Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Arnaques, crimes et salafisme

Arnaques, crimes et salafisme

Cheikh Mohammad Saïd al-Bouti le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime de Syrie, a été tué avec 15 fidèles jeudi 21 mars dans un attentat suicide dans une mosquée du nord de Damas. Une nouvelle fois les rebelles syriens, meilleurs amis des gouvernements occidentaux, battent la mesure de la barbarie. Et pendant ce temps, Ibrahimović le plus célèbre mercenaire qatari continue d’en faire rêver plus d’un. Triste monde.

21 février 2013. Attentat à la voiture piégée devant le siège du parti Baas à Damas. Plus d’une cinquantaine de personnes, en majorité des civils, ont été tuées.

25 février 2013. Attentat à la voiture piégée dans l’est de Damas. Cinq membres des forces de sécurité syrienne.

28 février 2013. Attentat à la voiture piégée dans le quartier de Akrama Al-Jadideh à Homs. Nombre indéterminé de victimes.

21 mars 2013. Attentat suicide dans une mosquée du nord de Damas. Au moins 16 morts. Bilan non définitif.

On ne compte plus les exactions perpétrées par les fidèles de l’Empire contre les dignitaires du régime, représentants religieux et minorités confessionnelles sur le territoire syrien. Dans l’indifférence générale, des cohortes d’islamistes extrémistes stipendiés égorgent, explosent, et assassinent pendant qu’un marketing médiatique érigent en France et dans le reste de l’Occident ces chantres de la barbarie au rang de grands humanistes martyrs.

Pour les mondialistes anti-nationaux, les ennemis de nos ennemis sont nos amis. Et qu’importe s’il faut se livrer à une contorsion médiatique extrême pour justifier cette prise de position. Contorsion, il faut l’avouer amèrement, grandement facilitée par l’état de schizophrénie avancé du peuple français. Ceux que nous aidons en Syrie étant les mêmes que nous combattons au Mali.

Soutien logistique anglo-français.

Une schizophrénie d’autant plus insupportable que le gouvernement de l’anti-France se permet de déclarer ouvertement son intention de livrer armes et munitions à l’opposition syrienne. Un positionnement jusqu’au-boutiste des plus hautes autorités de l’État français, voulant peut-être officialiser une situation de fait, la Russie ayant demandé à l’ONU de lancer une enquête internationale afin de savoir d’où provenaient les armes des rebelles syriens.

Une position que beaucoup de hautes personnalités du renseignement français remettent en cause au regard des intérêts de l’Hexagone.

Alain Chouet ancien chef de la DGSE à Damas, a été l’un des premiers à pointer du doigt le danger de soutenir les tenants d’un islam rétrograde agissant actuellement sur le territoire syrien. Dans un entretien accordé au Point, ce dernier conteste la décision française d’armer les rebelles syriens :

Le Point.fr : Est-il opportun que la France livre des armes à l’opposition syrienne ?

Alain Chouet : Je suis confondu par cette affaire. On se trouverait complètement en dehors de la légalité internationale, dans une situation sans précédent. Pour prendre une comparaison, c’est comme si la France, en 1992, avait décidé unilatéralement d’armer le GIA (Groupe islamique armé) et le FIS (Front islamique du salut) algériens, sous prétexte qu’ils avaient gagné les élections et que les militaires avaient interrompu le processus électoral. Dans le cas de la Syrie, nous armerions des groupes non-représentatifs et reconnus par personne, si ce n’est par nous ! L’ONU n’a pas reconnu l’opposition, et d’ailleurs, de quelle opposition parlons-nous ? Elle est totalement hétéroclite et divisée, les militaires ne reconnaissent pas l’autorité des politiques et, à l’intérieur de la composante militaire, les milices djihadistes ont pris le pas sur les autres.

Dans la même veine, un ex-officier des renseignements français, de retour de Beyrouth, a énuméré les erreurs commises par la France dans le dossier syrien. Entre le ralliement à la politique américaine d’alliance avec les islamistes (sans tenir compte des intérêts historiques de la France en Syrie), et le renoncement aux précieux renseignements que fournissaient les services de renseignements syriens (protégeant la France du terrorisme depuis de nombreuses années), le bilan apparaît sans concession.

La France, sous-marin des États-Unis.

Dans ce jeu criminel de dupe, la France est en première ligne des exécuteurs des basses œuvres de l’oncle Sam. Dans une stratégie ambivalente où d’un côté Obama donne des gages d’apaisement à la Russie sur le dossier syrien, ce dernier avance ses pions anglo-français pour faire remonter la pression d’un cran supplémentaire. Car derrière la Syrie : l’Iran. Les États-Unis, pressés par le lobby sioniste américain d’accroitre la pression sur Téhéran, se doivent de faire tomber un des plus fidèles soutiens de l’Iran.

Car pendant que la France affirme sa volonté d’armer l’opposition syrienne, Obama se rend en Israël afin d’accentuer, au côté de l’extrémiste Benyamin Netanyahou, ses menaces contre l’Iran. Bientôt l’acte final de la tragédie mondiale ?

 

Maurice, pour le Cercle des Volontaires

 

Plus d’information sur le Cercle des Volontaires :

Le site : www.cercledesvolontaires.fr

La page Facebook

Le Twitter

La chaîne Youtube

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Valas Valas 22 mars 2013 11:55

    Une chose est sûre, la politique extérieure de la France des années Chirac avait beaucoup de valeurs et de respect envers les pays d’Afrique et du Moyen Orient même si il y avait toujours ces arrangements en coulisses un peu partout. Le fait de ne pas avoir suivi les anglo-saxons pour entamer le processus de récupération des ressources stratégiques pétrolières en commençant par l’Irak appuyés par des manipulations médiatiques a été une décision courageuse.
    Mais il y a tellement de rats en France que c’est l’opportunisme qui l’a emporté et que ça soit de droite ou de gauche la grande majorité des politiques actuelles françaises permettent des destructions de ces pays émergents les uns après les autres en suivant les puissants anglo-saxons au lieu de les laisser monter leurs propres économies justement ce qui aurait eut un effet bénéfique pour tout le monde à long terme.
    Ce qui est le plus regrettable, c’est que nous allons tous payer le prix fort de toute cette injustice...


    • njama njama 22 mars 2013 12:21

      Et pendant ce temps-là le PCF organise des colloques de SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE SYRIEN comme cette Soirée d’information et de débat avec les représentants des forces d’opposition démocratiques syriennes, le 20 mars :
      http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-20-mars-a-paris-soiree-de-solidarite-avec-le-peuple-syrien

      Parmi les invités, Basma Kodmani, politologue qui n’a pas vraiment les frères musulmans en sympathie, mais qui a ses entrées chez Bilderlberg ( guardian.co.uk) ou Monzer Makhous, faux-ambassadeur de la Syrie, représentant de la Coalition ...

      sans même se préocupper de l’avis des vrais communistes syriens ...
      Parti communiste Syrien Unifié : Une lettre à tous les partis communistes et ouvriers du monde
      Damas, le 9/02/2013
      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134215

      http://www.lien-pads.fr/article-parti-communiste-syrien-unifie-une-lettre-a-tous-les-partis-communistes-et-ouvriers-du-monde-115317926.html

      Déclaration du Parti communiste Syrien

      "Le Comité central a estimé que le devoir fondamental des communistes, comme de tous les patriotes, réside dans la défense de l’indépendance nationale de la Syrie et la défense de l’unité du territoire national, face aux complots réactionnaires arabes, sionistes, impérialistes. Il est aussi de s’opposer aux actes criminels commis par les ennemis de la patrie, et les exécutants de la volonté des colonisateurs.« 

       »Le Comité central de notre parti s’est exprimé à la rencontre des partis et forces nationales, en insistant sur l’importance de l’alliance de toutes les forces nationales et de l’unité des rangs, notamment dans les circonstances difficiles auxquelles fait face notre pays. L’unité du Front national est un devoir face à l’unité des forces réactionnaires."

      Damas 05/12/2012
      http://www.legrandsoir.info/declaration-du-parti-communiste-syrien.html

      • CASS. CASS. 22 mars 2013 15:21

        ben honte AU PCF


      • leypanou 22 mars 2013 18:32


        N’oubliez jamais que ce n’est pas la première fois que des partis de gauche se discréditent en soutenant des guerres pseudo-humanitaires.

        Je ne sais pas ce que l’Humanité espère avec çà, mais si c’est pour avoir une meilleure audience, alors c’est raté, car les lecteurs réactionnaires préfèrent et de loin lire le Figaro ou autres Le Point.

        On devait envoyerleurs journalistes faire une visite en Syrte en Libye libérée pour constater !!!


      • epicure 22 mars 2013 22:20

        Oui il est question de soutient au peuple syrien pas de soutient aux mouvements islamistes.

        Et puis autant rappeller la position de l’humanité sur le problème syrien :
        http://www.humanite.fr/monde/la-tragique-impasse-517523

        bref il n’y aucunement un soutient aveugle aux forces d’oppositions dans leur totalité, et surtout pas aux islamistes à la botte de l’arabie et du qatar.


      • Constant danslayreur 22 mars 2013 12:27

        « Cheikh Mohammad Saïd al-Bouti le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime de Syrie, a été tué avec 15 fidèles »
        42 pas 15, une vraie boucherie, une de plus, vidéo dans le lien ci-après, âmes sensibles s’abstenir. Parmi les fidèles décédés, figurait également le petit-fils d’Al bouti.

        Il a tout fait pour arrêter la sédition et l’effusion de sang, ça lui a valu d’être takfirisé par certains, insulté par d’autres, maudit par d’autres encore. En réponse il n’a jamais takfirisé personne et a continué jusqu’au bout à appeler tout le monde à un retour vers Dieu.

        A ma connaissance non seulement il n’y a pas eu revendication mais de plus, les rebelles toutes tendances confondues se sont vite empressés de nier toute implication. Tu m’étonnes... celui qui revendiquera l’assassinat d’Al-bouti renoncera à tout ce qui pourrait ressembler à un avenir en Syrie et partout ailleurs dans le monde.

        http://abderraouf.canalblog.com/archives/2010/07/30/18706842.html


        • njama njama 22 mars 2013 14:18

          @ Constant
          aux moinsseurs, l’attentat aurait eu lieu dans un église avec un patriarche dégommé, on imagine le tollé, les cris, les pleurs, dans la presse et les paroisses ...

          Cheikh Mohammad Saïd al-Bouti

          L’attentat contre lui est signé, même s’il n’est pas revendiqué
          Pour certains musulmans sunnites (takfiristes ? ou salafo-wahhabites ?) il était un égaré qui défendait la bid`ah (innovation, idée nouvelle, ... qui passe pour hérésie) qu’on nomme aussiTasawwuf (le Soufisme). Bref, il devait passer pour un hérétique ...

          Ici une page qui lui rend hommage et détaille un peu sa biographie. C’était un homme savant, humble, et très ouvert d’esprit au vu des titres de ses livres. Il parlait aussi le turc, le kurde, l’anglais.
          http://www.islamophile.org/spip/Sheikh-Muhammad-Sa-id-Ramadan-Al,381.html


        • CASS. CASS. 22 mars 2013 16:12

          je ne comprend pas pourquoi ils y en a qui mettent une note négative à ce com. Bon un sunnite et ses fidéles pro Bachar, comme quoi des sunnites fréres avec des chrétiens des chittes alaouites etc et pro tolérance et respect donc vraiment laic, c’est indigeste aux yeux des islamistes wahhabites salafistes et que sais je, fascistes (islamisme fasciste inculte et extrémiste créé par des arabo incultes saoud et des english au demeurant) de façon à diviser et monter les uns contre les autres. wahhabisme fascite dont use fort bien saoud, qatar, barhein..qui eux organisent carrément le génocide dela majorité chiites barheinis pacifistes. Pour massacrer des chiites en Irak et etc etc plein pot et des chrétiens.et donc bien orchestré par les impérialo sionistes, si ça trouve c’est un pauvre diable de terroriste recruté, qui a accepté de se faire sauter en échange de dollars refiler à sa famille,et afin de pouvoir accuser encore Bachar , manque de pot ce sunnite était pro Bachar et pro unification et résistance face aux ennemis envahisseurs associés étrangers. c’est un fait massacrer un maximum de chiites ça fait du tord à l’Iran donc c’est parfaitement calculé tout ça


        • Constant danslayreur 22 mars 2013 19:06

          N’jama,

          Ce n’est ni le lieu ni le moment mais votre commentaire interpelle.

          Oui, beaucoup a été dit d’Al-bouti rahmatou allahi alaihi pour essayer de le salir, peine perdue.

          Ça a d’abord été « c’est un achaari » tenant du « ilm el kalam » http://ar.wikipedia.org/wiki/%D8%B9%D9%84%D9%85_%D8%A7%D9%84%D9%83%D9%84%D8%A7%D9%85 que rejettent catégoriquement les salafis, pour qui il ne saurait y avoir de akl face au nakl « Dieu a dit, le prophète a dit point barre », pas de bol rarement lu ou écouté plus respectueux de la lettre comme de l’esprit du Coran et de la sounna qu’Al-bouti même si n’en déplaise à qui ça déplaira, il ne s’est jamais interdit de réfléchir et d’apprendre au point de répondre à un philosophe par des arguments philosophiques, à un matheux par des constructions logiques.

          Pour d’autres c’est plutôt un « mouatazili » sur les bords en gros refusant d’attribuer à Dieu des … attributs qu’il s’est lui-même attribué, un gros gros mensonge, il suffit de l’écouter expliquer al hikam ataa-allah pour se rendre compte que sa perception du tout puissant est on-ne peut plus … salafie.

          Pour d’autres encore, un soufi en laissant le soin à l’imaginaire imbécile de combler le vide et d’imaginer al bouti en mohieddine ibn arabi convaincu que le divin est en tout … donc en lui notamment avec toutes les dérives auxquelles cela peut conduire. Absurde pour qui sait un minimum sur Al-bouti.

          Plus récemment, ça a été « sa pensée est proche des chiites en ce qui concerne les compagnons », c’est le lot de tout les érudits sunnites en tête qui ont lu l’histoire Al tabari et d’autres et qui du coup tout en ayant un immense respect pour les compagnons, refusent d’en faire des êtres infaillibles.

          La cerise sur le gâteau, c’est ce qu’a sorti Arour dernièrement, comme quoi lors d’une confrontation avec El Albani voila 35 ans, Al-bouti aurait dit une chose et El Albani aurait rétorqué que c’était une diffamation et aurait demandé à Dieu de punir Al-bouti en allongeant sa vie et en exposant sa duplicité sic… il l’aurait maudit quoi, mais bien sûr.

          El Albani référence absolue chez les salafis et dont je serais bien peine de faire une critique sur ses travaux, mais qui disait quand même de Chaaraoui, sibek minnou da ragel mounharif el akida… El Chaaraoui… qui aurait dévié dans les fondements de la foi… et puis quoi encore ? 

          Bref et pour conclure.

          Al-bouti est l’un des plus grands érudits qu’ait connu l’Islam. Sa foi était saine et son parcours sans tâche, il finit en beauté... en martyr

          نحسبه كذلك والله حسيبه ولا نزكي على الله أحدا

          Mais je ne peux malheureusement pas en dire autant de ceux qui en dépit d’un texte coranique des plus clairs, n’hésitent pas à s’allier à l’Otan pour tuer leurs propres frères et sœur en Libye au nom de … devinez-quoi, l’Islam, ni de ceux qui s’apprêtent à recevoir des armes « saintes » sol-air hyper sophistiquées de la France et de l’Angleterre au nom d’autres alliés plus discrets, pour en faire de même en Syrie. La France et l’Angleterre auraient-elles à l’insu de mon plein gré, une meilleure akida qu’Al-bouti smiley
           
          En ces temps de Fitna, puisse le tout puissant reprendre les vies qu’il nous a prêtées sans que nous ayons versé non pas une goutte de sang, mais ne serait-ce qu’une larme d’innocent et sans que nous ayons prononcé ne serait-ce qu’un mot de travers des ulémas qui comme vous le savez ont la chair empoisonnée.

          Salam


        • lionel 23 mars 2013 11:08

          « Al-bouti est l’un des plus grands érudits qu’ait connu l’Islam. Sa foi était saine et son parcours sans tâche, il finit en beauté... en martyr »


          Que le Plus Haut, le Divin matriciel, le bénisse.

          Respect maximum à sa mémoire.

          Lionel

          • le moine du côté obscur 22 mars 2013 18:25

            Tout d’abord paix aux âmes des victimes de cette énième boucherie en terre syrienne. Encore un peuple plongé dans l’horreur absolue par ceux qui prétendent régner sur le monde. Il faut croire que la Syrie est importante dans le plan des mondialistes pour qu’ils s’acharnent dessus avec une telle violence. Apparemment pour le moment personne ne revendique cet attentat, pas étonnant en fait. Mais le courage de ce peuple est appréciable et puisse Dieu leur venir en aide. 


            • leypanou 22 mars 2013 18:41

              @auteur :

              Vous devriez pu mentionner du ridicule des dernières propagandes (3 minutes pour la Syrie) soutenues par des personnalités politiques ou de comédiens soi-disant pour la Syrie avec entre autres R Badinter, A Hidalgo, M Piccoli ; ç’aurait été bien si on les invite pour leur demander leur avis sur ce dernier attentat (une émission avec H Kodmani et la journaliste M Loiseau a été plus que lamentable de parti-pris) !

              Eux qui demandaient à ce que des personnalités syriens soient jugés par le TPI, d’autres personnalités d’ici ne devraient-ils pas être jugés pour complicité d’attentats terroristes ?

              J’ai complètement oublié que le TPE ne juge que certains types de personne !


              • COVADONGA722 COVADONGA722 22 mars 2013 20:27

                J’ai complètement oublié que le TPE ne juge que certains types de personne 


                ben comme d’hab les vaincus 
                juste une info de radio popote , les sas et les cos envoyés en jordannie et au delà pour former
                les combattants de l als ce sont vus intimer l’ordre d’eviter de former des salafistes , réponse d"accord mais ceux qui veulent etre en premieres lignes ce sont eux , yep 

                Asinus : ne varietur

                • Aristoto Aristoto 22 mars 2013 20:44

                  "Cheikh Mohammad Saïd al-Bouti le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime de Syrie, a été tué avec 15 fidèles jeudi 21 mars dans un attentat suicide dans une mosquée du nord de Damas. Une nouvelle fois les rebelles syriens"

                  Sur Al Arabiya, c à dire l’Arabie Saoudite qui arme et soutient massivement les rebelles révolutionnaires révolté terroriste mangeurs d’enfant, appelez les comme vous voulez, c’est exactement l’inverse qui est annoncé avec l’armée du régime syrien qui est derrière tous ça.

                  Bon dans le doute je dirait que les volontaire du cercle sont d’autant de crapule manipulateur que les bédouins nouveau riches de Al Arabiya.

                  Passez une bonne soirée ! Moi la mienne l’est déjà, nettoyé et désinfecter de vos merdias mensonges respectifs.


                  • Deneb Deneb 23 mars 2013 07:23

                    J’ignorais que les salafistes avaient le sens de l’humour. Ca doit être involontaire, mais ce mastermind me fait bien rigoler.


                  • JahRaph JahRaph 23 mars 2013 11:41

                    Bien d’accord, le sionisme divise le monde, mais le sionisme n’est pas une religion ! Et je ne vois pas trop le rapport avec l’islamophobie ?


                  • Maurice Maurice 23 mars 2013 21:38

                    Aaaah le petit trololo rapplique ... Los Pollos de la ligue des danseuses, profil tout récemment créé, (au moment de la mort d’Hessel, une envie pressante de cracher peut être ?), bon qu’à défendre Israël à propos du boycott des produits israéliens, et apparemment bon qu’à cracher sur l’Islam en amalgamant extrémistes (qui n’y comprennent d’ailleurs rien à l’Islam) et musulmans pieux respectueux de la différence.

                    La photo m’a bien fait rire quand même. Merci pour ça au moins.

                    Pour les autres : don’t feed the troll !


                  • popov 23 mars 2013 13:00
                    La France n’a rien à foutre en Syrie.

                    Et en plus elle va armer des islamopithèques qui un jour viendront faire ici ce qu’ils font en Syrie aujourdh’hui.

                    • popov 25 mars 2013 15:12
                      @mastermind

                      Les mecs qu’ont fait passer pour des nislamistes ne sont qe des mercenaires à qui on a mis un turban.

                      Oui, mais les pays qui utilisent ces illuminés comme des mercenaires n’ont cependant pas eu besoin d’inventer leur idéologie.

                    • popov 25 mars 2013 17:24
                      @mastermind

                      De quelle idéologie parles tu ?

                      Je parle de cette idéologie qui leur fait croire qu’ils iront au paradis s’ils meurent pour l’islam. Pour les mener par le bout du nez, ceux qui les envoient au casse-pipe n’ont qu’à les convaincre qu’il luttent pour l’islam.

                      Le modèle qu’ils suivent n’est autre que Mahomet (http://atheisme.org/listeislam.html) :

                      618 : massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath
                      622 : Mahomet reçoit le verset :« tuez les infidèles où vous les trouverez,faites les prisonniers... »
                      623 : combat de Nakhla ; premières morts violentes ; quatre bédouins tués par huit musulmans
                      623 c : mahomet aurait construit une mosquée à Médine ou coupant des arbres et en exhumant les sépultures d’infidèles
                      623 c : meutre d’Amrou ben Al Hadhrami chef de caravane, contre l’avis de Mahomet : premier tué notable par les musulmans
                      623 c : avis de Mahomet : « ce sont des infidèles,envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une intediction sacrée »
                      624 : bataille de Badr ;première victoire sur les infidèles
                      624 : razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs
                      624 : après la victoire de Badr, début de l’élimination des juifs
                      624 : décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet
                      624 : bataille de Badr : mahomet à oqba : « je fais à Dieu le voeur que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête ».
                      624 : bataille de Badr ; Abou Bakr à Mahomet : « l’infidélité sera exterminée dans le monde ».
                      624 : bataille de Badr ;défaite des infidèles : « les musulmans les tuèrent à coup de sabres et firent des prisonniers »
                      624 : bataille de Badr ; Mahomet à ses hommes : « quiconque d’entre vous rencontrera Djahl, tranchez lui la tête et apportez la moi ».
                      624 : révélation de Mahomet : « il n’a pas été donné à un prophète d’avoir des prisonniers , sans faire de grands massacres sur la terre.
                      624 : décapitation de Kab ben Asraf, poête critique
                      624 : décapitation de deux poêtes anonymes après la bataille de Badr
                      624 : après la bataille de Badr, Mahomet à oqba : »ta place et celle des tes enfants est en enfer. s’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer...« 
                      624 c : décapitation du poèteAbu Afak en Arabie pour avoir critiqué l’islam
                      624 c : exécution d’Asma Bint Marwan femme ayant critiqué Mahomet
                      625 : expulsion du clan juif des Al Nadir
                      625 : destruction de l’idole Oubal
                      626 : massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin
                      626 ? : expédition contre les juifs beni Qoraizha,insultés par mahomet : »O vous, singes et cochons...« 
                      626 ? : massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d’un fossé,avec les jeunes garçons
                      626 c : meurtre du juif Kab chef des Beni nadhir poête satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet
                      626 c : expédition contre les juifs de Kaihbar
                      626 c : meurtre sur ordre de Mahomet du juif Sallam abou rafi
                      626 c : tentative de meurtre d’Abou Sofyan ordonné par Mahomet
                      626 c : Mahomet fait couper les palmiers de l’oasis des juifs Beni Nadhir
                      626 c : Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme par du butin
                      627 : élimination du clan juif des Qurayza à Médine
                      627 : massacre des juifs de Médine ; partage des familles et des biens
                      627 : début de la politique d’agression systématique des autres tribus
                      627 : agression de la tribu des Bani Moustalik
                      628 : attaque par Mahomet de l’oasis de Khaybar
                      628 : caravane d’infidèles pillée par Mahomet
                      628 : Mahomet aux juifs beni Qainoqa : »si vous n’embrassez par l’islam, je vous déclare la guerre
                      628 ? : rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik
                      628 ? : attaque des juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers
                      628 ? : prise de l’oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet
                      628 c : soumission des juifs de Wadil Qora
                      629 : destruction des idoles d’Allat, Manat et Al Uzza en Arabie
                      630 : prise de la Mecque ; 30 exécutions
                      630 : première agression contre la Perse à Tabuk
                      630 : bataille de Honaïn contre les Bédouins païens
                      630 : soumission des juifs et chrétiens de Makna, Eilat, Jarba
                      630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat
                      630 : décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poête satiriste
                      630 : décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd
                      630 : condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite
                      630 : condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite
                      630 : condamnation à mort la Mecque de Hind femme d’Abou Sofyan, en fuite
                      630 : exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie
                      630 : exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse
                      630 : exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s’était moquée de Mahomet
                      630 : destruction de l’idole d’Hubal située dans la Kaaba
                      630 : Mahomet à son ennemi Cafwan : « tu n’as qu’à chosir entre le sabre et l’islam »
                      630 : massacre de la tribu des beni Djadsimaa
                      630 : arrachage des vignes en Arabie
                      630 : destruction de 360 idoles à la Mecque
                      630 : prise de Taif par les musulmans
                      630 : bataille de Houynan contre les tribus hawazites
                      630 c : destruction de l’idole d’Al Uzza dans le temple de batn nakhla
                      630 c : destruction du sanctuaire de Manah par Ali sur les ordres de Mahomet
                      630 c : destruction du sanctuaire d’AlFals, idole des Tayyi, par Ali sur les ordres de Mahomet
                      630 c : destruction de l’idole d’Allat par Ibn Suba sur les ordres de Mahomet
                      630 c : destruction de l’idole Al Uzza dans la vallée de Nahla
                      630 c : meurtre de Dubayya prêtre d’Al Uzza
                      630 c : destruction du démon femelle Al Uzza par Halid « femme noire dévêtue »
                      630 c : destruction de l’idole d’Isaf
                      630 c : destruction de l’idole de Naila
                      630 c : destruction de l’idole de Ruda par Al Mustawgir
                      630 c : destruction de l’idole Du Al Halasa, du temple ; 200 morts dans l’attaque
                      630 c : incendie de l’idole Dul Kafayn, dieu des Daws
                      630 c : destruction de l’idole Dus Sara des Banu Al Harit
                      630 c : destruction de l’idole Al Uqaysir
                      630 c : destruction de l’idole A’im des Azd as Sarah
                      630 c : destruction de l’idole Su’ayr des Anaza
                      630 c : destruction de l’idole Umyanis des hawlan
                      630 c : destruction de l’idole Wadd dieu des Qura par Ibn Al Walid
                      630 c : destruction de l’idole Suwa à Ruhat
                      630 c : destruction de l’idole Yagut au Yémen, dieu des Madhig
                      630 c : destruction de l’idole Yauq dieu des Hamdan
                      630 c : destruction de l’idole nasr dieu des Himyarites sur ordre de Mahomet
                      630 c : destruction de l’idole Ad Daggal
                      630 c : destruction de l’idole Al fals des Tayyi et sacrilèges
                      630 c : destruction de l’idole
                      631 : attaque de la ville byzantine de Tabouk
                      631 c : soumission de Tabouk ; tribut pour les chrétiens
                      631 c : attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur
                      631 c : destruction par Mahomet de l’idole des Beni Tay
                      631 c : interdiction du pélerinage de la Mecque pour les infidèles
                      631 c : pour les Mecquois : « ceux qui restent : qu’ils deviennent musulmans,sinon, que le sabre ou la guerre décident »
                      631 c : apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l’origine ; soumission ou élimination
                      631 c : soumission des chrétiens de Nadjran
                      632 : hérésie d’Al Asuad au Yémen
                      632 : traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites
                      632 : traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran
                      632 : soumission d’Al Aswad chef yéménite apostat
                      632 : à sa mort, le pacifique Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier

                      • popov 25 mars 2013 17:45
                        @mastermind

                        Je ne nie pas le fait qu’ils sont manipulés, je dis simplement que leur idéologie est plus ancienne que la CIA.

                      • popov 26 mars 2013 10:37
                        @mastermind

                        D’abord, je ne suis pas un dinosaure, mon bulbe rachidien n’est pas ce que j’utilise pour penser.

                        Avouez qu’on discerne comme une continuité entre les méthodes de Mahomet et celles des islamopithèques qui foutent le souk en Syrie.

                        Bien sûr, notre ennemis principal est le capitalisme transnational.

                        Mais que va-t-il se passer si un peuple européen se rebiffe contre ce capitalisme ? On va lui envoyer les mêmes rastaquouères qu’en Syrie. Il suffira de leur dire qu’ils vont établir le califat en Europe. Et ils trouveront des sympathisants chez les islamiques qui résident en Europe. Il suffit de voir pour qui les moustoufs votent en Égypte et en Tunisie quand ils en ont l’occasion, ou comment ont voté les Tunisiens résidant en France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès