Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > TCL : contre la fraude et le chômage

TCL : contre la fraude et le chômage

A Lyon, depuis plusieurs mois, les transports en commun vivent de grands bouleversements. De la mise en place de portillons dans les lignes de métro à la montée par l’avant dans les bus, les TCL (en partie privatisés) sont bien décidés à évincer les fraudeurs.

"Monter par l’avant, le bon sens évidemment". Voilà le tout nouveau slogan des transports en commun lyonnais qui viennent de mettre en place une nouvelle règle d’accès au bus. Celle de la montée par l’avant. Obligatoire depuis la semaine dernière sur une poignée de lignes, cette disposition consiste à réserver la porte avant aux montées, les portes centrales et arrières aux seules descentes. Décidée par le SYTRAL, conformément au Plan de déplacements urbains de l’agglomération lyonnaise, cette règle est déjà appliquée en France par 90 % des réseaux de transport urbains d’agglomérations de plus de 100 000 habitants (comme le précise le dépliant informatif des TCL).

Pour justifier ce changement, les TCL mettent en avant le confort (plus de fluidité, moins de bousculades), le respect et les échanges (contact avec le conducteur, meilleure ambiance) et la lutte contre la fraude. Des arguments qui sont loin de convaincre usagers et conducteurs. "Ca ne sera pas forcément une bonne chose aux heures de pointe." "Pour les chauffeurs, ça ne change rien. On ne fera aucun contrôle. Ce n’est pas notre rôle." Y aura-t-il donc moins de fraudeurs dans les mois à venir ? Rien n’est moins sûr. C’est pourtant bien ce qu’espèrent les dirigeant du groupe TCL. Depuis plusieurs mois en effet, ces derniers mènent une lutte acharnée contre la fraude, à coup de contrôles et de campagnes d’information. Une lutte qui a finalement abouti à un changement de taille pour les Lyonnais : la mise en place de portillons automatiques dans les stations de métro (comme à Paris). Exit donc la liberté de circulation (l’usager devait simplement valider son titre de transport sur des bornes à l’entrée des lignes) qui faisait du métro lyonnais l’un des plus agréables de France.

Aujourd’hui, face au prix prohibitif des titres de transports (1,50 euro le ticket, 46 euros la carte mensuelle sans réduction), et aux certains dysfonctionnements du réseau (grèves, retards...), certains Lyonnais militent pour la gratuité des transports en commun, soulignant que ce n’est pas la fraude qui plombe les comptes des groupes de transports en commun. Reste que les bus et métros sont un service public à part entière, qu’il faut bien financer d’une manière ou d’une autre. Et qui, malgré son coût, est aussi source d’emploi. Sur ce point, une convention de partenariat vient d’être signée entre l’Etat, le Conseil général du Rhône, le Sytral, le Grand Lyon et Keolis Lyon, dans le cadre du dispositif Présence. Avec, à la clef, 300 nouveaux emplois visant à améliorer la sécurité.

Photo http://lyon-en-lignes.org


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • candidat007 (---.---.122.128) 18 juillet 2006 11:29

    1 euro 50 pour un trajet ? c’est monstrueux. A brest on parle aussi d’un tramway pour senssément développer la consommation de transports collectifs. La fréquentation des bus est trés mauvaise ; 1 euro 10 le trajet. je suppose que le prix du tram sera supérieur.

    Pourtant pour favoriser la fréquentation ds transports en commun on pourrait aussi agir sur les prix. j’ai proposé, 1 euro la journée quelque soit le nombre de trajets. mais ça n’a pas l’air de plaire aux responsables de la régie ni à la communauté de communes ; Pourtant après des calculs,et en regagnant des usagers, l’agglomération n’aurait peut- être (sans doute) plus besoin de financer le déficit chronique de la régie.

    Peut être faut’il demander plus ( la gratuité) pour obtenir quelque chose ? La lutte contre le productivisme commence à ce niveau là dans les petites choses de tous les jours. Donc ceux qui demandent la gratuité ont raison. amicalement.


    • Rage Rage 18 juillet 2006 12:15

      Un sujet sur les TC, et oui c’est possible !

      Alors plusieurs choses :
      - Pour ce qui est de la montée par l’avant, il n’y a rien de très surprenant en fin de compte. En se déplaçant dans d’autres villes, le concept fonctionne bien, voir mieux que la montée-descente libre. Sur l’aspect contrôle de la fraude, pourquoi pas, mais cela reste plus une action à la marge qui n’a de but qu’agir sur le pourcentage de la fraude. Bref, comme les portillons (je suis lyonnais), je suis plutôt neutre et reste sur le « à voir ».

      - Pour ce qui est des prix des tickets, je suis pleinement d’accord sur le fait que l’imagination des autorités organisatrices (Sytral à Lyonà est limitée. 1,5€ le ticket, à l’unité, c’est le maximum. Avec un carnet on tombe vite à 1,10€ de moyenne. Néanmoins il est à noter 3 dispositifs « commerciaux » qui n’existent pas et seraient à développer :
      - 1. Le ticket valable 1 heure, aller et retour compris (seul un sens est valable à Lyon)
      - 2. Le ticket « courte distance », à savoir un ticket à 0,20€ ou 0,50€ max quand il s’agit de faire 3 arrêts (ce qui est fréquent à Lyon) Techniquement c’est faisable ET controlable (pointage du nom de l’arrêt sur le ticket)
      - 3. Le ticket hebdo, voir l’abonnement hebdo qui permettrait un free pass sur le réseau à hauteur de 10€ la semaine ==> très compétitif.

      Il faut savoir que les financements TCL (et TC en général) proviennent de 4 sources :
      - Les clients (25%)
      - Les collectivités (25%)
      - Le versement transport (30%)
      - L’emprunt (10%)
      - Le reste (publicité, etat etc..) <10%

      En réflechissant à cette répartition, vous comprendrez vite que le levier majeur repose actuellement sur le versement transport plus que sur le reste, d’où les idées émises de recherche de nouveaux financements (le désengagement de l’Etat incite à cela).

      Pour ce qui est des dépenses, c’est simple :
      - 50% fonctionnement
      - 25% investissement
      - 25% remboursement des emprunts Avec le temps, la part investissement s’amenuise avec l’accroissement du réseau et des coûts de fonctionnement, d’où l’absence de possibilité de création de nouvelles lignes.

      La marge, c’était la dotation de l’Etat. Or, elle n’existe plus, d’où la colère de Rivalta par exemple...

      Pour conclure, le financement des TC est un vrai problème d’avenir qui passe nécessairement par des choix sur les recettes et les dépenses. A titre personnel je serais favorable à l’élargissement du périmètre (PTU) pour le VT, à la réflexion urbanisme-transports (acquisition de foncier à proximité ligne TC + taxes à la construction) mais surtout à des taxes sur les véhicules polluants (4x4) et reversement des produits des stationnements, surtout en ouvrage. Qui aura les couilles de le faire et à quel niveau de décision ?

      Voilà la vraie question de fond sur les TC, et donc sur les marges pour le coût des billets...


      • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 13:20

        Vive la voiture privé, de toute façon.


        • Mathieu 18 juillet 2006 14:16

          Rien de bien original, d’autres avant les TCL ont appliqué les mêmes règles avec les mêmes excuses bidons. Il serait intéressant de savoir combien d’érgent est dépensé pour les campagnes de publicité pour dire que les fraudeurs coutent cher.

          Je préfèrerai que des emplois soient créés pour l’aide et l’accueil des usagers (pardon consommateurs) plutot que pour les controles ou l’amélioration de la sécurité (ça c’est la meilleure excuse, elle sert dans toutes les situations).

          J’aurai aussi aimé que l’argent investi pour mettre des barrières à l’entrée du metro et pour le système de suivi des usagers avec la carte à puce ait servi à faire baisser le prix des billets ou ait permis la gratuité des transports pour les personnes le plus dans le besoin. Mais je n’ai évidement pas la même vision des transports publics que les TCL...


        • nono (---.---.196.191) 18 juillet 2006 15:19

          desole c’est aux collectivites locales d’accompagne les demandeurs d’emploi pour obtenir des titres de transports...

          La fraude ne peut etre une norme. Et a ce que je sache j’ai etait chomeur et je n’ai jamais frauder... A cette epoque j’avais obtenu des titres de transports par un service social

          Un titre de transport est une assurance.

          Un usager qui fraude et qui se retrouve dans un accident de metro ou de bus n’est couvert par aucune garantie.....idem s’il devient handicapé.... ce qui pour vous apparait comme une banalite de fraudé a des incidences bien plus importante qu’il n’y parait....

          Ensuite vivre en société implique de respecter les lois et donc les citoyens....

          Votre article est remplit est un tissu de démagogie...

          Vous aussi vous presidez une association dite citoyenne... vu ce que vous ecrivez vous vision des choses ressemble plus a la promotion de l’anarchie...et dans l’anarchie y’a pas de citoyen mais c’est la loi du plus fort....

          la fraude dans les transports en commun n’est pas compatible avec la citoyenneté.... car un citoyen doit respecter les lois...

          mais bon aujourd’hu quand des associations qui se pretendent citoyenne comme education sans frontiere revendique l’acquisition de la nationalité française par la violation de la loi (affaires des clandestins) vous videz vous aussi le sens du mots citoyens.... quelle honte....votre demagogie au service de vos utopies n’a pas de limite....continuez a pietinner les citoyens avec vos impostures....


          • Pascale Lagahe Pascale Lagahe 18 juillet 2006 15:36

            désolé nono mais je ne peux pas vous laissez dire que mon papier est démagogique Je me suis seulement appliquée à restez impartiale Pour votre information, je suis une grande fan des tcl, (et de certains de leur conducteur de bus : ) et j’ai tjs payé ma carte (même quand mes moyens étaient limités) J’expose juste un fait : à lyon et ailleurs des gens militent pour la gratuité des transports.


          • Firenze (---.---.180.59) 19 juillet 2006 01:20

            Dixit Nono :

            « mais bon aujourd’hu quand des associations qui se pretendent citoyenne comme education sans frontiere revendique l’acquisition de la nationalité française par la violation de la loi (affaires des clandestins) vous videz vous aussi le sens du mots citoyens.... quelle honte....votre demagogie au service de vos utopies n’a pas de limite....continuez a pietinner les citoyens avec vos impostures.... »

            Cher Nono, je ne doute pas qu’en 42 vous eussiez fait un parfait citoyen respectueux des lois d’alors.

            Cordialement Neuneu, oups Nono (sorry)


          • Kazar (---.---.54.94) 18 juillet 2006 18:01

            Ca énerve toujours, lorsqu’on paye sa carte de transport tous les mois, de voir des fraudeurs, on a vraiment le sentiment d’être un pigeon. Ceci étant, militer pour la gratuité des transports est une vraie stupidité : la gratuité n’existe tout simplement pas !!! Si les usages cessent de payer, il faudra bien quand financer le fonctionnement, entretenir les infrastructures, payer le personnel. D’ou croyez-vous que viendra l’argent ? Des collectivités locales ? OK, et d’ou tirent-elles leurs ressources ? Des impôts. Ainsi, la gratuité signifie simplement que l’on derait reposer sur l’ensemble de la collectivité (y compris ceux qui ne prennent pas les tranports en commun) la totalité du coût et non plus seulement une partie. Bonjour la hausse des impôts. Sans compter un autre écueil : un service qui n’a absolument pas besoin d’être rentable deviendra vite un nid de revendications en tout genres, d’autant plus important que la gène causée par des grèves est toujours considérable. La gratuité supposée n’existe donc pas sauf à pousser notre pays vers toujours plus d’étatisme et de colectivisation, ce qui me rappelle certains anciens pays de l’est...


            • Wally (---.---.204.88) 18 juillet 2006 18:52

              Il y a une chose a savoir concernant les TCL : C’est le transport en commun ou les chauffeurs sont les mieux payé de france et qui détiend le record de france du nombre de jour de greve ............

              Je comprend tres bien que certains usagers réclament la gratuité dans ces conditions. Quand j’étais a lyon, j’ai du une fois me payer 3O minutes de marche a pied a cause d’eux.


              • Marc (---.---.48.80) 18 juillet 2006 19:29

                Faut arréter les conneries. A l’étranger tout le monde passe par l’avant du bus, le chauffeur fait le controle et si tu n’a pas de ticket tu en achéte un au chauffer ou tu montes pas.

                En France non seulement le client ne finance que 25% du prix du transport mais en plus il rale. Alors que si tout le monde payait son ticket dans le bus, ils couteraient moins au contribuable.

                Franchement quand je vois une racaille dire « ouech moi le bus j’paye pas d’tefacon j’nique sa mére au controleur baaahtard » j’ai plus envie de mettre une grosse claque que de l’excuser.

                Pour ceux qui trouvent le bus trop cher, il reste une solution : Le Vélo ! Si vous êtes chomeurs en plus, vous pouvez bien perdre deux heures dans la journée pour aller à l’entretien d’embauche.


                • sebr (---.---.213.88) 27 juillet 2006 12:53

                  Apres 2 heures de vélo, dégoulinant et suant, pour décrocher un emploi c’est l’idéal !!!!


                • nyna 25 août 2009 17:46

                  Ba voyons biensure les chômeur n’ont cas aller en vélo à leur entretien d’embauche et tu crois que arrivé tout mouillé car il a plu ou tremper de sueur il va décrocher son job ?

                  Voilà une réfléxion d’une personne ayant jamais connu des périodes précaires pour pouvoir juger les gens et mettre tout le monde dans le meme sac. C’est honteux


                • paslyon (---.---.246.14) 18 juillet 2006 20:33

                  infos complémentaires :

                  je ne connais pas le fonctionnement de tous les transports en commun de la planète mais connaissant bien le Brésil je peux vous dire comment ça marche là bas :

                  les bus sont équipés d’un tourniquet à l’arrière contrôlé par un employé qui est aussi là pour vendre les tickets. Le chauffeur est tranquille à l’avant. Là pour le coup, c’est la montée par l’arrière qui est obligatoire Conclusion : tout le monde paye son trajet et la sécurité est renforcée.


                  • no (---.---.196.191) 18 juillet 2006 20:51

                    par Pascale Lagahe (IP:xxx.x02.246.14) le 18 juillet 2006 à 15H36

                    désolé nono mais je ne peux pas vous laissez dire que mon papier est démagogique Je me suis seulement appliquée à restez impartiale Pour votre information, je suis une grande fan des tcl, (et de certains de leur conducteur de bus : ) et j’ai tjs payé ma carte (même quand mes moyens étaient limités) J’expose juste un fait : à lyon et ailleurs des gens militent pour la gratuité des transports.

                    LA gratuite des transports ont y arrivent.... la tarte a la creme de l’extreme gauche et des syndicats anarco syndicaliste.....

                    1/ le prix des train tram et bus ne sont pas le prix reel du service.... toute les compagnies de transport publique sont deficitaire.... le prix actuel que l’on paye est inferieur au cout reel du service....le reste est paye par les impots locaux des collectivites locales....

                    2/ la gratuite...rien n’est gratuit si on supprime le prix que paye les usagers il faudra augmenter les des impots locaux.... c’est a dire de faire payer aussi ce qui n’utilisent pas ces transports en commun....

                    Apres les nihilistes qui revendiquent la gratuite des films, logiciels, musique par le piratage voici maintenant les neuneuw qui revendiquent la gratuite des transports....

                    Cetta article illustre bien la nullité des français a comprendre des regles de base de l’economie... en soutennant des idees aussi naive que stupide... si c’etait un enfant de 10 ans je comprendrais.....mais une fois de plus c’est encore des adultes.....

                    qu’ils continuent a militer pour la gratuite le ridicule ne tue pas en france c’est encore des adultes candides et nihilistes qui defendent des utopies.. la seule chose a retenir c’est qu’ils sont utopistes et candides... en france les idees simpliste et debile trouve echo....certain devrait militer pour acquerir un cerveau ou les bases economique pour eviter de passer pour des cretins...


                    • runner (---.---.212.180) 18 juillet 2006 21:43

                      Je tiens à rappeller que les TCL ont une mission de service public, mais le Sytral reste 1 société privée. Les salariés des TCL n’ont pas à s’apparenter à des fonctionnaires par leur méthode de gréves imprévues, retards..... Les appels d’offre du conseil général sont renouvellés régulièrement et jusqu ici le sytral l a toujours emporté mais quid si la Ratp ou autres sociétés de transports en commun présente ses services ? Nous sommes des clients et nous avons des droits et devoirs ...


                      • Rocla (---.---.150.242) 18 juillet 2006 23:03

                        Et pourquoi on demanderait pas la gratuité de tout,tant qu’ à faire,ce serait plus simple et moins embêtant que de toujours devoir mettre la main au porte-feuilles ?

                        La vérité,ils nous ennuient avec leurs questions d’ argent,sans arrêt à nous demander d’la thune.

                        C ’est quoi cette société là ?

                        Sans compter le temps perdu à chercher la monnaie,parce qu’ en plus, pas question de donner un billet,non non, on est censé faire l’ appoint ,

                        Les hypers y gagneraient,plus besoin de caissières,de surveillants,de vigiles,de contrôleurs.

                        C’ est quand même embêtant de s’ embêter avec ces histoires d’ argent.

                        Rocla


                        • FURAX (---.---.243.151) 22 juillet 2006 13:20

                          va à pied connard de pauvre !!!


                        • FURAX (---.---.243.151) 22 juillet 2006 13:33

                          A pied les pauvres ! Qu’ils aillent tous se faire e...... avec leur tout-gratuit, Ces cons voudraient qu’on vive comme en corée ou à cuba , ils ne savent pas ce que c’est que de vivre dans ces pays. Au boulot les parasites ! Vous pourrez vous payer vos transports. je suppose que ce sont les mêmes qui ralent contre la diminution des allocs, de l’essence qui augmente etc,etc...


                        • daniel milan 22 juillet 2006 13:42

                          Pour être aussi haineux et puants dans vos propos,il n’ y a pas de doute, vous devez appartenir à la caste de « la race supérieure » !


                        • FURAX (---.---.243.151) 22 juillet 2006 14:12

                          Superieur à toi en tout cas , je paye mes transports , moi, et fais pas chier le monde avec des discours de neo cocos à la mort-moi-le-noeud


                        • no (---.---.196.191) 18 juillet 2006 23:56

                          oui tu as raison supprimons l’argent...

                          moi je ne me leverais plus pour travailler puisque je n’aurais pas besoin d’argent puisque tout est gratuit.

                          Mais comme tout le monde fera comme moi...

                          y’aura plus rien dans les magasins d’etat...comme a la belle epoque de l’urss dont le journal l’humanite a fais la promotion pendant 50 ans en france....50 ans de mensonge

                          LE reve de l’extreme gauche c’est la coree du nord, le venezuela, cuba...et meme avec les camps de travail obligatoire (c’est a dire zero chomeurs la garantie d’un emploi pour tous enfin la realite c’est plutot d’etre un detenu ou un esclave qui travaillent dans une usine de l’etat...)

                          bref la famine, l’economie planifie par l’etat et les camps de travail obligatoire...cela s’appelle une dictature....

                          C’etait la leçon numéro 1 d’iniation pour les adeptent des idees nihiliste de l’extreme gauche et autres adultes candides qui devrait s’acheter un cerveau...

                          Pour information en région parisienne la gratuite des transports en commun est revendique par des anarcho syndicaliste et des groupuscules d’extreme gauche et des neuneux candident qui ne savent pas tirent les ficelles de ces pseudos actions citoyenne qui ne sont que des actions politiques....

                          si l’extreme droite a volé a un moment le mots patrie et nation l’extreme gauche vole et vide de son sens le mots citoyen... notamment dans des pseudos actions citoyennes comme education sans frontiere qui n’est rien qu’une officien de l’extreme gauche qui avance masque et dedans se retrouve des neuneux candident qui se rendent meme pas compte de la realité de ces mouvements...


                          • Mr Jo (---.---.205.47) 19 juillet 2006 07:51

                            Le problème avec les gens comme vous cher No, c’est que vous collez aussitôt une étiquette avec une couleur politique sur chaque idée, et qu’ensuite vous justifiez son rejet par la couleur politique à laquelle vous l’avez rattachée, et ce sans fournir de réel argument.

                            C’est un mal très politique ma foi, que l’on retrouve aussi bien à gauche qu’à droite et qui empêche de trouver des solutions intelligentes et équilibrées, genre la droite qui veut plus de libéralisme, mot honni par la gauche qui le refuse en bloc, et la gauche qui veut plus de social, mot honni par la droite qui le refuse en bloc, ce qui ferme la porte aux solutions intelligentes mises en place dans les pays du nord qui eux ont compris depuis un bail que socialisme et libéralisme ne sont pas antinomiques et peuvent être associés dans un programme commun.

                            La gratuité des transports n’est pas obligatoirement une mauvaise choses, elle a des inconvénients car il faut alors revoir le financement des transports, mais elle a aussi des attraits, comme par exemple de rendre plus attirants les transports en communs au détriment de la voiture, ce qui ne peut laisser insensible en période de pétrole très cher et de pollution à l’ozone très forte via la canicule.

                            Au niveau du financement, ce n’est pas non plus insurmontable, un ré équilibrage entre les couts liés au réseau routier citadin et les couts des transports en commun est possible, surtout si c’est accompagné du passage de zones en centre ville en zone piétonnes et avec un aménagement plus favorable au vélo. Economiquement, une solution est possible, il faut juste se donner la peine d’y réfléchir.


                          • HumainTropHumain (---.---.210.116) 20 juillet 2006 16:39

                            Pour information : L’anarchie n’est pas « la loi du plus fort » mais, précisément, l’absence d’ordre, donc de loi. Par ailleurs, aucun régime n’est exempt d’individus dominant d’autres individus, quel qu’en soit le moyen, démocratie comprise. Ceci étant dit, parlons des transports. Le problème des TCL provient sans doute du fait qu’il ne sont ni totalement de l’ordre des collectivités, ni totalement privés. Ainsi, le bénéfice d’une totale privatisation (si tant est qu’elle puisse permettre une concurrence) réduirait le coût exorbitant des tickets (plus chers qu’à Paris, l’étalon en matière de vie chère). Dans le cas de transports uniquement gérés par les collectivités, le prix serait également nettement moins prohibitif et plus égalitaire. Dans le cas des TCL, nous payons une première fois par le biais des impots locaux et une seconde fois en payant un ticket ou un abonnement. Etant donné l’évidente difficulté d’une ouverture à la concurrence du fait des contraintes d’aménagement et de fonctionnement, la voie d’une totale collectivisation me semble plus pertinente et plus en accord avec le concept de concurrence pure et parfaite : Si une activité ne peut pas être ouverte à la concurrence (monopole), alors elle doit être territoriale. Par ailleurs plusieurs absurdités constituent le fonctionnement même des TCL, en tout cas me questionnent : Il paraît déraisonnable de penser à un quelqonque bénéfice relatif aux portillons. Leur créations coûtent cher, ainsi que leur maintenance. Ils ne protègent absolument pas des fraudeurs, ces derniers se faufillant derrière les « payants ». J’en veux pour preuve les fréquents barrages de contrôleurs, qui vérifient que chaque personne possède un titre de transport (multipliant le coût de l’opération par deux : payer des contrôlleurs et payer des portillons, ce même coût se rapportant sur le prix des titres, augmentant la fraude, etc etc...) Je ne paie moi-même pas de ticket pour des raisons morales. Car il n’est pas fait de distinction entre un chômeur qui gagne plus de 450 €/mois (sic) et un actif qui émarge 12000 €/mois. Au moins, pour les RMIstes, chômeurs (aux revenus équivalent ou moins au smic) et aux smicards, devrait être accordé la gratuité d’un service indispensable pour vivre. Joseph


                            • HumainTropHumain (---.---.210.116) 20 juillet 2006 16:45

                              Je rejoins par ailleurs les propos lumineux de mon prédécesseur Mr Jo, que j’ajoute aux miens, s’il me le permet.

                              Joseph


                            • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 22 juillet 2006 20:01

                              « L’anarchie n’est pas « la loi du plus fort » mais, précisément, l’absence d’ordre, donc de loi. »

                              Certes certes. Et lorsqu’on regarde les faits (notamment si on étudie un peu l’histoire), on observe que dès qu’il y a absence de pouvoir, de règle, il y a toujours au moins un connard pour profiter de la situation aux dépends des autres. L’absence d’ordre, en dépit des bonnes volontés, est toujours à terme la loi du plus fort. De fait, comment voulez-vous maintenir une « absence d’ordre » s’il n’existe aucun « ordre » pour la garantir ? C’est un peu comme croire qu’il peut exister une liberté sans interdit.


                            • (---.---.210.116) 24 juillet 2006 18:26

                              Je voudrais simplement rappeller que :

                              - un « assisté » chômeur a d’abord dû cotiser en travaillant, puis être licencié, pour bénéficier de ses allocations, équivalent environ à 70% de ses salaires précédents. (quelle chance !)

                              - qu’il faut être bien bête pour travailler si on a la possibilité de bénéficier de l’allocation chômage car :

                              1) on a payé pour ca.

                              2) c’est aussi avantageux financièrement que de gagner le Smic en travaillant (toutes aides comprises).

                              Savoir si les salaires sont si bas à cause des charges patronales ou à cause des patrons eux mêmes, peu importe. En tout cas, on ne peut blâmer une personne qui préfère ne pas travailler, puisque ses efforts ne seront pas plus récompensés en travaillant qu’en étant au chomage.

                              Là est le vrai problème.

                              Et dire cela, n’en déplaise aux moignons beret sur le crâne, est plutôt libéral que néo-gaucho.


                            • nono (---.---.94.25) 22 juillet 2006 20:56

                              C’est pas ma faute si derriere les pseudos utopies faussement genereuses.. y’a des officines de l’extreme gauche qui arrivent a seduire des citoyens candides qui sont recpetif a des idées simplistes et neuneu...

                              Si les journalistes fesait un peu plus leur boulots (vous savez la presse payante qui se plaint de ne plus avoir de client) rien que en discutant avec les inspecteurs des Renseignement Généraux on ne ferait pas l’apologie des utopies de l’extreme gauche....certains se retrouvent dans des officines sans meme savoir qui tirent les ficelles derrieres...

                              La gratuité n’existe pas le
                              - conducteur du metro ou du bus,
                              - le carburant,
                              - le véhicule
                              - l’entretien
                              - les assurances ont un prix et donc quelqu’un le paye.

                              Soit en partie l’usagé en payant un billet inferieur au prix reel du service qu’il utilise.

                              soit en fesant supporté l’integralité du cout en augmentant les impots locaux....et donc a tout les citoyens qu’il soit usage ou non du service en question.

                              Augmenté les impots locaux c’est diminué le pouvoir d’achat...

                              si vous trouvez que vous n’avez pas assez perdu en pouvoir d’achat au passage a l’euro et si vous trouvez normal de payé des services que vous n’utilisez pas...

                              bhein allez y demande la « gratuité » apparente des transports c’est demande l’augmentation des impots locaux... ni plus ni moins. Meilleur moyen de deresponsabilise les sociétés de transports publics car service de mauvaise ou de bonnne qualité elle ne s’adressent plus a un client... mais elle est sur d’etre payer par l’impots pour son service et qu’importe la qualité du service rendu....

                              tout cela parceque vous avez un sentiment de culpabilité face a des fraudeurs qui se font pinser.

                              Au passage vous fait l’amalgame fraudeur = chomage.... comme si tout les chomeurs violer la loi...

                              un peu de demagogie pour defendre ses idees nihilistes au passage ca fait pas de mal...

                              Fraudeurs qui je rapelle peuvent avoir des titres de transport gratuit au pres des services sociaux.... sous reserve de pas avoir un poil a la main pour faire les demarches.

                              bon apres les films, la musique, les logiciels les transports gratuit.... a quand un article aussi pour nous proposer une idee sympa les magasins ratuits....nourriture, fringue, etc gratos...

                              supprimons l’argent....

                              le nihilisme et la candidité de certains auteurs et lecteurs de agoravox est edifiante.....

                              Agoravox magasine citoyen... bhein cela illustre bien que le citoyen français moyen comprend rien a l’economie et qu’il est client pour des idées simplistes nihilistes et utopistes...


                              • FURAX (---.---.243.151) 22 juillet 2006 22:28

                                Bien d’accord ! C’est vraiment tous des bœufs !!! Nihilisme, trotskysme, proutproutisme, branlettisme et illettrisme... Y a qu’à voir le résultat dans les urnes, CQFD, la boucle est bouclée, Et gnagnagna, augmentons les salaires diminuons les charges, Gagnons plus en travaillant moins, ben voyons ! Les transports gratuits pour qui, d’abord ? Pour les assistés et autres faignasses qui daignent se lever pour aller réclamer des allocs ? Et ceux qui bossent tous les jours, ceux là n’ont qu’à payer ? Ils ne travaillent pas et veulent tout, c’est normal, les socialos les ont assisté pendant près de dix ans, maintenant qu’on a un gouvernement qui fait un peu machine arrière, ils gueulent ! Pays de cons !!!


                                • Stephane Klein (---.---.233.71) 23 juillet 2006 00:10

                                  Je me permets de rappeler une vidence que beaucoup veulent ignorer : un emploi ne se justifie parce qu’il occupe quelqu’un mais parce qu’il produit de la valeur, sinon c’est retour aux temps du socialisme radieux : un qui balaie et deux qui regardent.....bon c un peu le cas dans notre RER


                                  • juxjux (---.---.242.87) 23 juillet 2006 08:56

                                    Certains commentaires dans le forum frisent....la franchoulliardise la plus typique - gratuité des transports, anarchie, disparition de l’argent....c’est vraimment navrant de constater le caractère infantile et irresponsable des propos de bons nombres de concitoyens, le plus souvent planqués dans un emploi public obèse et deresponsabilisant. ET FINALEMENT BRAVO à la grande majorité des contributeurs d’Agoravox dont les réactions me paraissent sensées et me rassurent - sans être ultra libéral et plutôt centre-gauche- je m’effraie des pensées anachroniques de tant de français.

                                    Pour revenir sur la question du coût du transport public , outre qu’évidemment l’utilisation privée de l’automobile est un gouffre - on le sait - se pose ici une question maîtresse qui entre bien en résonnace avec le caractère égalitaire du service public mais qui impacte sérieusement sur l’aménagement global de nos agglomérations :
                                    - est il normal que le client d’un TC paie le même prix si il réalise 3 arrêts ou qu’il réalise 25 minutes de déplacement ? Tout simplement non - et le prix du TC vient de là - 1€50 pour faire Bellecour/Part Dieu aussi bien que Vénissieu/Rilleux la Pape ou Ecully/StPriest.

                                    Bref, on fait payer à l’utilisateur du centre ville - là où le réseau est le plus rentable - le maximum de prix. Qu’on nous parle alors de solidarité périphéries/centre relève d’une autre logique, celle de l’accompagnement qui est différente du marché.

                                    Et finalement, cette démarche de la globalisation du prix du transport dans le réseau (la ligne 1 ultra fréquentée au même prix que la ligne 29 pas rentable) est elle efficiente ? Ne doit pas on individualiser l’offre tarifaire (et la prestation comme à Londres) ligne par ligne des réseaux TC après marché public ? désolé de laccher des gros pavés dans la mare.


                                    • lerma (---.---.224.129) 23 août 2006 04:06

                                      Je suis parisien et je travaille depuis plusieurs mois à Lyon. Je dois dire qu’ici à Lyon les transports en commun ont été vraiment pensé pour améliorer le quotidien des gens avec des trams et metros propres et sécurisé qui n’ont RIEN A VOIR avec la démagogie de la politique de la Mairie de Paris qui ressemble à de l’anarchie pur et pour emmerder les citoyens.

                                      A lyon,les transports en commun sont un modéle à suivre y compris contre la fraude,car la fraude c’est l’anarchie,la dégradation et l’insécurité.

                                      Oui j’aime cette ville et j’en viens à détester la gestion catastrophique des transports en commun de la ville de Paris et des emboutaillages générées par l’anarchisme et la démagogie des "verts-bobos’,sans parler de l’insécurité et de la saleté Avez vous vu les champs Elysés à 1h00 du matin ???? ça ressemble à une véritable poubelle tellement c’est GRADO !

                                      Les trottoirs sont inondées de détritus !

                                      Oui je sais,faut pas en parler ,vous avez raison,parlez plutot de Paris-Plage ! ha !!!! Paris Plage !!!!!!!


                                      • (---.---.21.95) 8 septembre 2006 15:35

                                        Juste pour information pour ceux qui prétendent que la gratuité des transports est purement utopiste, je suis désolé de leur apprendre qu’elle existe déjà dans quatre petites villes de France : Vitré, Colomiers, Compiègne et Châteauroux. Certes ce ne sont pas des réseaux de la taille et possédant les infrastructures de TCL, mais ces villes n’ont pas un déficit particulier, les impôts locaux n’ont pas explosés et la fréquentation a doublé ou triplé depuis l’instauration de cette mesure. Tout ça pour dire que c’est possible et que dans certains cas ce n’est pas forcément le rêve malsain d’anarcho-gaucho-coco-trosko-maoistes...


                                        • loko 16 mars 2009 18:46

                                          Toute facon nique sa mere les control-paf de merde c’est des salopes qui sucent les bites des voyageurs avec des amendes a la con kils aillent se faire enculer avec leurs amendes de merdes !!!!!!!!!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès