Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > « Assad doit partir »

« Assad doit partir »

Slogan fumiste que l’on a entendu ad nauséam dans la bouche de politiciens occidentaux (dont un vil personnage français qui est finalement parti avant Assad de son poste de ministre des affaires « étranges ») mais aussi dans celles d’enturbannés du golfe. J’étais de ceux qui ont assez tôt compris qu’Assad ne partirait pas aisément. Il n’y avait pas besoin d’être énarque pour comprendre que la Russie, l’Iran, le Hezbollah entre autres ne lâcheraient pas le gouvernement légitime syrien car cela irait contre leurs intérêts. Comme certains occidentaux ont tendance à ne pas tenir compte des avis, intérêts et pensées des autres peuples ou groupes d’intérêt, ils n’y comprennent rien abreuvés d’une vision étriquée et orientée de leurs médias et de leur conviction d’être toujours dans « le bon camp ». Sauf qu’à un moment donné il faut se sortir la tête du sable pour essayer de comprendre ce qui se joue-là à savoir la guerre géostratégique du moment. 

La Syrie c’est l’alliée de l’Iran, du Hezbollah et un partenaire plutôt fiable pour la Russie. Et chacune de ces alliances a de bonnes raisons de perdurer. Si l’occident avait voulu régler le supposé problème de « démocratie » on aurait pu faire des négociations pour organiser des élections anticipées et inclusives. Mais ceux qui suivent le dossier se doutent qu’Assad les aurait remportées haut la main. En vérité pour les « ennemis d’Assad », le problème c’est Assad et ce qu’il représente. Sans doute pensent-ils que s’il dégage son successeur éventuel sera beaucoup plus flexible sur certains sujets. Car ceux qui s’informent autrement que par les médias savent qu’il y a une affaire de gaz et de gazoducs (1). Des projets opposés se font face. On sait aussi que certains groupes en Israël jubilent quand des arabes et affidés se massacrent entre eux. Car plus ils sont occupés à se massacrer moins ils ont de temps et d’énergie à consacrer à l’entité sioniste. C’est cynique et sinistre mais c’est « de bonne guerre ». Malheureusement dans le monde arabo-musulman la question confessionnelle est très sensible. Les alaouites, la confession d’Assad est complexe. Combien sont-ils en Syrie ? Des recherches que j’ai faites on ne sait pas exactement car les alaouites qui ont été longtemps persécutés ont l’art de se camoufler. Ils sont sans doute plusieurs millions en Syrie et certains se cachent sans doute sous des « dessous » de sunnites. En tout cas la haine de certains pour les alaouites me semble très « concrète » (2) au point sans doute de leur faire perdre la tête. Je sais entre autres qu’ils (ceux de Syrie, ceux de Turquie seraient différents) n’ont pas de lieux de culte (ils prient à la maison), fêtent apparemment certaines fêtes chrétiennes, ils auraient un grand respect pour la vierge Marie etc… Assad lui-même prie comme un sunnite, donc peut-il encore être considéré comme alaouite ? Je ne le pense pas, mais de toute façon vu que dans l’esprit des gens c’est un alaouite, il sera toujours traité comme tel c’est-à-dire comme hérétique à occire pour certains musulmans ou prétendus tels. Le problème confessionnel est donc je le pense réel en Syrie est une partie du problème. Il n’y a d’ailleurs jamais de fumée sans feu… Les « ennemis de la Syrie » ont donc intérêt à jouer sur cette fibre confessionnelle et d’ailleurs ça a marché à un certain niveau. Car il ne faut pas nier que des forces réactionnaires et islamistes existent en Syrie depuis un bon bout de temps déjà. Mais puisque l’armée est restée assez soudée et que l’état ne s’est pas effondré, il était clair que cette guerre allait durer longtemps et serait atroce.

J’avoue sans peine que je suis de ceux qui ne croient plus un traître-mot des médias « grand public ». Je m’informe donc autrement et je veux avoir différents avis pour me faire ma propre opinion. Certains en sont à me dire qu’Assad doit partir mais sont incapables de dire que le gouvernement actuel est déjà un gouvernement d’union nationale et que des ministres comme Ali Haïdar (3), ministre de la réconciliation sont des opposants à Assad. Ces gens ne peuvent même pas citer des noms de responsables syriens et viennent vociférer leur haine d’Assad, qu’en plus ils ne connaissent pas. Quel délice de voir certains tomber des nues quand ils voient des interviews d’Assad. Ces gens ont aussi cru que Damas allait tomber, je ne sais combien de fois. En vérité ils n’ont pas vu qu’en Syrie, ce pays ancien, se joue une guerre qui aura une influence sur « l’avenir du monde ». La Syrie était entre autres un domino pour affaiblir le Hezbollah, l’Iran ou la Russie. De plus si l’état syrien tombait le fameux gazoduc venant du Qatar et passant par la Turquie (4) aurait sans doute été construit. On peut sans peine imaginer l’impact négatif que cela aurait sur la Russie notamment. Il était aussi fort probable que le port de Tartous (5) serait interdit à la Russie, autre coup dur. Sans oublier que l’aura de la Russie aurait été ternie. Quant au Hezbollah sans le soutien syrien ça aurait été dur pour lui. On ne parle pas de l’Iran qui aurait perdu un précieux allié, pour ne pas dire peut-être deux et aurait vu entre autres son influence s’effondrer dans la zone à la grande joie d’Israël. Donc j’étais convaincu que ni les russes, ni les iraniens, ni le Hezbollah ne lâcheraient Assad. L’homme est incontournable pour ces entités. Mais les ennemis de la Syrie peuvent-ils reculer face à la détermination russe entre autres ?

Ils ont sans doute été surpris des capacités démontrées par l’armée russe en Syrie et cela les a sans doute perturbés. L’intervention aérienne russe et sans doute terrestre via des spetsnaz, a changé la donne et a permis à l’armée arabe syrienne et ses alliés de passer en mode offensif. Mais une fois la surprise passée ses ennemis de la Syrie sont en train de mettre au point des stratégies pour contrer les russes. Le Su 24 abattu par les turcs visait sans doute à pousser les russes à réagir de manière impulsive afin de permettre à la Turquie de réclamer l’aide de l’OTAN face à l’agression russe. Sauf que Vladmir Vladmirovich Poutine n’est pas tombé dans le panneau. Maintenant turcs et saoudiens parlent d’entrer en Syrie ce qui on s’en doute pourrait transformer cette guerre en quelque chose qui horrifie les esprits sensés. Mais là où le comportement des alliés d’Assad semble parfaitement rationnel, celui des turcs, saoudiens et autres frise la folie (ou du moins je la trouve difficilement compréhensible quoique…). La Turquie prétend s’attaquer à l’Etat Islamique qui officiellement est l’ennemi de tout le monde y compris de l’occident, de la Russie entre autres mais dans les faits s’acharne plus contre les kurdes. Les récents tirs à l’artillerie lourde depuis la Turquie contre les positions kurdes devrait choquer les gens. Mais seuls les ignorants peuvent ne pas connaître le jeu perfide du frère musulman Erdogan dont la mégalomanie et l’impudence semblent sans limite. Quant aux saoudiens déjà embourbés au Yémen, déjà emmerdés à cause de la chute du prix du pétrole, ils seraient inspirés de ne pas se mêler du bourbier syrien. Ne flairent-ils pas le piège ? Ne comprennent-ils pas que leur affaiblissement est sans aucun doute souhaité par les occidentaux et Israël ? Car quoi de plus « intéressant » pour les étasuniens que de voir d’autres pays forts se taper dessus, s’affaiblir et donc ne plus représenter de forces en mesure de leur résister. Qui perd dans cette guerre ? Les syriens c’est sûr, le Hezbollah aussi et peut-être si ça dégénère, les russes, les turcs, les iraniens etc… Les russes sont intervenus parce qu’ils n’ont pas le choix. Si Assad tombe le cancer djihadiste ira enflammer le Caucase entre autres nuisances.

Les questions qui se posent sont de savoir que veulent réellement les étasuniens, les turcs ou les saoudiens et jusqu’où ils sont prêts à aller. J’ai fait certaines suppositions, mais en vérité je ne suis pas dans le secret des (o)dieux. Cependant je pense que cette guerre est loin d’être finie et n’a pas livré tous ses secrets. Le moi de Mars (Dieu de la guerre) sera sans doute capital pour l’évolution de cette guerre qui n’a normalement que trop duré. Mais pour un esprit sensé une telle guerre n’aura jamais du commencer. Quoiqu’il en soit le slogan « Assad doit partir » est-il encore d’actualité ? A-t-il encore un sens ? Cette guerre est devenue une folie qui pourrait « tout balayer », et tout ça pour quoi ? Cela en vaut-il la peine ? Pour les fous oui, mais ce n’est pas d’eux qu’on attendra une réponse sensée.

  1. http://danielclairvaux.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/09/17/la-guerre-en-syrie-une-question-de-gaz-naturel-569649.html
  2. http://havredesavoir.fr/qui-sont-les-alaouites-noucayrites/
  3. https://en.wikipedia.org/wiki/Ali_Haidar_(politician)
  4. http://www.mondialisation.ca/syrie-le-trajet-des-gazoducs-qataris-decident-des-zones-de-combat/5311934
  5. https://www.frstrategie.org/publications/notes/web/documents/2013/201306.pdf

Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • chapoutier 26 février 09:18

    mais il n’est pas parti et maintenant tous les néocons sont en mode panique.

    le régime us parle de plus en plus d’un plan B pour la Syrie.


    • chapoutier 26 février 09:28

      @chapoutier
      ’’’

      Témoignant mardi devant la commission des relations étrangères du Sénat, le secrétaire d’État John Kerry s’est vu confronté à des questions intensément hostiles comme il défendait une « cessation des hostilités » syriennes conclue avec Moscou et censée entrer en vigueur ce week-end.

      La sénatrice démocrate Barbara Boxer de Californie a suggéré que l’accord pourrait n’être qu’un « marché de dupes », alors que le président républicain du comité, le sénateur Bob Corker du Tennessee, a averti que la Russie « continuerait de tuer les gens qui sont nos amis et alliés ».

      Kerry a répondu en soulignant qu’une «  discussion importante est en cours sur un plan B », entraînant vraisemblablement une escalade majeure de l’intervention militaire américaine en Syrie et un affrontement armé potentiel avec la Russie, si l’accord de trêve ne parvenait pas à faire avancer les objectifs de Washington.’’’


    • chapoutier 26 février 17:10

      @Fifi Brind_acier

      mon ou ma cher(e) fifi, au cas ou vous l’auriez pas remarqué, je me tiens au courant.

      que Lavrov tienne ces propos ,c’est logique, mais vous continuez à sous-estimez la volonté de nuisance de Clinton et de toute la clique étatsunienne.

      qu’ils soient en mesure d’appliquer un plan ’’B ’’ je ne crois, mais si l’opportunité se présente, ils ne s’en priverons pas. n’oubliez pas qu’ils pensent être à l’abri, protégés par l’atlantique et le pacifique.


    • JL JL 26 février 09:21

      Bonjour Le moine,

       
      Bon article, vous posez les bonnes questions. 
       
      Vous écrivez  : ’’Comme certains occidentaux ont tendance à ne pas tenir compte des avis, intérêts et pensées des autres peuples ou groupes d’intérêt, ils n’y comprennent rien abreuvés d’une vision étriquée et orientée de leurs médias et de leur conviction d’être toujours dans « le bon camp »’’
       
      Vous savez sans doute que la compréhension est une adéquation à nos intentions. Cela est particulièrement vrai en politique, l’art de l’action. Il suffit pour s’en convaincre, d’entendre le très Américain Karl Rove : 
       
      « Nous sommes un empire, maintenant, et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité, judicieusement, comme vous le souhaitez, nous agissons à nouveau et nous créons d’autres réalités nouvelles, que vous pouvez étudier également, et c’est ainsi que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’histoire (...). Et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à étudier ce que nous faisons. »

      • JBL1960 JBL1960 26 février 14:17

        @JL Excellent rappel dans ce commentaire d’un excellent article. Pepe Escobar vient de signer une excellente analyse traduit par le saker francophone de la situation présente et je pense qu’il faut bien en peser chaque mot avec ce cessez le feu annoncé. Tenez, j’ai intégré cet article dans ce billet (avec un préambule bien à moi et des liens vers des billets sur le sujet en toute fin) ici ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/26/da-da-da/

        Ray McGovern relayé par ilfattoquotidiano dans son « Restons Humains » nous explique à quel niveau nous tient cette nation exceptionnelle et indispensable, tenez c’est dans ce billet et je vais même un peu plus loin ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/13/les-superflus-parlent-aux-indispensables/

        Je dis souvent que je suis une superflue notoire doublée d’une invisible dans cette société là !

        Ce qui ne m’empêche nullement d’avancer des propositions, comme dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/24/arretez-de-tirer-sur-la-corde/
        JBL - smiley


      • JL JL 26 février 19:53

        @JBL1960
         

        merci pour ces liens. Je vais prendre le temps de les étudier.

      • njama njama 26 février 09:39

        « Nous sommes désormais un empire, et quand nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudierez cette réalité — de manière judicieuse, sans aucun doute — nous agirons à nouveau, créant d’autres nouvelles réalités, que vous pouvez étudier également. » G.W. Bush Faith, Certainty and the Presidency of George W. Bush, New-York Times OCT. 17, 2004

        [ That’s not the way the world really works anymore, » he continued. « We’re an empire now, and when we act, we create our own reality. And while you’re studying that reality — judiciously, as you will — we’ll act again, creating other new realities, which you can study too, and that’s how things will sort out. We’re history’s actors . . . and you, all of you, will be left to just study what we do. » ]

        John Kerry says partition of Syria could be part of ‘plan B’ if peace talks fail
        http://www.theguardian.com/world/2016/feb/23/john-kerry-partition-syria-peace-talks

        Washington dévoile les détails de son « Plan B » en Syrie 25.02.2016
        http://fr.sputniknews.com/international/20160225/1022058454/kerry-contingent-syrie.html

        Lavrov : il n’y a pas de plan B en Syrie, et il n’y en aura pas

        Le ministre russe des Affaires étrangères a exclu l’existence, dans le présent ou le futur, d’un plan B concernant le règlement de la crise en Syrie, contrairement à ce qu’a commenté John Kerry, qui a prévu la partition de la Syrie en cas d’échec.

        Damas n’est pas non plus au courant du plan B américain, a déclaré un conseiller du président syrien Bachar el-Assad, Bouthaina Shaaban. « Je ne sais pas si ces déclarations ont été faites pour exercer une pression. De toute façon, aucune pression n’a besoin d’être exercée sur le gouvernement syrien, qui est d’accord avec l’initiative russo-américaine », a-t-il dit.
        http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=288583



        • agent ananas agent ananas 26 février 19:49

          @njama
          Pour reprendre un com’ que j’ai posté sur un autre article ...

          "Il n’y aura pas de cessez-le-feu ou bien il ne tiendra pas ...
          Il suffit de lire entre les lignes la récente déclaration de John Kerry : « La partition de la Syrie pourrait faire partie du plan B si les négociations de paix échouent ».
          Autrement dit, Kerry indique aux « rebelles djihadistes », tout ce qu’ils ont à faire est de saboter le cesse-le-feu qu’il vient de conclure avec Moscou et il les récompensera avec un mini état une fois la Syrie découpée ?
          Bref, la souffrance du peuple syrien risque de continuer pendant encore un bon moment ..."


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 26 février 09:39
          Depuis cinq ans, la presse occidentale fait passer la Syrie souveraine et légale pour usurpatrice et sanguinaire, et ses agresseurs pour des libérateurs révolutionnaires. Nos dirigeants préfèrent donner du crédit aux mensonges de leurs alliés et des organisations sous « false-flags » plutôt qu’aux témoignages des victimes qui ont plusieurs fois démasqué les vrais coupables, les créatures monstrueuses de l’OTAN. 

          La solution ne consiste pas à accueillir en Europe les réfugiés que l’on a créés en alimentant la guerre d’agression et le djihad en Syrie. Il faut lever les sanctions qui sont destinées à briser totalement un peuple. Il faut mettre fin à la guerre et non en décupler l’impact.

          La première justice est de ne plus soutenir les criminels qui ne font pas du « bon boulot » mais cherchent à détruire la Syrie pour faire du Moyen-Orient un protectorat américain sous le contrôle d’Israël. Il faut lever les sanctions qui tuent la Syrie et son peuple dès maintenant. 

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 10:01

            Bonjour,
            Que veulent les USA ? Faire disparaître la Russie, rien de moins !
            « Russia delenda est ! » Que la Russie ne soit plus.


            C’est expliqué en long et en large dans la bible géopolitique des USA :
            « Le Grand Echiquier de Bzrezinski »
            « Qui domine l’ Est, domine l’île monde, domine le monde ».

            • Griffon Jaune Griffon Jaune 26 février 10:07

              @Fifi Brind_acier

              Hello Fifi t’as pas vu le Bouffon du Roi de l’Agora, à savoir toi ?

              Lequel se doit de venir faire allégeance auprès de ta « magnificente » personne avant même de penser à venir me cirer mes pommes vegemites. smiley


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 10:24

              @Griffon Jaune
              Cadeau pour vous.
              Isgaga n’est pas encore rentré des sports d’hiver ?


            • Shawford OR ANGE SKINK 26 février 10:35

              @Fifi Brind_acier

              Griffon jaune a fait son taff, la prochaine fois qu’il réapparaîtra (s’il daigne le faire ce sera en tout cas par lui même ou par délégation et puis est ce souhaitable ?) ce sera dans son réel costume immanent et éternel de Chef des armées de l’enfer.

              Voyez à pas à avoir pas affaire à lui de façon personnelle.

              Et pour les ordres de mission, vous saurez j’en suis sûr savoir passer pas la bonne voix(e) diplomatique, au sortir d’une alcôve indéterminable ni espionnable.

              PS : pour ces diplômes de troll authentique que vous me délivrez désormais de façon récurrente, veillez à vous assurer que l’intégralité de l’Agora soit complice et au fait de cette désignation sur un plan purement vegemite (n’est ce pas ?).
              Sinon je pourrais très vite me lasser, et vous renvoyer donc vers qui de droit, ou tout simplement vous renvoyer à votre néant et vous ignorant, ce qui sera l’effet exact recherché auprès de tous les trolls éveillés d’AV.


            • chantecler chantecler 26 février 19:35

              @OR ANGE SKINK
              Il réapparaîtra surement bouffon ! smiley
              Avec tous ses pseudos !  smiley
              Et il lâche ses végémites partout l’imbécile , comme le petit poucet ! smiley


            • Shawford OR ANGE SKINK 26 février 19:40

              @chantecler

              C’est exactement ça !

              Mais faîtes pas votre Ogre, cela fait il avancer le shmilblick ? ( je veux mon n’veu smiley )


            • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 26 février 10:23

              +++++++++++

              Excellent article qui va plus loin que nos merdias habituels...Merci
              Une vision de cette partie du monde en plein dans la réalité..avec les « JEUX » chaotiques de l’occident pour tenter de rester dans la course à la « Boucherie »...Poutine avance ses pions avec intelligence, alors que ses ennemis n’ont plus de cartouches, mais veulent malgré tout rester au contact proposant moult plans de paix ou de cesser le feu qui feront long feu de toute façon..l’occident est NU et sans ressources valables pour imposer quoi que ce soit...Poutine se régale de voir ces pantins se prostituer à ses pieds pour que l’on parle d’eux dans les merdias...Votre lecture « Entre les lignes » de la situation fait plaisir à lire... !

              • njama njama 26 février 10:24

                le slogan « Assad doit partir » est-il encore d’actualité ? A-t-il encore un sens ?
                Il date du 18 aout 2011 très exactement, et n’a jamais eu d’autres d’autre objectif que de gagner du temps en posant une condition inacceptable par la Syrie, et qui ne respecte pas les millions de syriens de surcroît.
                Mais comme Bachar al-Assad ne tombait pas, alors que les médias nous prédisaient sa chute,
                « Les jours d’Assad au pouvoir sont comptés (et recomptés) »
                 En 2011 : « Officiels US : les jours d’Assad sont comptés »
                 En 2012 : « Le Président Obama est convaincu que les jours d’Assad sont comptés. »
                 En 2012 : « Clinton déclare que les jours d’Assad sont comptés »
                 En 2012 : « La Ligue Arabe affirme que les jours d’Assad sont comptés« .
                 En 2013 : « Les renseignements U.S.affirment que les jours d’Assad sont comptés. »
                Alain Juppé tombera…, InfoSyrie, le 15 février 2012 
                « Bachar al-Assad tombera ! » a prédit le mage Juppé devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

                Cette condition qui n’a rien de diplomatique subsiste encore aujourd’hui pour bloquer les négociations et les faire échouer.


                • njama njama 26 février 10:26

                  Les questions qui se posent sont de savoir que veulent réellement les étasuniens
                  une partition de la Syrie, pour différentes raisons, et balkaniser le MO comme ils l’ont fait en Yougoslavie

                  Cette guerre est devenue une folie qui pourrait « tout balayer », et tout ça pour quoi ?
                  comme ceux qui avaient parié sur la chute rapide de la Syrie ont investi des milliards de $ pour tenter de renverser ce régime, il leur est très difficile d’arrêter, ce qui reviendrait à admettre la défaite, militaire et politique. Alors aujourd’hui encore, la Turquie, les US, l’Europe, pays du Golfe et Israël complotent pour une « zone d’exclusion aérienne » au nord de la Syrie (no-fly zone ou no-flight zone), qui leur permettrait d’en prendre le contrôle, et de ne jamais la restituer, mais surtout d’entraver les forces aériennes en les clouant au sol ou presque. Ce n’est pas la première fois qu’ils la revendiquent pour des prétextes divers, aide humanitaire, etc.


                  • porcinet 28 février 01:10

                    @njama

                    La stratégie israélienne a toujours été d’inciter les clans, les confessions, les tendances rivales à s’entre détruire pour le plus grand bien du peuple élu. Qu’on se rappelle seulement le jeu diplomatique et secret d’alliances d’Israel avec le Fatah, après l’avoir combattu férocement, contre les autres groupes politiques combattants palestiniens puis le revirement pro Hamas, puis de nouveau la lutte sans merci contre le Hamas pour désorganiser les palestiniens et les faire s’entre-tuer, chacun accusant l’autre de traitrise. L’action clandestine du Shin Beth et du Mossad n’a pas hésité de plus à éliminer physiquement les principaux leaders.

                    L’intérêt d’Israël est de créer un foutoir monstre au Proche Orient en armant et en entrainant clandestinement les factions islamistes les plus extrémistes et en soufflant discrètement sur les braises de la haine entre shiites et sunnites. Quelques assassinats de masse de chrétiens, d’alaouites, de yézidis et d’autres minorités par les amis terroristes wahabites et salafistes font partie du plan qui déstabilisera un peu plus le Moyen Orient et puis pourquoi pas l’Europe, en passant (qui doit encore souffrir pour la Shoah, dans le non-dit de la politique israélienne). Il est vrai que l’Europe est dirigée par des aveugles lobotomisés.

                    C’est pourquoi l’action d’Israël sur les pays voisins est multiforme et clandestine aussi bien en Irak, qu’au Kurdistan, qu’en Jordanie au Liban et en Syrie. Les dirigeants israéliens sont d’habiles tireurs de ficelles qui savent se tenir à l’écart du devant de la scène et récoltent les fruits des conflits locaux qu’ils attisent. Pourquoi sont-ils si près des affrontements sanglants sans en souffrir (pas de réfugiés, pas de terroristes takfiristes en action offensive chez eux, pas de soucis d’approvisionnement en pétrole grâce à Daech et la Turquie, etc..)

                    Les Etats Unis qui paraissent maîtres du jeu sont en fait bien plus guidés par Israël dans la Région qu’ils n’imposent leur volonté à Israël. L’AIPAC et les autres lobbies sionistes étatsuniens sont leurs maitres chanteurs et les Etats Unis mènent ces guerres par procuration pour eux. Le Grand Israël avec majuscules est leur vision ultime après l’Armageddon. Inutile de parler non plus de la force de frappe nucléaire qu’Israël possède depuis longtemps sans aucun contrôle international , le sujet est toujours tabou.


                  • njama njama 26 février 11:00

                    « Clinton est un danger pour la paix mondiale. Elle doit répondre de beaucoup de choses en ce qui concerne le désastre en Syrie. »

                    Hillary Clinton et le bain de sang en Syrie
                    par Jeffrey Sachs, The Huffington Post (USA) 14 février 2016

                    (extraits) : Quand les troubles du Printemps Arabe ont éclaté début 2011, la CIA et le font anti-iranien constitué par la Turquie, l’Arabie Saoudite et Israël y virent une opportunité pour renverser rapidement Assad et de s’assurer ainsi une victoire géopolitique. Mme Clinton se fit la principale promotrice de l’entreprise menée par la CIA pour un changemet de régime en Syrie.

                    Début 2011 la Turquie et l’Arabie Saoudite mirent à profit des protestations locales contre Assad pour essayer de fomenter les conditions de son éviction. Vers le printemps 2011, la CIA et les alliés des États Unis organisaient une insurrection armée contre le régime. Le 18 août 2011, le gouvernement des États Unis rendait publique sa position :« Assad doit partir. »

                    Depuis, et jusqu’au récent et fragile accord de cessez-le-feu au Conseil de Sécurité de l’ONU, les États Unis ont refusé d’accepter tout cessez-le-feu tant qu’Assad n’était pas écarté du pouvoir. La politique américaine - sous Clinton et jusqu’à récemment - a été celle du changement de régime d’abord et du cessez-le-feu ensuite. Après tout, ce ne sont que des Syriens qui meurent. Les efforts de paix d’Annan avaient été sabotés par l’exigence inflexible des États Unis pour qu’un changement de régime contrôlé par les USA précède ou au moins accompagne un cessez-le-feu. Comme l’avait observé en août 202 la rédaction de The Nation [hebdomadaire progressiste américain] ::

                    L’exigence par les États Unis d’un départ d’Assad et de l’imposition de sanctions avant même que débutent des négociations sérieuses, tout comme le refus d’inclure l’Iran dans le processus condamnaient la mission [d’Annan].

                    Clinton n’a pas été un acteur mineur dans la crise syrienne. Son représentant diplomatique à Benghazi, Chris Stevens, avait été assassiné alors qu’il s’occupait d’une opération de la CIA pour expédier des armes lourdes libyennes en Syrie. Clinton elle-même a été à la pointe de l’organisation des soi-disant « Amis de la Syrie » pour soutenir l’insurrection dirigée par la CIA.

                    ...

                    L’arrogance des États Unis dans cette approche semble ne connaître aucune limite. Le procédé du changement de régime fomenté par la CIA est si profondément inscrit comme un instrument « normal » de la politique étrangère américaine qu’elle est à peine remarquée par l’opinion publique ou les médias aux États Unis. Renverser le gouvernement d’un autre pays est contraire à la charte de l’ONU et au droit international. Mais a-t-on besoin de telles subtilités entre amis ?

                    L’instrument [la déposition d’Assad] de la politique étrangère des États Unis n’a pas été seulement en violation flagrante du droit international mais a aussi été un échec massif et répété.
                    ...

                    Mme Clinton elle-même n’a jamais montré la moindre réserve ou le moindre scrupule à mettre en oeuvre cet instrument de la politique étrangère américaine. A son actif en matière de soutien enthousiaste à des changements de régime sous l’impulsion des Etats Unis, on inclura (liste non exhaustive) le bombardement de Belgrade en 1999 l’invasion de l’Afghanistan en 2001 la guerre contre l’Irak en 2003, le coup de force au Honduras en 2009, l’assassinat du Libyen Mouammar Kadhafi en 2011 et l’insurrection contre Assad coordonnée par la CIA de 2011 à ce jour.

                    Clinton est un danger pour la paix mondiale. Elle doit répondre de beaucoup de choses en ce qui concerne le désastre en Syrie.

                    http://www.legrandsoir.info/hillary-clinton-et-le-bain-de-sang-en-syrie-the-huffington-post.html


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 11:38

                      @njama
                      Merci pour cet article ! Hillary Clinton est aussi responsable d’avoir poussé Sarkozy/Juppé dans un accord avec les Anglais, ( les deux anciennes puissances coloniales de la Syrie), en 2011, pour remettre le couvert pour une recolonisation de la Syrie. ... ( C’est dans le chapitre sur les ambitions coloniales de la France)


                    • mmbbb 27 février 10:32

                      @Fifi Brind_acier Vous qui defendez les enarques Fabius en est un . Son bilan est mediocre il a trouve une sortie au conseil constitutionnel comme l’elite francaise qui ne doit jamais rendre des comptes Cette elite peu commettre les pires conneries elle ne sera jamais inquietée  Il est vrai que Poutine a repris avec brio la main et je lui reconnais ces qualites De surcroit il nous fourgue les migrants qui est une arme destabilisation et ce probleme est deavnt nous Je lui donne raison nous sommes trop con Par ailleurs les agriculteurs francais apprecient de ne plus pouvoir exporter dans ce pays Hollande Fabius les toutous des USA n’ont rien vu venir Fabius un enarque, vous dis je comme Hollande comme Giscard etc Cette elite que vous defendez J’ai honte que la France soit tomber aussi bas et se laisse fourvoyer dans des politiques dont elle n’a plus les moyens d’assumer Les militaires grades ayant donnes des conferences dans ce media et etant libre de leur propos ont demontre que nous nous sommes laisse entrainer dans ces conflits qui ne sont plus les notres Sarko Hollande une decennie de decadence. 


                    • colere48 colere48 26 février 11:43

                      Excellent article explicite.

                      Dans se bourbier la diplomatie française a encore brillé par sa médiocrité, sa partialité et sa total inefficacité !

                      Faut dire qu’avec « Lolo les mains rouges » et Hollandouille on ne pouvait espérer mieux....


                      • Pyrathome Pyrathome 26 février 13:49

                        Fafa est parti, il n’a pas fait du « bon boulot », ( comme son fils...) et donc, « il ne mérite pas d’être sur la terre »..
                        Néanmoins, on l’a quand-même placé en « sécurité » au conseil constitutionnel avec une belle immunité au cas ou quelques justices épris de vraiment de justice voudraient lui chercher des noises....


                        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 26 février 13:54

                          @Pyrathome

                          une belle immunité, mais aussi une belle indemnité !

                        • Pyrathome Pyrathome 26 février 14:05

                          @M de Sourcessure
                           Oui, au moins 15 000 euros en sus à cumuler avec ses autres retraites, plus quelques avantages conséquent....
                          « Plus belle la vie » au pays des coquins....


                        • fatallah 26 février 14:06

                          anecdotique
                          >Je suis de ceux qui ne croient plus un traître-mot des médias « grand public »
                          je vous remercie de ne pas avoir utilisé l’affreux anglicisme habituel que personne n’arrive à traduire bien qu’il veuille dire « habituel / courant » mais que l’on pourrait aussi traduire par « de caniveau » pour rappeler l’idée ....


                          • cevennevive cevennevive 26 février 15:45

                            Bonjour le moine,


                            Bon article où vous exposez avec brio nos opinions et nos déductions.

                            C’est Fabius qui est parti... Et qu’importe ses émoluments, qu’il s’en étouffe, ce n’est pas son argent qui redorera son blason. Au contraire, quelquefois la richesse est méprisable, et la pauvreté honorable.

                            Et pour la petite histoire, je pense à ce gros titre du journal Marianne « Bachar el Assad, le boucher de Bagdad » signé Martine Gozlan, qui m’avait fait bondir et écrire tout de suite pour me désabonner avec quelques paroles acides (il y a plusieurs années...)

                            Bien à vous.


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 février 21:02

                              @cevennevive
                              Marianne a dans son capital Yves de Chaisemartin, à 57%, c’est un des dirigeants de Carlyle, je vous laisse chercher.


                            • njama njama 26 février 23:25

                              @cevennevive
                              de Bagdad smiley
                              petite coquille pas bien grave, on avait compris
                              de Damas ...


                            • cevennevive cevennevive 28 février 09:23

                              @njama bonjour,


                              Zut ! Quelle erreur, pardon !

                              Je m’interroge : est-ce la sénilité précoce qui s’empare de moi, ou le fait que j’aie lu « Iznogoud » juste quelques heures avant mon commentaire ?

                              Je me suis replongée dans ces BD, rangées tout au fond de ma bibliothèque, car la conjoncture actuelle me fait penser au grand vizir.

                              Mille excuses.



                            • edouard 26 février 17:27

                              Les Mayas avaient raison....comme le reconnait Maria Zakharova : le 21 décembre 2012 l’apocalypse a bel et bien débuté. Le 21 décembre 2012 le conseil constitutionnel a rejeté les comptes de campagne de Sarkozy ce qui a entrainé la disparition du plus grand parti politique mondial, phare de la démocratie ;; ;l’UMP et la mise en examen ,ces jours ci ,de son chef charismatique, celui qui a sauvé le monde , par 2 fois en 2008, en éteignant la guerre de Géorgie et en désamorçant la crise financière des subprimes.
                              Plus personne pour faire entendre raison aux cinglés du golfes et des golfs....la guerre inévitable la fin du Monde.
                              C’est pas troublant ?
                              A mon avis il n’y aura pas de guerre régionale et mondiale , si Erdogan bouge un doigt ses généraux le renverseront...quand à la Saoudie elle va imploser, les ricains et l’entité sioniste sont actuellement mis en joue par Russes et Chinois.
                              Le gros problèmes s’il n’y a pas de guerre mondiale c’est comment les banksters vont-ils
                              rentrer dans leurs sous ?
                              Simplement en nous faisant payer à nous, les occidentaux : pillages de notre épargne,de nos patrimoines organisation de la guerre civile avec les terroristes infiltrés parmi les migrants, dictatures, chaos....
                              La Syrie a gagné sa guerre..est-on prêt à gagner la notre ?....sans Sarkozy !

                              https://francais.rt.com/international/16037-maria-zakharova-ministere-affaires-etrangeres-russe-sur-rt


                              • Gandalf Gandalf 26 février 22:09

                                @edouard


                                Excellente objection, Edouard. 
                                Nous ne sommes pas la serpillère des crapules.

                              • Laurent 47 27 février 13:12

                                J’ai appris avec surprise que le Conseil de Sécurité de l’ONU ( dont tout le monde vante la redoutable efficacité et la neutralité absolue ), avait décidé que des pourparlers se dérouleraient dans le courant du mois d’Avril, entre le régime syrien et les opposants modérés, afin de décider de l’avenir de la Syrie !
                                Et moi qui croyais que le cessez-le-feu avait été décidé pour permettre l’approvisionnement de la population d’Alep assiégée depuis 2012 par Daesh, et l’évacuation humanitaire des civils qui voulaient fuir les combats !
                                Il n’était nullement question de remettre le départ de Bachar el-Assad sur le tapis, le problème étant du ressort de la population syrienne, et de nul autre intervenant extérieur !
                                Je me rends compte que des individus comme Laurent Fabius, à qui on avait fait prendre la porte des « négociations » ( ils appelait les ordres qu’ils donnaient à Bachar el-Assad de cette manière ), sont en train de revenir par la fenêtre !
                                Durant l’arrêt des combats, le nazi ottoman de service va s’empresser de fournir armes et munitions à Daesh, et continuer impunément à faire bombarder les kurdes syriens par son armée !
                                Il devient de plus en plus urgent de« fermer » hermétiquement à coups de bombes les passages frontaliers vers la Turquie, tandis que l’armée syrienne occupe le terrain et déloge les barbus qui oppriment la population d’Alep et d’autres villes du Nord-Est de la Syrie !
                                Même si ça déplaît à Obama, Erdogan, et aux émirs du Golfe, ces grands démocrates !
                                Je pense que la Russie va être très vigilante sur ce coup, car elle connaît le pouvoir de nuisance de tous ces va-t-en guerre !


                                • smilodon smilodon 27 février 21:18

                                  @ l’auteur : Ok !... Faisons-le partir celui-là aussi !... Tout comme on a fait partir Saddam Hussein ou Mouammar Kadafi !.... Belle victoire !.. Tout va si bien aujourd’hui en IRAK et en LIBYE !!.... Continuons !... Tout va si bien partout où l’on est passé ??!!... N’est-ce-pas ?????.... Le « viet-nam », le « Laos » ??..Pareil !... On est les meilleurs !.. On sait ce que les peuples veulent.... Tuons donc Bachar !....... De 3 ou 4 millions de réfugiés, on va passer à 6 ou 7 !... Et alors ??... C’est quoi le problème ????... Bouzillons « Vladimir » en même temps !... On est la « France » quand même !!.. Non ?? .... Des « lions » commandés par des « cons » !.... Voilà ma vision de la France et de français !........ Cette bande de cloportes qui nous commandent !!... Le pire, c’est de constater que plus d’un français sur 2 est totalement con, au point de voter « PS » !... Ca, vraiment !..... Je comprends plus !.... Adishatz.... Et bonne chance..... Ou tant pis !.....A pitawww...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès