Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Au Bois de mon coeur

Au Bois de mon coeur

2011, année de l’arbre

Un maire va peut-être planter un petit arbre sur la place de son village.

Il y aura de beaux discours.

Pas sur que çà empêche la forêt ancienne de continuer à disparaitre

On peut verser une larme de crocodile sur le sort des millions de sapins coupés pour décorer une nuit de Noël, mais il faudrait le relativiser puisque pour chaque arbre coupé, un autre est replanté (lien) d’autant qu’un sapin en pot peut être replanté dans sa cour, ou retourner dans sa forêt de conifères.

Les vrais problèmes sont ailleurs.

Les forêts anciennes régressent comme peau de chagrin, et de l’Amazonie à la Colombie Britannique, en passant par la Chine, l’Indonésie, la Russie ou le Congo, 15 millions d’hectares de forêts sont dévastées chaque année. lien

Sur ce lien, à la page 13, un répertoire des forêts en danger.

En Colombie Britannique, l’un des exemples les plus significatifs de la déforestation concerne l’ile de Vancouver. lien

On y trouve encore des arbres remarquables vieux de plus de 1500 ans et de près de 20 mètres de circonférence. photo

Aujourd’hui, il n’en reste plus que le tiers.

Pourtant la forêt boréale canadienne capte près de 40% de tout le dioxyde de carbone de la planète. lien

Sur ce secteur, on a coupé plus de bois durant ces 15 dernières années que durant les 50 années qui ont précédé.

Un documentaire convaincant, « Battle for the Tree », (57 minutes) a été réalisé sur le sujet par John Edginton et on peut le découvrir sur ce lien.

Beaucoup d’abattages sont frauduleux, et on pense que près de 40% des bois exotiques utilisés en France viennent d’abattages illégaux.

Ces agissements dépassent tout entendement, car même si demain, on décidait de reprogrammer une forêt ancienne, il faudrait attendre près de 2000 ans pour qu’elle soit reconstituée, et sans la garantie d’une réussite totale.

C'est l'occasion de rappeler l’intérêt des ronces, qui non seulement ont des vertus thérapeutiques, mais protègent les jeunes arbres des prédateurs herbivores. lien

Alors, les Nations Unies ont décidé de faire de 2011 l’année internationale des forêts.

Ce n’est pas rassurant pour autant, car les années dédiées se suivent et se ressemblent, sans qu’il y ait de réels progrès.

1979, Année de l’enfant, 2006, Année de la désertification, 2007,  Années de la femme, 2010, année de la biodiversité, et une fois l’année finie, on cherche en vain le changement.

Le plus déconcertant, c’est qu’au départ, 2011 devait être l’année de la chimie. Beau télescopage des genres.  lien

En tout cas, les Nations Unies ont ouvert un site web qui se veut être un forum.

Mais revenons à nos forêts.

Elles occupent plus de 30% de la surface de notre planète, et sont l’habitat de 300 millions de personnes. photo

Les forêts primaires qui représentent un peu plus du tiers de l’ensemble des forêts sont aussi le refuge de 80% de la biodiversité terrestre.

On le sait, la forêt est l’un des poumons essentiel de notre planète étouffée par la pollution.

Dioxyde de souffre, oxyde de carbone sont le lot des citadins, et les arbres contribuent à nous en débarrasser. lien

La vie d’1,6 milliard de personnes dépend des forêts : en 2004, les produits issus de la forêt sont estimés à plus de 300 milliards de dollars.

Et puis l’arbre est aussi un régénérateur du sol, créant de l’humus, sur lequel repose une bonne partie de l’avenir de l’humanité.

Les USA ont perdu 75% de leur humus, et il faudrait 30 000 ans pour réparer les dégâts. lien

Au Pérou, on plante des arbres au milieu des plantations de caféiers, afin de récupérer de l’humus, et de reconstituer les conditions de fertilité de la forêt. lien

C’est le moment de rappeler le travail formidable qu’avait fait Jean Pain, et son compost de broussailles. lien

Il en tirait de la chaleur, en installant un tuyau souple, faisant des serpentins au milieu de la meule, produisant ainsi de l’eau chaude bon marché, et il récupérait aussi le méthane qui s’en échappait pour faire tourner sa « 2 cv Citroën ». Vidéo

Il ouvrit la voie aux travaux du canadien Gilles Lemieux qui nous a quittés en 2009. lien

C'était le concepteur du BRF (bois raméo fragmenté) qui consiste à broyer des branches fraichement coupées, et à les mettre en place à l’automne sur les terres à cultiver, afin de produire fruits et légumes sans arrosage. lien

D’autres agriculteurs, ont amélioré cette méthode et ont réussi à produire tomates et courgettes, sur le plateau du Larzac, sans jamais arroser, en pleine période de sécheresse. lien

Le bois est indispensable aujourd’hui à notre quotidien : dans la construction, fabrication du papier, instruments de musique, meubles

Bien sur les matières plastiques l’on largement remplacé pour beaucoup d’usages, sauf que le pétrole n’est pas inépuisable.

Pour faire un kilo de polystyrène il faut plus de 2 litres de pétrole. lien

D’après le GIEC, la déforestation contribue à 20% des émissions globales de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. lien

Ce qui n’est pas une raison pour se priver de bois, surtout pour la construction, il suffit que le bois soit issu d’une forêt gérée.

Un label a été crée récemment : PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) mais aujourd’hui, il ne représente que 20% du bois utilisé pour la construction en France. vidéo

A l’époque de Colbert, on plantait des arbres pour permettre, un siècle après, la construction de navires. lien

C’est d’ailleurs Colbert qui avait commencé à règlementer la gestion des forêts royales, car la rareté du bois inquiétait déjà à l’époque.

En Grèce, même s’il reste encore de belles forêts, elles étaient bien plus importantes dans les temps anciens, (lien) et celles-ci ont subi en 2009 l’assaut des flammes faisant s’envoler en fumée 31 000 hectares de bois. lien

Il faut rappeler ici que, d’après les mythes grecs les hommes sont issus des arbres. lien (page 37)

On retrouve cette légende de nos jours, lorsque l’on évoque la « croissance » d’un enfant, ou que l’on admire « une belle plante  ».

Rien à voir avec Dede Koswara, que l’on a surnommé « l’homme arbre », puisque des verrues géantes ressemblant à de l’écorce recouvrent son corps. lien

Le légendaire « jardin des Hespérides  », verger que Gaïa offrit à Héra n’est peut-être pas grec, puisque certains le veulent marocain, d’autres en Lybie, mais le naturaliste Pacco le voyait plutôt du coté du promontoire de Thycus.

Ce qui est certain, si l’on en croit le navigateur et géographe Scylax « il s’étendait sur 2 stades, (370 m) couvert d’arbres très épais et entrelacés les uns dans les autres (…) pommiers, orangers, grenadiers, poiriers, arboisiers, murier, vigne, myrte, laurier, olivier, amandier, noyer… » lien

Les troncs pétrifiés de l’ile de Lesbos prouvent que la Grèce était riche en forêt ancienne, (lien) et il est probable que les Grecs, maitres incontestés à l’époque de la Méditerranée ont manifestement payé très cher la déforestation qu’ils pratiquaient pour fabriquer leurs navires. Page 12

C’est en Californie que se trouve vraisemblablement l’arbre le plus vieux de la planète (or système racinaire) : un pin de Bristlecone qui aurait 4700 ans.

Sa localisation est tenue secrète, pour éviter tout acte de vandalisme, (il a détrôné «  Prometheus  », un autre pin,  abattu par erreur en 1964), même si le Japon conteste ce record, affirmant posséder un cèdre de 5200 ans.

Mais le plus vieil arbre vivant est un épicéa Suédois, dont le système racinaire aurait 9550 ans. photo

Question taille, ce sont les Séquoias qui remportent la palme avec les 115,50 mètres de haut « d’Hyperion  », dans le « National Redwood Park ».

Le « Général Shermann  » n’a rien à lui envier.

Sur « Facebook », un site se propose de répertorier des arbres vénérables, et on peut le découvrir sur ce lien.

Et puis il y a les arbres originaux, ceux dont l’homme a voulu modifier le profil, que l’on peut découvrir sur cette vidéo, ainsi que les arbres qui ont fait le choix de l’insolite. 1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12

Même l’arbre mort mérite qu’on s’y intéresse.

En effet, il abrite tout un écosystème

Rongeurs, chauves souris, insectes y sont à l’abri comme on peut le découvrir sur ces photos : 1-2-3-4-5-6-

Les champignons sont les meilleurs amis des arbres : ils les débarrassent de leurs exsudats racinaires et sans eux, les arbres s’empoisonneraient par leurs racines. lien

Lorsque le champignon meurt, il nourrit l’arbre à son tour, raison suffisante pour conseiller aux mycophages du dimanche de ne jamais écraser un champignon, même s’il est mortel. lien

D’ailleurs aujourd’hui, les pépiniéristes vendent des arbres mycorhizés, afin de garantir une bonne croissance de l’arbre. lien

C’est l’occasion de revoir ce chef d’œuvre du dessin animé : «  l’homme qui plantait des arbres  », d’après le roman de Giono, réalisé par Frédéric Back.

Cette année de la forêt portera-t-elle des fruits ?

On peut en rêver, car comme dit mon vieil ami africain : « le traitre, c’est le manche de la hache ».

L’image illustrant l’article provient de jill-bill.over-blog.com

Pour contacter le forum des nations unies sur les forets : sen@un.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • jako jako 7 janvier 2011 10:18

    Merci Olivier
    Il y a aussi , en plus des forêts, les arbres isolés remarquables , souvent situés en ville, qui sont sacrifiés parce qu’aujourd’hui ils représentent un « risque » (si une branche chute il faut à tout prix un responsable) comme celui qui pleurait depuis si longtemps derrière notre dame, signalé par Eric Donfu
    Par forêt ancienne vous voulez dire forêt « primaire » ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 10:36

      Jako,
      non pas fatalement,
      si j’en crois wikipédia il y a une nuance entre foret ancienne et foret primaire
      la foret primaire n’a jamais été exploitée, ce qui n’est pas le cas de foret ancienne,
      http://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt_ancienne
      a bientot et merci de ton commentaire,
       smiley


    • jako jako 7 janvier 2011 10:38

      OK merci de l’info et bonne journée


    • dogon dogon 7 janvier 2011 10:20

      Bonjour Olivier,
      Comme d’habitude, encore un bon article.
      En visitant le Crête, dont le bois d’excellente qualité a permis la construction de beaucoup de flottes jusqu’au XVIII° siècle, j’ai appris que si aujourd’hui elle est désertique, c’est parce que, quand les turcs ont envahient l’île au XIX°, la résistance crétoise s’est réfugiée dans les montagnes. Ce qui se comprend aisément quand on voit le relief. Pour la déloger, les turcs ont systématiquement incendié toutes les forêts.
      Que dire aussi de l’hypothèse la plus plausible quant à la disparition de la civilisation de l’île de Pâques. Pour ériger leurs statues en bord de mer, les habitants auraient coupé tous les arbres afin de les transporter.
      Quand aux mythes celtiques sur les forêts qui représentaient la quintessence du savoir et le berceau de l’humanité ...
      C’est toujours un plaisir de vous lire.

      Je vous joins ce lien qui n’a rien à voir mais qui vous interèssera certainement en rapport avec votre article sur le BMM.
      http://www.lepoint.fr/actu-science/exploit-climatique-on-a-fait-pleuvoir-dans-le-desert-03-01-2011-126222_59.php


      Bonne journée


      • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 10:58

        Dogon,
        merci de toutes ces infos passionnantes,
        sur Paques, j’avais écrit il y a quelques temps un article qui disait aussi à peu près çà...
        il est certain que le déboisement de l’Ile est en grande partie responsable de la misère qui s’est installée là,
        merci pour le lien sur BMM, j’avais eu aussi l’info,
        mais c’est sympa d’y avoir pensé,
        je travaille sur un sujet qui risque d’en étonner quelques uns...
        mais chuttt !
        à+ et très bonne journée


      • TSS 7 janvier 2011 10:21

        je me promène très souvent dans une des plus grande foret de France ,c’est devenu un enfer !

        avec les « promeneurs » du dimanche les sentiers et chemins sont devenus de veritables

        fondrières,tous les arbres, le long,ont les racines à nu.

         Ces abrutis qui vous disent le lundi :« je suis allé m’aérer en forêt, hier ! » ils s’aérent à 50km/h

        avec leurs quads dans un bruit assourdissant et une odeur qui se propage partout sans

        compter le danger pour les randonneurs. enfin c’est le progrès (?) parait-il ... !!

         Normalement seuls les « federaux » ont le droit aux motos.


        • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 10:59

          TSS
          bravo pour ce coup de gueule,
          je connais çà aussi,
          il va falloir faire quelque choses pour que ces c....ards aillent « s’aérer » ailleurs.
          merci de ton commentaire.
           smiley


        • Alpo47 Alpo47 7 janvier 2011 10:24

          Superbe photo-montage ...
          Précisément, un arbre est encore bien plus que cela ... c’est aussi un « trait d’union », une connexion entre la Terre et le Ciel. Il capte l’énergie vitale de la Terre et s’élève vers la lumière, la Vie ...
          Bien entendu, tout cela échappe largement à notre monde cartésien et matérialiste, et à la plupart d’entre nous, mais les plus « sensibles » savent méditer devant ou sous un gros arbre et en ressentent bien être et paix intérieure.


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 11:01

            Alpo,
            tout à fait d’accord,
            je conseille à ceux qui ont trop de stress de faire l’expérience suivante :
            ils cherchent un arbre, un bel arbre avec un joli tronc,
            ils se plaquent contre lui, et l’enlace.
            le stress s’en va en quelques secondes.
            je ne serais pas autrement surpris que quelque cartésien vienne me montrer du doigt.
            mais qu’importe.
            merci de ce commentaire.
             smiley


          • Massaliote 7 janvier 2011 11:36

            Olivier, expérience vécue. Ca marche.


          • Alpo47 Alpo47 7 janvier 2011 13:09

            Savez vous qu’il semblerait qu’il y a des arbres « male » et des arbres « femelle ». Certains disent les différencier en regardant la manière dont se referment leurs plaies, parfois très caractéristiques.
            Je suppose qu’il vaut mieux essayer de choisir un arbre de sexe opposé (?)


          • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 13:13

            Alpo,
            non , je ne savais pas,
            ensuite chacun fait ce qu’il veut,
            pour ma part, effectivement, je choisirais plutt un arbre « femelle »
            si vous aviez un peu de détails sur cette info, çà m’intéresserait,
            à plus...comme on dit.
             smiley


          • Massaliote 7 janvier 2011 11:35

            Beaucoup d’îles croates de l’Adriatique sont boisées, patrimoine hélas mis en danger par la bétonnisation et les incendies. Ces forêts sont nées d’une vieille tradition qui voulait qu’à chaque naissance on plante un olivier (pour la richesse), un chêne (pour la santé et la robustesse), une vigne (pour la joie du coeur). Tradition à adopter partout smiley 


            • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 13:16

              Massaliote,
              vécu aussi, et bien sur çà marche.
              comment l’expliquer scientifiquement ?
              pour l’instant, çà n’a pas l’air de préoccuper nos chercheurs,
              mais un jour, sais-t-on jamais.
               smiley
              ce qui est sur, c’est que la sécu ne remboursera pas,
              mais on s’en fout un peu, vu que çà coute rien.
               smiley


            • kiouty 7 janvier 2011 11:49

              En fait, les vertus relaxantes ne sont pas que liées à l’arbre en soi, mais au milieu de la forêt, parce que l’homme y a vécu des millions d’années, et qu’une partie du psychisme humain hérité de cette époque reconnaît la forêt comme un environnement protecteur.


              • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 13:18

                kiouty,
                merci de cette explication, que l’on a envie de croire.
                nos ancètres grecs qui affirmaient que nous descendions des arbres ne seraient dans le fond pas si éloigné de cette explication.
                en tout cas, je suis pret à la prendre.
                et merci de votre commentaire.
                 smiley


              • Pyrathome pyralene 7 janvier 2011 14:05

                Très bel article, les forêts sont le poumon de la terre et le sanctuaire de la bio-diversité....
                Le plus vieux Olivier du monde est sûrement celui-là avec entre 5000 et 7000 ans......et donne encore des olives !!
                il en existe un de plus de deux mille ans en Corse près de Porto-Vechio dans un site archéologique Gaulois que j’ai visité il y quelques années, impressionnant !!

                PS ; 
                Du nouveau dans les morts d’oiseaux inexpliqués ?? 


                • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 17:09

                  pyralène
                  merci de cette info,
                  j’aurais du pourtant le savoir, avec le prénom que je porte !
                  mais voila, on ne me dit pas tout.
                  encouragement à ce vieil olivier qui nous interreras tous, avec nos olives.
                   smiley
                  pour les oiseaux, j’avance vitesse grand v.
                  et bientôt


                • L'enfoiré L’enfoiré 7 janvier 2011 15:21

                  Olivier,
                   Des forêts, il en reste encore, même très prêt des villes. (la preuve
                  le sequoia, aussi, et pas un peu) smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 17:12

                    Guy,
                    félicitations pour ton séquoïa !
                    tu devrais aller faire un tour dans ce parc de Solvay,
                    les vieux arbres sont souvent entourés de champignons, même au coeur du parc d’une ville.
                    et merci de ton commentaire.
                     smiley


                  • LE CHAT LE CHAT 7 janvier 2011 16:11

                    Il suffit de faire disparaitre l’homme ( Roselyne a échoué avec la grippe H1N1 ) , et la forêt est entiérement reconstituée en quelques centaines d’années ! smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 17:20

                      au Chat,
                      merci pour ce message d’espoir pour la Terre,
                      très joli docu fiction,
                      dommage que nous ne puissions être dans le scénario, mais faut reconnaitre que c’est beaucoup plus joli sans les humains,
                      comme dit mon vieil ami africain, nous ne méritons pas cette terre.
                      bon, ben, c’est pas très gai tout çà pour commencer l’année.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 7 janvier 2011 17:21

                      soulmanfred,
                      ta réaction et cette info fait une suite logique à ce que Le Chat a envoyé comme vidéo.
                      merci de ton commentaire.
                       smiley


                    • joletaxi 9 janvier 2011 15:04

                      parole, il remplace le readerdigest !


                      Que je sache, la forêt européenne se porte bien, et gagne en surface chaque année.Les grandes exploitations forestières du Nord, ont depuis longtemps adopté une politique de reboisement.pour ce qui est de la forêt australienne, allez voir :http://jennifermarohasy.com/blog/ elle a fait d’excellents articles sur l’idiotie de l’interdiction d’exploiter la forêt, et également sur les incendies de l’année passée.
                      Il est certain que sous certaines latitudes ,on exploite de façon désastreuse la forêt,mais il est idiot, mais bien dans la ligne écolo bobo, de faire croire qu’une exploitation rationnelle est dommageable.J’ai la chance de vivre en lisière de la plus belle hêtraie d’Europe.Forêt issue d’une exploitation raisonnée et réussie depuis 200 ans.Curieusement,alors que le résultat de ce travail opiniâtre de générations de professionnels est là sous nos yeux, magnifique, une nouvelle « race d’inspirés » s’ingénie à vouloir recréer une forêt « primaire » idiotie sans nom.Pour soi-disant « nourrir » la forêt,ils laissent pourrir tout le bois non exploitable sur place, avec une prolifération inquiétante de parasites qui attaquent les futaies.Alors que pendant 200 ans, les garde forestiers houspillaient les exploitants pour nettoyer les parcelles,les obligeant à brûler les déchets, maintenant, par la grâce d’ingénieurs issus de cette vague de nouveaux défenseurs de la nature, on interdit même de faire du feu,au grand dam des bûcherons qui ne peuvent plus réchauffer leur gamelle !
                      Quant à la problématique CO2,si vous n’avez pas encore compris que cette « farce » coûteuse et imbécile est enfin en train de se déliter,combien d’hivers comme ces derniers vous faudra-t-il encore ?


                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 2011 16:32

                        jo,
                        bien sur, il y a la volonté de reboiser, mais globalement, à l’échelle mondiale, il y a un déboisement évident,
                        si vous avez ouvert les liens, vous en aurez la confirmation.
                        je vous laisse a vos illusions optimistes.
                         smiley
                        comme d’hab.


                      • joletaxi 9 janvier 2011 16:50

                        Il faudrait peut-être aussi ne pas se tromper de cible.

                        Par exemple, crédits carbone oblige,on assiste à ce phénomène aberrant que les gros émetteurs de CO2,centrales électriques et cimentiers,se sont mis à brûler du bois,et importent par bateaux entiers, ce qui est un comble,du bois provenant d’Afrique notamment. Ne revenons pas sur la filière éthanol qui est encore une de ces merveilleuses mesures prises sous la pression d’écolos toujours aussi bien inspirés.Ne revenons pas non plus sur ce scandale de l’appropriation par une ONG (wwf je crois ?) de forêts entières au Brésil, avec à la clé, des profits attendus sur ces mêmes crédits carbone, avec pour résultat l’expulsion de populations qui vivaient de cette forêt.
                        Si je reste un défenseur de la forêt, je crois qu’il est tout à fait possible de le faire en y appliquant une gestion et exploitation bien pensée.
                        Par exemple cette filière suisse de valorisation des chablis,par le biais d’une coopérative de transformation en pellets,qui donne du boulot aux agriculteurs en morte saison,et permet des économies substantielles de chauffage pour les batiments publics et même des revenus par la vente des excédents.
                        Comme quoi, même nuisible,certains parlent même de cancer, l’homme peut s’intégrer dans son environnement sans le subir


                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 2011 17:02

                        jo,
                        si vous avez bien lu attentivement l’article, et ouvert les liens, vous aurez la preuve du contraire.


                      • joletaxi 9 janvier 2011 17:20

                        tout votre fatras catrastrophiste ne me fera pas changer d’avis ;nous avons une chance inouïe de vivre à une époque où le progrès nous a donné des espérances et des moyens,qu’aucun de nos ancêtres aie pu imaginer dans ses rêves les plus fous.

                        Du moins, je parle pour nous,la populace.Il est bien certain qu’à une époque pas si lointaine,une petite caste devait aussi avoir une certaine qualité de vie.
                        Je ne sais d’où vient cette tendance actuelle à tout dénigrer ?Cela me fait penser à ces enfants gâtés qui ont tout et ne sont jamais satisfaits.Contre toute attente,j’y vois un des reliquats de notre passé judéo chrétien.
                        Personnellement, je n’ai aucun scrupule à profiter au maximum de ce que nous offre cette société de consommation.Et je compte bien continuer, en dépit de cette mouvance au puritanisme consumériste complètement imbécile.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 2011 17:33

                        jo,
                        sauf que je n’ai jamais eu l’intention de vous faire changer d’avis,
                        vous avez des infos,
                        libre à vous d’en tenir compte, ou pas.
                        juste une question de conscience.
                        bonne fin de journée.
                         smiley


                      • joletaxi 9 janvier 2011 17:45

                        Marrant votre appel à ma conscience.Le prêtre dont j’avais ,à l’époque, utilisé l’occasion d’une collecte pour me faire un peu d’argent de poche ne parlait pas autrement.Lui aussi se drapait dans sa supériorité morale.Quelques mois plus tard, il disparaissait avec une maîtresse et l’argent collecté depuis des années pour refaire son église.

                        Nos nouveaux chantres de l’écologie ne procèdent pas autrement.Ils font appel à ma conscience, à mon devoir envers les générations futures(qui n’en ont strictement rien à f... d’ailleurs),et ont en général une empreinte,pour parler novlangue, catastrophique.Toutes les sectes utilisent la même méthode

                      • olivier cabanel olivier cabanel 9 janvier 2011 17:49

                        jo !
                        ouh la la !
                        je serais donc membre d’une secte ?
                        arretez tout de suite les drogues douces, ou dures, buvez un peu d’eau froide, et prenez un peu de repos.
                        pardon d’avoir fait appel à votre conscience.
                        « il n’y a pas d’abonné au numéro que vous avez demandé »
                        comme on dit dans ces cas la.
                         smiley
                        répetez après moi :
                        « je vais bien, tout va bien »
                        http://www.youtube.com/watch?v=BsibwbSD_0k
                         smiley


                      • Crevette Crevette 9 janvier 2011 21:19

                        Joeletaxi, j’ai bien vu que vous écrivez des choses vraies.
                        Une partie de votre raisonnement est juste, et je vous suis sur les forêts de France.
                        Pas sur le reste. Il n’y a pas de quoi s’énerver !

                        Vous faites partie de votre environnement, et vous n’êtes pas « supérieur » à un animal ou un végétal quelconque. Moi non plus.
                        Vous comme moi faisons partie intégrante de la nature. Nous n’avons pas plus de droits sur la nature que les autres espèces, même ceux que nous nous donnons nous même.
                        La nature peut être une fin en soit, pas uniquement un moyen de satisfaire vos envies. Vous faites de l’anthropocentrisme. C’est là que votre raisonnement a une faille.

                        Si vous subissez votre environnement, je comprends pourquoi vous vous réfugiez dans la société de consommation... La « qualité de vie » ne se situe pas dans la société de consommation. C’est une illusion. De toute façon, votre « qualité de vie » va baisser inéluctablement (selon les normes de la société de consommation), en raison du déclin des ressources pétrolières ( comme la mienne et celle de tout le monde (voir prix à la pompe).
                        Il y a d’autres façons d’avoir une qualité de vie que la société de consommation.

                        Cela dit, je ne voit pas non plus le rapport avec les sectes... Vous avez gagné 1 point Godwin.


                        • joletaxi 9 janvier 2011 21:33

                          Vous faites partie de votre environnement, et vous n’êtes pas « supérieur » à un animal ou un végétal quelconque. Moi non plus.

                          « La nature peut être une fin en soit, pas uniquement un moyen de satisfaire vos envies. »

                          Vous ne voyez pas le rapport avec une secte ?


                          • olivier cabanel olivier cabanel 16 janvier 2011 07:36

                            jo,
                            comment faites vous pour être systématiquement à coté de la plaque ?
                             smiley


                          • Crevette Crevette 9 janvier 2011 21:43

                            Si bien sûr, je fais partie de la secte des dangereux arboriculteurs fruitiers en bio qui ne pensent qu’à planter des arbres pour en récolter les fruits !


                            • Crevette Crevette 9 janvier 2011 21:44

                              D’ailleurs, je me prosterne tous les jours devant mon vieux poirier williams qui me donne tant de fruits !


                              • joletaxi 9 janvier 2011 22:08

                                « Si bien sûr, je fais partie de la secte des dangereux arboriculteurs fruitiers en bio qui ne pensent qu’à planter des arbres pour en récolter les fruits ! »


                                que vous le fassiez en bio,ou par tout autre moyen que vous jugez utile ,et que par ce travail, vous faites vivre votre famille,fait de vous un « utilisateur » de la nature,au même titre que le prospecteur de pétrole,par exemple.(je sais cela va être dur à admettre)
                                Et vous ne faites rien d’autre que de vous servir de la nature pour assurer la réalisation des objectifs que vous vous fixez.
                                Contrairement à la mode actuelle, je n’ai aucune admiration spécifique pour les peuplades « primaires » qui survivent dans la précarité la plus totale.
                                Et je vous rappelle votre profession de foi
                                « La nature peut être une fin en soit, pas uniquement un moyen de satisfaire vos envies. »
                                Définir la finalité de la vie, c’est un acte religieux.Personnellement je n’ai aucune idée de la finalité de mon bref passage ici bas,aussi je m’efforce de le rendre agréable,parfois en plantant des arbres.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès