Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Une Provence sous-marine !

Une Provence sous-marine !

A Marseille, France Gamerre a fait des Affaires maritimes une affaire d’écologie. Depuis le 25 octobre dernier, des récifs artificiels sont en cours d’immersion au large de la baie du Prado. Au total, ce sont 26 000 tonnes de récifs qui vont être déposées dans les fonds meubles de cette baie, par 30 mètres de profondeur et sur 220 hectares de surface, afin d’accroître les ressources marines.

La présidente de Génération écologie avait fait de la création d’une zone de récifs artificiels, dans le cadre d’une stratégie de repeuplement des fonds marins marseillais, une des clés de son mandat. Dans un premier temps, l’adjointe aux Affaires maritimes de Marseille avait proposé de couler le Clémenceau, débarrassé de toute source de pollution, pour en faire un récif artificiel d’exception. Finalement, le porte-avions a connu le sort que l’on sait... mais le programme "Récifs Prado 2006" n’a pas été abandonné pour autant.

C’est désormais chose faite. L’opération débutée, inaugurée hier, s’inscrit dans le plus important programme de ce type jamais entrepris en France. Objectif : augmenter et diversifier les ressources marines locales.

La baie du Prado est formée de vastes fonds plats, sablonneux et peu productifs, qui se prêtent particulièrement bien à une valorisation à l’aide de récifs artificiels. L’introduction massive de nouveaux habitats écologiques offre, en effet, les supports de fixation et les abris nécessaires à l’installation des nombreuses espèces végétales et animales caractérisant les fonds rocheux.

La création de nouvelles zones marines très productives aura ainsi le double avantage de bénéficier directement aux usagers de la mer et de soulager des zones naturelles sensibles, actuellement surfréquentées, comme l’archipel de Riou.

Au final pour France Gamerre, ces "26 000 tonnes de structures vont permettre de créer un habitat pour les poissons. Une véritable Provence sous-marine !"


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • caramico 12 novembre 2007 11:25

    Que nous contez vous là ? « Des récits artificiels ».

    Blague a part, faute de frappe anodine.

    Plus sérieusement, le cloaque que l’on traverse quand on navigue de Cassis à Marseille va-t-il continuer à engraisser les petits poissons marseillais ?


    • Yoann Gontier Yoann Gontier 12 novembre 2007 13:46

      C’est bien évidemment « RECIFS artificiels » qu’il faut lire. Merci d’avoir relevé cette faute de frappe.

      Ce programme de repeuplement des fonds marins marseillais, le plus important de ce type jamais entrepris en France, n’a lui rien d’artificiel.


      • Droopy 12 novembre 2007 15:09

        Il serait certainement plus efficace de commencer à épurer les eaux usées qui se rejetent n’importe comment. Les pov’ poissons doivent être bourrés de coliformes fécaux dans le coin.

        Beurk

        Quoique les récifs pourront servir à arrêter le déluge de PQ rejeté en mer comme ça.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès