Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A Canossa ou à Tokyo ?

A Canossa ou à Tokyo ?

Obama, plié à 90°, devant l’empereur du Japon, souriant.
 
Quelle est la taille de l’un et de l’autre ? Que prescrivent le protocole et l’étiquette ? Que recommandent les bonnes manières, en 2009 ? Que fut-il convenu lors des discussions préparant cette visite, dans un pays aussi « codé » que le Japon ?
 
Des souvenirs d’adolescence me reviennent : ceux des distributions de prix, en fin d’année scolaire, à l’Institution St-Remi, de Charleville-Mézières,dans les années 50, présidées par l’archevêque de Reims, au cours desquelles les prix d’excellence allaient prendre leurs livres, après avoir gravi en tremblant les marches de l’estrade, s’être agenouillés et avoir baisé l’anneau du prêlat.
 
Obama a donc fait une sorte de révérence, plus affirmée que celle de Carla devant la Reine d’Angleterre, à mi-chemin de la prosternation et de l’inclinaison de la tête.
 
Evidemment, quand un président qui a les mensurations d’un joueur de basket se casse en deux, c’est spectaculaire, d’autant que la différence de taille avec le minuscule Empereur Akihito est manifeste.
 
Un autre souvenir surgit alors : celui des photos prises au moment de la signature de la reddition du Japon, sur le pont du cuirassé Missouri mouillé dans la baie de Tokyo, le 2 septembre 1945 à 9 heures du matin.
 
A la fin de cette tragédie en plusieurs actes, les acteurs sont disposés en L. Sur les deux branches : les représentants des Alliés, en bras de chemise, sauf les Britanniques. Leclerc est présent, le seul à arborer un képi..
 
Dans l’espace libre, une table, sur le tapis de laquelle sont posés les instruments de la capitulation, qui vont être signés, et une chaise. Devant, sont alignés sur deux rangs, les neuf membres de la délégation japonaise - 6 militaires et 3 civils-, figés, raides, au garde-à-vous, avec la tête des mauvais jours.
 
Gibus, queue de pie, col cassé et lunettes rondes pour un des plénipotentiaires, le Ministre des Affaires étrangères, qui s’appuie du bras gauche sur sa canne.
 
Vareuse, fourragère, décorations, bottes, mais pas de sabre, pour les militaires.
En face, MacArthur, en chemise, col ouvert sur lequel figurent ses étoiles, n’arborant pas de décoration, la jambe gauche en avant, les mains croisées dans le dos, la visière de la casquette lui masquant les yeux, regarde d’un air las et désabusé, un général vaincu apposer, debout, son paraphe.
 
64 ans se sont écoulés entre ces deux postures américaines.
 
Le contraste est d’autant plus vif qu’Obama a fait part de son intention de se rendre sur les deux lieux où l’horreur nucléaire fut consommée au nom da la Pax Americana.
 
 .............................................................
 
 

Documents joints à cet article

A Canossa ou à Tokyo ?

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • jako jako 20 novembre 2009 10:40

    Très bien observé quel symbole en effet


    • LE CHAT LE CHAT 20 novembre 2009 10:44

      l’empereur devrait demander à Sarko où il se fournit en talonettes , ça éviterait d’avoir des polémiques débiles sur l’inclinaison du grand .


      • krikri 20 novembre 2009 13:17

        ***Que prescrivent le protocole et l’étiquette ? ***

        Rien du tout.
        Normalement, on ne se serre pas la main au Japon. Mais aucun protocole japonais ne concerne les etrangers.
        Obama fait comme il le sent, hug, bisou, tape dans le dos, serre-pince, clin d’oeil. Ca n’a aucune importance. 
        Visiblement il s’amuse bien avec sa courbette ratee, et encore on n’a pas le son, il doit etre en train de le saluer en japonais malprononce. Ca se devine d’apres la mine hilare de Papy-Tenno. Je lui aurais plutot fait 2 bises avec meme une petite chansonnette, parce que c’etait son « anniversaire de regne ». En 20 ans, il n’a absolument rien fait de mal, cet empereur. Il n’a rien fait tout court. 


        • François Blocquaux François Blocquaux 22 novembre 2009 15:21

          Une mine hilare, chez un japonais, ça ne se décode pas selon les grilles européennes.
          Obama lui proposait peut-être de venir écluser une Budweiser au goulot, au troquet du coin.


        • Arunah Arunah 22 novembre 2009 05:51

          Les Américains connaissent mal les cultures étrangères... Une courbette aussi profonde n’est pas requise d’un chef d’état étranger... Quelle humiliation pour l’Amérique !
          Souvenons-nous aussi de la mésaventure arrivée à George W. Bush et Vladimir Poutine lors d’une rencontre avec Hu Jin Tao. Des tuniques de soie ont été offertes aux invités qui se sont empressés de les revêtir... Or les tuniques des invités étaient bleues et celle du chinois, elle, était rouge, indiquant par sa couleur que les deux chefs d’état étrangers étaient vassaux de la Chine... 


          • François Blocquaux François Blocquaux 22 novembre 2009 15:15

            Ayant été assez proche de « décideurs politiques », j’ai toujours été frappé par leur ignorance crasse des us et coutumes des pays qu’ils visitaient et, comme ils sont persuadés d’avoir la science infuse, de leur refus de s’informer auprès des personnes qui connaissent la musique. 
            D’où d’innombrables impairs.
            Un exemple : une délégation d’élus départementaux se rend aux USA , au siège social d’une multinationale. A la fin de la réunion de travail, le Président offre aux américains des stylos de luxe, fabriqués dans son département.
            Peu de temps après, tout le monde se lève et se dirige vers la sortie. Un américain me prend à part, et me rendant les stylos, m’indique que la charte du groupe interdit de telles pratiques.
            Quant à Obama, l’histoire ne dit pas s’il a invité l’Empereur à partager une Budweiser avec lui, assis sur une pelouse en buvant au goulot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès