Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Attentat suicide en Chine

Attentat suicide en Chine

FujianSelon l’agence Xinhua, un agriculteur en phase terminale d’un cancer du poumon a fait exploser dans un bus une bombe qu’il avait fabriquée. L’homme à l’origine de l’explosion est mort et 31 personnes ont été blessées.

« Le bus de 2h32 était en train de prendre la direction de l’arrêt Dongjiekou sur la route de Dongda, une des rues les fréquentées de la ville, quand il y a eu un grand boom. Une fumée épaisse est alors apparue et on ne voyait plus rien. » explique Lin Lina, employée dans un bureau situé dans cette rue.

De son bureau situé au dixième étage, Lin a senti une forte odeur de soufre, puis la fumée s’est dissipée pour révéler un bus en feu et aux fenêtres brisées.

« Les passagers, blessés et paniqués luttaient pour sortir du bus », ajoute Lin.

Selon le site Sohu.com, l’onde de choc a été si forte que les vitrines d’un magasin voisin ont été brisées.

Les collègues de Lin ont immédiatement alors immédiatement les services de secours.

La police a déclaré que l’explosion s’est faite à partir d’un siège de la deuxième rangée droite de l’autobus.

Le suspect, Huang Maojin, est mort sur le coup. Huang Maojin était un agriculteur du comté de Gutian dans le Fujian. Selon un mot laissé par la victime, il souffrait d’un cancer du poumon depuis deux ans. Dans la lettre, Huang indiquait qu’il était en conflit avec ses voisins depuis 2002. Suite à cela, il avait connu des ennuis avec la justice et se déclarait avoir été injustement condamné à la prison pour cause de folie en fin d’année 2003. L’emprisonnement avait été retardé du fait de sa maladie. La famille de Huang était fortement endettée au point que ses enfants ne pouvaient pas aller à l’école.

BoombeUne des raisons de cette sombre histoire pourrait être aussi les coûts élevés des soins médicaux, Selon les chiffres du ministère de la Santé, 50 % des agriculteurs chinois n’auraient pas les moyens de se faire soigner. Les attaques suicides à la bombe liées à un problème social sont courantes en Chine, où il est relativement facile de se procurer des explosifs. Mais en général, les médias d’Etat n’en parlent pas.

La semaine dernière, le ministre de la Santé, Gao Qiang, a accusé les hôpitaux de pratiquer des honoraires trop élevés et de prescrire des médicaments trop chers et pas toujours nécessaires. Les chiffres semblent confirmer cette accusation : alors que les hôpitaux chinois reçoivent de moins en moins de patients chaque année, leur chiffre d’affaire a augmenté de 70% entre 2000 et 2003.

Sources : Chinadaily, Libération


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FSCA


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès