Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > 32 prisonniers politiques Sahraouis en grève de la faim, sous le régime (...)

32 prisonniers politiques Sahraouis en grève de la faim, sous le régime marocain

 On se souvient des longs jours de grèves de la faim d’Aminatou Haidar en novembre et décembre 2009 et de son courage internationalement salué pour le respect de ses droits.

On se souvient de l’arrestation rocambolesque de 7 responsables d’organisations Sahraouies des droits de l’homme à Casablanca en octobre 2009, à leur retour des campements de réfugiés où ils avaient visité leurs familles, et de leur mise sous régime d’inculpation militaire.

Après avoir subi des conditions de détention inqualifiables, qui ont conduit la seule femme du groupe à de graves désordres psychologiques, et à sa liberté provisoire, 5 d’entre eux sont en grève de la faim illimitée depuis le 18 mars 2010. Ils demandent à être libérés, puisque leur détention est sans fondement, ou à être jugé immédiatement.

Aujourd’hui, s’ajoutent à ceux-ci 19 prisonniers politiques Sahraouis incarcérés à Tiznit, 6 à El Aaiun et 3 à Marrakech.

Ces hommes, maintes fois torturés, maltraités et humiliés par le régime marocain, pour leurs opinions et leur attachement au respect du droit international à la décolonisation de leur pays, risquent encore une fois leur vie. Ils nous rappellent par leur courage ce principe universel et sans appel de la primauté des droits de l’homme et du respect du droit établi sur les intérêts mercantiles ou matériels.

Voilà la note d’information émise le 1er avril par l’association sahraouie des victimes des violations des droits de l’homme, l’ASVDH.

 

Prison de Salé.

État de santé des 5 détenus politiques Sahraouis incarcérés dans la prison de Salé - nord de Rabat et en grève de la faim depuis le 18 mars.

Détérioration générale : léthargie chronique, déshydratation, étourdissements, douleurs dans le dos, douleur arthritique et chute de pression artérielle.

À environ 3h du matin, M. Brahim Dahan, Président de l’ASVDH, a perdu conscience, suite à de violentes douleurs à l’estomac, conséquences de son ulcère.

Ahmed Naasiri, président du comité des droits de l’homme de Smara, se plaint de douleurs sévères au niveau du cœur, et d’accélération du nombre d’impulsions. Sa pression artérielle est de 9 / 11.

Ali Salem Tamek, vice-président du CODESA, souffre d’essoufflement, de manifestations asthmatiques et de vomissements aigus.

Yahdih Tarouzi, militant des droits de l’homme, souffre de douleurs sévères au niveau du cœur et de l’intestin.

Rashid Sghayer, membre du comité contre la torture, se plaint de douleurs sévères au niveau des articulations. Sa pression artérielle est faible, 7 / 11.

Prison de Tiznit

Dans la prison de Tiznit au sud du Maroc, les19 prisonniers politiques Sahraouis en grève de la faim depuis les 20, 21 et 22 mars, poursuivent leur action malgré les intimidations de l’administration pénitentiaire.

Celle-ci les menace de les séparer et de les transférer dans d’autres prisons s’ils continuent leur grève.

Parmi eux certains présentent des complications sanitaires importantes.

Le prisonnier politique Sahraoui Mustafa Abdel-Dayem souffre d’une forte pression artérielle de 16/10.

M. Brahim Khali Mghaimima, Mahmoud Aboulkacem, Mahmoud Berkaoui et Ismaili Bachir souffrent des complications d’inflammations de la vésicule biliaire et d’insuffisance rénales, conséquences de précédentes grèves de la faim.

Le prisonnier politique Takkiou Allah Fakou Allah souffre de tachycardie et a été transféré à l’infirmerie de la prison.

Prison noire, El Aaiun

Dans la prison noire (Carcel Negra ) de El-Aaiun - Sahara occidental, les 6 détenus politiques Sahraouis entrent aujourd’hui dans une grève de la faim d’avertissement de 48 heures pour protester contre leurs conditions de détention.

Prison Boulmharez à Marakech

Les 3 prisonniers politiques Sahraouis de la prison Boulmharez à Marakech entrent dans une grève de la faim d’avertissement de 72 heures en solidarité avec les grévistes de la faim de la prison de Salé et Tiznit.


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • psyquatre 8 avril 2010 13:11

    la guerre froide est terminé il ya tré longtp le temps des reverie est depasse
    la medcine a fait des progres certains ferai mieux de se faire soignee


    • akala 8 avril 2010 14:52

      Cet auteur anonyme publie des articles depuis quelques temps. Des articles toujours politico-politiques et sans aucun moyen de vérifier les faits avancées. On voit bien quel est votre objectif. C’est de la politique poubelle et non pas un discours clair et intelligent.

      Je ne comprend pas comment AgoraVox puisse publier ce type d’article de la part d’un auteur anonyme. C’est au risque d’avoir une plainte pour diffamation ou diffusion de fausses informations.

      Vos articles sans intérêt scientifique ou d’investigation, ne suscitent que très peu de commentaires et souvent des votes négatifs. Arrêtez de nous pomper l’air.

      QUE FAIT LE COMITé AGORAVOX. On ne publie pas un anonyme. Les articles de cet auteur sont trop orientés !


      • Sahtellil Sahtellil 8 avril 2010 17:24

        Salam cher Abdellatif, ça fait un bail !

        Tiens, tu n’es plus rédactrice en chef du Matin du Sahara ? smiley

        BMD


      • Sahtellil Sahtellil 8 avril 2010 17:31

        APSO ou la diplomatie nettique du misérabilisme pleurnichard en marche.

        Dites-moi APSO, s’agit-il d’un article ou d’une déclaration d’assurance maladie ?

        BMD


        • anty 8 avril 2010 20:20

          Je suis condide dans cette histoire

          j’aimerais savoir qui a raison dans cette histoire

          le bon ou le méchant ?


          • Nazim Dalachi 9 avril 2010 05:19

            Human Right Watch n’étant pas réputée pour être tendre avec le régime et l’armée algérienne (c’est tout le contraire) ,l’avis d’ Éric Goldstein (ci-dessous), pourrait intéressés nos amis farouches défenseurs du Grand Maroc..

            Je n’ai pas d’apriori sur cette question, même si lorsque je vois des cartes géographiques du Maroc , couvrant une bonne partie du territoire algérien , mauritanien et sénégalais, je ne peux m’empêcher de me poser des questions sur le caractère impérialiste du problème Sahraoui. Lorsque je vois les réactions de nos amis insultant l’auteur ou demandent à ce qu’il soit censuré, je je m’en pose encore plus.

            http://www.humanite.fr/2009-02-12_International_Sahara-occidental-Les-droits-de-l-homme-oublies-dans-les


            Human Rights Watch (HRW) est à l’initiative d’un rapport sur la situation des droits de l’homme au Sahara occidental, occupé par le Maroc mais également sur les camps de réfugiés, à Tindouf, en Algérie. Pourquoi ?

            Éric Goldstein. Le Sahara occidental a un suivi international mais il est regrettable qu’il n’en soit pas de même pour les camps de réfugiés à Tindouf. Il n’y a plus de conflit armé mais les droits de l’homme sont au centre du débat. Le Front Polisario (mouvement indépendantiste sahraoui - NDLR) attire l’attention sur les droits de l’homme dans les zones administrées par le Maroc. Et le Maroc prétend que les gens seraient séquestrés dans les camps. Il était donc important de faire un constat des lieux.

            Quel est-il ?

            Éric Goldstein. Je tiens à préciser que nous ne prenons pas position sur l’issue politique du conflit au Sahara occidental : indépendance, intégration, autonomie. Le Maroc considère le Sahara occidental comme sien. Tout ce qui est perçu comme pro-référendaire ou pro-indépendantiste est considéré comme une atteinte à l’intégrité territoriale. Cette loi n’est pas conciliable avec les engagements internationaux de Rabat en matière de liberté d’expression. Le Maroc, qui s’engage à respecter les normes internationales, et c’est à son crédit, doit revoir ou abroger certaines lois.

            Des Sahraouis s’expriment mais ils se font arrêter à tour de rôle. Il y a également une impunité au sens où il y a un manque de suivi des plaintes déposées auprès du procureur par les victimes. Dans les camps de Tindouf, la situation est particulière : ils sont dans le désert, isolés en Algérie, et administrés par le Front Polisario. Les forces de l’ordre algériennes ne sont pas présentes. Il n’y a pas de prisonniers politiques ni de séquestration, comme l’évoque le Maroc. Les personnes, si elles le désirent, peuvent quitter les camps et gagner le Sahara occidental. Ceci étant dit, il n’y a pas beaucoup d’espace en dehors du mouvement Polisario.

            HWR préconise une mission chargée de surveiller le respect des droits de l’homme…

            Éric Goldstein. C’est une aberration que la MINURSO, la force de maintien de la paix de l’ONU au Sahara occidental, n’ait pas dans son mandat un volet concernant les droits de l’homme quand partout ailleurs ce même type de force a ce mandat. Aujourd’hui, le Maroc le refuse et le Front Polisario prétend qu’il est pour. Nous allons plaider en faveur d’un élargissement du mandat de la MINURSO qui prend fin en avril pour qu’il inclue la dimension droits de l’homme.


            • Sahtellil Sahtellil 9 avril 2010 22:21

              Kinini,

              M. Nazim est Kabyle algérien, je l’ai lu sur un commentaire, par lui posté sur un autre fil, dont la teneur laisse supposer qu’il vit en Europe. Sa bonne foi semble à ce titre authentique lorsqu’il affirme n’être que peu concerné par le Sahara et les bisbilles autour. D’où peut-être l’idée parcellaire, sinon bancale qu’il s’en est construit.

              "Je n’ai pas d’apriori sur cette question, même si lorsque je vois des cartes géographiques du Maroc , couvrant une bonne partie du territoire algérien , mauritanien et sénégalais smiley, je ne peux m’empêcher de me poser des questions sur le caractère impérialiste du problème Sahraoui"

              je suis dévoré de curiosité de voir ces fameuses cartes. Et, si possible, afin de les confronter, celles qui correspondent davantage aux tracés historiquement légitimes de ces 3 pays selon M. Nazim...

              Territoire sénégalais dites-vous M. Nazim !!! J’aimerais bien voir l’atlas extraordinaire qui vous a suggéré cette énormité ! Il m’étonne, Abdellatif, que tu n’aie pas relevé.

              BMD


            • Nazim Dalachi 10 avril 2010 01:14

              Monsieur Kinini c’est pas à vous que je m’adressais , vous êtes trop hystérique à mon goût et je préfère échanger avec des gens gens posés qu’il soient partisans du Grand Maroc , ou ceux partisan de l’autodétermination (dont l’attachement ou l’autonomie au Maroc, en plus de l’indépendance sont les options à ma connaissance).

              Monsieur Sahtelil , lorsque je dis que j’ai pas d’idée préconçus ça ne veux en rien dire que je ne me sens pas concerné. 

              Lorsque je dis que je n’ai pas de préjugés , je veux dire que je ne fais pas confiance à « l’histoire officielle » ( ou la géographie :) ) que ce soit celle enseigné dans les écoles d’Alger ou celle de Rabat ou même dans les camps de Tindouf et que je préfère vérifier par moi même , recouper, consulter les thèse des uns et des autres pour me faire mon opinion.

              Pour ce qui concerne le droit à l’autodétermination des peuples y compris celle des habitants du Sahara occidental , je soutien ce droit sans l’ombre d’une hésitation.

              Pour la carte « virtuelle » du Grand Maroc il suffit d’aller sur Wikipedia pour la consulter ( c’est plutôt le Mali que le Sénégal en plus de la Mauritanie et l’Algérie).

              Vous pensez bien que c’est un peu plus dur de mettre en pratique cette carte avec l’Algérie qu’avec le Sahara Occidental.

              Si le Maroc n’a pas grignoté le territoire de l’Algérie, ce n’est pas faute d’avoir essayé. 


            • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 01:36

              Très bien, voilà qui réponds à mon questionnement. M’avait fait sursauter l’élargissement du conflit à une partie aussi éloigné que le Sénégal.

              Votre position M. Nazim sur le sujet est vôtre, respectable donc en tant que telle quoiqu’opposée à la mienne que je m’efforce comme vous de soustraire aux lectures dirigées, ou réécritures, de l’histoire.

              Merci de votre réponse.

              BMD


            • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 01:46

              Bonsoir Abdellatif,

              Ca se saurait si les débats autour de ce type de sujet aboutissaient à autre chose qu’à des polémiques sans fin, voire des écharpages de coqs de basse-cour. Aussi, abstraction faite le cas échéant d’une pincée d’ironie qu’il m’est difficile de réfréner, je préfère de loin m’abstenir en l’absence de contributions à réelle valeur ajoutée.

              Bonne nuit.

              BMD



            • sur le Sahara Occidental : à moins de faire l’impasse sur l’Histoire : difficile de nier la légitimité d’une souveraineté marocaine ou la légitimité d’inclure cet espace dans le dit Maroc.

              Pour faire court : Maroc nous vient de Marruecos en espagnol venant de Marrakech : d’où renvoi aux dynasties almohade et almoravide dont Marrakech était soit capitale soit un des centres principaux : dynasties berbères Zénètes, Sanhadja,etc... qui au départ nomades évoluent et se fixent entre Sahara et Afrique du Nord au gré de leurs tribulations.

              donc : à moins de considérer que Marrakech ou bien encore Sijilmassa n’appartiennent pas à l’histoire du Maroc : difficile dés lors de considérer que le Sahara Occidental ne soit pas marocain historiquement et culturellement et ethniquement : il appartient de fait à l’histoire de ce pays : les tribus locales ayant toujours été assujetties aux dynasties règnantes du Maroc (structure de type impérial à ces périodes : d’où le nom de villes impériales pour Marrakech, Fès, Meknès...) quand elles n’ont pas donné naissance à ces dynasties ou permis leur ascension ; de la même façon lorsque les centres de pouvoir se sont déplacés vers le Nord : ces tribus étaient tributaires des souverains marocains de l’époque : l’occupation espagnole les a exclu pour un temps certes mais tout comme le Rif fut exclu : suivant cette logique : le Rif devrait alors aussi être considéré comme occupé illégitimement par le Maroc et non partie intègrante de ce pays : ce qui serait absurde et pourtant la situation au Sahara Occidental et de même nature.

              sur le Grand Maroc : l’espace sous contrôle des Almohades ou Almoravides supporte les tenants de ce Grand Maroc : bien entendu l’Histoire est passée, de même la tutelle ou la souveraineté sur les territoires concernés n’a pas été aussi longue et continue que pour le Sahara Occidental : ces territoires étant plus des marches ou des périphérie sous tutelle temporaire de telle ou telle dynastie marocaine.

              Enfin un intervenant a fait référence à Smara, et donc à Ma-Al-Aynyn (issu de l’actuelle Mauritanie) rappelons que ce dernier avait fondé cette ville comme un centre à la fois religieux et militaire pour combattre dés la fin du XIXè siècle la présence des Espagnols au Sahara Occidental puis plus tard des Français : lui-même se considèrant comme sujet du souverain marocain (aujourd’hui il serait mauritanien) et affirmant la souveraineté de celui-ci sur ce territoire soit-disant non marocain (Rio de Oro) : une bonne partie de ces troupes répondraient parfaitement au nom de « saharaoui » donc il faudra expliquer comment nous passons de Sahraouis se battant contre l’occupant espagnol : donc défendant l’intégrité territorial du Maroc et se considèrant comme sujets marocains deviennent des non-marocains ???   


            • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 02:12

              Pffiouuuuuuu ! M. de la Friche !!! Assez calé en histoire disiez vous à Cosmic ? Je défie quiconque sur ce site de vous le disputer, même en ôtant le « assez ».

              Quand je parlais de contribution à réelle valeur ajoutée... Je ne dis pas cela parce que le poil de mon opinion propre va dans le même sens.

              Merci M. de la Friche (alias Badguru ? smiley )

              BMD


            • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 02:19

              Serait-ce toi, Abdellatif, qui m’a mis ce -1 ? Si c’est le cas, je t’assure que tu n’étais aucunement visé. Mon propos se voulait général. Tu fais comme tu l’entends, exactement comme moi. Cela dit, je m’en tape comme de l’an -40 de ces notes d’écolier.

              Thalla s7aybi

              BMD



            • en effet M. Sahtellil, il fut un temps où je zozotais plus que de raison... smiley je me suis juste contenté d’un bref aperçu sur le Sahara Occidental : qui quelque soit la lecture de l’Histoire ne peut être exclu de celle du Maroc : je n’ai d’ailleurs jamais constaté de différences singulières entre populations du Sud marocain et populations dites sahraoui : les éléments berbère, arabe, africain étant aussi présent dans les unes que dans les autres : avec un même degré de métissage : donc le distingo opéré par certains relève d’intentions nullement fondées sur les réalités historique, ethnique, culturelle, etc...il y a donc un distingo qui relève de la Fiction : nous sommes donc sur un autre plan : sur ces questions d’ordre idéologique : les débats sont par définition éternels, pour ma part je pense qu’on ne peut pas échapper à l’Histoire même quand la fin de l’Histoire est soit dite accomplie soit prophétisée...   


            • Nazim Dalachi 10 avril 2010 02:23

              @ Kinini , à l’hystérie j’ajouterais la paranoïa


            • Nazim Dalachi 10 avril 2010 02:53

              @ Kinini

              ’Sahara :Le rapport de Human Rights Watch manque de crédibilité"

               
              je vous recommande de citez vos sources , vous copiez coller un article d’Aujourd’hui le Maroc, c’est un minimum d’honnête intellectuel de le citer , désolé mais je ne prends pour argent comptant concernant le Sahara Occidental ni Aujourd’hui le Maroc ni le Soir d’Algérie



            • M.Kinini : répondez aux question suivantes afin que nous puissions établir si paranoïa il y a et son degré de votre paranoïa : smiley

               

              a) Considérez-vous que vous vous surestimez à un tel un point que cela relève du pathologique ? b) vous méfiez-vous à l’extrème d’autrui ? c) êtes-vous d’une susceptibilité supérieure à la moyenne ? d) vos jugements sont-ils généralement biaisés ou faux ?

               

              Si vous avez répondu oui aux quatre question : direction toubib et demandez-lui de vous prescrire des neuroleptiques incisifs… smiley moins de quatre oui, çà devrait se passer de p’tites pilules...


              allez bonne nuit M. Kinini smiley

               



            • p.s. : moi, je me suis arrêté à la deuxième question : je faisais pas confiance au doc... smiley m’avait l’air bizarre...



            • M. Kinini : je crois bien avoir parcouru le Maroc de long en large : de Tanger à Dakhla, en passant par Taroudant, Aïn Leuh, Azro, Ifrane, Sefrou, Sidi Sliman, Fès, Boulman, Meknès, Oujda, Larache, Salé, Essaouira, Agadir, petite pause aux alentours de Chefchaouen smiley Ouarzazate, Beni Mellal, Khenifra,etc...etc...etc...j’avoue avoir une préférence pour la région d’Ifrane...

              allez t’sbah ala kheyr...ok désolé pour l’orthographe approximative... smiley


            • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 18:17

              M. de la Friche,

              J’ai bien vu qu’il ne s’agissait que d’un bref aperçu. Pour le reste, d’accord avec vous bien sûr.

              PS. Vous avez visité plus de villes marocaines que moi-même. Et plus, je pense, que le gros de la population marocaine.

              A+

              BMD


            • Sahtellil Sahtellil 9 avril 2010 22:24

              Ce qui ne veut pas dire que je cautionne votre assertion selon laquelle le Maroc aurait grignoté sur le territoire des 2 autres pays, eux, immédiatement voisins.

              BMD


              • Nazim Dalachi 10 avril 2010 02:41

                @ Sahtellil

                Que vous ayez une position différente de la mienne , ne m’empêche aussi de la respecter. C’est bien de la discussion que jailli la lumière, et nous en avons tant besoin dans nos contrées plutôt ténébreuses.


                • Nazim Dalachi 10 avril 2010 03:06

                  Enfin une dernière chose Monsieur Sahtellil lorsque vous dites "supposer qu’il vit en Europe. Sa bonne foi semble à ce titre authentique lorsqu’il affirme n’être que peu concerné par le Sahara et les bisbilles autour. D’où peut-être l’idée parcellaire, sinon bancale qu’il s’en est construit."

                  Vous préjugez de l’idée parcellaire et bancale que j’ai de la question , et de la bonne foi de tout algérien qui vis en Algérie.
                  Contrairement à ce que vous avez supposé je vis bien en Algérie, 


                • Sahtellil Sahtellil 10 avril 2010 18:37

                  J’ai peut-être préjugé de votre idée de la question, je le reconnais volontiers. De la bonne foi par contre, la vôtre et celle de vos compatriotes, non, jamais avant examen. Ce que j’en disais est que le pouvoir algérien, quoique ne cessant d’affirmer sa non implication dans la question saharienne, ne cesse d’instrumentaliser son appareil médiatique en faveur du Polisario depuis 1975. Je ne pense pas me fourvoyer en disant que le gros des citoyens algériens est imprégné de la « justesse » et l’« humanité » de cette cause qui ne les concerne pas, ce qui ne les empêche pas d’investir les arènes wébiques en déployant une admirable énergie. Ca ne laisse pas de me surprendre, surtout de la part de ceux qui se disent distants du matraquage médiatique.

                  BMD

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès