• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A propos du retrait de Trump de l’accord de Paris sur le (...)

A propos du retrait de Trump de l’accord de Paris sur le climat

Prenant à contrepied les naïfs défenseurs du « capitalisme vert », le président des Etats-Unis annonce que son pays se retire de l’accord de Paris (dit « Cop 21 ») sur le réchauffement climatique. Quoi qu’on pense des insuffisances et des motivations véritables de l’accord en question (le PRCF s’est exprimé en temps voulu sur ce sujet), ce retrait irresponsable de D. Trump porte un coup grave à la lutte contre le réchauffement de la planète d’origine anthropique, et à travers elle, aux conditions de survie et de développement de toute l’humanité, voire du vivant sur Terre. En effet, quand on rapporte l’émission de gaz à effets de serre au nombre d’habitants, les USA sont de très loin le premier pollueur de la planète (18 tonnes de CO² par an et par habitant contre 7 pour la Chine), sans parler du mode de vie ultra-prédateur et gaspilleur dont le pays phare du système capitaliste est le principal promoteur mondial à travers son écrasant dispositif d’hégémonie militaire, financier, linguistique et « culturelle ».

Le retrait annoncé des Etats-Unis d’Amérique appelle plusieurs remarques :

  • Qu’on cesse de nous amuser avec la « grande démocratie américaine » et ses « contre-pouvoirs » (sic). Chacun constate qu’aux Etats-Unis, un milliardaire obscurantiste poussé par quelques groupes de pression militaro-industriels et financiers, a toute latitude, sans même un débat au Congrès, pour annuler un accord de portée mondiale.
  • Plus que jamais éclate le caractère EXTERMINISTE du système capitaliste : l’éco-communiste Marx disait déjà dans Le Capital que « le capitalisme n’engendre la richesse qu’en épuisant ses deux sources, la Terre et le travailleur ». A l’époque de l’impérialisme et de la crise chronique du mode de production capitaliste, il est de plus en plus évident que l’humanité devra choisir entre « l’effroi sans fin » et la « fin pleine d’effroi » que lui promet ce mode de production – donc de consommation – incompatible à moyenne, voire à brève échéance, avec la dignité de l’homme, voire avec sa simple survie. Il n’y a pas une once d’exagération dans la formule de Fidel Castro qui inspire le PRCF et qui devrait inspirer tous les vrais progressistes : « la patrie ou la mort, le socialisme ou mourir ! » : si l’humanité ne retrouve pas au 21ème siècle le chemin du socialisme qu’avaient ouvert la Commune de Paris, puis la Révolution d’Octobre, l’avenir humain est très gravement compromis, non seulement sur les plans militaire et socio-économique, mais sur le plan environnemental.
  • La décision de Trump montre que les contradictions inter-impérialistes s’aggravent comme l’attestent ces derniers jours la polémique entre Trump et Merkel, aussitôt appuyée par Macron. Le PRCF a éclairé les raisons profondes de cette aggravation qui, sur fond de crise généralisée du système capitaliste et de crise aigue de l’UE, procède du choc entre le dollar et la zone euro (cf le rapport de G. Gastaud devant le CC du PRCF de mars 2017 sur les questions internationales, récemment publié par www.initiative-communiste.fr ). Pour autant, il est exclu de se saisir de cet affrontement larvé entre impérialistes rivaux pour soutenir l’impérialisme européen ; car d’une part, la « défense européenne » projetée par Merkel/Macron dans le cadre du « saut fédéral européen » en cours signifierait de nouvelles charges accablantes pour les travailleurs du sous-continent européen, elles ne rompraient pas pour autant avec l’hégémonisme US vu qu’elles s’inscriraient dans le cadre de la marche à la guerre antirusse préparée par l’OTAN et elles mettraient un point final à l’idée même d’une défense nationale de notre pays, ce qui rendrait impossible l’émergence d’une France Franchement Insoumise à l’UE atlantique ; au demeurant, l’aiguisement des contradictions inter-impérialistes révélé par les tensions croissantes entre Trump et Merkel peut à tout moment prendre la forme de guerres d’agression potentiellement mondiales contre les BRICS, notamment contre la Russie et la Chine, à travers des « guerres de grande ampleur » (dixit Trump) contre Pyongyang, de frappes occidentales contre l’allié syrien de Moscou ou contre l’Iran, sans parler du constant soutien apporté par l’UE/OTAN au régime pronazi de Kiev contre « l’ennemi » russe commun. Aucun soutien non plus à Macron, dont la « Task Force » (sic) se dit prête à des frappes françaises unilatérales contre la Syrie souveraine et qui, derrière la façade de l’accueil versaillais fait à Poutine, accuse cyniquement la Russie d’avoir envahi l’Ukraine* ; aucun soutien aux sommations, à la fois formulées par Trump et par Obama et à la fois acceptées par MErkel et par Macron, de porter à 2% du PIB les dépenses françaises et européennes d’armement. Sans cesser une seconde de considérer l’impérialisme US comme un prédateur redoutable, il est grand temps pour tous les vrais communistes et pour toute la gauche populaire, pacifique et patriote au vrai sens du mot, de rompre avec le mythe social-impérialiste de « l’Europe pacifique, démocratique et sociale » et d’appeler à rompre à 100% non seulement avec l’OTAN, mais avec l’UE qui est son « partenaire stratégique ».
  • Moins que jamais on ne peut dissocier la défense de l’environnement de la défense de la paix mondiale, du progrès social, de la souveraineté des peuples et de leur coopération à égalité, de la reconquête des libertés démocratiques transformées en mascarade par les Etats capitalistes de plus en plus prédateurs, militarisés et policiers.

Les Macron, Obama, Merkel et Cie vont sans doute tenter de rallier derrière eux tous les amis de l’environnement. Mais ce n’est pas AVEC les capitalistes, AVEC les capitalistes, AVEC les eurocrates, que l’on peut et que l’on doit défendre l’environnement, c’est CONTRE eux.

Plus que jamais, le PRCF appelle les militants franchement communistes, les syndicalistes de lutte, les amis de la paix, les patriotes républicains, les véritables écologistes, à construire dans les luttes le Front antifasciste, patriotique, populaire, pacifique et écologique (FrAPPPE). Plus que jamais j’aime la paix et l’environnement, JE COMBATS LE CAPITALISME et l’IMPERIALISME PREDATEURS, je lutte pour les quatre sorties : de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme ! 

 

*Rappelons que ce sont les Républiques russophones du Donbass qui sont assiégées par le régime maccarthyste et pronazi de Kiev alors que la Crimée a librement voté son rattachement à la Russie.

http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/cop21-a-propos-retrait-de-trump-de-laccord-de-paris-climat-prcf-1er-juin-2017/


Note : est annoncée une allocution de Macron en anglais pour s’adresser au monde. Une fois de plus, le président porté par les médias de la finance bafoue la langue française et son statut de langue de l’ONU et de la Francophonie internationale. Ce n’est pas secondaire car, comme le dit le grand ethnologue Philippe Descola, la diversité linguistique et culturelle n’importe pas moins à l’avenir des humains et des non-humains que la biodiversité. On ne peut combattre le totalitarisme planétaire du capital financier et l’exterminisme impérialiste sans combattre aussi ce tout-anglais planétaire que l’ex-patron du MEDEF E.-E. Seillières appelle cyniquement « la langue des affaires et de l’entreprise ».


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 3 juin 15:16

    Ce n’est pas « incarner le progrès », que d’être aussi crédule que toi envers la propagande carbocentrique, propagandée par la presse aux ordres.

    Il n’y a pas plus de RCA dans le monde réel, que de beurre au cul d’un hétérosexuel.


    • hunter hunter 3 juin 15:38

      Et quand bien même il y aurait réchauffement, de toute façon même en arrêtant demain, toutes les bagnoles, les usines, les camions et les avions, le processus est lancé !

      La cop 21 de Paris est une vaste fumisterie seulement destinée à glorifier Hollande et ses vieux briscards sur le retour, dont Fabius, le parkinsonien !

      En plus, aucune contrainte, donc de la flûte !

      De la foutaise !

      C’est démontré là : https://www.youtube.com/watch?v=pTemrmX1Eqs

      Rapide, mais je vous encourage à visionner des conférences plus longues de ce monsieur, très pédagogue, très scientifique ! vous allez réviser un peu les maths pour certains ( intégrales, exponentielles, etc....) et la physique (surtout les lois de la thermodynamique), donc même dans l’hypothèse de la véracité d’un éventuel réchauffement (on s’autorise à penser dans les milieux autorisés comme disait Coluche), c’est déjà trop tard !

      Il est temps de réviser les notions de finitude en matière d’énergie fossile, et de ressources naturelles à transformer. Jancovici excelle là dessus aussi !

      Bon visionnage, et seuls les politicards, les économistes et les journalistes à la botte, croient en des lendemains qui chantent....ah j’oubliais quand même les millions de mougeons qui se sont mis en marche.....

      Adishatz, et préparez-vous, au moins mentalement !

      H/


      • Layly Victor Layly Victor 3 juin 20:30

        La réalité, c’est que les « communistes » ont complètement abandonné, trahi, bafoué la classe ouvrière, pour quelques strapontins parlementaires dans le sillage des bobos-écolos.

        Honte à vous ! Votre trahison restera dans l’histoire.

        Le réchauffement climatique d’origine anthropique est un dogme asséné nuit et jour, depuis des décennies, par la presse aux ordres.
        Aux ordres de qui ? De la finance internationale d’une part, et du Reich bruxello-allemand d’autre part.

        Ce dogme ne repose sur rien. Les soit-disant modèles climatiques du GIEC sont complètement bidon. Bien sûr, ils sont soutenus par les milieux « scientifiques » car seuls les organismes qui travaillent dans le sens des thèses du GIEC reçoivent des subventions.
        La terre a subi dans son histoire des milliers de cycles climatiques naturels. Personne ne sait si le cycle actuel est naturel ou s’il est lié aux activités de l’homme.
        Par exemple, la déforestation massive qui est un drame pour les humains et pour le monde animal, et dont personne ne parle.

        En revanche, l’éolien et le photovoltaïque, l’économie verte en général, sont la nouvelle bulle financière pour les gangsters internationaux. L’Allemagne, qui a subrepticement augmenté sa production de CO2 et de particules fines à cause de son abandon idéologique du nucléaire, veut dégommer le nucléaire français, pour que la France ne puisse pas tirer parti de cette richesse, et elle se sert de ses agents bobos-écolos.
        Vous, communistes, avez été à l’origine du nucléaire français qui a été lancé par le CNR à la libération. Dans votre quête éperdue de vous accrocher aux bobos-gauchos, vous vous trahissez vous mêmes et vous mettez un coup de poignard dans le dos du peuple français.
        Honte à vous !

        Après ça, vous pouvez toujours faire semblant de taper sur Trump. Vos amis écolos se moquent complètement des ravages que le capitalisme libéral inflige à la terre : le capitalisme libéral, ils en sont les agents.

        • Layly Victor Layly Victor 3 juin 20:39

          @Layly Victor

          Vous refusez de comprendre que toute la « gauche » est pro-européenne (dans le sens de Bruxelles, pas de la paix), pro-OTAN, pro-Guerre (anti-Russe), écolo, pas du tout pour la terre, mais pour le business politique, pro capitalisme libéral.
          La grosse blague des arnaqueurs genre Mélenchon, et que les croyants prennent pour une vérité, c’est qu’on va transformer l’Europe de l’intérieur.

          Ce qui voue tue, vous les communistes, c’est que vous êtes prêts à aduler n’importe quel maquereau, du moment qu’il se dit « de gauche ».

        • JC_Lavau JC_Lavau 4 juin 08:32

          @Layly Victor. Tu as manqué un des acteurs de la trahison petite bourgeoise du PCF : les militantes du misandrisme victimaire, elles-mêmes poussées par la C..I.A., Rockefeller, Soros...
          L’Huma n’a trouvé que du bien à dire de Gudrun Schyman, alors dirigeante du parti Venstre (à gauche). Gudrun Schyman a déposé en octobre 2004 au Riksdag un projet de loi pour un impôt spécifique sur le délit de masculinité. Et sur quoi s’appuyait-elle pour prétendre que la violence conjugale était le fait des mâles ? Sur l’Amnesty International à György Soros.

          http://info.deonto-famille.org/index.php?topic=26.0

          Ayant réchappé à deux tentatives d’assassinat par sabotages de freins, je suis moins convaincu que la violence conjugale soit le fait des mâles. Je suis moins séduit par les matraquages publicitaires perpétrés par la presse aux ordres.


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 juin 22:09
          «  » Chacun constate qu’aux Etats-Unis, un milliardaire obscurantiste poussé par quelques groupes de pression militaro-industriels et financiers, a toute latitude, sans même un débat au Congrès, pour annuler un accord de portée mondiale."

          Cela s’appelle du poison ! Jamais je ne laisserais la désinformation française faire son oeuvre !




          • HELIOS HELIOS 4 juin 00:42

            .... le réchauffement climatique, repris en cœur par tous les politiques du monde a un bon petit relent de manipulation.


            Parler de climato-sceptique est un abus, bien orienté, car les mots ont un sens.

            Il y a quasiment personne qui nie le réchauffement climatique, mais une majorité NIE l’origine anthropique (humaine) et surtout sa cause : le CO2

            On comprend bien que le CO2 soit accusé, c’est effectivement le seul résultat d’une activité humaine liée directement a la vie et a l’énergie nécessaire a cette vie.
            On comprend bien aussi que les écologistes, personnes parfaitement masochistes qui n’ont de soucis qu’une auto-flagellation dogmatique, visant a se faire souffrir.... et au passage, faire souffrir les autres

            Alors, Trump, n’est qu’un guignol en apparence, mais il sait bien, lui, qui est a la tête de nombreuses entreprises dont multinationales que certains industriels tels qu’Exxon ont besoin d’une reglemenation contraignante pour developper leur business face a une diminution significative du petrole.

            Et qui fait les frais de cette manipulation ? devinez un peu...

            Alors Trump, rejette les accords de Paris, parce que ceux-ci font la part belle a la reduction du CO2, qui n’a rien a voir avec rien, si ce n’est la vie. Trump reactive l’usage des energies fossiles mais va continuer a limiter les diverses contamination qui sont considerablement plus dangereuses...

            Enfin, Trump ne veut pas payer pour les pays dit « pauvre » auxquels il faudrait faire des cadeau irresponsable. Ces pays, qui laissent partir leur population, souvent les personnes lesplus qualifiés, attendent qu’on les paye ? vous ne trouvez pas cela anormal, alors qu’ils devraient commencer par se développer harmonieusement, avec notre aide certe, mais gratuite ???

            • troletbuse troletbuse 4 juin 01:00

              Le réchauffement climatique = piège à gogos.  smiley


              • zygzornifle zygzornifle 4 juin 13:08

                quelle belle pagaille que cette COP 21 ou les 21 copains comme cochons souillent la planète comme des épandages de lisier de truies , ils utilisent l’écologie pour ratisser les gogos alors qu’eux se comportent comme des gorets , un foutage de gueule a la dimension planétaire voila ce qu’est cette COP 21 , quand on voit toute cette brochette de parasite rutilants et grassement payés venir nous gonfler alors que dans leurs pays respectif le chômage et la misère fait des ravages .....


                Quand on est au RSA ou sous le seuil de pauvreté on s’en bat les couilles des problèmes de la planète on a suffisamment avec les siens ....

                • jipebe29 jipebe29 5 juin 18:48

                  Tous ceux qui nous ont roulé dans la farine avec la pseudo-science du GIEC (celle du résumé pour les décideurs) et qui veulent nous faire croire que les EnR intermittentes sont LA solution miracle pour produire de l’énergie électrique compétitive, vertueuse en termes de bilan carbone, s’offusquent, dans un bel ensemble, que Trump ose les déjuger, alors que l’on sait que le bilan carbone des EnR intermittentes est particulièrement mauvais, car il faut en soutien permanent des centrales thermiques pour équilibrer le réseau de transport. Leurs réactions indignées, c’était le bal des hypocrites

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès