Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Restructurations dans l’armée des 48 singes

Restructurations dans l’armée des 48 singes

Risée de toute le Lorraine et de la France entière pour ce qui s’apparente à un véritable simulacre de démocratie et de honte, huée depuis plusieurs mois et à juste titre par la bronca populaire, la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole (CA2M pour les intimes) a enfin adopté une pseudo réforme statuaire.

Au 1er janvier 2010, il ne devrait plus en effet avoir « que » 20 vice-présidents au lieu des 48 actuels aux compétences burlesques et aux contours flous. L’armée « Metzicaine » comme certains la surnomment ou l’armée des 48 singes, c’est comme vous préférez, est donc elle aussi touchée par les restructurations militaires. Et sur ce coup-là, on ne va pas se plaindre. Les subalternes, autrement dit les délégués, verront quant à eux leur effectif baisser de 170 à 105. Cette réforme dite Hasser, du nom du maire du Ban-Saint-Martin qui l’a présentée, intervient après un volte-face inattendu du président de la communauté d’agglomération, véritablement conspué par quelques irréductibles maires furieux à son arrivée à Metz-Technopole pour tenir son assemblée générale. D’autres ont quant à eux préféré littéralement fustiger toute la campagne de désinformation qui a entouré le débat.

Rappelons que peu de temps auparavant, le président de l’agglomération avait suggéré à son Politburo de réduire de 30% l’indemnité des vice-présidents. Ce qui fut bien entendu accueilli par un tollé. Après cette nouvelle controverse, le même avait alors décidé d’abandonner toute réforme jusqu’à ce dernier coup d’Etat. Car, comme l’a reconnu le maire du Ban-Saint-Martin, après avoir pourtant voté contre quelques temps auparavant, il ne faut pas déconner et se foutre de la gueule des citoyens lorrains. « Une vice-présidence doit ainsi correspondre à une mission précise, pas à des délégations stupides qui n’ont aucune raison d’être ! ». Exit donc le vice-président papier toilette et autres indemnisés 1 782 € bruts. Il était temps de mettre un terme à l’énormité coûteuse de ce surplus aberrant de postes. Mieux vaut tard que jamais vous nous direz en ces temps de crise. Cela dit, cette réforme est loin d’être aussi profonde qu’elle en a l’air et cache en réalité une énième arnaque pour le contribuable messin. Car, les malheureux futurs ex-présidents et autres délégués se verront attribuer un beau lot de consolation.

En effet, l’amendement qualifié de révolutionnaire par certains élus, prévoit d’ores et déjà de créer des postes de « conseillers communautaires », qui pourront pleinement participer au processus décisionnel. Leur indemnité sera cependant réduite de 30%, mais bon. Les 40 communes ont désormais trois mois pour adopter, lors de conseils municipaux extraordinaires ou non, les nouveaux statuts de la CA2M. Ces derniers devront d’ailleurs l’être à la majorité qualifiée, c’est-à-dire qu’au moins 20 communes représentant deux tiers de la population, ou au moins 26 communes représentant la moitié de la population devront l’approuver. Dans un cas comme dans l’autre, le vote de Metz s’avère absolument indispensable. Si ce dernier semble être acquis, c’est loin d’être le cas, et c’est le moins que l’on puisse dire, dans les autres communes. C’est malheureux mais c’est ainsi, on ne renonce pas facilement à ses privilèges. Néanmoins après l’engouement populaire qui est en train de suivre, quel conseil municipal oserait se dresser contre la voix du peuple ? Toujours est-il que ces gens ne sont pas prêts de reconquérir l’opinion publique…Vice quand tu les tiens.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 3 juin 2009 12:27

    Vous décrivez une réalité présente dans beaucoup de collectivités, qui par les temps qui courrent, est encore plus inacceptable. Et encore, vous n’abordez pas la question du cumul des mandats, véritable cangrène dans notre pays, qui empêchera toute réforme des collectivités locales

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès