Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Afghanistan : de nobles mots dans une vilaine Bush

Afghanistan : de nobles mots dans une vilaine Bush

M. Sarkozy a estimé nécessaire de « serrer les coudes avec nos alliés ». Insistant à ce sujet sur l’importance d’un « front uni », il a ajouté : « Il se joue ici une guerre, une guerre contre le terrorisme que nous ne pouvons pas et ne devons pas perdre ». Le président Français était samedi à Kaboul, alors que la résistance des talibans au gouvernement afghan ne faiblit pas.

Difficile de contredire ces paroles. La loyauté envers ses alliés est une vertu républicaine, c’est entendu.
Néanmoins, on peut s’interroger sur cette "guerre au terrorisme" sur fond d’Afghanistan.
En fait, l’Afghanistan n’est plus le siège du terrorisme international, c’est juste une formule simple pour nos esprits puérils.

“Il y a un sanctuaire dans le Nord-Ouest du Pakistan, qui a remplacé l’Afghanistan” dit Richard Clarke, l’ex-responsable du contre-terrorisme à la Maison-Blanche et aujourd’hui consultant chez ABC News (source).

Tout le monde sait depuis longtemps que les bases d’Al Qaeda sont au Waziristan, dans les provinces tribales du Pakistan :
"Al Qaeda s’est étendue et développée grâce à la publicité faite par des attentats spectaculaires, tels que ceux du World Trade Center. Cette hydre n’a pas vraiment de centre névralgique, mais seulement un refuge pour ses maîtres à penser, dans les montagnes jouxtant le Pakistan et l’Afghanistan, auprès des tribus pachtounes du Waziristan" (source).

Alors il y a cette question des talibans. Ceux-ci semblent mal s’accommoder de cette brigade internationale islamiste. Les trente ans de guerres afghanes commencent à peser, et le président Hamid Karzaï est prêt à négocier avec les fondamentalistes, qui prennent leurs distances avec Al Qaeda : "Au Waziristan sud, une zone tribale du Pakistan située à la frontière afghane, des talibans locaux ont perpétré en mars 2007 un massacre de combattants étrangers du Mouvement islamique d’Ouzbékistan, affilié à Al-Qaida..." (source)
Les talibans ne sont que des opportunistes pachtounes du sud qui ont bénéficiés de l’appui de l’ISI, les services secrets du Pakistan pour contrer Massoud et l’alliance du Nord, dont les sympathies allaient plutôt au gouvernement indien. Comme souvent, la créature monstrueuse s’est affranchi de son maître. (source)

Donc cette guerre afghane n’est plus vraiment une guerre contre le terrorisme. Après la lutte contre les Russes, la résistance se réorganise contre Karzaï, l’homme des Américains.
La vraie guerre contre le terrorisme se joue sur un autre terrain : le nerf de cette guerre n’a pas été tranché, et les capitaux, surtout saoudiens continuent de circuler : “Si je pouvais d’une baguette magique couper les vivres à un pays, je le ferais à l’Arabie” dit Stuart Levey, le sous-secrétaire d’Etat au Trésor, chargé de repérer le financement du terrorisme, à ABC News.
Comme allié des Etats-Unis, en dépit de quelques efforts dans la guerre contre la terreur, Levey dit que l’Arabie saoudite a laissé tomber. Aucun des Saoudiens identifiés comme financiers de la terreur n’a été poursuivi. “Alors que la preuve est évidente, ces gens qui financent des organisations terroristes devraient être arrêtés et poursuivis comme terroristes” poursuit-il. D’après des sources officielles, aussi bien la liste des Etats-Unis que celle de l’Onu comprend Yasin al Qadi, un riche homme d’affaires, qui nie les faits et reste libre comme personnalité en vue dans son pays. Son avocat de Londres Guy Martin du cabinet Carter-Ruck dit que les Etats-Unis n’ont jamais produit de preuves à leurs allégations. Martin dit “Il n’a jamais été jugé, ni même inculpé dans aucune juridiction dans le monde. Malgré les allégations, il n’y a jamais eu de poursuite criminelle. C’est un Guantanamo financier pour mon client qui est victime d’une grosse manipulation juridique qui se poursuit, situation à la Kafka, où des gens sont mis sur une liste sans raison”.
(source)
Cela me fait penser aux ennuis de Guillaume Dasquié avec le Saoudien Bin Mahfouz.

Cette volonté pour l’Otan de contrôler l’Afghanistan équivaut à contrôler le pipeline initialement prévu par l’entreprise américaine Unocal (dont Hamid Karzaï, le président afghan, a été le salarié durant son exil aux Etats-Unis) : "S’agissant de la compétition entre les Etats-Unis et l’Europe, il a rappelé que les Etats-Unis avaient, déjà sous le règne des talibans, signé des accords avec ces derniers, notamment dans le secteur énergétique, à l’instar de l’accord signé par la compagnie américaine Unocal prévoyant la réalisation d’un oléoduc entre la Caspienne et l’océan Indien via le Pakistan pour contourner l’Iran." (source)

Donc la France s’engage auprès des Américains pour les aider à contrôler "le grand jeu" géostratégique de cette région, où s’affrontent depuis 150 ans les influences occidentales, russes et iraniennes. L’allié pakistanais est de plus en plus incontrôlable, et, alors que la diplomatie américaine est opposée au chiisme totalitaire d’Iran depuis trente ans, le fanatisme pachtoune, peuple guerrier réparti entre Afghanistan du sud et Pakistan occidental, semble être la source de bien des démons. La future bombe iranienne est un danger lointain à côté de l’islamisme pakistanais.
"L’immense frayeur, à Washington et dans d’autres chancelleries, c’est que les islamistes pakistanais, alliés aux talibans, finissent par s’emparer des rênes de l’Etat et mettent la main sur l’arme atomique." (source)

Tout cela n’a pas grand-chose à voir avec la guerre contre le terrorisme, et le discours de Nicolas Sarkozy ce week-end à Kaboul reprend les arguments de G. W. Bush, et est un mensonge inutile qui entretient une confusion dans l’opinion publique.

Quant à ceux qui s’offusquent des femmes en burqa, Joseph Kessel en parlait dans ses premiers reportages afghans de 1956, et je conseille dont deux extraits d’un reportage de 1967 qui sont disponibles sur le site de l’INA :
Kessel raconte l’histoire d’une femme qui préfère la prison plutôt que d’être filmée
Kessel raconte une révolution de 1927 qui préfigure celle des talibans

Peut-on changer les traditions afghanes avec des Rafales ?

Rimbus en dit plus


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • rimbus 9 janvier 2008 16:57

    Bonjour

    vous avez raison, l’islamisme se sert du terrorisme. Mais mon propos est de montrer qu’il y a plusieurs islamismes. L’islamisme pashtoune n’a pas de vocation internationale, et il s’oppose maintenant à l’islamisme d’al qaeda (adepte de l’idéologie takfiriste). Les problèmes sont différents. Pour combattre un ennemi il faut le connaître.

    Je déplore simplement que le président français reprenne les approximations de G.W. Bush.

    Le véritable danger vient du Pakistan qui soutient les extemistes pashtounes, où le rôle de l’armée est prépondérant, et des financements saoudiens d’al qaeda. Sur ces 2 points, je ne vois pas de réelles luttes de la part des occidentaux.

    C’est à ce niveau que je pense que la guerre afghane n’est pas réellement une lutte contre le terrorisme. Les enjeux sont géostratégiques et energétiques plutôt.


  • tvargentine.com lerma 2 janvier 2008 13:52

    Voila le type d’article qui arrive à etre diffuser ce type d’article pro-islamiste et réactionnaire.

    L’autre se décrivant comme :

    « j’ai un pied en afrique et un pied en europe »

    Oui,un pied en Europe pour détourner les aides sociales et en Afrique pour vivre avec votre idéologie religieuse qui adore voir les femmes en burqa

    Nous avions dejà vu la LCR manifestait avec des individus comme vous et c’est vraiment inquiétant et c’est assez inquiétant que l’extrème gauche a pu instrumentaliser le comité de rédaction d’AGORAVOX pour lire ce type d’article.


    • rimbus 9 janvier 2008 16:23

      bonjour

      je suis contrarié par votre commentaire...

      pourquoi suggérez-vous que je détourne les aides sociales ? Pourquoi supposez-vous que mon idéologie est pro-islamiste ? Je ne vois pas dans cet article ce qui est pro-Ben Laden... Bien au contraire, je suis contre l’islamisme et c’est pour cela que j’essaye de comprendre ces extremistes pour mieux les combattre. Je ne suis pas non plus d’extreme gauche. Je pense juste que nos valeurs occidentales ne sont pas universelles, et qu’une culture qui abandonne ses personnes agées dans des maisons de retraite n’a pas forcément de leçons à donner au reste du monde.

      J’ai été surpris de découvrir que de nombreuses femmes afghanes portaient volontairement la burqa... C’est leur affaire, je le déplore, mais c’est comme ça.

      l’ingérence occidentale n’est pas toujours une bonne chose (voyez l’affaire de l’arche de zoé) et je crois bien que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Je préfère juste avoir une vision objective des choses. Si vous croyez faire avancer les choses en cautionnant la théorie du choc des civilisations, alors vous êtes aussi un extrémiste et vous soufflez sur des braises, alors que la sagesse serait de les éteindre. C’est juste ce que j’essaye de faire.


    • JPP 13 janvier 2008 00:41

      Je crois qu il faut aller encore plus loin dans l analyse du soutien de la France à la politique de Bush en Afghanistan, et je voudrais faire trois remarques :

      - la première est que le concept meme de guerre contre le terrorisme est idiot, on peut faire la guerre à des états ou à des armées, surement pas au terrorisme, pas plus d ailleurs qu on ne pourrait envoyer des troupes contre la faim, la peur ou...la betise ! Quant à faire la guerre aux terroristes ce serait plus intelligent mais cela relève plus souvent de la police que de l armée...Alors dans ce cadre, que vont faire les troupes francaises dans la galère afghane ?

      - la seconde est que la guerre en Afghanistan est une guerre civile avec de multiples acteurs dont les fondementalistes qui ont une vraie legitimité nationale, ce qui n est pas le cas du fantoche Kharzai mis en place par les americains et qui a si peu de partisans que meme ses guardes du corps sont americains ! Alors pour soutenir ce Monsieur, que vont faire nos troupes dans cette galère ?

      - la troisième est que, si Sarkozy n a dans cette affaire que l objectif de soutenir les americains, ceux ci ont, eux, une vrai vision geopolitique. L occupation de l Afghanistan fait aussi desormais partie d un grand projet asiatique, celui d encercler la Chine par des etats vassaux. Un beau projet pour les americains, mais nous, qu allons nous faire dans cette galère ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès