Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > A puissance exceptionnelle, responsabilités exceptionnelles

A puissance exceptionnelle, responsabilités exceptionnelles

« Il y a d’autres forces permanentes beaucoup plus nobles, celles qui exaltent l’Homme
jusqu’à la pleine conscience de lui-même, celles qui veulent le servir dans son universalité ».

Arthur Conte

Barack Obama a prêteré le serment constitutionnel l’instituant officiellement Président des Etats-Unis d’Amérique.
A ce titre, il présidera aux destinées de son pays, cela va de soi, mais aussi et dans d’énormes proportions, à celles du monde. Et s’il est vrai que l’élection d’un nouveau président américain a toujours suscité un événement mondial, il est d’autant plus vrai que celle de M. Obama intervient dans une conjoncture et un moment exceptionnels.

En effet, le nouveau locataire de la Maison Blanche entreprend son mandat au crépuscule d’une décennie catastrophique et, de ce fait, il aura d’emblée, en tant que président du pays le plus puissant du monde, à mesurer l’impact psychologique que le transfert du pouvoir ne manquera pas d’avoir. Car, sans décrire le moindre tournant dans l’immédiat, un tel transfert constitue néanmoins une échéance virtuelle ô combien symbolique pour une démocratie dans son inexorable continuité dans son comportement et ses engagements vis-à-vis d’elle-même.

Pour ce faire, M. Obama se devrait d’interpeller l’Histoire, celle de la décennie qui tire à sa fin, qui dira avec l’honnêteté candide et la sévère impartialité qui la caractérisent que l’Humanité peut légitimement se prévaloir d’évidentes raisons de se féliciter. Mais que l’Humanité doit aussi et surtout s’avouer de sérieux motifs d’adopter le plus bas des profils. Décennie de toutes les folies, douces et amères, la première du 21ème siècle aura été abondamment jalonnée de nouveaux merveilleux progrès scientifiques, technologiques et autres, comme des pires fléaux, dont des attaques de grande envergure contre des populations civiles, deux grandes guerres, une constellation de conflits locaux et une crise économique mondiale.

Non point que les Américains eussent été seuls bienfaiteurs de l’Humanité ou uniques responsables des malheurs de celle-ci, une décennie durant. Seulement, les voilà qui entament la nouvelle en fortissime maître à bord de la planète, en l’absence de toute rivalité ou de contrepoids.

Et, l’Histoire, toujours là, à la portée de mémoire pour aider M. Obama dans la tentative qu’il serait bien inspiré de faire, de réadapter la politique extérieure américaine, en fonction précisément de sa nouvelle situation de leader mondial incontesté. Elle lui rappellera la tradition qui veut que, de tous temps, une puissance exceptionnelle a eu à assumer des responsabilités exceptionnelles.

Ainsi, Barack Obama aura à tempérer le pragmatisme d’Etat américain, souvent poussé à l’excès par certains de ses prédécesseurs, au détriment de valeurs que l’on croyait religieusement observées par le peuple américain. Le pragmatisme n’est-il pas la négation de toute vérité absolue ?

Cette tâche est d’autant plus urgente et nécessaire que M. Obama aura à adopter une position aussi équitable que neutre à l’égard des problèmes du moment, notamment palestinien et irakien, dans le respect du droit. Le droit que le Président Wilson qualifiait si justement de « plus précieux que la paix ».

Ce ne sera qu’à partir d’une telle position et de toutes autres prises de position dans la stricte observance de la légalité internationale, sans considération aucune pour quelque pression d’où qu’elle vienne, que l’Organisation des Nations Unies pourrait prétendre à un regain de crédibilité, en matière de maintien de la paix et qu’elle pourrait faire plus qu’exprimer inquiétude et préoccupations.

En conclusion, M. Obama ne serait pas sans savoir qu’un peu plus d’un siècle auparavant, en 1901, le républicain Théodore Roosvelt, surnommé « briseur de trusts » était élu Président des Etats-Unis. Comme celui-ci, M. Obama aura en face de lui le plus puissant des trusts, le lobby sioniste en l’occurrence que nul ne lui demandera de briser. Ce sera un vaste programme, comme disait le Général de Gaulle. Mais tout simplement de ne point lui céder.

Ce n’est qu’ainsi que M. Obama pourra figurer sur la liste très réduite des grands présidents des Etats-Unis et, peut-être, comme Théodore Roosvelt, obtiendra le prix Nobel de la paix. Un vrai Nobel pour une vraie paix : juste, durable et universelle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • ddacoudre ddacoudre 21 janvier 2009 19:30

    bonjour bassam

    bel article,à quatre notes prêt, le droit est versatile des intérêts humains, la vérité absolu est un mtythe meurtrié, l’humanisme de Wilson fut source de conflits parce qu’il croyait faire le bonheur des peuple dont il découpait les contours à sa convenance, et Obama n’est pas un dieu aussi vaut-il mieux que les hommes prennent confiance en la sagesse dont ils sont aussi porteur, pour regarder l’autre pour ce qu’il est, son semblable. mais je conviens que peu y arrive c’est en cela qu’ils transfèrent leur espérence en la recherche d’un être qu’ils jugent supérieur.

    ceci n’enlève rien à la clarté que tu as bien explicité de la réalité du rôle qu’attend Obama .

    cordialement.


    • fhefhe fhefhe 26 janvier 2009 05:58

      Les LoBotoVisions, du Monde entier , ont célébré l’Investiture d’Obama...
      La "MédiaCratie" a les moyens de créer des "Dieux" auprés des millards d’adeptes de la Religion Cathodique... !!!
      Pendant 2 000 Milles ans qu’en est-il ressorti de la lecture du Livre qui a "enfanté" de 3 Livres... ?
      En débattre sera trop long....
      Les Etats-Unis sont "considérés" comme étant les "Plus" puissants du Monde....
      Doit-on considérer Sa Puissance comme étant la Force de son Armée ?
      Qu’en est-il de Sa Puissance Economique ?
      Le rêve de Martin Luther King est "réalisé" mais la lecture du Livre est inachevée... !!!
      Pourquoi ?
      Parceque des Milliards d’humains ne sont pas issus de la culture des 3 livres...et qu’ils sont en train de renverser les Puissances Economiques...
      Le Japon est devenu le Premier constructeur automobile...(Toyota...)
      La Chine est devenu "l’usine du Monde"...
      L’Inde forment chaque année plus de 300 000 ingénieurs en informatique , et est devenue le leader des SSII...
      La Corée du Sud est Leader sans concurrent de la construction des super Tankers qui transportent des Millions de Tonnes sur tous les continents de la planéte
      ....
      (Cette liste sur la Puissance des pays non issus des 3 Livres n’est pas exhaustive ...)

      Les séismes "Financiers" et "Economiques" qui ont secoué et secouent toujours les Etas Unis ont été prépondérant dans la victoire d’Obama qui n’est qu’un Homme Politique avec Ses Qualités et ses Défauts issus du Livre.

      Le soleil se lève toujours...à l’Est et se couche toujours à l’Ouest !!!

      Si OBAMA arrive à unir sans Heurt les différentes Cultures de la Planéte , il sera , effectivement, Exceptionnel !!!!

      La Finance est un outil de la logistique Economique....
      Mais la Foi est une Arme de destruction massive...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès