Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Vu sur les bords de Marne, à peine à quelques km de Paris, des (...)

Vu sur les bords de Marne, à peine à quelques km de Paris, des martins-pêcheurs !

875e58ef000d6504c3af9fd1ec01d56f.jpgAprès quelques longues semaines estivales de paresse intellectuelle, il est temps de me remettre à partager avec vous mes pensées sur le monde comme il est... et des soupirs sur comment il aurait pu être.

C’est donc en allant faire mon tour rituel sur les bords de Marne dimanche dernier que je suis tombé sur une rencontre impromptue : un oiseau avec un dos bleu métallique qui a escampé de la berge pour aller se réfugier dans les taillis de l’une de ces paisibles îles du fleuve.

Comme je n’avais jamais vu un tel oiseau irisé sous nos latitudes j’ai pas mal gambergé pour savoir à quelle espèce il aurait pu appartenir. Je ne l’ai vu que furtivement de sorte que sa forme générale et le détail m’ont complètement échappé. D’emblée je me suis mis dans l’esprit que c’était un oiseau tropical qui s’était enfui d’une volière ou d’une cage. Je me suis souvenu vaguement de ces tonalités similaires chez les colibris que j’avais pu observer de près dans le magnifique jardin de Balata à la Martinique. Bref, quelques jours se passent...

***

J’habite (pour plus très longtemps) dans un secteur pas mal éloigné d’un transport en commun. Pour accéder à une station du RER A, j’ai le choix de longer les bords de Marne. Ainsi, en habituellement vingt-cinq minutes de marche soutenue le long de la berge, j’accède à la station Neuilly-Plaisance.

Il faut s’imaginer la Marne à cet endroit. Nous sommes à quelque 10 km à peine du centre de Paris ! La Marne dans ce secteur est un fleuve assez fréquenté. D’une part, il y a les péniches, mais aussi les écoles d’aviron, les pêcheurs et souvent des m’as-tu-vu avec leurs puissants bateaux à moteur. De plus, les berges sont la plupart du temps bétonnées. Il y a certes quelques arbres et massifs tout le long, mais nous sommes dans un milieu assez urbain et sous affluence surtout les fins de semaine. Je passe l’aspect pollution. On y voit de tout ! Depuis les bouteilles et des caddies de supermarché jusqu’à des drôles de mousses... Un jour, j’ai même aperçu une peluche géante qui dérivait les membres ballants. Le genre de peluche qu’on trouve à la Foire du Trône.

C’est donc en revenant du RER que j’ai pu tomber presque nez à nez avec ce même oiseau. Cette fois-ci il observait paisiblement le fleuve debout sur le chemin de la berge. J’ai bien reconnu ce profil caractéristique d’oiseau trappu au bec long et fort. Je me situais à environ quatre ou cinq mètres. Au moment où j’ai sorti mon téléphone mobile pour le prendre en photo, évidemment il s’est envolé !

Puis hier matin en faisant le trajet inverse, j’en ai revu un dans les mêmes circonstances. Et lors de son envol j’ai bien perçu son dos bleu métallique.

Cela signifie donc que malgré la pression exercée sur le milieu par l’urbanisme et la pollution, une troupe de martins-pêcheurs a réussi à s’installer entre grosso-modo la passerelle de Bry et la pont de l’A86 à Nogent. Je n’en avais jamais vu jusqu’à ce jour. Pourtant je vous garantis que j’emprunte plusieurs fois par semaine les bords de Marne.

C’est plutôt réjouissant. Toute la question est de savoir si ces martins-pêcheurs ne sont que de passage (ils iraient vers le Nord suite au réchauffement climatique ?) ou bien s’ils s’installent ou se ré-installent de façon durable parce qu’en fin de compte ils se sont adaptés à ces conditions urbaines.

Je ne suis pas sûr de la sous-espèce observée, alors il se peut que la photographie de cet Alcedo atthis (Martin-pêcheur commun) ne soit pas fidèle. Celui que j’ai vu me semblait moins roux, plus noir...

Pour en savoir plus sur cet "oiseau fabuleux" visitez la page Wikipedia sur le martin-pêcheur d’Europe et le portail Oiseaux.net.

Crédit photo : NaturePhoto-CZ


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2007 11:01

    ça doit pas être courant de le voir si près de Paris ! j’en aperçois de temps à autre , ils volent très rapidement


    • Vincent 10 septembre 2007 11:33

      Je n’ai donc pas rêvé ! j’ai aperçu un matin il y a une semaine, sur les bords de Marne entre Vaires et Chelles, un petit oiseau bleu électrique qui volait à toute vitesse au ras de l’eau. Vu la couleur, je me suis dit que c’était un martin-pêcheur, mais ça me paraissait incroyable ; et pourtant si !

      Je confirme la présence de martins-pêcheurs sur les bords de la Marne, et même un peu plus en amont que Neuilly-Plaisance !


      • maxim maxim 10 septembre 2007 11:47

        en région Parisienne ,sur la Seine à Samois sur Seine ,à Héricy ,à Vulaines .....des Cormorans ,des Hérons également ,une recrudescence d’oiseaux que l’on ne voyait que très rarement il y a quelques années ...... longeant la Seine pratiquement tous les jours ,je ne serai pas surpris de voir des Martins pêcheurs ,vu que l’endroit est hyper protégé ...... l’eau me semble plus claire qu’il y a quelques années également ......


        • Vincent 10 septembre 2007 12:58

          Oui des cormorans séchant leurs ailes sur un ilôt de la Marne, j’ai déjà vu aussi, c’est vrai que c’est un peu déroutant !


        • Captain Cap 10 septembre 2007 12:07

          Encore un méfait du réchauffement de la planète.


          • Asp Explorer Asp Explorer 11 septembre 2007 07:37

            Ce qui est marrant avec les écologistes, c’est qu’ils arrivent toujours à transformer les meilleures nouvelles en catastrophe.


          • HKac HKac 10 septembre 2007 14:51

            Bonjour à tous, Merci pour vos gentils commentaires. N’hésitez pas à consigner dans ce forum vos observations sur le martin-pêcheur. J’ai été vraiment très surpris moi aussi de cette rencontre. Quant aux cormorans et hérons ils redeviennent courants. A bientôt !


            • libremax libremax 10 septembre 2007 15:03

              Halala ! Ces citadins qui redécouvrent la nature ! Prendre un martin pêcheur pour un colibri , çà fait bien rire dans les chaumières rurales smiley smiley


              • HKac HKac 10 septembre 2007 15:59

                Bonjour Libremax ! Ben oui ! Tellement j’ai été stupéfait de voir un point bleue électrique traverser la Marne que je me suis demandé ce que cela pouvait bien être comme oiseau. J’ai rarement vu des oiseaux aux couleurs aussi psychédéliques par chez nous. Des oiseaux aussi bariolés en France il n’y en a pas des masses : martin-pêcheur, guêpier (sud), rollier (sud), chardonnet élégant, loriot, jaseur boréal (nord, rarement aperçu), et je dois en louper quelques uns. Tiens même le canard colvert à un peu de vert et violet qui le rendent un peu exceptionnel. Les autres oiseaux ont des tonalités plus classiques même si chaque espèce est jolie en soi. Mais ils ne sont pas tant nombreux que ça en Europe à avoir ces livrées « tropicales ». Alors vous pensez ! Un oiseau bleu métallique qui file sous le nez ça surprend toujours ! A bientôt.

                PS : je n’avais pas pris un martin-pêcheur pour un colibri. Juste que sa couleur m’évoquait la livrée des colibris vus à la Martinique.


                • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2007 16:13

                  Tout près de chez moi , il y a un oiseau rarissime qu’on trouve que dans la plaine de crau le ganga cata http://www.oiseaux.net/oiseaux/pteroclidiformes/ganga.cata.html

                  la huppe est aussi très jolie http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/huppe.fasciee.html


                • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2007 16:18

                  pour les amateurs , à fos sur mer on peut voir le rollier http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/rollier.d.europe.html et le guêpier http://www.oiseaux.net/oiseaux/coraciiformes/guepier.d.europe.html

                  et aussi rôdant autour des manades , cet oiseau africain http://www.oiseaux.net/oiseaux/ciconiiformes/heron.garde-boeufs.html


                • HKac HKac 10 septembre 2007 20:06

                  @Gatsy et les autres, On en est arrivé à un point où l’on s’étonne de choses qui devraient être normales. Je parlais hier avec un voisin paysan qui constate l’inquiétante raréfaction des perdrix... Soi disant qu’elles « crèvent » en consommant une nourriture pleines de produits chimiques sur les champs. C’est un peu simpliste c’est vrai mais tout de même on ne peut être qu’inquiet quand un paysan note de profondes modifications en l’espace de vingt ans à peine d’observations terrain. Je suis peut-être trop alarmiste... Je devrais me dire que tout va bien. La méthode coué y a que ça de vrai ! smiley


                • moebius 10 septembre 2007 16:09

                  ..Héron lacs du bois de Vincennes. Renard faisan aussi. Elephant mais enfermé au zoo seulement


                  • Avatar 10 septembre 2007 16:30

                    Et oui la faufaune et la flore resplendissent à Paris :

                    >Morues sauvages au bois de Boulogne,

                    >Phoques d’eau douce dans le Marais,

                    >Poulets en surpopulation manifeste dans toute la capitale,

                    et la mairie de Paris, ne l’oublions pas, hébergea un des plus grands rapaces de France qui ensuite migra vers le palais de l’élysée...

                     smiley


                  • maxim maxim 10 septembre 2007 18:30

                    maintenant la Morue sauvage a fait son habitat le long des routes nationales et interieures de la forêt de Fontainebleau .... le Phoque fretillant également ..... quelques Morues d’élevage et Harengs échangistes y barbotent également ..... c’est curieux ce que le réchauffement climatique engendre comme phénomènes .... ah j’oubliais ,le Poulet à jumelles ,mais oui au bord des routes ,dans sa livrée bleue,celui qui file des Prunes aux automobilistes trop pressés ...... vive la nature !!!!!


                  • Gasty Gasty 10 septembre 2007 18:07

                    On peut apercevoir de temps en temps quelques Pic-vert aux magnifiques plumages (selon les espèces) qui traverse votre espace en un court instant. Comme ce martin pêcheur on reste admiratif.

                    Lors d’une promenade la rencontre avec un cygne noir m’a stupéfait , ils sont peu commun dans la région de Bretagne. Et celui-ci je suis resté à le regarder naviguer au gré du vent.


                    • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2007 08:51

                      Hier soir après le boulot , j’ai vu deux martin pêcheurs en me balladant autour de l’étang de l’estomac ! avec cela un grèbe huppé , de nombreux flamants roses , aigrettes garzette et grandes aigrettes , foulques et sternes ; On ne se lasse jamais d’admirer les oiseaux en liberté .. smiley


                      • bernard29 candidat 007 23 septembre 2007 11:00

                        ce qui m’étonne, c’est que vous avez vu le martin pêcheur trois fois à l’arrêt.

                        1) une fois lorsqu’il a « ecscampé de la berge... »

                        2) lorsqu’il observait paisiblement....j’étais à 4 ou cinq métres...

                        3) lors de son envol...

                        Eh bien, cela m’étonne d’un martin pêcheur.

                        Mais vous avez raison, c’est un oiseau magnifique mais extrêment craintif. Il est trés difficle a observer car c’est en général une flêche bleue qui file au ras de l’eau. J’en ai vu souvent, mais je n’ai jamais réussi à l’observer tranquilement.

                        Sans doute que cela se fait puisqu’il y a des personnes , sans doute trés prudentes et patientes, qui arrivent à le prendre en photo. Mais tomber , nez à nez avec un martin pêcheur et trois de suite, c’est assez exceptionnel.


                        • HKac HKac 23 septembre 2007 20:08

                          Bonjour candidat 007 ! Merci pour votre commentaire. Le chiffre 3 est maintenant obsolète puisque j’en revois assez fréquemment depuis. Et oui, je vous assure que je les vois parfois à l’arrêt perchés sur une branche d’arbre après un court vol ondulant ou sur la berge. Récemment j’ai pu le voir voler avec son dos bleu presque sous mon nez côté Bry sur Marne ! Venez donc faire un tour sur les berges de la Marne entre le Pont de Bry et le Pont de Nogent. Venez plutôt en semaine si votre emploi du temps le permet. A la moindre occasion j’essaierai de le prendre en photo. Bonne observation !

                          PS : il me semble bien qu’il y en ait plusieurs au moions sur deux sites différents. Il n’est pas esclu que j’aie vu plusieurs fois le même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

HKac

HKac

...


Voir ses articles







Palmarès