Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A défaut de s’entendre sur un premier ministre, les différents partis (...)

A défaut de s’entendre sur un premier ministre, les différents partis se remilitarisent au Népal

Plusieurs votes ont déjà eu lieu. Les maoïstes n’arrivent pas à s’entendre avec les communistes et le congrès pour nommer un premier ministre. Les partis choisissent donc de se réarmer faisant à nouveau planer le spectre de la guerre civile.

L’ crie au non respect des clauses du traité de paix pendant que les maoïstes et l’armée nationale recrutent illégalement.

Depuis quatre ans au les premiers ministreschangent plus vite que les saisons. Les votes sont houleux et chacun campe sur ces décisions. Le pays est dans l’impasse depuis la démission de Madhav Kumar Nepal qui était pourtant partit pour permettre à son pays de s’en sortir (de l’impasse). Depuis la signature du cessez le feu en 2006, le calendrier a pris beaucoup de retard.

Les principales conditions acceptées par les belligérant ne sont toujours pas mises en oeuvre. L’intégration des forces maoïstes à l’armée régulière est bloquée par les généraux qui ont peur de perdre leur autorité ; La nouvelle constitution se fait toujours attendre, et sans premier ministre celle-ci n’est pas encore prête à voir le jour.

Face à cette impasse, les différentes parties abandonnent un autre de leurs engagement, celui ne ne pas augmenter leurs effectifs militaires et recrutent à nouveau,contre l’avis de l’ONU.

Les 13 000 morts d’une décennie de guerre semblent déjà oubliés.

Népal

Pour ne pas voir une guerre à nouveau saigner ce pays, le voisin indien envoi son meilleur spécialiste pour tenter d’aider les maoïstes, les communistes et le congrès à trouver un terrain d’entente. Rakesh Sood ancien ambassadeur de l’Inde au  va rencontrer les prochains jours les différents partis pour tenter de les encourager à s’entendre. Mais les maoïstes crient déjà à l’ingérence.

Ces derniers n’ayant pas obtenu le pouvoir qu’ils espéraient obtenir font monter les enchères en bloquant un consensus les désavantageant et en réarmant leurs troupes. Ce jeu est dangereux mais il peux porter ses fruits, le congrès doit enfin accepter et reconnaître la victoire des maoïstes. Sinon le pays replongera dans l’horreur de la guerre civile et le peuple souffrira encore des combats de pouvoir et d’argent.

source : LGV

Si vous avez aimé cet article, je vous recommande :

  1. Le Népal toujours en crise : à la recherche d’un premier ministre.
  2. Un premier ministre modéré pour le Népal après la démission du maoïste.
  3. Le premier ministre historique du Népal est mort samedi. Koirala restera celui qui a remplacer la dynastie Rana par la démocratie
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • marc 5 août 2010 22:16

    L’article serait beaucoup plus intéressant avec un minimum d’explications sur la situation. Par exemple, sur cette opposition communistes/maoïstes que je découvre pour la première fois. Je ne savais même pas qu’il y avait un Parti Communiste non maoiste au Népal.

    L’auteur pourrait-l nous éclairer un peu plus ?


    • boddah boddah 5 août 2010 23:37

      @Marc Je suis désolé de n’être pas assez entré dans les détails, mais si je m’écoute, je ferai des articles de 10 pages ! Si vous voulez plus d’infos sur la politique au Népal, venez visiter mon blog, j’y ai fait pas mal d’articles sur le sujet : http://www.legrandvillage.com/tag/nepal/


    • marc 6 août 2010 13:30

      A l’auteur

      Merci pour le lien ; je vai y faire un tour


    • Kicéça 5 août 2010 22:35

      Dans certains cas, l’indépendance n’est pas une réussite. Sans la rivalité Inde-Chine, ce territoire serait rattaché à l’un de ces deux états et tous ces massacres n’auraient pas lieu.
      Massacres d’autant plus absurdes que l’enjeu n’est que l’hégémonie entre chefs de milices ; les étiquettes ’politiques’ ne correspondent à rien de réel.


      • Ximut 6 août 2010 16:19

        J’aimerais connaître les faits concrets sur lesquels vous vous appuyez pour affirmer que les parties en présence sont en train de se réarmer ?


        • boddah boddah 6 août 2010 16:24

          mes sources locales, ma connaissance propre de la politique du pays mais aussi les informations de l’ONU chargé de surveiller cela. Vous pouvez les trouver sur internet...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès