Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Australie : Sauvons le soldat WWW

Australie : Sauvons le soldat WWW

L’Australie sera t’elle le premier pays dit “démocratique” qui filtrera Internet, se mettant ainsi au niveau de pays tels que la Chine, l’Iran ou l’Arabie Saoudite ?
Des essais pilotes allant dans ce sens sont prévus au pays de Crocodile Dundee pour mi-janvier avec un double niveau de filtrage.

  1. D’abord le téléchargement de contenus illégaux, véritable plaie pour le web-marchand qu’essaient d’imposer les web-capitalistes (au mépris de tout ce qui a permis que le web existe).
    Ce filtrage est prévu pour être obligatoire pour les internautes des antipodes (aucun lien de parenté avec l’Ipod). Ce filtrage bloquera donc les “sites pirates” ainsi que “d’autres contenus indésirables” selon Stephen Conroy, ministre des communications et de l’économie numérique (l’Eric Besson australien quoi) en instaurant carrément une liste noire de près de 10 000 fournie par l’ACMA (Australian Communications and Media Authority). Cette autorité gouvernementale aura la tache d’obliger les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) à empêcher l’accès (et donc de faire l’inverse de leur métier) aux sites présents sur cette liste. Cela rappelle ce qui se passe en France, non ?
  2. Le second niveau de filtrage concerne quand à lui concerne les contenus “dangereux et inappropriés“. En clair et en vrac, la pornographie, la violence et la drogue ; mais aussi pourquoi pas l’anorexie, le suicide ou les sites expliquant comment faire fonctionner son véhicule avec de l’huile de friteuse recyclée ?
    Il est à noter que contrairement à son grand frère, ce second niveau de filtrage sera désactivable par les adultes (ou leurs enfants qui le plus souvent maitrisent nettement mieux cette outil que leurs géniteurs), comme quoi ce qui interesse le web-marchand est moins la sécurité des enfants que le portefeuille des parents.

En réaction à ce projet, la résistance s’organise et des manifestations ont eu lieu le 13 décembre dans toute l’ (à Sydney, Brisbane, Melbourne, Adelaide, Hobart, Perth et Canberra)


Appel aux manifestations du 13 décembre 2008 (vidéo)

petition_save_the-netA l’initiative de citoyens, d’associations et d’organisations comme No Clean Feed, l’Electronic Frontiers Australia ces manifestations sont complétées par une pétition à l’initiative de Getup ayant déjàrecueilli plus de 90 000 signatures (l’objectif est de 95 000) ainsi que 45 000$ australiens afin de financer une campagne de sensibilisation : « Australia’s internet is about to be censored ».

Dans l’hexagone, la situation est similaire ou en passe de le devenir ; et une même cause engendrant systématiquement une même conséquence, la résistance s’organise également avec entre autres :

Alors, à nous de décider quel internet nous voulons et une fois ceci fait à nous de nous faire entendre par nos politiques.
Ré@gissons, p@rticipons…

Source :
http://www.alterdigue.com/2009/01/03/australie-sauvons-le-soldat-www/

Documents joints à cet article

Australie : Sauvons le soldat WWW

Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • lolet lolet 3 janvier 2009 23:53

    Bonjour

    Excellent commentaire, mais je voudrais vous faire remarquer que votre exposé n’était pas, contrairement à ce que vous prétendez, adapté au QI des sénateurs !!!

    Vous avez simplement surestimé ce QI !

    Ce qui aurait pu arriver à n’importe qui .....


    Utilisant Tor, j’aurais aimé savoir si les australiens pourraient s’en servir aussi ?

    (Je l’utilise du fait que je ne me considère ni comme un collabo, ni un veau ... donc a priori, terroriste potentiel comme disaient les nazis en parlant des résistants ....) smiley


  • ISRAËL 4 janvier 2009 00:31

    Internet comme la T.V, les radios, les journaux...ne peut transmettre tout et n’importe quoi...surtout lorsque ce n’importe quoi est liberticide !


    • verdan 5 janvier 2009 09:44

      Liberticides.... C’est bien le projet de prison virtuelle que vous semblez défendez .


      Cela ne vous fait même pas peur ? De savoir ce flicage global dans les cartons des lobbystes en finissant en dossiers sur les bureaux des politiques , puis par des lois dans ces palais ?

      Avancer , comme tjrs, tout un tas de fausses raisons pour tolérer ce maillage , on est en droit de s’interroger 

      sur les raisons & les motivations cryptées de ceux qui les poussent & ceux qui les défendent.



    • tieum tieum 4 janvier 2009 01:12

      Tout ça me rappelle une excellente blague du service publique... Et pensez bien à prendre votre Soma en fin de journée !

      Deux questions me viennent :

      - à quand des cyber-terro-libertaires qui feront des actions d’éclat contre toutes les lois liberticides contre les usagers d’internet ?

      - n’y a-t-il pas un moyen pour botter les fesses de la classe politique afin qu’elle comprenne que son rôle est de se préoccuper du "bien-être" de ses concitoyens et non d’une minorité déjà pleine aux as ?


      • Bobby Bobby 5 janvier 2009 08:16

        ... en matinée, au début de la journée, le soma !


      • jojolapin 4 janvier 2009 07:52

        Residant en Australie,je souhaiterais rajouter que la liste des sites est inconnu.
        De plus,notre "Prime minister"est issu du parti travailliste,beaucoup de gens sont decus,c’est le phenomene UMPS.
        Ce filtrage va etre a l’essai dans environ 10 jours,il semble que cela va considerablement ralentir le reseau(deja que c’est pas terible....).
        je vais desormais utiliser Tor,je n’en avais jamais eu besoin jusqu’a maintenant.
        Sinon je n’ai pas grand chose a rajouter aux commentaires ou a l’article,les governements et les politiques ne sont pas au service des citoyens mais des grosses compagnies,internet derange comme partout ailleurs.
        L’ironie de l’histoire c’est que pendant les JO beaucoup de politiciens ici etaient des donneurs de lecons de democratie.
        Ah j’te jure ces anglo-saxons sont vraiment des faux-culs de premiere.


        • TSS 4 janvier 2009 10:08

          Internet comme la T.V, les radios, les journaux...ne peut transmettre tout et n’importe quoi...surtout lorsque ce n’importe quoi est liberticide !


          ah ça c’est sur !!! ne devrait passer sur internet que les infos et nouvelles avalisées par la "kommandantur" de

          notre nabot vénéré !!autrement dit la "propaganda".... !!


          • Illel Kieser ’l Baz 4 janvier 2009 10:54

            @tous
            Quelque soient les tentatives de filtrage, il existera toujours des moyens pour les détourner. Le comique de l’histoire est que les délinquants connaissent avant l’internaute lamda ces outils de détournement :

            - masquer l’adresse IP,

            - détourner les listes de filtrage conçues à tous les niveaux.

            Les policiers spécialisés le savent fort bien et leur hiérarchie tout autant. Les politiques en sont informés en temps réel. Les délinquants sont toujours en avance d’une technologie. Par conséquent ces mesures annoncées ici ou là ont bien des objectifs différents de ceux qui sont officiellement donnés pour les justifier.
            On peut alors se demander quelles sont les véritables motivations des politiques. Où que l’on se tourne, i n’y a pas d’autre hypothèse que celle-ci : l’instauration d’une politique de la peur dont l’objectif serait le contrôle général des populations, la veille contre toute forme de sédition et de désobéissance civile.
            Une question surgit alors : Pourquoi cela ? Réponse : L’auto préservation d’un système en perdition qui utilise à cette fin tous les leviers de pression dont il dispose : financier, politique, moral, etc.

            Quant une société en arrive à ce point c’est qu’elle est devenue stérile et incapable d’intégrer la nouveauté dans ses projets sociaux, donc politiques. Cela confirme ce que nombre d’observateurs s’appliquent à signaler : la volonté d’une élite de s’arroger, de conserver le pouvoir qu’elle détient, ce en quoi nos sociétés ne sont ni démocratiques ni égalitaires.

            En attendant et en prévision, il est possible de détourner les filtrages :
            "Comme il n’y a pas de liste publique, même si votre FAI filtre les connexions à tous les relais connus, il ne sera probablement pas en mesure de bloquer toutes les passerelles. Si vous pensez que votre accès au réseau est bloqué, vous pouvez vouloir utiliser la fonctionnalité de passerelle de Tor."
            Si cela vous intéresse : lisez la doc sur TOR. https://www.torproject.org/bridges.html.fr
            La guerre pour le contrôle des communications est commencée. Auparavant elle concernait surtout les réseaux diplomatiques, militaires et ou nationaux. Maintenant c’est le citoyen de base qui est considéré comme un terroriste ou un délinquant potentiel.
            Il reste donc à se demander ce que sont ces démocraties qui considèrent leurs citoyen ceomme des terroristes.

            Bonne année à tous


            • foufouille foufouille 4 janvier 2009 12:29

              pas les delinquants........
              mais les "hacker" parano accro a la vie privee. ils sont souvent programmeur


            • Crainquebille 15 janvier 2009 15:09

              « néos-faschos-libéros », « kommandantur », « liberticide »... pourquoi ai-je le sentiment que l’esprit de nuance est légèrement absent de cette page ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès