Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Quand la solidarité internationale aide les pauvres...

Quand la solidarité internationale aide les pauvres...

(en parallèle avec la réforme des rythmes...)

Malgré l’égoïsme ambiant, des actes solidaires viennent exprimer la compassion (pour pallier aux institutions défaillantes / en réponse aussi aux remords ?) à l’égard des défavorisés, des démunis. Contre l'abjection des règles libérales et de l’économie mondiale, des associations, des ONG continuent à venir en aide aux peuples démunis.

Si le vocabulaire des géographes, édulcoré par le temps, parle de pays “en voie de développement” ou “moins avancés”, il s’agit bien de sous-développement, de retard.

Dans ce cadre, ce sera au tour du Mali de bénéficier de l’opération “RENTRÉE SOLIDAIRE, UN CAHIER, UN CRAYON”, portée par Solidarité laïque, la MAE, la MAIF.
Ce sera le Mali, car cette année, c'est Mayotte, autre terre délaissée et malchanceuse (serait-ce relatif) qui va profiter de cette charité !

La France est donc un pays arriéré, spolié, plongé dans la mouise, avec des privilégiés qui profitent et d’autres qui vivent dehors et vont aux restos du cœur...

Mais que font l’État et son bras armé, l'administration ?
Pardon, soyons honnête, sur ce plan, l’Éducation “Nationale” apporte sa fameuse réforme des rythmes scolaires, manière de faire plus dépenser aux mairies sans le sou, manière d’embrouiller des parents qui devront mettre la main au porte-monnaie (garde, participation au PET (1) du maire, impôts...), manière de mettre à bas ce qui fonctionne un tant soit peu !

Qu’on se le dise, le vice-rectorat n’est que le terminal d’un appareil d’État qui, dans les faits, impose et brime, s’éloignant toujours davantage de ce qui constitue le Service Public.
Ne nous y trompons pas, les hauts fonctionnaires, toujours dans l’esprit de ceux qui, dans les années 40, laissèrent faire la collaboration, servent l’ordre quand bien même il dévierait toujours davantage des valeurs prônées par la Constitution.

L’autoritarisme, le refus du dialogue en attestent : ils ne sont plus partenaires et seraient devenus ennemis...
L’heure est à la résistance et la victoire contre des rythmes scolaires antidémocratiques participera de la reconquête des références morales et sociales chères au peuple français !

http://lejournaldemayotte.com/…/un-cahier-un-crayon-10-ton…/

photo autorisée pixabay.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 31 août 2015 13:49

    mayotte est français
    pas d’allocs ?

    En 2012, date du dernier recensement, la population était de 212 645 habitants, contre 185 000 habitants en 2007. Mayotte a une population très jeune : 70 % des habitants sont âgés de moins de 25 ans (en 2007).

    L’amélioration des conditions d’hygiène, de santé publique (médecine rurale, préventive, gratuite pour tous jusqu’en 2005) et du niveau de vie a eu pour conséquence une diminution du taux de mortalité passé de 25 ‰ habitants lors du recensement de 1958, à 7,36 ‰ en 2008.

    Même si l’on assiste à une baisse de la natalité, celle-ci reste encore forte, avec un indice synthétique de fécondité de 4,1 enfants par femme en 2012 contre 8,1 en 197848.


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 31 août 2015 15:39

      @foufouille Être français est une réalité à géométrie variable... Ci-joint un communiqué syndical de mai 2014 :

      Ainsi
      , les fonctionnaires « détachés » à Mayotte ont droit au régime d’allocation familiale de la métropole :
      -
      2 enfants : 128,57 € ;
      -
      3 enfants : 293,30 € ;
      -
      4 enfants : 458,02 € ;
      -
      Par enfant en plus : + 164,73 €.
      Les fonctionnaires « locaux » ainsi que les Mahorais perçoivent pour :
      -
      1 enfant : 57,28 €
      2 enfants : 94,92 € (-33.65 €)
      -
      3 enfants : 116,43 € (-176.87 €)
      -
      4 enfants : 134,90 € (-323.12 €)
      -
      Par enfant en plus : ... +0 € (- 164.73).


    • Batrolo 31 août 2015 16:03

      @foufouille
      Pardon, j’ai oublié quelques remarques sur la population. L’INSEE nous serine qu’il n’y a pas plus de 220.000 habitants.
      Des journalistes locaux ont eu l’idée de se baser sur les importations de riz et le chiffre donnerait la première place mondiale à Mayotte... Des avis recevables pensent que la population totale se situerait entre 300 et 400.000 habitants !
      De même, les autorités administratives restent muettes sur le poids de la présence étrangère qui, toujours d’après le sens commun dépasserait la moitié de la population totale.
      La confiance entre la base et l’appareil d’État semble aussi compromise dans l’Océan Indien qu’en France métropolitaine.
      Merci foufouille pour votre réaction !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 septembre 2015 06:05

      @Batrolo L’’INSEE est aux ordres et en minorant le nombre d’habitants, cela permet à l’État de se décharger sur les communes obligées de payer pour le pays...
      On en déduit que l’État est devenu une création qui se retourne contre le peuple, son créateur... La République aurait-elle créé son Frankenstein ?
      Voilà ce qui arrive quand un fonctionnaire doit avant tout obéir... Un inspecteur de l’Éducation Nationale me l’avait reproché en prônant qu’entre ma sécurité et mon honnêteté, je devais choisir ma sécurité...


    • njama njama 31 août 2015 16:20

      la fameuse réforme des rythmes scolaires
      c’est vrai que c’est toujours la grosse embrouille nationale cette histoire.
      Certains n’auraient même pas encore compris semble-t-il que les « activités périscolaires » ne sont pas « scolaires » et ne dépendent pas de l’Éducation Nationale dont le rôle s’est seulement limité à imposer un nouvel emploi du temps des élèves sur 4 jours et demi. La proposition d’ activités périscolaires, facultatives d’ailleurs, ne sont imposées que dans les écoles publiques. La majorité des écoles privées qui ont gardé la semaine de 4 jours ne les proposant pas et n’ayant surtout pas les moyens de les organiser comme de les financer ... ce qui est une aubaine pour les communes puisque cette réforme qui n’est pas à la charge de l’État est particulièrement dispendieuse. La part la scolarisation des « écoliers » dans le privé étant en moyenne de seulement 13,8 % en France.

      Rythmes scolaires : une réforme à un milliard d’euros
      L’Association des maires de France juge très insuffisante l’enveloppe de 400 millions d’euros prévue pour aider les communes à mettre en oeuvre la réforme.
      Le Point.fr (avec AFP)

      Publié le 27/08/2015


        • soi même 31 août 2015 23:54

          (des associations, des ONG continuent à venir en aide aux peuples démunis. ) C’est comme les vaccins, il y a contre verse problématique ..


          • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 1er septembre 2015 05:40

            L’administrateur ne se contente plus de faire appliquer la loi, il enchérit de son jugement de valeur. Pas plus tard qu’hier, le sinistre crétin de service au vice-rectorat (avec pas mal d’heures de vol... sauf que le temps ne change rien à l’affaire (Brassens)), chargé de commenter la réunion suite à une énième manif, a surajouté que la réforme « était bonne pour l’enfant »... encore un zélé courtisan qui ne va pas tarder à clamer que l’enseignement moral et civique doit promouvoir la suffisance nationale... Sont-ils des partenaires ou se muent-ils en ennemis du bien public ?


            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 1er septembre 2015 06:11

              Flash infos (Mayotte Hebdo) titre :
              De nouvelles écoles fermées ?
              Opposition aux rythmes scolaires

              Alors que le sinistre crétin de service au vice-rectorat claironne que « c’est bon pour les enfants », qu’il prétend que 75 % des écoles ont adopté les rythmes, la question de Mayotte Hebdo prouve plutôt qu’avec le temps, même les plus dociles (attention néanmoins à ces conseillers municipaux qui ne veulent voir que le goutte à goutte du robinet à pognon) reviennent à plus de lucidité contre une réforme aussi idéologique que démagogique !


              • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 septembre 2015 06:35

                @Jean-François Dedieu
                ce « crétin » de service qui se vante d’arriver à appliquer la réforme même aux écoles « en rotation » (2 classes alternativement dans le même local !) ne veut pas tenir compte des écoles hors normes (80 % des constructions de l’État !!!). Pas plus tard qu’hier, l’une d’elles a fait l’objet d’une fermeture administrative pour défaut d’hygiène et d’insécurité (plus de 700 élèves qui n’ont pas fait la rentrée !) ! les titres des infos du soir en attestent :
                http://mayotte.la1ere.fr/emissions/jt-du-soir-en-francais


              • fred.foyn Le p’tit Charles 1er septembre 2015 09:36

                Je Mayotte

                Tu Mayottes

                Il mayotte

                Nous Mayottons

                Vous Mayottez

                Ils FAYOTTENT... ?


                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 1er septembre 2015 10:11

                  Joli @Le p’tit Charles !!!
                  Et très vrai car si les fayots n’étaient pas là, nous serions plus en démocratie... référence au goutte à goutte du robinet à pognon espéré par ces élus... souvent pour servir d’autres causes sinon leur propre appétence...


                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 23 septembre 2015 08:40

                  « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration. » Art 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès