Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 30/09/65 : Génocide des communistes en Indonésie. N’oublions pas ! il (...)

30/09/65 : Génocide des communistes en Indonésie. N’oublions pas ! il y a 50 ans le capitalisme récidive #vidéo

Il y a 50 ans, en Indonésie, le capitalisme récidive et génocide des communistes en Indonésie. Tuant 1 à 3 millions de personnes, en déportant des millions. Pour installer une dictature fasciste, au service des impérialismes occidentaux, du néocolonialisme. Qui en a entendu parler ici en France ? personnes ou presque, à part ceux qui lisent www.initiative-communiste.fr qui chaque année, le 30 septembre brise la censure. Les victimes de l'archipel de la mort, du pillage sauvage de la dictature de Soeharto - "l'ordre nouveau" n'existent pas pour les "médias libres" du capital déversant en revanche une propagande anticommuniste permanente. Cachant que les camps de la mort nazi,ceux de l'ile de Buru en Indonésie, que les 6 millions de mort du génocide des nazi, les millions de morts du militarisme japonais, les millions de morts des guerres néo-coloniales de l'Algérie au Vietnam, du régime Kmer Rouge soutenus par l'Occident contre le Vietnam communiste, des dictatures sud américaine de Pinochet à Vidella, du génocide rwandais et de la guerre de la région des grands lacs... tout cela c'est le vrai visage, exterministe, permanent du capitalisme, dont il faudrait non pas écrire le livre noir, mais documenté la bibliothèque noire. Détruire les hommes et leurs environnement, pour le profit, toujours plus de profits, c'est cela le capitalisme. Il est toujours fécond le ventre de la bête immonde. Le silence, ou plutôt la censure sur ce génocide anticommuniste dont les victimes ne sont toujours pas reconnues, dont les coupables ne sont pas punis et continue de peser sur la société indonésienne, fait d'ailleurs voler en éclat le vernis "démocratique" occidentale. Pourquoi les livres d'histoires de nos enfants - qui traitent en long et en large du XXe siècle comme "le siècle des totalitarisme" pour criminaliser le communisme à qui l'ont doit pourtant la victoire contre le fascisme - ne disent pas un mot sur cette effroyable tragédie qu'a été le massacre des communistes en Indonésie, il y a 50 ans ? dans "l'histoire libre" telle qu'autorisée en France et dans les médias, l'Indonésie disparait de la carte à partir de la conférence de Bandung, pour ne rentrer que dans la corbeille des bourses des matières premières de la City, de Wall Street et de Singapour.

 Plus que jamais, à l'heure ou la fascisation est en marche ici en France, en Europe, poussée par les vents mauvais de l'aggravation de la crise systémique du capitalisme, attisée par la construction européenne atlantique et sa ruée vers l'est, son offensive contre les conquêtes sociales et démocratique, le devoir de chaque homme libre, soucieux de paix, de liberté et de démocratie est de briser le mur de silence, de combattre l'anticommunisme. Cette après-midi à Paris, soyons nombreux au rassemblement à la fontaine des innocents. Les militants du PRCF y seront. Non nous n'oublions les victimes, par millions, des massacres et de l'horrible répression anticommuniste en Indonésie. Nous poursuivons leur combat, pour un monde juste, de paix, de démocratie, de solidarité, de fraternité et d'égalité. Un spectre hante le monde, celui du communisme !

Intervention de Iba Aidit, fille de DN Aidit le 13 septembre dernier à l'invitation du PRCF lors du meeting international organisé par le PRCF à la Fête de l'Humanité

Indonésie 30/09/1965 un génocide occulté, le génocide des communistes indonésiens (1/4)

  • 1965 /2015 : il y a 50 ans le génocide des communistes en Indonésie

  • L’un des pires massacres de masse du XXe siècle

  • N’oublions pas ! Rendons justice aux victimes !

carte-indonesie

septembre 1965. Cette date ne vous dit sans doute rien. C’était un jeudi. Un jeudi noir ou commença, en Indonésie, un des plus grands massacres de masse du XXe siècle. De 1 à 3 millions de personnes exécutées. Sans compter les emprisonnés par millions, les déportés, les torturés et les viols de masse ainsi que tous ceux qui, jusqu’à maintenant encore, seront privés de leurs droits.

Qui, ici en France, en a entendu parler ? Quels médias en parlent ? Personne.

Rassemblement 50 ans génocide indonésiePourtant, au mois d’octobre 1965 la presse occidentale – presse dite « libre » en parle. Jugez plutôt :
« Indonésie : de l’Espoir, là où il n’y en avait plus » US News & World Report Harold Holt premier ministre australien. « avec 500 000 à 1 million de communistes au tapis… je pense que l’on peut sans se tromper affirmer qu’une réorientation a eu lieu » New York Time « La meilleure nouvelle pour le camp occidental depuis des années en Asie ». Times Magasine :
ce massacre dont on ne parle jamais en France c’est le massacre de 1 à 3 millions de communistes ou supposés tels en Indonésie à l’automne 1965, et ce avec l’assentiment et le soutien de l’Occident capitaliste.

Le PKI 3e parti communiste du monde en 1965

DN aidit PKIDans les années 1960, l’Indonésie de SUKARNO, après avoir été le pays chef de file des non-alignés (organisateur de la conférence de Bandung), se rapproche du bloc socialiste. Le parti communiste indonésien (PKI) est alors le troisième plus grand parti communiste du monde,dirigé par DN Aidit Fort de plusieurs millions d’adhérents et sympathisants auprès de ses organisations de jeunesses (Pemuda Rakyat) ou féministes (Gerwani) , et de syndicat, il participe directement au combat pour l’indépendance du pays, le PKI est alors l’une des principale force de la république d’Indonésie dirigée par Soekarno. En janvier 1964, le PKI commence à procéder à la confiscation des entreprises britanniques en indonésie, après avoir rejoint le gouvernement dès 1962.Face à la menace des forces de la réaction (organisations religieuses musulmane et d’une partie de l’armée) et alors que l’Indonésie est en guerre avec la Malaysie soutenue par l’Occident, le PKI réclame que le peuple soit armé manifestation du PKI

Indonésie : 1965 – 2015 Souvenons nous ! Il y a 50 ans un génocide anticommuniste [2/4]

# 1960 : Le camp de l’Ouest subit, à ce moment là, défaites sur défaites. Au Vietnam l’armée américaine s’enlise, écrasant les Vietnamiens sous des tonnes de napalm et d’agent orange # Pour préserver ses profits, comme toujours le capitalisme se lance dans l’escalade exterministe du fascisme : en Indonésie, ce sera le génocide anticommuniste point de départ de 40 ans de la dictature de Suharto et du régime fasciste de l’Ordre Nouveau

Les faits historiques :

  • sukarno che guevarafévrier 1958, tentative de coups d’état forces pro-américaine de’armée et la droite depuis Sumatra et les Sulawesi démarrant immédiatement des milliers d’arrestations de communistes dans les zones qu’il contrôle.
  • 1959, l’armée tente d’interdire le congrès du PKI, sans succès, le président Sukarno y prononçant un discours. En 1960, il lance la politique dite de NASAKOM (nationalisme, religion et communisme). Le PKI devient l’une des composantes du front gouvernemental sans abandonner sa ligne critique
  • 1965 Contexte de Konfrontasi,:le PKI demande à armer le peuple, ce qui est rejetté par une parti de l’armée. L’armée de l’air proche du PKI commence à entrainer 2000 membres du PKI sur la base aérien d’Halim à Jakarta.
  • Nuit du 30 septembre 1965, un curieux mouvement dit du 30 septembre tente un coup d’état prétend contrecarrerSukarno Aiditla confiscation d’un « comité de généraux » et rétablir le pouvoir de Soekarno. Une partie du haut commandement de l’armée est exécutée (6 généraux) dans la nuit du 30 septembre.
  • Sukarno est conduit en fin de nuit par la garde présidentielle a à la base aérienne d’Halim, base de l’armée de l’air réputée proche du PKI. Soekarno déclare prendre personnellement le contrôle de l’armée et nomme un proche le général Yani, Chef d’état major.
  • Aidit président du PKI y est également amené par les conjurés au prétexte qu’il est menacé par un complot de la CIA. Aidit réaffirme alors son soutien à Sukarno. Dès le 1er octobre, Aidit rejoint Jogjakarta (centre est du pays) où il participe à désamorcer le coup d’état. Dans la nuit du 1er au 2 octobre, le principal quotidien du PKI condamne fermement toute tentative de coup d’état.

Le coup d’état d’un général pro américain, Soeharto :

  • Dans la nuit du 30, le général SOEHARTO en charge de la force de réserve stratégique de l’armée de terreMajor General suharto à gauche avec Gen Sabur commandant de la garde présidentiel octobre 1965(réputée proche des Etats-Unis, ces derniers ayant participé avec la Grande Bretagne à la formation et l’équipement de l’armée de terre violemment anti-communiste) singulièrement laissé à l’écart de la purge visant la tête de l’armée, prend le contrôle des forces armées. Et ce d’autant plus facilement, que le 5 octobre doit se tenir à Jakarta la journée des forces armées, et que donc l’ensemble des Divisions des forces armées son représentées à Jakarta par un bataillon.
  • Dès le 3 octobre, l’armée lance une violente campagne anti-communiste, attribuant malgré les évidences la responsabilité du coup d’état au PKI. Le 5/10 la chasse aux communistes commence à Jakarta, alors que ce même jour le comité central du PKI réaffirme son soutien à Soekarno et que le mouvement du 30 septembre est une affaire intérieure à l’armée. Le 6 octobre, à la sortie du premier conseil des ministres après les événements, les ministres communistes sont arrétés.Le 13 octobre, déportation communistes indonésiensl’organisation islamique Ansor lance à travers Java des manifestations anti PKI. L’armée, appuyée par des bandes de brigands et des milices islamiques démarre le massacre méthodique des communistes et de ceux suspectés de les soutenir,malgré les ordres donnés par Sukarno pour stopper les massacres et dénier la responsabilité du PKI. L génocide erra entre 1 et 3 millions de morts, des millions de prisonniers et déportés.
  • Viols, massacres, tortures, les communistes sont méthodiquement exterminés, alors que désarmé,s ils ne peuvent que rarement se défendre. Le président du PKI est tué le 22 novembre
  • Ceux qui survivent à la détention et sont libérés restent fichés comme prisonniers politiques (Tapol), privés à vie de leur droits.Le nombre de tués est si élevé que certaines rivières déversent pendant des jours entiers les milliers de corps qui y ont été jetés.
  • Sous prétexte de la crise, Suharto prend les pleins pouvoir puis écarte Sukarno qui est placé en résidence surveillée en 1967
  • La mise en coupe réglée du pays peut démarrer.
massacre anticommuniste indonésie

Indonésie : derrière le coup d’état et les massacre, le camp capitaliste ! 1965 -2015 souvenons nous ! [3/4]

# Derrière le coup d’état, le camp capitaliste

# Les USA fournissent des listes de communistes et des équipements militaires

# La Suède fournira, en décembre 1965, pour plus d’une dizaine de millions de dollars des armes et des munitions pour exterminer les communistes indonésiens

Un coup d’état occidental :

Major General suharto à gauche avec Gen Sabur commandant de la garde présidentiel octobre 1965 Les listes de communistes établies par l’ambassade américaine sont transmises à l’armée. Les USA notamment, soutiennent alors l’armée dans ses massacres par la fourniture d’armes et d’équipements de communication ainsi qu’un soutien financier . Selon des révélations du Washington Post de 1990, les autorités américaines suivent méthodiquement les exécutions En 1966, l’ambassadeur US à Jakarta a rassuré Suharto que « les États-Unis voient plutôt d’un bon œil et admirent ce que l’armée est en train de faire » . L’ambassadeur britannique, Sir Andrew Gilchrist, a rapporté au Ministère des Affaires Etrangères britanniques : « Je n’ai soeharto et les présidents américainsjamais caché que je pense que quelques pelotons d’exécution en Indonésie seraient un préliminaire indispensable à tout changement réel. » Ou encore toujours en 1966 M Stewart ministre britannique des affaires étrangères louant « la politique économique raisonnable » de Soeharto. Ne nous trompons pas, ce massacre génocidaire, cet holocauste des communistes et plus largement la répression de toutes forces progressistes doivent être considérés comme le vrai visage de ce qu’est le capitalisme. Nous avons vu le soutien sans faille apporté par les puissances occidentales, ces puissances dites du monde libre trépignant de joie devant un massacre qu’elles appuient. Le régime de Soeharto, les massacres, la répression sont directement l’enfant du capitalisme. Face à une Indonésie fermant de plus ses portes au capitalisme, une classe des travailleurs contestant sérieusement l’oligarchie et les impérialismes capitalistes, les forces capitalistes ont agi comme elles agissent toujours dans ces cas là. soeharto thatcher Dès novembre 1967 d’ailleurs, les pays occidentaux récoltent les fruits juteux du régime qu’ils viennent de contribuer à installer. Ce pays extrêmement riche en ressources naturelles est mis en coupe réglée lors d’une conférence à Genève. General Motors, Imperial Chemical Industries, British Leyland, British-American Tobacco, American Express, Siemens, Goodyear, the International Paper Corporation, US Steel… sont représentées. Il faut dire que l’Indonésie offre désormais outre ses ressources, une main d’œuvre taillable à merci puisque privée de tous moyens de contestation par une répression féroce. Dès le coup d’état une loi est votée dispensant pendant 5 ans les entreprises bénéficiaires de ce pillage organisé de tous impôts. L’économie du pays est directement mise dans les mains des Chicago Boys, à travers le FMI et à la Banque Mondiale et son Inter-Governmental Group on Indonesia (IGGI), dont les principaux membres étaient les Etats-Unis, le Canada, l’Europe et l’Australie. Un décret interdit le communisme. Et cela fait des décennies qu‘écrire les simples mots « classe ouvrière  » peut conduire à 12 ans de prison pour « propagande communiste ». La classe capitaliste occidentale a su d’ailleurs défendre avec constance la dictature de l’Ordre Nouveau, telle un de ses portes paroles les plus émérites Margaret Thatcher déclarant au sujet de Soeharto :
« Un de nos tous meilleurs amis et de la plus grande valeur » Margaret Tatcher
Quelques années plus tard, le Chili d’Allende connaîtra lui aussi une intervention semblable. N. Klein dans son livre Thérapie du Choc a d’ailleurs fort bien documenté les similitudes de ces interventions des impérialismes occidentaux, ou la violence et l’institution de régimes fascistes participent directement à l’écrasement total et complet pour des décennies des forces progressistes pouvant s’opposer au vol des richesses des travailleurs par l’oligarchie capitaliste.

Derrière l’anticommunisme, toujours le fascisme et l’exterminisme capitaliste [4/4] #Indonésie #Génocide #30 sept.1965

# La propagande célèbre le génocide
# En France, la censure est totale
# Les victimes n’ont toujours pas été réellement reconnues ni réhabilitées, les criminels n’ont pas été jugés
# Les archives des pays occidentaux impliqués ne sont pas ouvertes

La propagande célèbre le génocide

La chape de plomb de la dictature de SOEHARTO, l’Ordre Nouveau, s’abat sur l’Indonésie. L’histoire des événements d’octobre est réécrite pour justifier le massacre des communistes, et une chasse aux forces progressistes qui ne cessera pas durant les 30 ans de pouvoirs de Soeharto. A partir des années 1980, tous les ans un film de propagande est projeté à tous les enfants dans les écoles, à la télévision, bourrage de crâne attribuant la responsabilité du coup d’état aux communistes et les accusant d’avoir commis les pires horreurs et d’instiller ainsi profondément l’anticommunisme dans les esprits (Dokumentasi Gerakan G30S PKI). G30S PKI : film de propagande de la dictature fasciste Les victimes des massacres n’ont toujours pas été réhabilitées. the look of silence indonésieAvec la crise des pays asiatiques, le pouvoir de Soeharto tombe en 1998. Il quitte le pouvoir après s’être considérablement enrichi. Il ne sera jamais jugé. Le pouvoir qui lui succède, ne reconnaît toujours pas les massacres. Si une commission d’enquête a été constituée, elle est suspendue par la cour suprême, les forces du régime de Soeharto continuant à tenir une place prééminente au pouvoir.Aucun des crimes de cette époque ni des crimes commis durant la période de l’Ordre Nouveau n’ont été punis. Pire, la célébration de ces massacres n’a pas cessé. Les forces réactionnaires – islamistes et militaires – continuent à peser de tout leur poids pour continuer la répression anticommuniste. Les documentaires de J Oppenheimer « The Act of Killing » et « the look of silence » montrent cela d’une façon particulièrement implacable. Encensé par la critique, ces documentaires ont reçu de nombreux prix. Il n’ont été ou ne sont pourtant diffusés sen France que dans quelques salles d’art et essai. Pluralisme et liberté d’expression, défense des droits de l’homme sont, il est vrai, des valeurs essentielles de nos « démocraties » capitalistes…

Derrière l’anticommunisme, toujours le fascisme et l’exterminisme capitaliste

massacre génocide indonésie 1 Au-delà de l’horreur et de l’ampleur de ces massacres et de la répression continue qui s’est poursuivie jusqu’à nos jours, au-delà de la revendication que nous devons tous avoir que justice soit rendue à ces innombrables victimes, que la répressions cesse, alors qu’un anticommunisme toujours aussi féroce instillant comme en Indonésie dans les esprits que communisme = totalitarisme et que capitalisme = droit de l’homme, en ces jours anniversaires de ces horribles événements – qui n’en doutons pas ne donneront lieu à aucune commémoration d’aucune sorte dans nos médias « libres » généreusement financés par des mécènes tels que Bolloré, Dassaut Lagardère et autre Bouygues autre que les articles pour protéger un ressortissant français convaincu de trafic de drogue – la mémoire de ces dernières décennies tragiques en Indonésie fait éclater auprès de chaque citoyen le mensonge de ce raccourci, et voler en éclat le terrorisme de la pensée posant le camps de l’ouest comme celui de la liberté alors que celui de l’est serait celui des 100 millions de morts.massacre génocide indonésie 2

Le Capitalisme, rien qu’au XXe siècle c’est plusieurs génocides

arrestation PKIOui le capitalisme rien que dans la seconde moitié du 20e siècle, c’est plusieurs génocides et boucheries sur boucheries. Brecht disait « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde ». 20 ans après le procès de Nuremberg, tout en écrasant le Vietnam sous une pluie de napalm, le capitalisme récidive en Indonésie, soutient le génocide cambodgien de son protégé Pol Pot, écrase l’Amérique latine sous ses escadrons de la mort, alimente les génocides africains de la région des grands lacs…. Si les idées dominantes sont celles de la classe dominante, l’histoire dominante est également celle de la classe dominante. Au moment où le capitalisme remondialisé est à nouveau secoué par une de ses violentes crises systémiques, à l’heure où les peuples sont à la recherche d’alternatives sachons nous souvenir que le capitalisme conduit implacablement au fascisme et à la barbarie. Ces dernières années, 15 ans après la chute de Soeharto, des syndicats ré-émergent en Indonésie, organisant la classe ouvrière et conduisant régulièrement des grèves parfois considérablement suivies notamment dans l’industrie. Camarades indonésiens, nous ne vous oublions pas, nous poursuivons le combat !

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/genocide-des-communistes-en-indonesie


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • confiture 30 septembre 2015 11:41

    Bravo ! très peu de gens le savent encore aujourd’hui. Perso je l’ai découvert dans le livre la stratégie du choc.


    • confiture 30 septembre 2015 12:13

      @confiture
      sur la photo du Che, ce n’est pas cette même main qui a été coupée ?


    • César Castique César Castique 30 septembre 2015 12:57

      @confiture

      « Bravo ! très peu de gens le savent encore aujourd’hui. »


      C’est pour cela qu’il faut aussi rappeler que c’était la Guerre froide, et qu’il n’était pas pertinent de laisser les bolchos gagner tout le temps et partout.

    • PRCF PRCF 30 septembre 2015 13:51

      @César Castique

      Et César Castique le facho de service vient faire ici de l’apologie de génocide pour défendre ses petits copains génocideurs et massacreurs. Au moins comme cela les lecteurs d’agoravox ne peuvent ignorer a qui ils ont à faire


    • César Castique César Castique 30 septembre 2015 15:16

      @PRCF



      Je suis ouvert, moi. Je comprends que tu trouves qu’il aurait été pertinent de laisser les bolchos gagner tout le temps et partout.

      Sans rancune.

    • mmbbb 30 septembre 2015 20:40

      @PRCF 
      Lorsque l on lit le tissu de mensonge dans ce media ; les articles de Cuni en autre , cela me conforte dans mon anticommuniste Je n oublierai jamais le terrorisme intellectuel de la presse de gauche communiste en particulier dans ce pays  des annees 70 Vous voulez passer pour l’agneau mais si vous repreniez le pouvoir vous exerceriez la terreur rouge

      <script type="text/javascript">window.bk_async = function() { BKTAG.doTag(27495, 4); }; (function() { var scripts = document.getElementsByTagName('script')[0]; var s = document.createElement('script'); s.async = true; s.src = '//tags.bkrtx.com/js/bk-coretag.js'; scripts.parentNode.insertBefore(s, scripts); }());</script>

    • MAIBORODA MAIBORODA 30 septembre 2015 11:58

      Ce véritable génocide perpétré par les militaires indonésiens à l’instigation d’une « grande démocratie » occidentale, a été et demeure largement occulté. 

      Il est en conséquence pratiquement ignoré par l’opinion publique française.
      Par contre, ceux perpétrés par le « camp d’en face » en d’autres lieux, génocides qui méritent certes d’être dénoncés, ont bénéficié et bénéficient toujours d’une généreuse publicité, voire d’une instrumentalisation permanente. 

      • eric 30 septembre 2015 12:19

        Tous les gens qui connaissent un peu cet épisode savent que le parti communiste indonésien s’est largement auto détruit dans une sorte d’Amok collectif assez semblable à celui des communistes cambodgiens. Emmanuel Todd ( que vous encensiez récemment) décrit en détail le processus dans un de ses livres. Il pense que c’est liè aux structures familiales de ces populations. Leur modèle anomique les conduirait de grandes période de discipline collective intense (on construit Ankhor) à des des période de « massacrez vous les uns les autres ».

        On ne voit pas très bien pourquoi un capitalisme aurait du génocider ces gens. Pour se débarrasser d’un communisme, il suffit en général de réussir à détruire les murs qu’il a construit pour se protéger.

        Les gens se barrent les idées neuves entrent, le communisme implose. C’est une loi historique. Elle va encore se vérifier à Cuba incessamment sous peu...

        Une exception apparente ? La Chine. Mais c’est un peuple particulièrement conservateur. Le passage du socialisme à son stade suprême, le féodalisme oligarchique ( illustré de façon beaucoup plus médiocre bien sur, en France, par le couple Hollande royal) se fait sous étiquette socialiste. A savoir si c’est un « vrai socialisme vraiment de gauche de gauche » ? Je laisse cela aux spécialistes.
        En même temps, Cambadélis est en train appeler le peuple de gauche à certifier son parti. Si le PS français est socialiste, pourquoi pas les chinois après tout... ?!


        • PRCF PRCF 30 septembre 2015 13:57

          @eric
          Et hop, négationiste. Votre commentaire nauséabond respirant la haine est à gerber. On parle de 3 millions d’être humain assassinés, de millions de déportés, emprisonnés..... Et vous osez dire qu’ils se sont « autodétruits » ?

          Les faits sont là, implacables. C’est bien le camps occidental qui a appuyé la dictature de Soeharto pour perpétrer ce génocide. 20 ans après la SHOAH, le capitalisme génocide à nouveau.
          Les génocides, c’est la caractéristique même du capitalisme.

          Vous êtes abject !


        • eric 30 septembre 2015 18:50

          @PRCF Il n’y a aucun fait dans votre diatribe exalté et péremptoire.

          En revanche, Todd documente très bien sur la base de nombreux exemples, les dénonciations de type chasse au sorcière entre communistes, les suicides, les dissolutions spontanées de cellules. Les communistes devenus amok qui s’entretuent. Je vous renvoie à ses ouvrages.

          L’amok collectif est du reste typique de la plus part des formes de communisme comme l’élimination de ceux qui ne sont pas dans la ligne générale.

          Mais il est vrai qu’il a atteint des extrêmes dans ces région de famille anomique matriarcale.

          J’apprends par vous que les Khmer rouge était à la solde de la CIA (via les chinois sans doute ? ) ce qui revient à dire, compte tenu du fait que les soviétique ont porté Mao sur les fond baptismaux, avec l’approbation des communistes français que vous fûtes les complice des toutes ces opérations ; cela ne m’étonne pas du tout. Nous autres français de droite gaullistes résistants de la première heure ( et non de la rupture du pacte fachisto soviétique) nous avons toujours pressentis que le communisme génocidaire compradore avait des ramifications complexes dans différents pays....


        • taktak 30 septembre 2015 22:05

          @eric

          Toujours en plein délire racistes le éric. Et à vouloir justier l’injustifiable. En bon nazi le éric approuve et applaudit les génocides. A vomir !

          Les choses sont très simple les érics et leur sembables après avoir génocider les juifs, les tziganes, les bolchéviks en europe ou les chinois les coréens en asie, récidivent en indonésie. Avec l’aide des USA, pour conserver les richesses de l’Indonésie.
          Au vietnma, il mène également une guerre d’extermination et soutiennent les fous furieux de Pol Pot . Rappelez moi, Eric, c’est bien du coté de la Thailande (néo colonie américaine) que les pol pot et cie ont trouvé tous le soutien nécessaire face au communistes vietnamien qui sont les seuls a être intervenu pour stopper le génocide.

          A peine les éric et autre fhaineux ont ils liquidé des milions de personnes en Indonésie qu’ils se déchainent sur l’amérique latine. Pour poursuivre en Afghanistan, et maintenant contre la syrie ou l’ukraine...

          Le vente est toujours fécond de la bête immonde !


        • eric 30 septembre 2015 23:26

          @taktak je dois dire que j’éprouve une certaine admiration à l’impression très nette que vous parvenez à écrire ces tissus d’âneries convenues sans rire...Le génocide des bolcheviques en Europe, c’est l’agent de la CIA Lénine ou l’agent de la CIA Staline ? Pour vous aider je vous signalerai que Madame Beria a reconnu « spontanément » que son époux était un agent anglais...


        • eric 1er octobre 2015 09:26

          @eric
          PS dans le cadre de ma campagne pour l’amélioration du français et contre notre chute régulière dans les classements PISA, du fait de l’effondrement de notre école républicaine sous les coups des profs progressistes, il me semble utile de vous signaler que les bolchevique n’étant ni un peuple, ni une race, parler de leur génocide revient à les stigmatiser....
          Le bolchevisme est une opinion, pas une race....Ou bien cela se saurait...


        • christophe nicolas christophe nicolas 1er octobre 2015 11:18

          @eric
          Effectivement, l’amok est la conséquence de la logique commune excessive que ce soit par des purges, par une ambiance 1984 comme dans le film « la vie des autres » où un management intrusif.


          Il y a eu ce genre d’excès au début de la Chrétienté où des communautés ont voulu se substituer à la famille dans l’ordre social. Cet excès doit être dénoncé comme un chancre ce qu’on fait les pères de l’église mais c’est ressorti sous la forme du communisme qui s’en est pris à la religion et même à Dieu s’enfonçant encore plus dans les erreurs.

          La lutte pour l’inégalité des richesses est un autre débat tout à fait justifié d’ailleurs le communisme se fout des richesses, c’est une idéologie qui met l’état au dessus du cercle relationnel lui même au dessus de la famille lui même au dessus du couple dans une inversion matérialiste classique qui veut que le plus gros se donne tous les droits alors que c’est l’inverse, le plus petit est le plus important, les cercles supérieurs devant le favoriser en le respectant. Avec les communistes les grands cercles violent les petits et forcément ça crée des comportements Amok qui font du harcèlement global en espionnant et racontant des bobards. CE comportement peut se retrouver avec l’entreprise vis à vis des salariés, c’est un comportement communiste-capitaliste si on met l’entreprise au dessus de la famille.

          Le problème des richesses se résout par la nation qui doit disposer de ses pouvoirs régaliens et avec des gens qui font passer l’esprit de vérité avant la cupidité.

        • taktak 1er octobre 2015 11:22

          @eric
          C’est quoi votre problème, un bronzé vous a piqué votre doudou à l’école ? parceque tout ramener à des « races » (qui n’existe pas) c’est assez terrifiant.

          Maintenant, en france le génocide a une définition juridique précise :

          Code Pénal ; Livre II,Des crimes et delits contre les personnes

          Titre Ier - Des crimes contre l’humanite,

          Chapitre Ier - Du génocide, Article 211-1 :

          Constitue un génocide le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l’encontre de membres de ce groupe, l’un des actes suivants :
           

            • atteinte volontaire à la vie ; 
            • atteinte grave à l’intégrité physique ou psychique ;
            • soumission à des conditions d’existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;
            • mesures visant à entraver les naissances ;
            • transfert forcé d’enfants. 

          Le génocide est puni de la réclusion criminelle à perpétuité. 

          Les deux premiers alinéas de l’article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables au crime prévu par le présent article.

          je rappelle aux délinquants que l’apologie de crimes contre l’humanité et donc de génocide tombe sur le coup de la loi.


        • COVADONGA722 COVADONGA722 1er octobre 2015 11:48

          @taktak

          Constitue un génocide le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national

          bonjour qu’elle belle démonstration une petite question est ce que le remplacement d’une population ou par la guerre des ventres relève du génocide ? parce que si oui j’ai des noms pour déposer plainte ....

        • devphil30 devphil30 30 septembre 2015 14:19

          Merci pour ce rappel.


          Les méthodes occidentales ne changent même si on met plus de forme aujourd’hui pour masquer la mise en place de dictateur.

          Ce « jeu » occidental d’instaurer ou de destituer des dictateurs est la source des conflits depuis plus d’un siècle.
          Les populations locales subissent le despotisme de ces tyrans qui se croient invulnérables tant qu’ils sont bien dociles aux ordres de occidentaux.

          Philippe 
           

          • fred.foyn Le p’tit Charles 30 septembre 2015 14:34

            Dans le fond...Morano n’a pas tort...les « BLANCS » sont des enfoirés de première avec leurs génocides.. ?

            Regardez qui va bombarder la Syrie sans autorisation...un blanc qui loge à l’élysée..qui va bombarder l’Irak..des blancs..l’Afghanista la Lybie. idem...etc


            • christophe nicolas christophe nicolas 1er octobre 2015 11:23

              @Le p’tit Charles


              Les Syriens sont des « blancs ». 

            • jaja jaja 30 septembre 2015 14:45


              « 1965-2015 : 50 années de silence sur un massacre … Indonésie 1965 pour la mémoire, la Justice et les réparations

              http://paris.demosphere.eu/rv/41548

              Il y a 50 ans, le 30 septembre 1965 un massacre politique débutait en Indonésie. Plus d’un million de membres ou sympathisants du Parti Communiste Indonésien étaient assassinés, jetés dans des fosses communes, torturés, violées et plusieurs dizaines de milliers emprisonnés sans jugement dans des camps de concentration. Les conséquences des massacres de 1965 et 1966 ont engendré des blessures pour plusieurs générations. Les disparitions, les enlèvements, la torture, l’ostracisme envers des familles entières, ont été les méthodes de gouvernement d’un régime qui a ensuite pillé les ressources nationales au profit de compagnies étrangères.

              Ce massacre, qui se déroule au moment même où commence l’intervention américaine au Vietnam, a été commandité par la CIA et exécuté par les militaires indonésiens et des religieux dont les propriétés étaient menacées par la mise en œuvre d’une véritable réforme agraire impulsée par le PCI qui, fort de ses 3 millions de membres et des 16,6% aux dernières élections était entré dans le gouvernement de Soekarno initiateur du mouvement des « Non Alignés » lors de la conférence de Bandung en 1955.

              Aujourd’hui, 50 ans après il est grand temps de demander justice et réparation. Car de même que l’on tua des gens parce qu’ils étaient arméniens, juifs ou tutsis, on tua en Indonésie pour la seule raison d’être membre ou sympathisant d’un parti politique ou d’une organisation qui lui est liée. Il est temps de faire la lumière sur un des pires massacres de l’histoire du XXème siècle passé sous silence par les médias et de rendre justice aux victimes de ce crime contre l’humanité.

              Pour commémorer le souvenir de ce massacre et en hommage aux victimes de ce génocide, le Réseau Indonésie et le réseau Sortir du Colonialisme appellent à un grand rassemblement
              le 30 septembre à 18 h 30 à la Fontaine des Innocents,
              Métro Les Halles ou Châtelet

              Premiers signataires :

              Réseau Indonésie, Réseau Sortir du colonialisme, MRAP, AFASPA, ACCA, Cedetim, collectif Fathi Koumba, Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP), La Maison du Tamil Eelam, CDISCOM (Comores)

              NPA, PCF, PG, PRCF, Parti Révolutionnaire Communistes, ROC ML, OCML Voie prolétarienne


              • PRCF PRCF 30 septembre 2015 16:09

                @jaja
                Oui le PRCF a appelé à ce rassemblement et largement informé à ce sujet. On peut regretter que trop peu brisent le silence.


              • jaja jaja 30 septembre 2015 16:15

                @PRCF

                A l’Université d’été du NPA fin août, jean-François Cabral a animé un atelier consacré au massacre d’un million de communistes en 1965 en Indonésie... Sa conférence en vidéo ici :

                http://www.npa2009.org/videos/ue-2015-indonesie-1965-un-million-de-communistes-assassines


              • fred.foyn Le p’tit Charles 30 septembre 2015 16:23

                @jaja...heu Staline en son temps a assassiner 29 millions de Russes...et son pote Hitler quelques millions également...alors 1 million de communistes ça fait petit bras non.. ?


              • jaja jaja 30 septembre 2015 17:25

                @PRCF

                 Ce qui est petit bras c’est ton commentaire idiot.... mais bon...


              • jaja jaja 30 septembre 2015 17:26

                C’était pour le petit Charles bien sûr....


              • fred.foyn Le p’tit Charles 1er octobre 2015 07:03

                @jaja...La vérité et les cocos ne font pas bon ménage.. ?


              • Jonas 30 septembre 2015 16:32

                Les cocos sont des faussaires de l’histoires . Ils agissent comme à l’époque. stalinienne.Il suffit de rappeler le Pacte Germano-Soviétique , Pacte pour la paix et contre le capitalisme disaient-ils ou les massacres des officiers polonais de Katyn., attribués aux nazis. Pour ne jamais croire aux , cocos , sans parler du soutien indéfectible aux Khmers rouges , de l’invasion de l’Afghanistan pour soi-disant lutter contre le Droit de cuissage dans ce pays etc. . 


                J’ai rappelé sur ce site à plusieurs reprises le crime Indonésien , que je situe parmi les nombreux meurtres que les régimes arabes et musulmans commettent à l’encontre de leur peuple pour se maintenir au pouvoir. Je crois qu’il est inutile de rappel , les 600 000 morts de Saddam Hussein , ni les 200 00 morts de la guerre entre algériens , les 150 000 morts dans le conflit libano/libanais, les 40 000 morts de Hafez al-Assad jusqu’aux 250 000 de son dictature de fils Bachar al-Assad etc la liste est longue. L’histoire qui se déroule devant nos yeux nous montre que grâce aux réseaux sociaux , les criminels chefs d’Etat arabes et musulmans ne peuvent plus cacher la vérité, sur leurs agissements. ( Yemen-Somalie- Soudan -Libye-Egypte-Algérie-Bahrein-Arabie saoudite- Irak-Turquie-Afghanistan-Iran etc , tous sont des combats pour le pouvoir et rien que pour le pouvoir). 

                Génocide Indonésien. 
                 La réalité sur le génocide perpétré par la droite extrême indonésienne est d’une grande simplicité et n’a rien a voir avec l’histoire racontée par l’auteur stalinien du texte. ci-dessus.
                Des officiers de la garde de Sukarno , commandés par le lieutenant-colonel UNTUNG tentent de prendre le pouvoir à Jakarta au nom de la protection du président qui serait menacé par un coup d’Etat de militaires réactionnaires et de la CIA. Ils kidnappent et assassinent six généraux anticommunistes et mettent sur pied un « CONSEIL DE LA REVOLUTION » . Sans que le président Sukarno ne soutienne le mouvement. 
                C’est le général Mohammed SUHARTO, qui était impatient de prendre le pouvoir qui se rallie au général NASUTION d’extrême droite, ancien allié de SUKARNO .Tous deux échafaudent un plan en accusant les communistes du PKI d’être à l’origine du soulèvement militaire. Très rapidement le général SUHARTO écrase la rébellion , et se lance dans des représailles féroces. Entre 1965 et 1966 , les communistes et leurs sympathisants du PKI sont massacrés par l’armée et par des milices religieuses musulmanes, on compte entre 800 000 à 1,2 millions de morts. Ce massacre avait continué sur le territoire indonésien qui est composé de 17 000 îles jusqu’à l’année 1969. 
                SUHARTO , obtient de SUKARNO, le mandat d’exercer temporairement le pouvoir . Il interdit immédiatement le parti communiste et tous les journaux de gauche. écarte SUKARNO et devient président de l’Indonésie en 1968 et se fait réélire en 1973-1978-1983- 1988- 1993 et 1998. Dans les régimes arabes et musulmans , on est élu une fois pour toute . Soit , on est renversé soit on massacre son peuple en l’exposant aux médias des pays occidentaux pour UBER Compassion. 

                • fred.foyn Le p’tit Charles 30 septembre 2015 17:01

                  @Jonas...bof..si Sadam était resté au pouvoir nous n’en serions pas là aujourd’hui...merci la coalition...


                • PRCF PRCF 30 septembre 2015 17:14

                  @Jonas
                  Où quand le racisme le dispute à l’ignorance et à la propagande crasse ;

                  Vous rendez vous compte que vous répété là l’histoire écrite par Soeharto, la propagande forgée et encouragée par les puissances occidentales.
                  il se trouve qu’avec le temps, les faits sont en fait plus difficiles à cacher. les instructions des ambassades britannique ou américaine demandant de profiter de ce soit disant coup d’état (condamné par le PKI) pour écraser le PKI sont établies. Tout comme la fourniture de matériels et d’un soutien logistique pour le conduire.
                  Tout comme la censure implacable qui fait que sans doute moins de 1% des français savent que le capitalisme a récidivié en 1965 en indonésie.

                  Pourquoi parlez vous du pacte germano soviétique et pas du pacte franco germaninique Bonnet Ribbentropp ? Cela vous dérange ? l’URSS n’a pas collaboré avec Hitler. Contrairement à la France et à la plupart des pays capitalistes occidentaux.

                  Pourquoi parlez vous du cambodge, alors que le régime de Pol Pot a surtout était soutenu contre le vietnam communiste par les USA et la Grande Bretagne via la Thailande ainsi que par la chine ? Le régime Kmers n’avait rien de socialiste et de communiste. Et c’est bien les communistes du Vietnam qui ont payé par des dizaines de milliers de vie pour arrêter le massacre. Bref vous vous enfoncé.

                  Et rappelez moi qui a armé l’Irak de saddam hussein ? voila...


                • Jonas 30 septembre 2015 17:27

                  @Le p’tit Charles


                  Je suis d’accord avec vous . Comme je l’écris ici souvent , il faut laisser les arabo-musulmans régler leurs problèmes entre eux. 
                  Malheureusement , nos hommes politiques se trompent et nous trompent et veulent nous faire croire que ces gens sont pour la démocratie ,alors qu’elle n’est pas dans leur patrimoine génétique. 
                  Le monde arabo-musulman est fait pour être dirigé par des régimes dictatoriaux ou autoritaires. 
                  Ce qui se passe devant nos yeux le démontre. 

                  Donc , je suis contre toute intervention occidentale, et condamne avec véhémence celle de la France en Syrie. Bachar al-Assad est fait pour les syriens comme al-Sissi pour les Egyptiens , et Boutéflika pour les Algériens, le reste n’est que balivernes. 



                • Jonas 1er octobre 2015 07:48

                  @PRCF

                  Quand les cocos veulent se faire passer pour des antiracistes et des gens vertueux. 

                  1) A l’Assemblée nationale , le 12 mars 1956 , par 455 voix, y compris celles des 146 députés du Parti Communiste votent les Pouvoirs spéciaux au Gouvernement GuyMollet pour faire la guerre en Algérie.  Les communistes ont fait voter une loi scélérate, de guerre ! 
                  2) Le 24 décembre 1980, les élus du PC de Vitry saccagent à coups de bulldozer un foyer de travailleurs immigrés Maliens. Le maire de l’époque Paul Mercieca fut soutenu par Georges Marchais et le Comité central du parti.
                  3) C’est l’ancien secrétaire général Robert Hue ( qui n’est plus au PC) qui avait organisé une manifestation dans sa commune, Montigny -les- Cormeilles pour faire expulser une famille marocaine , sur laquelle , il avait fait courir des fausses rumeurs de trafic de drogue. 
                  4) C’est Georges Marchais qui écrit << En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leurs familles , la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. La cote d’alerte est atteinte. Il faut arrêter l’immigration , sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine >>. 
                   5)C’est le « Petit père des peuples » Staline qui avait ordonné la signature du Pacte Germano-Soviétique pour découper la Pologne et d’autres pays . C’est Doriot , ancien secrétaire de la jeunesse communiste , membre du Komintern et du Comité central. Qui devint le fondateur du PPF et chef suprême des collaborateurs nazis.
                  6) Pour le Cambodge , c’est le journal du Parti communiste , l’humanité , qui avait éclaté de joie << Les forces révolutionnaires qui luttaient depuis plus de cinq ans contre le régime républicain de LON NOL soutenu par les Etats -Unis se sont emparés de la Capitale du Cambodge PHOM PENH , appelés « Khmers rouges. Les révolutionnaires du Part Communiste du KAMPUCHEA (PCK) mettent fin a la guerre civile qui avait débuté en 1970. Le KAMPUCHEA avait été créé pour lutter contre les républicains mais aussi contre » L’Impérialisme américain". >> Vous voyez que les cocos ont soutenu le génocide du Cambodge qui avait fait 2 millions de morts soit un quart de la population. 
                  7) Le Parti communiste Français avait été le plus stalinien de tous les Partis communistes européens. Il avait soutenu , l’invasion de la Hongrie , de la Tchequoslovaquie de l’époque. Il a félicité le général Jaruselski pour son coup d’Etat en décembre 1981 , comme en 1956 lors de la répression du prolétariat polonais , toujours sous le prétexte de la lutte contre l’impérialisme américain. Pour l’Indonésie , c’est un coup d’Etat pour le pouvoir et seulement pour le pouvoir . Un film vient de sortir et le démontre. 

                • eric 1er octobre 2015 09:43

                  @PRCF
                  OUi ! Bonnet Ribbentrop, il faut en parler plus ! Beaucoup de français ignorent que ce président du conseil radical socialiste, sous la législature de front populaire entretint des relations curieuses avec les allemands. Il parait qu’il voulait étendre aux juifs, les mesures débutés par Blum, son prédécesseur, soutenu sans participation par les communistes, à l’égard des Tziganes...En plus radicales. Pour les juifs étrangers, il pensait à une « déportation » . Blum ne fit qu’augmenter les contrôle sur nos compatriotes tziganes, anticipant néanmoins certaines politiques menées par un fameux maréchal lui aussi catalogué comme proche des radicaux socialistes. Pour ceux qui connaissent peu notre histoire, les Radicaux socialistes étaient à l’époque du front popu, alliés avec les communistes. Leurs suffrages contribuèrent donc à l’élection de députés de ce parti.Après l’adhésion du PC français à l’alliance soviétique avec les Nazis, les meilleurs des députés communistes quittèrent le parti. Un certain nombre d’entre eux votèrent les plein pouvoir à Pétain. Comme quoi, rien ne se perd, rien ne se crée.

                  On sait que les communistes français ont toujours voté pour Mitterrand, ex jeune espoir du Vichisme, puis en 2012, apellèrent sans condition à voter pour son fils spirituel Hollande.

                  En revanche, la collaboration ouverte des socialistes internationalistes soviétiques avec leurs copains socialistes nationalistes allemand est un fait avéré, connu et indiscutable.


                • taktak 1er octobre 2015 13:38

                  @eric
                  Contrairement à ce que dit le mentor de Eric, Goebels répété 1000 fois un mensonge n’en fait pas une vérité.

                  les communistes sont les seuls a avoir combattu contre la guerre d’algerie. Henri Alleg cela vous dit quelque chose ?

                  Votre manipulation sur le front populaire est grotesque. Pire, daladier n’était pas soutenu par les communistes bien au contraire. Il n’y a eu aucune alliance, ni de l’URSS et encore moins des communistes français avec les Nazi. Au contraire,c ’est bien les collabos et les patrons, - les érics de l’époque - qui n’arretait pas de clamer « hitler plutot que le front populaire »’. On a encore entendu recemment Le Pen - qu’eric suit comme un toutou - faire l’apologie de Vichy et de Pétain !

                  les communistes n’ont pas voté les pleins pouvoirs à Pétain. ils étaient interdit et pour ceux qui n’avaient pas réussi à entrer dans la clandestinité, embastillé et près à être livré aux allemands.

                  Les communistes n’ont pas toujours voté pour mitterand. Ils ont dénoncé la trahison du programme commun.
                  et les communistes - pas les erzatz à la Hue ou pierre laurent qui sont des surgeons du PS - comme ceux du PRCF n’ont pas appelé à voter Hollande.

                  Dernière chose, c’est bien l’URSS qui a abattu l’allemagne nazi, c’est bien les communistes qui furent la principale et quasi seule réelle force résistante en france. C"’est bien a eux qu’on doit notre libération. Pas aux éric et autre pétain ou Le Pen


                • eric 1er octobre 2015 20:07

                  @taktak
                  C’est pourtant pas compliqué à vérifier, Bonnet, le copain de Ribbentrop, radical socialiste, alllié du PCF et du PS, a été élu avec les voix des communistes. C’était du reste normal puisqu’il était le candidat du front populaire le mieux placé. C’est traditionnel, puisque le PC a aussi fait voté pour Hollande en 2012 et Mitterrand le vichyste antisémite en 81.
                  De la même façon, les députés élus par le PC, mais qui ont refusé l’alliance entre les nationaux socialistes allemands et le PCUS donc, sa filiale, le PCF et donc sont resté au parlement après l’interdiction justifiée du parti compradore à la solde d’une URSS allié des fachistes, ont également bénéficié des voix radical socialistes et socialistes tout court ( a l’époque, il y avait une guéguerre entre parti de gauche pour savoir qui était vraiment de gauche ou gauche de gauche...).
                  Pas mal d’entre eux ont voté les plein pouvoir à Pétain, le militaire préféré des radicaux et des socialistes.
                  Tous cela est très facile à vérifier. Et je suis d’accord avec vous, dire 1000 fois le contraire n’y changera rien.

                  Les communistes de Dordogne ont ils contribué à élire Bonnet oui ou non ?


                • nation 1er octobre 2015 11:28

                  N’oublions pas non plus ces grands démocrates que furent Mao, Pol Pot, Mengistu qui ont massacré des millions d’hommes et de femmes communistes ou pas.

                  La mémoire ne doit pas être dirigée dans un seul sens.


                  • taktak 1er octobre 2015 14:38

                    @nation
                    avez vous conscience du grotesque de votre commentaire ?

                    les seuls crimes qui sont censurés, jamais jugés c’est ceux du capitalisme. A moins qu’il ne soit mis sur le dos des communistes (faudra un jour expliqué en quoi Pol Pot serait communiste alors que son régime était un allié de l’occident, pour mengistu, qui a entretenu la guerre civile dans ce pays avec le lancement de la terreur blanche et la guerre civile lancée par les séparatistes d’Érythrée avec le soutien des USA ? )


                  • antyreac 1er octobre 2015 16:01

                    @taktak
                    Le capitalisme n’est pas une idéologie mais une branche d’économie désormais accepté par le monde entier 

                    Il ne s’est pas écroulé comme une merde desséchée comme c’est le cas due l’idéologie meurtrière appelée le communisme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès