Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Affaire Julian Assange : un bras de fer à l’issue incertaine

Affaire Julian Assange : un bras de fer à l’issue incertaine

Après l'annonce par Ricardo Patiño, ministre équatorien des Affaires étrangères, de la décision de son pays d'accorder l'asile politique au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, c'est un bras de fer qui s'engage entre l’Équateur et le Royaume-Uni, lequel reste déterminé à extrader le journaliste australien vers la Suède. Un bras de fer à l'issue incertaine et, peut-être, rocambolesque.

Sous mandat d'arrêt international de la Suède où il est accusé de viol, Julian Assange a épuisé en mai dernier toutes ses possibilités d'appel devant la Cour suprême britannique, laquelle lui a signifié le 30 mai dernier le rejet de son appel contre l'extradition.

Le 19 juin, Assange ayant épuisé tout recours, décide de se réfugier dans les locaux de l'ambassade équatorienne où il dépose une demande de réfugié politique. L’Équateur estimant que le journaliste australien est poursuivi pour des raisons politiques, accepte sa demande.
 
Reste que le Royaume-Uni, lui, reste déterminé à extrader Julian Assange et postait dès ce jeudi 16 août des policiers aux différentes issues de l'ambassade équatorienne. " L'asile politique ", estiment les autorités britanniques, " n'y changera rien ", car elles ne sont nullement disposées à laisser Julian Assange quitter le Royaume-Uni. Et d'après le ministre britannique des Affaires étrangère, William Hague, " il n'y a aucune base juridique pour agir ainsi ".

Vers une issue rocambolesque ?

Un bras de fer à l'issue pour le moment incertaine que d'aucuns prévoient même de virer au rocambolesque. Car si la Convention de Genève du 18 avril 1961 permet à l'ambassade équatorienne de faire sortir Julian Assange de ses locaux en le transportant à bord d'un véhicule, difficile tout même de l'imaginer pouvoir quitter le territoire britannique sans se faire arrêter par la police. " A moins qu'on le mette dans un container scellé, avec un ballon d'oxygène ", soulignait un commentateur de France 24
 
Assange, faut-il le rappeler, risque, s'il est extradé vers la Suède, de l'être ensuite vers les Etats-Unis où il encourt jusqu'à la peine de mort pour divulgation d'informations révélant les atrocités américaines en Irak et en Afghanistan, ainsi que pour la publication de centaines de milliers de câbles diplomatiques américains établissant les preuves des intrigues antidémocratiques du pouvoir américain au plan international.

Abdoulaye Jamil Diallo

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Zeb_66 17 août 2012 17:15

    La racaille politique américaine en action.
    Abject.


    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 17 août 2012 17:16

      De la transparence à l’opacité.

       

      Avant de réclamer la transparence des systèmes, jaugez l’opacité de votre propre personne pourrait-on dire à Julian Assange pour paraphraser le principe de la paille et de la poutre. Il est incongru que le chantre de la glasnost étatique se défile face à une accusation de viol et d’agression sexuelle. Finalement, ça révèle bien la crédibilité à portée très limité du bougre, sans même évoquer la dérive de ce que je baptisais dès décembre 2010 de WikiShit : cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/2010/12/de-wikileaks-wikishit_06.html.


      • foufouille foufouille 17 août 2012 18:19

        il a juste demander de ne pas etre extrade vers les usa
        reponse niet


      • Zeb_66 18 août 2012 12:02

        viol ! foutaise, une des 2 filles est un agent de la CIA.
        Elle a d’ailleurs disparu de la scène depuis...


      • Zeb_66 18 août 2012 12:10

        C’est vrai que vous n’êtes vraiment pas curieux, mais alors qu’est-ce que vous venez faire dans cet article ?


      • Scual 17 août 2012 19:02

        Je ne comprendrais jamais pourquoi systématiquement on dit qu’il est accusé de viol... alors que ce n’est pas le cas.


        • agent orange agent orange 17 août 2012 19:51

          Quelqu’un pour rappeler quel secret d’état Assange a divulgué ?



          • Georges 18 août 2012 10:38

            Entre autres, une liste des sites industriels sensibles dans le monde, qui doivent êtres protégés en cas de conflit, plus des rapports confidentiels concernant l’espionnage de membres de l’ONU par certains services de renseignements Américains. Certainement d’autres choses, mais ces 2 là doivent déja embèter fortement les Ricains. La logique Américaine veux qu’ils se prennent le droit de mettre leur nez dans les affaires des autres, de controler les autres, mais faudrait surtout pas que l’on regarde, ni que l’on critique ce qu’il font.


          • Scual 18 août 2012 11:03

            Il a surtout révélé des crimes de guerres et des agissements scandaleux commis par les USA dans leurs guerres d’invasion/occupation.

            Il y a des tas d’autres secrets très lourds qui ont été révélés sur les pantins des USA dans leurs protectorats soi-disant indépendants... mais ce genre de secret on n’en parle que dans ces protectorats et encore on en parle pas très fort.

            En tout cas JAMAIS dans toutes l’histoire du journalisme mondial autant de secrets et d’une telle importance au niveau international n’ont été révélés et encore moins par un seul organisme d’information.


          • SamAgora95 SamAgora95 18 août 2012 11:44

            Vous croyez encore que Julian Assange est un zorro qui nous informe sur les secrets militaires Américains ? Mais quel naïveté.


            C’est un agent de la CIA ou si vous préférez un cheval de troie, les voilà ces sources.

            Rien ne vous choque dans cette histoire ? Un mec qui héberge des vidéos sur des serveurs se fait arrêter en moins de deux et condamné, par contre Assange qui dévoiles des secrets militaires Américains court toujours, en Angleterre qui plus est.

            Cette histoire d’embrassade est a mourir de rire ( jaune), comme osent-ils nous prendre pour des tarés à ce point ? 

            Résumons ce que nous disent ces soient disant révélations :

            Les Attentats du 11 septembre sont le fait des terroristes musulmans (mais les Américains on commis quelques erreurs et des bavures)

            L’invasion de l’Irak était justifiée (Mais les Américains ont commis quelques erreurs et des bavures)

            La guerre en Afganistant avait réellement comme but d’éradiquer les talibans (mais les Américains en commis quelques erreurs et des bavures)

            Le présidant Assad est un vrai boucher (Les Américain ont juste un peu aidé les rebelles)

            etc... etc...

            Vous voyez bien que ce type ne serre qu’un but, discréditer les complotistes, rien de péjoratif dans ce mot, il veut tous simplement dire que les objectifs des Américains dans toutes ces guerres n’est pas celui officiellement affiché, qu’il existe des attentats sous faux drapeau, que la guerre de civilisation est une invention pour s’emparer des pays du moyen orient et de leur ressources, rien d’humanitaire dans tout cela, bien au contraire.


            --------------------------------------------------------------------------------------------------
            On nous prend pour des abrutis, mais vu que ça marche, ils continuent. 

            • SamAgora95 SamAgora95 18 août 2012 14:34

              @ Démosthène


              La réponse à toutes vos questions est la suivante : il faut que ça ai l’air vrai !

              Toutes les règles internationales, la justice soit disant aveugle (dans le bon sens du terme) et impartial etc.., c’est du bidon.

              Il y a qu’à voir le traitement des attentats du 11 septembre, et l’affaire DSK, Ben Laden récupéré par un commando Américains dans un pays étranger (tient il savent faire quand ça les arrange).




            • SamAgora95 SamAgora95 18 août 2012 16:21

              Les attentats du 11 septembre 2001 sont les piliers porteur de ma réflexion et de ma « paranoïa », 


              il y a encore quelque années j’aurais traité de parano la personne qui aurait tenu mes propos, mais à partir du moment ou j’ai été convaincu que ces attentats sont le faits du gouvernement Américains et que cette vérité nous est cachée par une corruption généralisé des médias dominant, Alors tous le reste n’est que logique.

              Si ils ont été capable de ça ! alors ils sont capable du pire.

              Dans ce contexte, arrêter un Assange qui risquerait de mettre à mal ce monumentale mensonge ne leur poserait aucun problème.

            • sirocco sirocco 18 août 2012 13:55

              Bon, on sait tous que la Grande Bretagne est un vassal des USA.

              Mais la Suède... du modèle social et du phare de démocratie à l’occidentale qu’elle était naguère... au caniche des Américains qu’elle est devenue aujourd’hui...

              Quelle honte !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès