Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Avec Ivanishvili, entre « Rêve géorgien » et xénophobie

Avec Ivanishvili, entre « Rêve géorgien » et xénophobie

Et si le "Rêve géorgien" n’était qu’un leurre ? "Rêve géorgien", c’est le nom de la coalition représentant plusieurs partis d’opposition en Géorgie, dont le Parti conservateur, le Parti pro-industrialisation de la Géorgie ou le Forum National. Si l’orientation conservatrice de cette coalition ne fait aucun doute, "Rêve géorgien" multiplie également les déclarations négatives envers les minorités dont il conteste les droits.

À la tête de cette coalition, on retrouve Bidzina Ivanishvili, un homme d’affaire au passé assez trouble. Richissime oligarque, Ivanishvili a construit sa fortune en Russie. Rentré en Géorgie, il veut maintenant prendre le pouvoir. Première étape en octobre prochain avec les élections législatives, avant le scrutin présidentiel de 2013.

Soupçonné de rouler pour les intérêts russes, Ivanishvili se fait pourtant fort de flatter le nationalisme géorgien sur des lignes idéologiques dont on se serait bien passées. Relayés par les cadres de cette coalition, ses propos sont devenus la pierre angulaire du socle programmatiques de "Rêve géorgien". Du président Saakachvili aux minorités ethniques et sexuelles accusés de détourner le pays de ses "racines", tout est bon pour défendre la plateforme électorale de Bidzina Ivanishvili.

Au détours des déclarations des dirigeants de "Rêve géorgien", on découvre ainsi que l'égalité serait tout simplement contraire aux principes de la religion orthodoxe. "Quand quelqu'un essaie de construire une démocratie en détruisant notre éthique et notre ethno-psychologie chrétienne-orthodoxe, qui veut d'une telle démocratie ? Chacun-e est considéré-e comme un membre égal de la société dans les pays européens. C'est impossible pour nous de l'accepter, parce que cela va à l'encontre de l'éthique orthodoxe" déclarait ainsi en congrès politique Manana Kobakhidze, porte-parole de la coalition qui veut porter Ivanishvili au pouvoir.

Ces propos sont loin d'être isolés. Ils illustrent la stratégie de l'opposition et de son leader, à savoir multiplier les déclarations hostiles à l’encontre des communautés non orthodoxes dans l'espoir de mobiliser la majorité de l'électorat. "Nous pouvons avoir un Parlement dont les membres ne seront pas des citoyens géorgiens, ne parleront pas la langue géorgienne et surtout ne seront pas ethniquement géorgiens" déclarait ainsi récemment Ivanishvili sur un ton quelque peu catastrophique.

Parmi les ennemis de la Géorgie, les communautés arméniennes. "Rêve géorgien" les accuse tour à tour de menacer l'Eglise orthodoxe et de s'enrichir sur le dos des Géorgiens. "Tout ce qu’ils connaissent, c’est la langue de Shakespeare et comment utiliser un ordinateur. Ils ne connaissent ni la bravoure, ni la religion. Ils ne sont pas vraiment géorgiens" dénonce ainsi Gubaz Sanikidze pour qualifier ces ennemis de la Géorgie.

Ardent défenseur de la foi orthodoxe, seule jugée authentiquement nationale, Ivnishvili suscite également des attaques à l’encontre de la communauté musulmane de Géorgie. Homme politique ouvert à la construction de mosquées, Giorgi Masalkin a été accusé par un mouvement de "Rêve géorgien" de ne pas comprendre l’amour du pays, "car il n’est génétiquement pas géorgien".

Constamment dans une logique d'opposition, la coalition "Rêve géorgien" dénonce jusqu'aux mesures adoptées par le gouvernement actuel en faveur de l'égalité des droits. C'est le cas, entre autre, d'une loi qui vise à garantir l'égalité de droit à l'ensemble des minorités religieuses géorgiennes. 

A ce petit jeu là, le "Rêve géorgien" risquerait donc bien de tourner au cauchemar. Selon un rapport de 2012 de la Banque mondiale, la Géorgie a pourtant fait de très grande avancée en terme de droit des minorités et de lutte contre la corruption. De quoi ruiner des années d'effort au profit de la refondation politique du pays.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Anaxandre Anaxandre 4 août 2012 13:22

     La Géorgie, pays situé entre l’Europe et l’Asie, est un point de conflit entre les USA et la Russie. Il a fait partie de l’Empire Russe, puis a recouvré son indépendance en 1918 avant d’être absorbé par l’URSS. Il redevient indépendant en 1991 et sera secoué de nombreux conflits politiques et militaires (guerre d’Ossétie du Sud (http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27Oss%C3%A9tie_du_Sud_de_2008) depuis lors.

     En 2003 la « Révolution des Roses » largement manipulée par la CIA conduit, en 2004, à l’élection de Saakachvili dont l’ascension fut largement promue et financée par les USA. Logiquement, sa politique sera pro-américaine, libérale et anti-russe, ses obsessions sont l’intégration de son pays au sein de l’OTAN et de l’UE (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikheil_Saakachvili).

     Dans un tel contexte, quoi d’étonnant à ce qu’un Ivanishvili, représentant des partis d’opposition au pouvoir en place, émerge ? Quoi d’étonnant à ce qu’une réaction d’inspiration nationaliste prenne de l’ampleur dans ce pays à l’histoire et à la situation géographique particulières, après avoir connu une marche forcée vers le camp occidental et ses conceptions politiques, diplomatiques, économiques et sociétales ? Il s’agirait pour nous occidentaux de relativiser la prétendue supériorité de nos « valeurs » et de respecter les choix différents de certaines Nations. Ce serait la moindre des choses à l’heure où, ici, on ne cesse de nous rebattre les oreilles des mots « diversité », « différence », respect", et cetera...


    • Anaxandre Anaxandre 4 août 2012 19:18

       Désolé pour l’auteur qu’à l’heure où les yeux sont rivés sur la Syrie, les problèmes d’autres régions du monde ne semblent intéresser personne... Car bien qu’en désaccord avec la teneur idéologique de son article, je l’avais modéré favorablement, jugeant le sujet propice au débat. L’article sur les « brûle-graisses » semble passionner davantage...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès