Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > À Gaza, la vie continue

À Gaza, la vie continue

Le journaliste italien Vittorio Arrigoni est dans la Bande de Gaza depuis trois mois. Il vient de vivre 23 jours d’enfer. Hier, mardi 27 janvier, il a envoyé à l’organisation Free Gaza un article dans lequel il décrit l’existence précaire des Gazaouis.

Aucune trêve ne peut rétablir une vie normale lorsque les gens luttent chaque jour pour leur survie. Ils n’ont ni eau courante, ni gaz, ni électricité ; ils n’ont pas de pain, pas de lait pour les bébés. Des milliers de gens ont perdu leurs maisons. Les aides humanitaires passent au compte-gouttes à la frontière, et nous avons l’impression que la bienveillance des complices des assassins n’aura qu’un temps. Demain, Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies, fera une visite à Gaza. Nous sommes certains que John Ging, le chef de l’Agence palestinienne des Réfugiés, aura de nombreux récits à lui faire, après qu’Israël a bombardé deux écoles des Nations Unies, assassiné quatre de leurs travailleurs, bombardé et détruit le centre de l’UNRWA à Gaza City, ce qui a réduit en cendres des tonnes de médicaments et de produits alimentaires destinés à la population civile.

Les montagnes de décombres de Gaza continuent de rendre des cadavres qui sont remontés à la surface. Hier, entre Jabalia, Tal el Hawa à Gaza City et Zaitun, les équipes paramédicales du Croissant rouge, avec l’aide des volontaires de International Solidarity Movement, ont sorti des ruines 95 cadavres, dont la plupart sont dans un état de décomposition avancé. Quand je marche dans les rues de la ville sans être terrorisé maintenant à l’idée qu’une bombe pourrait me décapiter, je tremble encore en voyant des chiens errants rassemblés en cercle pour manger ce que j’ai peine à imaginer. Les hommes, soulagés, vont à la mosquée et au café, mais il est facile de voir que leur attitude décontractée est feinte. Beaucoup d’entre eux ont perdu un proche et sont sans abri.

C’est pour remonter le moral de leurs femmes et de leurs enfants qu’ils prétendent, d’une certaine manière, revenir à leur routine quotidienne, même s’ils sont obligés de tenir compte de cette catastrophe. Ce matin, nous sommes allés avec des ambulances dans les faubourgs de Gaza les plus dévastés, Tal el Hawa et Zaitun. Questionnaire en main, nous avons fait du porte-à-porte pour dresser une liste des dommages subis par les bâtiments et des besoins les plus urgents des familles : médicaments pour les personnes âgées et malades, riz, huile et farine, denrées alimentaires de base. Tout ce que nous avons pu leur donner jusqu’à présent, ce sont des mètres de bâche plastique pour tendre à la place de leurs vitres brisées afin de se préserver du froid.

Mes collègues de International Solidarity Movement à Rafah m’ont appris que la municipalité a distribué quelques milliers de dollars - faible aumône - aux familles dont les maisons ont été complètement rasées par les bombes, ces bombes qu’Israël prétend avoir lâchées pour détruire les tunnels. Après la fin du conflit au Liban, le Hezbollah a donné des millions de dollars en chèques pour indemniser les citoyens libanais sans abri. Dans Gaza en état de siège, le Hamas est seulement capable d’indemniser les gens avec « ce qui serait tout juste suffisant pour reconstruire une grange », ainsi que m’a dit Khaled, un cultivateur de Rafah.

La trêve est unilatérale, par conséquent Israël décide unilatéralement de ne pas la respecter. Hier, un garçon palestinien, Khan Yunos, a été tué, et un autre blessé. À l’est de Gaza, des hélicoptères ont arrosé une zone résidentielle avec du phosphore. La même chose s’est produite à Jabalia. Aujourd’hui, à Khann Younis, la marine de guerre a tiré au canon sur un terrain dégagé, heureusement sans faire de victimes. Mais pendant que j’écris, on vient de m’apprendre que des tanks donnent l’assaut. Nous ne savons pas combien de fusées palestiniennes ont été tirées au cours des 24 dernières heures.

Des journalistes internationaux sont en train de vociférer des nouvelles de la Bande de Gaza comme s’ils étaient les seuls à avoir pu y entrer. Israël ne leur a permis d’entrer qu’après la fin du massacre. Ceux qui sont arrivés au plus fort de la bataille ont pris un sérieux risque d’être tués ; c’est ce que m’a dit Lorenzo Cremonesi, un correspondant du Corriere della Sera. Des soldats israéliens ont tiré sur sa voiture. Un journaliste de la BBC, stupéfait devant la carcasse noircie de ce qui fut l’hôpital Al Quds à Gaza City, m’a demandé comment il se pouvait que l’armée ait pris le bâtiment pour un repaire de terroristes.

Je lui ai répondu : « C’est pour la même raison que des snipers postés sur les toits ont mis en joue des enfants qui s’enfuyaient d’un immeuble en feu, et qu’ils n’ont pas hésité à leur faire éclater la tête ». Le journaliste a froncé les sourcils. L’énorme différence entre nous, qui sommes témoins oculaires du massacre, des témoins de première main, et ceux qui en ont connaissance à travers nos récits, est maintenant mis en lumière. J’ai appris de Rome que l’Union Européenne a l’intention de geler les fonds pour la reconstruction de Gaza tant que le Hamas y fait la loi. La commissaire européenne pour les relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, ne laisse aucun doute : « L’aide pour la reconstruction de la Bande de Gaza n’arrivera que si le président palestinien Abou Mazen rétablit son autorité sur tout le territoire » a dit cette diplomate.

Pour les Palestiniens de Gaza, c’est une invitation implicite de l’extérieur à faire une guerre civile ou un coup d’Etat. C’est aussi grave que de légitimer le massacre de 410 enfants, morts parce que leurs parents ont choisi démocratiquement le Hamas et l’ont élu librement. Mohamed, un militant des droits de l’homme qui n’a jamais voté pour le Hamas m’a dit : « L’Union Européenne fait fidèlement écho à la politique criminelle de punition collective imposée par Israël. Pourquoi ne pas confier ces fonds aux Nations Unies ? » Il a ajouté : « Les Etats-Unis sont libres d’élire un fauteur de guerre comme Bush, Israël est libre de choisir des dirigeants qui ont du sang sur les mains comme Sharon ou Netanyahu, mais nous, peuple de Gaza, pourquoi ne serions-nous pas libres de choisir le Hamas ? » Je n’ai pas trouvé d’arguments pour le contredire.

Les Palestiniens qui ont survécu apprennent la mort ; ils apprennent à vivre en mourant, depuis l’âge le plus tendre. Ici, trêve après trêve, le sentiment général est celui d’une pause macabre entre deux massacres, pendant laquelle on compte les morts, et la paix n’a jamais semblé si fuyante. Quand nous parcourons Gaza City à bord d’une ambulance, sirène éteinte, la guerre est encore partout, parmi les ruines d’une ville dont les sourires ont été volés, et qui n’est maintenant peuplée que de regards fixes et effrayés, parcourant le ciel pour regarder les avions qui volent sans cesse au-dessus des têtes. Dans une maison que nous avons visitée avec des paramédicaux, j’ai remarqué que des dessins au pastel étaient par terre. C’était visiblement l’œuvre d’un enfant qui les avait abandonnés quand la maison a été évacuée lors d’une attaque. J’en ai ramassé un - des tanks, des hélicoptères, et un corps humain en morceaux. Au centre du dessin, un enfant avait lancé une pierre à hauteur du soleil et réussi à toucher une machine de mort. C’était un dessin d’enfant, où le soleil représente le désir d’exister, de se montrer. J’ai vu que le soleil pleurait des larmes de sang, au pastel rouge. Est-ce qu’une trêve unilatérale est capable de guérir de tels traumatismes ?

Vittorio Arrigoni

Traduction LF

Cet article montre que les habitants de Gaza continuent de souffrir terriblement pendant que les dirigeants de l’Union Européenne discutent et posent des conditions pour leur venir en aide, sans trop se presser. L’arrêt temporaire des bombardements est un progrès, mais ils peuvent recommencer à tout instant. Ils ont recommencé hier !

D’autre part, Al Jazeera annonce que les Palestiniens sont en train de réparer activement les tunnels endommagés par l’aviation israélienne. Cette activité n’a pas pour but d’importer des armes, comme le prétend Israël, mais des produits de première nécessité. Chacun sait en effet que le ravitaillement autorisé à franchir le blocus est insuffisant pour nourrir la population.

Combien de temps ce blocus va-t-il encore durer ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

198 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 28 janvier 2009 12:35



     Il semble apparemment impossible de critiquer Israel , de dire le mal qu’on pense du sort qu’Israel réserve aux palestiniens et le seul endroit au monde où il est possible de le faire sans être importuné , c’ est paradoxalement en Israel.


     Tous vers Israel , car là-bas les choses peuvent être dites, la réalité israélienne déclamée. En occident nous perdons notre temps vu le lourd passé des occidentaux en matière criminelle.


    • gaiaol 28 janvier 2009 13:33

      "laissez arafat assieger tel aviv,priver les habitants de tout, et je manifesterai contre lui
      vous vous rendez vous compte de la jouissance a etre un vainqueur humaniste,
      solidaire avec le vaincu ?
      c est la victoire a la fois materielle et morale"
      mahmoud darwich

      il ajoute que la position morale ne peut s exprimer tant qu elle n a pas vaincu...

      le vainqueur est toujours plus magnanime et peut se permettre le luxe d etre modéré

      le vainqueur parle en son nom, de l avenir de tous et de la region.

      mais qui entend les voix palestiniennes ?





    • Sébastien Sébastien 28 janvier 2009 13:44

      Fouad, tu peux aussi critiquer Israel en occident. Tu te trompes. Simplement les critiques anti-israeliennes ignorent completement l’autre partie et c’est insupportable. Franchement, des 2 cotes d’ailleurs, combien de commentateurs sont mesures ici ?

      Si on veut qu’un dialogue s’instaure, il faut etre objectif et reconnaitre les torts des 2 cotes. Sinon ca ne marche pas. Blanc ou noir ca n’existe pas. Il n’y a que des niveaux de gris. Apres a chacun de voir ou il place le curseur.


    • gaiaol 28 janvier 2009 13:55

      sebastien, dont la seule voie d acces est le fusil...parle de niveaux de gris...

      pose ton fusil sebastien


    • Traroth Traroth 28 janvier 2009 14:28

      Opposer Israéliens et Palestiniens n’a pas de sens. Il y a d’un côté les victimes et de l’autre les bourreaux. Les dirigeants israéliens ont plus d’intérêts en commun avec les dirigeants du Hamas qu’avec les habitants de Sderot. Les habitants de Gaza ont plus en commun avec les habitants de Tel-Aviv qu’avec les dirigeants du Hamas. Les uns veulent la paix, les autres profitent de la guerre.


    • Sébastien Sébastien 28 janvier 2009 14:31

      Il y a d’un côté les victimes et de l’autre les bourreaux.

      Merci d’appuyer mon propos sur le manicheisme ambient...


    • moussa 28 janvier 2009 16:33

      Sebastien, tu parles de gens qui sont incapabes de distinguer les nuances de gris, va vivre à Gaza dans les mêmes conditions que ces habitants et je peux t’assurer que tu ne seras plus capable de voir autre chose que du noir.


    • Traroth Traroth 28 janvier 2009 19:10

      @Sébastien : je ne pense pas que vous ayez compris mon message, mais ce n’est pas grave. A mes yeux, mais manifestement pas aux votres, ceux qui lancent des bombes sur des enfants sont MAUVAIS. Ce sont des monstres, des brutes sanguinaires. Vous trouvez ça manichéen ? Pourtant, je suis presque sûr que quand on vous parle d’attentats-suicide, vous n’avez aucun mal à déterminer les torts, je me trompe ? D’un seul coup, la nuance n’est plus de mise...

      Effectivemement, il y a des moments où la condamnation est nécessaire, où la nuance n’a pas sa place. Avec des nuances comme vous en faites, on peut aussi trouver que les chambres à gaz, ça se discute ou que le goulag, c’est une question de point de vue. Et bien NON !


    • Manggiofagioli 28 janvier 2009 20:12

      Après un tel massacre, de tels crimes, il n’est pas temps de "reconnaitre les torts des 2 cotes".
      Gérons les choses selon leur importance, s’il vous plait.
      Il est temps de juger les criminels de guerre, de dénoncer qui sont leurs complices.


    • fouadraiden fouadraiden 29 janvier 2009 07:16


       Le poète a tout dit. Les humanistes du camp des oppresseurs ont toujours eu ce rôle moral.
       Je me demande si un Barbier , éditorialiste à l’Express , en écrivant à propos de Gaza que les Israéliens travaillaient pour la sécurité des occidentaux, n’ est pas moins lâche que ces humanistes.


    • Sébastien Sébastien 28 janvier 2009 13:40

      Quel est l’interet de cet article ? Je n’arrive pas bien a comprendre. Et puis Leila, pourquoi ne pas donner directement le lien vers l’article au lieu de vous fatiguer a faire un copier-coller ?

      A propos de l’UNRWA, un article assez interessant ici. J’aurais pu moi aussi devenir contributeur Agoravox mais je vous laisse plutot le soin de le decouvrir.


      • moussa 28 janvier 2009 17:11

        Sebastien


        Article, trés utile, c’est un témoignage direct qui dénonce le génocide du peuple palestinien, ça restera dans toutes les mémoires et vous ne pouvez l’effacer.


      • R.F 28 janvier 2009 14:03

        L’UNRWA...est noyautée par des pro hamas...et lorsque l’on entend le colonel kadhafi...(la Libye est membre du conseil de sécurité de l’ONU)...on ne peut que se poser des questions sur la crédibilité de toutes ces organisations !

        Le hamas continue ses attentats terroristes...ISRAEL doit répondre et bombarder les tunnels de contrebande.

        Le terrorisme du hamas ne passera pas comme n’est pas passé celui du hezb !

        les Palestiniens d’ISRAEL et de JUDEE SAMARIE, comme ceux du Liban ou de Jordanie...ont compris ce qu’est le hamas...des assassins !


        • gaiaol 28 janvier 2009 14:07

           smiley



        • Sébastien Sébastien 28 janvier 2009 14:22

          La Lybie presidait aussi la commission des droits de l’homme a l’ONU, preuve de serieux de cette institution...


        • gaiaol 28 janvier 2009 14:35

          autant ou plus qu israel voulant sieger au conseil de securité ?


        • moussa 28 janvier 2009 16:48

          RF

          Ton outrecuidance n’a pas de limite ! Ainsi tu prétends comprendre les sentiments des personnes que toi et tes semblables êtes entrain d’opprimer c’est le comble ! Tu peux exprimer tes opinions personelles, tu peux également parler au nom des sionistes massacreurs d’enfants ; mais sache que pour l’ensemble du peuple palestinien tu est l’ennemi et tu es le monstre criminel, qu’il faut punir,


        • moussa 28 janvier 2009 16:51

          Kadhafi est infiniment plus respectable qu’Olmert et sa clique !


        • R.F 28 janvier 2009 16:54

          mais non MOUSSA...les personnes sensées comprennent que le hamas ne sert à rien ou plutôt à se servir du peuple palestinien pour mieux le voler...les dirigeants du hamas ont leurs coffres forts pleins à craquer...


        • R.F 28 janvier 2009 16:56

          kadhafi...parles en aux infirmières qui sont venues soigner les Libyens...et aux familles qui ont perdu les leurs dans les attentats terroristes...


        • moussa 28 janvier 2009 17:21

          RF
           Hamas est l’émanation du peuple palestinien, il a été pblebicité de manière ne souffrant aucune contestation, c’est un mouvement de résistance à l’occupation des terres palestinienne, et si Israël désire la paix ( ce dont je doute ) elle devra négocier avec les vrais repésentants des palestiniens.


        • R.F 28 janvier 2009 17:32

          MOUSSA...négocier quoi ???


        • R.F 28 janvier 2009 14:33

          Tsahal avait prévenu que toute violation par le Hamas du cessez-le feu entraînerait automatiquement la réplique de ses forces.
          lire la suite...


          • gaiaol 28 janvier 2009 14:41

            ah c est israel qui parle ?
             smiley smiley




          • LE CHAT LE CHAT 28 janvier 2009 14:50

            Jacob , tant que tu y es , propose Olmert pour le nobel de la paix cette année pour son oeuvre cilivisatrice .....


          • Cogno2 28 janvier 2009 14:58

            Jacob est à completement à la ramasse de toute façon, c’est un bot, je ne lis même plus ses imbécilités.


          • R.F 28 janvier 2009 15:36

            SHAWFORD...le problème c’est que je ne crois pas en dieu...donc ta théorie à deux balles ne tient pas...et ta croisade itou !

            seule la démocratie, la liberté m’inspire...et comme par hasard (auquel je ne crois pas, non plus) les organisations islamistes en sont dépourvues...c’est fou ça, hien SHAWFORD ! 


          • R.F 28 janvier 2009 17:50
            SHAWFORD…
             
            Je suis FRANÇAIS même pas juif…mais SIONISTE.
            ISRAEL est de fait un état laïque (les musulmans sont libres de prier allah…)
            ISRAEL comme la FRANCE est un état démocratique
            Croisade ??? pourquoi pas après tout…mais pas au nom de dieu (auquel je ne crois pas) plutôt au nom de la LIBERTE.
            La civilisation stigmatisée et une idéologie politico-religieuse obscurantiste (Les Arabes progressistes sont mes frères... les DRUZES, par exemple…)
            C’est l’occident qui se retrouve à travers ISRAEL dans la bataille géostratégique en cours..l’occident et tous ceux qui veulent la stabilité dans la région (Egypte, Jordanie…)
            Quant au drapeau…c’est le mien !

          • R.F 28 janvier 2009 18:03

            c’est sur dalamix...on a vu ça dans toutes les guerres ISRAELO-Arabes...quant au hezbollah...il n’a pas bronché pendant la guerre ISRAEL-hamas...il a tiré les leçons de la guerre qu’il a "gagné" contre ISRAEL sans doute ...


          • R.F 28 janvier 2009 18:22

            SHAWFORD je suis un libéral au sens philosophique du terme et un "centriste" au sens politique


          • R.F 28 janvier 2009 18:42

            SHAWFORD...je te fais une confidence...je préfére qu’ils prennent la bombe sur la gueule plutôt que de devoir survivre sous dictature...je sais...mais je ne suis qu’un homme...et la vie est courte !


          • R.F 28 janvier 2009 19:08

            sacré SHAWFORD...allez, j’ai bien bossé aujourd’hui...je te laisse avec dalamix et kata...moi je vais à l’apéro..à demain...TCHAO !!!


          • moussa 28 janvier 2009 19:33

            Le Chat, Ca ne me surprendrai pas outremesure si Olmert etait désigné pour le prix nobel, ce ne serait même pas une première, Pérez et l’autre Itzhac de l’Irgoun l’ont bien eu.


          • Cogno2 28 janvier 2009 14:49

            Fouad, tu peux aussi critiquer Israel en occident.

            Bien sur, mais ce qui est dommage, c’est que des types dans ton genre s’empresse de traiter d’antisémite ceux qui peuvent le faire.


            Franchement, des 2 cotes d’ailleurs, combien de commentateurs sont mesures ici ?


            Désolé, mais comme on a qu’un son de cloche, celui de ceux qui sont prêts à tuer des centaines de gens pour venger un des leur, il est difficile de voir la mesure la dedans.
            Entre une roquette qui tue deux civils et une offensive militaire qui en tue des centaine,
            il est difficile de parler de musure, d’autant que la roquette sert de justification à une pluie d’acier... bref, ce serait drole si ce n’était aussi cynique.


            Si on veut qu’un dialogue s’instaure, il faut etre objectif et reconnaitre les torts des 2 cotes

            En es tu seulement capable ? Au vu des articles de ces derniers jours, je ne le crois sincerement pas.



            Aucun des sionistes ici présent de s’est offusqué du tir au pigeon qui a eu lieu, il n’ont cherché qu’a le justifier, par conséquent, c’est à eux de faire le premier pas.
            Pour éviter de me faire traiter d’islamofachogogobobo, sache que j’ai comme une haine latente envers les religions, surtout les trois plus encombrantes, je suis limite religiophobe, et il faut avouer que ce que je lis ici m’encourage dans cette voie.
            Pour ma part j’ai déjà dit que je les mettais dans le même panier que les barbus, et je le redis, ce sont les même, et si je le pouvais, je leur poserai délicatement un bronze odorant sur le crâne, à tous les deux.


            • Sébastien Sébastien 28 janvier 2009 15:38

              Je n’ai jamais traite personne d’antisemite parce qu’il critiquait Israel. Mais quand je lis en substance qu’Israel est l’avant-poste de la juiverie mondiale, oui je parle d’antisemitisme. Pas toi ?

              Tu te poses la question de la replique israelienne jugee "demesuree". Aurais-tu ete content si Israel avait envoye quelques roquettes a l’aveugle ? Ou si Israel envoyait quelques israeliens se faire sauter au milieu d’un marche a Gaza ? Allons...

              Oui je suis capable de reconnaitre les torts israeliens. Mais pas devant toi qui ne reconnais pas les torts du Hamas. Tu dis que ce sont des merdes mais je n’ai lu aucun de tes commentaires ou tu pensais qu’ils etaient en partie responsable du grand nombre de morts civils alors qu’on sait parfaitement qu’ils tirent des roquettes depuis des zones habitees.


            • gaiaol 28 janvier 2009 15:47

              tu continues a nourrir ton imagination de salades...


            • Cogno2 28 janvier 2009 14:57

              Il y a d’un côté les victimes et de l’autre les bourreaux.

              Non, c’est puéril ce genre de discours, c’est celui des dirigeants des deux cotés, de ceux qui profitent de la situation et n’ont aucun intérêt à ce que ça évolue.
              Les seules victimes ce sont les populations, a divers degrés, soit victime d’une propagande qui ferait pâlir goebbels, soit victime direct des armes et autres joyeuseté explosives.
              L’important, est que la situation perdure, et d’assurer la suite, pour cela, il faut mettre les nouvelles générations dans le bain le plus tôt possible.

              Ce qui me gène le plus dans cette histoire, c’est qu’un pays qui se prétends un modèle, agit avec une rare bestialité, on se croirait en afrique noire.
              Et c’est bien ça qui choque, cette volonté de renvoyer une image fausse.
              Pour les islamistes, je les considère comme des merdes, mais au moins on sait à quoi s’en tenir avec eux.
              Voila pourquoi Israël me donne envie de vomir.


              • R.F 28 janvier 2009 16:41

                leila...je crois bien que le hamas ne fait plus recette...FLOP !


                • katalizeur 28 janvier 2009 16:51

                  jacob ; detrompes toi, le hamas est le symbole de la resistance a l’injustice.......

                  justice, solidarité et partage.........mais toi tu es loin de tout cela


                • mcm 28 janvier 2009 16:48

                  Leïla,

                  Je me demande si vous avez bien fait d’ouvrir votre charmante boutique "l’hamascarade" aujourd’hui, pas de nouveauté, ni au rayon jérémiades contre le mur des lamentations, ni au rayon dernière prophétie du mahdi pour jeudi, vous risquer de chasser les mouches.

                  Peut-être en fin de journée, un hamassis d’attardés, ne trouvant pas d’autre échope alter-hamas ouverte ?

                  Bah, la prochaine intifada peut-être, arrivera le grand jour prédit par l’hamascotte des vrais croyants, où juifs et croisés seront vaincus par les nobles guerriers de la paix, et où Rome entrera dans l’hamasse des soumis. "inch allah" !

                  Peut-être la prophétie aura passé de date et sera périmée ? En tout cas elle n’hamasse plus foule ! Wafa Sultan vous avais prévenue, j’en rajoute une couche avec la prophétie de saint-bidet : "Quiconque avale sans macher le fruit et le noyau, aura l’arrière garde meurtrie bientôt."

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès