Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 2014, Année des Frontières

2014, Année des Frontières

Faisons de 2014, l'Année des Frontières.

Loin du formalisme obligatoire de la pensée unique, celle qui veut nous projeter dans une bouillie mondialiste informe, je souhaite juste rappeler ce que nous devons aux Frontières.

Les Frontières sont l'inverse de ce que veut nous faire croire l'idéologie mondialiste.

Les Frontières représentent la sécurité, elles ne gènent nullement la coopération entre les états, leur abolition n'apporte rien, certainement pas la paix. Elles sont une garantie de puissance et de progrès !

Non, la Frontière n'est pas ringarde, la Frontière n'est pas dépassée. La Frontière c'est l'avenir !

Bien loin de détruire, les Frontières permettent de construire.

JPEG - 32.3 ko
Frontière de la République du Haut Karabagh. Photographie de l’auteur.

La Frontière, ce n'est pas l'insécurité. La Frontière, c'est la sécurité !

Pourquoi la Palestine reste-t-elle un lieu de souffrance ? Pourquoi chaque jours des colonies y sont-elles construites, pourquoi tant d'attentats sont-ils perpétrés ?

Précisément parceque la Palestine n'a pas de Frontière. La Palestine n'a pas une ligne derrière laquelle seule son autorité est respectée, derrière laquelle seule s'exprime l'autorité du gouvernement palestinien.

La Palestine meurt de ne pas avoir de Frontières !

Au contraire d'autres états à l'existence parfois bien plus contestée que la Palestine vivent en paix, car eux bénéficient de Frontières, c'est à dire d'un territoire délimité à l'intérieur duquel seule l'autorité de ces états s'applique.

Je prendrai deux exemples situés à des opposés géopolitiques l'un de l'autre.

La République Turque de Chypre Nord n'est reconnue que par un seul pays membre de l'ONU : la Turquie ! Pour mémoire, la Palestine est reconnue par 127 pays ! Et pourtant, à l'abri, de leurs Frontières, les citoyens de Chypre Nord vivent en sécurité. Personne ne leur confisque leurs terres, aucun état étranger n'implante de colonies chez eux.

A l'opposé géopolitique de cet état turc, la République du Haut Karabagh, peuplée quasi exclusivement d'Arméniens n'est reconnue par... aucun pays de l'ONU !

Et pourtant là aussi, comme à Chypre-Nord, et contrairement à ce qui se passe en Palestine, les citoyens du Haut Karabagh vivent en paix à l'intérieur de leurs Frontières ! Personne ne leur confisque quoi que ce soit, aucun état étranger n'implante de colonies chez eux !

Alors, la Frontière, gage d'insécurité ou gage de paix ?

 

L'existence de Frontières ne gêne nullement pas la coopération entre les états. L'absence de frontière n'apporte rien de d'indispensable à cette coopération !

La propagande de l'UE a voulu nous faire croire que détruire les Frontières est nécessaire pour faire aboutir des réalisations communes.

Rien n'est plus faux !

Moultes coopérations réussies l'ont été par des états pourtant séparés par de solides Frontières !

Par exemple, la fusée Ariane est une grande réussite ! Elle a fait monter les pays européens au niveau des Etats-Unis et de la Russie.

Ariane est-elle due à l'UE, à l'effacement des Frontières à l'intérieur de l'UE ?

Que nenni !

L'Agence Spatiale Européenne regroupe vingt pays membres, qui n'appartiennent pas tous à l'UE ! comme la Suisse ou la Norvège ! Elle coopère aussi via des accords avec d'autres pays plus lointains comme le Canada !

Voilà un bel exemple d'une superbe réussite qui ne nécessita en rien de ne faire disparaître aucune Frontière !

Autre exemple : la mise en oeuvre du plus puissant télescope jamais construit, aussi grand que les pyramides d'Egypte(!) est aussi l'oeuvre est aussi l'oeuvre d'une association d'états regroupant des pays de l'UE, mais aussi la Suisse et... le Chili et le Brésil, qui, bien sûr ne nécessita pas non plus de faire disparaître aucune Frontière !

On pourrait multiplier les exemples en donnant d'autres illustrations de réussites résultant de coopérations entre pays qui n'exigèrent point d'abolir aucune Frontière.

J'ai parlé d'avancées scientifiques ou technologiques, mais j'aurais aussi bien pu parler d'organisations indispensables à notre vie quotidienne, comme celle qui règlementent le trafic aérien mondial comme l'OACI !

Et oui, Charles de Gaulle avait entièrement tort quand il traitait l'ONU de machin ! A l'ONU sont rattachés énormément d'organismes multinationaux désormais indispensables à notre vie quotidienne dont on ne parle jamais ! Comme on ne parle jamais des trains qui arrivent à l'heure !

Nous pourrions citer beaucoup d'autres organisations multinationales aussi indispensables à notre vie quotidienne comme l'Association Internationale des Télécommunications !

Celà juste pour dire, que l'Humanité n'a pas attendu les délires illuminés de quelques mondialistes "géniaux "qui veulent supprimer les Frontières pour réguler proprement, là où ça doit être fait, les relations entre les pays !

Pour dire les choses autrement, supprimer les Frontières n'est pas une nécessité mais une volonté idéologique !

 

Abolir les Frontières ne garantit pas la paix.

Non. Contrairement à ce que veut nous faire croire l'UE, l'absence de frontière ne garantie nullement la paix !

La Norvège ou la Suisse, derrière leur frontière vivent en paix depuis 70 ans pour la Norvège et...cinq siècles pour la Suisse !

Au contraire, l'absence de frontière dans l'ex-URSS n'a pas protégé pas cette dernière lors de sa disparition, de guerre dans le Caucase... de même pour l'ex-Yougoslavie.

En est-il autrement de l'UE ? L'effacement des Frontières dans l'UE garantit-elle la paix ?

J'en doute ! Outre que le fait que l'UE n'a absolument pas amélioré la situation là où il y a des conflits comme en Irlande du Nord, elle génère elle-même des tensions. Un attentat vient d'avoir lieu en Grèce contre l'ambassadeur d'Allemagne. Si ce n'est pas encore la guerre, convenez avec moi que ce n'est plus une paix très sereine !

 

Au contraire l'existence de frontière est un gage de puissance.

Aujourd'hui, en 2014, les états puissants et reconnus comme tels, ont des Frontières nettes, claires et sûres !

Ce n'est pas un hasard, si l'Homme le plus puissant du Monde, selon le magazine Forbes, Vladimir Poutine, est le patron d'un état aux Frontières bien reconnues !

Monsieur Poutine aurait-il ce pouvoir si les Frontières de la Fédération de Russie étaient floues... comme celles de l'Union Européenne ?

Des Frontières définitives, incontestées et incontestables manquent à l'UE ! La Turquie est-elle ou non dans l'UE ? La Roumanie ou la Bulgarie qui viennent de l'intégrer sont elles réellement dedans ? Il ne semble pas que tous ces points fassent l'unanimité !

Et ce flou, cette absence de Frontières nettes interdisent à l'UE de jouer le rôle internationale qui devrait échoir à cette ensemble qui a quand même un PIB supérieur à celui des Etats-Unis !

 

Pour que vivent les Peuples, que vivent les Frontières.

Pour ne pas conclure, je dirais "Oui" ! Oui, aux Frontières, oui aux Pays, oui aux Peuples.

Je mis une majuscule au mot "Frontière", car chaque Frontière est unique, chaque Frontière est une partie du pays qui l'abrite, chaque Frontière est porteuse d'un pouvoir, qu'on l'aime ou qu'on la déteste. Chaque Frontière est magique !

Avoir des Frontières, c'est avoir des limites, avoir des limites, c'est savoir qui l'on est !

Loin d'être un enfermement, les Frontières sont une Liberté.

Libérté des réfugiés, qui sans les Frontières, n'auraient nulle part où aller ! Eh oui, Mesdames, Messieurs les Mondialistes !

Et surtout, la Frontière est un gage d'avancé, de créativité de découverte, parce qu'elle seule maintient vraiment la Diversité !

Pourquoi donc, en 1492, ce furent des Européens qui découvrirent l'Amérique alors que la Chine avait armé quelque 70 ans plus tôt, une flotte bien plus considérable que celles que ne rassemblèrent jamais ni les Espagnols, ni les Portugais, ni aucun pays européen ? Une flotte à côté de laquelle les galions espagnols semblaient franchement ridicules ?

Parceque l'Europe, contrairement à la Chine, possédait beaucoup de Frontières ! Et lorsque l'Empeur de Chine dit d'arrêter les explorations tout s'arrêta, alors qu'en Europe, lorsque les Gênois et les Portugais refusaient et bien... restaient les Espagnols qui acceptèrent ! Et si les Espagnols avaient refusé, le roi de France ou celui d'Angleterre auraient accepté !

Au XVème siècle l'Europe a gagné la conquête du Monde, parcequ'elle avait des Frontières, plein de Frontières !

Alors oui, pour l'Avenir, pour le Progrès, pour la Conquête du Monde Avenir, celui du XXIem siècle, plus que jamais, il nous faut des Frontières et il nous faut aimer nos Frontières !


Moyenne des avis sur cet article :  3.26/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • unandeja 2 janvier 2014 11:54

    Bien sur que la frontière c’est la sécurité. Il s’agit d’un espace territoriale où on a un certain nombre de droits et de devoir.

    Ceux qui sont contre ces frontières doivent être prets à perdre l’assurance chomage, l’assurance maladie, voir une hausse du chomage et des prix de l’immobilier. (ben oui + il y a de monde plus il faut de logements et d’emplois).

    Par exemple, on voit qu’il existe, avec la dissolution des frontières, une immigration de soin catastrophique pour notre système de santé (au plan économique et très problématique au sens sanitaire avec des maladies disparues qui ré-apparaissent....comme la tuberculose multi résistante).

    Pour moi les frontières entre pays, c’est comme les murs entre voisins....on peut adorer son voisin mais ne pas vouloir pour autant qu’il circule librement chez soit...c’est un raisonnement simpliste mais assez juste je trouve.


    • L'enfoiré L’enfoiré 2 janvier 2014 12:51

      Les frontières comme je l’ai écrit, ont généré certainement les plus grands désastres.

      Cela s’appelle du « divide ut imperes ».
      Les multi-nationales ont très bien compris que cela ne marche pas et traversent les frontières sans 
      Ne plus connaitre son voisin de palier, c’est ça que l’on veut.
      Un avenir de barbelés comme je l’ai écrit bien avant.
      Les frontières, cela ne s’arrête jamais aux pays, aux peuples.
      Vous devriez le savoir puisque vous êtes passionné d’histoire.
      La guerre commence toujours par là.

      • L'enfoiré L’enfoiré 2 janvier 2014 12:54

        Passionné de Science, aussi.

        Vous n’avez pas remarqué que les grandes découvertes de la Science ne se font plus dans un petit labo, mais qu’au contraire, la recherche devient internationale.
        Car, il y a toujours plus dans deux têtes que dans une tête, peu importe d’où elles viennent.

      • L'enfoiré L’enfoiré 2 janvier 2014 20:07

        Je crois qu’il faudra revoir les classiques.

        La ligne Maginot a-t-elle arrêté quoi que ce soit ensuite ?

        • jako jako 2 janvier 2014 15:02

          Je ne suis pas très d’accord avec vous, au tout début ( je suppose) les tribus vivaient protégées par des talus de pierre ou des palissades ou protection naturelles, fleuves, fossés etc, c’étaient les premières frontières. Puis d’alliances en alliances ces petites frontières sont devenues celles des états que nous connaissiosn il y a peu en Europe et comme se construisent en Amérique et autre pays du moyen orient dont j’ai oublié le nom.

          Ces frontières avaient plusieurs rôles, principalement circulation des individus et celle des marchandises.Elles sont vite devenues impossible à contrôler sérieusement. Madame OMC a gommé celles-ci en ce qui concerne les marchandises mais se contre fout de la libre circulation des gens. Le rôle principal de la frontière qui était de délimiter en fait un espace administratif ( et social) a déja disparu surement depuis les accord du Gatt et vont être pulvérisées avec l’accord transatlantique. S’ils vous laissent les rétablir ce sera uniquement pour le contrôle du quidam


          • non667 2 janvier 2014 17:33

            à le kergoat
            supprimer les Frontières n’est pas une nécessité mais une volonté idéologique !

            ok.ok.ok. sur tout sauf sur volonté idéologique !
            idéo... mon c... plutôt une volonté mercantile ! smiley smiley


            • claude-michel claude-michel 3 janvier 2014 11:03

              Les frontières les plus stupides sont celles que les humains ont dans leur tête.. !

              A l’époque du libéralisme et de la mondialisation en effet il n’y a plus de frontières pour le commerce mondial...juste du protectionnisme de la part de beaucoup de pays (sauf la France qui est le pays des courants d’airs)...Alors frontières ou pas.. ?

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 janvier 2014 11:57

                « Pas de Patries, pas de frontières, pas de Nations », c’est le crédo des mondialistes de toutes variétés, des financiers, des multinationales qui redoutent que les peuples ne se défendent.

                C’est aussi le crédo de certains qui ont mal digéré le marxisme « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! ». Union, coopérations entre les peuples ne signifient pas abandon des frontières, ni des Nations.

                Les BRICS signent des accords de coopération entre eux, tout en restant des pays souverains et indépendants . On est loin du flottement « hors sol des citoyens du monde » ...

                Exemple, le Venezuela.

                Les frontières sont liées à la notion de souveraineté, et vous allez vous faire critiquer par tous ceux qui sont vent debout contre la souveraineté... , bon courage !


                • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 17:51
                  ’La France est le véritable homme malade de l’Europe’
                  « La France est le véritable homme malade de l’Europe », a sanctionné, le mois dernier, le think tank Lisbon Council. Un jugement qui a été confirmé jeudi par la publication par Markit des indices PMI (Purchasing Managers Index) qui décrivent les intentions de commandes des responsables des achats de grandes entreprises de plusieurs pays.
                  Dans presque tous les pays suivis par cette enquête, l’indice est en augmentation, à l’exception de la France, où est tombé à son niveau le plus bas en sept mois. A 47 points, en dessous du seuil fatidique de 50 qui marque une croissance économique (en dessous de 50, c’est un signe de contraction de l’économie), l’indice français est bien en deçà de la moyenne de la zone euro (52,7) et de l’autre grande économie de la zone euro, l’Allemagne, (53,4). Nos voisins du sud ont le plus mauvais indice de tous les pays énumérés.
                  Dans son rapport publié le mois dernier, le Lisbon Council explique pourquoi la France détonne tant : « L’une des principales raisons pour lesquelles la France se distingue comme le vrai problème c’est que la plupart des pays en difficulté de la zone euro ont fait de tels progrès ». Le groupe de réflexion a comparé la France d’aujourd’hui avec l’Allemagne au tournant du millénaire. Ce n’est que lorsque Gerhard Schröder a mené des réformes approfondies que le pays a été en mesure de prendre la position de tête du peloton.
                  Toutefois, toutes les analyses ne parviennent pas à la même conclusion que Markit. L’institut national de statistique français, l’Insee, constate une augmentation de 2 points sur son échelle de valeurs de ses indicateurs manufacturiers. Les chiffres concernant les ventes de voitures neuves en France témoignent d’une hausse de 9,4% par rapport au mois de décembre de l’année dernière. Renault a rapporté une hausse de 38%, et même PSA Peugeot Citroën a enregistré une augmentation de 10%.
                  D’autres attribuent les mauvais chiffres français au manque de compétitivité dans le secteur industriel où les réformes sont à peine mises en œuvre. « L’aversion de la France pour les réformes et sa politique posent un grave risque de perte extrême pour l’Europe », avertit le Lisbon Council.


                  La France à surtout un sentiment de déclin qui vient en écho avec la situation personnelle de chacun.
                  Un tiers des Français se dit « sentir devenir plus pauvre ».
                  Méfiante vis-à-vis des élites, des politiques, des médias et méfiance à l’horizontale, c’est la nostalgie qui naît par le « râler sur tout » qui transparaît. 
                  L’individualisme, l’identité chatouillent les esprits.
                  Identité floue que les Français retrouvent comme refuge, une bouée de sauvetage dans leur histoire, leurs paysages, leur gastronomie.
                  L’effet de mondialisation qui était jadis un modèle d’espoir, se retourne en une volonté de sécurité et de protection.
                  Alors on trouve ce genre d’article "2014, Année des Frontières.
                  Le délitement de la communauté nationale, le ras-le-bol fiscal et du devoir de payer pour ceux auxquels ils ne se sentent plus liés, mène naturellement au racisme latent.
                  Rechercher les responsables ne corrige pas le phénomène de la crise morale interne.

                  • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 18:03

                    C’est certain que quand les autres pays Européens en meilleure santé économique restent bien planqués, la France va guerroyer au Mali et en Centrafrique ..

                    « A noter également que la France entraîne et arme dans cette région des commandos professionnels payés… en euros) ».

                    Exercice conjoint Tuniso-Français du nom de « Amitié 13 » .(Armée Nationale, protection civile, Armée Française)

                    S’inscrit dans le cadre de « l’initiative 5+5 défense » qui comprend la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Libye, et la Mauritanie de l’autre côté la France, Malte, le Portugal, l’Italie, l’Espagne.
                    Objectif : « Familiariseer le travail commun des équipes en vue de faire face à des risques que pourraient subiir les membres de cette initiative, attaque au gaz dans une raffinerie de pétrole par exemple....)

                    Voilà ce qui est fait de nos impôts, notez-bien que les pays Européens qui y participent sont parmi les plus endettés.
                    L’Allemagne, la Grande Bretagne, Les Pays Bas, ne participent pas.
                    La France, Malte, le Portugal, l’Italie, l’Espagne sont les bêtes sacrificielle
                    s.

                    Dites merci à Mr Hollande !
                    Pas un mot dans les médias, ça fait désordre en pleine crise après le Mali et la Centrafrique e pleine crise économique avec une immigration forcée ....

                    Effectivement cela n’aide pas à obtenir de bons résultats, on ne peut pas faire passer les autres en priorité et rester en bonne santé  !


                  • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 18:05

                    VIDÉO Exercice « Amitié 13 »

                    Fait avec l’argent de vos impôts en pleine crise économique, chômage de masse, immigration massive forcée et subie, alors que nous avons encore des hommes en Afghanistan, en Centrafrique et au Mali.

                    Merci Mr le président Hollande de nous prendre pour des cons !

                    Comme dit Attali le monde Occidental devient comme la Somalie (et c’est organisé en haut lieu)

                    Où passe le pognon de France-Afrique Dans les paradis fiscaux mais pas en France ! VIDÉO

                    Le fric de France-Afrique part directement dans les paradis fiscaux, il est exonéré d’impôts, il ne profite ni à l France ni aux Français, cherchez-vous d’autres bouc émissaires !

                    CQFD


                  • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 19:26

                    Bonsoir Arnaud,

                     Ce que j’ai écrit n’est que le reflet de ce qui est dit ouvertement ou en chuchotant.
                     La France se cherche un avenir.
                     Une fois, à droite, une fois, à gauche.
                     C’est casse gueule d’être sur une patte.
                     Jamais sur les deux pieds à la fois, donc jamais stable.
                     La proportionnelle, on connait pas. Evidemment, c’est plus long de mettre les choses en place, puisqu’il faut trouver des apparentements.
                     En Allemagne, Merkel a dû composé avec le SPD pour former son gouvernement.
                     Je suis sur cette antenne depuis 2006.
                     Je n’ai pu que constater cet état de pensée qui se détériore de plus en plus.
                     Tous se referment dans leur cocon. 
                     L’auteur de ce billet fait semblant de ne pas lire ce qu’on écrit et ne répond pas.
                     Combien de fois, n’ai-je pas dit et écrit que regarder dans le passé pour espérer trouver son avenir, est du temps perdu, comme les regrets d’ailleurs. 
                     Quand on fait du ski en glissade, est-ce qu’on cherche le remonte-pente ou on se laisse aller dans le précipice ? 
                     La France et l’Allemagne sont de gros morceaux de l’Europe.
                     Les premiers veulent en sortir et les autres s’y cramponnent.
                     Mon billet de voeux pour 2014 venait totalement en opposition avec celui-ci.
                     Quand j’y ai écrit que le pognon donnait des potentiels dès le départ de l’article, ce n’est pas pour faire bien.
                     En Belgique, sommes-nous à penser que ce qui est petit est gentil ?
                     Ce qui est petit, est certainement plus agile pour réagir contrairement aux grandes structures ;
                     Il suffit de voir ce qui se passe dans les entreprises qui dorment sur leurs lauriers comme l’a fait Nokia et qui était dans les tops dans les années 90.
                     Le GD Luxembourg est encore meilleur que nous dans ce domaine.



                  • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 19:30

                    Quant à Atalli, comme visionnaire, je vais bientôt y revenir une nouvelle fois. (la précédente)

                    Car il faut toujours comparer le « budgeted » et les « actuals » à terme échu.
                    Ce ne sont que des vérifications comptables, mais elles ont encore leur valeur.
                      

                  • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 19:57

                    @ Lenfoiré

                    Bonsoir,

                    Je n’ai jamais été Européïste.
                    Quand j’ai vu que des 7 on passait à 15, des 15 on passait à 17, puis 24, puis 26 : Dès le départ j’ai compris l’arnaque monumentale car à mesure que le monstre grossissait tout allait de mal en pis.

                    Quel idiot peut croire que ce qui n’a jamais été résolu à 15 sera plus facilement résolu à 26 ?
                    Vous avez votre interprétation personnelle des choses j’ai la mienne.
                    Les malades qui ont décidé cette Europe sous cette forme ne sont pas Européens mais citoyens US. (l’idée remonte à avant 1933, dans la tronche de Ford et sa bande, on en retrouve trace chez Orwell)

                    Ce qui se passe actuellement c’est quitte ou double, soit esclaves dans une nouvelle URSS soit on s’en sort et c’est une contraction des nations qui laissera des traces et des frontières strictes et surveillées.

                    Les Français se sont alliés aux USA pour se débarrasser des nazis, ils seraient capables de s’allier au diable en personne pour se débarrasser de leurs collabos !
                    Ne rêvez pas là dessus, comme dirait votre amie Anne « On ne vous dit pas tout ... »

                    Que le meilleur gagne et pour les perdants Requiescat in pace .
                    On ne va pas jouer à la langue de bois on en est là !


                  • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 20:01

                    Attali, il fait parti d’une des forces en présence, s’il perd la bataille lui et ses petits copains prendront un bateau du nom d’Exodus, que ce soit en Europe, au Canada ou aux USA j’ai bien peur que plus personne n’en veuille ...

                    Même après 200 ans de colonisation l’Algérie s’est décolonisée, comme tous les pays colonisés l’ont fait d’ailleurs .
                    Le passif extrémiste de certains risque de les confiner sur leur « terre » pour quelques générations. Faut pas rêver .


                  • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:25

                    « Que le meilleur gagne et pour les perdants Requiescat in pace »


                    C’est exactement ce que je pense.
                    Quand j’ai écrit l’article sur la Grand Place de Bxl
                    Je relevais déjà les grandes différences d’approche et de captation des problèmes.
                    En fin d’article, Eric Zemour dont j’ai lu les deux bouquins « Le bûcher des vaniteux » expliquait très bien cette opposition quand il était interrogé. 
                    Ca ne sert à rien de ressortir De Gaulle comme exemple à suivre.
                    Les époques ne correspondent pas, les conjonctures non plus.
                    D’ailleurs, si je ne me trompe pas, un référendum l’a gentiment fait sortir de la course aux alouettes. Jouer à l’autarcie, ne fonctionne plus, aujourd’hui. 
                    Les Etats-Unis, on n’a jamais craché dans la soupe.
                    J’ai travaillé 30 ans dans une société américaine.
                    C’est dire que j’en connais les points positifs et négatifs.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:35

                      Encore une chose, les Belges se retrouvent partout dans le monde.

                      Tous les dimanches, nous en avons la preuve
                      Des Belges qui réussissent, parce que l’on n’a pas le gros cou que l’on trouve très souvent en France, le pays des « Droits de l’Homme » et qui devient le pays des « Droits de l’Ohm » (l’unité de résistance électrique). 
                      J’ai très souvent poser la question sur cette antenne : « vous parlez d’un pays, y avez-vous été ? ».
                      Là, la réponse reste très évasive.
                      La plupart des Français restent dans l’hexagone, trop heureux de rester parmi les monolingues francophones.
                      Oui, chez nous, deux voir trois langues sont nécessaires pour trouver un job.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:38

                      Mais attention, sur cette antenne, on n’a parfois rien à dire, mais on moinsse.

                      C’est beaucoup plus facile...
                      Allez jeter un coup à Agoravox.it et vous verrez que cela n’existe pas.

                    • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 20:44

                      De Gaulle ?
                      Non, en 2013 la coalition est beaucoup plus large et fédératrice et l’adversaire peu nombreux mais avec de gros moyens.

                      Vu les, les vieilles factures en créance du côté Est et du Soleil levant, le rapport de force est assez amusant . J’en ris d’avance, c’est pas peu dire....

                      Quand on a un projet mais pas d’hommes pour le défendre, c’est assez risible si tous vos « hommes » sont prêts à franchir le mur pour passer à l’Ouest, (qui n’est autre que l’Est de maintenant.)

                      Faites un petit sondage chez les moins de 40 ans, vous allez comprendre ...


                    • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:44

                      Où ai-je la tête, j’ai oublié de vous souhaiter bonne soirée et bon week-end. smiley


                    • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 21:02

                      "Mais attention, sur cette antenne, on n’a parfois rien à dire, mais on moinsse.

                      C’est beaucoup plus facile..."

                      Laissez-les se défouler, tant qu’ils le peuvent...
                      Le bolchévisme est en fin de course, les futures échéances électorales les rendent dingues.
                      Rien de rationnel on parle de religion de dogme, dévotion et bigoterie à se niveau là...

                      Certains n’ont pas compris que c’est le XXI éme siècle, d’autres passent régulièrement secouer la poussière des os de leurs pauvres défunts victimes deux fois : Une fois de la folie d’un malade, une autre de l’instrumentalisation.

                      Les Gitans ont une expression spécifique pour cela.. Ils n’aiment pas du tout ça, pourtant ils en ont bavé aussi ..


                    • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:47

                      « Faites un petit sondage chez les moins de 40 ans, vous allez comprendre ... »


                      Quels moins de 40 ans ?
                      Des jeunes Français ou Belges ?
                      Les réponses risquent d’être très différentes.
                      Dans la liste des personnes jeunes qui reçoivent mes news, il y a quelques belges qui travaillent à New-York.

                      • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:51

                        Vous avez tout à fait raison que les billes ont changé de mains.

                        Que c’est l’Asie qui attire les regards des occidentaux.
                        Dernièrement, on parlait donc de l’Ukraine et mon commentaire était que la Chine risquait de régler le problème est-ouest, comme elle l’a fait en Grèce en achetant le Pirée.

                      • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:55

                        Les Lettons sont entrés dans la CE. Je ne connais pas.

                        En juillet, je posais la même question au sujet de la Croatie. Là, je connais, j’y ai été.

                      • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 21:11

                        Quand on n’a pas son peuple derrière soi et que la croissance est derrière nous, bien fou est celui qui peut prétendre mettre au pas le reste de la planète.

                        Ceci-dit, certains autres laissent tellement aller leurs prétentions surtout en France au Canada et aux USA, que ça devient vraiment dangereux ceux dont ils se réclament fallacieusement être le porte voix.
                        Et là c’est carrément criminel !

                        Un pont trop loin !


                      • L'enfoiré L’enfoiré 3 janvier 2014 20:59

                        Mais pour ce que j’ai dit avant, il suffit d’aller lire cet article qui est parallèle dans le même espace- temps.

                        Je n’ai pas l’habitude d’inventer.... smiley

                        • Arnaud69 Arnaud69 3 janvier 2014 21:39

                          L’enfoiré

                          Là où je me marre c’est que les bolchéviks ont souvent le même profil, ils veulent à tout prix nous imposer ce qu’ils n’ont pas vécu eux-mêmes :

                          -Ils ont vécu les 30 glorieuses on vit les 30 calamiteuses.

                          -Ils ont eu une retraite pleine, nous n’aurons pas de retraite.

                          -Ils ont eu un bon système de santé, le système actuel est une calamité d’infections nosocomiales.

                          -Ils pouvaient fumer librement partout sans êtres taxés, on peut fumer nulle part sans être stigmatisés et ça se paye à prix d’or.

                          -Ils pouvaient boire et conduire, on ne peut ni boire ni conduire l’essence coûte le même prix que le pinard.

                          -Ils pouvaient trouver un emploi et même choisir, on peine à trouver un emploi il faut pas être regardant et se contenter de vacations, 1/2 temps, 1/3 temps, 1/4 temps.

                          -Ils pouvaient choisir leur environnement de vie, on n’a plus le choix c’est l’Afrique pour tous et le métissage est OBLIGATOIRE.

                          -Ils pouvaient partir en vacances, désormais plus aucun smicard même célibataire peut se permettre des vacances.

                          -Ils pouvaient s’acheter une maison à crédit, désormais essayez d’avoir un crédit avec le smic.

                          -Ils pouvaient manger sainement, désormais allez acheter du bio pour voir ..

                          -Ils pouvaient polluer tout ce qu’ils voulaient, désormais c’est contrôle anti-pollution même devant la maison.

                          -Ils payaient l’essence 3 francs le litre, nous la payons plus de 10 francs le litre.

                          -Ils avaient la liberté d’expression et de manifestation, désormais ils trouvent normal que nous ne l’ayons plus.

                          -Ils pouvaient avoir des comiques comme Pierre Desproges, désormais ils nous interdisent un plus modéré en nous faisant une morale dégoulinante !

                          La liste est très longue mais souvent les retraités bolchéviks veulent nous imposer la vie qu’ils n’ont pas vécu avant de crever.
                          Histoire de bien nous faire comprendre « après nous la fin du monde, on vous aura niqués jusqu’au bout » .

                          En 2013 ce sont les plus démagogues les plus fascistes et despotiques d’entre tous.

                          Vous comprendrez que les bolchéviks de la gériatrie Française démagogique commencent à être haïs et c’est justifié.

                          Vous comprendrez que face à de tels despotes et manipulateurs les mots auxquels je pense sont très fleuris comme de la fleur de napalm pour ceux qui connaissent ce liquide..

                          Le plus beau c’est que c’est souvent ceux-là qui viennent vous faire la « morale » alors qu’ils n’en ont aucune sauf pour les autres...

                          Décidément je préfère être un jeune con qu’un vieux fou bolchévik, au moins ce n’est pas définitif contrairement à eux !


                        • L'enfoiré L’enfoiré 4 janvier 2014 10:08

                          Merci Arnaud, pour avoir rassemblé tous ces points. Je vais essayé de répondre et de donner ma version puisque vu mon âge je l’ai ai parcouru.


                          Point 1-3 : Psychologiquement vôtre, vous avez raison. . En fait, nous les vivons ensembles ces 30 calamiteuses. Vous n’avez pas connu les précédentes. Pendant celles-ci, disons jusque dans les années 80, les salaires montaient très vite dans certaines professions. C’était des CDI, full time dans la majorité des cas, on gardait sa place, donc la sécurité pour le lendemain. Les acquis ont été rabotés mais lentement. Mai 68, une autre césure, vécue comme une libération et qui n’était en fait que de la poudre aux yeux. La liberté apporte la responsabilité. La médecine a progressé, c’est incontestable mais n’a pas éradiqué la maladie, elle l’a concentré. 

                          Point 4-6 : Fumer, ce n’était que dans 80% des cas, des cigarettes. Aujourd’hui, ce sont les drogues. Perso, je ne connais ni la cigarette, ni le reste. Aucun besoin de ce côté. Les constructeurs d’autos avaient d’autres buts que la préservation de la matière. Rouler de + en + vite était la recommandation pour faire bien et les accidents montaient et coûtaient de + en + chers ; 

                          Point 7-8 : on commençait à produire plus que pour la consommation locale, donc il fallait exporter et quand on le fait, les échanges dans l’autre sens sont obligatoires. Marchandises et hommes. 
                          Les vacances, oui. J’ai commencé à le faire, j’avais 10 ans. Un fois par an, en été. Aujourd’hui, c’est morcelé. Les ponts sont utilisés à fond et augmentent la fréquentation des transports.

                          Point 9 : Exact. Et on est arrivé à la crise qui a été créé par la seule pensée que demain serait toujours meilleur que la veille. 

                          Point 10 : La nourriture va devoir encore changer dans le futur et plus drastiquement. Se nourrir autrement

                          Point 11-12 : l’écologie est relativement récente. Qui parlait de polluer, des déchets avant ?

                          Mazout et essence ont été maintenu à des prix intenable. Si vous vous souvenez de l’OPEP.

                          Point 13-14 : Moyen d’expression. Pas d’accord. Ils n’ont jamais été aussi souples et nombreux dans nos pays. Cela dépasse même l’entendement. Ce qui en est fait, frise par contre l’innocence. On parle de tout, mais aussi sans aller voir sur place pour le confirmer. Les comiques n’ont jamais été aussi nombreux. (à voir pour expliquer le rire)

                          Je ne suis pas bolchévic. Proactif et non réactif aux problèmes, ce qui n’est plus le cas dans la majorité des acteurs du moments. Pourquoi croyez-vous que je me suis mis à écrire ? Je reste apolitique. Ni de gauche, ni de droite. Je ne vote que pour des projets et pas pour des partis. en fait, ce que nous avons vécu est en train de se mettre en place ailleurs, en Chine, en accéléré et en Afrique, en plus lent. 

                          Je suis aussi un « jeune con » car ce n’est pas l’âge qui détermine la jeunesse.

                          Tout est dans la tête... smiley


                        • Arnaud69 Arnaud69 4 janvier 2014 13:25

                          L’enfoiré

                          Bonjour.
                          Pour ce qui est de vos réponses, je ne faisait qu’un constat, je ne bois pas une goutte d’alcool, je ne fume pas, j’ai remplacé la voiture par la moto économique, ce qui ne m’empêche pas de dresser le bilan.
                          Quand on regarde qui nous fait la propagande de quoi, notamment sur agoravox, et dans la vraie vie, je me marre, on dirai de vieux moines qui récitent des mantras en boucle depuis leur rentre au couvent. (moines de la religion politique, c’est les meilleurs des pires)

                          Même quand ils ont retourné leurs veste de A à Z sur la mondialisation économique, ils nous font une pirouette sur l’internationale au genre humain du nouvel ordre mondial ultralibéral.

                          Plus malhonnêtes il n’y a pas.
                          Comparativement je préfère un type de droite cohérent avec sa doctrine à un type de gauche qui en est à tricher pour rendre sa doctrine NWO compatible.
                          On se croirai revenus à l’époque Marcel Cachin, dans 50 ans de derniers des résistants ils se feront passer pour les premiers des résistants.
                          Le pacte Germano-Soviétique s’est transformé en pacte Européeo-Atlantiste, donc rien de neuf sous le soleil.

                          "Je ne suis pas bolchévic. Proactif et non réactif aux problèmes, ce qui n’est plus le cas dans la majorité des acteurs du moments. Pourquoi croyez-vous que je me suis mis à écrire ? Je reste apolitique. Ni de gauche, ni de droite. Je ne vote que pour des projets et pas pour des partis. en fait, ce que nous avons vécu est en train de se mettre en place ailleurs, en Chine, en accéléré et en Afrique, en plus lent. « 

                          Tout à fait, j’ai pris le temps de lire vos commentaires et articles, vous portez bien votre pseudo, la phrase ci dessus vous convient à merveille.
                          Pour ce qui est de la Chine c’est exact, pour ce qui est de l’Afrique au nord ça va marcher relativement bien mais le reste de l’Afrique on en reparlera dans 100 ans.

                          Ils vont peut-être rejouer la page d’histoire de l’esclavage... Rafraichir la mémoire des sub-sahariens sur la »solidarité de leurs « frères » d’Afrique du nord...
                          Dit comme ça il y a de quoi se marrer n’est-ce pas...
                          On prend les mêmes et on recommence et dans 300 ans on désignera le vilain petit blanc comme responsable de tout.
                          Histoire de boucler le cycle de manipulation de l’histoire au complet.
                          ------------------

                          RDV ce matin pour écouter Eric Zemmour face à Domenach à la TV (I-Télé 04-01-2014 à 11H30)

                          Que l’on aime ou pas Zemmour il a dit beaucoup de vérités, comme tous ceux dans ce cas forcément il se fait souvent traiter de réactionnaire. (comme toujours en France, l’arme absolue contre ceux qui appellent un chat un chat.)
                          Zemmour a de la chance de ne pas être goy , sinon voilà des années qu’on lui aurai collé une moustache et qu’il serai marié au FN de force.
                           
                          Très bonne analyse de Zémmour sur la gauche et son noyautage par les associations.
                          Il a juste oublié une composante, cette gauche est tellement déconnectée qu’elle vient de se priver de la jeunesse de la diversité et de ce qui lui restait d’ouvriers.
                          En un an c’est un record de se tirer autant de bastos dans les deux jambes ....
                          Il restera à la gauche ses « clients », les syndicats et les personnes âgées qui récitent des mantras, pour les moins de 40 ans c’est mort.
                          (ils en sont à faire inscrire massivement sur les listes électorales, ils sentent le bateau couler, vite, vite il faut le renfort de la clientèle ....)

                          L’UMP-PS ne fait plus de politique ni pour la France et les Français, ni pour les intérêts Européens depuis trop longtemps.
                          Après Sarkozy, Hollande vient de leurs confirmer on ne peut plus clairement. Il n’y a plus rien à faire. La France morte, l’Europe morte et demain n’est pas encore né, « no mans land ».
                          Vu la configuration des événements récents couplés à ceux du mandat précédent, une élection 2017 Valls vs Sarkozy et on rejoue 2002 en couleur.
                          Je ne parle même pas de la gauche de la gauche, ils se sont tellement alignés sur le PS et sur le vote utile qu’ils n’en existent plus. 

                          Je me marre, les élections Françaises ne se jouent même plus au niveau politique mais au niveau communautarismes. Nous en sommes là, et après ils s’étonnent que nous n’allions plus voter, c’est une blague ?

                          Ma mission « chien d’arrêt » touche à sa fin, bientôt un nouveau carnet de route sous de nouveaux horizons. Une bonne vacation puis quelques vacances ça fait toujours du bien.

                           smiley


                        • Arnaud69 Arnaud69 4 janvier 2014 13:34

                          Avant de partir je vous ai plussé, tant que ça énerve les vieux gâteux au moins ça les occupe.
                          Ils ont la vieille habitude de refaire un passage sur les anciens articles et commentaires, c’est pathétique.

                          Ce qui était en commentaire +15 et 80% d’avis favorable sur l’article, la semaine de parution, se retrouve à 40% d’avis favorables pour l’article et les notations de commentaires sont inversement proportionnels deux semaines après...

                          Le bolchévisme et la STASI ne changent pas de nature profonde, toujours dictateurs, toujours collabos.


                        • L'enfoiré L’enfoiré 4 janvier 2014 13:40

                          Ce que j’ai oublié de dire, c’est que cette première période des 30 glorieuses, pratiquait des taux d’intérêts qui dépassaient allègrement les 10%. 

                          J’ai fait un parallèle entre 1968 et 2008, Deux révolutions...

                        • Arnaud69 Arnaud69 4 janvier 2014 14:08

                          C’est vrai mais le crédit de l’époque était utilisé comme du crédit, un ou deux crédits.
                          En 2013 le crédit est devenu un moyen de survie, crédit révolving, comptes avec « réserve permanente » etc...

                          Ce qui était acheté à crédit était du durable, une machine à laver n’était pas étudiée pour ne fonctionner que 5 ans. On pouvait tirer 20 ans avec.
                          Allez je me sauve, beaucoup de doc à classer etc...

                          Les doigts de pied en éventail dès demain, le bonheur !
                          J’en connais pas mal qui vont être contents de reprendre en cœur leurs petits mantras, tant mieux pour eux, les moines ça a tendance à prier jusqu’à la mort.

                           smiley  smiley


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 janvier 2014 00:31

                          La Palestine meurt de ne pas avoir de Frontières !

                          Bien au contraire, la Palestine est en grande difficultés à cause de la frontière imposée par Israel, ce mur qui renvoie celui de Berlin au rang de palissade de bois.


                          Et pourtant là aussi, comme à Chypre-Nord, et contrairement à ce qui se passe en Palestine, les citoyens du Haut Karabagh vivent en paix à l’intérieur de leurs Frontières ! Personne ne leur confisque quoi que ce soit, aucun état étranger n’implante de colonies chez eux !

                          Au nord de Chypre, l’île est occupée militairement par l’armée turque depuis 1974. Depuis cette date, 120 000 turcs venus d’ Anatolie se sont installés avec la bénédiction d’ Ankara, spoliant ouvertement les possessions des chypriotes grecs qui se sont réfugiés au sud de l’île lors de la guerre civile. En ce qui concerne le respect du territoire, vous repasserez.

                          Quand au Haut-Karabagh, si l’ Azerbaidjan n’ intervient pas, c’est parce que leur armée s’est fait foutre une branlée en 91 lors de l’éclatement de l’ URSS. La frontière y est officiellement fermée et ils ne peuvent commercer qu’ avec l’ Arménie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès