Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Achille Talon, roi du Bénin

Achille Talon, roi du Bénin

Le monde politique du continent africain nous réserve souvent de drôles de surprises, si l’on veut bien se souvenir du sacre de Bokassa, et de quelques autres dérapages bien peu démocratiques.

Le Bénin vient d’y ajouter un chapitre en élisant un africain milliardaire au passé plutôt glauque, Patrice Talon, roi du coton, dont l’élection risque de faire quelques vagues.

Avec 400 millions de dollars, estimation de Forbes de la fortune de Talon, ce dernier est le 15ème africain francophone le plus riche au sud du Sahara.

L’origine de sa fortune est encore mal connue, mais cet homme qui fut longtemps l’un des principaux soutiens du président Boni Yayi, est un spécialiste des questions bancaires.

Il a fait carrière dans les organisations régionales de l’Afrique de l’Ouest, et dirigea la BOAD (banque ouest-africaine de développement).

Mais c’est sur le passé de Patrice Talon qu’il faut surtout se pencher…

D’après Robin Law, un historien américain, le nom de Talon apparait pour la première fois en 1797, lorsque l’ancêtre de l’élu béninois, Pierre Talon s’enrichissait grâce au commerce d’esclaves dans le port de Ouidah…puis cette famille de commerçants s’orientera vers l’huile de palme. lien

Les liens qui unissaient Yayi et Talon sont plutôt troubles, vu que ce dernier à longtemps été le mécène généreux de Thomas Boni Yayi, sauf que depuis quelques temps, Talon accumulait les casseroles : corruption, détournement d’argent…

En effet de forts soupçons de détournement de fonds pèsent sur Patrice Talon, celui-ci multipliant les succès commerciaux, remportant de nombreux appels d’offre, comme celui lui permettant de gérer les taxes douanières du port de Cotonou, ce qui n’est pas anodin, puisque les recettes annuelles de cette structure s’évaluent à 1,5 milliard d’euros, soit l’équivalent du budget du Bénin.

Auparavant il avait remporté un autre appel d’offre concernant la privatisation de la division coton, alors que le secteur cotonnier béninois représente 45% des rentrées fiscales de l’état et 60% des recettes d’exportation.

Finalement, par ses entreprises, Patrice Talon contrôlait déjà le pays, sans même avoir obtenu le poste suprême, celui de chef de l’état.

L’ex président provoqua des audits, soupçonnant des détournements de fond, et ces audits mirent en évidence un détournement depuis 2008 de plus de 9 milliards d’euros. lien

Pour compléter le tableau, il apparu que plus de 20 millions de subventions accordées par l’état avait tout simplement disparu…

Mais l’affaire la plus sordide concernant le nouvel élu remonte à 2012.

Boni Yayi et Patrice Talon séjournaient dans le même hôtel, le château du lac à Bruxelles, et d’après les enquêteurs, Talon aurait tenté d’empoisonner Yayi.

Il aurait soudoyé Zouberath Kora, nièce et gouvernante du chef de l’état lui demandant de remplacer, moyennant 1,5 million d’euros, les médicaments que prenait Yayi par des substances toxiques préparées avec la complicité du médecin personnel du président.

Fort heureusement, un garde du corps de celui-ci ayant eu vent du complot, le déjoua, et gouvernante et médecin se retrouvèrent en prison, à Cotonou, avouant finalement le nom du commanditaire qui n’était autre que Patrice Talon.

Les enquêteurs avaient découvert 27 textos incriminant le nouveau président béninois dont le contenu ne fait aucun doute sur l’implication de ce dernier : « ton grand frère et toi avez pris toutes les disposition pour ce soir ? »… le quotidien « Libération » publia plus tard un autre message dans lequel il était question de la remise de 500 millions de francs CFA, lesquels pourraient représenter la moitié de la somme promise à la nièce de Boni Yayi. lien

Le FBI confirmera la présence d’un cocktail d’hallucinogènes et d’analgésiques capables de plonger Yayi dans un état d’asphyxie qui aurait pu provoquer sa mort.

Pourtant, interrogé par RFI (radio France international), Patrice Talon évoque un « canular » : « c’est un canular qui n’est pas le premier et qui n’est peut-être pas le dernier. Vous savez, le ridicule ne tue pas au Bénin. je suis l’ennemi n°1 et au lieu de construire les choses les plus grotesques pour mettre un Monsieur Talon sous cloche, Dieu fasse que le président retrouve ses esprits et qu’il sache qu’après le pouvoir la vie continue, et qu’il retrouve le calme ». lien

À cette affaire de suspicion de tentative d’empoisonnement, s’ajoutera une tentative de coup d’état, Patrice Talon se trouvera accusé, sauf que le 27 mai 2013, Angélo Houssou, juge au tribunal de première instance de Cotonou, rendra un non-lieu…suivra une interjection des avocats de Boni Yayi, qui confirmera la décision du juge, mais le pourvoi en cassation qui suivra sera suspensif, le procureur général, Gilles Sodonon s’en remettant à la décision de la cour suprême. lien

Talon, par la suite, s’enfuira au Nigéria, puis en France, et alors qu’un autre juge reprenant le dossier lançait une demande d’extradition contre Talon, la justice française ne validera pas cette demande pour des raisons encore inconnues…

Plus tard Boni Yayi lui accordera son pardon, et signera un décret l’autorisant à rentrer au pays, et à se présenter à la présidentielle.  lien

Aujourd’hui, Talon est enfin parvenu au pouvoir, avec plus de 62% des voix, devant l’ex premier ministre de Yayi, Lionel Zinzou.

Mais l’affaire n’est peut-être pas terminée car s’il faut en croire « Jeune Afrique », la République du Bénin a décidé de se porter partie civile dans le cadre d’une procédure pour tentative d’assassinat et association de malfaiteurs contre Patrice Talon et ce sont 2 juges d’instruction qui sont chargés d’instruire la plainte : Sabine Khereis et Gilles Pacaud. lien

Devant cet imbroglio, bien malin serait celui qui en proposerait l’issue, car comment une république pourrait-elle faire aboutir une plainte contre celui là même qui vient d’hériter de sa présidence ?

L’occasion de rappeler l’existence de la CPI (Cour Pénale Internationale) dont les mauvaises langues affirment que seul le continent africain serait visé…

En réalité, s’il est vrai que la grande majorité des inquiétés par cette Cour sont en Afrique, d’autres poursuites ont été engagées, et ont parfois abouti, bien au-delà du continent africain, même si l’efficacité de cette Cour est plus que limitée, d’autant qu’elle n’a pas de réels moyens d’enquêter, et qu’avant d’intervenir, elle doit obtenir l’accord du pays concerné par les différentes enquêtes. lien

D’ailleurs, la CPI avait emprisonné Slobodan Milosevic pour génocide et crime contre l’humanité, même si ce dernier est décédé depuis. lien

Elle ne peut par exemple pas agir vis-à-vis des états qui n’ont pas signé le traité de Rome, ce qui englobe le Proche-Orient, sauf la Jordanie, mais aussi la Russie (qui a signé, mais pas ratifié), la Chine, l’Inde lien

Des situations ubuesques sont ainsi crées : le président soudanais Omar el-Béchir s’est ainsi retrouvé être, depuis 2009, le premier chef d’état en exercice poursuivi pour crime contre l’humanité et génocide au Darfour, ce qui ne l’empêche pas de parader aux sommets de l’Union africaine. lien

Il faut tout de même mettre au crédit de la CPI plusieurs condamnations qui ont abouti, comme par exemple celle de Thomas Lubanga, 14 ans de prison reconnu coupable de crime de guerre pour avoir utilisé au combat des enfants de moins de 15 ans dans ses troupes. lien

Le 21 mars 2016, l’ancien président congolais Jean-Pierre Bemba a quant à lui été reconnu coupable de meurtres, de viols et de pillage en 2002/2003. lien

Auparavant, l’ancien chef de guerre congolais Germain Katanga avait été condamné par la CPI pour son rôle lors du conflit Ituri qui avait fait 200 morts en 2003. lien

En tout cas, une bizarre histoire de la politique au Bénin est en train d’être tournée.

Comme dit mon vieil ami africain : « chaque marigot a son crocodile »

L’image illustrant l’article vient de « actubenin.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les flics de Bouteflika

Rwanda, une vérité qui dérange

Aux armes, etc

Internet, moteur de révolte

La contagion de l’espoir

L’alibi de Kadhafi

Le vieil homme est amer

Pour Moubarak, Les cairotes sont cuites

Quand les Ivoiriens voient clair

Le naufrage de Bagbo

Le chocolat sent mauvais

Des maliens aux malins

Morts pour AREVA

Une élection dans un fauteuil


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • eric 29 mars 10:30

    Encensée par la plus grande partie du public et de la critique, achetée au Salon de 1863 par Napoléon III, La Vénus de Cabanel est considérée comme le chef d’œuvre représentatif du goût officiel du second Empire.
    http://marc.verat.pagesperso-orange.fr/Nouveau%20dossier/academisme.htm
    Le rapport avec l’huile de palme ?
    Au même salon, l’œuvre de Jean-Léon Gérome, très justement dénoncée par Emile Zola : Vente d’une esclave.

    On reprendra les termes de Zola

    « Non, Monsieur Cäbänel, vous n’avez pas peint un tableau du Bénin, ... c’est une habile représentation, un thème traité avec plus ou moins d’ingéniosité, un produit à la mode ... vous ne savez pas ce qu’est l’ardeur, l’élan tout-puissant qui s’empare des véritables humanistes journalistes. »

    Et ce n’est pas parce que les ancêtres de Mr Talon ont vendu de l’huile de palme que vous êtes nécessairement un spécialiste du Nutella !

    Non mais qu’est ce que c’est que ces procédés fasciste consistant à aller scruter les ancêtres des gens pour leur attribuer des responsabilités collectives ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 11:04

      @eric
      à l’évidence, on n’est pas responsable de nos ancêtres, 

      ceci dit, il est probable que j’ai n’ai aucun lien de parenté avec Alexandre cité dans votre commentaire...
       smiley
      de là à dénoncer des « procédés fascistes », il y a une marge que vous avez inconsidérément franchie, car il ne s’agissait pour moi que de dresser un tableau de la parenté de Talon, à seule fin d’éclairer le lecteur...
      quand à la tentative d’empoisonnement, s’il faut en croire le FBI, et divers témoignages directs, elle ne fait guère de doute.
      pour quelle raison Yayi a-t-il retiré sa plainte ?
      va savoir ?
      est-on dans le cadre du syndrome : « je te tiens par la barbichette »
      c’est possible.
      enfin, je vous laisse le soin d’y réfléchir, vous qui prétendez manifestement avoir « l’ardeur, l’élan tout puissant qui s’empare des véritables humanistes journalistes ».
       smiley

    • eric 29 mars 12:36

      @olivier cabanel

      C’est pas moi, c’est Émile ! Toujours votre problème avec la lecture...

      Sinon, pour éclairer le lecteur, vous faisiez quoi en 1797 ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 13:08

      @eric
      je n’étais pas né... mais vous pourriez peut-être me renseigner ?

       smiley

    • eric 29 mars 23:02

      @olivier cabanel

      C’est pas vrai ! ? Confidence pour confidence, le type dont vous parlez non plus, l’huile de palme était le fruit d’une culture vivrière et l’esclavage une activité traditionnelle écologique et durable des Fons. SI ce type est président, j’imagine qu’il doit être Fon.

      Quand aux Cabanels une version parle de chouette mais en général il s’agissait de gens qui habitaient dans des cabanes. En 1797, vos ancêtre devaient faire parti de ces gens un peu simplets qu’on consacrait à la garde des troupeaux dans le sud de la France. Ils habitaient dans la crèche, dans la cabane, « Lou ravi », le benât. Dans le Nord, à la langue moins poétique,on parle plus volontiers de l’idiot du village.
      M’enfin, moi je dis cela pour l’information des lecteurs. Personnellement, je ne crois pas plus à un héritage d’idiotie entre vous et vos prédécesseurs qu’à un quelconque lien entre l’huile de Palme au 18 ème et le Président du Bénin


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 08:40

      @eric
      le lecteur retiendra comme moi votre affirmation : « l’esclavage est une activité traditionnelle écologique et durable »...

      après ça, la messe est dite, et je pense qu’il n’y a plus qu’à tirer la chasse.
      de la part du ravi de la crèche.
       smiley

    • eric 30 mars 10:13

      @olivier cabanel

      Chez les Fons Olivier, Chez les Fons ! Mais savez vous ce que c’est... ?

      Vous n’êtes visiblement pas sans ignorer non plus qu’il persiste en tant que tel au Bénin chez les dites population.

      Votre fonophobie est assez nauséabonde je suis obligé de le dire. Et sur fond de dénonciation d’un type au motif qui ses ancêtres vendaient de l’huile il y a 200 ans, tous cela ne sent pas bon du tout...

      Ravi ou vieille chouette ? Les lecteurs sont désormais informés et jugeront eux même...


    • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 10:43

      @eric
      cette tentative de me faire dire des choses que je n’ai pas écrite est amusante, nauséabonde aussi, 

      forme de manipulation malsaine qui ne vous grandit pas... d’autant que vous voilà en train de manier l’insulte en me traitant de « vieille chouette », et chacun sait que lorsqu’on en vient à l’insulte, c’est qu’on est à court d’arguments.
      ceci dit, j’ai beaucoup d’admiration pour les chouettes, qu’elles soient hulotte ; effraie, ou autre
      et qu’elle soit jeune ou vieille ne change rien
      à moins de pratiquer un jeunisme de mauvais aloi
       smiley

    • eric 31 mars 05:46

      @olivier cabanel

      Non,non, non, vous l’avez bel et bien écrit...c’est pire qu’Hitler, et pas amusant du tout.

      « Mais c’est sur le passé de Patrice Talon qu’il faut surtout se pencher…

      D’après Robin Law, un historien américain, le nom de Talon apparait pour la première fois en 1797, lorsque l’ancêtre de l’élu béninois, Pierre Talon s’enrichissait grâce au commerce d’esclaves dans le port de Ouidah…puis cette famille de commerçants s’orientera vers l’huile de palme... »

      e ne rajoute pas un mot.

      Il en ressort que des gens se sont livrés à un commerce qui était traditionnel dans la région jusqu’à son interdiction , puis sont passé à un autre commerce qui n’est controversé que depuis peu, dans un autre contexte et qui n’est toujours pas interdit. De toute façon, la vente d’huile de palme serait interdite que cela laisserait vraisemblablement indifférent Mr Pierre Talon..

      Sous le troisième Reich, cela a commencé comme cela, mais en moins pire. Ainsi, on pouvait être viré de la fonction publique si on avait 2 grands parents juifs, une épouse juive et une pratique religieuse et qu’on avait été recruté après 1914.....

      Ici, avec les khmère vert, on dépasse le niveau d’absurdité de ces pratiques que qualifier de simlement immondes et nauséabondes, s’apparenterait bien à du révisionnisme.

      Il faut rendre compte moralement d’UN ancêtre, sans doute à la 9 ème génération !!!

      Ce n’est pas un lapsus, ce n’est pas une erreur, ce n’est pas une approximation. C’est le fruit d’une recherche documentée pour qualifier moralement une personne à raison des actes supposés ou réel d’un lointain ancêtre. Plus profondément encore à raison de leur « nature » même. Un commerçant Fon du 18 ème devait sans doute par « nature » et spontanément faire le commerce des principales marchandises de l’époque.

      Qui échappera aux jugement de ses gens ? Ils partent de beaucoup plus haut que leurs sinistres prédécesseurs. Jusqu’où monteront ils pour condamner leurs prochains.

      Après, si vous n’aimez pas les vieux, c’est votre problème. Je comprends peut être mieux du coup l’attachement obsidional des verts et autres roses à faciliter l’euthanasie.

      Personnellement imperméable à « l’âgisme », je respecte les chouettes quel que soit leur âge...et les idiots itou.

      Cependant, j’espère que votre « plume à fourché », que vous ne vous êtes pas rendu compte et je pense que vous devriez présenter des excuses à votre tête de turc du jour sur ce point précis en tout cas.

      Pas pour lui. Pour vous même. Ce ne sont pas des procédés Cäbänel.



    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 08:18

      @eric
      vous en remettez un couche, me voilà passé du statut de « vieille chouette », à celui d’idiot...idiots que vous dites respecter...

      et bien moi, je ne les respecte pas, tant qu’ils ne m’auront proposé leurs excuses.
      sinon, continuez à jouer avec les moulins a vent, mais vous serez condamné à y jouer tout seul... a moins que....
       smiley

    • eric 31 mars 13:03

      @olivier cabanel

      Mais ou voyez vous des choses pareilles... ! Moi, « j’éclaire » le lecteur sur l’étymologie des noms de famille, il faudrait être idiot au point d’attribuer à un élu Béninois les turpitudes supposées de UN sur environ 1000 de ses ancêtres à la 10 ème génération pour vous assimiler à un encabanné du 18 ème, alors même que l’étymologie ne permet pas de trancher...

      Cela étant vous avez raison, le choix de « vieille » ne doit rien au hasard, vous n’êtes pas une jeune chouette de la dernière averse, un jeune Cäbänel ignorant de qui, en Europe, s’amusait encore récemment, à faire des arbres généalogiques véreux pour stigmatiser puis au final éliminer des gens...

      Donc, non, vous n’avez pas l’excuse de la jeunesse quand vous répondez en substance, que s’attaquer à des gens à raison des leur arrière arrière arrière...grand père est un « détail » dans une « fournée » d’ancêtres peu recommandables...

      Ce sont des arguments et des mots qu’on aurait aimer ne plus être obligé de retrouver 70 ans après...


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 13:22

      @eric
      vous aggravez votre cas.

      mais c’est votre seul problème.
       smiley

    • eric 31 mars 14:22

      @olivier cabanel

      Je craint qu’il n’en aille autrement en ce qui vous concerne...


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 14:26

      @eric
      lorsqu’on est dans les sables mouvants, s’agiter est contreproductif.

      bon voyage.
       smiley

    • eric 31 mars 14:35

      @olivier cabanel
      Je le pense aussi, et Tyto Alba, la variante à barbe blanche, n’a pas la réputation d’être une grande nageuse...Restez prudent..

      Bon au moins vous n’êtes pas dans la rue avec les fonctionnaires hostiles à Hollande et leurs enfants... Cela me rassure un peu...


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 16:44

      @eric
      c’est ça le problème avec ceux qui manient l’optimisme béat, ils pensaient avoir touché le fond, et ils creusent encore...

      bonne chance.
       smiley

    • eric 31 mars 18:10

      @olivier cabanel
      PS Justement j’ai creusé. Par acquis de conscience ; C’est bête, j’ai pourtant l’habitude, mais là, je me suis laissé avoir. Provisoirement. Comme d’hab, le lien sur les ancêtres du béninois proposé par l’auteur, , non seulement ne dit rien sur eux mais est en réalité un véritable éloge de l’esclavage....

      "Créée vers 1717 par le roi Ghézo qui décida qu’au lieu de tuer ses prisonniers, il pouvait en tirer un certain profit en les soumettant aux travaux forcés puis en les vendant pour les plantations des Blancs." nous cite Cäbänel !

      La traite négrière comme espoir d’échapper au massacre des africains par les africains !
      Ce ne sont plus des excuses que vous devez à Talon, mais des félicitations. A lire votre liens, son Pierre à contribué à sauver une partie de 2 millions de gens !

      Comme souvent dans vos papier,on jette une pierre et on attend d’entendre le bruit pour apprécier la profondeur ( au sens de creux) . Je dois dire qu’ici vous vous surpassez...


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 18:17

      @eric
      cet acharnement doit vous fatiguer énormément.

      tachez d’être un peu zen, et vous verrez, tout ira mieux.
       smiley

    • eric 31 mars 21:44

      @olivier cabanel
      Mais non... ! Mon oncle a été parmi les animateurs du mouvement pour Dashimaru pour la France. Vous verriez son état.. ! Il faudrait un jour vous résoudre à vous limiter à parler de choses que vous connaisses ; Comme vous avez un joli petit bout de plume, cela pourrait être intéressant.


    • olivier cabanel olivier cabanel 31 mars 22:09

      @eric
      ma tante, de son coté, m’affirme qu’à force de creuser, vous risquez d’arriver en Chine...

      méfiez vous, il parait qu’au centre de notre planète, la température est relativement élevée.
      probable que si vous aviez pris la discussion par le bon bout, en évitant les insultes, vous n’en seriez pas là, mais c’est votre vie.

    • eric 31 mars 22:31

      @olivier cabanel
      Quelle discussion ? Stigmatiser les gens à raison de leurs origine à la 10 ème génération c’est du racisme, de l’homophobie, du fascisme et autre mots doux habituels dans vos milieux, qui ne veulent pas dire grand chose, mais dont on comprend quand même ou ils veulent en venir.... Je ne pense pas qu’on discute avec les ennemis de liberté qui utilisent de telles méthodes On les rééduque. Plutot, on les aide à « prendre conscience »Je me réjouit de vos lecture attentives même si un peu lacunaires parfois de mes commentaires. Avez vous saisie qu’il est indélicat d’accuser sans preuve un homme d’être descendant de vendeur d’huile de palme à la 10 me génération alors qu’il n’en peut mais ?. Je le croit, je l’espère et votre silence à ce sujet me parait éloquent. Quelque part, j’ai l’impression de vous aider.... Incurable optimisme et foi dans les capacité de rédemption de l’homme.
      Mais effectivement, c’est ma vie


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er avril 07:40

      @eric
      c’est même plus du commentaire, 

      j’ai bien peur que dans votre cas ça ressemble à du gâtisme...
      quelle triste fin.
       smiley

    • eric 1er avril 12:57

      @olivier cabanel
      Bien essayé,mais je ne m’y laisse pas prendre. Non, vous n’êtes pas gâteux contrairement à ce que vous tentez de faire croire, en parlant de Jeremy quand je vous parle de Thomas, d’arriver à pied ou à pioche par la Chine quand il s’agit d’huile de palme.
      Votre article commence bel et bien par une attaque raciste, béninophobe et qui répète plus encore qu’elle ne rappelle, les heure les plus sombres de notre histoire.
      C’est pour sans doute, cela que je pioche ne vain pour trouver votre méa culpa, vous devait être vraiment tout petit au fond de votre trou..


    • olivier cabanel olivier cabanel 1er avril 13:23

      @eric
      faudrait savoir ce que vous voulez ?

      vous me traitez de vieille chouette... pas très positif tout ça...
      puis vous vous agitez dans le bourbier que vous avez généré...
      je vous ai mis en garde sur la traversée du globe pour déboucher éventuellement en Chine,
      après c’est vous qui voyez.
       smiley

    • azrukarada 29 mars 12:25

      "L’origine de sa fortune est encore mal connue, mais cet homme qui fut longtemps l’un des principaux soutiens du président Boni Yayi, est un spécialiste des questions bancaires.

      Il a fait carrière dans les organisations régionales de l’Afrique de l’Ouest, et dirigea la BOAD (banque ouest-africaine de développement)."

      Et Lionel ZINSOU est un ex dirigeant de la banque mondiale, n’est ce pas ?....

      A l’évidence, vous connaissez très bien le sujet.


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 13:09

        @azrukarada
        est-ce que le fait que Zinzou soit un ex dirigeant de cette Boad change quelques chose à la situation ?

        expliquez nous, vous qui « connaissez bien le sujet ».
         smiley

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 mars 15:16

        Slu O,
        « ...alors qu’un autre juge reprenant le dossier lançait une demande d’extradition contre Talon, la justice française ne validera pas cette demande pour des raisons encore inconnues… » Le pouvoir colonial français a pris l’habitude sous prétexte de « patrie du genre humain  » d’offrir refuge à toutes les crapules ayant du fuir leurs pays avec la caisse ( Duvallier, Bokassa, etc...) il ne serait pas surprenant que nos dirigeants, sachant qu’aucune colonie de peuplement n’étant possible en Afrique, se servent d’eux pour garder la main sur les affaires. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/03/31/comment-depenser-86-millions-en-billets-d-avion-la-recette-de-pascaline-bongo_4606723_3212.html et souviens toi derrière chaque dictateur mégalo, il y a une femme...
        En tous cas, ce ne sont pas seulement des articles que tu produis mais bien des chroniques, toujours après la retombée du soufflet de l’actualité, c’est à dire après réflexion. Merci.


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 17:29

          @Lisa SION 2
          oui, et on pourrait en trouver pas mal de femmes de dictateurs qui tiraient les ficelles par derrière, 

          je pense à Ceausescu, à Gbago, et quelques autres...
          à+

        • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 17:31

          @olivier cabanel
          Oups ! Gbagbo bien sur


        • kako 29 mars 15:23

          En un mot comme en dix, vous ne portez pas Mr Talon dans votre coeur ; mais çà vous regarde. Talon je ne le connais pas plus que vous, mais j’ai tendance à me méfier des informations en provenance des ex puissances coloniales ou du FBI ! C’est toujours orienté. Je suppose que si Zinsou avait été élu, çà n’aurait pas fait de vagues, puisqu’il était adoubé par la France ? Je pense qu’il faut laisser les béninois s’occuper de leurs affaires et nous nous occuper des nôtres ...


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 mars 17:33

            @kako
            vous faites erreur, je n’ai perso rien contre Talon, mais je pensais intéressant de raconter cette jolie histoire...bien sur on peut douter de tout, mais tout de même, ça fait beaucoup de casseroles.

            ensuite, ne s’occuper que de nos affaires, c’est votre choix.
            c’est un peu ce qui s’est passé dans l’europe des années 40, et je pense qu’on l’a payé assez cher.
            non ?

          • chap 30 mars 17:06

            Ne melanger pas les pinceaux Mr Olivier. La CPI n’a jamais ; alors jamais juge Slobodan Milosovic ! Jamais ! Un peu de recherche, meme sur google vous dira la meme chose !


            • olivier cabanel olivier cabanel 30 mars 17:13

              @chap
              je ne sais pas si je me suis « mélangé les pinceaux », mais c’est sur que si vous cherchez sur google « milosovic » nous ne trouverez pas grand chose.

              son nom est milosevic...un peu de recherche, même google vous dira la même chose
               smiley

            • Joe papy 1er avril 22:38

              @Mr Cabanel, Juste pour vous éclairer sur cette fameuse histoire que vous avez raconté. Talon n’a pas été à la Boad mais yayi qui est plutôt le protagoniste de l’histoire par contre oui.Il suffit de mettre dans la barre de recherche Google yayi boni.Vos sources ce sont un peu trompées,ce qui rend l’histoire inexacte et pour ne pas m’attarder sur le reste je vous recommanderai si vous me le permetter de veiller à ne pas se faire poursuivre pour divulgation de fausses informations.Ou tout au moins si le bon sens est tjrs la valeur la mieux partagé au monde pas qu’en Europe mais ailleurs aussi et que la nourriture ne se consomme pas par les narines,que vous vous cultivé mieux à l’avenir avant d’écrire sur un sujet et cultiver encore plus quand on parle des autres.Car ne vous connaissant pas je ne puis dire ici que vous manquiez de culture. Cordialement.


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 avril 08:26

                @Joe papy
                Talon n’était donc pas à la Boad... 

                *mais de toutes façon, est-ce répréhensible d’être à la tête d’une banque ou pas ?
                par contre ce qui l’est, c’est ça :
                « Toujours est-il que, visé par sept plaintes pour crimes économiques, placé en garde à vue à Cotonou en avril 2012, Patrice Talon est entendu à plusieurs reprises. Peu après, le contrat PVI est suspendu unilatéralement tout comme celui de la Société générale de surveillance (SGS), avec laquelle il avait gagné l’appel d’offres. Un mois plus tard, il quitte le Bénin en catimini pour la France via les Seychelles, l’Allemagne et Bruxelles.

                Les accusations à son encontre se succéderont – tentative d’empoisonnement du chef de l’État avec des pilules radioactives, acquisition de drones pour attaquer l’avion présidentiel et recrutement de commandos, vol dans les caisses des douanes de 12 milliards de F CFA (environ 18,3 millions d’euros) -, sans qu’aucune n’ait entraîné une condamnation de l’homme d’affaires. La justice lui donnera même raison dans le contentieux lié au contrat PVI ». lien

                et ce serait manquer de culture de ne pas reconnaitre que ce nouveau président a accumulé les casseroles...

                 smiley


              • Joe papy 5 avril 09:45

                @olivier cabanel Trainer des casseroles est une chose divulguer de fausses informations en est une autre.


              • olivier cabanel olivier cabanel 5 avril 10:06

                @Joe papy
                vous enfoncez des portes ouvertes...

                d’abord, avoir géré une banque est-il traîner une casserole ?
                que vous m’ayez pris en défaut d’avoir repris une affirmation d’un grand quotidien, libération pour ne pas le nommer, lequel affirmait que Talon avait été président de la BOAD (ici) est une chose !
                ceci dit ça n’enlève rien aux casseroles...

              • Joe papy 5 avril 14:35

                @olivier cabanel Relisez l’article que vous indiquez et remarquerez votre erreur la virgule permet de mettre en apposition. Ce que je tente en vain de vous faire comprendre est que Talon patrice Athanase Guillaume et non Achille n’a pas été à la tête de la Boad. Ensuite des casseroles il en traine c’est sûr mais pas celles que vous lui attribué. Révisé un peu votre jugement pour ne présenter que les faits qui vous échappe quelque peu.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès