Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Affaire internationale de dopage : encore un coup des Russes (...)

Affaire internationale de dopage : encore un coup des Russes ?

JPEG Il y a de quoi être sidéré. 

Non pas pour des révélations sur le dopage car on est habitué depuis des lustres, c'est une constante increvable. Un serpent de mer. Il faut vivre avec maintenant. 
La course à l'argent, la course à la gloire, faiblesse du genre humain : c'est une vieille histoire. 
Non, c'est sur la responsabilisation qui en est déduite. Rappel global du dossier puis ..sous dossier ; je développe.
 
Le président de l'IAAF fédération mondiale d'athlétisme est pris, les mains dans le pot de confiture pour avoir lui même profité "du système" qui a été d'étouffer les cas délictueux de dopage contre rémunération en bande organisée (en réseau). 
Déjà, pour le grand public, après l'affaire boomerang Blatter/Platoche on était descendu encore d'un cran en immoralité de la symbolique sportive. Comprendre : des valeurs du sport comme vecteur subliminal de l'accomplissement. 
Le sport, effectivement bon pour la santé, le jeu, le dépassement de soi par la compétition dans les règles. Celui qu'on aime. Non celui de supporters inconditionnels, la matrice qui exalte les foules par la performance adulée, celle qui draine les fibres chauvines et nationalistes (comme René Girard l'a conceptualisé c'est le thème du "mimétisme" c'est à dire l'appropriation idolatre par l'individu lambda qui se sublime à travers un phare, une étoile, une star. Poussé au plus haut cela amène à une sorte de culte à la mère-patrie, à la nation, à la région, au club, et pour finir, à soi même. Sorte hybride de l'esprit chauvin et clanique).
 
Ainsi, l'individu lambda, va "exister" à travers la performance d'un autre (un surdoué, un grand athlète). Tel l'exemple de l'effet franchouillard via l'équipe de France de foot en 1998. Cela nous rendra hystérique, ou au minimum exalté, pour un temps de cocorico érigé debout sur un tas de fumier.
Bien sûr, TOUS les pays, toutes les cultures en sont là, ce n'est pas propre à la France mais ceci n'est pas une excuse.
Chacun devrait en être au minimum conscient en lui même. Le sport se veut universel mais la performance cristallise les appétits individuels et ensuite nationalistes par la déviance légitimée du clan. En moindre mal on peut penser à un supporter de foot du Barça, un afficionado, qui malgré la crise et l'austérité, 25 % de taux de chômage, va trouver le moyen de prendre un abonnement qui lui coûtera près d'un mois de salaire... pour avoir la satisfaction de voir Lionel Messi se gorger de millions. L'expression "ballon d'or" ou "soulier d'or" comme "médaille d'or" prend tout son sens.
 
Karl Marx disait "la religion est l'opium du peuple" ce qui est toujours vrai d'ailleurs (et même pire encore car on tue en son nom, à travers les siècles). A son époque le visionnaire ne connaissait pas le foot d'aujourd'hui où le sport olympique sur-médiatisé. Des athlètes immatures, multimillionnaires, dont on donne l'état des courbatures ou la courbe de température d'avant match par les chaines TV tous les quart d'heure en boucle pendant 7 jours. Lesquels roulent en Porsche, l'I Phone sur la tête, ne savent pas parler en français correct, ni écrire sans faute, ni lire autre chose que le clique droit en anglais de la Play Station.
Bon passons, tous le monde doit vivre.
Ce qui est le plus extravagant dans cette dernière forfaiture, c'est la retombée en anathème sur la Russie, donc de Poutine. Comprendre que ce dernier est en fait le coupable de cette affaire. Il ne pouvait pas ne pas avoir à connaître, le "système" de chantage des athlètes (athlètes tricheurs punis en retour car broyés par des maîtres chanteurs du système sportif international lui même, pourtant garant supposé de la morale). Histoire invraisemblable. 
J'avoue que pour arriver à faire porter le chapeau à la Russie tablant sur une résiduelle industrie du dopage, cela est vraiment tiré par les cheveux. 
Que reproche-t-on à la nation Russe qui a effectivement quelques athlètes dans le viseur des instances ?
 
1/ d'être toujours et encore soi-disant "à la manoeuvre" dans une planification afin de faire fleurir des champions ?
2/ d'être de mèche avec l'IAAF, l'instance mondiale d'athlétisme ? dans ce cas pourquoi, et comment ? la corruption du président de IAAF constitue un acte individuel ou d'un réseau, ceci est clair,
3/ d'être un pays qui sécrète à lui tout seul la pollution du dopage ? quand on sait que cette gangrène (où tous les acteurs se la ferme) va recouvrer en fait nombre de pays ? 
Reproche-t-on aux américains, à l'Etat, à Obama en personne, d'être responsable des méfaits de Lance Amstrong ? lui reproche-t-on le dopage institutionnalisé des footballeurs américains ? du base balle, du basket, des athlètes nombreux qui courent le 100 m pour les USA ? 
Reprochera-t-on à François Hollande le dopage de certains de nos compatriotes (lesquels ne sont pas en dehors des dérives sportives des 25 dernières années) car pas vu pas pris ?
Reprochera-t-on à Silvio Berlusconi d'avoir été président sous Marco Pantani ?
Reproche-t-on aux différents présidents des pays ayant fourni les nombreux vainqueurs dopés des derniers Tour de France d'en être, in fine, les responsables ?? présidents, Allemands, Hollandais, Danois, Belges, Anglais, Espagnols, etc.. ?
 
On a surtout compris que le camarade Poutine qui gêne tant l'occident par son aplomb constituait (par je ne sais quelle démonstration en procédé machiavélique) LE BOUC EMISSAIRE IDEAL.
Se reporter à la théorie conceptualisée du "bouc émissaire" selon René Girard lequel avait bien étudié la psychose humaine.
Ainsi Poutine, qui décide d'intervenir contre les islamistes qui mettent l'Etat Syrien à feu et à sang va être immédiatement accusé par les américains et les français de bombarder des cibles qui ne toucheraient pas Daech (!...) par des frappes orientées sur des "rebelles modérés" d'Al Nostra ...
Les fameux rebelles anti-Assad lesquels arborent kalachnikoffs, bombardiers, DCA, lance roquettes, s'ajoutant au quotidien de Daech maître en exécutions sommaires en trancheurs de gorges ou en mitraillant des hommes à genoux face aux fosses creusées fraîchement à cet égard.
Barbarie innommable. Et on va finasser.
On peut voir les différents reportages vidéos montrant ce qu'est devenu Mossoul, ville "regagnée" paraît-il mais complètement détruite, en champs de ruines : il n'y avait plus âme qui vive. 
Et après cela on va trouver le moyen de discréditer la Russie à tous prix, car venant d'elle "c'est pas bien". 
Considérant pourtant la politique des américains, des européens, pour avoir joué avec le feu avec cette guerre civile sunnite/chiite ; cette politique vicieuse et machiavélique porte l'entière responsabilité de l'exode des migrants en outre des nombreux morts civils (250 000 environ).
Pour avoir jouer "la carte de Daech" le Califat exalté moyen-ageux lequel devait se charger de détruire -dans la foulée- l'Etat Syrien et les Allaouites d'Assad. Cela rendait service. C'était bien le calcul cyniquement escompté. Et ainsi faire place nette pour la sécurité exigée par Israël dans sa lutte racialiste et religieuse contre Assad, le Hamas et le Hezbollah libanais, ce dernier qui gêne toujours y compris pour le territoire glané du Golan Syrien jamais rendu par Israël depuis 67.  
Ainsi, pour faire un exemple ultime en responsabilité de chasteté, les instances internationales vont-elles destituer UN ETAT. Rien que ça.
D'ores et déjà les accréditations d'athlétisme vont êtres retirées à la fédération de Russie donc à l' ENSEMBLE des athlètes Russes, un an minimum pour commencer.
Ah ! cette Russie qui empêche de tourner en rond les plans de l'Empire et de son complexe militaire de l'OTAN, ceci par sa résistance diplomatique et stratégique. Tant vis-à-vis du dossier Ukrainien, Iranien, Syrien.
Heureusement que l'OTAN peut compter sur la Turquie d'Erdogan pour continuer de pousser ses pions pourris. On lui souhaitera bonne chance au sein du club de l'OTAN, vestige en chien de faïence.
Avec des amis comme ça (broyeurs du PKK Kurdistan) il est vrai on n'a pas besoin d'ennemi.
Heureusement qu'il y a ces opportunités d'affaires de dopage (histoire à dormir debout) qui vont encore désigner la Russie en stratagème dit de "l'axe du mal". Eh hop, la petite musique des médias menteurs qui reprennent en coeur et en diffamation.
Décidément, "c'est encore un coup de Russes"... (vieux dit-on des années 50).    
A quand la prochaine vindicte pour déstabiliser Poutine ? et le faire renverser par quelques centaines ou milliers de manifestants, type révolte de Maïdan ? Scénario alléchant...
Question de patience, c'est prévu depuis longtemps depuis la Maison Blanche ; madame Hillary Clinton a déjà comparé Poutine à Hitler...rien que ça. On sent la personne équilibrée.
Avec des personnes comme ça demain à la tête de la nation militaire la plus importante du globe cela ne rassure pas.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 11 novembre 2015 10:49

    Allez sur Wikipedia voir la liste des dopés aux jeux...Sidérant..pour Londres 107 athlètes furent (avant les jeux) éliminés.. ?
    Pendant les jeux l’hécatombe se poursuivit..prouvant que le sport de haut niveau est une grosse farce pour peuples décérébrés.. !


    • flourens flourens 11 novembre 2015 11:01

      hhhhaaaa Poutine, on lui met tout sur le dos, il faut dire qu’il y met du sien, on le voit partout, en chasseur, en pêcheur, en escaladeur, en coureur, en plongée, et toujours avec ses gros muscles, c’est un tsar omnipotent et omniscient, dans son pays, il dirige tout et voit tout, c’est du moins ce qu’il veut faire croire, coté culte de la personnalité Staline est un garnement, alors bien entendu, toute médaille ayant son revers, ses opposants lui attribuent toutes les fautes, c’est bien normal, il ne peut pas dire je dirige tout d’un coté et je ne sais rien de l’autre
      un peu comme le PDG de VW qui avant se vantait de connaitre le moindre boulon de ses bagnoles et maintenant déclare tout ignorer
      il faut être cohérent et surtout assumer dans ces cas la
      si poutine est accusé, il l’a bien cherché, c’est l’arroseur arrosé


      • amiaplacidus amiaplacidus 11 novembre 2015 13:32

        @flourens
        C’est vrai ça, Poutine en fait beaucoup, là où Hollande ne fait qu’aller prendre le café chez Lucette.


      • Michel Maugis Michel Maugis 12 novembre 2015 12:07

        @flourens


        Va de faire soigner, espèce de criminel

      • jef88 jef88 11 novembre 2015 11:25

        Poutine du dopage à DAECH en passant par hitler et la maison blanche !
        le clafoutis est un peu gros et manque de saveur ... C’est la faute à l’amalgame !


        • alinea alinea 11 novembre 2015 12:40

          Le sport, c’est le point sensible de Poutine ; il a été plus que vexé qu’on ait boudé Sotchi ; il aime le sport, la compét’ et aussi y voit le lieu d’un rassemblement des peuples du monde !
          D’un autre côté, je n’arrive pas à comprendre comment nous pouvons nous résoudre à l’ignominie de nos dirigeants ; c’est tout à fait insupportable.


          • tf1Groupie 11 novembre 2015 14:26

            Ah, j’adore la façon dont ce sujet est traité sur Avox : l’important c’est pas le dopage, c’est de créer un contre-feu pour que surtout l’image russe ne soit pas écornée.


            • doctorix doctorix 11 novembre 2015 21:52

              @tf1Groupie
              Habituelle inversion des genres chez vous...

              Vous ne trouvez pas que ça fait un peu beaucoup de coïncidences ?
              Mais non, rien n’enlèvera vos œillères de faucon americanolâtre...

            • tf1Groupie 11 novembre 2015 22:03

              @doctorix

              C’est vous qui volez au secours des russes qui en ce moment font déclarations et démissions en cascade (coïncidences  smiley ) ... et c’est moi qui serait idolâtre de quelque chose ?

              Voyons mon enfant, ressaisissez-vous !


            • Roosevelt_vs_Keynes 11 novembre 2015 14:36

              Allons voir ce qui se dit en Italie...


              • tf1Groupie 11 novembre 2015 14:51

                @Roosevelt_vs_Keynes

                Bref vous nous dites qu’un journaliste trouve ça louche en se basant sur son intime conviction ...

                Euh !

                Je ne vois pas en quoi cela remet en cause la gravité des révélations ?
                D’ailleurs l’article le précise : "Quoi qu’il en soit, M.Foa dit ne pas vouloir défendre les athlètes russes, et il ne sera pas même étonné si les accusations de dopage se confirment. "

                En fait vous êtes là pour faire diversion vous aussi.
                 


              • Roosevelt_vs_Keynes 11 novembre 2015 14:58

                @tf1Groupie

                Hm.... si je voulais faire une vraie diversion, j’aurais parlé de ça !


              • leypanou 11 novembre 2015 22:27

                Une lecture pour ceux qui n’ont pas des œillères. D’une manière générale, les informations des MSM en France sont tellement biaisées qu’entendre autre chose aurait été impossible.

                Il faut surtout se rendre compte que Lord Coe a été adjoint de Lamine Diack pendant de nombreuses années et il est complètement propre en étant au courant de rien. Tiens, cela me rappelle quelque chose à la FIFA !!!


                • Le Dranob 12 novembre 2015 11:12

                  Merci pour cette analyse synthétique et clairement argumentée.

                  Les attaques médiatiques systématiques contre la Russie sont , au minimum , suspects.
                  Le dopage est très certainement très répandu , partout dans le monde,pour ne pas dire généralisé dans tous les sports « spectacles ». 
                  La stigmatisation de Poutine est grossière à ce niveau là, même si cela n’exonère pas les actes de tromperies et de magouille pratiqués là bas comme ici .
                  Comment ne pas voir une stratégie ,au moins coordonnée, de déstabilisation de la Russie quand aucun autre pays n’est autant montré du doigt , dans nos médias, depuis quelques années ?
                  Que Poutine ait un coté matamore, bravache et qu’il se rêve en héros de la Grande Russie , c’est probable , mais il est élu démocratiquement et semble avoir un soutien fort de sa population.
                  L’effondrement du communisme, la disparition de l’URSS et , quasi immédiatement ,le passage sans transition à l’ultra libéralisme en Russie et dans le reste de l’empire soviétique à entraîné une misère épouvantable dans les années 90 sous Eltsine.
                  Il faut reconnaître à Vladimir Poutine ce mérite , en incarnant certes une forme d’autorité ( voir d’autoritarisme ) d’avoir redonné à la Russie un équilibre et une place internationale qui est indispensable pour lutter contre le monde unipolaire américain.
                  Car , là est le véritable enjeu avenir : développer un monde multipolaire ou chaque nation pourrait faire entendre sa différence .

                  • Hijack Hijack 12 novembre 2015 12:14

                    Merci pour l’article.

                    Plus ils vont en mettre sur le dos de Poutine (pourtant paraît-il, gentil gars, contrairement à ceux qui se préparent à le remplacer dans un avenir le plus lointain possible), plus ils vont le renforcer. Il suscite l’admiration et de sa propre personnalité et de la Russie (excusez du peu), il n’y a qu’à voir le nombre de personnages US (pourtant nationalistes) souhaitant devenir russes, il n’y a qu’à voir combien son peuple se rapproche de lui, alors que les médias russes en très grande majorité contre lui ... Écoutez à ce sujet : Israël Shamir /// Dans cet entretien exclusif , l’écrivain et journaliste Israël Shamir analyse les forces en présence en Russie et le rôle du président Vladimir Poutine.

                     .

                    Poutine est leur cauchemar, comme peut l’être un produit nettoyant/désinfectant contre quelques saletés, et les saletés, logiquement ne peuvent que mentir pour se justifier.


                    • Barraka 12 novembre 2015 13:50

                      @Hijack
                      "Plus ils vont en mettre sur le dos de Poutine (pourtant paraît-il, gentil gars, contrairement à ceux qui se préparent à le remplacer dans un avenir le plus lointain possible)"

                      Vous parlez de qui (les remplaçants) ?


                    • Hijack Hijack 12 novembre 2015 20:04

                      @Barraka

                      Ceux qui lui succèderont ... de son parti.
                      Il faut écouter ce qu’en dit I. Shamir, lien plus haut.
                      A sa place, bcp auraient agit bien plus violemment face à la violence déployée face à lui.
                      Reconnaissons lui la sagesse + patience que bcp ne peuvent avoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès