Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Arabie Saoudite : le père de Lama, enfant de 5 ans violée, martyrisée et (...)

Arabie Saoudite : le père de Lama, enfant de 5 ans violée, martyrisée et tuée par lui, est libéré après avoir payé seulement le « prix du sang » !

Lama avait 5 ans, elle est décédée le 22 octobre après 10 mois de soins intensifs. Son père, célèbre prédicateur musulman à la télévision saoudienne l'a violée, torturée et brûlée.

Le 25 décembre 2011, Fayhan al Ghamdi commet l'irréparable : il viole sa fille, la petite Lama. Hospitalisée, on découvre qu'elle a le crâne fracassé, les côtes brisées, des traces de brûlures et un ongle arraché. Les traumatismes constatés comportaient des blessures par câbles électriques, des coups, un dos brisé, des viols particulièrement cruels, et un rectum brûlé. Il a reconnu être l'auteur de ces atrocités.

Lama était à la merci de son père, qui en avait la garde, depuis son divorce. Sa maman était Égyptienne et n'avait droit qu'à quelques brefs coups de téléphone.

Le prédicateur prônait le voile intégral pour les nourrissons de sexe féminin, comme le prédicateur islamiste Abdullah Daoud qui avait déclaré, l'année dernière à la télévision saoudienne que le voile intégral devrait être obligatoire pour tous les nouveaux nés de sexe féminin, selon the Telegraph. Une telle mesure empêcherait les agressions sexuelles et les viols sur les bébés !

Le père de Lama avait fait certifier la virginité de son enfant de 5 ans, par examen médical, car il en doutait selon "the Daily Mail".

Emprisonné et libéré après seulement quatre mois de prison, Fayhan al Ghamdi a été absous, le 26 janvier, d'une simple amende de 200 000 rials (environ 40 000 euros) selon la BBC. Cette compensation financière, qui doit être versée à la mère, est appelée "prix du sang" par la jurisprudence saoudienne basée sur la charia. Si Lama avait été un garçon, la somme aurait été doublée. Le barème du "prix du sang" dans ce pays est de 300 000 rials, si la victime est un musulman et 150 000 rials, si la victime est une musulmane. Il tombe à 3333 rials si la victime est une femme d'une autre religion.

En Arabie saoudite, où la charia régit le droit, la peine de mort est en vigueur pour le viol et le meurtre. Mais un homme ne peut être condamné à mort pour le meurtre de son enfant ou de son épouse, il peut être seulement puni d'une peine de 5 à 12 ans d'emprisonnement en général.

Cependant Fayhan al-Ghamdi a bénéficié de la clémence du tribunal en payant seulement la compensation financière et en ne faisant que quatre mois d'emprisonnement préventif. La question est : pourquoi ? Est-ce le fait de sa célébrité en tant que prédicateur à la télévision saoudienne ? En tout cas cette mansuétude a déclenché un "tollé" mondial, notamment sur les réseaux sociaux. Une pétition demandant de rompre toutes relations avec l’Arabie saoudite est même apparue sur le site de la Maison Blanche.

Par ailleurs sur Twitter le scandale a explosé par l'intermédiaire d'une militante Manal al-Sharif,  qui a été porte-drapeau du combat pour le droit des Saoudiennes à conduire en 2011. Elle a lancé la mobilisation #AnaLama (Je suis Lama) sur les réseaux sociaux arabophones et alerté tous les médias occidentaux par communiqué de presse, avec deux autres bloggeuses.

La libération de Fayhan al-Ghamdi a provoqué aussi la colère des activistes du Women to Drive, un groupe saoudien qui lutte pour les droits des femmes, qui, entre autres, doivent être voilées et ne sont pas autorisées à conduire. Si elles doivent voyager à l'étranger elles doivent être accompagnées d'un proche parent ou d'un bracelet électronique. La mixité est interdite sur les lieux de travail et à l'école.

Devant le "tollé mondial" qui a déclenché par la mansuétude de la justice saoudienne envers le célèbre prêcheur meurtrier, un procès en appel pourrait se tenir samedi. Par ailleurs le gouvernement saoudien a pour l'instant déclaré être prêt à ouvrir un numéro vert fonctionnant 24 h sur 24 pour signaler les maltraitances contre les enfants.

Le Saoudien Hamza Kashgari a posté un constat lapidaire, sur Twitter, qui a été repris partout : "Les femmes saoudiennes ne vont pas en enfer, parce que ce n'est pas possible d'aller deux fois en enfer".

 

Sources : The Telegraph, The Daily Mail, BBC, The Independent, TF1, Le Parisien,


Les réactions les plus appréciées

  • Mr Mimose (---.---.---.215) 7 février 2013 16:37
    Mr Mimose

    Loacoon :

    Vous évoquez la Syrie, parlons-en. Il y a actuellement sur le territoire syrien des milliers de djihadistes financés par nos belles démocraties mais aussi justement par l’arabie séoudite qui ne souhaite qu’une chose, faire tomber Bashar et son gouvernement laic afin d’établir un califat.

    La question est : pourquoi ne pas renverser ces salopards au pouvoir en arabie séoudite au lieu de s’en prendre à la Syrie ?

  • Scual (---.---.---.84) 7 février 2013 17:23

    Oh mais c’est horrible ! Soyons les amis indéfectibles de ce pays qui permet de telles atrocités... que vois-je, une Syrie laïque ? Détruisons là !

    On a eu l’Irak, on est en train d’avoir la Tunisie, on avance nos pions au Mali histoire de la faire par derrière à l’Algérie, il nous faut aussi la Syrie. Nous devons mettre au pouvoirs dans tout les pays arabes ces violeurs de fillettes.

  • menou69 (---.---.---.180) 7 février 2013 16:35
    menou69

    C’est inceste et ce crime affreux peut avoir lieu dans toutes les civilisations, et le fait que cet homme soit de religion musulmane n’est pas le sujet de cet article. J’ai été scandalisé par le traitement de ce crime par la justice saoudienne, qui s’appuie sur la charia.

    Cet article ne critique pas la religion musulmane, mais met en exergue la loi juridique saoudienne qui est plus que discutable aux yeux de nous européens. D’ailleurs elle l’est aussi pour certains saoudiens et saoudiennes qui luttent contre les discriminations faites aux femmes et petites filles.

    Le crime de cet homme et aussi sa rapide libération a choqué au sein du monde musulman et dans le monde entier qui en a eu connaissance. Il faut lire les tweets rédigés par eux.

    L’Arabie Saoudite est sous le régime d’un dogme musulman spécifique, le Wahhabisme.

    Cette interprétation de l’islam, apparue dans la péninsule au XVIIIème siècle, fut enseignée par un certain Mohammad Ibn Abd Al-Wahhab (1703-1787).

    On la dit hanbalite, c’est à dire appartenant à la tradition d’Ibn Hanbal, la plus rigide des quatre écoles juridiques du sunnisme.

    En réalité, le wahhabisme constitue une école juridique à part, se caractérisant par son radicalisme et un comportement répressif à l’égard de tout musulman n’appliquant pas à la lettre les obligations coraniques. Les quatre écoles juridiques ont été créées au VIIème et au VIIIème siècles par Malik Ibn Anas, Abou Hanifah, Mohammad Ibn Idris Ach-Chafii et Ahmad Ibn Hanbal.

    Notons également que le wahhabisme régit également le Qatar.


  • Tall (---.---.---.74) 7 février 2013 16:47
    La BBC a bien raison de montrer ce qu’est réellement : la charia
    Il y a en a encore beaucoup qui ignorent que c’est de la barbarie médiévale pure et dure.

Réagissez à l'article

237 réactions à cet article

  • subcommandante (---.---.---.79) 7 février 2013 15:37
    Chiitedeservice

    En Arabie saoudite, où la charia régit le droit, la peine de mort est en vigueur pour le viol et le meurtre. Mais un homme ne peut être condamné à mort pour le meurtre de son enfant ou de son épouse, il peut être seulement punit d’une peine de 5 à 12 ans d’emprisonnement en général.



    --->Rien à voir avec l’Islam : l’islam pour les nuls : islam déécouverte
    • menou69 (---.---.---.180) 7 février 2013 16:35
      menou69

      C’est inceste et ce crime affreux peut avoir lieu dans toutes les civilisations, et le fait que cet homme soit de religion musulmane n’est pas le sujet de cet article. J’ai été scandalisé par le traitement de ce crime par la justice saoudienne, qui s’appuie sur la charia.

      Cet article ne critique pas la religion musulmane, mais met en exergue la loi juridique saoudienne qui est plus que discutable aux yeux de nous européens. D’ailleurs elle l’est aussi pour certains saoudiens et saoudiennes qui luttent contre les discriminations faites aux femmes et petites filles.

      Le crime de cet homme et aussi sa rapide libération a choqué au sein du monde musulman et dans le monde entier qui en a eu connaissance. Il faut lire les tweets rédigés par eux.

      L’Arabie Saoudite est sous le régime d’un dogme musulman spécifique, le Wahhabisme.

      Cette interprétation de l’islam, apparue dans la péninsule au XVIIIème siècle, fut enseignée par un certain Mohammad Ibn Abd Al-Wahhab (1703-1787).

      On la dit hanbalite, c’est à dire appartenant à la tradition d’Ibn Hanbal, la plus rigide des quatre écoles juridiques du sunnisme.

      En réalité, le wahhabisme constitue une école juridique à part, se caractérisant par son radicalisme et un comportement répressif à l’égard de tout musulman n’appliquant pas à la lettre les obligations coraniques. Les quatre écoles juridiques ont été créées au VIIème et au VIIIème siècles par Malik Ibn Anas, Abou Hanifah, Mohammad Ibn Idris Ach-Chafii et Ahmad Ibn Hanbal.

      Notons également que le wahhabisme régit également le Qatar.


    • menou69 (---.---.---.180) 7 février 2013 16:39
      menou69

      Excusez-moi pour l’énorme faute d’orthographe, il faut lire au début de mon commentaire : « cet » et non pas « c’est » 

       smiley

    • Nethan (---.---.---.125) 7 février 2013 22:04

      Euh si, ça a à voir avec l’islam, en tout cas dans son aspect à vouloir tout codifier.

      Les « écoles juridiques » les plus dures de l’Islam affirmaient déjà cela voici plusieurs siècles, et on peut trouver des livres relatant les lois à respecter comme Reliance of the Traveller and Tools for the Worshipper, écrit au 14ème siècle donc bien AVANT que le « Wahabbisme » que tout le monde parle aujourd’hui n’existe. On peut trouver le PDF facilement, et il marque bien en section o1.2 entre autres données à vomir :

      o1.0 WHO IS SUBJECT TO RETALIATION FOR INJURIOUS CRIMES

      [...]

      o1.2 The following are not subject to retaliation :

      (4) a father or mother (or their fathers of mothers) for killing their offspring, or offspring’s offspring.

      En clair, un père ou une mère pour avoir tué leurs enfants ou petits-enfants, ne sont PAS sujets à sanctions.

      Alors bien sûr, je n’ai sorti ici que l’avis d’une seule « école juridique » (Shafi’i) qui se trouve avoir influencé la région où se trouve l’Arabie Saoudite justement... Et je serai curieux de voir ce qu’en pense les autres (il est plus facile de trouver les élements intégristes que non-intégristes, curieusement), mais le fait est que ce genre de choses existe et ce depuis plusieurs siècles.

    • subcommandante (---.---.---.79) 8 février 2013 07:18
      Chiitedeservice

      Boonjour merci de préciser qu’il n’y a pas que 4 écoles juridique :)


      ensuite ce genre de fatwa n’a meme pas de base haditique
    • CASS. (---.---.---.128) 8 février 2013 07:22
      CASS.

      Une forme d’islamisme wahhabite fasciste inspirée par ça ,comme tous les adeptent d’un certain empire dit judéo talmudistecathos l’histoire des dits hébreux arrivés en étrangers déjà et leur pacte du sang avec le sorcier de la tribu Génites qui squattaient au sina. ce sorcier étaient connu pour faire des miracles à travers de sacrifices humains destinés à un dieu sauvage ; ali le fit venir à lui. le sorcier introduisi la circoncision et le dieu jaho/yahvé/el schaddaï dans la tribu dite hébreux.c’est ce yahvé (notre extra terrestre)qui apparut à abraham, un descendant direct d’ali, avec ces mots je suis Ani ha El schaddaï = je suis El schaddaï ; il exigea de nombreux sacrifices humains, beaucoup de guerres et fit un pacte avec la tribu hébreu (pacte de sang hébreu)tous les crimes des dits hébreux se trouvent dans le livre du dit MoÏse à une dite hester. Celui -ci devrait s’appeler le livre de Mordekhaï (Mardoschée)d’après le plus grand malfaiteur de l’écriture sainte, dont personne ne sait pourquoi elle s’appelle sainte, alors qu’elle devrait s’appeler l’histoire criminelle des hébreux, on peut y dénombrer plus de soixantes dix massacres et génocides, sans compter les crimes, les pillages,les viols , l’inceste et autres atrocités ; le pire est qu’aucun de ces crimes n’est jamais puni. Au contraire c’est yahvé qui ordonne ces méfaits .

    • Roland Franz (---.---.---.48) 8 février 2013 08:12
      Roland Franz

      La mouche du coche est une mouche à merde !

    • bnosec (---.---.---.107) 8 février 2013 09:33
      bnosec

      C’est marrant ça : ça n’a jamais rien à voir avec l’islam, mais c’est toujours dans les pays musulmans qu’on voit les pires atrocités. Pas d’amalgames surtout, comme disent les merdias.

    • BlackMatter (---.---.---.225) 8 février 2013 14:12

      Je sais bien mastermind que dans les pays non-musulmans, il y a aussi des atrocités.

      Il n’empêche que c’est bien dans certains pays musulmans qu’on applique la charia avec des interprétations les plus farfelus.

      Evidemment la grande majorité des musulmans désapprouvent les actes de ce père et pense que sa place est en prison (ou pendu à une corde -mais je suis contre la peine de mort). Mais on ne les entends par assez ces musulmans. Car ici -comme ailleurs- c’est toujours les plus cons qui font le plus de bruit.
    • Serpico (---.---.---.206) 8 février 2013 16:41
      Serpico

      bnosoc "C’est marrant ça : ça n’a jamais rien à voir avec l’islam, mais c’est toujours dans les pays musulmans qu’on voit les pires atrocités"

      *************

      Je me disais aussi : l’Allemagne nazie était un pays musulman, les khmers rouges étaient musulmans, le Rwanda est un pays musulman, les coupeurs d’oreilles, de langues et de doigts britanniques en Inde étaient musulmans, les enfumeurs d’arabes en Algérie étaient musulmans déguisés en chrétiens français...

      D’ailleurs le monde entier est musulman.

      Tiens : Cortes aussi...

    • appoline (---.---.---.48) 8 février 2013 20:11
      appoline

      Ce ramassis d’ordure ne mérite qu’une chose, qu’on lui coupe les couilles et qu’on lui fasse bouffer. 

      Prédicateur de rien et colporteur de tout, monstre qui ne mérite qu’un châtiment cruel, juste pour faire réfléchir les tarés de son espèce.

      On peut dire simplement que, quand il va crever, ce qui l’attend derrière ne va pas lui rendre la mort facile
    • La mouche du coche (---.---.---.216) 8 février 2013 20:37
      La mouche du coche

      tiens ? Mon commentaire anti pensée-vue-à-la-télé n’a pas l’air de plaire beaucoup. Il y a encore du boulot avant que les gens se remettent à penser par eux-même. smiley

    • Pierre JC Allard (---.---.---.240) 9 février 2013 03:42
      Pierre JC Allard

      @ subcommandante


      La culture occidentale et l’Islam sont incompatibles. Il y a un choix a faire. Un guerre totale se terminant par l’extermination de l’une ou de l’autre, ou l’acceptation des différences et la retraite des parties chacune sur leurs terres jointe à la décision ferme de ne plus se fréquenter. . Si on ne prend pas la seconde voie, ne doutez pas que ce sera ce la première. 

      Il faudrait que l’Occident se retire de l« Islamie », n’y fasse pas d’incursions, pas de commerce, pas d’échanges diplomatiques, scientifiques ni culturels. Laissons leur leur morceau de la planète ...et que leur civilisation se développe à son propre rythme et selon son mérite. En revanche, il n’y a pas de place pour des Musulmans en Occident. Ceux qui parlent d’un Islam modéré sont simplement des ignorants, des sots ou de mauvaise foi.


      PJCA



    • popov (---.---.---.5) 9 février 2013 09:05
      @Pierre JC Allard

      @@Pierre JC Allard

      Je viens de lire votre article et je n’ai pas trouvé une seule phrase avec laquelle je ne suis pas d’accord.

      Les islamiques ont été les premiers à reconnaître cette incompatibilité quand ils ont envahi des pays à majorité chrétienne comme l’Egypte. Leur problème, c’est qu’ils ne pouvaient pas expulser ou exterminer ces populations, car sinon de quoi auraient-ils vécus ces Bédouins arriérés.

      Ils ont donc inventé une sorte d’apartheid appelé dhimmitude. Les dhimmis n’étaient pas cytoyens, ils étaient seulement tolérés. Ils payaient une taxes supplémentaire, ne pouvaient exercer une profession qui les mettraient en position de donner des ordres à un islamique et les mariages entre dhimmis et islamiques étaient soumis à des règles strictes qui condamnait ces communautés à dépérir lentement par le simple effet de cette démographie biaisée.

      Au début, quand il y avait beaucoup de dhimmis, les islamiques pouvaient vivre sans trop rien foutre et les connaisances de ces dhimmis ont filtré dans la communauté islamique. Ce fut ce qu’on appelle l’âge d’or de l’islam.

      Dans une démocratie, la majorité décide de l’orientation politique. Si les islamiques deviennent un jour majoritaires dans nos sociétés, on sait à quoi s’attendre. Il est donc urgent de prendre dès aujourd’hui les mesures nécessaires pour que cela ne se produise pas.
    • bnosec (---.---.---.107) 9 février 2013 13:56
      bnosec

      Serpico, beaucoup de « étaient » dans vos exemples.
      Si nous parlions d’aujourd’hui ?

      Ou si nous ne parlions pas du tout, en fait, vu que des abrutis trouveront toujours des excuses à l’ignominie en la comparant à d’autres ignominies passées.

    • bnosec (---.---.---.107) 9 février 2013 14:03
      bnosec


      Mastermind,

      Mon commentaire était une réponse à subcommandante qui nous bassine avec son prosélytisme et son « rien à voir avec la religion de paix et d’amour ».
      N’empeche que l’islam est la religion qui pose objectivement le plus de problèmes sur la planète, non ? (malgré une concurrence du judaïsme, certes).

      Mais toi qui sait qui manipule qui et qui fait quoi pour le compte de qui (brrr...), on ne te la fait pas, hein ? C’est pas un débile profond qui va t’ouvrir les yeux, hein ? Connard...

    • Will (---.---.---.163) 9 février 2013 16:40
      Will

      Mouche comment déjà ?

      Ah oui, Moucha Merd !

    • rené descendre (---.---.---.81) 9 février 2013 17:45
      Magma des cendres rouges

      la mouche qui cloche

      penser par soi même en croyant en un dieu... y a mieux pour penser librement

    • Pierre JC Allard (---.---.---.240) 10 février 2013 00:12
      Pierre JC Allard

      @ Popov


      Il y a eu au départs des CENTAINES de commentaires sur cet article... puis on a renoncé à y trouver des failles. Même des sites islamistes l’on repris en en disant du bien. Quand, dans un deuxieme temps, j’ai expliqué que l’immigration musulmane était une habile manoeuvre de l’oligarchie pour créer une inévitable zizanie permanente au sein de la classe laborieuse, j’ai eu quelques toussotements discrets des élites et des silences gênés de la Gauche qui a compris un peu tard qu’elle avait été piégée a tresser la corde pour se pendre. Maintenant, on peut limiter les. dégâts, mais le mal est fait. Toute contestation sociale pourra être sabotée en la faisant dériver facilement vers un conflit interculturel.

      PJCA


    • ptimarc (---.---.---.78) 10 février 2013 20:22

      que ce soit,le coran,la bible ou la thorah,toutes trimbalent des casseroles.

      toutes ont leurs modèrés et leurs fanatiques.

      c’est ce qui arrive quand on ne fait pas appel à la raison des individus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès