                                            Ce que je trouve complètement fou, c’est que vous vous sentiez, en fin d’article, obligé de vous justifier parce que vous utilisez votre voiture. Mais, on vit (encore) dans un monde libre et utiliser une auto n’a pas besoin de demander une dérogation par référendum pour pouvoir se servir d’un véhicule ! Par ailleurs, je suis bien sûr choqué de ce qui s’est passé et trouve cela inadmissible. Je pense que vous avez la possibilité de relater les faits par courrier au maire, avec copie au procureur de la république, en indiquant précisément tout ce qui peut permettre d’identifier la scène : date et heure précises des faits, personnages présents, etc. Adressez-vous à un avocat, si vous avez souscrit un contrat d’assurance vous faisant bénéficier d’une assistance juridique.


                                            • Feust (---.---.148.26) 18 février 2006 15:21

                                              Bonjour,

                                              j’ai été victime de la même malhonneté du système de fourrière, qui consiste a faire de l’argent facilement en racketant les automobilistes avec la complicité de notre police nationale et/ou municipale.

                                              Comment peux-t-on encore cautionner que nos impots (pour ceux qui en paie, c’est a dire plus beaucoup), puissent servir à embaucher a tour de bras des agents de l’ordre public, qui excellent a distribuer des contravations 24/24 7j/7, au lieu de protéger les citoyens français et les touristes (tant qu’ilsz viennent encore chez nous) ?

                                              La question que tout le monde peut se poser, au regard de ce qui vous est arrivé, est la suivante : « Sur quelles bases juridiques, la fourrière peut procéder à des enlèvements de vehicules, et dans quelles circonstances ? »

                                              Quels sonts nos défenses légales et législatives pour contester ces enlèvements abusifs, et à mon avis, hors la loi ?

                                              Mon histoire : je me suis garé, sur une place non autorisée, 10 minutes pour acheter des fleurs. A mon retour la voiture n’était déjà plus là. En la récupérant, j’ai pu constater qu’il à fallu moins de 24 minutes pour rédiger le PV, poser l’autocollant d’enlèvement, faire venir la fourrière, enlever la voiture, déposer la voiture à la voiture. QUELLE EFFICACITE !!

                                              On peut se demander qui sert d’indic aujourd’hui, compte tenu qu’une dépanneuse intervient en même temps que l’on constate une infraction aux règles de stationnement.

                                              Heureusement que c’est pour le bien de la société française, qui, tout le monde le sait, va tres bien economiquement. Entre le gel des salaires, le carburant qui s’envole, les prix d’acquisitions prohibitifs des voitures, les assurances et les parkings, TOUT A CHACUN A BIEN 170€ a donner pour que le droit soit respecté ; mais l’est-t-il vraiment ????


                                              • nomade (---.---.88.253) 2 mars 2006 15:15

                                                Bien avec le systeme actuel, les flics au lieu de s’attaquer aux véritables problemes de gangs, et autres criminels se tournent vers les proies faciles pour faire du chiffre c’est tout, ils ne savent pas arreter le crime organisé alors ils se tournent contre le contribuable. C’est l’époque moderne : un systeme immunitaire lorsqu’il n’a plus beaucoup de pouvoir se tourne contre le corps qu’il est sensé protéger, du coup pres d’une personne sur deux est allergique et doit acheter des médicaments anti hystaminiques. Le parallèle avec la flicaille doit sembler évident.Quand tout le monde roulera en vélo on trouvera des raisons de te verbaliser t’inquiète. Ca me rappele un vieux livre de Hobbes...


                                                • jedis (---.---.56.97) 12 mai 2006 21:37

                                                  Juste je témoigne de ce qui vient de m’arriver : depuis plus de 7 ans que j’habite dan le quartier, il est toléré que l’on se gare en épi pour faire plus de places : 2 roues sur une place de parking et 2 roues sur le trottoir au lieu de se mettre parallèle à la route) : on partage l’espace quoi !. NON, pas trottoir : terre-plein en terre car le trottoir en goudron est après. Hier, ils sont venus et ont enlevés toutes les voitures qui étaient sur la terre ou à moitié sur la terre (même avec un macaron GIC). Et quand énervée, je dis juste comme ça, à la fourrière où je récupère mon véhicule qu’ils auraient pu nous prévenir que la tolérance était terminée, ils m’ont répondu que le code de la route c’est le code et qu’ils n’ont pas à prévenir.

                                                  On a envie de les prendre au mot : j’ai envie de me garer sur une zone de travaux juste à côté, car le panneau affiche « stationnement gênant du 26 avril au 26 avril », ça fait plus d’un mois ! j’ai bien envie de m’y mettre et de couper toute la circulation ! Ben, le code c’est le code, j’applique bêtement.

                                                  C’est bien, on demande de limiter les voitures au centre ville et on sanctionne les voitures qui sont en périphérie (boulevard extérieur) et qui ne gênent personne (les piétons avaient largement la place de passer : je sais, j’y suis souvent piéton moi-même ! )

                                                  J’en ai marre ! Et moi, je fais comment ?


                                                  • lamarzelle (---.---.103.20) 1er juin 2006 13:38

                                                    Les enlevements de voiture sont désormais quasi quotidients aux batignolles (pour ma part 3 fois en 3 mois). Il est totalement impossible de se garer même en tournant plus d’une heure si je rentre de mon travail après 20H ... et ils suppriment encore des place (rue la condamine). Je suis désespéré car sans solution et ne peux pas me passer de mon véhicule dont je me sert pour mon travail et pour mais 3 enfants en bas âge. Ce mois ci encore nous devrons nous priver car j’ai été prélevé par l’état de plus de 150€ de manière totalement abusive !!! LA CRISE DE NERF EST PROCHE MAIS JE N AI AUCUN RECOURS


                                                    • patrick (---.---.124.175) 24 décembre 2006 17:39

                                                      je suis delinquant multi-recitiviste a mon action depuis 2 ans 4 pv pour ecces de vitesse 37 ans de permis sans pv mais depuis 2 ans je suis devenu un type dangereux un assasin , 4pv 2 ans a 90e chacun pour moi c’est une grosse somme je suis smicard 1pv 42km/h au lieu de 30 1pv 40km/h au lieu de 30 1pv 65km/h au lieu de 50 1pv 100km/h au lieu de 90 on nous pompe le fric part tous les bouts et on s’ettonne que le français s’endete de plus en plus le conseil général de gironde a décidé a l’unanimuté de demander a l’état de lui reversser une redevance sur les recettes des radars redevance qui irait de 10.000e a 30.000e


                                                      • Béné (---.---.62.90) 10 janvier 2007 11:36

                                                        J’en suis à ma 5ème amende majorée sans que jamais je n’ai eu de PV sur ma voiture. Bien entendu j’ai une carte résidente et prend des tickets à la semaine. Impossible de contester, on paie pour des amendes jamais déposées.

                                                        Mieux, hier soir à nouveau PV mais là je l’ai vu quand je suis allée mettre mon ticket pour la journée suivante. J’ai des PV alors que mon ticket et ma carte sont visibles ?? c’est du harcèlement

                                                        Ne serait-ce un moyen pur et simple de pomper l’argent des parisiens ?


                                                        • Oboulo (---.---.95.161) 6 avril 2007 11:17

                                                          Je suis un peu dans votre cas, avec un manque d’emplacements certains dans mon quartier et je décide souvent de me garer (où je peux) après avoir tourné une demi-heure dans le quartier. Mais l’histoire que je vais vous raconter se passe à l’aéroport de Roissy. Je vais chercher mon ami et me gare en épi (comme tout le monde) près d’un aérogare pour aller consulter le tableau d’arrivée. Je sors ma fille de 11 mois de la voiture, entre dans l’aérogare, et il s’avère que l’avion arrive donc je décide d’attendre. Manque de bol la fourrière passe (il est 23h30). Bon, je me suis mal garée, c’est ma faute. On part récupérer la voiture dans un parking très éloigné de l’aéroport. On traverse le parking immense avec les valises, la petite dans les bras : il fait 3°C...On arrive tant bien que mal à trouver un interlocuteur (les policiers sont en train de faire une petite fête...) qui nous annonce qu’étant donné que nous n’avons pas l’assurance, ils ne peuvent pas nous rendre la voiture car ils seront responsables si on a un accident et que la voiture n’est pas assurée. On leur explique que le papillon sur le pare-brise est une preuve que la voiture est bien assurée, on leur propose de rapporter les papiers le lendemain. Rien à faire : ils nous ont laissé en plan sur leur parking à 1h30 du matin, avec une petite fille de 11 mois dans les bras !!! (mais ça ils n’en étaient pas responsables...). En parallèle un commandant de bord à qui il arrivait la même histoire, et sans les papiers du véhicule, à pu repartir avec sa voiture... Donc voila, un témoignage un peu long pour vous dire que plus qu’un système à la dérive (nous avons vu le cas d’un EMPLOYE de l’aéroport à qui on n’avais prévu ni emplacement, ni badge, et qui devait payer régulièrement, un taxi nous a raconté qu’il faisait un créneau et avait eu un PV pour circulation en sens interdit !!!!!!!) c’est la mentalité de certains policiers qui, au lieu de représenter un exemple, montre un esprit de supériorité malsain.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès