Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Sécurité dans le 9ème arrondissement de Paris - suite

Sécurité dans le 9ème arrondissement de Paris - suite

Suite à la publication par Paris Neuvième de la lettre pétition préparée par le collectif des habitants du quartier Chaptal et adressée à Jacques Bravo, Maire de notre arrondissemnt, le Cabinet du Maire nous a fait parvenir copie de la lettre que celui-ci a envoyée au Ministre de l’Intérieur suite au tragique meurtre de la semaine dernière rue Chaptal. Nous la publions ci-après. Il convient de noter que cette situation reflète très bien le problème classique auquel les Maires d’arrondissements sont confrontés, les actions de la police à Paris n’étant pas sous leur responsabilité mais sous celle de la Préfecture de Police, c’est à dire du Ministère de l’Intérieur

Lettre du Maire du 9ème arrondissement de Paris au Ministre de l’Intérieur

M. le Ministre de l’Intérieur Place Beauvau - 75800 PARIS

Paris, le 27 mai 2005

Monsieur le Ministre,

Un jeune homme de 23 ans vient d’être assassiné devant son domicile du 2, rue Chaptal, dans le 9ème arrondissement de Paris. Je vous écris d’abord pour vous demander instamment de tout mettre en œuvre pour que les coupables soient interpellés au plus vite. Mais surtout, je tiens à vous faire part de ma réelle colère face à l’absence de réponses concrètes de la part de la Préfecture de Police concernant mes demandes répétées et précises de moyens de police supplémentaires à cet endroit.

Ce quartier situé entre Blanche et Pigalle, marqué par une vie nocturne intense, subit depuis plusieurs années une dégradation de sa situation, à la fois par l’irrespect de la réglementation par certains commerces, et par le développement de phénomènes de bande qui provoquent des bagarres régulières et un pesant climat d’insécurité.

Face à cette situation, j’ai alerté depuis trois années la Préfecture de Police afin qu’elle prenne en compte mon diagnostic partagé par le plus grand nombre. C’est ainsi que :
- j’ai inscrit cette priorité dans le contrat local de sécurité que j’ai signé avec le Préfet de Police en juillet 2002 ;
- j’ai posé une question au Préfet de Police lors de la séance publique du Conseil de Paris d’octobre 2003 pour demander un renforcement de la présence policière la nuit, suite à une marche nocturne que j’avais effectué avec les riverains peu de temps auparavant ;
- je suis intervenu par courrier auprès du Préfet en mars 2004 sur la multiplication des « bars à chicha » en sollicitant un contrôle de leurs activités ;
- une réunion du Conseil de quartier s’est tenue en novembre 2004 sur ce sujet en présence du Commissaire principal de l’arrondissement ;
- le 28 février 2005, j’ai adressé un nouveau courrier circonstancié, suite au constat que ces nuisances persistaient.

Je n’ai eu de cesse de demander un renforcement d’une présence policière de proximité, de 18h à l’aube, seule à même de dissuader les comportements délinquants dont ce quartier souffre.

Avec l’ensemble des riverains et des élus du 9e, je souhaite aujourd’hui être entendu de votre part, et que rapidement une présence de forces policières de proximité soit organisée dans ce quartier afin d’apporter la sécurité à ses habitants, ainsi qu’aux nombreux touristes et visiteurs qui le fréquentent. Pouvons-nous au moins espérer que la gravité du drame qui vient de se produire provoquera enfin la réaction et les moyens que nous attendons depuis si longtemps ?

Dans l’attente d’une réaction rapide de votre part, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès