Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Amérique latine : l’indécision de Michelle Bachelet

Amérique latine : l’indécision de Michelle Bachelet

La présidente chilienne Michèle Bachelet traverse un moment difficile, qui vient de se caractériser par le changement de plusieurs ministres, dont celui de l’intérieur, et par des difficultés de coordination dans les relations internationales.

La principale difficulté de la présidente chilienne prend naissance dans sa propre campagne électorale. Fondée sur les enquêtes d’opinion et les actions purement médiatiques, celle-ci n’a pas permis une clarification de ses positions sur les grands thèmes de société ou les relations internationales. La grande idée de la candidate était celle d’un gouvernement citoyen, à l’écoute du peuple. Et ses conseillers de rappeler sa formation de médecin et sa capacité à formuler un diagnostic avant de proposer des solutions. Le problème est qu’après trois mois de gestion, les difficultés de coordination se font de plus en plus sentir. Chacun a sa propre idée du gouvernement citoyen. Comme il fallait s’y attendre, les demandes des "organisations citoyennes" ne peuvent pas toutes être prises en compte. D’où des tensions à l’intérieur de la majorité, attisées par les calculs politiques de ceux qui se positionnent déjà pour les prochaines élections (le mandat est de quatre ans non renouvelable).

De nombreuses cartes à jouer

Dans le domaine international, la présidente a dans sa main de nombreuses cartes qu’elle hésite à jouer. Sur les relations avec la Bolivie, elle donne l’impression de souffler le chaud et le froid en proposant d’un côté de discuter un accès à la mer tout en rappelant que les traités internationaux ne sont pas négociables. Avec l’Argentine, elle doit faire face au double discours du président Kirchner et au non respect de la parole donnée. Elle tente de s’affirmer en envoyant une lettre de protestation mais ne peut pas prendre le risque de se mettre à dos un important voisin, avec lequel de nombreux projets sont en cours. Face au Pérou et au différend territorial (limites maritimes) elle n’a pas fait de déclaration précise. Enfin sur les investissements importants de la puissante armée chilienne (qui vient d’effectuer de nombreux investissements dont des sous-marins et des F16), elle n’a pas donné de position publique sur une éventuelle réforme de la loi du cuivre*.

Querelle Etats Unis / Venezuela.

Mais le principal problème qui arrive est son indécision dans la querelle qui oppose les Etats Unis et le Venezuela. Avec des arguments peu diplomatiques, le gouvernement Bush lui demande de se positionner pour un axe du bien (en votant pour son candidat, le Guatemala au conseil de sécurité de l’ONU, contre la candidature de Hugo Chavez). Comme elle l’a déjà dit dans une interview à la chaîne américaine PBS, Michelle Bachelet n’a pas envie de se laisser entraîner dans des positions manichéennes . Si elle voulait soutenir la candidature du Venezuela, sans prendre une position pro-Chavez, elle aurait pu profiter de la réunion du Mercosur et annoncer en même temps à ses voisins, son soutien à cette candidature .

Elle ne l’a pas fait et aujourd’hui les yeux sont tournés vers elle. Voter Venezuela sera forcément compris comme un soutien à Chavez, voter Guatemala serait pris pour une marque d’allégeance et de faiblesse vis à vis des Etats Unis. Ou pire, une contrepartie pour avoir soutenu la création du Tribunal Pénal International contre la volonté de George Bush.

 

*instaurée par Pinochet, cette loi attribue 10% des recettes du cuivre, la principale ressource du pays, aux militaires.


La presse chilienne a lancé une campagne contre

"les marques d’affection trop caractérisées" de Hugo Chavez

lors des réunions internationales.


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • (---.---.20.73) 31 juillet 2006 15:19

    Rappelez Pinochet !!!

    Il a déjà sauvé le Chili une fois, il sait donc comment il faut faire.

    Mais c’était bien la peine d’assurer la promotion de cette nullité dans toute l’Europe progresssiste et tintellectuelle. C’était un Aristide de sexe féminin,.

    Ouaaaahoooooou...


    • Tonio (---.---.242.44) 31 juillet 2006 18:10

      A l’extérieur elle a plutôt une image de femmes forte, est-ce une simple image ? est-elle simplement dans une mauvaise passe ? ou alors elle a réussit à construire une fausse image grace à son entourage ?


      • Gilles Roman 31 juillet 2006 18:21

        Ce sont toutes les questions que se posent les chiliens en ce moment. Mais même si Michelle Bachelet a baissé dans les sondages, elle conserve une très forte popularité, de même que son prédecesseur Ricardo Lagos. Pour ma part je pense que durant ses premiers mois elle a été bridée par la coalition de gouvernement qui est une alliance de partis (avec chacun ses tendaces), d’où son remaniement qui va permettre de clarifier sa politique. Dans le domaine extérieur, il semble qu’elle veuille se rapprocher de Lula et du nouveau président du Pérou, mais pour l’instant rien n’est très clair.


      • (---.---.41.255) 1er août 2006 12:39

        « A l’extérieur elle a plutôt une image de femmes forte... »

        Conséquence logique du bourrage médiatique orchestré par le lobby de gauche qui tient les médias et fait l’opinion. Des exemples comme celui-là, il en existe des centaines.


      • Grégoire de Tours (---.---.13.166) 2 août 2006 07:36

        Merci de nous rappeler à quel point le lobby de gauche tient TF1 (propriété de Bouygues), Le Point, Le Figaro (propriété de Dassault), toute la presse quotidienne régionale, les radios et télés publiques dont les présidents ont été nommés par le pouvoir actuel, etc.

        Ah oui, et puis Internet est contrôlé par l’axe Hugo Chavez-François Hollande, aussi.


      • Plus robert que Redford (---.---.221.143) 31 juillet 2006 20:14

        Doit-on en déduire que cette attitude de Mme Bachelet pourrait déteindre sur une de ses ferventes supportrices (Voilà bien un amour tout soudain !) Mme S. R. ??


        • enattendant2007 (---.---.38.61) 31 juillet 2006 21:02

          Alors qu’elle ?it, il y a quelques mois encore, un exemple pour la plupart des candidats socialistes (et notamment S ?l ? Royal qui ?it all ?lui rendre visite en grande pompe). Aujourd’hui, la pr ?dente chilienne traverse un moment difficile...


          • siras (---.---.182.10) 31 juillet 2006 22:58

            Et non non.. ont ne veux pas de la même ici , déja qu’ils savent pas décider sans foutre le bordel. Alors la S.R elle peut rester dans l’opposition c’est bien pour elle et les autres avec.


            • Zamenhof (---.---.205.78) 13 août 2006 23:01

              Les agences de presse (genre AFP et Yahoo) les magazines, (Y COMPRIS Le Nouvel Obs, journal des « Zarkozysites honteux ») la plus grande partie d’Internet, et en tous cas Agoravox, tous ça n’est qu’une entreprise de désinformation et de propagande anti-Chavez, d’une malhonnêteté intellectuelle rare !

              Chavez est actuellement le seul chef d’état au monde qu’on puisse qualifier d’humaniste. Le seul chef d’état actuellement au pouvoir dont on puisse dire qu’il est humainement sympathique. Et le seul qui offre à son pays, et purquoi pas à la planète (le monde est globalisé aujourd’huin ne l’oublions pas, ça joue sur l’ensemple, et ça peut servir d’exemple) des perspectives d’espoir, de démocratie et de société plus juste, une VRAIE république, enfien ! notion que la france, créatrice de la mystique républicaine, a bien perdu et trahie !

              Chavez effectivement, et pas seulement par cette candidature au conseil de sécurité qui est un des grands enjeu planétaires en cours, est en train de prendre un rôle mondial. En voyant cela on pense à la phrase du général De Gaulle, vous vous souvenez :

              « pour être grand il n’est pas nécessaire de disposer de beaucoup de moyens, il suffit d’être à la hauteur del’histoire. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès