Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Attaque nord-coréenne : réponse du Sud attendue

Attaque nord-coréenne : réponse du Sud attendue

Toutes les preuves tiennent sur un numéro. Le numéro de série de la torpille qui a frappé le vaisseau sud-coréen le 26 mars dernier en Mer Jaune, coûtant la vie à 46 marins.

Les enquêteurs coréens obtiennent donc les mêmes conclusions que les enquêteurs américains, anglais, suédois et australiens qui coopèrent dans le cadre de l’équipe de recherche internationale sur le naufrage mise en place par le gouvernement de Lee Myung-Bak. Les médias sud-coréens sont déjà au courant du contenu du rapport qui sera rendu public demain par les autorités : l’engin lancé par le Nord serait une torpille acoustique munie d’une ogive de 250 kilogrammes.
 
Les traces d’explosifs retrouvées sur la carcasse du bateau sont également révélatrices d’une attaque nord-coréenne d’après le rapport. Les explosifs sont les mêmes que ceux trouvés sur une torpille il y a sept ans. Maintenant, que faire ? Comment réagir ? Le président Lee a pris son téléphone pour appeler le président américain Barack Obama afin de prendre les bonnes décisions dans les jours à venir. Au cours de l’échange qui aura duré un peu moins d’une demi-heure, Obama a assuré Lee de tout son soutien et indiqué qu’il portait une totale confiance en Séoul et dans les décisions qui seront prises. La secrétaire d’État Hillary Clinton viendra faire un saut à Séoul la semaine prochaine pour évoquer entre autres le sujet de cette attaque en Mer Jaune.
 
D’après les premières indications fournies sous le couvert de l’anonymat par des membres du gouvernement, une des contre-mesures possibles serait d’effectuer des exercices navals de grande envergure entre la Corée du Sud et les Etats-Unis. Il permettrait non seulement de développer la coopération militaire coréano-américaine, mais surtout de montrer un signal fort à la Corée du Nord. Un sous-marin nucléaire américain devrait se joindre aux exercices.
 
Lee Myung-Bak cherche avant tout à assurer le soutien de la communauté internationale avant de référer de l’incident du Cheonan (nom du navire coulé) auprès du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Aujourd’hui (mercredi 19 mai 2010), le gouvernement a pour mission de briefer les ambassadeurs de plus de 30 pays, dont les pays mêlés aux négociations à six et les pays de l’Union européenne, à propos des conclusions du rapport qui sera dévoilé demain. Pour les spécialistes de la Corée du Nord, l’attitude de la dictature du « Cher Leader » en réponse à une action de la Corée du Sud reste assez vague.
 
Dans le pire des cas, ils imaginent le Nord conduire un troisième essai nucléaire (après 2006 et 2009). Rappelons qu’une nation conduit quatre à cinq essais afin de finaliser une arme nucléaire. Pyongyang pourrait également, dans un premier temps, interdire tout passage au niveau de la frontière. Le gouvernement de Kim Jong-Il pourrait également choisir de ne plus jamais revenir aux discussions à six sur la dénucléarisation du pays. Certains experts voient la Chine comme un facteur critique. L’Empire du Milieu se placerait plutôt derrière la Corée du Nord, ce qui limiterait toute action du Conseil de Sécurité, la Chine étant l’un des membres permanents de ce Conseil.
 
L’attente est aujourd’hui très grande. Politiciens, journalistes, diplomates, mais aussi citoyens sont dans l’expectative d’une réaction de la Corée du Sud. L’affaire en est même devenue un élément influent des élections locales qui se tiennent le 2 juin prochain. Lee Myung-Bak joue gros sur ce coup et il sait qu’il est attendu au tournant.
 
Bienvenue en Corée du Sud
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 mai 2010 11:23

    Ce matin la situation est vraiment très tendue : « La Corée du Nord prête à la guerre totale contre la Corée du Sud ». Lien.

    D’autant que la Chine semble vouloir prendre du recul avec Pyongyang.


    • slipenfer 20 mai 2010 19:40

      Peachy carnehan
      merci pour les majorettes.
      par contre dans le sud c’est comme en France :Lien


    • morice morice 20 mai 2010 11:29

      je ne la sens pas trop cette histoire de torpille là..


      question simple : est-ce que quelqu’un ici peut me dire si des crustacés peuvent se développer en un peu moins de deux mois sur une épave ??

      c’est ma seule question, là... car ça me semble étrange, cette affaire...

      • dhbasse dhbasse 20 mai 2010 11:54

        des crustacés, peu probable, mais des mollusques a priori oui, et certaines algues si l’épave n’est pas trop profonde...

        mais pourquoi est-ce si étrange ?


      • Pegasus Pegasus 20 mai 2010 12:11

        Surtout que c’est la saison des crabes maintenant.

        Mais c’est vrai que la situation des Sud-Coréens est difficile. Il doivent trouver une réponse pas suffisamment agressive pour dégénérer en une guerre que personne ne veut, et suffisamment forte pour que la Corée du Nord prenne serieusement en compte les demandes de réparations pour les morts et les blessés de l’attaque et que la population Sud-Coréenne se sente protégée.

        Au challenge Nord-Coréen, le gouvernement du Sud doit fournir une réponse suffisamment claire pour être comprise à en fait trois publics :
        - Aux Coréen du Sud, il doit montrer que l’armée est capable de répondre à l’agression
        - A la communauté internationale, il doit se présenter comme la partie responsable, consciente de la délicatesse de la situation régionale
        - Au Nord, il doit faire comprendre que cette agression aura des consequences suffisament sévere pour lever toute ambiguité sur une éventuelle impunité de ses actions.

        ( Sinon, c’est vrai morice, qu’est-ce que vous trouvez étrange ? )


      • morice morice 20 mai 2010 16:05

        avez-vous des éléments là-dessus ?? En moins de deux mois, on peut avoir une épave couverte de coquillages genre balanes ??



      • morice morice 20 mai 2010 16:10

        parce que ça expliquerait ou non un enfumage !


      • Pegasus Pegasus 20 mai 2010 16:53

        Vous voulez dire que le Sud aurait coulé un de ses propres bâtiments il y a plus de deux mois au même endroit, puis aurait fait couler un second navire et fait remonter le premier ?

        J’aime bien les histoires d’espionnage, mais là je vois mal l’intérêt.


      • morice morice 20 mai 2010 16:56

        non pas du tout, c’est vous qui avez trop d’imagination. Moi, je préfère m’intéresser aux câbles, voyez-vous...


      • Antoine 20 mai 2010 11:59

        Si cela ne risquait pas d’avoir de tres graves concequences, nous pourrions en rire :

        Pourquoi la Corée du Sud declenche un scandale ? Elle se comporte comme un sale gosse protégé et encouragé par son grand frère (les USA).

        A provoquer son voisin, faut pas qu’elle s’etonne d’avoir pris un poing dans le figure. D’autant que le voisin, c’est pas un fin non plus.

        Maintenant, le grand frere cherche depuis longtemps un motif pour attaquer la Corée du Nord. Mais les étasuniens ont la mémoire courte et sélective... Et ils sont en plus bien occupés ailleurs, ce qui ’laisse’ le champ libre à n’importe qui pour faire n’importe quoi...

        Et cette photo me parait étrange... A rechercher une de meilleure qualité (je parles pour moi)...


        • Pegasus Pegasus 20 mai 2010 12:16

          La Corée du Sud « provoque » ? Que le Nord coule un navire de 1200 tonnes dans les eaux territoriales du Sud, tuant près de 50 marins et en blessant autant, et c’est le Sud qui provoque ?

          Elle s’appelle comment la Pravda Nord-Coréenne ?


        • Antoine 20 mai 2010 12:28

          Je ne soutiens ni l’un ni l’autre.

          Ces deux peys sont en officiellement en guerre depuis tres longtemps, meme si les hostilités ont « céssées ». Il y a provocations des deux cotés.

          Maintenant a jouer au chat et la souris, il arrive un moment ou l’un des deux perd.

          D’autre part je suis persuadé que si les USA mettaient moins de pression sur le sud, la situation ne serait sans pas aussi tendue.


        • stephanemot stephanemot 20 mai 2010 14:56

          La conf de presse avait des airs de proces du TPI matine de Nuremberg et c’etait sans doute voulu.

          Les tensions internes a la Coree du Nord (ca existe) n’arrangent rien.

          Et dans l’histoire, c’est toujours la Chine qui detient la clef.


        • morice morice 20 mai 2010 16:54

          un peut trop forcées, « les preuves », non ?


        • Pegasus Pegasus 20 mai 2010 17:52

          Si même les Suedois confirment...


        • HELIOS HELIOS 20 mai 2010 12:24

          Evidement, dans cette histoire le probleme est de savoir qui est intelligent et qui ne l’est pas !

          Je me pose la question... que ferions nous, si les chinois venaient faire des manoeuvres militaires en mediterranée du nord avec la marine albanaise, par exemple ?

          Rien me direz vous, c’est probable car la Chine n’a pas de base militaire en Albanie et que son influence est mineure. Que se passerait-il si la Chine soutenait par exemple la nuclearisation de l’Albanie et que le Kosovo degomme un navire albanais pendant ces manoeuves ?....

          je crois sincerement que nous, grand voisin du Kosovo et de l’Albanie, nous ferions passer ce bateau coulé dans les pertes et profits de l’histoire en conseillant aux chinois d’aller faires leurs manoeuvres militaires ailleurs.

          C’est ce qu’il se passe en mer jaune.
          Les manoeuvres militaires de Seoul et des américains devront aller se passer ailleurs.


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 mai 2010 13:40

            Rien à voir, enfin presque.

            Ce scénario me rappelle celui du « Magnifique (le) » de Philippe de Broca, avec Jean Paul-Belmondo, quand l’Albanie de l’infâme Karpov décide d’installer des missiles nucléaires au Mexique pour menacer les Etats-Unis.

            Quelle poilade ce film.

            Sinon, d’accord avec Helios.


            • morice morice 20 mai 2010 19:03

              Y-A PAS UN NOM d’EXPERT DE CITE : cette enquête est bidon et les preuves fausses.


            • Pegasus Pegasus 21 mai 2010 04:06

              Et vous en êtes si sur parce que ?


            • Philou017 Philou017 23 mai 2010 14:40

              Netanyia :
              dans votre premier lien, l’enquête conclut à une explosion de torpille (ou quelque chose de similaire), ce qui parait vraisemblable, et le rapport se conclut par, désignant une torpille Nord -coréenne :
              There is no other plausible explanation.

              Or les preuves me paraissent faibles concernant la culpabilité Nord-Coréenne.

              - on a trouvé du RDX sur l’épave. ca ne veut strictement rien dire. Des tas de torpilles ont utilisé le RDX.

              - On a trouvé des petits fragments à proximité de l’épave, semblant ne pas provenir de celle-ci : ca ne prouve rien

              - on a trouvé des restes de torpille, et pas n’importe quoi : des parties entières et....intactes  :
              http://english.chosun.com/site/data/html_dir/2010/05/21/2010052100466.html

              Il faut savoir que ces pièces ont été récupérées par des chalutiers (! ?), envoyés spécialement sur zone pour draguer les fonds.
              Elles n’ont donc pas été trouvées à proximité des 2 morceaux du bateau, sur lesquelles on avait envoyé des plongeurs. Pourquoi ces morceaux se trouvaient-ils à une certaine distance de l’épave ? Comment se fait-il qu’ils soient en si bon état après l’explosion ? ils ne sont quasiment pas déformés, pas de traces de l’explosion. Des torpilles en acier massif ?
              Cela ressemble à des restes d’une torpille n’ayant pas explosé.
              Seule la marque écrite à la main avec un marqueur prouverait qu’il s’agit une torpille Nord-Coréenne car écrite en Hangeul. Tout cela est assez étrange.

              On remarquera d’autre part, que très tôt des experts Américains participent à l’enquête. Plus tard on fera appel à d’autres experts australiens, britanniques et suédois, et plus tard encore quelques Canadiens. Cette commission présentée comme internationale, est en fait une commission formée d’experts de pays de l’Otan proches des Etats-UNIS (sauf la Suede).
              Pas de Russes, de Chinois, d’Indiens, de Brésiliens, par exemple.
              Cette manœuvre faisant appel à une commission d’experts extérieurs parait plus destinée à prouver quelque chose au monde extérieur, qu’à solidifier l’enquête. Si les Sud-coréens étaient sûrs de l’attaque Nord-Coréenne, quel besoin de faire appel à des experts extérieurs ?

              D’autre part, il faut prendre en compte certains éléments propres à la Corée. Le gouvernement a montré au début de cette affaire une opacité, une lenteur et une mauvaise foi suspectes.
               D’autre part, il faut tenir compte des prochaines élections Sud-COréennes dans lesquelles l’argument sécuritaire peut être bien utile pour le parti au pouvoir. Voir à ce propos le commentaire d’un Nord-Coréen que j’ai traduit ici.

              En fait, l’hypothèse du montage d’un faux attentat est à prendre en considération.
              Il n’apparait n’y avoir aucun mobile sérieux à cette attaque, et le gouvt Nord-Coréen a démenti toute implication avec véhémence et continue de le faire. On peut considérer l’hypothèse suivante :
              Le Cheonan a été coulé avec une torpille ou une mine, de façon accidentelle ou volontaire.
              A partir de là, après une période d’expectative, on décide de faire porter le chapeau aux Nord-Coréens. Pour constituer une preuve, on va larguer pas loin du lieu du naufrage, des morceaux d’une torpille récupérée (torpille perdue qui se serait échouée et récupérée par ex).
              On demande à des chalutiers Coréens de draguer les fonds afin de récupérer des débris. On expose ensuite ces morceaux comme preuve.
              Jusqu’à présent , seuls ces morceaux de torpilles (avec une inscription à la main et au marqueur) semblent accuser les Nord-Coréens.
              But : favoriser la réélection du gouvt Sud-Coréen, mettre la Chine dans l’embarras, et mettre en place une vindicte supplémentaire contre la Corée du Nord.
              De ce coté, il y a de vrais mobiles.


            • Daniel Roux Daniel Roux 20 mai 2010 18:48

              Le 4 août 1964 a eu lieu ce qu’il est convenu d’appeler les Incidents du Golfe de Tonkin.

              Ces dernieurs été instrumentalisés pour permettre une escalade de l’intervention des USA dans le conflit indochinois. Les Papiers du Pentagone ont révélé que le texte de la Résolution a été rédigé par l’administration Johnson plusieurs mois avant que lesdits « incidents » aient eu lieu.

              Nous le savons maintenant, c’était une provocation américaine.

              Il sera difficile de connaitre avant longtemps qui a envoyé la torpille au numéro répertorié qui a tué 46 marins coréens.

              Une hypothèse, seulement une hypothèse :

              Le dictateur de la Corée du Nord n’aurait rien à gagner a provoquer une guerre. D’autant qu’en cas de provocation si grossière, il pourrait perdre le soutien de la Chine. Par contre le Pentagone a tout intérêt à entretenir la tension sur la zone car il existe de sérieuses menaces de réduction de ses crédits militaires. Qui dit tensions et mouvements de troupes dit maintient des crédits.


              • Hijack Hijack 20 mai 2010 23:28

                Lol ... désolé, j’ai parlé du golfe du Tonkin avant de lire ton post ... où je dis à peu près pareil que toi.


              • Pegasus Pegasus 21 mai 2010 04:16

                Gros, énorme manque de bol pour vous : l’USS Maddox a réellement été attaqué par la marine nord-vietnamienne le 2 aout 1964 dans le Golf du Tonkin. Il est par contre probable que l’attaque du 4 n’ai pas eu lieu. Cela a été confirmé en 1995 par rien de moins que Võ Nguyên Giáp, vainqueur de Dien Bien Phu et commandant en chef de l’armée nord-vietnamienne durant la guerre du Viet-Nam ( j’attends avec impatience que vous le traitiez d’agent désinformateur de la CIA )

                Quand à « c’est le Pentagone car ils veulent des sous », à part renforcer l’exercice naval conjoint de cette année avec des moyens dont ils disposent déjà, à la demande de la Corée du Sud apparemment, je ne voix pas vraiment d’où vous tirer vos conclusions, surtout que ce n’est pas la Corée du Nord qui justifierait par exemple des achats supplementaires de F22.


              • Daniel Roux Daniel Roux 21 mai 2010 09:02

                @ Pegasus

                Est ce que j’écris sur le 2 août ?

                Et sur l’attaque du 4, vous écrivez que vous êtes d’accord. 

                Et ce n’est qu’une hypothèse basée sur le principe « A qui profite le crime ? »


              • Pegasus Pegasus 21 mai 2010 11:11

                Les Incidents du Golfe du Tonkin comprennent le 2 et le 4 août. Il est difficile de séparer les deux vus que les historiens s’accordent à dire que l’attaque du 2 a été d’une grande influence pour comprendre le 4, càd un équipage stressé qui a réellement cru a une seconde attaque.

                Le problème bien sur, est que le gouvernement US, qui voulait un prétexte et avais préparé à l’avance l’intervention, s’est jeté dessus, comme le prouve les Pentagon Papers, et a volontairement ignoré le second rapport du navire, rédigé plus au calme quelques jours après, qui concluait avoir sans doute tiré sur des vagues.
                C’est toute la différence entre créer un prétexte (et dans le cas du Tonkin personne ne prétends actuellement que l’équipage a menti sur ordre du gouvernement ) et profiter d’une occasion, quitte à la manipuler et la tordre dans tous les sens.

                Dans le cas actuel, à part peut-être renforcer un des clans partisans de la ligne « dure » à Pyongyang, il n’y a pas vraiment de bénéficiaires :
                - cela gène la Chine, qui vient d’accorder sa survie au régime du Nord il y a quelques jours à l’occasion de la visite du Cher Leader, Soleil de l’Humanité ( je me suis fait traduire quelques morceaux de la propagande Nord-Coréenne, ca vaut le détour )
                - cela mets dans une position difficile le gouvernement du Sud, actuellement plus proche des USA que le précèdent et qui va s’engager en Afghanistan.
                - cela gène les USA qui ont 20 000 hommes dans le pays et ne comptent ni les renforcer n i les diminuer, sont difficilement en mesure de s’engager dans un troisième guerre et comptent sur la Corée comme allié économique pour faire face à la crise. De plus, à part le prochain exercice où ils vont engager des navires de toute façon déjà sur place, l’état de l’armée nord coréenne est difficilement un bon prétexte pour demander des budget pour des systèmes couteux, du genre F22-35.


              • Nho 20 mai 2010 18:55

                État-Unis, Angleterre, Australie, Suède, Otan et proches collaborateurs, quatre nations présentes militairement en Afghanistan, dans le même camp - faut-il le préciser ?

                Ce n’est pas ce que j’appelle une enquête objective et impartiale.

                La Corée du Nord nie être l’auteur de l’attaque. Mais qui voudrait les croire ? C’est les méchants, et les méchants ont toujours tort


                • Hijack Hijack 20 mai 2010 23:26

                  >Louche cette affaire ... ça sent le false flag anti communiste.
                  Je ne vois pas pourquoi ils s’amuseraient à tirer un tel engin ... pourquoi pas un engin qui n’aurait laissé aucune trace ???
                  Ça ressemble à l’affaire du Tonkin ... où les américains accusaient les viets d’avoir tiré sur leur navire de guerre ... et à présent, on sait que tout est faux.


                  • Hijack Hijack 21 mai 2010 21:29

                    Ça y’est ... je sais qui a planifié, organisé et exécuté le 11/09 ... ah ... les salauds...

                    Lol ...Blague à part, ce serait plus crédible que 19 arabes à cutters magiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès