Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Anniversaire Barbarossa : 9 mythes russophobes sur la IIe G.M.

Anniversaire Barbarossa : 9 mythes russophobes sur la IIe G.M.

Neuf mythes russophobes sur la IIe Guerre Mondiale. (Partie I )

 

PARTIE I :

Mythe n°1 : Le Pacte Molotov-Ribbentrop fut un coup de poignard dans le dos des Anglo-Français

Mythe n°2 : C’est l’hiver qui a arrêté des Allemands

 

PARTIE II

Mythe n°3 : C’est grâce aux convois alliés de l’Arctique que les Russes ont arrêté les Allemands

Mythe n°4 : Les Russes pouvaient reculer indéfiniment

Mythe n°5 : Les généraux Russes étaient nuls et ne savaient qu’offrir la poitrine de leurs soldats

 

Partie III

Mythe n°6 : Les Russes se sont comportés comme des barbares avec les Allemands

Mythe n°7 : L’Armée Rouge était sous-équipée et moyenâgeuse

Mythe n°8 : Sans le débarquement allié, les Russes étaient cuits

Mythe n°9 : C’est la bombe atomique qui a fait capituler les Japonais

 

En cette heure où le révisionnisme le plus surprenant le dispute à la propagande la plus insensée. En cette époque où de plus en plus de quidams, intoxiqués au lait débilitant d’Hollywood, croient dur comme fer que les USA ont gagné la guerre contre les Allemands à eux tout seul ou presque, il semble important de remettre les pendules à l’heure sur quelques lieux communs forts répandus et pourtant sans aucun fondement sérieux. Les Allemands, après les Français et les Suédois, ont commis ce 22 juin 1941, la terrible erreur de sous-estimer le peuple Russe. J’aimerai que la bande de somnambule qui travaille à nous amener au même désastre ne commettent pas la même erreur dont nous devrons payer le prix pour eux. Ces mythes, acquis pour beaucoup, en dépit de toute la documentation et de la simple observance des faits, participent à ce déferlement acharnés de mépris haineux pour tout ce qui est Russe. Ce genre de rumeur xénophobe précède presque tout le temps celui des bottes. Gardons présentes à l’esprit les erreurs d’hier pour faire taire les boutefeux du jour.

 

I)Le Pacte Molotov-Ribbentrop fut un coup de poignard dans le dos des Anglo-Français :

 

Qui n’a pas entendu cette antienne déclamée des dizaines, des centaines de fois dans un souffle outragé par un interlocuteur rétrospectivement indigné ?

Cependant…

Cependant, pour qu’il y ait « coup de poignard », eut-il encore fallu qu’il y eut une alliance, un contrat, ou tout au moins un accord à trahir. Or, il n’y avait aucune alliance, aucun accord, pas le moindre, entre les anglo-français et l’URSS. Aucun. Bien au contraire, les premiers, adversaires implacables des seconds depuis 1917, encourageaient chaleureusement le Drang nach Osten du régime nazi ; la peur du rouge étant bien plus affirmée que celle du nazi. Ces mêmes puissances venaient, elle-même, un an à peine avant, de renier leur parole et de faire leur propre pacte de non-agression avec les nazis à Munich, sans aucunement consulter les Russes et à l’indignation de ceux-ci. La jeune Tchécoslovaquie en fut dépecée et même la Pologne participa au festin. Donc, non, le pacte germano-soviétique ne fut nullement une trahison mais un juste retour de berger à la bergère. L’URSS ne nous devait rien. Strictement rien et elle avait même toutes les raisons de jouer perso. Par contre, il est étonnant de constater que personne, mais alors jamais personne ne parle des USA qui nous ont proprement laissé tomber en 39 face à l’ogre germanique.

 

II) c’est l’hiver qui a arrêté les Allemands.

 

Voici un mensonge, un mythe particulièrement scélérat car il insulte la mémoire de millions d’hommes et de femmes qui se sont battus pied-à-pied dans les six premiers mois de la guerre pour résister à une horde de barbares fanatisés et lui infliger, dès ce moment, au prix de leur sacrifice, une blessure dont elle ne se remit jamais. Que penserait-on si un pays enseignait officiellement que c’est l’eau qui a arrêté les Allemands sur la Marne en 14, ou la pluie à Verdun en 1916 ? Grotesque et scandaleux non ? Alors imaginez la tête d’un brave Russe à qui vous expliquez que chez nous, officiellement, c’est le général Hiver qui a arrêté les Nazis.

Du fait que les Russes, mal préparés, trop souvent horriblement mal encadrés par des officiers généraux très récents et de fait incompétents, ont subi des désastres d’une ampleur encore jamais vue dans l’Histoire -cinq millions de soldats tués, prisonniers ou disparus dans les six premiers mois de la guerre- on a véhiculé l’idée d’une promenade victorieuse de l’armée allemande seulement arrêtée par la distance, l’usure du matériel et surtout le fameux et terrible hiver Russe.

On « oublie » au moins une petite chose : dans le même temps, dans ces mêmes six premiers mois, l’armée allemande avait perdu près de 600 000 hommes( !!!). Il est certain que c’est moins que les 5 millions de soviétiques, mais c’est déjà deux fois les pertes Allemandes de Verdun et ce chiffre aussi était totalement nouveau, impensable, à l’époque. Dès fin aout l’état-major Allemand paniquait en constatant que le plan avait pris deux mois de retard, et que les blessures inouïes infligées à l’ours ne l’avaient pas abattu. Gudérian, le génie des chars le résume assez bien : « qu’une armée mal équipée, mal commandée, ayant perdu 5 millions de soldats et reculé de près de mille kilomètres continue à se battre pied à pied, c’est un cas de figure que nous n’avions jamais envisagé à l’école de guerre ». Ce n’est pas l’hiver qui a arrêté les nazis à 50 kilomètres de Moscou, ce sont les Russes. Comme ce sont les Russes qui ont arrêté les nazis devant Leningrad. Le grand Joukov avait encore 700 000 sibériens en réserve autour de Moscou quand les Allemands ont été stoppés. Et il ne les a engagés que dans la terrible contre-offensive d’hiver, où, comme en 1813, les Russes auraient pu déferler jusqu’à Berlin sans l’incroyable génie militaire et humain allemand qui a tenu la ligne dans ce désastre de l’hiver 41-42 .

D’ailleurs, lors des opérations de l’été 42, à aucun moment, Hitler n’a repris d’offensive vers Moscou, pourtant à moins de 400 km des lignes. Il savait, d’une part ne pas en avoir les moyens, et, d’autre part, que ça ne servait à rien. Même Moscou prise, comme en 1812, l’URSS n’aurait pas capitulé. Toute la puissance industrielle restait presque intact, ayant été transférée loin à l’Est dés le début des années 30 et les dernières usines Ukrainienne démontées sous le canon ennemi par des ouvriers et ouvrières héroïques avant d’être remontées dans l’Oural ou derrière la Volga sous les premières neiges, les ouvriers travaillant déjà sous les premiers flocons tandis qu’on n’avait pas encore installé les toits.

On dit de Verdun ou de la Marne qu’elles furent des victoires Françaises car l’attaquant était allemand et qu’il n’avait pas atteint ses objectifs initiaux. De la même manière, au prix d’un sacrifice presque insensé, les Russes furent victorieux de l’opération Barbarossa car aucun, strictement aucun des buts Allemands ne furent atteints. Les Japonais ne s’y trompèrent pas, et considérant les Allemands cuits dès septembre octobre 41 et ayant gouté à l’efficacité Russe à la frontière Mongole en 1939, ils renoncèrent à déclarer la guerre à l’URSS malgré l’insistance d’Hitler.

Hitler avait parié sur une guerre éclair. Sur un effondrement rapide à la Polonaise ou la Française, il entrait par force dans une guerre d’usure qu’il n’avait aucun moyen de gagner.

Pas plus en 1941 qu’en 1812, l’hiver Russe ne causa la défaite de l’agresseur, il la rendit seulement désastreuse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • roman_garev 23 juin 11:05

    @l’auteur

    Merci pour cette publication honnête.

    Hélas, hormis ces neuf mythes cités il y a plein d’autres.
    Par exemple, mythe #1a : L’URSS se préparait lui-même à attaquer l’Allemagne, donc cette dernière ne l’a que devancé.
    Ce mythe-là vient d’être définitivement dévoilé. L’Archive du Ministère russe de la défense a donné libre accès aux documents concernant la WW2.

    • Jacobin Jacobin 23 juin 11:27

      @roman_garev
      Excusez moi Monsieur, mais je ne comprends pas votre propos.
      1 : le lien que vous mettez est en Russe, et n’étant pas russophone, il n’est d’aucun secours pour moi.
      2. Mais voulez vous dire que la préparation de l’attaque de l’Allemagne est un mythe ?
      3 ou voulez vous dire que l’URSS se préparait vraiment à envahir l’Allemagne ?

      Merci de préciser.
      Sinon, oui, il est très clair que les dirigeants de l’URSS savaient la guerre contre l’Allemagne inévitable. Et en cela, pour eux, chaque jour de paix de gagné était un jour de préparation supplémentaire. Mais une attaque imminente de l’URSS contre l’Allemagne en 41 voilà encore un mythe que je ne connaissais pas.


    • Alren Alren 23 juin 12:31

      @Jacobin

      Les Russes n’avaient aucun intérêt à attaquer à la mi-juin 41, comme vous le dites, Jacobin, ayant besoin de temps pour fabriquer des armes à outrance : ils savaient lu Mein Kampf et savaient que la haine de Hitler pour les slaves et les communistes faisait de l’URSS la cible principale.

      Ce réarmement intensif fut freiné avant 1939 et le début de la guerre, par la paranoïa de Staline qui craignait que les officiers généraux ne le déposent du pouvoir (voire l’assassinent) pour le remplacer par un autre dirigeant de leur goût (par exemple Kamenev ou Zinoniev).

      L’abwehr de Canaris réussit un coup prodigieux en faisant croire à Blum, qui en avertit Staline le parano, que Toukhatchevsky, le meilleur général russe trahissait le « Numéro un ».

      Toukhatchevsky avait écrasé les Japonais en Sibérie (On n’était plus en 1905 ! les Japs retinrent la leçon et refusèrent d’attaquer les Russes pour créer un second front afin de soulager la Werhmacht - ce qui permit de ramener les troupes d’élite sibériennes devant Moscou en décembre 1941 et de repousser définitivement les Allemands qui reculèrent de 100 km en abandonnant autant de matériel que les Anglais à Dunkerque l’année d’avant - les Japs se rendirent massivement en août 1945 dans le « Mandchoukouo » quand l’avancée soviétique prit des allures de promenade militaire).

      Son exécution faisait peser un soupçon de complicité sur tous les cadres de l’armée qui furent massacrés ou déportés (certains seront rappelés après 1942 !). Le réarmement subit ainsi un coup d’arrêt qui pèsera lourd en 1941.

      Parmi les matériels qui étaient produits jour et nuit, après 1939, le plus important était le fameux char T34. Il surclassait largement les vieux panzers III et IV, conçus en 1935, de l’offensive Barbarossa, lesquels avaient d’ailleurs connu des déboires à l’ouest en 1940, durant la campagne de France et ne durent leur survie et leur succès final qu’à l’action remarquable des bombardiers en piqué, les Junkers Ju87 Stuka, eux aussi techniquement dépassés (ils seront balayés les premiers jours de la bataille d’Angleterre) mais ne trouvant sous eux aucune DCA digne de ce nom. Contrairement à la légende, d’ailleurs, ils détruisirent moins de chars alliés qu’ils ne causèrent de désorganisation dans leurs rangs ... et de panique !

      Bref l’histoire officielle-officieuse de la 2e GM vue de l’Ouest est pleine de mensonges, de légendes politiquement orientées, de propagande éhontée, comme vous le dites, Jacobin.

      Et l’on pourrait continuer sur des pages et des pages à le démontrer.


    • roman_garev 23 juin 12:32

      @Jacobin

      Bonjour.

      1. Il n’y a pas (encore ?) de lien en autre langue vers cette nouvelle russe toute récente. (Et il n’y en aura peut-être jamais.) Donc je donne le lien dans les deux buts : a) pour démontrer que ce n’est pas moi-même qui aurais inventé cela ; b) un russophone peut lire ce texte, tandis que tout autre peut utiliser le traducteur Google (vous ne le faites jamais ? Moi je lis comme ça des nouvelles dans toutes les langues n’en maitrisant que deux et demi).
      2-3. Le mythe, c’est la préparation de l’URSS à l’attaque contre l’Allemagne. Maintenant vous le savez. D’ailleurs, c’est facile à trouver même en français : 

    • Anthrax 23 juin 12:48

      @Jacobin

      T’as pas compris.
      Dès qu’on écrit les mots « Russie » ou « URSS », le troll garev sort de sa boîte pour répondre n’importe quoi. Son seul et unique but c’est juste de montrer combien la Russie est grande, et combien poutine est immense et combien son ami assad est un bienfaiteur de l’humanité. 

    • Jacobin Jacobin 23 juin 13:08

      @Anthrax
      Troll ? Désolé, je ne crois pas, son argumentation est sensée et argumentée, contrairement à votre trollage à vous, bien réel, uniquement fait d’insultes et d’invectives.


    • escoe 23 juin 18:09

      @Alren Toukhatchevsky avait écrasé les Japonais en Sibérie (On n’était plus en 1905 ! les Japs retinrent la leçon et refusèrent d’attaquer les Russes pour créer un second front

      Ce n’était pas en Sibérie mais en Mongolie et ce n’était pas Toukhatchevsky mais Joukov dont ce fut la première grande victoire.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Khalkhin_Gol


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 18:45

      @roman_garev
      C’est une hypothèse plausible, puisque l’ URSS a bien envahi le pays de l’ Est par la suite. Toutefois, Staline a développé sa théorie « du socialisme dans un 1 seul pays », dès les années 20. Une guerre à l’ Ouest pour imposer le communisme semble contradictoire.
      Disons plutôt que les deux puissances mondiales, les USA et l’ URSS se sont partagées le monde et l’ Europe, pour en faire des « colonies ».... ?


    • CN46400 CN46400 23 juin 22:31

      @Alren

       En 41 Kamenev, Zinoviev et Toukatchevski n’existaient plus depuis 4 ans au moins...Blum agent de Staline bof...vous confondez avec Bénes.


    • mmbbb 24 juin 05:34

      @Jacobin les russes n’avaient pas la puissance militaire Ce sont les americains qui en partis ont fourgues des avions ( accord Lend Lease ). C’est une des raisons invoquees par les marxistes, qui invoquent que la Russie a paye le plus lourd tribu humain a cette guerre Et oui le soldat ne manquaient pas et palliait l’insuffisance de materiel  Quant au mythe l’ auteur est marrant « c’est l’hiver qui a arrete les allemands » ce n’est pas un mythe mais une realite les pluies d’automne detrempaient les sols et les chars s’embourbaient Quant a Paulus devant devant Stalingrad, ses troupes on souffert de cette hiver tres rude Ce genre d’article qui veut reecrire l’histoire me fait sourire


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juin 06:18

      @mmbbb
      Vous n’avez pas compris ce qui est écrit ?
      La défaite allemande est antérieure à l’ hiver qui l’a transformée en désastre.


    • Jacobin Jacobin 24 juin 07:32

      @mmbbb
      Vos assertions sont un des mythes que je démonte. Probablement le plus inepte et le plus débile car basé sur RIEN Il apparait dans la partie II. Vous voyez, le mythe pourtant totalement inepte du sous-équipement Russe et de l’apport « capital » des alliés QUI NE TIENT SUR AUCUNE SOURCE, démenti par le moindre coup d’oeil sur la production de guerre de l’URSS


    • CN46400 CN46400 24 juin 08:20

      @Fifi Brind_acier
       Vous avez raison, le général Hiver était dans tous les calculs, à Berlin comme à Moscou. Mais à Berlin on ne tablait pas sur une résistance aussi acharnée des troupes « tout venant » soviètiques...


    • Layly Victor Layly Victor 24 juin 10:58

      @Anthrax
      C’est consternant de voir comment les bobos-écolos-européo-sionistes s’obstinent dans leur haine débile de la Russie.

      Mais les choses sont claires :
      Oui, la Russie est un très grand pays, à tous points de vue, un repère pour l’humanité en plein désarroi.
      Oui, Poutine est un patriote, et une référence pour les patriotes du monde entier
      Oui, la Syrie est un état souverain, même si ça fait enrager les sionistes

      Vos congénères font tout pour trafiquer l’Histoire, allant jusqu’à dire que ce sont les nazis ukrainiens qui ont libéré Auschwitz (authentique)

    • sahb 24 juin 11:48

      @auteur
      merci pour ces mises au point salutaires qui hélas ne feront pas taire l’avalanche de débilités que répètent les uns et les autre ici-même !
      le but de toutes ces ragots sur la guerre est de RETIRER à l’Union Soviétique sa victoire militaire TOTALE  ! seule pendant 4 ans sur le front de l’est !
      c’est bien sûr SON armement ! mais c’est aussi le génie stratégique, militaire ET politique réunis dans un seul homme, Staline, dirigeant l’Armée Rouge jour et nuit avec TOUT le peuple derrière lui, qui ont été les artisans de cette victoire à nulle autre pareille !
      Que ces braves soient éternellement remerciés !


    • Michel Maugis Michel Maugis 24 juin 22:28

      @Anthrax

      Mais effectivement, la Russie est grande, très grande, pas besoin de faire des efforts pour le montrer.
      historiquement et géographiquement.

      Il suffit d’écouter les discours des plus grandes crapules de l’histoire ( dont Hitler et tous les présidents des USA)

      La Russie, soviétique ou non, a sauvé déjà plusieurs fois l’ humanité.

      Vive Lenine (1 GM) , vive Staline (2GM) et vive Poutine. ( 3 GM qui n’aura pas lieu)

      La caractéristique optimiste de notre époque est que les crapules ne peuvent plus déclencher une GM... et savent qu’ils risquent de la perdre définitivement.

      Quant à ASSAD, c’ est le plus grand homme du moment, et c’ est réjouissant de voir que les ordures ne l’ aiment pas.






    • juluch juluch 23 juin 11:47

      pas mal.


      ceci étant l’Hiver a contribué largement à la défaite à quelques kilomètres de Moscou ainsi que les lignes approvisionnement extrêmement longue.

      Les soldats Allemands n’avaient pas de matériel hiver pour les hommes, le GQG allemand était persuadé que les combats cesserait avant ce fameux hivers.....Hitler y était pour quelques chose !

      se battre à - 20 ou 30 sans de réelles protections quand on est pas du pays.....dur !

      Staline avait les réserve qu’il fallait avec les Sibériens.

      une fois arrivé au bout de se que l’on pouvait faire, suffisait de contrer l’ennemi avec des troupes fraîches pour le faire reculer.

      Quoi qu’il en soit ça a coûté cher de part de d’autres.

      Vous parlez de 600000 allemands, mais je crois qu’au début 1942 il y a eu 1,2 millions de pertes (tout compris)

      pour les russes se fut 1,5 millions de tués et 4 millions de prisonniers dont la plupart ne reviendront pas des camps.

      et ça ne faisait que commencer pour cette guerre à l’Est.

      • Jacobin Jacobin 23 juin 13:48

        @juluch
        Oui, même 1.5 millions avec la contre-offensive d’hiver.
        Les Allemands ont été arrêté AVANT l’hiver. Ils ont mis plus de trois mois pour faire moins de 250 km contre les 500 km qu’ils ont fait en trois semaines au début de l’offensive.
        CE N EST PAS L HIVER QUI A ARRETE LES ALLEMANDS
        Pas plus que la pluie sur la Marne en 14 :)


      • juluch juluch 23 juin 14:50

        @Jacobin

        Certes, mais il a contribué à la défaite, c’est un des facteurs .

         Ceci étant, les Russes ont résisté farouchement à l’avancée sur Moscou. Ce dernier était à environ 50 kilomètres du front.

        A savoir que Gudérian en juillet poursuivait victorieusement son avancée sur la Capitale, Hitler l’a fait obliquer vers le sud pour s’emparer des sites industriel....Une erreur à mes yeux.
        L’hiver n’était pas encore là et la défense pas organisée.

        La prise aurait elle contribué à la défaite Russe ? 
        Moi non plus je ne le pense pas. Victoire psychologique sur la prise de la Capitale, mais la Russie c’est assez grand.....il y aurait eu du chemin jusqu’à l’Oural.

        je persiste tout de meme à dire avec plus de retenue smiley, que l’Hiver et le manque d’approvisionnement ont contribué à la défaite devant Moscou.

        Si une armée avec plein effectif et équipée était venue renforcer ....Moscou aurait été prise.

        un peu comme en décembre 1944 dans les Ardennes avec l’Armée de Patton qui est venue au secours des Américains face à l’offensive allemande.

        Les Russe ont défendue la Rodina par tous les moyens et l’ont payé cher : on parle à présent de 23 millions de morts.....énorme.  smiley

        Un autre géant a ramassé aussi : la Chine avec + de 10 millions.

        Je vais suivre avec intérêt la suite les prochains jours.

        a bientôt.

      • mmbbb 24 juin 05:37

        @Jacobin et oui a lire ce genre de connerie on voit que l’auteur connait tres bien le terrain militaire .


      • Jacobin Jacobin 24 juin 07:35

        @mmbbb
        Developpez Monsieur.


      • sarcastelle 23 juin 11:53

        Eh, ben !


        Cher auteur, l’histoire n’a pour fonction ni de rabaisser la Russie, ni de mesurer ses analyses de crainte de ne ne pas la glorifier suffisamment. 
        De plus l’emphase et la harangue n’ont aucun intérêt historique. 

        Point 1 : le pacte germano-soviétique fut un coup de poignard dans le dos des anglo-français. 
        A mon avis non. Il fut conclu après que Staline ait longuement tenté un pacte russo-anglo-français, dont l’échec tient pour bonne part aux réticences des pays pris en sandwich entre nazisme et communisme, Pologne et autres. 

        Point 2 : c’est l’hiver qui a arrêté les Allemands
        A mon avis : ben, il a un peu contribué quand même, hein. Il n’en reste pas moins que sans la résistance soviétique inattendue par Hitler, la guerre était prévue pour finir avant l’hiver. Voir observation similaire sur le « mythe 4 ». 

        Point 3 : c’est grâce aux convois alliés de l’Arctique que les Russes ont arrêté les Allemands
        A mon avis ce n’est pas démontrable, mais c’est fort possible. Sur un front où la situation très tendue pouvait basculer dans un sens ou dans l’autre, à plusieurs reprises, Il serait malvenu de discuter l’importance d’un apport matériel excédant les 10% du total (hors munitions).

        Point 4 : les Russes pouvaient reculer indéfiniment
        Vraie ou fausse, cette circonstance a peu d’intérêt polémique : chacun profite de sa géographie, et l’agresseur parlerait comme un gamin à pleurer qu’il a perdu à cause du terrain. 

        Point 5 : les généraux russes étaient nuls et ne savaient qu’offrir la poitrine de leurs soldats
        A mon avis : ils n’étaient pas spécialement ménagers de leurs hommes !!! La littérature abonde. Rien à voir avec les méthodes des Etats-Unis, mais alors rien à voir. 

        Point 6 : les Russes se sont comportés comme des barbares avec les Allemands
        A mon avis beaucoup moins que la réciproque. Mais il faudrait aussi distinguer entre les combats et les autres circonstances. 

        Point 7 : l’armée Rouge était sous équipée 
        A mon avis oui quelque peu, majoritairement non, il y a de quoi écrire des livres entiers, et surtout distinguer entre les périodes successives de la guerre. 

        Point 8 : sans le débarquement allié, les Russes étaient cuits
        A mon avis : non, c’est nous qui étions cuits, communisés comme les pays de l’Est.



        • Jacobin Jacobin 23 juin 11:59

          @sarcastelle
          Merci, c’est bien de lire les titres, c’est mieux d’aller jusqu’à lire le contenu. :)
          cordialement


        • Radix Radix 23 juin 12:04

          Bonjour

          « Mythe n°1 : Le Pacte Molotov-Ribbentrop fut un coup de poignard dans le dos des Anglo-Français »

          Ce fut surtout un coup de poignard dans le dos... De la Pologne !

          Vous avez oublié que Staline, comme Hitler, l’a envahi !

          D’ailleurs je me suis toujours demandé pourquoi n’avons-nous pas déclaré la guerre à la Russie comme avec l’Allemagne puisque nous avions un accord d’assistance avec la Pologne ?

          Radix


          • Radix Radix 23 juin 12:19

            Post-scriptum

            Dans votre développement vous confondez la Suède avec la Finlande !

            Radix


          • roman_garev 23 juin 12:46

            @Radix


            « Ce fut surtout un coup de poignard dans le dos... De la Pologne ! »
            Vous pouvez mettre ici tout une lignée de points d’exclamation, cela ne rendra pas votre assertion plus convaincante.

            Il suffit reprendre cet argument de l’article (en n’y remplaçant qu’un seul mot, « anglo-français » par « polonais ») : « pour qu’il y ait « coup de poignard », eut-il encore fallu qu’il y eut une alliance, un contrat, ou tout au moins un accord à trahir. Or, il n’y avait aucune alliance, aucun accord, pas le moindre, entre les Polonais et l’URSS. »


          • Jacobin Jacobin 23 juin 13:13

            @Radix
            A ce compte là, on aurait du déclarer la guerre à la Pologne aussi en.... 1938, quand elle participa « comme une hyène » (dixit Churchill) au dépeçage de la Tchekoslovaquie avec les Allemands suite à Munich.
            Quant au coup de poignard dans le dos de la Pologne, c’est encore plus idiot, la Pologne étant, depuis ses débuts vicéralement anti-russe et anti-sovietique, l’URSS n’avait AUCUN accord avec la Pologne. En quoi serait-ce un coup de poignard dans le dos ?.


          • Jacobin Jacobin 23 juin 13:22

            @Radix
            Je ne confonds rien du tout, c’est vous qui lisez de travers je crois.
            J’écris qu’après les Français( 1812 s’entend) et les Suedois(1741). les Allemands, en 1941 vont faire la même erreur de spéculer sur une guerre éclair et de sous-estimer les Russes.
            Je ne vois pas, mais alors vraiment pas ce que vient faire la Finlande là dedans...
            Cordialement


          • Radix Radix 23 juin 13:26

            @Jacobin

            Que la Pologne soit ant-russe c’est une évidence, vu que la Russie n’a jamais cessée de l’envahir.
            C’est son ennemie héréditaire comme nous avec les anglais.

            Le problème de cette alliance entre Hitler et Staline c’est qu’elle donne la possibilité a Hitler de sécuriser son front à l’est afin d’envahir l’ouest et ainsi éviter la guerre sur deux front qui avait valu la défaite de 1918 à l’Allemagne.

            Cet accord c’est le feu vert donné par Staline à la seconde guerre mondiale, il s’en mordra les doigts plus tard...

            Radix


          • Jacobin Jacobin 23 juin 13:43

            @Radix
            C’est pas faux, mais c’est pas vrai non plus. :)
            Si la Russie a pris l’ascendant sur la Pologne depuis Pierre Le Grand et surtout la défection des Cosaques pour les Russes, c’est la Pologne, considérable jusqu’au XVIIe siècle, qui faisait sentir sa pression au Grand Duché de Moscovie(elle n’avait jamais reconnu le titre de Tsar et l’empire de Russie) et elle l’a d’ailleurs envahi avec succés en 1610, mais comme d’habitude avec les Russes, pas longtemps. :)

            Pour le pacte GM, encore une fois, Staline cherche à gagner du temps, Hitler est assez clair depuis 20 ans sur son « lebensraum » et son « drang nach osten » répétant et écrivant que les slaves(Polonais y compris) sont des sous-hommes qu’il faut transformer en esclaves et dont il faut coloniser la bonne terre avec des « surhommes germaniques ». Et comme l’Anglettre et le France viennent justement de faire un coup de p... avec les Allemands à Munich en faisant leur propre pacte dee non agression. Et en cette affaire, tout le monde s’en est mordu les doigts.
            Mais personne d’autre plus que les Français et les Anglais qui y perdirent l’honneur pour l’un et leur statut de puissance mondiale pour l’autre.
            Croyez bien que si l’Allemagne avait pu envahir l’URSS sans passer par la Pologne, la France et l’ANgleterre n’aurait pas levé le petit doigt. Et j’irai même jusqu’à dire que si Chamberlain avait été élu au lieu de Churchill, il n’aurait pas plus bougé le doigt qu’avec la Tchekoslovaquie, et la France non plus d’ailleurs.


          • Radix Radix 23 juin 14:45

            @Jacobin

            Je suis pratiquement d’accord avec la conclusion de votre post, mais en fait j’irai beaucoup plus loin que vous !

            Depuis le début l’ennemi des anglo-saxons c’est le stalinisme (qui n’a pas grand chose à voir avec le communisme, mais bon, vu de loin), cela explique le refus d’alliance avec la Russie, la « passivité » pendant la drôle de guerre ( alors que les troupes allemandes étaient en Pologne), la défaite éclair de la France et les anglais qui se tirent des flutes à Dunkerque !

            Ainsi que de nombreuses autres bizarrerie de la seconde guerre mondiale, mais pour en revenir à mon premier post : la Pologne a bien fait les frais de ces petits arrangement « entre amis » !

            Radix


          • roman_garev 23 juin 14:55

            @Radix

            « Depuis le début l’ennemi des anglo-saxons c’est le stalinisme »


            C’est vrai, mais ce n’est qu’une partie d’une autre vérité, plus universelle :

            Depuis le début des siècles l’ennemi des anglo-saxons c’est la Russie.

          • roman_garev 23 juin 15:07

            @Radix

            « la Pologne a bien fait les frais de ces petits arrangement « entre amis » ! »


            Ah bon ? Une assertion frisant l’ineptie de plus. Vous n’avez qu’à comparer la carte de la Pologne d’avant et d’après la WW2. Même un illettré se rendrait compte d’acquisitions polonaises en territoire (pourtant aucunement dues à leur victoire quelconque, car leur armée et leur force morale se sont avérées encore plus pitoyables que celles de la France, mais à la bonne volonté de Staline).

          • Radix Radix 23 juin 15:38

            @roman_garev

            L’armée polonaise a été éradiquée à Katyn, du moins les officiers, l’armée polonaise libre est morte dans l’opération Market garden, fallait que Churchill entérine l’accord avec Staline à Yalta sans avoir d’emp^cheurs de tourner en rond !
            La Pologne a été agrandie caér c’était l’intérêt des occupants russes d’agrandir leur territoire.
            Ce que la Pologne a gagnée à l’ouest, elle l’a perdu à l’est au profit de la Russie !
            Les polonais n’aiment pas les russes et c’est réciproque.

            Vos assertions ne sont que du vent !

            Radix


          • roman_garev 23 juin 16:24

            @Radix
            « L’armée polonaise a été éradiquée à Katyn... l’armée polonaise libre est morte dans l’opération Market garden »


            Ah bon ? Mais moi je parlais de la défense de l’armée polonaise contre l’Allemagne (et la Slovaquie !) qui a duré moins d’une semaine du 1er septembre 1939. Tandis que Katyn a eu lieu en 1940, et Market Garden en 1944. Troubles en chronologie ? Spécalement pour votre éducation : l’an 1939 précède l’an 1940, tandis que celui-ci précède le 1944...

            L’armée polonaise n’était bonne qu’à occuper ensemble avec des troupes allemandes la partie de Tchécoslovaquie le 1er octobre 1938, et à aider les troupes hongroises à occuper le Zakarpatje en mi-mars 1939, tandis que les Allemands envahissaient la Prague. Une jolie poignée de poignards envers son autre soeur slave de la part de cette bonne Pologne !

            Étudiez l’histoire. 

          • Radix Radix 23 juin 16:33

            @roman_garev

            Combien de temps aurait durée l’armée soviétique si son territoire avait eu la taille de la Pologne et qu’elle soit attaquée sur deux fronts par des armées plus puissantes qu’elles ?

            Peut-être encore moins longtemps !

            Vous vous raccrochez aux branches !

            Radix


          • roman_garev 23 juin 16:38

            @Radix

            Et alors ? Voilà que vous me dites que deux fois deux font quatre. D’accord.

            Tandis que moi j’ai refuté par des arguments tous vos assertions ci-haut. Il n’en reste aucune, et vous n’y avez rien à redire.

          • Radix Radix 23 juin 16:53

            @roman_garev

            Oh si j’en ai réfutée pas mal, mais à chaque fois vous changez de sujet.

            Vous avez affirmé que la Russie a toujours été l’ennemie des anglo-saxons ; je ne me suis même pas donné la peine de la réfutée tellement elle est stupide.

            L’Angleterre a été l’alliée des Tsars et ce n’est qu’au moment de la révolution bolchévique qu’elle a changée.

            Vous voyez, vous dîtes tellement d’ânerie que l’on s’y perd !

            Etudiez l’histoire... Vous aussi.

            Radix


          • escoe 23 juin 18:21

            @Jacobin la Pologne étant, depuis ses débuts vicéralement anti-russe et anti-sovietique, l’URSS n’avait AUCUN accord avec la Pologne

            Par contre la Pologne avait bel et bien un accord signé entre Pilsudski et Hitler en 1934.


          • CN46400 CN46400 23 juin 22:40

            @Radix

             L’URSS n’a, en 39, sur la Pologne, que récupéré la ligne Curzon (1919 traité de Versailles), frontière actuelle de la Pologne avec la Lituanie et l’Ukraine

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.

Auteur de l'article

Jacobin

Jacobin
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès