Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Achraf, un petit point qui fait bouger la planète

Achraf, un petit point qui fait bouger la planète

Il faut le chercher sur la carte de l'Irak. Le camp d'Achraf est un petit point qui, si on le grossit à la loupe, ressemble fort à un fameux village de Gaulois entouré de camps romains. Et comme lui, il fait bouger la planète, avec des ondes jusqu'à Washington, sans parler des grosses vagues à Téhéran.

Achraf qui abrite 3400 opposants farouches aux mollahs de Téhéran, s'il a cette particularité de créer un silence alarmant, pour ne pas dire étrange, de la presse en France (pas aux Etats-Unis où le débat est chaud), est sur la table d'environ tout ce qui compte au niveau pouvoir dans le monde. Grain de sable dans les rouages, épine dans le flanc, allergie, entité extrêmement active, soutenue par une impressionnante partie de la diaspora iranienne, et par une floppée de parlementaires et de personnalités internationales. Achraf parce qu'il recueille un millier de femmes contre l'intégrisme des mollahs, est aussi une source de motivation pour les Iraniennes, en Iran comme à l'étranger. C'est même une caractéristique de ces résistants : l'omniprésence des femmes dans tous les domaines politiques, les prises de décisions et sur tous les terrains

Mais pour en revenir à ce micro séisme politique qui n'arrête pas de produire des répliques plus importantes les unes que les autres, après avoir été au centre des discussions des ministres des affaires étrangères de l'Union européenne et de Mme Ashton herself, Achraf était il y a peu le sujet principale d'une audition de la commission des Affaires étrangères du Congrès américain. Avec des témoins de poids venus défendre sa cause, comme l'ancien ministre de la Justice Michael Mukasey.

La bataille a été rude. Les Congressmen tentent de faire bouger le dinosaure du Département d'Etat fossilisé dans des lobby pro-téhéran hystériques à l'idée de voir le moindre soutien en faveur de ces opposants.

L'histoire est longue et complexe mais la joute au Congrès a été belle, parfois saignante, et l'uppercut final assené par le président de cette sous-commission au représentant du département d'Etat, l'a mis en miette, quasiment KO. C'est la tête basse et on peut le dire, gros sur la patate, qu'il a quitté la salle.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • jako jako 5 août 2011 14:53

    Je suis désolé mais je ne comprends rien. Il y a 3000 femmes dans une caserne qui sont anti-mollahs ? pourquoi sont’elle voilées ? ou le congrès s’est tenu ? aux states ?
    Je pense que vous devriez transmetre un peu des échanges qui ont mis ko Mukasey


    • asap 5 août 2011 14:56

      « Les Congressmen tentent de faire bouger le dinosaure du Département d’Etat fossilisé dans des lobby pro-téhéran hystériques à l’idée de voir le moindre soutien en faveur de ces opposants. »


      MDR !!! A se faire dessus !

      Peut-être ces opposantes aux mollahs engendreront-elles l’embryon d’un Conseil National de Transition à la Libyenne ? 
      On cherche activement du prétexte depuis que le BEA a définitivement écarté l’hypothèse tant espérée (et si dispendieuse) d’un attentat iranien sur le Rio-Paris... !
      Eh oui ma bonne dame, il faut donner des gages à l’usurier...

      • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 6 août 2011 10:01


        Et c’est pour en venir où, tout ça, hummm ?


        • sara 7 août 2011 00:10

          QUEL ARTICLE RAFRAICHISSANT ET PLEIN D’ESPOIR POUR TOUTES LES FEMMES ET JEUNES FEMMES A TRAVERS LE MONDE, DES PAYS DU MOYEN ORIENT AUX CONTREES OCCIDENTALES ! EN FRANCE, AUX ETATS-UNIS OU EN IRAN LES FEMMES DEVRAIENT PRENDRE EXEMPLE SUR CES COMBATTANTES POUR LA LIBERTE ET LA DEMOCRATIE DANS LEUR PAYS POUR SE BATTRE AU QUOTIDIEN POUR LEURS PROPRES DROITS MAIS AUSSI POUR APPORTER LEUR SOUTIEN A CES FEMMES HEROIQUES QUI AFFRONTENT LA MISOGYNIE DU REGIME IRANIEN AVEC COURAGE ET PERSEVERANCE. VIVE LA FEMME LIBRE QUI MENERA A LA LIBERTE DES SIENS PAR SA LUTTE CONTRE LES ENNEMIS DU GENRE HUMAIN EN IRAN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès