Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Algérie : Un 11 janvier assassin

Algérie : Un 11 janvier assassin

Il était une fois en Algérie, il y a 20 ans, c’est-à-dire la veille du 11 janvier 1991, un semblant de démocratie sous la garde d’un semblant de Président avec un gouvernement formé de polichinelles. Il y avait un peuple de braves gens qui s’apprêtait pour la première fois, et ce fut la dernière, à prendre le pouvoir qui lui revenait de droit sous un parti politique trop parfait pour une armée encadrée à l’époque par des voyous. Et une junte militaire composée de fripons assassina la république démocratique pour la remplacer par une république bananière ; tout s’écroula ce 11 janvier et depuis, l’Algérie s’enveloppa dans l’urgence, avec en otage un peuple désormais vulnérable qui se familiarisa avec une précarité versatile mais durable. Le heurt de ce maudit 11 janvier assassin fit de l’Algérie une boule d’oublis atteinte de cécité mentale peuplée par des êtres traumatisés ; voilà ce que nous devenons ce 11 janvier 2011 ; un tas de rien, en fait !

Pour autant, les serviteurs de la junte militaire à la veille de ce 20ème anniversaire, ne veut pas oublier ; soupçonnant peut-être une opération de changement en vue, ils mijotent un menu varié en magouilles pour colmater le peu de mémoire qui a échappé à leur vigilance et s’est réfugié dans les têtes de nos jeunes qui justement n’ont pas connu la tragédie du 11 janvier 1991 qu’à travers les soupirs de leurs parents.

Ces soupirs plaintifs ont dû creuser un tunnel de vérité dans les têtes des enfants qui ont cru bon de soulager leurs parents. Mais les fabricants du malheur algérien, en connaisseurs de nos peurs dans lesquelles ces enfants sont nés, connaissant bien notre lâcheté due au traumatisme janvériste ont simplifié leur mission en les attendant au virage ; des émeutes particulièrement violentes ont éclaté secouant plusieurs villes du pays affichant un désespoir meurtrier dans une dimension sociale aux couleurs de la lassitude et de l’injustice ! Les ténors du pouvoir étranger à ce peuple tentent comme d’habitude de réduire à une révolte à cause d’une simple augmentation du prix de l’huile et du sucre qui ne tardera pas à redescendre pour marquer ainsi une vulgaire présence de l’état !

Après quatre jours d’émeutes, on déclare quatre victimes et on qualifie avec la complicité des soi-disant partis politiques et élites que les émeutiers de voyous et de mal éduqués manipulés par les milieux occultes englobant ainsi leurs parents ; ce qui fait comprendre que le peuple est un lâche ! Et le pouvoir s’enfonce encore dans le mépris du peuple en décidant que cette révolte n’a aucune raison d’être et que les prix de l’huile et du sucre réduit pour ainsi dire à ces jeunes que le pouvoir qui a éreinté leurs parents est toujours là pour les briser.

Au lieu de les comprendre et les caresser socialement et politiquement, on leur émit des messages qu’ils arrivent à peine à comprendre !

Mais nous les traumatisés victimes du 11 janvier 2011 nous avons bien compris leurs messages et les nous transmettons « fidèlement » à nos progénitures. Les ténors du pouvoir refusent toute alternative qui pourrait passer les règnes à ceux qui leur reviennent de droit ; c’est-à-dire : ceux qui passent par les urnes et qui ont l’aval du peuple. Nous avons compris mais eux ne veulent pas comprendre que tôt ou tard la justice reviendra ; ce sera notre dernier mot !

En ce 11 janvier 2011, il nous est offert une occasion pour remémorer ce qui fut le début du malheur algérien et nous interpellons tous les Algériens y compris les faiseurs de nos malheurs de penser à un vrai consensus de paix autour d’une table réconciliatrice dans le but de rassembler autour du principe de vivre ensembles dans la différence sur ce bateau appelé Algérie sans que personne n’exclut l’autre.

Qu’on sache que l’ouverture politique est désormais la seule solution pour que renaisse la confiance sans quoi il n’y aura rien de durable.

En fait pourquoi ne pas penser à faire de 2011 l’année du bonheur algérien ?

Laïd DOUANE ;

Bouira le 11 janvier 2011.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 13 janvier 2011 15:39

    Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais...

    La france d’en bas commence aussi à avoir les boules.

    Si la Tunisie va jusqu’au bout de sa révolution, suivez et suivons-la.

    Sinon, nous devrons lutter tout de même.


    • Laïd DOUANE Laïd DOUANE 13 janvier 2011 18:43

      Ayant vécu en France pendant plusieurs années, dans la précarité la plus part du temps, au sein d’Emmaüs de surcroît, je peux vous dire que <la France d’en bas aura tors d’avoir les boules en ce moment ; c’est plutôt celle d’en haut qui doit en avoir à cause des exigences un peu exagérées des Français. Ces Français très compréhensifs pour la plupart oublie souvent de regarder autour d’eux.

      Quant à la Tunisie mon cher, je pense que ça ira jusqu’au bout mais ça sera comme du pareil au même ; les militaires ne lâcheront jamais surtout que la France est là pour donner un coup de main.

      L’Algérie par contre, c’est désespéré ; nous sommes plus ou moins mauvais et méchants envers nous-mêmes ; ceux d’en bas et ceux d’en haut, et les premiers ont perdu confiance ! Malheureusement nous avons beaucoup de pétrole et de gaz ; d’autres ressources je ne vous dirais pas. En plus nous avons ½ millions de casquettes !


    • OMAR 13 janvier 2011 19:37

      Omar 33

      Laid, mis à part le fait de vous rememorier , qu’est-ce que vous proposez de concret ?

      Et si vou interpellez tous les Algériens y compris les faiseurs de nos malheurs, vous risquez avec ces derniers de faire entrer les loups dans la bergerie.. 


      • Laïd DOUANE Laïd DOUANE 14 janvier 2011 09:23

        Quand j’ai interpellé « tous les Algériens y compris les faiseurs de nos malheurs » justement j’ai proposé quelque chose de concret et de consistant ; Et c’est tellement concret que vous n’avez pas hésité de l’imager en « loup dans la bergerie ». Sauf que cela n’est plus un risque car le loup est depuis longtemps dans la bergerie.. Je pense sincèrement qu’on peut s’entendre..


        • OMAR 14 janvier 2011 10:41

          Omar 33

          Laid :Je pense sincèrement qu’on peut s’entendre......

          Merci de nous faire savoir comment on peut s"entendre avec des gens qu’on ne peut même pas approcher, encore moins les apostropher, et qui nous méprisent totalement...


        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 janvier 2011 09:59

          Si « démocratie » veut dire remplissage des bidons des urnes par la paperasse des bulletins, alors je vous rassure : AU MAGHREB, LA DEMOCRATIE EST ABSOLUE !

          LES REGIMES corrompent la population par la distribution des sacs d’argent et la population le lui rend bien en lui accordant à chaque fois 99 pour cent de OUI pour son candidat !

          Tous les « prétendants maghrébins » passent au premier tour quand les candidats occidentaux sont toujours élus et avec une infinme différence de voix seulement au deuxième tour , Chirac avait même utilisé toute la sorcellerie pour voler la victoire au FN !

          Il n’ya pas de projet social, pas de programmes vraiment politiques, pas de volonté de construction nationale, pas de vision du proche lendemain... Mais avec tout cela les peuples ne subissent pas des coups d’Etat ; ils élisent librement leurs dirigeants !

          Qui doit changer les populaces ou leurs misérables élus : Dieu peut-être le sait !

          Allez donc sur www.elwatan.com vous aurez de plus amples explications...

          Mohammed MADJOUR.


          • Laïd DOUANE Laïd DOUANE 14 janvier 2011 11:40

            @Mohammed MADJOUR
            Je crois savoir que démocratie veut dire : « gouvernance du peuple ». Et quand le peuple est prédominé par toutes les choses connues en Algérie, c’est-à-dire le mal et surtout la mauvaise foi, il décide d’une manière maléfique de s’atteler aux symboles du mal. C’est chose faite !

            Dire que « LES REGIMES corrompent la population par la distribution des sacs d’argent et la population le lui rend bien en lui accordant à chaque fois 99 pour cent de OUI pour son candidat » c’est un peu léger comme constat ! Pourquoi ne pas dire que ces régimes ont exploité les faiblesses des populations pour prendre le pouvoir grâce à leurs contributions et surtout grâce à des gens comme vous et moi !

            Pour ce qui est du contenu de l’article d’El-watan, sur www.elwatan.com, ça ne me dit rien ; c’est plus profond que ça et El-watan n’en dit pas un brin de vérité ! La vérité, il faut la chercher dans l’histoire de ce pays..

            http://www.lequotidienalgerie.org/2010/12/16/au-sujet-de-la-police-politique-je-persiste-et-je-signe/#comment-32023

            http://www.lequotidienalgerie.org/2010/12/16/au-sujet-de-la-police-politique-je-persiste-et-je-signe/#comment-32023


            • Laïd DOUANE Laïd DOUANE 24 octobre 2011 08:45

              Je m’excuse auprès des amis d’être absent depuis février dernier pour des raisons répressionistes, si l’on peut dire ; c’est que je reviens de loin comme on dit. Je reviens quand-même et sans aucune intention de baisser les bras comme l’exigent ces cocos de l’ombre. On m’a foutu la pagaille certes mais je reste debout..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès