Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Avion civil russe. Crime et Châtiment : la punition viendra

Avion civil russe. Crime et Châtiment : la punition viendra

Raskolnikov se mit à trembler tout entier, comme transpercé.
 - Alors... qui donc... a tué ? demanda-t-il, n'y tenant plus, d'une voix qui s'étouffait. Porphyre Petrovitch se laissa même retomber sur le dossier de sa chaise, comme s'il avait été stupéfié, lui aussi, d'une question aussi inattendue.

Преступление и наказание – Crime et Châtiment, Fédor M. Dostoïevsky (1866)

PNG

Qui a tué ?

Peu importent les hypothèses susceptibles de cerner les causes de la destruction de l'avion de ligne russe survenue au-dessus du désert du Sinaï le samedi 31 octobre 2015. Dépressurisation explosive consécutive à une fatigue structurelle de l'aéronef, sabotage, missile, bombe, quelles que puissent être les explications qui seront officiellement fournies dans les jours, semaines ou mois à venir si jamais elles viennent à l'être pour justifier de la « dislocation » en plein vol de l'appareil, une chose est désormais certaine : la punition viendra et sera terrible.

Qui en sera l'objet ? La question reste en suspens, ouverte, car personne de sensé ne se risquerait à formuler une hypothèse. Mais est-il vraiment besoin de formuler une accusation dès lors qu'un simple faisceau d'indices non-vérifiés suffit largement ?

Cette punition inexorable est déjà en marche et l'on sait déjà qui l'administrera. La Russie, état-continent, est en effet en deuil. Elle est aussi en guerre. Elle forme un bloc parfaitement soudé. Malheureux inconscients ceux qui n'ont pas compris que dans la longue et douloureuse histoire de ce pays tout un peuple demeure capable de s'unir autour de la Mère Patrie (Родина-Мать) dès lors qu'elle appelle ses enfants à se battre pour elle. Chacun connaît ou devrait connaître cette affiche montrant le visage grave d'une femme parfaitement consciente de la menace qui pèse sur elle, sur le pays, sur la civilisation, sur la famille qu'elle a la charge de défendre.

Les analyses immédiates ne manquent pas de faire le lien entre l'entrée de la Fédération de Russie dans le théâtre d'opérations armées moyen-oriental avec comme ennemi désigné l'Etat islamique et, de manière générale, les adversaires du régime syrien bien décidés à évincer le président Bachar el-Assad de l'échiquier politique. Opération de représaille contre ces autres « croisés » que représentent les Russes, « false-flag » toujours possible (quoique d'une singulière imprudence si tel est le cas), accident technique, il n'en demeure pas moins qu'au regard du contexte général d'un engagement militaire protéiforme et d'un jeu géopolitique dont la Russie a su rebattre et redistribuer les cartes avec un talent diplomatique remarquable, tous les paramètres que représente l'interruption du vol de la compagnie russe Metrojet au-dessus du Sinaï sont désormais réunis pour qu'intervienne d'une manière ou d'une autre la « phase deux » de l'éradication de cette manifestation tératologique que personnifie l'Etat islamique.

Faux grossier, récupération habile, imputations excessives, les commentaires vont bon train pour annoncer que l'EI ne « revendique jamais un attentat qu'il n'a pas lui-même commis », même si une vidéo spécifique aux accents guerriers est bien évidemment immédiatement apparue, montrant de manière incomplète et sans plus de précision un avion victime d'une sérieuse avarie en vol. Rien n'accuse autant que rien n'exclut un auteur au bénéfice ou au désavantage d'un autre. Ainsi va le jeu de la politique internationale quant surgissent certains dérapages.

Qui donc a vraiment tué, et surtout pour quelle raison ? La réponse importe peu, dans le fond, dans la mesure où ce même EI représente nolens volens – ce qui signifie sa disparition inéluctable - la manifestation de l'ennemi parfait qui représente et synthétise en une réduction mentale parfaitement calibrée toutes les composantes que l'on attend de lui : le rejet de l'ordre politique et civilisationnel international comme incarnation absolue du Mal.

Il est à ce titre très intéressant de relever qu'il existe une figure bien particulière qui conduit l'action politique et guerrière de cette nébuleuse du terrorisme international islamique. Cette figure eschatologique est ainsi représentée par le nom de Dabiq, vitrine et titre d'une publication de propagande très particulière qui désigne aussi une localité géographiquement située dans le nord de la Syrie (enjeu de combats entre djihadistes et fidèles de Bachar el-Assad) par ailleurs destinée, ainsi que le rapporte un hadith, à servir de théâtre à une bataille décisive entre Roûm/ Byzantins/Chrétiens/ Croisés et Musulmans à l'issue delaquelle, naturellement, les soldats de Mahomet triompheront.

La destruction d'un avion civil russe dans les circonstances géostratégiques actuelles représente à n'en pas douter l'événement à exclure ou l'erreur fatale qu'il convenait, que ses commanditaires existent ou non, de ne pas commettre. Avec sans doute beaucoup moins de résonance en « Occident » que le cliché probablement promis au Pulitzer du « petit Aylan », il est probable que l'image de la petite Darina (passagère âgée de 10 mois) qui figure au nombre des 224 victimes de cette catastrophe jouera son effet auprès de l'opinion russe qui acceptera sans sourciller, si elle se produit, une « tchétchénisation » de la question islamique en Syrie.

A la différence d'une Union européenne désormais perdue dans une politique otanienne dont elle est la proie avant que de connaître les violences prochaines d'une guerre ethnique, civile et religieuse qui résultera de ce véritable tsunami migratoire dans lequel ses dirigeants criminels l'ont précipitée, la Russie a en effet quant à elle parfaitement compris le rôle qui lui incombe de jouer en tant que Troisième Rome gardienne d'une civilisation que nous ne sommes pour le moment plus capables de défendre.

Beaucoup plus profondément, il n'est pas impossible que la réaction probablement en préparation et qui prendra la forme d'un Châtiment en réponse au Crime commis puisse constituer pour cette même Russie – et peut-être pour cette Europe en perdition - une réponse concrète, militaire, à cette schizostratégie terrifiante décrite par le philosophe iranien Reza Negarestani dans sa Cyclonopédie, lieu d'un Proche-Orient incarnant une entité maléfique et monstrueuse.

 

Références et éléments :

http://www.zerohedge.com/news/2015-11-01/russian-plane-broke-apart-air-officials-say-investigators-frantically-search-clues

https://www.youtube.com/watch?v=1d-xbnuvr7c

http://rue89.nouvelobs.com/blog/jean-pierre-filiu/2014/08/29/letat-islamique-ou-les-chevaliers-de-lapocalypse-djihadiste-233388

EI/ISIS/DAESH, Etat islamique en Iraq et au (pays du) Levant ou Dawlat al-Islamiyah fi'al-Iraq wa (Bilad) al-Sham- الدولة الاسلامية في العراق والشام

http://anaximandrake.blogspirit.com/archive/2008/09/05/cyclonopedia.html

http://ruthlessculture.com/2011/04/01/cyclonopedia-2008-by-reza-negarestani-madnesstheorytruthnonsense/

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.07/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 2 novembre 2015 16:23

    Salut..

    j’ai apprécié le fond....

    merci et salutations..


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 18:53

      @howahkan Hotah
      Merci pour votre observation. Nous n’avons pas encore touché le fond.


    • Dom66 Dom66 2 novembre 2015 23:10

      @howahkan Hotah

      L’auteur

      Moi aussi j’ai beaucoup apprécié votre article…merci


    • howahkan howahkan Hotah 3 novembre 2015 09:30

      @Renaud Bouchard

      Je suis d’accord. ..je crois que le fond , enfin ,c’est ce que je vois est désormais plus mental que pratique...

      car c’est bien le mental humain qui mène le désastre...« on », le voleur, nous dit que c’est comme cela, qu’il n’y a pas d’autres solutions, à la poubelle le pseudo libre arbitre....mon voyage en eaux troubles dans moi meme, me dit exactement le contraire.....j’y suis allé en ayant d’abord touché mon propre fond

      encore merci


    • Garance 2 novembre 2015 16:27

      Il est certain que la « punition » va venir 


      Les russes ont les couilles pour l’administrer

      Ils l’ont prouvé : 


      Poutine c’est pas Couille Molle : vont vite le comprendre sur le Sinaï

      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 18:51

        @Garance
        Ils prendront le temps nécessaire jusqu’au moment où le ou les coupables trouveront que le thé au 210Po qui leur aura été servi a un goût bizarre...


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 18:55


        @Garance
        Voir le billet qui suit et la photo du Monsieur :

        http://www.bvoltaire.fr/philippearnon/en-avoir-ou-pas,216219


      • Dom66 Dom66 2 novembre 2015 23:35

        @Garance

        Vous avez raison, si coupable il y a, punition il aura, et c’est certain Poutine c’est pas Couilles Molles

        Pour info

         

        Ramzan Kadyrov(Pas un rigolo) et plus de 10 000 soldats des forces spéciales tchétchènes (Musulman mais anti extrémiste musulman) proposent à Vladimir Poutine de créer un contingent de volontaires d’élite prêts à prendre part à toute confrontation n’importe où dans le monde afin de défendre les intérêts de la Russie. Et a proposé il n’y a pas longtemps, à Poutine d’envoyer ses troupes tchétchènes en Syrie.

         

        Un stage de course à pied est offert à Daesh.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 3 novembre 2015 09:06

        @Dom66
        Un stage de course à pied qui se terminera pas un chachlik général arrosé d’un bon verre de Karas ou de Tovuz.


      • Cadoudal Cadoudal 3 novembre 2015 14:28

        @Garance
        Salut Garance, j’étais en stage pour 4 jours le mois dernier en Finlande, avec comme formatrice une jeune et jolie ingénieur russe et un technicien Finlandais sympathique qui me demandait comment c’était la France musulmane. Bref, beau pays la Finlande et des couillus inquiets qui commencent a se rebiffer...

        Ci-joint la vidéo d’une couillue Finlandaise qui ne se pose pas de questions concernant le droit des envahisseurs a se croire en pays conquis.


        ANNA Présidente !!!!

      • Barraka 10 novembre 2015 19:06

        @Cadoudal
        Et il n’a pas demandé à la jeune et jolie ingénieure russe comment c’était la Russie musulmane ?
        A ce que je sache, la proportion de musulmans sur la population totale est plus grande en Russie qu’en France


      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 novembre 2015 17:30

        « l’opinion russe qui acceptera sans sourciller, si elle se produit, une « tchétchénisation » de la question islamique en Syrie. »


        La Syrie n’ayant jamais fait partie de l’empire russe des tsars, ni de l’Union soviétique, ni de la fédération de Russie, l’idée de « Tchétchénisation » de la Syrie n’a aucune sens. La terreur instaurée en Tchétchénie a comme fondement le maintien de ce territoire dans le giron russe pour éviter d’encourager des velléités d’autonomie ou d’indépendance d’autres régions plus ou moins éloignées géographiquement de Moscou. L’éclatement de l’URSS a amputé gravement l’ancienne communauté économique, et les Russes ont d’autant moins maîtrisé le phénomène que le chef d’orchestre n’était autre que le pitre Eltsine Guidé par Bush, puis par Clinton. Je partage le sentiment de l’auteur sur l’attachement du peuple russe à la mère patrie, et, malheureusement, l’acceptation populaire de la situation en Tchétchénie le vérifie. Rien de tel avec la Syrie.

        Oui, un trait rouge a été franchi.
        Oui il y aura une riposte.
        Et cela risque d’être terrible, car « ... le patriotisme, que les poètes, les mystiques, les politiciens de toutes les écoles, les gouvernements et toutes les classes privilégiées nous vantent comme une vertu idéale et sublime, prend ses racines non dans l’humanité de l’homme, mais dans sa bestialité. »
        Fédéralisme, socialisme et antithéologisme. Lettres sur le patriotisme. Dieu et l’état, Mikhaïl Bakounine , éd. P. V. Stock, 1907, p. 236

        • arthes arthes 2 novembre 2015 17:45

          @M de Sourcessure

          La loi du talion puiserait elle aussi ses sources dans la bestialité ? 

          Le patriotisme n’est pas dépourvu de profondeur et celui qui l’est (patriote) de conscience, il n’est pas automatiquement synonyme de haine de l’autre mais d’amour et de respect que l’on éprouve pour sa terre nourricière, il peut mener au sacrifice personnel pour l’amour de cette terre ou pour amour de la liberté.

          L’humain n’a pas besoin de se sentir patriote pour se conduire comme une bête, mais il peut se servir de ce prétexte pour justifier ses crimes !

        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 novembre 2015 17:58

          @arthes

          «   il n’est pas automatiquement synonyme de haine de l’autre  » non, en effet, ça c’est le nationalisme, qui pointe souvent son nez quand le patriotisme est brandi comme une bannière....

          en ce qui concerne la loi du talion, il parait, en effet, que toute la famille des hominidés (bonobos, chimpanzés, gorilles, humains et orang-outans) sont fervents de ce principe de base !

        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 18:31

          @M de Sourcessure
          Citation de Bakounine très intéressante.
          Je retiens votre observation.
          J’entends pr thétchénisation une guerre d’éradication.
          Peu importe que celle-ci soit menée sur le teritoire de la Fédération.
          Elle l’est dans sa « profondeur » stratégique et géographique, ce qui est la même chose et qui prend une dimension spécifique avec l’enjeu géopolitique que représente la Syrie.
          J’ajoute toutefois que si le Maréchal Ogarkov existait encore, nul doute qu’il mettrait en pratique une vision réactualisée de « l’art opératif » qui l’avait décidé a conduire en 1981 de gigantesques manoeuvres militaires « à l’Ouest », i.e. dirigées contre une Europe hostile.
          Ces manouevres seraient aujourd’hui dirigées à l’Est, au Sud-Est, plus précisément, ce qui est le cas depuis que la Russie est entrée en guerre aux côtés de son allié syrien.
          Les penseurs politiques et militaires russes savent parfaitement que l’Europe de l’Ouest n’est plus que l’ombre d’elle-même et que le parapluie de l’OTAN , largement troué, n’est encore dangereux que par les réactions intempestives des Etats-Unis.
          L’urgence est donc désormais en Syrie.
          Des gens aussi réfléchis que le sont le groupe V.V.Poutine - S. Chouïgou - S. Lavrov ont pris la juste mesure de la menace islamique vers le flanc Sud-Sud-Est de la Fédération et le risque inacceptable que représenterait pour la Russie la perte de l’ancrage géostratégique en Syrie.
          Le système d’alliance a ainsi changé en profondeur.
          Il obéit à des objectifs autrement plus solides et sérieux que la sauvegarde de pétromonarchies dont les temps est compté ou que l’utopie d’un califat mondialisé.
          Place en effet à l’intégration euro-asiatique et russo-asiatique conduite avec la Chine, laquelle n’est possible qu’à la condition de mener préalablement une opération complète d’assainissement de la zone moyen-orientale,, d’où l’entrée en jeu de l’Iran et de l’Irak.
          Le « problème » que représente la nébuleuse Daesh/ EI/ ISIS/ISIL sera donc réglé d’une manière ou d’une autre.
          La destruction de l’avion civil russe est un nouvel atout dans le jeu russe.


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 19:00

          @
          M de Sourcessure

          Corrections apportées au texte précédent :

          Citation de Bakounine très intéressante.
          Je retiens votre observation.

          J’entends par « tchétchénisation » une guerre d’éradication.
          Peu importe que celle-ci soit menée sur le territoire de la Fédération.

          Elle l’est dans sa « profondeur » stratégique et géographique, ce qui est la même chose et qui prend une dimension spécifique avec l’enjeu géopolitique que représente la Syrie.

          J’ajoute toutefois que si le Maréchal Ogarkov existait encore, nul doute qu’il mettrait en pratique une vision réactualisée de « l’art opératif » qui l’avait décidé a conduire en 1981 de gigantesques manœuvres militaires « à l’Ouest », i.e. dirigées contre une Europe hostile.

          Ces manœuvres seraient aujourd’hui dirigées à l’Est, au Sud-Est, plus précisément, ce qui est le cas depuis que la Russie est entrée en guerre aux côtés de son allié syrien.

          Les penseurs politiques et militaires russes savent parfaitement que l’Europe de l’Ouest n’est plus que l’ombre d’elle-même et que le parapluie de l’OTAN , largement troué, n’est encore dangereux que par les réactions intempestives des Etats-Unis.

          L’urgence est donc désormais en Syrie.

          Des gens aussi réfléchis que le sont le groupe V.V.Poutine - S. Chouïgou - S. Lavrov ont pris la juste mesure de la menace islamique vers le flanc Sud-Sud-Est de la Fédération et le risque inacceptable que représenterait pour la Russie la perte de l’ancrage géostratégique en Syrie (Tartous-Lattaquié).

          Le système d’alliance a ainsi changé en profondeur.

          Il obéit à des objectifs autrement plus solides et sérieux que la sauvegarde de pétromonarchies dont les temps est compté ou que l’utopie d’un califat mondialisé.

          Place en effet à l’intégration euro-asiatique et russo-asiatique conduite avec la Chine, laquelle n’est possible qu’à la condition de mener préalablement une opération complète d’assainissement de la zone moyen-orientale,, d’où l’entrée en jeu de l’Iran et de l’Irak.

          Le « problème » que représente la nébuleuse Daesh/ EI/ ISIS/ISIL sera donc réglé d’une manière ou d’une autre.

          La destruction de l’avion civil russe est un nouvel atout dans le jeu russe.

          On attend la suite.


        • roman_garev 3 novembre 2015 08:07

          @M de Sourcessure

          « La Syrie n’ayant jamais fait partie de l’empire russe des tsars, ni de l’Union soviétique, ni de la fédération de Russie, l’idée de « Tchétchénisation » de la Syrie n’a aucune sens. »


          Complètement d’accord avec vous. Un délire emphatique de plus de l’auteur.

        • Plus robert que Redford 2 novembre 2015 17:37

          Non !?!!

          Sans blague !!!

          Vous prenez vraiment vos désirs pour des réalités !!...


          • roman_garev 3 novembre 2015 08:10

            @Plus robert que Redford


            « Vous prenez vraiment vos désirs pour des réalités !!... »

            C’est justement mon avis à moi. Monsieur l’auteur de ce libelle projette son inconscient sur toute une société dont il ne connaît vraiment rien. 

          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 3 novembre 2015 10:38

            Renaud Bouchard @roman_garev

            « Vous prenez vraiment vos désirs pour des réalités !!... »

            C’est justement mon avis à moi. Monsieur l’auteur de ce libelle projette son inconscient sur toute une société dont il ne connaît vraiment rien.

            En êtes-vous sûr ? Pour ma part je resterai prudent en concluant de la sorte : я не утверждаю ничего такого. Я наблюдаю.(Je ne prétends rien de tel. J’observe.).


          • non667 2 novembre 2015 18:15

            E.I. n’a pas de missile capable d’avoir un avion volant a 10000 m
             ISRAËL si !
            comme pour le 9/11 :le but est de diaboliser l’islam et d’ajouter la Russie à l’occident (9/11) !
             tout ce qui se passe au moyen orient ( et en occident via les usa ) est piloté par israël


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 18:44

              @non667
              Bien que disposant effectivement de toutes les capacités techniques et militaires pour abattre un avion volant à près de 10 000 m, on imagine difficilement les raisons qui pourraient conduire Israël à commettre une pareille erreur.
              Un examen en profondeur du complexe diplomatique et militaro-industriel d’Israêl vous permettrait d’écarter l’hypothèse que vous formulez tant il apparaît que les liens entre la Russie et l’état hébreux sont très importants.Il ne faut pas perdre de vue en effet que nous avons affaire avant tout à des européens et à un peuplement d’émigration juive-russe qui sait parfaitement où se trouve son ennemi.


            • antyreac 2 novembre 2015 21:18

              @non667
              Ta haine anti-juif est condamnable mais en plus elle te fais écrire des âneries inimaginables sauf pour des fous de ton espèce... 


            • roman_garev 3 novembre 2015 08:13

              @antyreac

              « écrire des âneries inimaginables sauf pour des fous »


              Pour la première fois je vous donne raison ici.

            • chafy 3 novembre 2015 14:43

              @Renaud Bouchard

              si on part du postulat que l’état hébreu soit exclut de l’hypothèse qu’il soit derrière cet acte, pas forcément directement, on doute bien qu’il faut être un fou et un con pour se faire gauler pour un acte pareil, n’importe qui fera tout pour passer incognito, sauf bien sur les Gi’ diste !

              maintenant, qui a intérêt a ce que le régime change en Syrie quitte à déclencher un conflit de cette ampleur pour le remplacer par un autre et qui aura comme résultat probable voir sure même, un néo Sykes-Picot ?
              des états affaiblis constitués sur une base ethnico-religieuse qui a terme se querelleront ... etc...

              quelle intérêt avaient les groupes terroristes juifs pour faire exploser l’hôtel King David alors que ce sont les Anglais qui ont permit l’existence en premier lieu de l’état hébreu ainsi que son soutient inconditionnel jusqu’à ce que ce rôle revienne aux US ?

               


            • doctorix doctorix 3 novembre 2015 19:21

              @chafy

              Si l’on admet que le 11/9 était un inside job sous la houlette d’Israël, ce qui est quand même probable quand on a étudié la question (je pense aux israéliens qui dansaient sur une camionnette quand les tours s’effondraient, et qui ont été expulsés discrètement sans plus d’interrogatoire), alors, vu que des rapprochements russo israéliens sont en cours, l’hypothèse israélienne concernant cet attentat tient la route.
              Tout comme l’hypothèse ukrainienne tient la route en ce qui concerne l’avion de la malaisian.
              Dans le premier cas on essaye de forcer l’intervention russe, dans le deuxième cas idem pour l’intervention américaine.
              Dans ces histoires, le false flag semble la règle.
              Et laissez tomber l’antisémitisme, c’est hors sujet. Quand les nazis étaient à l’oeuvre, personne ne criait à l’antinazisme primaire quand on critiquait Hitler.
              Israël est un Etat voyou, qui ne respecte aucune convention internationale ou de l’ONU, et on ne prête qu’aux riches.

            • porcinet 3 novembre 2015 21:59

              @non667

              Pour moi, ça ne fait aucun doute, l« accident » fâcheux ne peut venir que de là, il rappelle en plus un certain crash en Ukraine durant l’été 2014, comment éviter de se poser ces questions :

              -l’« accident » arrive au bon moment, en pleine intervention russe contre l’état islamique sponsorisé par la coalition occidentale dont fait partie (immergée) Israël.

              -le Sinaï est une terre occupée par une soi-disant rébellion islamo-terroriste capable du pire mais téléguidée par différents courants de l’ombre : services israéliens, takfiristes et frères musulmans soutenus par des Etats du Golfe et la Turquie, le tout applaudi et refinancé par les Etats Unis et les plus engagés dans la guerre de Syrie, à savoir la France, la GB et les Etats Unis. Ces terroristes porteront le chapeau d’une action coordonnée aérienne et non terrestre. De plus, quel terrain plus favorable pour décourager des recherches de long terme que le SinaÏ ? une équipe technique sérieuse peut-elle rester longtemps sur un territoire truffé de pièges ?

              -les raisons politiques et géostratégiques sont plus qu’évidentes : un tel attentat laissant planer le doute (défaillance technique, attentat, mais quelles preuves ?) mine l’assurance que d’autres actions du même type ne vont pas se réaliser contre les Russes. Il permet aussi de diviser la concentration sur le théâtre d’opération syrien. Il vise bien sûr à intimider ceux qui ne sont pas dupes : l’inhumain et l’inimaginable peut maintenant arriver, rien ne va arrêter l’Occident qui contrôle l’ensemble du cinéma médiatique et l’opinion en vue de la préparation pour une autre échelle de nouvelles guerres.

              Poutine et son équipe stratégique ont de toutes façons compris tout ça, savent qui a manigancé l’attentat et sauront quoi répondre, la surprise viendra, et ce sera une vraie surprise. Peut-on sacrifier plus de 200 innocents sans jugement en rentrant la tête dans les épaules comme un mauvais coup du sort (version des médias occidentaux) ?


            • doctorix doctorix 3 novembre 2015 23:09

              @chafy

              J’ai commencé, ça parait intelligent. En particulier toute thèse incluant les saoudiens , avec ces 28 pages bidons, est encore une façon de détourner l’attention de l’inside job ou du mossad job.
              C’est pourquoi elle a tellement la faveur des autorités US, et pourquoi on monte cette pseudo-info en mayonnaise..
              Une façon de justifier le story telling en l’aménageant.
              Nous aurons du mal à convaincre l’opinion qu’Israël est derrière toutes les guerres et tous les coups tordus de l’Amérique.
              C’est pourtant le cas, avec la corruption de la presque totalité des membres du congrès.
              Et 40 millions d’Evangélistes américains complètement fêlés qui poussent derrière en attente de la réalisation de je ne sais plus quelle prophétie biblique relative au retour du Christ..

            • philouie 4 novembre 2015 00:07

              @doctorix
              Nous aurons du mal à convaincre l’opinion qu’Israël est derrière toutes les guerres et tous les coups tordus de l’Amérique.
               
              C’est un point de vue que je ne partage pas.
              Ce n’est pas Israël qui est derrière l’Amérique, c’est l’Amérique qui est derrière Israël.


            • chafy 4 novembre 2015 06:56

              @doctorix

              l’inside job sert à masquer le Mossad job comme il le dit dans son livre.
              il est une technique en matière de black Op’s c’est de superposer un faux sur du vrai, ou du moins on fabrique un événement ou bien on profite d’un existent, pour s’infiltrer et réaliser notre forfait.

              et pour l’exécution de l’opération on aura recours à la fois à des pro et des idiots idéologues,ces derniers seront incorporés dans le décors artificielle et les pro dans le décors réel.

              pour chaque acte terroriste il y a un commanditaire, un organisateur et un exécutant.
               historiquement parlant c’est vérifiable.

              voici une autre piste à explorer :

              http://www.lelibrepenseur.org/video-de-la-conference-de-presentation-du-livre-les-ennemis-de-lhumanite/


            • doctorix doctorix 4 novembre 2015 09:54

              @philouie

              C’est là l’illusion.
              L’infiltration et le financement des congressistes par Israël (et de façon extraordinaire, au moyen des 3 milliards annuels que lui vote le congrès) oriente les décisions américaines. Plus les congressistes octroient d’argent, et plus il leur en revient, sous forme de financement de leur réelection.
              C’est un poison injecté jour après jour dans les veines de l’Amérique.

            • Passante Passante 2 novembre 2015 18:37

              ils disent un mois de répit, que sac à dos... pénicilline, 

              morphine ! pour les agonies, 
              antibiotiques aussi, permanganate de potassium pour aseptiser l’eau, 
              pansements, allumettes... 
              une allumette 100 dolls ! il dit, 
              bougies... une fortune !..
              puis un ou deux livres, pléïades conseillées (rapport poids/pages), 
              & un bon couteau, & un masque, + des boules quiès, surtout pas oublier ça, 
              des cordages, des clous... on n’en finirait pas.

              puis que le vésuve, non le saint-helène ! non l’islande, non tchernobis... 
              non les bombes à neutron ! non java...
              mais bref :
              plus zaucun navion, que les rameurs // 
              sans parler du reste : les files d’attente dans les soupes pop à neuilly, 
              les after dans les villas éventrées côté foch, 
              une teuf pas possible, la france en boxon intégral, 
              seuls quelques gionos deci-delà, 
              et puis le vin, c’est tout, 
              voilà, ça devrait suffire.

              • elmango elmango 2 novembre 2015 18:48

                @Passante La pleiade c’est hors de prix et y’a que de la grosse cavalerie du domaine public . J’ai bien aimé les deux tomes de Junger , j’aime bien aussi les préfaces .


              • Garance 2 novembre 2015 18:59

                @Passante


                Moi mes 2 Pléïades sont à post : ceux de Céline.....le reste....que du superflu 

                Advienne que pourra....

              • Passante Passante 2 novembre 2015 19:27

                @Garance

                pas mal le « jeu des deux pleiades »
                moi aussi je pense un céline, 
                l’autre, je cherche..

                elmango, c’est sûr c’est hors de prix, mais là c’est :
                Le bouquin ultime,
                le poche-post-atomique, 
                donc ça va pour un coup.

              • Garance 2 novembre 2015 20:16

                @Passante


                En fait la Pléïade a sorti 4 volumes de Céline

                Sur le Volume 1 : Voyage au bout de la nuit - Mort à crédit

                Sur le Volume 2 : D’un Château l’autre - Nord - Rigodon

                Sur le Volume 3 - Casse-pipe - Guignol’s band I - Guignol’s band II

                Sur le Volume 4 - Féerie pour une autre fois I - Féerie pour une autre fois II - Entretiens avec le professeur Y 

                Donc avec les 2 premiers vous avez déjà de quoi tailler la route et voir le temps venir

                Ce sont mes « Bibles » ( elles en ont le papier ) : pour les préserver quand je relis Céline dans la journée : je me sert du format de pôche

                Les nuits d’insomnies.....quand personne ne peut venir me faire lièche : que je suis seul au monde...je plonge dans la NRF grand standing



              • Passante Passante 2 novembre 2015 20:22

                @Garance


                sacrilège ! vous avez oublié le volume de la correspondance ...

              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 2 novembre 2015 20:39

                @Passante et Garance

                Ouvrez une page consacrée à Louis—Ferdinand.
                Cette rubrique ne s’y prête pas.
                Il y a aussi ceci, qui vaut le détour. Un texte intéressant.
                Cordialement,
                RB

                Céline
                Collection NRF Biographies, Gallimard
                Parution : 20-05-2011

              • Garance 2 novembre 2015 21:02

                @Passante


                Sacrilège en voie d’être réparé : je viens de faire ma lettre au Père Noèl

                Si il le faut : je l’aiderai à passer par la cheminée que je n’ai pas pour qu’il me l’apporte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès