Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 17 mai 2015 : les 20 ans de l’arrestation d’un enfant de 6 ans (...)

17 mai 2015 : les 20 ans de l’arrestation d’un enfant de 6 ans au Tibet, le Panchen Lama

Au Tibet, il y a 20 ans, un enfant âgé de 6 ans, reconnu comme Panchen Lama était emprisonné, le 17 mai 1995. Depuis, le Parti communiste chinois a désigné un autre enfant à sa place, tandis que l'enfant emprisonné n'a jamais pu s'exprimer depuis. La Communauté tibétaine en exil appelle à une Journée Internationale de Solidarité pour le Tibet le 17 mai 2015.

Gendhun Choekyi Nyima est né le 25 avril 1989 à Lhari dans le district de Nagchou au Tibet. Il a été reconnu officiellement le 14 mai 1995 par le Dalaï Lama suivant une méthode traditionnelle comme la réincarnation du Xème Panchen Lama, mort à Shigatsé d’une crise cardiaque dans des circonstances troubles.

Cette reconnaissance va entraîner la fureur du gouvernement chinois, qui arrêtera trois jours plus tard l'enfant alors âgé de 6 ans, et sa famille. Le gouvernement chinois fit nommer à sa place un autre enfant, fils d'un membre du parti communiste, le reconnaissant officiellement comme réincarnation. Pourtant, les dirigeants chinois ont longtemps dénoncé la religion comme un “poison”, et présenté le Bouddhisme tibétain comme une “superstition féodale” et la “foi aveugle d'un peuple arriéré ”. La République populaire de Chine détruisit la plupart des monastères tibétains, et fit disparaître des générations de moines, dont nombre d'entre eux furent contraints de renoncer à leur vœux quand ils ne sont pas morts en prison.

En désignant son propre Panchen Lama, la Chine a politisé une question purement religieuse, espérant ainsi contrôler les déclarations d'une des plus hautes personnalités du Bouddhisme tibétain.

Le Dalaï Lama semble avoir anticiper un traitement similaire le concernant. Non seulement, il s'est retiré de la vie politique en 2011 à la faveur d'une démocratie, suivant son souhait exprimé dès son exil en Inde en 1959, mais encore, il a annoncé qu'il pourrait mettre fin à l'institution des Dalaï Lama, laissant cependant le choix aux Tibétains, suivant la prééminence qu'il accorde à la démocratie.

Gendhun Choekyi Nyima a eu 26 ans le 25 avril 2015 et aura passé près de la totalité de sa vie en prison. Il représente le symbole de la violation des droits de l’enfant par le gouvernement chinois, et de l'impossibilité d'un dialogue avec un régime au comportement dictatorial.

A l’occasion des 20 ans de la disparition de Gendhun Choekyi Nyima, les Tibétains en exil appellent à une Journée Internationale de Solidarité pour le Tibet. Un rassemblement aura lieu le dimanche 17 mai 2015 de 16h à 19h Place du Trocadéro à Paris. Soyons nombreux à venir démontrer une solidarité si importante pour les Tibétains en exil comme pour ceux restés au Tibet.


Moyenne des avis sur cet article :  2.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 2015 08:03

    La Dalaï-lama n’est rien d’autre qu’un sous marin des Américains...
    « En 1959, la CIA organisait la sortie du Dalaïlama »


    Avec des fréquentations douteuses.
    « Diviser pour mieux régner »

    • njama njama 15 mai 2015 09:26

      Cet enfant et sa famille ont été mis sous la protection du gouvernement chinois contre les délires des moines qui projetaient d’anéantir sa personalité pour les besoins de la secte bouddhiste tibétaine
      la réincarnation n’existe pas ...

      C’est absurde de le faire passer pour un prisonnier politique ... faut arrêter la fumette !
      Cet enfant était un otage politique du dalaï-lama qui aujourd’hui ne revendique plus rien ...


      • Agafia Agafia 15 mai 2015 10:18

        @njama
        (...) de la secte bouddhiste tibétaine (...)


        Secte ? pas pire que la secte de l’islam, ou les sectes chrétiennes.
        Si on va par là, toutes les religions sont des sectes... sans exception.

        Vous défendez toutes les saloperies du PC chinois envers le tibet ? Bravo smiley

      • cyrus cyrus 15 mai 2015 10:34

        @njama
        « Cet enfant et sa famille ont été mis sous la protection du gouvernement chinois »=>
        drôle de protection que d’ être mit au secret et jeter en cellule 20 ans ... en admettant meme qu’ il puisse un jours sortir.

        Qui plus est si tu avais poursuivis ta lecture , tu saurais qu’ un autre garcon , fil d’ un membre du parti communiste as été désigné pour prendre sa place .... Alors ne vient pas parler de protection de l’ enfance .


      • Agafia Agafia 15 mai 2015 10:46

        @Volpone
        Bonjour Signore Volopone


        Je viens juste de rallumer l’ordi et je n’ai pas encore osé aller voir les comm de mon article... Vue l’ambiance sur Avox, j’ai comme une ... certaine appréhension, d’autant qu’il y a du vécu dans tout ça et c’est un peu douloureux....
        Quant à modérer vos articles, je vais vous avouer une chose, je ne profite pas du tout du rôle de modérateur et je vais rarement faire un tour sur les articles à paraitre... Il y en a tellement à lire.... Mais apprenez une chose signore Volpone, quand je donne un avis favorable, c’est aussi pour des articles avec lesquels je ne suis pas d’accord si ils sont bien écrits et interessants... Je ne travaille pour aucune chapelle. 

        Désolé pour le hors sujet...
        -----------------------

        Mettre un gosse en prison, c’est effectivement une drôle de façon de le protéger... smiley


      • njama njama 15 mai 2015 13:31

        @cyrus
        Gendhun Choekyi Nyima a eu 26 ans le 25 avril 2015 et aura passé près de la totalité de sa vie en prison.
        Prétendre qu’il est (était) en prison ce sont des allégations « occidentales ». Mais qui croire, j’en conviens. Pris en otage ? ou protégé par les autorités chinoises ?
        enlèvement d’enfant, en France, article 224-1 du Code pénal : « Le fait, sans ordre des autorités constituées et hors les cas prévus par la loi, d’arrêter, d’enlever, de détenir ou de séquestrer une personne, est puni de vingt ans de réclusion criminelle. »

        6 juin 1996
        « Comme les séparatistes (tibétains) cherchaient à kidnapper le garçon, les parents ont craint pour sa sécurité et ont demandé au gouvernement chinois de le protéger. C’est ce qu’il a fait », a précisé le diplomate chinois.

        http://www.liberation.fr/monde/1996/06/06/pekin-reconnait-detenir-le-garcon-choisi-pour-reincarner-le-panchen-lama_175173

        Gedhun Choekyi Nyima et sa famille vont bien selon les autorités chinoises qui ont répondu à Ms. Asma Jahangir, the Special Rapporteur on Freedom of Religion or Belief of the UN Human Rights Council

        17 July, 2007 the Chinese authorities totally ignored answering the Special Rapporteur’s question on measure taken to implement the recommendation of the UN Child Rights Body. China’s answer only said :
         “Gedhun Choekyi Nyima is a perfectly ordinary Tibetan boy, in an excellent state of health, leading a normal, happy life and receiving a good education and cultural upbringing. He is currently in upper secondary school, he measures 1 m 65 cm in height and is easy-going by nature. He studies hard and his school results are very good. He likes Chinese traditional culture and has recently taken up calligraphy. His parents are both State employees, and his brothers and sisters are either already working or at university. The allegation that he disappeared together with his parents and that his whereabouts remain unknown is simply not true.”
        http://www.phayul.com/news/article.aspx?id=20897


      • njama njama 15 mai 2015 14:05

        @Agafia
        je n’employais pas le mot « secte » dans un sens péjoratif, mais plutôt dans le sens que le courant du bouddhisme tibétain est marginal.
        Quant aux saloperies (?) du PC chinois envers le Tibet, je pense plutôt que le communisme a rendu un grand service au peuple tibétain maintenu dans le servage et l’esclavage au profit d’une élite de moines et d’une petite aristocratie de grands propriétaires terriens
        (l’enlèvement d’enfants était une habitude chez eux)
        Le mythe du Tibet
        "Les religions ont eu un rapport étroit non seulement avec la violence mais aussi avec l’exploitation économique. En effet, c’est souvent l’exploitation économique qui nécessite la violence. Tel était le cas avec la théocratie tibétaine. Jusque 1959, quand le Dalaï-lama a fini de présider le Tibet, la plupart de la terre arable était toujours organisée en domaines seigneuriaux travaillés par des serfs. [...]
        Le vieux Tibet a été faussement représenté par certains de ses admirateurs Occidentaux comme « une nation qui n’a exigé aucune police parce que ses gens ont volontairement observé les lois du karma. » (8) En fait, il avait une armée professionnelle, bien que petite, qui a servi comme une gendarmerie en faveur des propriétaires pour maintenir l’ordre et traquer des serfs fugitifs.

        De jeunes garçons tibétains ont été régulièrement enlevés à leurs familles et emmenés dans les monastères pour être formés comme moines. Une fois là , ils étaient internés à vie. Tashì-Tsering, un moine, rapporte qu’il était courant que des enfants de paysans soient sexuellement maltraités dans les monastères. Lui-même était une victime de viol répété à partir de l’âge de neuf ans. (9) Les domaines monastiques enrôlèrent de force des enfants de paysans aux fins de servitude perpétuelle comme domestiques, danseurs et soldats."
        http://www.legrandsoir.info/Le-mythe-du-Tibet.html


      • Surya Surya 15 mai 2015 10:41

        Un article qui va vous attirer encore une fois les foudres d’une part des partisans du régime politique chinois (si démocratique, n’est-ce pas...), et d’autre part des allergiques à tout ce qui peut être croyances religieuses. Les premiers sont aveugles, les seconds n’ont aucun respect pour les croyances et la culture des autres.

        Les bouddhistes ont parfaitement le droit de croire en la réincarnation. D’autres croient au paradis, ou à autre chose. Chacun a le droit de croire en ce qu’il veut. Le poison du peuple, ce n’est pas la religion, c’est l’extrémisme. Qu’il soit politique ou religieux.

        Juger les croyances des autres, ou pire se moquer, c’est traiter les gens avec un immense mépris. C’est croire qu’on leur est supérieurs et qu’on détient la Vérité, et que eux, les pauvres, ils ne sont que des attardés mentaux à rééduquer d’urgence.

        Au nom de quoi certains se croient-ils autorisés à dévaloriser, ridiculiser, rabaisser la culture d’autres peuples ?

        C’est exactement cette attitude qu’ont eue ceux qui, autrefois, sont allés coloniser l’Afrique, du Nord au Sud, et sur un autre registre certains pays d’Asie. Les Africains étaient des sauvages qu’il fallait éduquer. Aujourd’hui, les Tibétains sont des arriérés mentaux qu’il faut rééduquer.

        Et qu’on ne vienne pas sortir l’argument des paysans tibétains qui étaient des serfs et que la Chine a libérés. Comme si ceux de Chine ne l’étaient pas ! Comme si ceux de France ne l’avaient jamais été ! De plus, sans faire des comparaisons historiques, les paysans étaient certes pauvres, certes les terres ne leur appartenaient pas, mais ils étaient parfaitement libres de leurs allées et venues. Il y avait aussi un grand nombre de nomads au Tibet, qui certes avaient une vie dure, mais qui avaient la liberté totale de circuler, d’aller faire du commerce en Inde, ou ailleurs.

        A peine le Tibet envahi, cela a été interdit. Interdiction de circuler librement ! Interdiction de sortir du pays ! Interdiction de ceci, interdiction de cela ! Du coup, ils se sont retrouvés sans aucune ressource, du jour au lendemain. Vous parlez d’une libération !!

        Le Tibet était sur la voie des réformes lorsque les Chinois l’ont envahi. Le Dalai Lama avait décidé que le Tibet devait être réformé. Les Chinois ont empêché les Tibétains de faire leurs propres réformes. Ils les ont envahis militairement, leur imposé avec une dureté inimaginable leur communisme, LE communisme (le communisme a été un échec partout où il a été essayé, tous les pays qui ont connu un régime communiste en sont revenus, mais c’est pas grave, certains continuent de s’y accrocher comme à une bouée de sauvetage, et pis n’est-ce pas, c’était pas le « vrai » communisme... forcément, le vrai communisme, on l’attend toujours, comme le messie...), ils ont détruit, emprisonné, tué... Oui, en effet, les Tibétains ont été libérés par les Chinois, cela ne fait aucun doute...

        Les gens qui ont le culot de proclamer que la Chine a libéré le Tibet usent exactement des mêmes méthodes de manipulation que celles décrites par Orwell dans 1984, genre la prison c’est la liberté, l’ignorance c’est le savoir, etc...

        Ou alors ce sont des gens complètement crédules, qui se rangent par faiblesse du côté de ceux qui hurlent le plus fort. Comment peut on être naïf au point de croire que les Chinois ne voulaient que le bien des paysans, les « libérer », en envahissant le Tibet ? Comme si l’idée n’était pas d’éradiquer toute forme de religion, qu’ils haïssent à en devenir malades, dans ce pays, et ainsi prendre le contrôle des esprits... Comme si l’idée n’était pas de s’approprier une région stratégique...

        Ne même pas avoir de compassion pour un gamin, enlevé et emprisonné à l’âge de six ans, sous prétexte qu’il a quelque chose à voir avec la religion, c’est du totalitarisme. De l’extrémisme anti-religieux.

        Non, cet enfant emprisonné n’est pas un prisonnier politique. Personne ne cherche à le faire passer pour un prisonnier politique, puisqu’il s’agit d’un prisonnier religieux. Ne pas tout confondre...

        Passez une bonne journée, et bon courage pour les commentaires haineux que peut être, vous allez recevoir ici tout au long de la journée.


        • Surya Surya 15 mai 2015 14:31

          J’ajouterai à mon commentaire, car je viens d’y penser, que dans toutes les religions sans exception, il y a des groupuscules extrémistes. « Même » dans la religion bouddhiste, je mets le mot même entre guillemets car vu qu’il n’y a pas de Dieu(x) dans cette religion, on pourrait penser qu’elle est à l’abri de toute dérive extrémiste. Et pourtant, elle ne l’est pas. 


          Il y aura toujours des gens pour se servir de ces extrémistes afin d’essayer de rabaisser, dévaloriser la religion dans son ensemble. Toutes les religions en font les frais. Le bouddhisme en fait lui aussi les frais : on se sert de quelques cas bien extrêmes que l’on brandit bien haut et bien fort pour essayer de prouver que le bouddhisme dans son ensemble est mauvais. Et c’est exactement le même phénomène qui a lieu avec l’islam. Les islamophobes se servent de l’extrémisme islamique pour essayer de prouver que la religion musulmane est mauvaise et à jeter à la poubelle. Ce genre de manipulations ne marche qu’avec les imbéciles.

        • Surya Surya 15 mai 2015 15:14

          Et j’ajouterai pour finir, et cette fois je ne reviens plus sur Avox avant la semaine prochaine, que l’idée de la réincarnation n’est finalement pas si stupide que ça. 


          Lorsqu’on meurt et que l’on est enterré, je suppose que les atomes qui constituent notre organisme en décomposition sont dispersés dans la terre, dans l’air aussi peut être... Alors, allez savoir ce qu’ils deviennent, ces atomes...
          J’aimerais bien savoir si cela a du sens, et aussi ce que deviennent les atomes lorsqu’on est incinéré. Les atomes résistent-ils à cette chaleur ? Un atome, est-ce que ça finit par mourir un jour ?

          On peut aussi se dire, sur un autre registre argumentaire, qu’après tout, personne n’étant revenu de la mort, on ne sait absolument pas ce qu’il y a après. Comment peut-on par conséquent affirmer avec autant de certitude que la réincarnation (ou le paradis...) n’existe pas ? Qu’est ce qu’on en sait, après tout ? Donc, je ne vois pas en quoi c’est stupide ou risible de croire au paradis ou à la réincarnation. 

          Tant que l’on ne m’aura pas amené la preuve scientifique, indiscutable (et tout le monde sait que la science est par nature discutable, qu’elle évolue, et heureusement, sinon on serait encore à croire que le Soleil tourne autour de la Terre ou que la Terre est plate...) que la réincarnation n’existe pas, je considèrerai cela comme faisant partie du domaine des possibilités. Et une possibilité, c’est toujours quelque chose qu’il ne faut pas exclure.

          Bon week end à toutes et tous.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 2015 20:57

          @Surya
          La religion, ou la philosophie bouddhiste, je ne sais pas bien comment la définir, en tant que telle n’est pas en cause.


          Ce que les USA en font avec le Dalaïlama, contre la Chine, pour le contrôle de la région, relève de la géopolitique, pas de questions religieuses à proprement parler.

          D’ailleurs, dans « le choc des civilisations », les Bouddhistes sont déclarés « ennemis de l’ Occident ».
          Au même titre que l’ Islam, ou les Chrétiens orthodoxes...

        • Michel Maugis Michel Maugis 18 mai 2015 01:46

          @Surya

          Le communisme été le mode de production de plus longue durée, des dizaines de milliers d’ année.

          Même les petits enfants du primaire savent que le communisme est un mode de production sans classe sociale et SANS ÉTAT,

          Vous êtes donc non seulement inculte mais foncièrement imbécile pour nous faire croire que la Chine est communiste, alors qu’ elle ne l’ a jamais soutenu elle même. Elle est socialiste depuis 1949 grâce à Staline !



        • Michel Maugis Michel Maugis 18 mai 2015 02:01

          @Surya


          pôvre type, bien sûr que chacun croit en ce qu’ il veut.

          il n’ empêche que ceux qui croient que la Terre est plate sont des imbéciles, 
          et ceux qui croient en la incarnation des imbéciles au carré.

          et ceux qui comme vous croient que ce n’est pas idiot, des charlatans et des imbéciles.



        • baron 15 mai 2015 12:36

          Il y a d’excellents bouquins et des ramports qui racontent le calvaire que subissent les très jeunes moines poussé par la misère dans les monastères .... 

          Il y a encore des types pour défendre une secte féodale qui comme toute les sectes présente un façade avenante.
          Le scandale c’est que rien ne soit fait ontre cette secte qui abuse les plus fragiles et les plus pauvres ...
          Et leur chef vient faire la morale à tout le monde contre monnaie sonnante et trébuchante bien évidemment.

          • baron 15 mai 2015 12:59

             Voici un témoignage d’un moine qui raconte la vérité que tibetlibre ne vous racontera probablement jamais.


            Personne de normal ne peut défendre ce genre d’actes.

            • soi même 15 mai 2015 13:57

              @baron, bon cela n’est pas vraiment un scoop, je dirais même que cela devient une banalité interreligieuses !


            • njama njama 15 mai 2015 15:05

              @baron
              ce n’est pas un cas unique ! il est probable que la plupart des victimes de sévices sexuels dans chaque génération reproduisaient (« rejouaient » en langage psy, car il y a une part d’inconscient dans le déni, le refoulement ...) les viol(ence)s qu’elles avaient reçues ...
              http://www.regardconscient.net/archi03/abusexuels.html#top

              La vie monastique est un truc complétement zarbi à la base ... une association contre nature, limite anti-sociale
              Le mythe du Tibet
              "De jeunes garçons tibétains ont été régulièrement enlevés à leurs familles et emmenés dans les monastères pour être formés comme moines. Une fois là , ils étaient internés à vie. Tashì-Tsering, un moine, rapporte qu’il était courant que des enfants de paysans soient sexuellement maltraités dans les monastères. Lui-même était une victime de viol répété à partir de l’âge de neuf ans. (9) Les domaines monastiques enrôlèrent de force des enfants de paysans aux fins de servitude perpétuelle comme domestiques, danseurs et soldats.« 
              9. Melvyn Goldstein *, William Siebenschuh, and Tashì-Tsering, The Struggle for Modern Tibet : The Autobiography of Tashì-Tsering (Armonk, N.Y. : M.E. Sharpe, 1997).
              http://www.legrandsoir.info/Le-mythe-du-Tibet.html
               
              * Servage et esclavage au Tibet
              Le système de servage en vigueur avant 1959 a été étudié par Melvyn C. Goldstein à partir de 1965
              ---------
               »Serfdom in Tibet took on an interesting flavor as lords were not obligated to care for them ; serfs needed to support themselves and yet, the serfs were still bound to their lords. Not uncommon, was also the practice of slavery. Young boys were regularly snatched from their families and used as anything from entertainers, servants, soldiers, and even sexual objects.

              Tashi-Tsering, a monk, was repeatedly raped beginning when he was only nine, and writes about it in his autobiography, The Struggle for Modern Tibet : The Autobiography of Tashi-Tsering. Young girls were also sexually abused by their owners while serfs, in general, were tortured or killed for attempting escape."
              http://itsbosh.com/2014/10/09/the-dalai-lama-and-tibets-bloody-theocratic-history-a-glance/


            • soi même 15 mai 2015 14:01

              Le scoop , c’est explique que fait la central indépendante d’abrutissement au Tibet ?


              • Loatse Loatse 15 mai 2015 15:48

                voici les propos tenus par un ex moine bouddhiste occidental qui voyagea 3 années durant, parmi les différentes communautés bouddhistes en Inde puis en europe :


                […] Si je condamne la Chine, je ne peux toutefois fermer les yeux

                sur la responsabilité religieuse et politique (pénale ?) des
                principales familles aristocratiques, monastiques,
                gouvernementales après 1949, lesquelles se « battent » toujours en exil, non pour les droits fondamentaux de l’homme et les droits
                shakyamuniens de l’homme réprimés durant des siècles au Tibet,
                mais pour la conservation des privilèges historiques, la restauration
                des institutions autocratiques bouddhiques autrement dit du
                centralisme monastique, la maîtrise oligopolistique du travail ....
                Fiefs, serfs, esclaves, corvées, justice arbitraire, contrôle des
                naissances, des propriétés, dettes héréditaires. »


                L’image d’épinal en prend un coup....

                • njama njama 15 mai 2015 16:55

                  La Chine 1,350 milliard habitants
                  La Région autonome du Tibet, 3 millions d’hab. dont 92 % de tibétains
                  ça donne une idée du (faux) problème ...


                  • njama njama 15 mai 2015 17:09

                    Les revendications d’un « Grand Tibet » historique sur la Chine, c’est une peu comme les revendications d’Israël sur la Palestine. Le royaume de David et de son fils Salomon, seul épisode politique de la vie des hébreux dans la Bible, n’a pas duré plus de 2 générations.
                    Washington essaierait-il de refaire le même coup avec la Chine ?

                    "Le Tibet a été indépendant et « reconnu » comme Etat environ 150 ans en tout et pour tout depuis 4.000 ans. Cela s’est passé durant la dynastie des Tubo qui a duré du 7ème au 9ème siècle (629 à 842).Cette dynastie expansionniste, qui a transformé une société tribale en société de castes, a envahi la Chine de l’époque pour constituer ce qu’il est convenu d’appeler « le grand Tibet » avec comme apogée le milieu du 8me siècle, quand leur royaume initialement de 200 km2 allait s’étendre de GuangZhou à HangZhou, ChengDu, en annexant Xi’An, capitale de la Chine soit 1/3 du territoire actuel de la Chine (J.Gernet in « le monde chinois »). C’est ce territoire que le Dalai Lama revendique, "
                    Tibet : Propagande quand tu nous tiens, Gérard LUCON
                    http://www.legrandsoir.info/Tibet-Propagande-quand-tu-nous-tiens.html

                    Non les trésors du Tibet ne sont pas que spirituels ...

                    Le Tibet est d’importance stratégique pour la Chine, pas seulement pour sa situation géographique à cheval sur la frontière de l’Inde, le tout dernier allié de Washington contre la Chine en Asie. Le Tibet est aussi un trésor de minéraux et de pétrole. Le Tibet contient quelques-uns des plus grands gisements d’uranium et de borax, la moitié du lithium du monde, les plus grands gisements de cuivre d’Asie, d’énormes gisements de fer, et plus de 80.000 mines d’or. Les forêts du Tibet sont les plus grandes réserves de bois d’œuvre à disposition de la Chine ; depuis 1980, la valeur des arbres abattus et pris par la Chine est estimée à 54 milliards de dollars. Le Tibet recèle aussi quelques-unes des plus grandes réserves pétrolières de la région.

                    Sur la frontière de la Région Autonome du Tibet et de la Région Autonome Ouïgour du Xinjiang, existe aussi une grande région pétrolière et minière, le Bassin de Qaidam, connu sous le nom de « bassin des trésors. » Ce bassin renferme 57 types de ressources minières différentes, dont des réserves avérées de pétrole, de gaz naturel, de charbon, de sel brut, de potassium, de magnésium, de plomb, de zinc et d’or. La valeur potentielle de ces ressources minières se monte à 15 billions de yuans, soit 1,8 billions de dollars. Les réserves avérées de potassium, de lithium et de sel brut de ce bassin sont les plus importantes de Chine.

                    Et, situé comme il l’est sur le « toit du monde, » le Tibet dispose peut-être des sources d’eau les plus précieuse de la Terre. Le Tibet est la source des sept plus grands fleuves d’Asie, qui alimentent en eau deux milliards de gens. « Celui qui contrôle l’eau du Tibet dispose d’un levier géopolitique super puissant sur l’ensemble de l’Asie.
                    .
                    http://gaelle.hautetfort.com/archive/2008/04/18/les-tresors-du-tibet-ne-sont-pas-que-spirituels.html


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mai 2015 20:47

                      @njama
                      Qui contrôle le toit du monde, contrôle les 7 fleuves d’Asie, et tout le sud est asiatique.
                      Un enjeu entre la Chine et les USA.


                    • wesson wesson 15 mai 2015 22:30

                      Bon allez, on peut encore se raconter une histoire sur les droits de l’homme, la démocratie et la liberté. C’est pas le cas en Chine, mais si ça l’était, je pense que le gouvernement agirait de la même manière avec le Tibet.


                      Parce que il y a une raison très simple : 7 fleuves majeurs qui irriguent la Chine prennent leur source au Tibet. Tu files pas la clé du château d’eau à n’importe qui. Et plus précisément, tu la donnes pas à ce dont la principale idée politique est la déportation de 100 millions de Chinois qui ont l’outrecuidance de se trouver là. 

                      Peu importe la forme de gouvernement Chinois, refuser l’indépendance du Tibet est pour lui une question de capacité à avoir une population qui dépasse le milliard. Sans le Tibet et ses fleuves, c’est retour à une famine majeure chaque année en Chine.

                      • Jean Keim Jean Keim 16 mai 2015 08:47

                        Toute organisation même religieuse ne peut que se corrompre, il en est ainsi des religions chrétiennes qui n’ont plus grand chose à voir avec le message originel, il en est de même du bouddhisme tibétain qui est aux antipodes des paroles du Bouddha.

                        Une organisation suppose un hiérarchie et là commence les ennuis et les inéluctables perversions.
                        Si ce pauvre enfant qui est un homme maintenant était né dans un environnement différent sans contrainte religieuse, qu’aurait été sa vie, est-il seulement toujours vivant ? Il est une victime avant d’être une hypothétique réincarnation.
                        Il est possible de rencontrer des moines de la religion tibétaine installés depuis 1974 à « Kagyu Ling », sur le domaine du château de Plaige en Saône-et-Loire près de la commune de La Boulaye.

                        • gaijin gaijin 17 mai 2015 15:20

                          au delà de tout ce qui a été dit il est quand même savoureux de voir un régime communiste reconnaitre la réincarnation .....
                          mis les chinois n’en sont pas a une absurdité près .....


                          • pierreget 18 mai 2015 02:05

                            Merci pour votre article et pour votre engagement : le Tibet est un pays sous occupation et personne ne soulève plus le problème. C’est très curieux de voir le gouvernement chinois terrorisé par un enfant, au point de l’enfermer. Superstition ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès