Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Afghanistan : stratégie à revoir

Afghanistan : stratégie à revoir

Mais que font les militaires français dans cette galère ? La guerre d’Afghanistan engagée par la coalition internationale à l’issue du 11 septembre 2001 prend des allures de bourbier. Le débat sur la stratégie des forces internationales est réouvert par la publication d’un rapport particulièrement critique de la commission des affaires étrangères de la chambre des Communes : “L’effort international depuis 2001 a donné moins de résultats que ce qui avait été promis et son impact a été considérablement affaibli par l’absence d’une vision et d’une stratégie cohérente basée sur la réalité de l’histoire, de la culture et de la politique en Afghanistan.”

L’Afghanistan c’est loin. Rares sont les images qui nous parviennent. Noyés parmi les 90 000 soldats de la coalition, 3 500 militaires français sont pourtant bien présents et payent le prix du sang. Le 29 ème soldat français est décédé ce week-end dans une attaque d’insurgés au nord-est de Kaboul. Mourir pour Kaboul ? De nombreuses voix s’interrogent sur les buts poursuivis par la coalition et surtout sa stratégie désespérément stérile.

“Au départ, nous étions dans une guerre de légitime défense contre des taliban qui soutenaient Al-Qaïda. Désormais nous menons une guerre de soutien à un régime qui n’arrive pas à s’en sortir”, constate, auprès de l’AFP, l’ex-ministre (PS) de la Défense, Paul Quilès.

Huit années plus tard, l’enlisement est incontestable. Daniel Cohn-Bendit, comme le PS il y a un an demande une réorientation de la stratégie française.“On ne va pas rester indéfiniment en Afghanistan” dans ce qui apparaît comme une guerre sans issue, a résumé lundi l’euro-député.

Encore plus direct, Jean-François Kahn estime que “La vérité, c’est que nous sommes aujourd’hui dans la situation des soviétiques en Afghanistan : nous avons les mêmes contre nous, et la population nous considère comme des envahisseurs, point final”.

Un consensus existe en France sur la nécessité de doubler les opérations militaires d’actions de reconstruction à l’égard des civils afghans. Une position résumée par Bernard Kouchner , ministre des Affaires étrangères : “Nous n’allons pas imposer la paix, mais nous pouvons créer les conditions pour y parvenir. Pour cela, il nous faut être en phase avec la population”.

De belles paroles qui cachent une réelle impuissance. Une stratégie française autonome au sein de la coalition est impossible d’autant que Nicolas Sarkozy s’est promptement rangé sous l’aile de l’aigle américain.

Jean-François Kahn évoque un suivisme des autorités françaises. Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) va plus loin.”Tous les experts militaires nous disent que ce conflit est un bourbier. Et pourtant, Nicolas Sarkozy a renforcé l’engagement de la France, nous promettant que nous pèserions d’avantage dans la stratégie. Or nous sommes plus que jamais les supplétifs des Américains”.

Les doutes formulés par les Britanniques, indéfectibles alliés des américains, constituent pour la première fois un sacré coin dans l’orientation de la coalition. Pragmatiques nos voisins d’outre-manche prennent la mesure d’un conflit devenu contre-productif, aux antipodes des objectifs de départ. On est bien loin du nom pompeux donné par les américains à cette guerre : “opération liberté immuable” .

L’impuissance militaire de la coalition à enrayer la violence et la progression territoriale des talibans renforcent ceux-ci dans leur détermination à poursuivre le combat et, entretient le doute des populations civiles prises en étau entre les belligérants. Dans ce contexte, il n’y a bien que les démocraties occidentales pour voir dans l’élection présidentielle, prévue le 20 août prochain, “un événement déterminant pour l’avenir du pays” comme l’affirme Bernard Kouchner dans Le Figaro.

 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 12:09

    Al Qaida n’existant pas, comme structure organisée et hiérarchisée, le premier prétexte ne se justifie déjà pas ... Ceux qui lui ont succédé, encore moins.
    Aucun doute, c’est un piège pour nos armées qui va bientôt ressembler à un « chemin de croix ».

    Pourquoi ?
    D’abord, sans doute, pour se réconcilier avec les USA, très « fachouillés » après le refus Chiraquien, et encore actuellement dans cette continuité, complaire à nos « grands amis », sans doute également Israeliens, dont on sait Sarkozy très proche, pour ne pas dire plus....

    L’Afghanistan ne menaçant ni notre territoire national, ni nos intérêts vitaux, cette présence armée devient une occupation de type colonial, masquée sous des déclarations fumeuses.

    Ici, Sarkozy semble avoir un temps de retard, car toutes les analyses vont dans le sens d’un écroulement, au moins de l’influence mais peut être total, des USA.
    Que ferons nous, lorsque les USA ne pourront plus financier leurs aventures guerrières et se retireront ? Je n’ai pas l’impression que cette hypothèse soit actuellement prise en compte.


    • wesson wesson 5 août 2009 12:19

      @Alpo47,

      Bonjour Alpo

      "Que ferons nous, lorsque les USA ne pourront plus financier leurs aventures guerrières et se retireront ? Je n’ai pas l’impression que cette hypothèse soit actuellement prise en compte."

      C’est une hypothèse dont nos dirigeant ont bien entendu conscience, mais qu’ils ne peuvent ni évoquer, ni même prévoir. Un effondrement Américain entrainerait un effondrement de la construction Européenne et de l’ensemble des hommes politiques l’ayant soutenu.

      Et les hommes politiques soutenant l’Europe, je crois que ça représente 99.9% de l’offre actuellement disponible.

      Retenir cette hypothèse comme réaliste, ce serait un terrible aveu de faiblesse. Et même si cela arrive, vous pouvez compter sur l’ensemble des médias pour cacher et taire cela le plus longtemps possible.


      • Alpo47 Alpo47 5 août 2009 13:34

        Salut Wesson,

        Il est logique que toutes les hypothèses soient examinées simultanément. Et pourtant, si celle de l’effondrement US était prise en compte, elle devrait nous conduire à limiter, progressivement, notre implication militaire.
        Ce n’est pas le cas, puisque nous venons de renforcer nos troupes.

        Autisme ou incompétence ?


      • katalizeur 5 août 2009 14:24

        @ alpo

        «  »Autisme ou incompétence ?«  »"

        les deux....... mon capitaine.....


      • finael finael 5 août 2009 12:29

        Il faut préciser que le Royaume Uni y a dejà laissé 192 morts, contre 179 en Irak.

        Le Canada 128 et les américains 767.

        Multipliez par 3 pour avoir le nombre approximatif de blessés.

        Pour quoi ?

        Lancer une guerre contre un pays n’est pas, et n’a jamais été un moyen de lutter contre le terrorisme.
         
        Nous n’y sommes pas allés par « légitime défense », les talibans ne nous ont jamais attaqué. Ils abritaient une partie de l’état-major d’Al-Quaïda qui a été chassé dès les premiers mois - au prix de milliers de victimes « collatérales ».

        Depuis nous menons une guerre de type colonial. Nous essayons d’inculquer, par la force notre mode de vie, de pensée à des populations qui n’en veulent pas. Au prix d’un nombre de victimes civiles qui n’est pas publié (à supposer même qu’on le connaisse).

        Et on ne sait pas comment se sortir de là, c’est en cela que c’est un bourbier : une fois qu’on a mis les pieds dedans on n’arrive plus à s’en tirer.

        Nous serons bien obligés de nous retirer, alorsautant le faire vite, tout de suite.

        Certes, les conséquences des huit années d’occupation seront sanglantes et le pays sera livré aux règlements de comptes et à la vengeance. Mais ce sera le casde toute manière.

        Et la prochaine fois évitons de nous prendre pour des dieux omnipotents. Essayons d’être plus humbles, admettons que la majorité du monde ne vit pas comme nous, ne pense pas comme nous. Attaquons nous plutôt aux racines du terrorisme, et n’y cédons pas. Si nous n’avions pas réagi de cette façon, les terroristes auraient compris que leurs attentats n’avaient aucun effet sur des sociétés solides et démocratiques.

        Mais nos sociétés sont-elles solides ?

        N’est-ce pas parce qu’elles ne le sont pas que nous y sommes allés ?


        • Internaute Internaute 5 août 2009 16:31

          Le nombre de morts dans nos rang est ridiculement faible. Tous les jours des dizaines de pakistanais sont tués par un drone ou une bombe sale qu’envoie les américains sur des villages sans aucune couverture aérienne. Le seul intérêt de cette guerre est de tester nos matériels et nos méthodes de combat. Ceci dit, je me demande si tant de sophistication dans l’armement apporte un véritable plus. Cela protège les soldats, le body count est là pour le démontrer, mais est-ce que cela permet de gagner une bataille ? Jusqu’à présent ce n’est pas dit. Nous n’avons eu que des escarmouches. Selon un reportage de la télé, les soldats portent 35 à 40 kilogs sur le dos. Avec la chaleur ambiante, je les vois mal évoluer dans un terrain montagneux face à des talibans beaucoup plus légers.


        • finael finael 5 août 2009 23:50

          @ internaute

          C’est vrai que nos pertes sont ridiculement faibles en comparaison de ce que subissent afghans et pakistanais, en majorité civils.

          Mais nos sociétés y sont beaucoup plus sensibles - de plus en plus d’ailleurs - qu’à la mort de quelques milliers d’étrangers « barbares ». C’est comme ça.

          Je le dis sans rabaisser la mort de nos soldats, victimes, eux aussi, de notre politique.


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 août 2009 12:35

          SALUT

          Comment osez vous parler de BOURBIER dans un pays où il fait si sec qu’on y chie de la poussière ?

          Trève de plaisanterie , il y en a marre des stratèges en chambre plus défaitistes les uns que les autres . c’est sur que si on répète à chaque mort que c’est foutu, on n’y arrivera jamais .

          Vive la république quand même .


          • katalizeur 5 août 2009 14:31

            @ cambronne

            vous avez bien raison monsieur , ce n’est pas un bourbier, c’est un trou noir....

            l’armée rouge y fut engloutie (500 000 y ont defilés)

            pour le bien de l’humanité, l’otan va y laisser toutes ses plumes....

            comme disait Poutine, il faut aider la resistance , mais pas trop, l’ amerique du nord doit y etre eviscerée, mais que cela dure le plus longtemp possible....

            bizzard les iraniens pensent la meme chose et la chine aussi....


          • finael finael 5 août 2009 16:23

            @ Cambronne

            Croyez ce que vous voulez, n’êtes vous pas vous-même un stratègeen chambre ?

            Mais c’est dommage pour la population du pays et nos rombiers qui y laissent la peau.


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 août 2009 19:20

            A FINAEL

            C’est possible mais je ne sais pas si c’est votre cas mais moi j’y suis déjà allé à la« riflette » comme disait mon père .

            Retraité je suis mais actif je fus !

            Peut être est ce là la différence !

            Bien à vous fier Huron !


          • finael finael 5 août 2009 23:57

            @ Cambronne

            Non, je n’ai pas fait la guerre, j’étais trop jeune, je l’ai juste vue, chez nous, en Algérie.

            Et j’ai passé beaucoup de temps à essayer de comprendre comment et pourquoi nous en avons été chassés.


          • Arcane 5 août 2009 13:01


            Cette guerre est un échec. La guerre et l’invasion de l’Iraq sont un échec. Le viet-nam fut un échec.


            • fonzibrain fonzibrain 5 août 2009 13:05

              pauvres afghans,en plus ils ont été irradié avec les armes US,honte à nous et à nos gouvernant


              sinon un blog sympa

              • Internaute Internaute 5 août 2009 16:24

                Exact. En 1970 Kaboul était le terminus oriental des hippies.


              • tvargentine.com lerma 5 août 2009 13:37

                Vous citez deux personnes qui sont des démagos populistes reconnus

                « Jean-François Kahn évoque un suivisme des autorités françaises. »
                « Le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) »

                Quelles références !!!!!!!

                A quoi la référence Arlette Laguiller et José Bové ?????

                http://www.tvargentine.com/aaa.html


                • aurelien362 6 août 2009 12:45

                  « Démagos populistes reconnus »... ah bon ? Reconnus par qui ?

                  Par Alain Minc, soutien de Sarkozy, qui, bien suuuuuuur n’a jamais fait preuve de populisme ? Par nos « élites » qui ne savent même pas à quoi ressemblent le peuple français et taxent de « démagogie » tous ceux qui essaient d’améliorer sa situation ?

                  Dites-nous donc, qui sont vos références, que l’on se marre un peu ? ;)


                • frédéric lyon 5 août 2009 14:56

                  Si nos amis d’Afrique du Nord font la queue pour nous annoncer que la stratégie employée en Afghanistan « est à revoir », vous pouvez déjà en conclure qu’elle doit très bien marcher.


                  Quelle est cette stratégie ?

                  1) Tout d’abord supprimer les sanctuaires dans lesquels les Talibans pouvaient aller se réfugier dans les zones tribales du Pakistan, le long de la frontière avec l’Afghanistan. C’est le travail qu’effectue aujourd’hui l’armée Pakistanaise. Nous devons la soutenir.

                  2) Ensuite, éliminer les meneurs, par des actions ciblées conduites par les services spéciaux, en utilisant le plus souvent des drones. 

                  Il ne sert à rien de courir après la pietaille talibanesque, qui est composé de pauvres bougres analpabètes qui retourneront à leurs ocupations habituelles quand tout sera terminé. Le banditisme, par exemple.

                  3) Enfin, éradiquer la source de revenu principale des Talibans en Afghanistan, c’est à dire la culture du pavot et le trafic d’opium et d’héroïne. 

                  C’est le sens de l’opération en cours dans la province du Helmand, où nos forces rencontrent pour la première fois une petite résistance de la part de terroristes qui nous avaient plutot habitué à fuir en courant lorsqu’on allait les chercher.

                  Le trafic de drogue étant pour eux une source de revenu importante, il n’est pas étonnant qu’ils tentent de la sauver.

                  Le Président Obama avait indiqué au cours de sa campagne électorale qu’il mettrait l’accent sur l’Afghanistan, on s’aperçoit, aux cris que poussent nos amis du terrorisme musulman, que ça commence à leur faire très mal. 

                  • katalizeur 5 août 2009 18:06

                    @ de lyon

                    par respect pour les proches des militaires qui sont deployés là bas, je ne mettrais pas les communiqués de l’emirat islamique d’afghanistan....mais je peux te certifier que cela va tres mal pour le yankistan

                    pour info le mollah Omar a restructuré l’organisation operationnelle sur le terrain, quelques commandants de secteur,peu combatif ont été remplacés......

                    les combattants afghans se permettent meme des operations de grandes envergures,allant jusqu’a attaquer les envahisseurs dans leurs campements....

                    les deplacements en dehors des cantonnement devient de plus en plus difficile a cause de IED, meme dans des perimetres tres proche ......

                    un adversaire invisible qui monte facilement des embuscades a chaque tentative de ratissage.....a noter que ce n’est jamais l’inverse...le yankistan n’a jamais pris un groupe de taleb en embuscade...

                    les moyens mis en oeuvre sont disproportionnés (facteur de 100 a1000) :
                    ex : --- une mobilette49,9 cm² pour le deplacement de 2 personnel pour les taleb....un hummer pour le yankistan quand se n’est pas un blindé ou un helico...
                     --- equipement un kamis a 2 euros comme le mien et une paire de sandales made in china a 0,50 euros et un turban a 20 centimes.......un bardat complet a 3000 euros gilet par balle compris
                     --- AK47, grenades et RPG7 ......contre des tonnes d’engins sur roues, chenilles,half track, predator,......

                    le plus debile dans les regions montagneuses, c’est qu’un helico est a 1000 metres d’altititude a un instant (T) et va se trouver a porté d’un RPG ; rpg7 a (T¤ 10).....

                    l’etat major le sait bien sur , si le maçon kata le sait, l’etat major plein de cerveaux sortis des academieS militaires les plus pretigieuses le sait bien mieux que moi.....mais la diffence entre eux et mon humble personne c’est que moi j’ai le libre arbitre qu’ils n’ont pas......des dégénérés les envoient au casse pipes....eux savent que la situation est desesperée,mais en soldats dissiplinés ils y vont....l’esprit chevaleresque....et ça.... cela merite le respect.....messieux je vous salue....


                  • monbula 5 août 2009 15:55

                    Chantecler vous faîtes une erreur : les USA n’ont plus de matières premières
                    d’où leur présence en Asie et convoite la Russie avec.


                    • Internaute Internaute 5 août 2009 16:20

                      La remarque JFK est ahurissante « ....et la population nous considère comme des envahisseurs, point final ». C’est malheureusement une réaction commune de nos hommes politiques.

                      J’aimerais bien qu’ils nous explique selon quelle logique il pourrait en être autrement. Est-ce que les français devaient acceuillir les allemands comme des libérateurs en 1940 ? Est-ce que les palestiniens devraient acceuillir les juifs en libérateurs à Gaza ? C’est vraiment le monde à l’envers.

                      A part des friandises pour les appâter comme des singes, on ne leur distribue que des BLU de 250 kg, de la mitraille, la destruction de leurs maisons, de leurs autos, l’assassinat de leurs proches. En plus on veut changer leur structure sociale et leur culture en s’imaginant que la nôtre vaut mieux pour eux. Quelle fatuité, quelle pédanterie !

                      Le risque déjà trés faible d’attentats en Europe cessera quand nous cesserons de couvrir sans rien dire les crimes israéliens. Le terrorisme vient de là et non d’ailleurs. Le problème n’est pas Kaboul mais à Tel-Aviv.

                      Notre armée n’a rien à faire en Aghanistan. Par contre, elle devrait être développée dans le sud de l’Europe, à Malte à Lampeduza et à Ceuta, partout où des filières d’immigrations mettent en danger le sanctuaire national et l’intégrité de l’Europe. Il est inutile d’aller casser de l’Afghan quand les élections libres peuvent mettre l’un des leurs à la mairie d’Amsterdam.

                      Une fois de plus notre gouvernement nous donne la preuve qu’il ne gouverne pas du tout en fonction des intérêts nationaux mais en fonction de chimères mondialistes.

                      L’Occident sème la terreur partout où il passe, de la Yougoslavie à l’Afghanistan en passant par l’Irak. Ne nous étonnons pas quand nous en récolterons les fruits amers.


                      • Yannick J. Yannick J. 5 août 2009 16:41

                        l’afganistan n’a jamais été conquis... et ce quelle que soit la période de l’histoire.
                        l’afganistan a vu passer bien des béligérants étrangers sur son sol, son peuple est retourné comme toujours à ses occupations internes une fois ce dernier parti...
                        Pour l’Otan il en va de même (qu’il soit là pour envahir ou non, qu’il soit là pour éradiquer les talibans ou non, etc...), les afgans le regarderont partir, se foutant comme de l’an mille de la démocratie à l’occidentale......
                        A quoi sert-il de vouloir imposer ses vues ? Karzai n’est qu’un chef tribal comme tant d’autres, il aime les cadeaux, et fait profiter à ses proches de ses avantages, c’est ainsi. Ils n’ont que faire de s’intégrer au monde... Ils sont heureux avec leur mode de vie...
                        sans les tablibans ? tant mieux ! avec ? tant pis... les steppes et les montagnes afganes sont leurs terres... mais cela est très difficile à comprendre pour nous occidentaux...


                        • TARTOQUETSCHES TARTOQUESCHES 5 août 2009 18:17

                          Que faisont nous en Afganistan ???
                          Mais enfin voyons, c’est évidement !!!

                          On chasse le Dahu !!

                          Mais oui, Ben Laden, le Dahu des montagnes afgnanes !!

                          Arff, Arff, Arff...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès