Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Un salon du livre différent !

Un salon du livre différent !

C'est une initiative innovante que celle qui consiste à mettre en vie un salon largement ouvert où éditeurs et écrivains peuvent exposer leurs livres, rencontrer des lecteurs sans qu'ils soient appelés à payer un droit d'inscription...

Il s'agit d'un salon 100% citoyen...Chiche !

UN SALON LITTERAIRE CITOYEN

Après le succès de la première édition, l’Association de la Ferme des Jeux, Familles laïques, CICLOP 77 et la bibliothèque de l’Arcature organisent à la Ferme des Jeux de Vaux-le-Pénil leur deuxième salon littéraire dimanche 9 octobre 2011.

« Ce salon sera l’occasion, pour les éditeurs, de promouvoir, en présence

d’auteurs, la diversité de leurs productions littéraires. Des séances de dédicaces seront proposées, ainsi que des lectures.

Pour les visiteurs, cette manifestation permettra de rencontrer des écrivains, de dialoguer, de les écouter lire, d’acquérir leurs ouvrages. Tout au long de la journée, des ateliers d’écriture seront également proposés.

Notre idée reste de provoquer la rencontre : auteurs, éditeurs, illustrateurs, lecteurs de tous âges.

La Ferme des Jeux est un espace culturel convivial, apprécié et reconnu dans l’ensemble du sud Seine-et-Marne. »

Il s'agit de promouvoir et de construire un salon citoyen et de l'ouvrir très largement à ces éditeurs qui essayent de faire connaître des ouvrages qui n'ont pas droit aux « feux de la rampe » et à ces écrivains de talent qui ont besoin d'être connus.

Auteurs, vous qui lisez Agoravox ou qui écrivez dans ce média en ligne, n'hésitez pas à contacter la ferme des jeux pour vous inscrire

assofermedesjeux@gmail.com

Dans le cadre de ce salon, Nous avons prévu plusieurs débats :

12H-14 H : débat sur la pauvreté aujourd'hui avec comme écrivain déjà annoncé

Roger Félix auteur de : « le principal, il nous aime pas »

14 H 30- 16 H

Conférence débat avec Alain Bentolila sur le thème : qu' est ce que lire ?"

D'autres invités sont prévus, dont François Cavanna si son état de santé le permet.

Jean-François Chalot
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Antoine Diederick 11 mai 2011 21:06

    Je me réfugie sur votre fil de discussion désespérément vide pour vous signaler un article super intéressant ICI.


    • CHALOT CHALOT 11 mai 2011 23:29

      Oui c’est la première fois que cela m’arrive . Votre lien m’intéresse et d’ailleurs on pourrait avoir l’auteur si cela l’intéresse...
      Sinon rassurez vous : vous êtes le seul aujourd’hui mais si mon prochain article paraît : il est sur une autre thématique, j’aurai foule


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mai 2011 18:37

        Un tel salon est certainement intéressant... Encore faudrait-il qu’il y ait des lecteurs ! Aujourd’hui, on préfère souvent la lecture rapide sur Internet ou les gloses sur des livres qu’on ne lit pas plutôt que la lecture de vrais livres. C’est Pierre Magnan, auteur aujourd’hui reconnu, qui le dit sur son blog (http://www.lemda.com.fr) :
         "Au début, comme tout un chacun, j’étais fier de voir ma figure en placard en première page du Monde. Jusqu’au jour où je me suis aperçu que ça ne faisait pas vendre un exemplaire de plus. De même pour Apostrophes. Qui sait quels trésors de patience et de persuasion mon attachée de presse Marie-Laure Goumet dut déployer pour me faire accepter à cette messe du vendredi soir ? Le lendemain de cet événement majeur, on m’organisa une grande signature à la librairie de Parly II (vous connaissez ?). Il me passa cinq mille personnes devant. Nul ne s’arrêta. Au personnel de la librairie apitoyé, je vendis cinq volumes.
        Je crois à l’efficacité de la pub lorsque l’auteur lui-même se transforme en saltimbanque et fait de sa personne l’objet de sa réclame. Sinon, le seul appareil efficace, c’est le bouche à oreille. Un livre doit se défendre tout seul. Il se trouvera toujours une partie des lecteurs pour l’aimer et l’autre pour le détester
        .« 

        Cela dit et concernant la littérature prolétarienne, je profite de l’occasion pour rappeler le livre d’un ami :

        • Phillipe Geneste, Visages de la littérature prolétarienne contemporaine, Acratie, 1992 »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès