Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Info locale > Vulcania : la gauche auvergnate entre 2 chaises

Vulcania : la gauche auvergnate entre 2 chaises

vulcania22Cela a été claironné sur tous les tons : Vulcania va mal. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans les gazettes : Vulcania se meurt. Même la TV en a parlé et à l’étranger chacun le sait : Vulcania est mort !

Oui, mais même si la nouvelle est fausse, « le mal est fait » comme l’écrivait un journaliste du quotidien La Montagne ; en ce sens que les professionnels du tourisme doutent désormais de l’intérêt de commercialiser Vulcania.

Fausse nouvelle, car la baisse de fréquentation, réelle en 2004, est peut-être due à la morosité générale de l’activité touristique cette année-là. En tout cas, en cinq ans, les prévisions de la société gestionnaire sont réalisées et Vulcania reste un moteur économique important pour la région Auvergne, comme le signale, dans le bulletin L’Union pour l’Auvergne de juillet 2005, Jean Proriol, Conseiller régional d’opposition et administrateur de la Société d’Economie Mixte qui gère le site.

Il faut bien voir que, dans cette affaire, une grande partie de la gauche auvergnate, socialistes et Verts en tête, hostile depuis toujours à ce projet porté par Valéry Giscard d’Estaing et son équipe, n’était pas mécontente de faire sombrer corps et biens le Centre européen du volcanisme. La politique du pire n’est pas un mythe, hélas ! Et ce coup de pied de l’âne, relayé par des medias avides de sensationnel, a présenté une situation préoccupante comme un désastre économique, d’où l’image négative qui colle à présent à Vulcania. Que les auvergnats prennent conscience de la mauvaise action économique ainsi menée par des irresponsables, c’est le souhait que nous formulons.

A contrario, il faut saluer la position du Président socialiste du Conseil régional et de son homologue du Conseil général du Puy-de-Dôme, qui ont fait montre de bon sens et de courage politique en cette affaire et pris un certain nombre d’initatives pour relancer la fréquentation touristique de Vulcania. Mais le coup porté par certains de leurs « amis » ne leur facilite pas la tâche. Aussi, internautes d’Auvergne, des autres régions de France et de l’étranger qui lirez ces lignes, aidez Vulcania en rétablissant la vérité et en encourageant vos amis à venir le visiter ou le revisiter car c’est un site en perpétuelle évolution. Merci pour lui.

Serge Weidmann


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • jean Neiller (---.---.123.53) 11 août 2005 14:56

    Chronique d’une mort annoncée !

    Nous avons mieux à faire que de verser des larmes sur ce dossier : le thimonier a ete remercié , c’était une chronique annoncée : je vous renvois au dossier (tres bien argumenté) sur cette affaire / § "Main basse sur les volcans... de JMDuclos

    Il ya mieux à faire, et soutenir des actions qui permettent à notre region de décoler - enfin ! :
    - un TGV sur LYON pour relier l’Europe, Rhone Alpes (le canceropole) l’Italie...
    - ouvrir le reseau sur la façade ouest : Nantes /La Rochelle
    - Exhumer le Dossier MECANOPOLE et l’adapter à l’OFFRE de la grande maison Michelin, pour le site des pistes

    Voila des sujets d’avenir et qui concourrent à développer notre région.


    • (---.---.56.183) 30 août 2005 18:22

      Nul n’est prophète en son pays et c’est pour cela que le projet Mécanopole est sur le point de se concrétiser... dans le Gers, en Midi-Pyrénées. Michelin aurait déjà signé !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès