• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > International > Assassinat de Dubaï : le silence français
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(49 votes) Votez cet article

Assassinat de Dubaï : le silence français

Le 19 janvier 2010, les services secrets israéliens assassinaient dans une chambre d’hôtel à Dubaï, Mahmoud al-Mabhouh, le chef militaire du Hamas. L’opération reconstituée par la police de Dubaï grâce aux caméras de surveillance a permis l’identification de 27 agents du Mossad. Parmi ceux-ci, quatre sont entrés aux Emirats munis de passeports français. Leurs noms sont Peter Elvinger, le chef présumé du commando, David Bernard Lapierre, Mélanie Heard et Eric Rassineux. Qui sont ces Français ? Que valent leurs passeports ? Sont-ils vrais comme l’affirme la police de Dubaï ou faux comme le déclare le Quai d’Orsay ? Des questions qui bizarrement ne semblent pas vraiment intéresser la Presse française.

Connaissez-vous Mélanie Heard, originaire de Thiais dans le val de Marne ? Avez-vous déjà croisé Peter Elvinger en faisant vos courses à Nation ? Les visages de David Bernard Lapierre ou d’Eric Rassineux vous rappellent-ils quelqu’un ? Regardez-les bien. Ce sont nos quatre « compatriotes » impliqués dans l’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, chef militaire du Hamas. A l’heure actuelle ils sont fichés et recherchés par Interpol.
 
Petit rappel des faits :
 
Le 15 février dernier, la police de Dubaï présente à la Presse réunie au grand complet les résultats d’une enquête restée très secrète. Si au lendemain de la découverte du cadavre du chef du Hamas, on a pu croire à une mort naturelle, la Police possède maintenant toutes les preuves que le Mossad a fait le coup. Grâce aux caméras de vidéosurveillance dont sont truffés les Emirats Arabes Unis, les enquêteurs ont réussi à reconstituer dans ses moindres détails le déroulement de l’assassinat : arrivée du chef du Hamas, filature, déguisements des espions, montée des tueurs jusqu’à la chambre de la victime, exfiltration des agents vers l’Etranger. (Voir ici des extraits de la vidéo récapitulative) Onze individus sont alors directement impliqués dans l’assassinat. Les caméras de l’aéroport ont permis à la police de retracer l’arrivée à Dubaï de chaque agent et, par la même occasion, de retrouver la copie du passeport scanné à l’arrivée sur le territoire. Six sont entrés avec un passeport britannique, trois avec un passeport irlandais, un agent avait un passeport allemand et un autre un passeport français. Ce dernier, portant le nom de Peter Elvinger est présenté comme le cerveau du complot. Le 25 février, la liste des agents du Mossad impliqués dans l’assassinat s’allonge. 15 nouveaux noms sont donnés à la presse. Trois agents sont détenteurs de passeports français, six autres possèdent des passeports britanniques, trois australiens et trois autres irlandais.
 
On remarquera au passage que pas un seul espion ne possède de passeport américain bien que la majeure partie, comme le montrera l’enquête, sont détenteurs d’une carte de crédit issue de la Metabank, une banque américaine et que deux d’entre eux seront exfiltrés vers les Etats-Unis. 
 
Dès le 15 février, à Dublin, Londres et Berlin c’est le tollé général (du moins en apparence). On convoque immédiatement les ambassadeurs israéliens sommés de s’expliquer sur ce qu’on appelle déjà le « Dubaïgate ». Les portraits des agents du Mossad sont diffusés dans toute la presse et Londres dépêche des enquêteurs à Dubaï et en Israël. Les britanniques s’aperçoivent très rapidement que les noms et numéros de passeports appartiennent à de véritables citoyens qui possèdent la double nationalité et vivent en Israël. Toute la question est aujourd’hui de savoir si ces identités ont été usurpées et si oui, de quelle manière ?
 
En France, on ne s’affole pas… Une puissance étrangère commet un assassinat ciblé en utilisant des identités françaises et le quai d’Orsay met trois jours à réagir. Ce n’est que le jeudi 18 février qu’on convoque l’ambassadeur d’Israël qui d’ailleurs n’est pas là. C’est son second qui se déplacera pour signifier, bien entendu, qu’il n’est au courant de rien. A l’Elysée on condamne benoitement l’utilisation jugée frauduleuse de passeports français et on déclare attendre « les avancées de l’enquête » menée à Dubaï.
 
Le plus étrange est le comportement de la presse française. A l’heure qu’il est, pas un journaliste n’a enquêté sur ces quatre « français » recherchés par Interpol. Leurs photographies sont très rarement publiées. Quand on les aperçoit, ce n’est pas nommément et isolément mais dans le trombinoscope  des suspects diffusé par Interpol.
 
Les journalistes français ont pourtant toutes les informations à leur disposition. Ecœurée par les méthodes israéliennes, la police de Dubaï a livré lors des conférences de presse une foule de détails sur l’opération : parcours des agents, téléphones utilisés, cartes de crédits et, bien sûr, copies des passeports des suspects. On n’en retrouve la trace dans aucun journal français. Motus et bouches cousues. Seul Renaud Girard, dans Le Figaro du 9 mars donnera le numéro de celui d’Elvinger : 04FB624817, établi par la préfecture de police de Paris le 7 juillet 2004.
 
 
Le Quai d’Orsay affirme que le passeport est un faux. La police de Dubaï a une autre version des faits : les passeports utilisés par les agents du Mossad ne sont pas des contrefaçons, pour la majeure partie ils semblent avoir été établis par des organismes dûment habilités. Si les photos sont fausses, les immatriculations semblent dûment enregistrées…
 
Pas un journaliste n’a vérifié si le numéro du passeport d’Elvinger ou celui de Melanie Heard (n°01DA84462, établi par la préfecture de Seine Saint-Denis le 24 mai 2002) correspondait à une immatriculation réelle. Il suffisait pourtant de demander à un petit copain flic de jeter un coup d’œil au fichier national… Quand il s’agit d’aller fouiner dans les casiers judiciaires de semi-délinquants, nos journaleux sont plus rapides…
Passeport de Melanie Heard
 
Les numéros de passeports appartiennent-ils à d’innocents Français ? Sont-ils ceux de citoyens israéliens à la double nationalité dont on aurait usurpé l’identité comme cela s’avère le cas dans cette affaire pour quatorze individus dont les états-civils ont été volés par les agents du Mossad ? 
 
Les services secrets français ont-ils indirectement participé à l’exécution du chef du Hamas en livrant des passeports aux espions du Mossad ? C’est une question qu’on peut se poser.
 
Le 9 mars, le jour même où le chef de la police de Dubaï accuse Israël de se livrer à une opération à vaste échelle de falsification de passeports occidentaux, Libération, en Une, ironise sur l’explosion des candidatures au Mossad. Suite à l’assassinat du chef du Hamas, on se battrait en Israël pour participer à des opérations secrètes anti-arabes…
 
Eternelle collabo, la presse française glousse haut et fort dans l’espoir de cacher qu’elle a fait dans son froc. 
 
 
Anne-Sophie Benoit.
 
Nota : j’ai récupéré les copies des passeports de Melanie Heard et Peter Elvinger grâce aux informations diffusées par les télés et la presse étrangères. Je n’ai pas, pour le moment, trouvé ceux d’Eric Rassineux et David Bernard Lapierre mais les journalistes accrédités aux conférences de presse y ont eu, eux, accès.
 



par A.S BENOIT lundi 15 mars 2010 - 56 réactions
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(49 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par faxtronic (---.---.127.45) 15 mars 2010 13:17
    faxtronic

    la presse francaise a fait la morte pour eviter d etre taxee d antisemitisme. Je rappelle tout de meme que toute critique de l etat d israel est assimilee a de l antisionisme, et par consequent a de l antisemitisme, et donc de la prison, ou du moins de l infamie mediatique.

  • Par katalizeur (---.---.1.171) 15 mars 2010 17:30

    @ yoh- ane

    comment c’est pas notre affaire a nous français....dans cette histoire il y avait au moins deux passports made in France......

    quand a l’interet de la France a mettre le nez là dedans....il faut voir du coté des pourritiques de droite et de gauche qui ont sionisés la France ( pays muselé par le crifj et drivé par un gouvernement talmudiste).....

    le nouveau françalestinien est né.....

  • Par mouqawama (---.---.190.149) 15 mars 2010 18:56

    Salut Franck
    Il n’y a pas que les services secrets,les appareils politiques et les médias sont sionisé jusqu’à la moelle, la France n’est plus que l’ annexe de tel Aviv, d’ailleurs il ne faut pas oublier que de nombreux dirigeants palestiniens ont été assassiné sur le sol Français au cours des années 1970 sans que l’état Français ne recherche activement les coupables, ni ne recherche les commanditaires, alors que le mode opératoire ne pouvait laisser planer le doute.

    Mahmoud Hamchari (ﻣﺤﻤﺪ ﺣﻤﺸﺮﻱ) (né en 1938 à Umm-Khaled en Palestine - mort en 9 janvier 1973 à Paris) était le représentant de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) en France. Il est victime d’un attentat le visant opéré par le Mossad le 8 décembre 1972.

    Mohammed Boudia

    Militant du Front de Libération Nationale, il est assassiné le 28 juin 1973, dans la rue des Fossés-Saint-Bernard, à Paris, par les services secrets de l’Etat sioniste. Ce révolutionnaire algérien, à partir de 1965-1967, était devenu, en effet, un militant actif de la révolution palestinienne, participant à l’organisation de la lutte armée contre l’Etat colonial israélien.
    Quelques semaines avant sa mort, les israéliens assassinaient Basil al-Kubeissi à Paris (le 6 avril)......
    Bien d’autres révolutionnaires palestiniens tomberont en France et a travers l’Europe
    preuve de la complicité active de tous ces états avec le sionisme criminel.

  • Par katalizeur (---.---.1.171) 15 mars 2010 16:54

    @konfri

    shalom...

    il n’y a rien de secret sur cette operation, l’entité que tu soutiens se trouve depuis quelques mois dans une impasse.....comme je te l’ai deja expliqué , elle est comme le thon il faut etre toujours en mouvement ,dés que le mouvement cesse le thon coule....

    donc au lieu de te félicité,tu devrais plutot t’inquiéter, car hormis quelques provocs genre : bouclage des « territoires » inauguration d’une«  » sinagogue provocation«  » et quelques eructations du binome shitaniaou..dobermane... rien a se mettre sous la dent...enfin pas de grain a moudre pour maintenir la populace sous tension....

    et là la reponse a franck 2012 : pourquoi cet empressement des merdias français a mettre en ligne l’assassinat du valeureux resistant el MABHOUH.. ?........pour la diasporat israel bouge encore, pour les foules nous avons encore des marges de manoeuvres...

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don
Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération