Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 2012, année ou le monde risque de basculer

2012, année ou le monde risque de basculer

Une parenthèse ésotérique

2012 est une date importante. Je vous vois venir. Vous attendez tous un scoop sur le calendrier Maya assorti d’une interprétation ésotérique mentionnant entre autres un film récent à gros succès. Au risque de vous décevoir, je vous confie que je ne crois pas à une once de cette histoire des Maya pas plus qu’aux théories sur le Kali Yuga et autre billevesées à visée ésorético-millénariste. Ces prédictions n’ont rien de sensé, elles marquent la déraison et quelque part, ceux qui croient à ces sornettes sont des serviteurs involontaires de la soumission au fatalisme pénétré de quelques ressentiments vengeurs. Bref, des ânes, les mêmes qui assistaient aux conférences du prophète de Fontbrune, fils spirituel de Nostradamus ayant prédit l’invasion de Toulouse par une horde d’insurgés. Alors qu’il ne s’est rien passé, hormis l’explosion de l’usine d’AZF. C’est pareil pour les prédictions de Mme Tessier. Chaque année ça se plante mais l’année suivante, les gens se précipitent à ses conférences et achètent ses livres. Comme quoi, le marché de la prédiction n’a rien à voir avec la qualité du produit mais tout à voir avec l’adéquation du produit au désir de croire et d’entrer dans le cercle de ceux qui savent le futur. Bref, une manière de se la jouer ou alors la revanche cognitive des imbéciles. Le théoricien du calendrier Maya vous épatera par sa science dans un dîner en ville, tout comme il y a trente ans les adeptes du new age de l’Acropole vous impressionnaient avec leur histoire de monde s’écroulant et des quelques élus sauvés du déluge. Bref, de la Nouvelle Acropole au film de Emmerich, rien n’a changé, on prend les mêmes ficelles et ça fonctionne. Laissons cela aux esprits crédules, ils ont bien droit à quelques gadgets pour se sentir exister et ne sont pas plus mauvais qu’un supporter du PSG.

Venons en aux faits du calendrier exotérique

En réalité, si 2012 est une année importante, c’est qu’elle sera marquée par un renouvellement possible des gouvernements de quatre pays dont on peut penser qu’ils sont au centre des manœuvres géopolitiques. Commençons par les élections les plus attendues par nos compatriotes. En mai 2012, une élection présidentielle devrait opposer le président sortant Sarkozy à un représentant de la gauche socialiste et plurielle. Tout aussi suivie sera l’élection américaine avec le sortant Obama brigand un second mandat face à des Républicains en quête de revanche. Moins médiatisée mais qui sait, tout aussi importante, sera l’élection du président russe en 2012, avec un possible affrontement entre le sortant Medvedev et son premier ministre Poutine. Mais dans un coin du monde à ne pas négliger, même s’il n’y a pas d’élection, le congrès du parti communiste chinois va décider de la nouvelle équipe gouvernementale et choisir le président de la république de Chine. L’événement est prévu pour novembre 2012. Nous avons donc une incroyable coïncidence de dates et une incertitude sur les gouvernants du quartet majeur.

Faut-il le rappeler, les Etats-Unis, la France, la Russie et la Chine sont avec la Grande-Bretagne les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’Onu et de surcroît titulaires d’un droit de veto. On ne fera pas insulte aux Britanniques que de les associer à la politique atlantiste des Etats-Unis si bien que les quatre pays dont les mandats s’achèvent en 2012 représentent les quatre options majeures en géopolitique. Soulignons que ce quartet compte les trois plus grandes armées, fortes de plus d’un million de soldats. Ce sont aussi les quatre principales puissances nucléaires. Qui du reste, pèsent aussi économiquement et d’ailleurs, sont amenées à prendre une ampleur croissante pour ce qui concerne la Russie avec ses réserves naturelles et la Chine, avec des réserves et en plus une dynamique industrielle soutenue. Alors que les Etats-Unis sont sur une pente incertaine et que l’Europe s’interroge aussi sur un possible déclin qu’elle tente de conjurer avec quelques protocoles et autres décisions de principes, une Europe sont la diplomatie reste floue mais avec une France qui reste au cœur du dispositif et qui pourrait avoir plus de poids si elle faisait cause commune avec l’Allemagne, premier moteur économique de la zone euro.

Autant dire que l’année 2012 sera déterminante pour la période de grande incertitude qui suivra. La réélection de Barack Obama est loin d’être acquise, alors que les forces républicaines se recomposent, remotivent et même pourraient se radicaliser en s’associant aux mouvances de la droite extrême, regroupant des groupes hétéroclites, avec les conservateurs du Tea Party, les conspirationnistes, les fondamentalistes chrétiens, les adeptes de l’autodéfense qui fond le bonheur des marchands d’armes de poing et autres fusils de bon calibre. Autant dire qu’un Républicain à la Maison Blanche, ce n’est pas la même chose qu’un Démocrate, quoi qu’en pensent les sceptiques pour qui les jeux sont faits entre élites et cercles de notables. En Russie, un possible duel entre Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev est en vue et là aussi, il n’est pas certain que ce soit exactement la même offre, même si le gagnant défendra les intérêts russes, comme d’ailleurs le lauréat du bureau ovale se devra de défendre les intérêts américains. Même chose pour le chef suprême de la république de Chine et le président des Français.

Il existe plusieurs manières de défendre des intérêts nationaux. Avec l’emploi de la négociation, de la diplomatie et parfois, de la menace quand une nation se sent forte de sa puissance militaire. Comme on s’en doute, l’époque coloniale et expansionniste est révolue. La question des frontières ne pose plus vraiment problème, du moins pour les grandes puissances, hormis le petit détail de Taïwan qui pourrait réveiller l’orgueil nationaliste de l’Empire du milieu. Une grande incertitude pèse sur le renouvellement des hauts dirigeants du PCC, étant donné l’ivresse économique régnante et l’arrivée d’une nouvelle génération, plus pragmatique, de prétendants à l’encadrement du pays, hussard de la conquête des marchés, sous l’égide du nouvel âge idéologique bien installé, celui du patriotisme économique. En jeu, ce n’est plus le partage des territoires mais la répartition des ressources, et ce, à l’échelle planétaire. Et ces ressources, elles sont indispensable au maintient d’une économie et des besoins fondamentaux. En ligne de mire, le pétrole et le gaz, puis l’uranium, mais aussi l’eau, les ressources agricoles, la question de l’usage des terres arables, soumises au marché. N’oublions pas les métaux, cuivre, nickel, platine, mais aussi les terres rares, dont la Chine possède de bonnes réserves, avec une stratégie calquée sur celle de Poutine, autrement dit le nationalisme économique, pratique visant à mettre l’Etat au dessus du marché lorsqu’il s’agit de négocier l’usage des ressources nationales.

La géopolitique après 2012 risque d’être très disputée, sans qu’on puisse évaluer l’impact des prochaines élections. Chaque membre du quartet aura des questions à régler. Pour les Etats-Unis, il faudra gérer les désordres financiers, la dette et surtout la manière d’achever les deux missions en Irak et en Afghanistan, alors que le Moyen Orient restera aussi instable, sinon plus, avec l’Iran et surtout, la question palestinienne avec un Israël qui devra choisir entre un avenir pacifié fondé sur la prospérité économique ou la poursuite de la raison cachée depuis des décennies, être en guerre permanente. L’Europe avec la France est quand même la première puissance économique mais attention au trompe-l’œil des chiffres car cette Europe risque bien d’être un maillon faible au vu de sa dépendance en ressources naturelles, comme le Japon du reste. Et compte-tenu de la crise des dettes publique, de la désindustrialisation (malgré les efforts de l’Allemagne), de la croissance des NPI, un scénario à la japonaise n’est pas à exclure pour la zone euro. Quant à la Russie, elle semble renouer avec un lustre passé dont elle a toujours rêvé et pour l’instant, malgré les graves problèmes sociaux qu’elle connaît, elle sait qu’elle a une carte à jouer sur le devant de la scène économique mais aussi comme puissance régionale dotée d’une influence étendue sur des voisins eux aussi bien dotés en ressources naturelles. Elle s’est constituée la troisième réserve de changes.

Ces quatre pays dont le gouvernement sera institué lors du second semestre 2012 ont donc en commun la puissance militaire, économique (comptons la France avec l’Europe), mais aussi une série de problèmes internes pouvant générer des tensions sociales car, que ces pays soient en forte croissance ou en léger déclin, les inégalités s’accroissent. Et aussi les ressources vont s’amenuiser, réduisant de ce fait les leviers de l’économie. D’où le danger de retour des nationalismes et de funestes jeux géopolitiques pouvant conduire à des tensions sur la planète, voire des conflits et on sait que la guerre est parfois utilisée comme dernier ressort comme exutoire destiné à détourner l’opinion publique de la crise interne au profit d’un ennemi désigné dont le rôle est d’être la cible de la colère populaire ou alors une menace permettant de colmater les colères entre classes sociales.

2012 sera donc une année riche en événements politiques, avec la possibilité d’être déterminante dans le destin du monde au cours de cette décennie 2010 qui s’avère être celle de tous les dangers, comme le fut celle de 1940. Il faudra suivre de près ces événements sur lesquels nous n’avons aucune prise au niveau individuel mais qui sait, avec le Net et la diffusion d’une pensée citoyenne d’inspiration universaliste, susceptible de barrer la voie aux tendances nationalistes et autoritaristes. Nos analystes de terroir franco-français nous gonflent avec cette présidentielle de 2012 qu’ils considèrent comme une course de chevaux, misant sur les poulains et pouliches, glosant sur les sondages, alors qu’un destin planétaire se joue et qu’il faudra une prise de conscience planétaire pour éviter un conflit tout aussi planétaire au vu des évolutions possibles.


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • truffe puante truffe puante 24 mars 2010 10:01

    Donc, si je vous suis bien, il y a des élections en 2012 ?


    • truffe puante truffe puante 24 mars 2010 10:07

      Et ça risque de bouger un peu ? C’est ça ?


      • Thierry LEITZ 24 mars 2010 11:28

        Cher Bernard,

        (En passant, « Obama brigand un second mandat »... briguant, plutôt, non ?)

        En effet, l’élection France 2012 pèse peu en regard des enjeux mondiaux avec 3 géants géographiques, démographique ou économiques, et nous, loin derrière objectivement, même si nos quelques sous-marins nous donnent l’illusion de la puissance (çà coûte un bras, d’ailleurs). Une confrontation ne ferait que des perdants, et nous en premier du fait même de l’illusion. smiley
         
        Car nous n’avons pas les moyens d’engager de grandes opérations sur « théatres extérieurs », (déjà que c’est idiot, vu l’ex. des E-U) et quant à l’arme nucléaire, s’il faut y venir, les derniers français seront sous-mariniers, ou dans les TOM. Pas glorieux.

        Avec toutes ses guerres, Louis XIV a surtout ruiné son royaume en concentrant la grandeur sur sa (petite) personne.

        Sous Louis XV, la France a rayonné dans le monde grâce aux Lumières et leurs idées généreuses, par l’esprit, non la force.

        Si l’avenir se réduit à la confrontation des nations et au rapport de force, inutile d’annoncer la fin du monde : nous y sommes. smiley

        Le reste n’est que détails.


        • Pyrathome pyralene 24 mars 2010 14:35

          Obama n’est pas un brigand , juste une marionnette de papier....


        • Gasty Gasty 24 mars 2010 11:46

          Je vois , je vois  smiley « Bernard Dugué » dans votre thème ..... que vous allez vous faire beaucoup d’ennemi. smiley


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 mars 2010 12:10

            Bonjour Bernard,

            même s’il vous arrive parfois de ruer dans les brancards, votre ton bien philosophique est apaisant, rassurant, et je souhaite à tous que votre rationalité participe à désamorcer l’angoisse que font naitre les rumeurs des charlatans ayant pignon sur médias. Ceci dit, si le peuple est attaché à la dernière page horoscope de nous deux ou autre hebdomadaire en papier glacé, je pense que l’information qui touche les sommets de l’État peut représenter un danger bien plus grave si un paranoïaque tient le bouton rouge...Et quand l’on perçoit avec chronologie les ruades législatives, on est forcé de penser qu’il y a panique pré diluvienne. Je viens d’entendre cette phrase de NS : c’est le rôle de notre politique d’assurer la stabilité, la continuité dans nos choix...ce qui me semble évident à propos de cette date mythique est qu’elle est programmée dans le calendrier mental des grands dirigeants de ce monde selon une chronologie ressemblant point pour point aux années trente.

            Je vous joint un lien éloquent : http://www.priceminister.com/offer/buy/1150837/Jumel-Sylvie-La-Sorcellerie-Au-Coeur-De-La-Republique-Livre.html#info . Bonne journée. L.S.


            • Romain Desbois 24 mars 2010 12:16

              Nous sommes en train de changer de civilisation et c’est normal que l’inconnu fasse peur.
              Cela ne se fera que par soubresauts et nous n’avons pas assez de recul pour le percevoir.
               
              Je crois plutôt que si nous avons l’impression que le monde bouge plus aujourd’hui, c’est qu’une nouvelle génération arrive au pouvoir. Les vieux dictateurs seront-ils remplacés par leurs fils spirituels ? Tout dépendra qui remplacera nos vieux démocrates !

              Vraiment nous avons la chance de vivre une époque formidable. Enfin tout dépendra du résultat....


              • faxtronic faxtronic 24 mars 2010 12:46

                si j te suis bien, tu dis que l on vit une epoque formidable, ou pas. Une nouvelle generation arrive au pouvoir ? Peux tu eclaircir notre lanterne ? Parceque la je ne vois pas. Je vois surtout, soeur anne, une grande dictature (la Chine) devenir maitresse du monde, des anciennes democraties (Europeenne) s ecrouler par sa propre impuissance a maintenir et proteger son peuple, une demographie de tout les dangers, une mondialisation importatrice de misere, des interets prives et des firmes beaucoup plus puissante que les etats, sans compter les problemes energetiques et ecologiques. Un vrai bonheur.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mars 2010 15:02

                Les anciens Grecs se plaignaient déjà que c’était mieux avant !


              • Pyrathome pyralene 24 mars 2010 12:17

                Ecoutez , Bernard , on peut faire toute sorte de prospective , des plus ésotériques aux plus farfelues jusqu’aux plus sérieuses ...tout peut se produire comme ne pas se produire , se livrer à l’art divinatoire est vain ! comme un écrit ! Heureusement qu’on ne prédit pas l’avenir , même si certains essayent de l’écrire à l’insu des peuples , personne ne peut savoir ce qui se passera en 2012 et encore bien moins madame Irma....
                C’est comme aux galeries Lafayette , il se passe toujours quelque chose.....
                Ce qui est suspect , c’est qu’aucun économiste ayant pignon sur rue avait prédit le crack financier mis à part le leap et quelques experts perspicaces , tous les ingrédients étaient pourtant réunis mais personne ne voulait voir ou entendre parler de la future descente aux enfers....l’effet autruche sûrement ! le pire , c’est que la mauvaise farce continue.....
                L’argent dette de Paul Grignon explique pourtant bien les mécanismes de l’escroquerie financière et l’éclatement des bulles spéculatives in fine....
                Pas besoin d’être devin pour pronostiquer l’écroulement futur du système , le plus dur étant d’en préciser la date , mais tôt ou tard , on va vers de très graves problèmes....


                • appoline appoline 24 mars 2010 13:13

                  @ Pyralène,


                  « Ce qui est suspect , c’est qu’aucun économiste ayant pignon sur rue avait prédit le crack financier mis à part le leap et quelques experts perspicaces »

                  Beaucoup étaient informés mais cela n’a pas été divulgué. J’ai des amis qui m’en avaient touché un mot bien longtemps avant avec que cela n’éclate (et ce à grand renfort de détails).

                  Une chose est claire : on ne peut continuer comme cela. Implosion ou explosion, tout dépendra d’où vient la pression.
                  La planète a besoin de se débarrasser de ses puces, d’une façon ou d’une autre et on s’aperçoit que cela gronde en ce moment ;

                • Marc Viot Marc Viot 24 mars 2010 13:10

                  Piqure de rappel « Sache nommer ton ennemi »

                  Remises en cause financière, économique, technique, sociale, culturelle, ...

                  En temps de crise généralisée, difficile pour la personne intègre de trouver la bonne posture et d’identifier ses priorités face à la multiplicité des affrontements dans tous les domaines.

                  la suite


                  • Pierre Crépeau 24 mars 2010 14:07

                    « Soulignons que ce quartet compte les trois plus grandes armées, fortes de plus d’un million de soldats »
                    Bonjours Bernard, un petit rectificatif avec ces chiffres de 2005. A noter que l’effectif était important au moyen age ou au début du siècle dernier lorsque la technologie n’était pas présente sur les champs de bataille.
                    1 China 2,250,000
                    2 USA 1,625,852
                    3 India 1,325,000
                    4 DPRK 1,075,000
                    5 Russia 960,000
                    6 ROK 685,000
                    7 Pakistan 620,000
                    8 Iran 540,000
                    9 UK 515,000
                    10 Turkey 515,000
                    11 Myanmar 490,000
                    12 Vietnam 485,000
                    13 Egypt 450,000
                    14 Syria 320,000
                    15 Thailand 315,000
                    16 Ukraine 295,000
                    17 Taiwan 290,000
                    18 Brazil 285,000
                    19 Germany 284,000
                    20 France 259,000
                    21 Morocco 210,000
                    22 Italy 200,000
                    23 Eritrea 200,000
                    24 Saudi Arabia 200,000
                    25 Mexico 190,000


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 mars 2010 15:13

                      Au moyen âge, il y avait la peste et les famines pour rééquilibrer la démographie.

                      Zallez me dire que les famines, on y revient et que la peste est remplacée par le SIDA ...

                      Manque plus que les Croisades, la Reconquista, les invasions musulmanes, les invasions Mongoles ,les invasions Hongroises ( parait qu’ils ont déjà des agents infiltrés au plus haut niveau ) , les invasions des Vikings ( avec ce qui se passe en Islande, le pire est à craindre ) la guerre de 100 ans, l’anarchie féodale et l’inquisition ( bien que certaines organisations s’emploient activement à combler cette lacune ) ...

                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                    • Pierre Crépeau 24 mars 2010 21:56

                      L’armée suisse est une armée de milice encadrée de militaires professionnels
                      La puissance militaire d’un pays peut se mesurer en raison des différentes composantes de sa défense. L’armée suisse est classée 40e armée selon la liste des armées nationales par effectif.Ci-dessous se trouve une liste qui a été ordonnée suivant le nombre de troupes régulières dans les différentes nations.
                      Les réservistes et les forces paramilitaires sont également indiquées dans la mesure du possible afin de connaître l’étendue militaire théorique d’un pays.
                      http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_arm%C3%A9es_nationales_par_effectif


                    • BABAYAYA BABAYAYA 24 mars 2010 14:36

                      bonjour Bernard, bonjour à tous...

                      Article intéressant qui, effectivement, bien plus que madame soleil ou paco rabanes, prédit de sacré turbulences géopolitiques, ce serait-ce que par les évenements eux-mêmes...
                      ce qu’il en résultera sera du certainement à la continuation ou l’arret des diverses tensions entre ces grands (j’en veux pour preuve les différents chine/usa la détente chine/russie notamment au niveau de l’iran)...
                      et nous biinnn nous on verra si on garde notre nabot à talonette ou alors que les français changent pour un aute peole ou élisent un/une président qui tiens la route au niveau international....

                      ouais 2012, ça va péter....... reste à savoir si ce sera juste du bruit ou pire...


                      • Arafel Arafel 24 mars 2010 14:54

                        En mai 2012, une élection présidentielle devrait opposer le président sortant Sarkozy à un représentant de la gauche socialiste et plurielle

                        C’est le militant qui parle ? ou c’est le devin ?


                        • epapel epapel 24 mars 2010 19:48

                          Gauche plurielle ? C’était pas sous Jospin ? On aurait donc un remake de 2002 ?


                        • JL JL 24 mars 2010 14:57

                          La prospective c’est comme le Loto : tous les gagnants ont tenté leur chance !  smiley


                          • Pyrathome pyralene 24 mars 2010 15:44

                            Et d’ailleurs , en supposant que quelqu’un connaisse vraiment l’avenir , croyez-vous qu’il serait prudent de la dévoiler ? En admettant qu’une catastrophe majeure doive se produire telle année , tel mois , tel jour , personne ne croirait le prophète ou tellement peu que l’issue serait scellée..
                            Pourtant , certains dépensent des millions , par exemple dans un bunker à semences dans le Spitzberg , d’autres se font construire des abris souterrains...même si les liens sont douteux , les infos sont confirmées et ont été publiées dans la presse..de même que les camps de la FEMA aux states , avec leurs montagnes de cercueils en plastoc... là aussi , l’info est confirmée...
                             wait and see ??


                          • Bruno Payen 24 mars 2010 15:01

                            En ce qui concerne les élections qui auront lieu en 2012, je me permettrai juste de rappeler qu’un autre pays aura des élections présidentielles en 2012 (décembre en plus, bouh les Mayas !), il ne s’agit rien de moins que la Corée du Sud.
                            Rappelons aussi au passage que la péninsule coréenne est le lieu où les intérêts de plusieurs grandes puissances s’affrontent plus ou moins directement : les Etats-Unis et la Chine (les deux grandes puissances du moment bien sûr), mais aussi la Russie (avec une frontière commune avec la Corée du Nord) et le Japon. Ca fait beaucoup.

                            Depuis la Guerre Froide, les grandes puissances ne s’affrontent plus directement mais par l’intermédiaire de proxy. Si je devais choisir un lieu où faire débuter la prochaine « fin du monde » (de quel monde d’abord ?) la péninsule coréenne m’irait bien, bien que j’y habite en ce moment et que cette éventualité ne m’emballe pas.

                            De plus, les rumeurs abondent sur une prochaine passation de pouvoir en Corée du Nord, soit suite à un processus réglé, soit suite au décès de Kim Jong-il. Couplons à cela la capacité nucléaire supposée de Pyongyang et il y a de quoi faire de beaux feux d’artifice. Non pas parce que la Corée du Nord utiliserait ses bombes pour attaquer son voisin sudiste, plutôt parce que les Américains pourraient créer plus ou moins volontairement une situation de crise irréversible.

                            Enfin bref... Et la France dans tout ça ? La France ? Bof...il n’y a que les Français pour encore penser qu’elle a un quelconque poids géostratégique important sur l’échiquier mondial. Son siège au Conseil de Sécurité est une aberration et un simple héritage d’un monde qui n’existe plus. Idem pour le Royaume-Uni d’ailleurs.


                            • Philou017 Philou017 24 mars 2010 19:49

                              Certains socialistes se reveillent. Comme Jacques Julliard, ex-directeur du nouvel-obs :

                              Vingt thèses pour repartir du pied gauche

                              Extraits :
                              3. C’est à la faveur de la mondialisation de l’économie qu’un grand coup de force intellectuel et social a pu être exécuté sans coup férir. Le capitalisme financier a su tirer parti de l’ouverture des marchés émergents, mettre en concurrence les travailleurs à l’échelle internationale pour faire pression sur les salaires. Il s’est imposé comme la seule hyperpuissance à l’échelle planétaire, au détriment des Etats.

                              8. L’Europe, qui, à cause des positions de ses deux nations de tête, l’Allemagne et la France, aurait dû jouer un rôle de contrepoids aux tendances hyperlibérales du capitalisme anglo-saxon, a failli complètement, au chapitre économique comme au chapitre politique. Conduite par des politiciens médiocres et sans vision, elle s’est faite l’instrument docile des tendances les plus dérégulatrices du capitalisme international. Cette véritable forfaiture explique le discrédit qui la frappe dans les classes populaires de tous les pays membres.

                              =============
                              Vieux motard que jamais.


                              • Humphrey Binsucet 24 mars 2010 21:16

                                J’ai pas ose lire l’article .

                                Le titre m’a fait trop peur .

                                • BA 25 mars 2010 08:56

                                  Les Etats européens NE sauveront PAS la Grèce.

                                  La zone euro va exploser.

                                  Préparez-vous à admirer le feu d’artifice.

                                  Lisez cet article :

                                  Grèce : la France accepte l’intervention du FMI.


                                  C’est une concession majeure de Paris à Berlin pour arracher le feu vert d’Angela Merkel à un plan de soutien européen à Athènes demain jeudi, à Bruxelles. Jamais depuis la naissance de la monnaie unique, le Fonds monétaire international, dont le siège est à Washington, n’était intervenu comme prêteur en dernier ressort dans un pays de la zone euro.


                                  « Ce n’est pas souhaitable » a récemment déclaré Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne (BCE). « Recourir au FMI pour aider la Grèce serait un signe de faiblesse » a déclaré Patrick Devedjian, ministre de la relance.


                                  La France qui considère traditionnellement le FMI comme une « antenne du Trésor américain » aurait préféré une solution « 100 % européenne » à la crise grecque. Le plan validé par l’Eurogroupe le 15 mars dernier ne faisait d’ailleurs pas appel au FMI. Mais l’intransigeance de Berlin, dont la position s’est durcie ces derniers jours, oblige Paris à composer.


                                  Outre le FMI, la France serait prête à accepter que l’on renforce la discipline budgétaire européenne, en actionnant les articles du traité de Lisbonne prévoyant la suppression des droits de vote pour les pays n’obéissant pas aux règles budgétaires communes, voire l’expulsion d’un Etat membre. Autant de concessions ont fait dire à la presse allemande hier qu’Angela Merkel avait réussi à imposer ses vues aux dirigeants de la zone euro.

                                   

                                  http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/03/24/04016-20100324ARTFIG00775-grece-la-france-accepte-l-intervention-du-fmi-.php


                                  • Romain Desbois 25 mars 2010 20:23

                                    BA
                                    on dirait que ca te fait jouir smiley


                                  • Pacalvotan Pacalvotan 25 mars 2010 09:00

                                    Comparez le calendrier Maya aux prédictions d’Élisabeth Tessier...Un peu léger.
                                    Et les élections présidentielles de la petite province européenne de France ne bouleverseront pas la géopolitique mondiale.
                                    Les Mayas, malgré toute la désinformation disponible, évoque juste de manière imagée la fin du cinquième soleil. Renseignez-vous un minimum sur les cycles solaires vous verrez, source scientifiques à l’appui que notre Soleil ne tourne pas rond en ce moment, et que l’année 2012 PEUT être marquée par une activité solaire intense avec des conséquences graves sur nos satellites, nos infrastructures électriques et sur l’électronique.


                                    • Romain Desbois 25 mars 2010 20:28

                                      Pacalvotan

                                      Remarques, c’est génial, on a la chance de pouvoir « vivre » ça. C’est pas tout le monde qui a la chance de vivre une fin du monde.

                                      Quoique la fin du monde des jéhovahs a eu lieu il n’y a pas longtemps.
                                      et celle des mormons il ya quelques lustres.

                                      Perso , je suis impatient d’être en 2012 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès