Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ahmadinejad est-il le nouveau Nasser ?

Ahmadinejad est-il le nouveau Nasser ?

Tandis que les mots de félicitations fusent dans le camp occidental après le prix Nobel de la paix de Barack Obama, il est préférable, somme toute, de s’intéresser aux véritables relations internationales, et de laisser derrière nous l’angélisme et les confetti. A l’heure où l’on veut nous faire croire qu’il y a d’un côté du monde les démocraties libérales, pacifiques, respectueuses de la volonté du peuple, et de l’autre côté les démocraties corrompues, les dictatures, les monarchies bellicistes et dirigées par des hommes infâmes, c’est au bon sens historique des citoyens que nous en appelons. Quoi que l’on veuille nous fait croire, les secrets d’Etat n’ont pas disparu ; en politique internationale, rien ne va de soi.

 
S’il y a un homme que les médias français et occidentaux détestent, Mahmoud Ahmadinejad est celui-là. Président de la république islamique d’Iran depuis 2005, il a sans cesse alimenté la presse écrite et les journaux télévisés en unes catastrophistes, scoops ou anecdotes déplacées et à la limite du racisme, comme cette récente "révélation" sur les pseudo-origines juives d’Ahmadinejad. De fait, dans cette guéguerre qu’ont entreprise les médias occidentaux, où l’image choc le dispute à la petite phrase, il ne manque qu’une chose : un regard historique honnête et sérieux.
 
 
Comme Nasser en 1956, Ahmadinejad est l’ennemi public numéro 1
 
En 1956, année noire pour les deux grandes puissance européennes et coloniales du moment, la France et la Grande-Bretagne, et année faste pour les pays du tiers monde, l’ennemi public numéro 1 des Français a pour nom Gamal Abdel Nasser. Président égyptien, après avoir fomenté le coup d’Etat contre le roi Farouk en 1952, il est alors l’une des trois grandes figures qui forment à parir de 1956,avec Tito et Nehru, le mouvement des non-alignés. En effet, à la conférence de Bandoeng, en avril 1955, il a ouvertement dénoncé le Pacte de Bagdad et incité les Algériens à se battre pour leur indépendance.
 
Cependant, son plus haut fait de gloire demeure la nationalisation de la compagnie du canal de Suez en juillet 1956, devant le refus américain de financer la construction du barrage d’Assouan (un refus qui est la conséquence des livraisons d’armes de l’URSS à l’Egypte quelques années plus tôt pour organiser une armée capable de rivaliser avec Israël). Or cette nationalisation n’arrange ni la Grande-Bretagne ni la France qui étaient les principaux actionnaires de la compagnie, même si elle est parfaitement autorisée (le canal reste d’accès libre).
 
Dès lors, c’est un véritable flot d’injures qui va pleuvoir dans les journaux français et britanniques. N’hésitant pas à comparer la nationalisation de la compagnie du canal à "la remilitarisation de la Ruhr", comparant en permanence Nasser à Hitler, prétendant que le président égyptien veut détruire l’Etat d’Israël, hommes d’Etat et militaires préparent l’opinion à une offensive qui a en réalité d’autres raisons d’être (le gouvernement socialiste de Guy Mollet a surtout l’intention de redorer son blason après la défaite de Diên Biên Phu, et pense par ailleurs que Nasser est le principal instigateur du mouvement indépendantiste en Algérie, ce qui est faux...).
 
L’attaque d’Israël, en octobre 1956, est vite suivie des interventions française et britannique, qui font semblant de s’interposer entre les deux protagonistes, alors qu’ils avaient conclu un accord secret avec l’Etat juif. On passera les détails rocambolesques de leurs problèmes de coordination. En tous les cas, les Etats-Unis, pas fâchés de voir les deux grandes puissances européennes en posture si délicate, les forcent à se retirer d’Egypte. L’URSS brandit la menace nucléaire. C’en est trop ; humiliés, Français et Britanniques rentrent chez eux. L’Egypte s’impose comme le leader de la renaissance arabe. Les Israéliens, eux, réussissent à sécuriser leur frontière en incitant les casques bleus de l’ONU à venir camper dans le désert du Sinaï...
 
A plus d’un titre, le comportement des médias à l’égard du président iranien Mahmoud Ahmadinejad rappelle celui qui fut le leur en 1956. L’insistance sur un prétendu antisémitisme que rien ne prouve, le boycott automatique, les accusations de fraudes électorales, les petites phrases tapageuses ; surtout, l’ingérence permanente dans les affaires intérieures de l’Iran, par l’intermédiaire des petits gadgets à la mode made in USA tels le site "facebook" ou son dernier avatar, "twitter", et les encouragements à manifester dans les rues (d’ailleurs, les slogans des manifestants sont pour la plupart en anglais...) en livrant, si possible, quelques Iraniens à la mort, comme la fameuse Neda, sans oublier de les filmer et d’envoyer les images aux Etats-Unis, afin d’émouvoir les citoyens des Etats pacifiques, démocratiques et libéraux ; tout cela sent à plein nez l’instrumentalisation démagogique.
 
 
Qui prendra la défense de l’Iran ?
 
La situation d’Ahmadinejad est toutefois bien différente de celle de Nasser.
 
Il est vrai que le président iranien est aujourd’hui considéré comme le seul adversaire de taille pour les puissances occidentales. Il porte avec lui les espoirs d’une grande partie du monde arabe, et on peut à cet égard considérer que son message reprend quelques traits à la rhétorique nassérienne panarabiste. En tous les cas, et contrairement à ce que disent certains, il n’y a rien en lui qui rappelle le panislamisme, apanage, par exemple, du mouvement terroriste al-Qaida (primat de l’ "umma" -communauté des croyants- sur le "watan" -la nation), étant donné qu’il s’adress d’abord aux Iraniens. En revanche, son islamisme, assumé, est un véritable travestissement du panislamisme (auquel il n’appartient pas), et se veut une synthèse entre "watan" et "umma", ce qui est a priori sacrilège. En effet, pour un musulman, les intérêts nationaux ne peuvent aucunement être mis sur un pied d’égalité avec la croyance, universelle et non pas nationale, en Dieu.
 
Ainsi, contrairement à Nasser, qui ne se disait pas islamiste et qui revendiquait une union de touts les peuples arabes sous sa domination (c’est le sens de l’éphémère République arabe unie qu’il mit sur pied en unissant le destin de son peuple à celui du peuple syrien de 1958 à 1961), Ahmadinejad se veut davantage l’idéologue d’un système défensif vis-à-vis de l’Occident qui menace de corrompre les moeurs et la culture iraniennes, faisant du Coran un facteur qui soude le peuple, loin des prétentions panislamistes des Frères musulmans, en tant qu’il a conscience de la fragilité de son Etat et de la nécessité de le renforcer par tous les moyens.
 
Seulement, tandis qu’en 1956, les Etats-Unis et l’URSS avaient pris la défense de l’Egypte, les puissances occidentales semblent toutes d’accord sur les sanctions à prendre contre l’Iran, au demeurant quatrième producteur mondial de pétrole, s’agissant des "provocations nucléaires" du président Ahmadinejad. La Russie semble se désintéresser de l’affaire. Toutefois, un tiers monde renaissant, galvanisé par les propos anti-occidentaux, anti-israéliens et anti-impérialistes d’Ahmadinejad, suit l’Iran conservateur, qui, s’il parvient à éviter la guerre qui se profile contre lui, saura sans doute offrir davantage aux pays défavorisés et exploités par les puissances occidentales que les 20 milliards d’euros que M. Obama leur a si généreusement accordés pour sortir de la crise...
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.99/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

134 réactions à cet article    


  • fouadraiden fouadraiden 11 octobre 2009 02:14


    Très drôle le dessin, surtout le coq tricolore.


    sinon souhaitons aux mollahs d’Iran un autre sort que les clowns arabes dont Nasser fut le gd inspirateur dit-on.


    • Nicole 11 octobre 2009 14:11

      Un bon dessin bienvenu est toujours une façon d’accompagner les mots, quand il ne se suffit pas à lui-même. J’aime beaucoup celui-ci de Bendit. Dommage que les politiques n’accompagnent pas leurs courriers de caricatures. La demande de Marie Georges Buffet à Kouchner concernant le nucléaire israélien et la résolution 49 de l’AIEA en aurait été bien agrémentée.

      Je ne crois pas qu’on puisse séparer l’observation de la position de l’Iran sans évoquer la question du nucléaire israélien, parce qu’un des enjeux se trouve comme le dit bien Chauprade dans la détermination de l’état hébreu à être seul détenteur de l’arme nucléaire au Moyen Orient, sans se soumettre à aucune inspection. Or la centrale nucléaire Dimona a 40 ans, provoque des cancers chez ses employés, et les raisons de se faire insistant quant à son inspection se multiplient.

      Cela étant, bravo à l’auteur pour cet article aussi courageux qu’intéressant et bienvenu.


    • Shaytan666 Shaytan666 11 octobre 2009 18:09

      Moi je préfère celle-ci, les goûts et les couleurs ça se discute pas.  smiley


    • Nicole 12 octobre 2009 16:39

      Moi qui croyais vous connaître ! J’aurais mis ma main à couper que c’était celle-là...ou une autre version, dans la même veine.

      Sinon, pour notre auteur de talent (je ne sais plus quel sénile vous a mis en garde dans un post tremblotant...ne pas suivre ces abominables conseils !), un docu intéressant, incomplet au niveau de la traduction, et malheureusement fini il y a quelque temps déjà (je ne parviens pas à le dater, il est passé sur arte en juin), mais on y voit l’horrible Rafsandjani tout gonflé d’un orgueil déplacé, pour un peu il nous mettrait en avant son poulain. Bref, un bon docu : Iran : une puissance dévoilée


    • DESPERADO 13 octobre 2009 00:24

      Salut shaytan
      Moi j’aime bien celle la , je la trouve plus actuelle
      http://www.ism-france.org/news/images/carlos-Latuff-(12).jpg


    • toug toug 11 octobre 2009 02:17

      T’es un Guedin florentin !, tu va te faire insulté d’antisémite, de nazislamistes et autre jolie sobriquet utilisé par les suppôt de l’empire... En tout cas c’est pas demain qu’on verra un article comme ça dans un journal à grand tirage ( pour allumer le feu comme disait Coluche ), j’en conclut que ton analyse est plutôt juste..


      • lord_volde lord_volde 11 octobre 2009 17:17

        Salut Toug, salut Nicole.
        J’ai toujours plaisir à vous lire. Hier soir, tard dans la nuit, je me suis assoupi en visionnant les images du prisonnier politique juif converti catholique ’(Vanunu Mordéchaï) emprisonné depuis 18 ans dans des conditions cruelles pour avoir révélé l’existence du programme d’équipements nucléaires militaires de l’Etat sioniste.


      • Christoff_M Christoff_M 11 octobre 2009 02:40

        Ahmad en photo, plus personne dans le bateau sur le pont d’Ago...

        Mitterrand pleurnichant, défendant son ami Roman, et la c’est l’avalanche de commentaires pour l’outrecuidant... Frederic que certains voient déja au bout d’un pic..

        Des que l’on dépasse les sentiments, que l’on parle froidement de l’Iran, que l’on reste poli et patient, cela intéresse beaucoup moins les gens...


        • delamothe delamothe 11 octobre 2009 02:50

          Intéressant retour sur Nasser et sa comparaison médiatique avec Ahmadinejad. Comme vous le dites entre temps les islamistes ont pris du poil de la bete (aidé par les occidentaux ?) et ont detruit une large part des bienfaits du panarabisme. Mais il y a aussi ces accords secrets des grandes puissances avec Israel, qui ont depuis près d’un siècle humilié les peuples voisins et les pays du tiers monde (declaration de Balfour de 1917 reconnaissant l’établissement d’un foyer juif faite dans le dos des pays arabes trompés). Il n’est pas à douter que si demain l’occident attaque l’Iran, ce sera une autre paire de manche que l’Irak. D’ailleurs ce genre d’évenement aurait des conséquences mondiales bien plus graves que la guerre en Irak.


          • non666 non666 11 octobre 2009 10:01

            Declaration Balfour :
            Un « representant » non legitime du peuple juif recoit d’un Etat exterieur à la region la promesse de l’etablissement d’un foyer juif sur les cendres d’un Etat qui n’est pas present pour en discuter : super legitime comme valeur legale internationnale !

            Hiers j’ai rencontré des sioux et des apaches.
            J’etais d’accord avec eux pour que la terre de leurs ancètres leurs soit rendue.
            Il faut dire qu’EUX, au moins ils ont une presence indiscutable et continue pendant les 20 siècles qui ont précédé l’arrivée des premiers colons.
            De plus ils ont signé plein de traité antérieur qui leur reconnaissait des territoires parfaitement delimités : ces traités ont valeur de traité internationnaux....

            Et bien sans plus attendre, je leur ait promis de leur rendre leurs terres ancestrales et j’ai meme signé la promesse « tete de mort » qui les a vachement rassuré !


          • Simon Simon 11 octobre 2009 03:33

            bon article. Content de l’avoir lu.


            • LeGus LeGus 11 octobre 2009 09:40

              Autant pour moi.
              Sinon par rapport à l’époque de Nasser, il y a un acteur de plus et de poids : la Chine.


            • mordoric 11 octobre 2009 07:19

              Tout à fait d’accord avec votre vision des faits historiques et de la manipulation des masses incultes à mon sens.

              Cependant, j’ai des réserves sur ce bout de phrase : « Il porte avec lui les espoirs d’une grande partie du monde arabe » ???

              Pour ce que j’en sais, les Perses et les Arabes sont des ennemis historiques et je ne serais pas étonné qu’en coulisse, les dirigeants ou élites arabes soutiennent avec force une intervention contre l’Etat Perse même si cette intervention devait être le fait d’Israël.

              Pour appuyer mes vues, je rappellerai que la guerre initiée par l’Irak en 1981 fut soutenue bien évidemment par Israël et les régimes occidentaux en général mais aussi et surtout par les régimes arabes tel l’Arabie de la secte ultra religieuse des wahabites qui auraient du se réjouir d’une Perse théocratique quand bien même elle fut « chiite ». Mais non, l’appartenance au monde arabisant prédomine sur tout autre considération.

              Sans portes de jugement, je dirais aussi que la réthorique de Monsieur Ahmadinejad à l’encontre d’Israël est destinée uniquement à mettre en porte à faux les régimes arabes hypocrites vis à vis de leur population. Logique, comment ces régimes arabes pourraient-ils de manière frontale et ouverte s’en prendre au programme nucléaire perse réel ou supposé alors que l’ennemi suprême dispose lui de plus de 200 ogives nucléaires et opprime un peuple arabe en lui volant sa terre au nom de l’espace vital et de références bibliques vieilles de 2000 ans.

              Mordoric


              • manusan 11 octobre 2009 08:43

                L’Iran a des litiges frontaliers avec la Turquie, l’Irak et les émirats.

                Alors que l’Iran s’arme, les pays arabes voisins se lancent eux aussi dans la course à l’armement, les contrat d’armes avec les Émirats ont explosé. Ces derniers ont même demander à la France de venir installer un base militaire.

                http://www.yabiladi.com/forum/france-ouvre-base-emirats-grands-66-3129093.html

                « Il porte avec lui les espoirs d’une grande partie du monde arabe » ???

                c’est plutôt la guerre entre l’Iran et ses voisins qui se prépare.


              • non666 non666 11 octobre 2009 10:11

                Une autre lecture de cette course aux armement est de considérer que les anglo-saxons font tout pour paniquer les arabes de la region afin de leur vendre des armes et de provoquer l’etincelle qui mettra le feu aux poudres dans la region.

                Une façon comme une autre de se maintenir dans le coin et de surgir comme le sauveur d’un des deux camps (celui des pays arabes possedant du pétrole, au hasard ?)


              • Ahlen Ahlen 11 octobre 2009 12:38

                « Il porte avec lui les espoirs d’une grande partie du monde arabe » ???

                Cette phrase étonne plus d’un, mais la vérité est selon l’angle de vision  :
                L’Iran est effectivement l’ennemi n°1 des dirigeants arabes exécrés de leurs peuples ; par contre, l’Iran est bel et bien porteur d’espoirs d’une grande parties des peuples arabes, et sans aucun doute possible !


              • Shaytan666 Shaytan666 11 octobre 2009 12:41

                Mais c’est qui le monde arabe, les trois ou quatre clampins qui viennent éructer ici ?


              • Nicole 11 octobre 2009 13:34

                @shaytan666, l’habitué des dessous de burka : demandez donc à Chauprade, ou écoutez le, puis demandez-vous pourquoi il lui est arrivé ce qui lui est arrivé. Point de vue intéressant : l’Iran est encerclé, mais pas isolé. C’est une émission qui présente le numéro de mai de la revue de géopolitique.


              • marc 11 octobre 2009 19:30

                Nicole

                Qu’est-ce qui est arrivé à Chauprade ?

                Passionante son interview


              • manusan 12 octobre 2009 10:21

                « Mais c’est qui le monde arabe, les trois ou quatre clampins qui viennent éructer ici ? »

                bonne remarque.

                Ils ne se poseront jamais la question : pourquoi l’Arabie saoudite et les Emirats acceptent ou plus exactement demandent aux infidèles de venir installer une base militaire chez eux ?


              • Nicole 12 octobre 2009 16:46

                Bonjour Marc,

                Il l’explique là, en page 15 :

                http://www.afrique-asie.fr/_medias/dossiers/evenement%2043.pdf


              • Big Mac 11 octobre 2009 07:34

                Ben non Nasser n’était pas naziphile et judéophobe ! Jugez-en par vous même :

                Johann Von Leers, alias Omar Amin, assistant de Joseph Goebbels au ministère de la propagande. Il est l’auteur de nombreux écrits antisémites, comme La nature criminelle des juifs, publié en 1944. Son principal rôle sous le Troisième Reich a été l’incitation à la haine contre les juifs. Après la guerre, il se réfugie en Égypte. Il se convertit à l’Islam, et prend le nom d’Omar Amin. Il reprend ses activités de propagande antisioniste, cette fois au service du président égyptien Gamal Abdel Nasser.

                Friedrich Buble, alias Ben Amman, SS Obergruppenführer. Après la guerre, il travaille au département égyptien des relations publiques, et en 1952, il est conseiller de la police du Caire.

                Joachim Daemling, alias Jochen Dressel, alias Ibrahim Mustapha, chef de la Gestapo de Düsseldorf. Il sera conseiller pour le système pénitentiaire égyptien.

                Wilhelm Boerner, alias Ali Ben Keshir, gardien de camp de concentration de Mauthausen. Il travaillera au ministère de l’intérieur en Égypte, puis deviendra instructeur du front de libération de la Palestine.

                Erich Altern, alias Ali Bella, chef régional du SD, les renseignements nazis. Il se réfugie d’abord en Égypte, avant de devenir instructeur dans des camps d’entraînement palestiniens.

                Franz Bartel, alias El-Hussein, adjoint au chef de la Gestapo à Kattowitz, en Pologne. A partir de 1959, il travaille à la section juive du ministère de l’information en Égypte.

                Ludwig Heiden, alias El-Hadj, journaliste à l’agence antisémite Weltdienst. Il se réfugie en Égypte et il traduit Mein Kampf en arabe.

                Karl Luder, cadre des jeunesses hitlériennes. Il travaillera au Ministère de la guerre au Caire.

                Albert Thiemann, alias Amman Kader, Officier SS en Tchécoslovaquie. Il travaillera au ministère de l’information en Égypte.


                • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 11 octobre 2009 07:42

                  oh mein klein shiksa...si on te suit, ben les yankeestanais en récupérant plein de teutonazis pour leurs besoins étaient de fieffés antisémiteux aryanophiles zôssi...ouais..çà se défend...zérie, change de blablatin, essaie ô moins d’être inventif, pour une fôaaa..p’tein !


                • Big Mac 11 octobre 2009 07:56

                  Bien sûr que les Yankee n’échappent pas à la règle, ils veulent dominer le monde comme tout le monde.

                  C’est juste que je préfère crever en bouffant chez Mac Do plutôt qu’en faisant le ramadan. Disons que de deux tyrans j’ai choisi mon préféré.


                • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 11 octobre 2009 08:03

                  ben çà, c’est une attitude positive !...zé pas un peu fataliteur comme postuture ? je croyais que t’avais renoncé au nazislamisme,non ? ..parce que si je te suis, ben les arabobédouins sont donc libre de zoisir la corne de gazelle plutôt que le bigmac...donc pourquoi qu’on devrait les mcworldiser à l’uranium ?...


                • Big Mac 11 octobre 2009 08:11

                  Moi je m’en fous que les muzz préfèrent les loukhoums, à chacun ses goûts ! Mais l’islam j’ai passé ma jeunesse à en bouffer, alors j’en suis dégouté, et naturellement quiconque va essayer de m’en faire rebouffer je lui gerbe à la figure.


                • le fil de Jupiter le fil de Jupiter 11 octobre 2009 09:41

                  Bad, je rêve où tu as écrit ça : zé pas un peu fataliteur comme postuture ?

                  En clair, toi, tu philozophes en apesanteur, mais tu reproches aux autres leur fatalizme ?

                  Au lieu de gurutiser, franchement, tu ferais mieux d’aller te zénifier définitivement dans un Monastère.


                • DESPERADO 11 octobre 2009 13:56

                  Salut Big Mac, on connait cette propagande qui date des années 60.
                  Voici une autre info qui elle est avérée.
                  A pres la seconde guerre mondiale afin de combattre le comunisme les alliés ont crées une structure de renseignement appelée « Stay behind », cette structure est composée de resistants et d’anciens nazis.
                  Hé oui mon hamburger , on se fout de ta gueule et toi tu cours.


                • Big Mac 11 octobre 2009 14:27

                  Beh ouais desperado, de la propagande, tout le monde sait que la guerre de 1967 n’a jamais existé et que Nasser n’a jamais dit : « Notre objectif sera la destruction d’Israël. Le peuple arabe veut se battre. ».

                  D’ailleurs à entre votre amedinejad, la shoah non plus n’a jamais existé et n’est que propagande ! Tenez je vais vous faire une révélation fracassante : Hitler non plus n’a jamais existé ! Allez je vais même aller plus loin : moi non plus je n’existe pas vous êtes entrain de dialoguer avec un ordinateur du mossad !

                  Bien le bonjour chez les aliens conspirationnistes !


                • tatielily tatielily 11 octobre 2009 15:55

                  oh là là mais que sont devenus tous ces malfrats aujourd’hui ?


                • marc 11 octobre 2009 19:35

                  Il y a eu plein de nazis réfugiés aux USA, en Argentine, au Chili en Bolivie, etc... ; Ca ne vous émeut pas beaucoup ; sans doute sont-ils devenus sionistes ;
                  tOn connait les liens entre l’anti-sémitisme ( quel mot stupide ! ) et le sionisme dans les pays occidentaux depuis même avant le déclenchement de la deuxième guerre mondiale ; tout plutôt que d’accueillir des juifs chez soi.


                • S.Ô.I Shri BaBâd Guru Lashpâ BADGURU 12 octobre 2009 00:35

                  @fil zupitérien…

                   

                  Bahhh zérie…je vois pas trô le rapport…zinon, je t’ai dézà dit, je suis pas en apesanteur mais en orbite satori-stationnaire…zorbite guruïque théosynchronisée sur les misanthropiques du Cynisme…ouais j’évite la zone équateuse, trop anthropicales pour môaaa zé ma divine nature...

                   

                  Et ce cynisme qui pourrait paraître de prime zabord un défaut, me semble de plus en plus être la plus raisonnable des qualités zumaines…la fréquentation de zette arène zitoyeuse ne fait de zailleurs que renforcer cette guruïque intuition…

                   

                  Zinon, en matière guruïque on use du terme ashram pas mon-austère ok ? (ok y’a zôssi l’option harem que j’apprécie partiCULièrement !!!..ainsi que la libération de mes disciples de leurs matérielles possessions via transfert sur mes multiples comptes divins !!!bahhh) zé tro glauque mon-austère, plein de pervers zé trucs ! bahhh….  


                • DESPERADO 13 octobre 2009 00:08

                  Cher BigMac, (rien que le nom m’amuse)
                  Une hystérie révélatrice.
                  Ton manque de connaissances historiques ne te premet pas d’apréhender certains faits.
                  La cia a crée après la seconde guerre mondial un réseau contre- communite, basé en europe à Rome , ce réseau était composé d’anciens resistants et d’anciens nazis. Tes vitupérations désuètes, ne sont pas des arguments.
                  Ce réseau appelé « stay behinds », servait de sources de renseignement sur les activités communistes.
                  Mais si ça touche israel, c’est plus grave ?
                  Je pense que tu es le symptome d’une fin d’une certaine vision de l’histoire, celle de france info ou de bfmtv.cette vision ethno-centré est périmée, 1967 , c’est trop loin, entre temps les Egyptiens et les israeliens ont signé un accord de paix, et que Israel a un arsenal atomique non déclaré à l’AIEA.Je te propose de remonter jusqu’au 4 novembre 1995. 
                  Concernant le mossad, je pense que tu n’as aucune chance d’en faire partie vu ton niveau d’argumentation.Shoa, etc..... Tu fais pitié.

                  Nous sommes en 2009, il est temps de se réveiller, le film est fini depuis très,très,très, longtemps.


                • Alpo47 Alpo47 11 octobre 2009 07:49

                  « ...S’il y a un homme que les médias français et occidentaux détestent, Mahmoud Ahmadinejad est celui-là.... »
                  Je dirais plutôt qu’Ahmadinejad est l’homme que les médias nous incitent à détester.

                  Ajoutons que ses déclarations vis à vis d’Israel, ont été sans nul doute volontairement mal traduites. Ainsi on a introduit « Israel doit être rayé de la carte », qui n’a jamais été prononcé. Etonnant, non, à qui profite le crime ?

                  Même si le « matraquage » médiatique reste très prisé par nos médias, et peut finir par avoir une influence, on peut tout de même penser que de moins en moins de gens sont dupes de la manipulation. Celle ci vise, comme l’a souligné l’auteur, à préparer l’opinion à la guerre.
                  Or, cette guerre, in fine, ne serait bénéfique qu’à un seul pays, pas très loin de l’Iran, et qui vit dans un état de guerre permanent, sans lequel ses divisions internes l’amèneraient au chaos.

                  On peut cependant craindre que la gravissime crise financière et économique, pousse les USA et ses supplétifs à relancer la machine économique et détourner l’attention en allant agresser un autre pays. Pour ces gens, l’Iran fera l’affaire.


                  • Augustule pipo 11 octobre 2009 11:45

                    A propos de cette fameuse phrase :

                    l’Iran a menacé d’attaquer Israël militairement et de le « rayer de la carte. »

                    Réalité  : Aucun dirigeant appartenant au gouvernement iranien n’à menacé Israël d’un acte de guerre. Cela serait en contradiction avec la doctrine de « non première frappe » à laquelle le pays adhère. Le président iranien a explicitement déclaré que l’Iran ne menace aucun pays, y compris Israël.

                    Dix fausses croyances sur l’Iran

                  • Philou017 Philou017 11 octobre 2009 12:08

                    Réalité  : Aucun dirigeant appartenant au gouvernement iranien n’à menacé Israël d’un acte de guerre.

                    Ca tranche avec l’attitude Israélienne où les déclarations belliqueuses et les menaces sont réitérées de manière insistante, et ce depuis des années.

                    Pourtant, l’Iran n’a déclaré la guerre à personne depuis des dizaines d’années.

                    Quand à la « menace nucléaire », elle est purement théorique.


                  • Alpo47 Alpo47 11 octobre 2009 13:57

                    Il y a tout de même un énorme paradoxe, qu’il faut sans cesser relever : Américains et Israeliens nous rabattent les oreilles avec la menace nucléaire Iranienne, qui n’existe pas, l’Iran n’ayant pas la bombe et n’ayant JAMAIS attaqué personne.
                    Par contre, on passe, ignore, ne parle jamais, de la menace réitérée notamment par Liebermann, d’utiliser la bombe nucléaire Israelienne (au moins 200 têtes nucléaires), contre les Iraniens ou les autres de ses voisins, notamment à Gaza.

                    Dans cette « anomalie » on peut voir toute la manipulation des agresseurs au travers des médias et de cette communication basée sur un mensonge et un « oubli ».


                  • marc 11 octobre 2009 19:44

                    « Pourtant, l’Iran n’a déclaré la guerre à personne depuis des dizaines d’années. »

                    Je crois bien même que ça fait plus de 800 ans.

                    En revanche, l’Iran a été aggressé par les Américains et les anglais en permanence depuis le dexième guerre mondiale ( voir Mossadegh, renversé pour mettre un dictateur, le Shah en place, un abominable dictateur, appuyé sur une police secrète, la Savak, digne de la gestapo ; voir aussi le criminel attentat d’un navire américain abattant un avion de ligne Iranien , rempli d’enfants allant en vacances, navire américain dont le commandant a été promu)


                  • R.L. 12 octobre 2009 12:57

                    Et ce sera le 46ème, le 47ème... pays bombardé (pas dit occupé, ou chef d’État renversé...) par les USA, rien que depuis la seconde guerre mondiale...
                    J’avoue que je ne compte plus.
                    Et c’est bien sûr faire de l’anti-américanisme primaire que de rappeler ce fait...


                  • Christoff_M Christoff_M 11 octobre 2009 09:31

                    Chacun sa dictature, Bachelot autorisant le Redbul interdit depuis plus de dix ans chez nous...pour continuer à faire courir en competition Renault , Citroen en rallye...

                    il y a différents fanatismes et différentes manières de tuer, celles des pognonnistes européens soutenus par une commission européenne vendue aux lobbies, prête à sacrifier sa jeunesse, par « peur d’attaques judiciaires » n’est pas mal non plus !! on peut faire mine de faire de la prévention routière ensuite au pays ou on drogue sa jeunesse....

                    Dans le genre mensonge et hypocrisie, nous notre dictature chez les parvenus en Sarkosie c’est l’argent sale...mieux vaut taper sur ceux qui portent un turban, loin de l’occident, c’est rassurant pour les benêts... en mélangeant allègrement les cutures perses et arabes, visions de fanatiques occidentaux pro wasp, qu’on croyait enterrées avec le Bush, pas celui de la bible, vous savez le crétin buisson ardent du lobbie des armes et du pétrole...

                    Le président iranien a le GRAND TORT, comme l’ex Saddam regretté de sa population, de ne pas filer son pétrole gratuitement au pouvoir des élites bushiennes ; ou guerre il y a Halliburton, Blackwater et autres inquisiteurs modernes occidentaux et associés se frottent les mains... qui est le manipulateur menteur diabolique ???

                    Qui peut se permettre de soutenir l’option militaire en 2009, tous ceux qui ont intérêt à faire stopper les enquêtes fâcheuses sur les réseaux mafieux de l’argent des ultracapitalistes, ceux dont on peut soupçonner que guerres, crises et ventes de vaccins, sont des activités vitales, nécessaires à la spéculation et à l’engraissement de tous les collabos !!!

                    Pour eux le président iranien n’est qu’un détail, seule compte la situation économique locale et la captation des matières premières, il y a le même genre de tyrans, même mieux, en Afrique mais on ne s’en émeut point chez nous, car comme Bongo, quand il faisait passer la valise à billet aux politiques et aux médias, quand on collabore avec l’occident, on peut être un tyran, on ne risque rien !!!

                    Quand la presse occidentale pointe un bouc émissaire, avec le poids des lobbies sionistes en Europe de l’Ouest et aux Etats Unis, vous savez ceux qui ont fait élire Sarkozy chez nous et qui peuvent payer des groupuscules d’extrême droite pour abattre Obama, pour noyer le poisson et brouiller les pistes....

                    C’est vrai qu’en étant collabos de ce genre de personnages, on peut se permettre après de donner des leçons de morale aux dirigeants iraniens... ceux qui ont provoqué une crise pour mettre à genoux les derniers récalcitrants à l’Europe américanisée...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès