Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Un rapport allemand recommande de fermer immédiatement la Centrale (...)

Un rapport allemand recommande de fermer immédiatement la Centrale nucléaire de Cattenom

Un rapport de 70 pages commandé par le groupe Les Verts (Die Grünen) au parlement allemand et rédigé par le professeur Manfred Mertins, expert en ingénierie nucléaire, critique ouvertement la Centrale nucléaire de Cattenom en y pointant toute une liste de défauts de sécurité. 

JPEG - 103.1 ko
Tout va bien à Cattenom ! (Dessin de Pat THIEBAUT)

Selon M. Mertins, si les normes allemandes étaient appliquées à Cattenom, la centrale devrait être fermée immédiatement. Quelques jours auparavant, le directeur de la centrale avait présenté les travaux de grand carénage pour poursuivre l’exploitation du site jusqu’en 2046.

De son côté, M. Mertins évoque des manquements importants par rapport aux normes internationales et des mesures de sécurité insuffisantes en cas d’incident. Aucune disposition particulière n’aurait ainsi été adoptée suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon. Par ailleurs, en cas de fusion du cœur de la centrale, la nature même des installations, qui remontent aux années 1970, ne permettrait pas aux opérateurs de diminuer la pression dans le circuit primaire en toute sécurité. Le site ne serait également pas assez protégé contre des attaques extérieures et des phénomènes naturels comme un tremblement de terre ou des inondations.

Partant de ce constat, plusieurs politiques allemands demandent la fermeture sans délai de la Centrale nucléaire de Cattenom. Des responsables luxembourgeois s’inquiètent quant à eux des finances d’EDF et d’Areva et craignent que faute d’argent des investissements pour renforcer la sécurité des installations ne soient pas entrepris. Les ministères de la santé et du développement durable du Grand-duché enjoignent les autorités françaises à appliquer à la lettre la nouvelle directive 2014/87/Euratom tout en sollicitant parallèlement l'avis de la Commission européenne sur le dossier.

Les critiques formulées dans le rapport Mertins ne sont pas sans rappeler celles qui avaient déjà été émises après le stress test réalisé en 2012 en collaboration avec le Luxembourg et les Länders de Rhénanie-Palatinat et de Sarre. Le directeur de la Centrale de Cattenom a enfin rappelé que les 37 incidents répertoriés l'année dernière sur le site avaient été déclarés insignifiants. Selon l’Autorité de Sécurité Nucléaire (ASN), qui se rend en moyenne toutes les deux semaines à Cattenom, la centrale ne présenterait pas de problème particulier.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 15 mars 10:43

    Les fous du nucléaire s’en foutent royalement (comme « C-GO-LAINE »..)

    Pour du pognon feront out pété... !

    Nos dirigeants sont des « MAFIEUX »


    • Alibaba007 Alibaba007 15 mars 17:28

      @Le p’tit Charles « Nos dirigeants sont des « MAFIEUX » »

      Il manque à ta phrase « ... et des dangereux psychopathes » !!!
       smiley

      Tous en taule pour perpet  !!! ces coupables de HAUTE TRAHISON !!!
       smiley
      Nos dirigeants et Actionnaires privés du nucléaire Génocidaires devraient tous aller directement en prison sans passer par le « START »


    • Sozenz 16 mars 17:15

      @Le p’tit Charles
      Pour du pognon feront out pété... !

      ils doivent encore croire qu’il faut des pièces d or sur les yeux pour pouvoir payer leur passage sur le Styx...


    • raymond 2 16 mars 19:32

      @Alibaba007
      Le ton monte j’aime bien. Peut-être va t on arriver à les fermer avant qu’il y en ai encore une qui nous pete à la gueule.


    • Ruut Ruut 15 mars 11:07

      En cas de pépins sur cette centrale, que risque les responsables ?
      RIEN, c’est ça le problème.


      • bakerstreet bakerstreet 15 mars 12:13

        La catastrophe de Fukushima n’est toujours pas terminée ; chaque jour on refroidit comme on peut les réacteurs, dont des éléments ont disparu semble il...Où sont ils, vont ils apparaître un jour, dans votre jardin, après avoir traversé le magma terrestre ?..On ne sait pas, les robots envoyés sont tombés en panne...Jamais on n’aurait du commencer à envisager cette technologie qui nous emmène en enfer, qui s’en remet à nos enfants pour trouver des solutions quand à leur démantèlement et à leurs déchets. C’est vrai, à ce niveau, ça va créer des emplois, espérons juste que ce ne seront pas les derniers avant inventaire....Des paramètres ont été négligés, dans cette posture de toute puissance : Prise en compte fantaisiste des événements environnementaux, comme au japon...Je ne voudrais pas parler de malheur, mais comme plus d’un l’a fait avant moi, on peut pronostiquer qu’un terroriste à déjà eu l’idée sans doute de jeter un gros porteur sur ces réacteurs ! A quoi bon faire une bombe nucléaire, quand on vous donne une cible qui le devient quand on tape dessus....Les simulations à l’époque n’ont envisagé que la chute de petits avions genre cesna, c’était une époque où l’on avait choisi d’être naïf, et franchement optimiste....Vous voyez, c’est même pas la peine de concevoir le scénario le plus évident : La grosse panne toute bête, sur une centrale vieillissante, comme Cattenom....Et là haut, au château, on refuse de penser à tout ça : Démantèlement, remise en question, déchets, énergie propre...

        Oups, on va juste faire signer un contrat de travail à ces centrales en excluant tout incident !! Faut savoir se faire respecter !

        • wesson wesson 15 mars 13:14

          @bakerstreet
          « On ne sait pas, les robots envoyés sont tombés en panne... »


          Ben c’est clair. Ils ont mesuré une activité en zone de confinement jusqu’à 167 Sievert/H. Pour un homme c’est la mort certaine en moins de 2 minutes d’exposition.

          A ce niveau de radiation, rien d’électronique ne résiste, rien du tout, même pas 5 minutes. 

          Dans ces conditions, difficile de filmer quoique ce soit.

        • wesson wesson 15 mars 13:07

          Vous pouvez mémoriser ça : Tant que on n’aura pas eu en France une catastrophe nucléaire majeure, on ne sortira jamais du nucléaire, et surtout pas avec l’offre actuelle politique (a l’exception notable de Mélenchon qui est le seul à avoir un plan réaliste pour arriver à faire cette sortie en bon ordre).


          La question n’est pas est-ce que ça va arriver, mais quand.

          • bakerstreet bakerstreet 15 mars 13:51

            @wesson
            Oui, malheureusement, c’est terrible, et révélateur de la qualité de nos gouvernants, aux coups de menton faisant illusion. Nous sommes dans un monde où le coût de la sécurité, et la politique à long terme, est incompatible avec les diktats et la complaisance avec les lobbies. En terme de probabilité, il serait étonnant qu’avant dix ans quelque chose de monstrueux de monstrueux n’arrive pas... On peut dire que nous sommes simplement dans une situation d’attente, incapables de la moindre décision, si ce n’est celle, pire que tout, de pratiquer la politique du déni ou de l’autruche, comme dans les années 30, face à un autre danger.... Mais à l’époque ils avaient tout de même construit la ligne Maginot...


          • wesson wesson 15 mars 14:00

            @wesson
            j’ajoute que quand même les Allemands seraient bien inspirés de la fermer sur la question de l’énergie propre, car vu la pollution induite par leur exploitation de la lignite, ils sont très mal placés pour distribuer les bons points. 


            D’ailleurs, si l’on compare en « Mort par Tera-Watt Heure », les chiffres (2011) sont sans équivoque :

            * Charbon : 161 Morts/Twh (moyenne mondiale - Chine 278, USA 15)
            * Nucléaire : 0.04 Morts/Twh

            Une telle disparité ne doit pas non plus cacher que le nucléaire a potentiellement la possibilité de faire autant voire plus de morts que le Charbon. Mais ils indiquent clairement que l’on ne peut être contre le nucléaire sans être encore plus contre l’énergie par les sources fossiles.

          • JMBerniolles 15 mars 15:02
            @wesson

            Faire de Mélenchon un expert en matière énergétique est juste rigolo.
            Il est nul dans ce domaine comme en économie.
            C’est un opportuniste qui a, d’entrée, choisi l’anti nucléaire qu’il a imposé au PDG, parce qu’il considérait cette position comme porteuse sur le plan électoral et politique.

            Quel parti politique, en France, défend notre électronucléaire ?

            Juppé a l’intention d’intégrer Corine Lepage, une anti nucléaire professionnelle qui a déjà sévi au niveau gouvernemental, dans son équipe. Le PC s’est abstenu sur la LTE qui en plus privatisait notre hydroélectricité.... 
            Même des partis qui émergent sur une ligne de reconstruction de la France, comme l(’UPR ne défendent pas notre électronucléaire..... qui se défend toute seule en définitive.








          • wesson wesson 15 mars 15:25

            @JMBerniolles

            d’ordinaire, je ne réponds pas à ce genre d’interpellation tout simplement imbéciles. 

            Vous détestez Melenchon, c’est votre problème. Il se trouve que dans sa proposition de programme, il définit 3 questions non négociables : 

            * Sortie des traités Européens
            * Sortie de l’Otan
            * Sortie du Nucléaire

            Les andouilles qui passent leur temps à vociférer contre Mélenchon ne vont évidemment pas perdre de temps à regarder dans le détail ces propositions, car c’est plus important pour eux de parler de la viande Halal, de la Burka ou de la Franc Maçonnerie. 

            C’est pourquoi je vous laisserai à vos sujets d’intérêt, et vos certitudes qui bien évidemment vous font penser qu’une sortie du nucléaire équivaudrait à un retour à la bougie - parce que de toute évidence, vous êtes à même de juger en matière d’énergie qui s’y connait, ou pas.

          • bakerstreet bakerstreet 15 mars 15:40

            @wesson
            Comme vous dites pour conclure. 

            Au Japon, tout à coup les statistiques d’hier étaient hors jeu, le PIB du pays à plongé, quand à l’espérance de vie, ne rajoutons pas à la désespérance, surtout quand elle touche les enfants, où le nombre de leucémies et de cancers de la thyroïde explosent.
            Cependant on peut très certainement revoir la pertinence des chiffres à court terme, pour le peu qu’on soit exhaustif : 
            L’OMS qui est une autorité indépendante, chiffre à 30 000 morts par an le nombre de décès en France dus au diesel.
             Hors, le développement inconsidéré du diesel en France est à mettre en relation justement avec le parc nucléaire : Quand on les a mises en route, il a fallu trouver des débouchés aux anciennes raffineries de pétrole lourd qui chauffait le pays : C’est ainsi qu’on est arrivé à développer ce genre de motorisation. 

          • JMBerniolles 15 mars 15:44
            @wesson

            Votre engagement vous fait perdre toute lucidité et réserve....

            Vous vous trompez, je ne déteste pas Mélenchon, j’ai adhéré au PDG au moment de sa formation, avant de découvrir sa position anti nucléaire qui avait été imposée sans aucun débat.

            J’aimerai bien qu’il y ait dans cette mouvance quelqu’un de crédible plutôt qu’un potentiel Tsipras.

            Mélenchon m’a aussi déçu avec ce genre de déclaration :
            « avec la démographie nous dépasserons l’Allemagne »
            « la géothermie est une alternative au nucléaire »..... 
            Et de multiples autres, qui lui ont fait perdre de la crédibilité.

            Je suis totalement d’accord avec la sortie immédiate de l’OTAN, la sortie des traités européens.... mais il manque la « sortie de l’Euro ».... 
            C’est en ce sens que je dis que Mélenchon, et d’autres comme Pierre Laurent, est nul en économie.
            Ce ne serait pas dramatique s’il y avait un fonctionnement démocratique dans son parti, ce qui finirait par générer une ligne et un programme crédibles.

            Vous ignorez apparemment que l’électronucléaire ne se résume pas à la production d’électricité, il y a une industrie fondamentale derrière, et un pan majeur de notre balance commerciale, dans un état dramatique, en jeu.






          • wesson wesson 15 mars 17:18

            @JMBerniolles
            J’admet que le FDG n’est plus rien, mais il est faux de dire que l’abandon du Nucléaire y a été « imposé ». Mélenchon était bien sur une ligne abandon, tandis que le PCF était sur une ligne continuation.


            Je me rappelle parfaitement des déclarations explicites sur le sujet lors de la campagne de 2012 : 

            « On est pas d’accord sur la question entre nous, alors on fera un référendum sur le sujet si je suis élu ».

            Maintenant, sur la plateforme qu’a créé Mélenchon pour 2017 la position est effectivement arrêtée : l’abandon du nucléaire comme un point clé, tout en précisant que ça prendra au bas mot 15 ans pour faire ça de manière ordonnée. Je pense d’ailleurs qu’il se trompe, et qu’il en faudra au moins le double.

            Sur la Géothermie il a dit que c’était « une alternative au nucléaire » et pas « l’alternative au nucléaire ». C’est clair que c’est un ensemble de choses qui à terme fourniront cette alternative (géothermie profonde, hydroliennes, panneaux solaires sur vitres, éolien maritime, ...) , ça prendra du temps et surtout ça fera énormément d’emploi. Et sur un plan purement technique, j’y croit, plus spécifiquement aux hydroliennes qui ne souffrent pas de l’imprévisibilité de l’éolien ou du solaire : les courants marins se prédisent de manière très fiable sur des mois à l’avance et sont remarquablement stables. La puissance est également là.

            Sur la démographie entre la France et l’Allemagne, il a tout à fait raison, et allez vous balader sur la Wikipedia rubrique Démographie de la France et Démographie de l’Allemagne pour vous en rendre compte. L’Allemagne perds 0.2% de population chaque année, la France en gagne 0.4%. Je vous ai fait le petit calcul excel avec ces chiffres, la population Française devrait dépasser celle de l’Allemagne en 2047 (75 074 000 Allemagne contre 75 405 000 France). C’est pas Mélenchon, c’est des Math. Alternativement, vous avez là toute l’explication de la politique Allemande face à l’immigration : si ils veulent continuer à payer les retraites de leur vieux, en plus de presser le citron de l’ensemble des pays Européens ils doivent maintenir une immigration forte chez eux, préférablement de pays à main d’oeuvre qualifiée et de faible salaire (Turquie, Ukraine, ...)

            Donc, 2 affirmations, 2 erreurs. Et vous parlez de crédibilité ?

          • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 17:44

            @wesson : « à même de juger en matière d’énergie qui s’y connait, ou pas ». Tu tombes très mal. La compétence de JMBerniolles est évidente. Tandis que sur ce dossier, la tienne ne l’est en rien.

            L’électrotechnique de puissance et surtout de distribution ne s’apprend pas en un claquement de doigts.

            Sous la dictature idéologique des Grünnen la R.F.A. se conduit en resquilleuse en matière électrique. Elle ne parvient à tenir la stabilité en fréquence du réseau sous les coups de boutoir de l’éolien danois et allemand qu’en s’appuyant sur la Suisse et l’électronucléaire français. Parfois en vendant à prix négatif l’électricité éolienne à ceux de ses voisins de l’Est qui ne l’ont pas encore refusée (mais leur nombre diminue).

            Quand Gyorgy Soros finance les snipers de la place Maïdan et les marionnettes qui prirent la tête du coup d’état, tu n’en conclus pas que DONC le coup d’état de Kiïev est une oeuvre vertueuse.
            Quand d’autres milliardaires, fortunes pétrolières, financent Pisseverte et le WWF, tu en conclus pourtant que la JUSTE dictature du WWFariat est chose vertueuse.

            Ah oui, ce fut dans une réunion WWF que Lockheed a approché le prince Bernhardt de Lippe, pour qu’il fasse acheter des F104 par l’armée royale de l’air néerlandaise. Vertueux ! Vertueux !


          • Rincevent Rincevent 15 mars 18:03

            @bakerstreet

            Avec, en plus, le poids de Peugeot qui voulait fourguer ses moteurs Diesel à d’autres que les utilitaires et les taxis (souvenez-vous, les vieux, la 403 Diesel). C’est eux qui ont obtenu cette fiscalité avantageuse pour le gas-oil, poussant des conducteurs à s’équiper mazout même quand leur kilométrage ne le justifiait pas vraiment. Maintenant, on parle des effets nocifs des particules fines, un dégât collatéral, comme on dit…


          • wesson wesson 15 mars 18:16

            @JC_Lavau
            Mais de quoi parlez vous là ? De la fourberie des verts Allemands ? J’en convient. De la difficulté croissante à maintenir la stabilité d’un réseau avec des énergies non prédictibles ? C’est vrai mais ça se corrige, et pas à l’aide du nucléaire d’ailleurs qui contrairement à la croyance ne se démarre ni ne s’arrête pas aussi facilement que cela « en un claquement de doigts). 


            Quel rapport avec Soros, Kiev, le WWF ou même le fait de sortir du nucléaire ? là franchement je voit pas. 

            Mon propos est juste de dire que Mélenchon lorsqu’il parle de sortie du nucléaire ne dit pas qu’il faille le faire en »un claquement de doigts" comme vous semblez le suggérer, mais de manière ordonnée, en prenant en compte toutes ces contraintes et de manière globale.

            En France, c’est principalement les barrages qui assurent la stabilité du réseau électrique. On vient de décider de tous les vendre au privé. Voilà une décision qui à coup sûr va nous permettre de mieux stabiliser notre réseau ... ou pas. En réalité, EDF stabilisera toujours, mais ça lui coûtera 3 fois plus cher.

            Ne vous y trompez pas : c’est la cohue autour de la vente de ces barrages, car ce sont des poules aux œufs d’or, sur lequel en pratique le nouveau propriétaire pourra exercer n’importe que chantage sur EDF, au nom de la nécessité du maintient de la stabilité du réseau.

          • JMBerniolles 15 mars 19:21
            @JC_Lavau

            Merci pour ce très juste commentaire...

          • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 20:28

            @wesson. Et qui finance les lideurs d’opinion contre le nucléaire ? Mmmh ?
            Remarque qu’en échange, Pisseverte est actionnaire de BP. Mais chhhhut !

            Non, on ne stabilise pas toujours, les chutes complètes du réseau, ça existe, et ça existera de plus en plus.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 20:34

            @Rincevent.
            C’est bien : tu milites en même temps pour qu’on produise moins voire plus du tout de dioxyde de carbone, gaz maudit selon tes directeurs de conscience ? Non ?


          • JMBerniolles 15 mars 20:35
            @wesson

            Je ne vais pas trop m’étendre là-dessus, mais il devrait être clair qu’en dehors du charbon, la seule alternative au nucléaire est le gaz. [une des causes des guerres au Moyen Orient. Le gaz tue beaucoup et est aussi potentiellement dangereux]

            * Quand le Japon a arrêté ses réacteurs nucléaires, il a réactivé des chaudières à flamme, lancé des turbines à gaz, y compris en en empruntant à la Thaïlande... et malgré cela pendant plusieurs mois il y a eu des black out tournant.

            * L’Allemagne utilise du gaz et du charbon, souvent très mauvais... Elle ,ne se fatigue pas beaucoup non plus pour mettre au point la captation du CO2 et la filtration des particules qui devraient faire partie d’un programme Charbon propre. Et elle a encore près de 20% d’électricité d’origine nucléaire.

            C’est en 2000 sous Schröder (dans les conseils d’administration d’entreprises gazières russes aujourd’hui) que l"Allemagne a décrété la sortie du nucléaire. 16 ans après c’est loin d’être fait.

            Alors pour notre pays, sortir du nucléaire en 15 ans c’est juste une absurdité pour programme électoral. 

            Comme vous dites la première mesure du programme Mélenchon est l’arrêt de notre nucléaire.
            Impeccable ; on commence par liquider notre dernier pilier industriel, surcharger notre balance commerciale avec le business éolien et PV et l’achat du gaz..... 

            Comment va-t-on financer nos fonctionnaires, notre volet social, j’ajouterai nos psychologues, nos nombreux bureaux d’études, nos commerces....  ? 

            Démographie : c’est une question qui est fuie et même déniée.... En Egypte et en Tunisie c’est pourtant une démographie démentielle qui a été le ferment des révoltes, qui ont été récupérées politiquement par les frères musulmans. La démographie mondiale est un problème majeur pour l’humanité dans le contexte d’appauvrissement des ressources naturelles. 




          • JMBerniolles 15 mars 20:59
            @wesson

            Vous devriez faire plus court et être un peu moins sûr de vous.

            En France, les réacteurs nucléaires ont un rôle majeur dans la stabilité du réseau.
            De deux manières :
            a) il y a un fonctionnement dit en mode gris, qui permet au réacteur nucléaire d’effectuer des transitoires de puissance (ce qui n’est pas sans inconvénients parce qu’ils ne sont pas conçus pour cela)
            b) il y a une possibilité de réguler la fréquence en sortie d’alternateur à l’aide de ce que l’on nomme le cos Phi. la capacité de variation de puissance s’exprime alors en MWe par Herz. Ainsi Fessenheim représente 1800 MWe/Hz. C’est d’ailleurs ce qui a conduit le gouvernement à tergiverser maintenant sur la question de la fermeture de Fessenheim.

            Les allemands ont d’ailleurs adapté l’alternateur de Biblis à cette fin.

            Avec un réacteur rapide type Super Phénix on peut même envisager un suivi du réseau. (collecteurs froid et chaud, cuve primaire protégée thermiquement, forte sensibilité du cœur au pilotage ...

            Une autre solution est de piloter des coupures de courant. C’est le but véritable de Linky (qui permet aussi de collecter des données personnelles. C’est totalement l’instrument d’une société type 1984)

            L’Allemagne est obligée de déverser son courant intermittent chez ses voisins, Pologne, Suisse, Autriche, France ...... ces deux premiers pays commencent à exprimer leur mécontentement pour les inconvénients que cela leur crée. 

            En novembre 2006, il y a eu un Black out partiel sur un sous réseau européen, cela a touché notamment le sud de la France. La cause qui a été soigneusement cachée était la brusque disparition du courant issu d’un champ éolien offshore allemand.








          • JC_Lavau JC_Lavau 15 mars 22:49

            @JMBerniolles : « la captation du CO2 », escroquerie monumentale. Claude Allègre, esprit toujours aussi brouillon et hâtif, s’en était fait le chantre auprès de l’Académie de Sciences. La vidéo n’est plus accessible. On leur refile n’importe quoi, aux journalistes, aux militants, et aux politiques. Nuls en sciences, nuls en ingénierie, nuls en développement industriel. Et c’est ça qui nous gouverne...


          • Onecinikiou 15 mars 23:43

            @wesson


            « a l’exception notable de Mélenchon qui est le seul à avoir un plan réaliste pour arriver à faire cette sortie en bon ordre »

            Tout à fait drôlatique !

            Vous croyez convaincre qui avec vos vaticinations, peut-être les ingénus et autres disciples du frère maçon, mais certainement pas les gens qui connaissent un tant soi peu le sujet !

            Par quoi - quelle(s) énergie(s), à quel prix, avec quelle quantité d’émission de GES, quel impact sur notre balance commerciale - comptez-vous remplacer nos 415TWh d’électricité d’origine nucléaire produit l’an dernier ?

            Du concret, du chiffré, du sourcé, pas du blabla mélanchonnesque. 


          • wesson wesson 15 mars 23:57

            @JMBerniolles

            La totalité de votre raisonnement est faussé par son hypothèse de départ, qui est celle d’une sortie immédiate et totale du nucléaire. 


            Personne de sensée n’est pour cela, et bien entendu pas Mélenchon qui parle « d’organiser une sortie ordonnée en 15 ans minimum », pas de claquer la porte. 

            la seule alternative au nucléaire est le gaz : aujourd’hui peut-être, mais demain ? C’est faire bien peu confiance en l’avenir de penser que - une fois actée le principe d’une sortie du nucléaire - on soit infichu de trouver des alternatives crédibles. J’en ai donné, ça tourne autour de la géothermie profonde et de l’hydrolien. De par notre géographie et notre géologie, nous sommes bien placés sur ces 2 technologies, ce qui n’est pas le cas de l’Allemagne. Des programmes dans ces domaines démarrés de manière sérieuse peuvent objectivement donner des résultats à 15-20 ans d’échéance, ce qui donne le temps par ailleurs de se préparer à démanteler les centrales (parce que il faudra bien le faire un jour non, sortie du nucléaire ou pas).

            Vous voulez que l’on soit court, allons y : Votre problème c’est votre manque d’imagination, qui plus est aggravé par une compétence technique plus que douteuse (Le Cos Phi pour réguler le réseau, j’ai bien rigolé ...). 

            Et le fait que - de concert avec la meute - vous bavez contre Mélenchon avec un argumentaire pitoyable et mensonger.



          • wesson wesson 16 mars 00:03

            @Onecinikiou
            «  [...] frère maçon [...] »



            et fin de la lecture. Voir ma réaction plus haut ... ah non, vous l’avez pas lu, car votre cerveau d’huître n’as fait que réagir à « Melenchon »


          • JC_Lavau JC_Lavau 16 mars 00:23

            @wesson : « la géothermie profonde ». Bah non ! Vous captez un stock certes tentant, mais non renouvelable, et pas un flux, dont la réalité est fort faible. Le flux géothermique est très bon en Islande, déjà bien moins bon aux Açores, franchement médiocre par chez nous. De plus l’abondance des séismes déclenchés à Bâle a fait interrompre les forages que l’on croyait prometteurs.

            Il ne suffit pas de se raconter qu’on a trouvé l’idée du siècle, encore faut-il pousser l’étude de faisabilité.

            En Italie, ils ont un beau coup de bol à Larderello : un pluton qui est resté enfoui sous une bonne couche argileuse imperméable.


          • JC_Lavau JC_Lavau 16 mars 00:27

            @wesson : « Personne de sensé n’est pour cela ». Des gens sensés dans les media, au gouvernement et parmi les militants ? Vous y croyez ?
            NKM qui traite les incroyants de « connards », Lipietz qui les traite de « criminels », des gens sensés ?


          • wesson wesson 16 mars 00:34

            @wesson
            en résumé, ce que propose Mélenchon est une relance Keynesienne. On investit massivement dans un secteur de l’économie choisi pour sa faculté à entraîner tout le reste. Comment procéder ? En développant des choses nouvelles... 


            Le programme nucléaire, c’est les années 70. On est en 2016, il faut évoluer un peu là ...

          • Onecinikiou 16 mars 01:54

            @wesson


            Toujours le même blabla, cessez de tourner autour du pot : par quoi vous remplacez le nucléaire ? 415 TWh l’année dernière, 80% de notre production !

            Mélenchon va-t-il se métamorphoser en Géo-trouvetout ? C’était pas la littérature sa spécialité... ?

          • Onecinikiou 16 mars 02:10

            @wesson

            « J’en ai donné, ça tourne autour de la géothermie profonde et de l’hydrolien »

            Hilarant, vos technologies d’avenir. La géothermie, ça fait des millénaires que les hommes l’utilisent. Chose assez cocasse : pour ce qui est de la géothermie profonde, cela réclame de passer par la fracturation hydraulique, vous savez, la même que l’on utilise aujourd’hui aux USA pour exploiter les gaz de schiste !

            Quant à l’hydrolien, vous auriez seulement le début du commencement d’un calcul de potentiel de gisement de production pour étayer vos assertions faribolesques ? 

          • Onecinikiou 16 mars 02:14

            A ce rythme ce n’est pas 15 qu’il vous faudra pour mettre en place votre « transition », c’est 1500 ans !


            D’ailleurs de quelle transition parlons-nous : la France est de tous les grands pays industrialisés celui qui émet le moins de CO2 par an/habitant. 

            A cet égard notre transition est déjà faite, merci notre parc électronucléaire. 

          • HELIOS HELIOS 16 mars 03:53

            @Onecinikiou

            ... ben c’est tres simple, on replace toutes lampes basse consommation par des LED !

            regardez... les basse conso consomment 11W, les Led 3W un differentiel de 8W
            A raison de 5 ampoules par français (je trouve que c’est peu) cela fait 8W*65 000 000*5 ampoules soit 2600 millions de W soit 2,6Twatts juste la production de Fessenheim + Cattenom.

          • Onecinikiou 16 mars 07:57

            @HELIOS


            Et les TGV vous les alimentez en 230V ?

            Mais peut-être que la « transition » de nos faux écolos consiste à démanteler ou plaider la délocalisation de toutes nos industries lourdes ?

            Il se trouve par ailleurs que nos faux écolos ont toujours été des partisans acharnés de l’européisme et du libéralisme qui l’accompagne, responsable de notre désindustrialisation, comme quoi la boucle est bouclée. 

          • Onecinikiou 16 mars 08:21

            @HELIOS


            Aussi 2,6 TWh c’est 1/5 de ce que produit la centrale de Fessenheim seule, réveillez-vous !

            D’autre part je viens de lire dans deux rapports distincts d’EDF et de la BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) que les potentiels hydrolien et géothermique étaient en France respectivement de 3 GW et 2,7 GW. 

            Soit, facteur de charge inclus (40% pour l’hydrolien, 82% pour la géothermie), une production maximale de 10,5 TWh et 19,5 TWh, pour un total de 30 TWh. Nous consommons juste annuellement 15X ce volume.

            30 TWh, c’est l’équivalent de production de seulement 3 réacteurs. On ne voit toujours pas par quoi remplacer notre parc électronucléaire, mais Mélenchon et ses ouailles eux doivent savoir... ! 

          • Onecinikiou 16 mars 08:40

            Aussi toute personne intéressée par ce sujet aimerait savoir le coût prévisionnel du MW de puissance installé en hydrolien et en géothermique.


            Car c’est bien beau de palabrer sur les 100 milliards d’€ d’investissement dans le nucléaire - qui en rapporteront donc 350 milliards - mais il n’est rien indiqué quant au coût de la fameuse « transition » exigée par nos pseudo-écolos ? Et l’on sait pourquoi : cela coutera peut-être le décuple ! 

            C’est d’ailleurs le plus grand reproche que l’on puisse faire à l’attention de Mélenchon : lui qui ne cesse de soutenir qu’il faut agir sans passion et avec raison, et éclairer le débat citoyen, agite quand ça l’arrange des chiffres pour faire peur et sidérer nos concitoyens à la façon des pires pratiques politiciennes, mais en revanche se garde bien d’en donner lorsqu’il s’agit de chiffrer ses ambitions injustifiées et irrationnelles ! 

            Bas les masques l’imposteur. 

          • JC_Lavau JC_Lavau 16 mars 09:31

            @Onecinikiou. J’en suis désolé pour Wesson, qui sur d’autres dossiers peut être excellent, mais il semble qu’il n’ait jamais mis les pieds dans une usine d’électrochimie de l’aluminium, jamais approché un four électrique de métallurgie fine, jamais approché d’un train de laminoirs, etc.

            Une usine de transformation secondaire aussi, ça marche à l’électricité. Celle-ci fabriquait des sièges pour salles de spectacles. L’électricien m’a fait visiter la salle du transformateur, et fait admirer le bruit, réduit en fin de journée : « Si Caucheteux veut savoir si on travaille dans son usine, il suffit qu’il vienne écouter ici ! ».

            Wesson s’est gaussé bien à tort. Qu’il nous explique comment il ouvre ou ferme la vanne du vent, pour maintenir en phase un alternateur qui serait entraîné par une éolienne. En éolien on n’a que des générateurs asynchrones, qui ont besoin de la fréquence et du réactif fournis par de vrais alternateurs - régulés, eux - pour apporter un peu de courant actif. Au delà de 20 à 21 % d’éolien dans la fourniture, c’est ingérable, même en pays d’alizée comme les Antilles.

            Tant qu’on parles Antilles : la géothermie, c’est ingérable en pays de volcans gris, genre arcs insulaires. Contrairement à l’Islande, contrairement à la Réunion ou Hawaï.


          • JMBerniolles 16 mars 10:11
            @JC_Lavau

            Oui, merci de cette précision.
            La captation du CO2 est complexe et peut conduire à une véritable usine à gaz c’est le cas de le dire !
            De toute manière, après des investigations personnelles et études d’avis divers ; Courtillot, Le Treut, Lindzen, un rigolo comme kandel qui promettait à Lyon un climat méditerranéen dans peu de temps, je ne parle de Jouzel qui fait des prédictions avec des marges d’erreur telles que tout est possible, j’ai cessé de croire à l’hypothèse du réchauffement anthropique (on oublie toujours de dire que c’est une hypothèse qui pour l’instant n’est pas établie sur des preuves scientifiques incontestables)

            Cela n’empêche pas de faire des recherches. Dans le cadre d’une campagne pour les élections régionales en PACA j’avais suggéré à des candidats que je connaissais qu’il fallait faire la proposition de faire des recherches à Gardanne, sur la chaudière à lits fluidisés, sur la captation du CO2. De même que des études de filtration sur des particules fines...

            La Région marseillaise et le Val de Durance sont des zones prédisposées à recevoir des centres de recherche. Aucune suite. Les élus ne sont pas vraiment concernés par les problèmes réels.. Là plus qu’ailleurs. Pour répondre à Wesson sur le PC, aux dernières élections régionales le PC et le PdG ont fait liste commune avec EELv.

            Une partie de leur tract était un véritable dépliant publicitaire pour le Photovoltaïque.
            Dans la région il faut savoir, qu’avec l’aide du PS, un pôle de business photovoltaïque s’est monté au petit Arbois, une technopole promue par le mari d’Elisabeth Guigou, responsable DATAR, contre celle de Château Gombert à Marseille. 

            Bien évidemment EELv réclame la fermeture de Cadarache, celle de Tricastin .... 
            Le bide électoral mérité était au bout du chemin...

            S’il persiste Mélenchon y va tout droit...
















          • JC_Lavau JC_Lavau 16 mars 10:50

            @JMBerniolles. Et il y a surtout que sans CO2, comment pourrait fonctionner la photosynthèse ?
            Mes deux premiers articles sur Avox portaient sur ces escroqueries à l’échelle planétaire :

            La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »
            http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196 Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

            http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331

            Après je n’ai ajouté que des précisions sur l’organisation de l’escroquerie :

            Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

            http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

            Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat

            http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558

            J’ai consacré un forum à ces escrocs, dans le Musée des impostures prétendues « scientifiques » :

            http://impostures.deontologic.org/index.php?board=30.0

            GIEC et fraude à l’évolution climatique.

            Judith Curry a expliqué en détail comment en couchant avec les politiques et leurs financiers, des scientifiques de 3e ordre ont obtenu des carrières complètement anormales et scandaleuses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès