Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > À Washington, on s’indigne aussi

À Washington, on s’indigne aussi

Après New-York, c’est au tour de Washington de se voir “occupée” par ses citoyens lassés du pouvoir des grandes entreprises. Dans la capitale fédérale, “Occupy DC” a lancé les hostilités en squattant McPherson Square et défilant deux fois par jour depuis début octobre.

« Nous représentons 99% de la population, ensemble nous pouvons reprendre le pouvoir au 1% qui contrôle le pays. Nous voulons séparer l’argent de la politique et améliorer les infrastructures du pays, la santé, l’éducation, l’environnement et l’économie », expliquent les “99%” sur leur site internet.

Non loin de là, sur Freedom Plaza, une autre occupation a débuté quelques jours plus tard et pour une durée tout aussi indéterminée. Le but est le même ou presque, « stopper la machine », mettre un terme au pouvoir des grandes entreprises. : « Nous voulons que les ressources de l’Amérique soient utilisées pour répondre aux besoins humains et à la protection de l’environnement au lieu d’être gaspillées dans la guerre et l’exploitation. »

Rencontres avec quelques “indignés”

Étudiante en sciences politiques à Howard University, la plus importante fac “noire” de Washington, Lydia Casmier a inscrit « Where’s my bailout ? » sur sa pancarte, une allusion au renflouement des banques intervenu après la crise des subprimes. « J’ai à peine commencé l’université et j’ai déjà plein de dettes,explique-t-elle, et ça ne suffit même pas à payer tous les frais de scolarité puisque j’ai aussi deux jobs à côté. L’éducation devrait être un droit et non un privilège. Mais le gouvernement préfère financer des guerres plutôt que l’éducation. C’est encore plus dur pour les minorités parce qu’on vient des écoles publiques laissées à l’abandon. »

 

« C’est très important d’être là, chaque personne compte, et quand les gens verront les autres se mobiliser, le mouvement pourra peut-être prendre de l’ampleur. » Ancien du Viêt-Nam aujourd’hui employé à l’US Postal, Thomas Smith est aussi membre du parti vert local : « Un proverbe africain dit “ne critique pas le tigre sauf si tu as arrêté de manger de la viande”, les gens préfèrent voir le bon côté du capitalisme, espérant gagner beaucoup d’argent. Mais la crise actuelle, c’est le capitalisme, les gens doivent réaliser ce que le capitalisme entraîne : la concentration de l’argent entre les mains de quelques-uns. »

 

Psychothérapeute tout juste retraitée, Mary Shesgreen est venue de l’Illinois pour manifester. « Les plus riches ont de plus en plus de pouvoir et en plus ils suppriment peu à peu ce qu’il reste de notre système de protection sociale. On ne peut pas compter sur les politiques. Les républicains sont des affreux et les démocrates ne se battent pas, ils ont accepté trop d’argent des entreprises et ce sont eux qui ont renfloué les banques. Il faut changer notre façon de faire de la politique, il faut que les gens ne se contentent pas de voter et descendent dans la rue pour se faire entendre. »

 

À la tête d’une petite entreprise de nettoyage en Virginie Occidentale, Alan Risinger est venu en famille pour protester contre «  le pouvoir de l’argent  ». « Ce sont les multinationales qui financent nos partis politiques. Il y a trop de liens entre politiques et entreprises, affirme-t-il. Aussi longtemps que l’influence des lobbys durera, rien ne changera. J’ai cru au changement proposé par Obama, mais il a finalement gardé autour de lui les mêmes personnes qu’il aurait dû virer. Nous avons besoin d’une démocratie plus directe. »

 

 

« J’enseigne dans un quartier très pauvre de Chicago où les enfants voient dans l’armée le seul moyen de trouver du travail. Les militaires viennent jusque dans mon école pour recruter, ils y ont même un bureau, explique Margeaux Temeltas, une pancarte «  Mes élèves ne sont pas vos soldats » à la main. J’ai cru au changement avec Obama, qu’il allait arrêter ces guerres que nous faisons en fait pour l’argent. Mais le pouvoir des entreprises est tel que voter c’est juste choisir le moindre mal. Les politiques devraient porter un uniforme aux couleurs des entreprises qui leur donnent de l’argent. »

À suivre sur FromAmerica.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • robin 10 octobre 2011 11:12

    Quand ils vont voir les policiers venir brutaliser des indignés pacifiques avec les grands moyens espérons que les moutons du monde entier daigneront sortir enfin de leur abrutissement et commencer à comprendre enfin l’étendue de l’escroquerie qui les maintient en esclavage depuis tant de décennies.


    • luluberlu luluberlu 10 octobre 2011 13:55

      Décennies t un peu juste, milènaires oui, et au moins trois.......alors à tout à l’heure.


    • miha 10 octobre 2011 11:18

      Vive la réelle démocratie !


      • Robert GIL ROBERT GIL 10 octobre 2011 11:34

        voici une des raisons pour laquelle l’Amerique en est arrivée là :

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


        • Gabriel Gabriel 10 octobre 2011 11:52

          Le jour où les forces de l’ordre comprendront qu’elles sont dans le même bateau, qu’elles font partie de cette population d’indignés, que dans les rangs des manifestants il y a leurs pères, leurs enfants, leurs familles alors, elles retourneront leurs matraques vers ces financiers bandits donneurs d’ordres et enfin, la démocratie pour revoir le jour. La police est là pour protéger la population et non pour servir une caste de privilégiés qui affame la nation. A tous les policiers, quant des dirigeants assassinent la liberté sous vos yeux, votre devoir est, non seulement de désobéir à ces dirigeant mais de plus, les combattre.


          • Jean 10 octobre 2011 12:06

            Ca c’ est... en principe...


          • Kalki Kalki 10 octobre 2011 12:19

            Votez PIRATE

            Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

            Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

            Votez pirates :

            9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu les illusions : retour d’un meilleur niveau de vie CONCRET !

            Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

            50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

            Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

            Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

            Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!


          • Chris83 10 octobre 2011 12:06

            Ce qu’on peut lire dans cet article mis en ligne aujourd’hui (Merci Infoguérilla), à propos du mouvement « Occupy Wall Street » :

            OCCUPY WALL STREET est affilié à l’ORGANISATION REVOLUTIONNAIRE PROFESSIONNELLE « OTPOR »... CIA...

            1°) En prendre connaissance pour se faire une idée, son idée...

            2°) Pour se faire cette idée, appliquer impérativement : « Pensez par vous-même. Si vous ne le faites pas d’autres le feront pour vous. »

            3°) Pour penser par moi-même etc... je prends connaissance d’un maximum d’articles, d’enquêtes émanant des médias conventionnels, des journaux citoyens, des blogs « contestataires » ou « pro-révolutionnaires » etc...et j’en passe, et je constate que :

            4°) Effarée, je bug !

            Qui manipule qui ? Qui croire ? Comment détecter le vrai du faux dans ce maquis « d’infos » ? (ces questions, me direz-vous, peuvent s’appliquer à multitude de domaines...)

            J’ai deux solutions : je m’achète un cerveau pour avoir une nouvelle grille de lecture ou je renonce et j’attends...

            Suis-je seule à penser comme ça... ?


            • Jean 10 octobre 2011 12:18

              Habituellement la CIA s’ attaque à un pays ou deux à la fois, or ce mouvement est vaste.

              Et la CIA protège plutôt les riches, comme notre police.


            • babadjinew babadjinew 10 octobre 2011 13:00

              Bref l’apothéose de la masturbation intellectuelle histoire de pouvoir en parler sans y prendre part. Bien connu que ce principe depuis quelques temps......


              On s’en fou qui cherche à manipuler l’autre, ce qui est en train de bouillonner un peu partout sur la planète n’est pas récupérable si les personnes qui y participent savent ce qu’elles sont prête à perdre. 

              Sous cet angle, tristement et malheureusement pour les plus jeunes RIEN ! 

              Quant aux autres ils commencent aussi à comprendre que tout leur sera repris. Une recapitalisation des banques fera bien son office pour que ce mouvement grandisse et grandisse.

              To mutch is to mutch ! Seul les naïfs et donc les très vieux ou les très lobotomisé imaginerons comme depuis 40ans que déposer un bulletin dans les urnes changera qqchose !

              Le ras le bol s’organise, mais soyons conscient d’une chose, le chemin sera très long et vraiment difficile. Ils ne lâcherons rien, hormis leurs hommes en armes et si trop d’ampleur cela prend à balles réelles ils tireront. 

              C’est pas une petite manif du samedi matin qui en place se met, c’est une lutte sans merci contre l’ignominie et les ténèbres qui ce monde ont envahit. 

              L’espoir en est le moteur, mais de profondes peines et douleurs en seront malheureusement le prix. 

            • diogene 11 octobre 2011 02:52

              @ Chris83

              Il y a, pour l’instant, des mouvements un peu partout. Ces mouvements restent manipulables car ils ne sont pas encore un vrai mouvement de fond.

              En 1789 les parisiennes n’ont pas marché sur versailles avec l’idée de renverser la royauté, elles l’ont fait par cette colère que seule la faim peut provoquer. « Du pain, du pain » voilà leur slogan.

              Pour l’instant j’observe ces manifs en sachant que ce ne sera pas cela qui changera quoique ce soit. Ca fait du bien à voir, mais c’est inefficace, il y manque les tripes et la colère qui vient d’un ventre vide.
              Occupy WS c’est avant tout le rejet d’un système qui, après leur avoir fait goûter à l’abondance, leur retire une bonne part de cette abondance. C’est la colère de celui qui, habitué à avoir son assiette trop pleine, s’aperçoit que de plus en plus elle se vide. Ce n’est pas le système qui les abreuvait qu’ils rejettent, c’est la pénurie de cette manne. Désormais, pour un nombre croissant de zuniens, c’est la fin du rêve américain. Et c’est cela qui les force à sortir du bois.

              Cependant les idées circulent... et des thèmes impossibles à exprimer il y a encore 2 ou 3 ans sont désormais hurlés dans les rues et cela fait le lit de la vraie révolte qui viendra, de l’insurrection qui se lèvera lorsque les ventres seront vides.

              Il est toujours dangereux de provoquer la misère, mais ô combien plus dangereux est la réaction lorsque cette misère atteint des masses populaires qui ont goûté à l’opulence...

              Wait and see.... « cause the times they are changing », vous vous souvenez de cette chanson de Dylan ?


            • babadjinew babadjinew 11 octobre 2011 09:34

              Ce chemin ne fera que renforcer encore d’avantage les ténèbres....... 


            • babadjinew babadjinew 11 octobre 2011 11:05
              Longtemps, j’ai cherché ces lieux où seraient concentrés les « Résistants », malheureusement je crains fort que pour le moment point ils n’existent. Certes dans certains endroits, des pistes sont envisagées, mais trop souvent elles sont attachées aux racines mêmes de ce système caduc et surtout ténébreux.

              Pour ma part, j’ai vraiment beaucoup d’ESPOIRS quant à ce qui peut être créé au sein de ces regroupements des occupy, et des indignados.

              Nous n’avons pas seulement besoin de mots et de concepts, cela prendra beaucoup de temps pour créer, imaginer, construire un système plus humain. Cela prendra beaucoup de temps que de faire basculer ce vieux monde fou, mais il est une chose sur un plan bien plus vaste qui déjà commence à cristalliser. Le fait d’y CROIRE. LE FAIT MÊME QUE MÊME SI TOUT SEMBLE PERDU, D’UNE MANIÈRE OU D’UNE AUTRE, QUOIQU’IL ARRIVE CE NE SERA PAS SANS SE BATTRE.

              Je ne parle pas ici d’une de ces vielles guerres ou révolution des siècles passés, car même de ce point de vue tout est à créer. Les indignados, les occupy, même si peu de monde comprend cela ce battent déjà. Ils créent de l’ESPOIR de la lumière dans un monde de ténèbres. C’est ici que se joue la première grande bataille. Réveiller les endormis et les lobotomisés simplement en les persuadant qu’autre chose EST POSSIBLE.

              Nous aurons tous le temps ensuite de créer ensemble cette autre chose. Il n’y a pas pour l’instant de solutions clé en main. Il y a juste des millions de personnes à réveiller, j’irai même jusqu’à dire à faire revivre, voir renaître.....

              Et j’espère sincèrement que pour une fois nous arriverons à mener ce combat avec d’autres armes que les archaïques poings, couteaux, gun et canons. Si dans cette dérive nous tombons, nous aurons tous perdu !

              Voilà le lourd prix qu’il faudrait être en mesure de payer. Prendre des balles sans en renvoyer aucune en gros. Pour le moment ce chemin est suivi, et c’est bien pour cela que l’ESPOIR il génère.....
               

                

            • Frabri 10 octobre 2011 12:07

              Quand la majorité des indigné-e-s des USA, d’Europe et d’ailleurs seront contre le capitalisme, ils et elles seront plus intéressant-te-s.

              Pour le moment après plusieurs mois d’indignation, il n’en sort pas grand chose. Les indigné-e-s qui sont pas contre le capitalisme finiront par être résigné-e-s.

              Ils et elles sont pour une réelle démocratie, mais il est a peu prés sur que cette « réelle démocratie » ne fasse pas l’unanimité chez les indigné-e-s

              http://www.youtube.com/watch?v=WeZh2Pl3wXw


              • lambda 10 octobre 2011 12:33


                le soutien de Georges Soros au mouvement d’occupation de Wall Street doit étonner et soulever quelques questions sur la récupération du mouvement, et même qui est derrière ANONYMOUS qui a été l’instigateur de ce mouvement
                Pour moi il est clair que c’est une manipulation qui a permis de tuer dans l’oeuf un soulèvement déstabilisateur
                Je vois très peu d’esprits critiques se lever et constater la manipulation de ce mouvement d’indignés de Wall Street
                http://911nwo.info/2011/10/07/recupes-et-manipes-le-milliardaire-george-soros-et-de-puissants-syndicats-et-partis-politiques-a-la-conquete-des-indignes/


                • kalon 10 octobre 2011 12:45

                  Ce mouvement est mondial et est en passe, ou a déjà dépassé le seuil critique au delà duquel la récupération n’est plus possible !


                • luluberlu luluberlu 10 octobre 2011 14:02

                  Prolétaires de tous les pays, qu’il disait le Jeune, le processus de mondialisation, de planétarisation, est la condition sinéquanun à la possibilité d’une Evolution révolutionnaire.


                  • Walid Haïdar 10 octobre 2011 14:15

                    Soros, la CIA. Bah allez, moi je dis que Soros soutien ce mouvement juste pour le décrédibiliser, et que la CIA par l’intermédiaire de cette organisation OTPOR fait de même.


                    Je dis que anonymous a été infiltré par la CIA pour tenter de contrôler et d’influencer, d’aiguillonner les mouvements contestataires.

                    Et je dis que si j’étais ces gens de la CIA j’aurais fait exactement la même chose.

                    Mais je dis aussi que c’est pas parce que ces gens tentent de s’en sortir qu’ils réussiront. Ce n’est pas parce qu’ils tentent de désamorcer le mouvement qu’ils y réussiront.

                    Ils tentent, c’est évident et le contraire eut été étonnant. Et quoi alors ? on ne conteste jamais et ils ont donc gagné d’avance ? Un peu de jugeote voyons, ils n’attendent que cela.

                    Ils vont tout faire pour le désamorcer ce mouvement : à la société civile de tout faire pour l’entretenir et le faire grandir : toutes les bonnes choses ont une fin messieurs de la CIA, monsieur Georges Soros...

                    • kyodai ken kyodai ken 10 octobre 2011 15:51

                      Les gens sont drogués... Drogués à l iphone, à l internet, au block busters hollywoodiens, à la malbouffe, Mac Do, produits bon marché d hypermarchés, aux serie TV, à la production musicale debile, à la carte de credit, aux fringues de marques etc... Comment peut on les convaincre de sortir de tout un systeme ou ils se soumettent d eux memes ? Ou il cautionne ce qui fait la richesse de ceux qu ils accusent ?
                      Le probleme est la...


                      • cremsy 10 octobre 2011 16:36

                        Houlala, je suis très indignés moi aussi, arrêtons les méchants qui gouvernent ce monde !
                        Heu, mais on touche pas à mes assurances vies, hein ? Heu, mes allocs aussi, ok ? et mes actions Eurofonddutunnel, faudrait pas non plus quelles baissent trop qd même. Et puis l’hiver arrive bientôt... brrrr... heureusement ya Noel qui approche, youpi un nouvel iphone (un petit sniff de rigueur pour Steve, quel génie)... allez une petite station de ski pour oublier
                        Bon, on attend, le mois de Mai-Juin pour s’indigner ? Après je peux pas, j’ai prévu de faire tout l’été, de l’écolo-tourisme... à Ibiza... a David Getta...
                        C’est ça indignez vous... povres petits chatons !!!


                        • babadjinew babadjinew 10 octobre 2011 16:55

                          La réelle difficulté des chatons et autres d’ailleurs est de desaprendre ce qu’ils pensent savoir ! En ce sens le mouvement des indignés est plus que bien construit dans la mesure ou les assemblées générales servent justement a cela.


                          De plus, la convivialité qui en résulte agit justement à l’encontre de l’individualisme. Les gadgets et autres débilités consuméristes en deviennent pour le compte secondaire. De plus vue que ce mouvement est constitué de biens des nations il ouvre sur une notion de citoyens d’Europe ou du Monde, chose qui fait trop défaut aujourd’hui.

                          La grosse arme du 1% étant de justement n’avoir aucune frontière et d’enfermer les peuples dans leurs frontières propre.

                          Maintenant suffit de faire le premier pas, celui qui est toujours le plus dur. Mais pour ma part, je garde ESPOIR !

                          Wake UP

                        • captain beefheart 10 octobre 2011 21:15

                          En direct emission des occupants de Wall Street :

                          http.//www.livestream.com/globalrevolution


                          • Slift Jojo 11 octobre 2011 14:25


                            http://www.youtube.com/watch?v=WeZh2Pl3wXw

                            Excellent !

                            Très instructif.


                            • henry_jacques henry_jacques 11 octobre 2011 20:23


                              Il n’est guère inintéressant de constater que de plus en plus de voix convergent vers le renversement de ces oligarchies. Comme une brise marine venant tonifier lés âmes.

                              Los Indignados en Espagne ont été les précurseurs, le révélateur d’un système qui touche à sa fin (le temps étant le seul facteur déterminant). Des Français et des Espagnols sont à Bruxelles pour la même et unique raison. Depuis quelques temps les USA sont ‘’contaminés’’ . Ainsi le cancer se propagerait ? Pour une meilleure perspective de vie.

                              Ma réflexion sur ce sujet ‘’vital’’ est que, il faut prendre l’extension de ces mouvements comme une porte entrouverte à un stade supérieur.

                              Il faut envisager une indignation subversive et coordonnée, comme l’était la Résistance durant la seconde guerre mondiale. Car aujourd’hui l’ennemi est invisible et impalpable d’une part. D’autre part tous ces dictateurs déguisées en ‘’démocrates’’ ont parfaitement conscience que les révoltes sont imminentes. N’ont-ils pas prévus une réaction à la mesure ? (pour la France, remodelage du décret du 1er juillet autorisant les forces de l’ordre à tirer à balles réelles sur les manifestants - et au niveau mondial une armée forte de 3,000 décérébrés prêts à intervenir dans n’importe quel pays de l’OTAN. voir Urban opérations RTO 071/SAS 030 de l’OTAN)

                               


                              Pour lutter contre ceci, il est impératif de mettre sur pied des structures solides, telles que cibles à toucher, recrutement, constitution des noyaux opérants avec cloisonnement de sécurité, système de communication élaborés et non localisable par l’ennemi.

                              Alors ma question est : combien sont capables d’aller jusqu’au bout d’eux - même, voire se dépasser.

                              Car s’il est facile et sans danger physique de faire la révolution sur Agoravox, sous les balles l’approche en est différente.

                              Pourtant nous n’avons que cette solution pour vivre honorablement…


                              • karinette 13 octobre 2011 11:45

                                quand le peuple gronde, les bruits de bottes ne sont jamais loin. voila que l’on nous resort la menace iranienne.


                                • le journal de personne le journal de personne 16 octobre 2011 11:41

                                  Revolta

                                  La résignée : Oui à l’indignation et après ?
                                  L’indignée : On s’indigne d’abord et on voit après
                                  La résignée : si ça se trouve y a pas d’après
                                  L’indignée : s’il y a un avant, il y a un après
                                  La résignée : je n’ai pas cette impression
                                  L’indignée : tu as l’impression qu’on tourne en rond ?
                                  La résignée : Non, l’impression qu’il ne peut pas en être autrement !

                                  http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/revolta/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès