Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > À propos de la Corée populaire…

À propos de la Corée populaire…

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) serait en pleine crise paranoïaque. Elle voudrait la guerre, nous dit-on. Pourtant, chaque année, les États-Unis et ses auxiliaires sud-coréens font des manœuvres militaires aux abords de la RPDC. Cette année, début mars, elles ont été d’une ampleur exceptionnelle, avec porte-avions, bombardiers B 52, dits « stratégiques » (c'est-à-dire avec bombes atomiques), et avions furtifs F 22. Plus de 200.000 militaires ont été mobilisés à cette occasion. À quoi peut servir un tel déploiement de force, sinon à l’intimidation !

On peut donc se poser la question : qui menace qui ? La RPDC menacerait-elle les États-Unis ? Avec son budget militaire, paraît-il énorme, mais qui représente moins de 1 % du budget militaire étasunien, lui-même équivalant à peu de choses près à la moitié de toutes les dépenses militaires du monde !

Prenez une feuille de papier et écrivez d’un coté « Corée populaire ». En-dessous, dressez la liste de tous les pays qu’elle a agressés depuis 1945. De l’autre coté, écrivez « États-Unis », et faites la liste de tous les pays qu’ils ont agressés dans la même période. Alors, qui est l’agresseur et qui est l’agressé ?

De plus, l’expérience montre qu’aucune conciliation n’est possible avec les États-Unis. Regardez ce qui s’est passé en Irak. Saddam Hussein a dit : « je n’ai pas d’arme de destruction massive, venez chez moi pour inspecter ». Ce geste de bonne volonté n’a servi à rien, il est mort et son pays est détruit. L’Iran a signé le traité de non-prolifération des armes nucléaires parce qu’il souhaitait être aidé pour développer le nucléaire civil. Il est en permanence menacé. Mouammar Kadhafi a été jusqu’à indemniser les victimes de l’attentat de Lockerbie, alors que sa responsabilité n’y est pas engagée. Il a été assassiné et son pays est détruit.

Essayer d’avoir des rapports cordiaux avec les États-Unis est vain. Ils portent l’hégémonie dans leurs gènes ! L’historien américain Howard Zinn explique que, durant les guerres indiennes, génocide fondateur des États-Unis, les gouvernements de l’Oncle Sam ont signé plus de 400 traités avec les tribus indiennes, et que tous ont été violés, sans exception !

Connaissant tout cela, on voit bien que la question n’est pas d’essayer d’amadouer les États-Unis par des sourires et des gentillesses, mais uniquement de savoir s’ils s’apprêtent ou non à une agression contre la RPDC. Il semble bien que la réponse soit oui !

Selon certains analystes, leur stratégie de contrôle du Proche-Orient a fait faillite. De plus, leurs besoins en pétrole importé sont moins criants, depuis qu’ils exploitent, sur leur sol, et dans des conditions environnementales épouvantables, les gaz de schiste. Ils se prépareraient donc à se recentrer sur l’Asie pour contenir la Chine. La RPDC est pour eux un objectif en soi. Mieux, elle est leur entrée sur la Chine ! Ils ont déjà fait le coup en 1950 ! Le risque d’une agression est donc bien réel.

Face à cette situation, faut-il faire des sourires ? Raconter que tout cela n’est pas si grave ? Ce n’est pas le choix que fait la RPDC. Elle dit : « si vous nous attaquez, on se défendra en y mettant tout notre cœur ! » La Corée ne baisse pas les yeux. Comment lui donner tort ?

D.R.

http://www.resistance-politique.fr/article-a-propos-de-la-coree-populaire-117228602.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • epicure 20 avril 2013 17:34

    Avec son régime personnel, autoritaire, héréditaire, ce n’est pas une république.
    Ce n’est pas une démocratie non plus.
    (Et ce n’est pas un pouvoir socialiste non plus)
    Et en plus de tout ça, le régime repose sur une élite politique et militaire, donc ce n’est pas un régime populaire.
    Bref dans le nom il faudrait juste garder Corée.


  • Pie 3,14 20 avril 2013 11:25

    Heureusement que Résistance est là pour nous informer en toute impartialité.

    Que deviendrions-nous sans eux ?


    • Pie 3,14 20 avril 2013 13:50

      Au passage, cet article est un bijou de désinformation propagandiste.

      La guerre de Corée est une initiative de la Corée du nord. c’est Kim il Sung qui la décide contre l’avis de l’URSS et de la Chine qui sont bien obligés de suivre une fois l’offensive contre le Sud débutée en 1950. L’ouverture des archives soviétiques après 1990 a confirmé ces faits déjà connus.

      Le Sud, sans armée solide et seulement quelques centaines de « conseillers » américains est vite débordé. C’est dans ce contexte que les américains décident une intervention massive.

      Sans l’initiative du Nord, il n’y aurait jamais eu de guerre de Corée.


    • lionel 20 avril 2013 13:55

      Pie 3,14 


      Pourriez vous donner une source à votre affirmation ?

    • Pie 3,14 20 avril 2013 14:31

      A Lionel,

      Vous vous moquez du monde. Vous me demandez ma source comme si j’affirmais un point de vue tout à fait original et nouveau sur la question.

      Ces faits sont attestés par l’ensemble des historiens. Ils sont détaillés dans des milliers d’ouvrages. Il n’y a que quelques staliniens congelés et la propagande Nord Coréenne pour oser encore parler d’une agression initiale américaine.

      Au lieu de perdre votre temps à parler de choses que vous ne connaissez manifestement pas, vous feriez mieux de lire un livre d’histoire sérieux, par exemple celui de Patrick Souty sur « la guerre de Corée », PUL, Lyon, 2002.


    • lionel 20 avril 2013 15:15

      Je vous demandais une source, pas le déversement de votre fiel 3,14. Quand au sujet, je ne suis peut être pas un « expert » mais vous non plus. De plus, j’ai eu l’occasion de vivre un moment en Corée, en milieu universitaire, et cela m’a donné quelques éléments d’analyse.


      Connaissez vous l’histoire de la Corée du Sud ? 

    • Pie 3,14 20 avril 2013 15:46

      Je ne suis certes pas un expert de la Corée mais j’ai une formation d’historien et probablement plus de compétences que vous dans ce domaine.

      Ce que vous appelez « fiel » n’est que la manifestation de mon exaspération à lire la navrante stupidité d’une propagande tellement grossière qu’on aurait pu la croire disparue.

      Mais vous avez raison, il est inutile de se mettre en transe pour cela, il vaut mieux en rire. 


    • taktak 20 avril 2013 22:17

      et des faits, sinon ?


    • Mammon 20 avril 2013 11:41

      Essayer d’avoir des rapports cordiaux avec les États-Unis est vain. Ils portent l’hégémonie dans leurs gènes !

      Heureusement que vous parlez des Américains, qu’est-ce que vous vous seriez pris si vous parliez des Arabes en des termes similaires !
      Sinon à part ça, n’oubliez pas de faire la courbette devant la statue de Kim 1er la prochaine fois que vous passerez vos vacances à Pyongyang... 


      • BOBW BOBW 20 avril 2013 11:56

        Dans leur Histoire,depuis la conquête vers l ’Ouest, les américains ont systématiquement éliminé et massacré puis parqué dans des réserves-zoos leurs « souchiens » les tribus d’amérindiens qui vivaient librement en respectant la nature.

        Ensuite ils n’ont cessé leur envahissement ,massacré de peuples qui ne les menaçaient pas sur leur propre territoire et colonisation de la planète ,à l’image de l’Empire Romain.
        Quand les citoyens libres du monde entier pourront-ils faire cesser ces génocides  ??

        • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 avril 2013 13:24

          En fait, l’histoire de l’ Indien vivant en accord avec la nature est un gros mythe. Le génocide l’est également en partie.


          La majeure partie des amérindiens d’origine sont morts non pas révolvérisés par des précurseurs de John Wayne, mais incapables de résister aux virus et aux bactéries apportés par les colons européens. 

          Les chercheurs pensent que c’est l’incapacité les Indiens à se sédentariser et à domestiquer du cheptel, faute d’animaux propres à l’être, qui leur a été fatal. En Europe et là ou des animaux ont pu être domestiqués à des fins agricoles ( ce qui entraine de fait la sédentarisation ), la promiscuité des élevages et des habitations a provoqué un métissage des agents pathogènes humains et animaux. Habitués à vivre près de leurs bêtes, les hommes ont été très tôt immunisés, devenant de simples porteurs sains.

          Vivants de leur côté sans élevage, les Amérindiens ont gardé un système immunitaire plus faible comparativement à ceux des colons.

          Quand les deux populations ont été en contact au XV-XVIè siècle , les européens ont résisté aux maladies américaines plus faibles alors que les Amérindiens n’ont pas pu résister aux agents pathogènes européens, plus puissants de par leur métissage.

          Ces épidémies ont balayé le continent à cause des échanges entre tribus et peuples amérindiens, vidant le continent de leur population d’origine en quelque décennies sans que les colons n’aient tiré de coup de feu. Sauf en ce qui concerne les tribus frontalières.

          Lors de la conquête de l’Ouest, les anciens européens n’ont trouvé que les descendants de ceux qui avaient survécu à la première pandémie. C’est ensuite que le massacre a eu lieu.


          Quand au mythe de l’indien respectueux de la nature, laissez moi rire. Hors choc pandémique, d’autres civilisations indiennes se sont éteintes à cause de la dégradation de leur environnement et de la surexploitation des ressources, se montrant sans volonté de changer leur mode de vie face aux modifications de leur environnement.



        • louphi 20 avril 2013 15:37

          Mmarvinbear

          C’est clair que l’homosexualité psychologique et politique, votre nouvelle science, c’est l’escobarderie sur tous les fronts.



        • JL JL 20 avril 2013 15:58

          ’’ La majeure partie des amérindiens d’origine sont morts non pas révolvérisés par des précurseurs de John Wayne, mais incapables de résister aux virus et aux bactéries apportés par les colons européens. ’’ (marvinbare)

          Il faut lire à ce sujet les récits de Jack London qui explique comment les blancs offraient aux Amérindiens des couvertures préalablement infectées par le virus de la tuberculose. Cela ne s’invente pas.

          Jack London, écrivain aventurier, humaniste et homme de gauche qui devrait avoir sa place au Panthéon de l’Amérique. Mais comme Chomsky, cela n’arrivera jamais : les ’maitres du monde leur préfèrent les médiocres Reagan et cruels Thatcher.


        • doctorix doctorix 20 avril 2013 16:05

          Mmarvinbear pratique le révisionnisme et le négationnisme vertueux, à l’américaine.

          Ils sont beaucoup moins risqués que les autres.
          Ce n’est pas ce qui reste des indiens massacrés, parqués comme du bétail et réduits à l’alcoolisation chronique qui vont lui taper sur la gueule.
          L’important est d’avoir bonne conscience, non ?
          Pour revenir au sujet, oui, la présence américaine autour et au dessus du territoire coréen est une provocation. La chute imminente du dollar ne peut être amortie ou masquée que par une troisième guerre mondiale. Alors, puisque ça ne semble pas fonctionner assez vite en Syrie et en Iran, pourquoi ne pas tâter côté Corée du Nord ? Sans être particulièrement soupe-au-lait, le dirigeant Nord Coréen a toutes les raisons d’être nerveux, avec cette armada prête à l’écraser.
          Il s’agit d’une course contre la montre. Il faut impérativement en découdre avec la Chine et La Russie, et, après tout, qu’importe le prétexte ? Et qu’importent les conséquences...
          Encore une fois, l’important est d’avoir bonne consecince.

        • JL JL 20 avril 2013 19:57

          marvinbare,
          ...
          pauvre type !


        • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 avril 2013 13:35

          La Corée du Nord provoque régulièrement la république du Sud, s’attaquant à des bateaux de pêche parfois, à des unités militaires aussi. Trente cinq marins sud-coréens ont été tués ces dernières années victimes des canonnières de PyongYang. Les années 70 et 80 ont aussi été marquées par des opérations commando nord-coréennes sur Séoul pour enlever des personnes ou tenter des coups de force sur les immeubles stratégiques de la capitale du Sud.


          Entre 62 et 68, des espions infiltrés sont découverts et éliminés. Deux attentats visent le président de l’époque. La mère de la présidente actuelle est tuée lors d’une de ces opérations.

          1983 : tentative d’assassinat du président sud-coréen alors en visite à Rangoon. 17 tués, dont 4 ministres.

          1987 : un 707 de la Korean AirLines est détruite par deus agents de PyongYang. 115 tués, dont des enfants.

          Entre 1953 et maintenant, la Corée du Nord a enlevé plus de 3500 pêcheurs sud-coréens. Plus de 400 d’entre eux sont toujours emprisonnés.

          2010 : Bombardement d’un îlot par la Corée du Nord. Deux civils tués.

          Mais sinon, La Corée du Nord est une Blanche Colombe.

          • lionel 20 avril 2013 13:59

            Comme d’hab’, l’ours machin, vous désinformez. Mais on vous pardonne, c’est votre boulot.


            Les Zétazunis ne veulent pas d’une Corée réunifiée.

            Le régime dictatorial Jutche est une aubaine pour l’empire car cela lui permet de justifier sa présence militaire dans la région et de « menacer » la Chine et la Russie tout en occupant le japon. 

          • Pie 3,14 20 avril 2013 14:15

            A Lionel,

            En dehors de vos sempiternelles incantations à propos de « l’Empire », concept vaseux soralien vous ne savez rien dire.

            Sachez que personne ne désire la réunification des deux Corées à commencer par les coréens du Sud qui ont étudié en détail celle de l’Allemagne et ont trouvé que cela risquait de mettre en péril leur économie.

            La Chine n’est pas pressée d’en finir avec la Corée amie car elle l’utilise comme un moyen de pression sur le Japon et les USA.

            En fait pour l’instant, tous les voisins de la Corée du Nord trouvent qu’il y aurait plus d’inconvénients à sa disparition plutôt qu’au maintien de ce régime ubuesque.

            L’anti-américanisme comme seule explication du monde est un point de vue bien limité.

             


          • joletaxi 20 avril 2013 14:53

            vous êtes sur avox, et vous savez, ou devriez savoir qu’ici, une lecture de l’histoire passe nécessairement par la moulinette idéologique du site.

            Il y a un autre article plus bas qui affirme sans vergogne la même idiotieQue cela passe la modé en dit long sur la faune qui sévit ici.


          • lionel 20 avril 2013 15:25

            3 ;14, Que vous êtes fielleux. L’Empire n’est pas un « concept vaseux » et cette appellation est revendiqué au sein de l’oligarchie occidental et je n’ai pas besoin de monsieur Soral (qui n’est pas un monstre d’ailleurs) pour le savoir. 


            Les Zétazunis, l’oligarchie qui contrôle ce pays, cherchent le contrôle de la planète et dans les faits, la dictature Nord Coréenne leur a permis une présence militaire importante dans la région. Les Zétazunis disposent de plus de 800 bases militaires de par le monde, au service de l’empire capitaliste et certainement pas au service de la population étazunienne qui s’est d’ors et déjà effondrée dans la pauvreté, comme la majorité de la planète. 

            Marvin l’ours désinforme car si l’on analyse les épisodes de la « crise Coréenne » qu’il a cité, les choses sont bien plus complexe. Il aurait put aussi nous parler du rôle joué par le Révérend Moon et son Église de l’Unification du Christianisme.

          • louphi 20 avril 2013 15:38

            Mmarvinbear

            C’est clair que l’homosexualité psychologique et politique, votre nouvelle science, c’est l’escobarderie sur tous les fronts.




          • louphi 20 avril 2013 15:28

            Résistance

            « A propos de la Corée Populaire… »

            Bel article ! Les arguments sont impeccables ! Félicitations !



            • lionel 20 avril 2013 15:35

              A propos de ce que dit 3,14 de la Corée du Sud qui craindrait pour son économie. Sans le travail de contrôle mental des Églises évangéliques étazuniennes, les Sud Coréens auraient continués leurs pressions politiques pour que ceux qui leur ont imposé une dictature impitoyable sur des décennies, dirigée par l’armée et les oligarches à la tête des Chaebols, quittent la péninsule. Le président actuel est un évangéliste.


              Ce qui menace l’économie Sud Coréenne, c’est avant tout la crise mondiale aux multiples facettes, comme tout le monde. 

              • Loatse Loatse 20 avril 2013 15:57

                S’il y a bien deux pays qui entravent le projet de gouvernance mondiale, ce sont bien la corée du nord et l’Iran...

                En ce qui concerne le Venézuela, je crains qu’il ne s’agisse que d’une question de temps pour qu’ils rentrent « dans le rang » de la mondialisation...

                Effectivement on peut se glausser du fait que le régime nord coréen se dise démocratique, mais cette démocratie à l’occidentale, modèle que nous voulons imposer aux peuples est un leurre...

                leurre que nous imposons aux récalcitrants du « libre échange » à coups de drones, de bombes, de massacres pour... leur bien évidemment...

                Le résultat est généralement pire que l’état initial dans lequel se trouvent ces peuples...

                Dans le cas de la corée, les usa ont violé le territoire aérien de la corée du nord... cette violation n’est ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre...

                Pour nous la vendre, on nous présentera des témoignages de coréen ayant fui le régime, comme on nous montre des lapidations en iran.. on jouera sur l’émotionnel.

                Et nous marcherons comme des andouilles, nous prenant pour des sauveurs de l’humanité qui n’en demande pas tant...enfin pas à ce prix...

                Comment ne pas comprendre que ces régimes pour protéger leur peuple, leur idéal de vie (qu’il soit contestable est autre chose), en viennent à se sanctuariser en développant le nucléaire militaire ?

                Pour eux, il en va de leur survie...


                • joletaxi 20 avril 2013 16:25


                  Pour eux, il en va de leur survie.

                  survie prodiguée d’ailleurs par l’aide alimentaire du méchant ogre capitaliste pour ce qui est de la Corée.
                  Dommage que l"immigration en Corée soit rendue difficile, certains ici ,enfermés dans le goulag capitaliste, matraqués, lobotomisés par l’infâme propagande de l’empire ne peuvent réaliser leur rêve de vivre une expérience du socialisme en vrai.

                  Il est à quelle heure le couvre feu dans l’hôpital ?


                  • doctorix doctorix 20 avril 2013 17:04

                    Dépêche-toi, tu vas louper la rentrée, et tu n’auras plus de soupe.


                  • cevennevive cevennevive 20 avril 2013 16:32

                    Dites, le Nounours et la Pie,


                    Si les US ont plus de 800 bases d’observations militaires de par le monde, croyez-vous que ce soit pour faire du tourisme ?

                    Il me semble que vous aimeriez modérément qu’une base militaire US surveille en permanence votre jardin ou votre maison, pointant quotidiennement ses objectifs sur vos portes et fenêtres.

                    Le fait même que ces bases existent en temps de paix ne constitue-t-il pas une certaine forme de provocation ?

                    • Pie 3,14 20 avril 2013 17:37

                      A la cevennes plus très vive,

                      Vous semblez découvrir que les USA sont la première puissance militaire mondiale. Une puissance qui s’est construite pendant la seconde guerre mondiale puis la guerre froide.

                      Ils sont loin d’être les seuls à détenir des bases hors de leurs frontières. L’ex URSS en avait au moins autant dans les pays « frères », la France en possède plusieurs ( à Djibouti par exemple), la Grande-Bretagne aussi et bien d’autres.

                      Ces bases assurent le ravitaillement, permettent des interventions et gèrent la logistique.

                      Nous sommes peut-être en temps de paix en Europe mais rien n’est pérenne dans ce domaine et vous oubliez qu’il y a en permanence une trentaine de conflit graves dans le monde. C’est une des raisons qui explique qu’il y a toujours des armées.

                      Quant à la surveillance, pas besoin de bases pour cela. Les satellites et le réseau échelon et ses avatars qui filtrent toutes les communications suffisent.

                      L’impérialisme américain est une réalité, le nier serait totalement stupide. En revanche croire qu’il explique à lui seul la réalité du monde est aussi une stupidité.

                      Le monde est multipolaire, les puissances régionales gèrent leur sphère avec ou contre les américains, avec ou contre leurs voisins. La Corée n’est pas un pauvre petit pays courageux encerclé par le militarisme agressif des USA, c’est un pays « archive », vestige de la guerre froide qui n’existe que parce que ces puissants voisins ( Chine, Japon, Taïwan, Corée du Sud, Russie) ont chacun un intérêt particulier à voir le régime tenir.

                       

                       

                       


                    • Mwana Mikombo 20 avril 2013 22:34

                      cevennevive

                      GENOCIDE DES AMÉRINDIENS

                      Je me souviens, dans un documentaire sur France 5 d’’une série consacrée aux villes américaines, avoir entendu cette horrible information qui fait froid au dos que chaque ville américaine, Amérique du Nord comme du Sud, est construite sur d’immenses fosses communes des amérindiens génocidés par les conquistadors et autres colons européens.

                      Malheureusement je n’arrive pas à retrouver ce documentaire sur internet. Il va falloir m’adresser directement à France 5.



                    • spartacus spartacus 20 avril 2013 20:55

                      Qu’est ce qui en a qui sont enfumés chez les cocos.


                      Alors la famine Coréenne avec 3 millions de morts n’aurait pas existé ?
                      Les camps de concentration et les témoignages des persécutions seraient factice ?
                      Quel formidable pays.

                      La récurrence chez ces gens, c’est leur langue de bois et leurs excuses à la con pour justifier les catastrophes communistes.

                      Les même zozos qui nous expliquaient que Staline était un saint.
                      Surement des adeptes de Boudarel qui mettent des fleurs chaque année sur sa tombe.



                      • Gauche Normale Gauche Normale 20 avril 2013 21:40

                        Alors la famine Coréenne avec 3 millions de morts n’aurait pas existé ? 

                        Alors les intempéries (très fréquentes dans cette région) n’auraient pas existé ? Elles auraient la vertu de contourner soigneusement les cultures afin de ne pas les détruire ? Le régime en a le pouvoir ?
                        Le droit au profit (insulte pour les communistes, dont je ne suis pas) a été inscrit dans la Constitution en mai 1992 ainsi que la propriété privée. Respirez, spartacus.
                        Quel formidable pays. 
                        Bah oui finalement c’est pas si mal, hein smiley Par contre la dictature est impitoyable. Un peu comme Videla et Pinochet.
                        La récurrence chez ces gens, c’est leur langue de bois et leurs excuses à la con
                        Je vois tout-à-fait.

                        Vous reprendrez bien un peu de chronologie ?

                      • Mwana Mikombo 20 avril 2013 22:34

                        cevennevive

                        GENOCIDE DES AMÉRINDIENS

                        Je me souviens, dans un documentaire sur France 5 d’’une série consacrée aux villes américaines, avoir entendu cette horrible information qui fait froid au dos que chaque ville américaine, Amérique du Nord comme du Sud, est construite sur d’immenses fosses communes des amérindiens génocidés par les conquistadors et autres colons européens.

                        Malheureusement je n’arrive pas à retrouver ce documentaire sur internet. Il va falloir m’adresser directement à France 5.



                        • SEPH 20 avril 2013 22:41

                          Les dirigeants de la RPDC ont raison, voici pourquoi  :

                          Les raisons se trouvent dans la Mémoire du peuple coréen

                          C’était le temps où les Etats-Unis détruisaient un pays pour le sauver . Ainsi LES USA ONT TUES DES MILLIONS DE CIVILS EN RASANT LES VILLES ET LES VILLAGES DE CORÉE.

                          Voici un témoignage concernant des milliers de villages anéantis

                          "Le projet nucléaire le plus terrifiant des Etats-Unis en Corée fut probablement l’opération Hudson Harbor. Cette opération semble avoir fait partie d’un projet plus vaste portant sur « l’exploitation ouverte par le département de la défense et l’exploitation clandestine par la Central Intelligence Agency, en Corée, de la possibilité d’utiliser les armes nouvelles » (un euphémisme désignant ce qu’on appelle maintenant les armes de destruction massive). (...)

                          Sans recourir aux « armes nouvelles », bien que le napalm ait été très nouveau à l’époque, l’offensive aérienne n’en a pas moins rasé la Corée du Nord et tué des millions de civils avant la fin de la guerre. Pendant trois années, les Nord-Coréens se sont trouvés face à la menace quotidienne d’être brûlés par le napalm : « On ne pouvait pas y échapper », m’a confié l’un eux en 1981. En 1952, pratiquement tout avait été complètement rasé dans le centre et le nord de la Corée. Les survivants vivaient dans des grottes. (...)

                          Au cours de la guerre, écrivit Conrad Crane, l’armée de l’air américaine « provoqua une destruction terrible dans toute la Corée du Nord. L’évaluation à l’armistice des dégâts provoqués par les bombardements révéla que sur les 22 villes principales du pays, 18 avaient été au moins à moitié anéanties. » Il ressortait d’un tableau établi par l’auteur que les grandes villes industrielles de Hamhung et de Hungnam avaient été détruites à 80 %-85 %, Sariwon à 95 %, Sinanju à 100 %, le port de Chinnamp’o à 80 % et Pyongyang à 75 %. Un journaliste britannique décrivit l’un des milliers de villages anéantis comme « un monticule étendu de cendres violettes ». Le général William Dean, qui fut capturé après la bataille de Taejon, en juillet 1950, et emmené au Nord, déclara par la suite qu’il ne restait de la plupart des villes et des villages qu’il vit que « des gravats ou des ruines couvertes de neige ». Tous les Coréens qu’il rencontra, ou presque, avaient perdu un parent dans un bombardement (17). Winston Churchill, vers la fin de la guerre, s’émut et déclara à Washington que, lorsque le napalm fut inventé à la fin de la seconde guerre mondiale, personne n’imaginait qu’on en « aspergerait » toute une population civile (18).

                          Telle fut la « guerre limitée » livrée en Corée. En guise d’épitaphe à cette entreprise aérienne effrénée, citons le point de vue de son architecte, le général Curtis LeMay, qui déclara après le début de la guerre : « Nous avons en quelque sorte glissé un mot sous la porte du Pentagone disant : “Laissez-nous aller là-bas (...) incendier cinq des plus grandes villes de Corée du Nord – elles ne sont pas très grandes – ça devrait régler les choses.” Eh bien, on nous a répondu par des cris – “Vous allez tuer de nombreux civils”, et “c’est trop horrible”. Pourtant, en trois ans (...), nous avons incendié toutes (sic) les villes en Corée du Nord de même qu’en Corée du Sud (...). Sur trois ans, on arrive à le faire passer, mais tuer d’un coup quelques personnes pour régler le problème, beaucoup ne peuvent pas l’encaisser (19). »

                          La Corée du Nord tenterait, sans raison, de s’équiper en armes de destruction massive, tandis que l’opposition de Washington à cette stratégie relèverait de l’innocence originelle. Pourtant, depuis les années 1940, les Etats-Unis ont eux-mêmes utilisé ou menacé d’utiliser ces armes en Asie du Nord-Est. Ils sont la seule puissance à avoir eu recours à la bombe atomique, et leur dissuasion repose sur la menace de les employer de nouveau en Corée."

                          Bruce Cumings

                          Directeur du département d’histoire à l’université de Chicago. Auteur de The Korean War : A History, Random House, New York, 2010. ( cf : http://www.monde-diplomatique.fr/20... ; )


                          • Hervé Hum Hervé Hum 20 avril 2013 23:27

                            Voilà, tout est dit ici.

                            Reste à attendre l’humanisme de Marvinbear et spartagus nous expliquer que l’armée US fit tout cela dans un geste de bonté, de souci de défense de la démocratie et du monde libre.


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 avril 2013 01:16

                            Reste à attendre l’humanisme de Marvinbear et spartagus nous expliquer que l’armée US fit tout cela dans un geste de bonté, de souci de défense de la démocratie et du monde libre.


                            La guerre n’a que faire de la bonté, et les obus ne différencient pas le civil du combattant.

                            Vous blâmez les destructions subies par le Nord de la Corée, mais vous ne dites pas un mot des destructions subies par le Sud de la péninsule quand le Nord a attaqué, rasé Séoul et poussé jusqu’à Pusan avant d’être rejeté vers la frontière chinoise une fois l’ ONU intervenue.

                            Quand à Churchill, je le trouve bien hypocrite à blâmer l’usage du napalm sur les civils.

                            C’est lui et son gouvernement qui a approuvé le bombardement des zones civiles près des usines allemandes quand ses officiers lui ont fait remarqué qu’une usine pouvait se reconstruire rapidement, alors qu’il fallait des années pour former un ingénieur.

                            Ce sont les généraux qu’il faut abattre. Pas les hommes de troupe.

                          • Hervé Hum Hervé Hum 21 avril 2013 10:20
                            Vous avez raison sur les destructions infligés d’un coté comme de l’autre. Mais là n’est pas la question.

                            Vous écrivez :

                            « La guerre n’a que faire de la bonté, et les obus ne différencient pas le civil du combattant. »

                            et surtout


                            « Ce sont les généraux qu’il faut abattre. Pas les hommes de troupe. »

                            Mmarvinbear, heureux de vous l’entendre dire !

                            Donc, quid de savoir qui détient la palme de l’horreur est une question accessoire de diversion. La palme revient à tout homme ou gouvernement imbu de pouvoir et de richesse. La différence réside dans sa capacité de nuisance et de destruction, non de son idéologie affichée qui elle, est toujours pleine de bonté !

                            Conclusion, ce ne sont plus les idéologies qu’il faut combattre, mais bien ces généraux, entraînant les troupes au nom d’une humanité qu’ils haïssent pour ses valeurs morales, qu’ils considèrent comme de la faiblesse et dont le seul but est de se nourrir de leur chair.


                          • Deneb Deneb 20 avril 2013 23:29

                            Et Maugis, pourquoi il n’est pas la pour soutenir le vénérable camarade Kim ? Il n’est pas malade, j’espère...

                            Il doit être trop occupé à spammer....

                            • ecolittoral ecolittoral 22 avril 2013 20:54

                              Vu les dégâts causés en Afghanistan et en Irak pour instaurer la pagaille, ainsi que les exploits en Somalie et dans l’ex Yougoslavie. Pensez vous que les Américains sont les rois du monde ?

                              Il y aurait de l’amour entre la Chine, le Japon, Taïwan, la Corée du sud ?
                              L’ouest du pacifique est une poudrière...avec ou sans les Américains.
                              Si ces derniers veulent faire les malins, je leur conseille d’envahir l’île Maurice.

                              Plus gros et surtout infiniment plus dangereux comme la Corée du nord entourée des « dragons », ils n’en ont plus les moyens et cela risquerait de précipiter leur fin.
                              Quand à Kim, il a déjà prévu les zones franches dans le nord de son pays.
                              Pour accueillir les banques et entreprises grâce à une main d’oeuvre quasi gratuite.
                              Chinois, européens...américains y sont les bienvenus.
                              Oui, oui ! J’ai bien écris américains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès