Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Balkans : Kosovo et sortie de crise

Balkans : Kosovo et sortie de crise

A l’heure où se discute le sort du Kosovo entre Serbes et Albanophones (je préfère ce terme à Albanais), il est en effet temps d’envisager un règlement global de cette question afin de solder le passé et d’envisager un avenir plus serein pour ces peuples.

Les accords de Dayton (reconnaissance de Bosnie-Herzégovine), la reconnaissance de la Serbie-Monténégro, de la Croatie et de la Macédoine reposaient sur deux principes : la sanctuarisation des frontières internes dessinées par Tito du temps de la défunte Yougoslavie ; le maintien d’une coexistence forcée, au sein de ces frontières, des habitants (d’où le principe de retour des réfugiés, quasiment jamais appliqué dans les faits).

Cette solution a échoué, ce qui ne pourra que reproduire des conflits dans un avenir plus ou moins lointain, conflits qui ne pourraient être empêchés que par le maintien de forces internationales, ce qui signifie la détestable pérennisation de protectorats internationaux.

La solution proposée est sans doute brutale, mais elle s’inspire des cruelles leçons de l’histoire récente. Ainsi, les Allemands ont reconnu en 1990 la ligne Oder-Neisse alors que les provinces perdues en 1945 abritaient 13 millions de leurs nationaux. Il s’agit donc :

1) De séparer le Kosovo de la Serbie. Ce dernier serait libre de se rattacher par référendum à l’Albanie, un référendum ayant lieu en même temps en Albanie. La partie peuplée de Serbes (région de Mitrovica) serait rattachée à la Serbie. Ceux qui ne souhaitent pas faire partie de ce nouvel Etat ont un droit d’option et peuvent partir sans être spoliés (indemnisation, etc.).

2) De mettre fin à la fiction d’un État bosniaque : rattachement de la république serbe à la Serbie, de la partie croate (Herzégovine) à la Croatie, état musulman là où les Musulmans sont majoritaires dans la partie croato-musulmane.

3) Partage de la Macédoine : la partie albanophone se prononce sur son maintien ou non dans l’Etat actuel, son rattachement ou non à l’Albanie. En cas de scission, la partie slave se prononce elle aussi par référendum sur plusieurs options (maintien d’un État indépendant, rattachement à la Serbie).

Ces règlements sont indissociables d’une aide de la communauté européenne. Elle devrait prendre la forme de prêts massifs analogues à ceux du plan Marshall, d’aides à la reconstruction... ainsi que de formation des élites de ces pays (conventions avec des grandes écoles de plusieurs pays européens). Ainsi, de réelles perspectives pourraient leur être offertes. Cela suppose évidemment qu’il y ait une réelle volonté des dirigeants de l’Union. C’est peut-être cette condition qui fait le plus cruellement défaut aujourd’hui.


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • cbestern (---.---.12.203) 23 mars 2006 13:10

    voila une bonne idée qui malheureusement se résume que a la cartographie des peuples et pas des lieu. Malheureusement il existe au kosovo de nombreux lieu saint orthodoxe situé dans des régions de population musulmane, un état musulmant n’est donc pas envisagable pour des serbes dans ces lieux saint.

    La grande question est celle du droit appliqué. Si c’est celui du peuple ou du sol. lorsque l’on applique le droit du peuple habitant, cela crée de l’hépuration ethnique, dans le cas contraire des déplacements de population.


    • (---.---.4.250) 23 mars 2006 13:16

      Ce sont des idées très dangereuses qui vous avais présenté !


      • néolithique (---.---.105.66) 23 mars 2006 14:00

        Dangereux pourquoi et pour qui ? Quelles sont les solutions envisageables à long terme ?


      • SS Finlande[Gustaf von Mannerheim] (---.---.43.89) 23 mars 2006 14:07

        L’invitation Martti Ahtisaari s’adresse au soldat & citoyen mais moi j’ai encore la force


        • le kosovar (---.---.186.47) 23 mars 2006 17:02

          l’article est dès le départ inamical,injuste,et sans logique.Le passé des kosovars est si mal connu et les commentaires sont déplaçées.Ou etiez vous depuis 1912 et voir l’épuration ethnique qu’ont subit les kosovars.1998-99 c’était l’épilogue du génocide qu’ils ont subit en 90 ans,et vous vous parlez d’églises,d’histoire.Ou est l’humain dans tout ceci.mais on est pas surpris quant ça vient des français,les kosovares les connaissent.


          • néolithique (---.---.105.66) 23 mars 2006 17:11

            Cette réponse est particulièrement agressive, inutile et injuste mais symptomatique de la façon dont le passé a été utilisé, déformé et manipulé pour défendre des causes nationales ou réputées comme telles dans cette région. Cf. l’ouvrage de Patrick G. Geary : « Quand les nations refont l’histoire. L’invention des origines médiévales de l’Europe ». Paris, Aubier, 2004, 242 pages. Etant donné que je me suis de longue date interessé à l’histoire de cette région, je récuse le procès qui m’est fait. A invoquer sans cesse ce genre d’arguments, rendez-vous dans une génération pour règler de nouveaux comptes. Pourquoi pas ?


          • besogambino (---.---.64.11) 23 mars 2006 19:44

            Une chose est sûre et inévitable pour le Kosovo sort de la crise. C’est l’indépendance entière du Kosovo qui va assurer la paix dans la région. Je ne vois pas comment empêcher l’indépendance à cause de présence des églises et des liens saintes au Kosovo.... Alors on pourrait penser que les Italiens demandent à la France à l’Angleterre et à toute l’Europe « on était maître de votre pays, on a fais des églises romaine partout dans l’Europe, vos langues sont inspirées dans le notre, vous avez pris notre droit, nos habitudes, notre culture.... Ce qui est impossible ».Voilà donc, je pense que les albanais du Kosovo demande avec légitimité leur indépendance vu ce qu’ils ont souffert.


            • europe (---.---.134.127) 23 mars 2006 21:38

              1912.... pourquoi pas le moyen age ou le déluge ??? quel dommage ces sampiternelles « il m’a fait, il avait qu’à pas commencer, »... ca ne justifie aucun acte identique, c’est encore plus idiot et criminel. la loi du tallion est vraiment inapropriée dans notre europe il s’agirait une bonne fois de l’intégrer. En outre, s’il avaient été aussi génocidés que certains le prétendent, les alb du kosovo ne seraient pas 2 millions contre à peine 150000 serbes sur ce minuscule territoire qui ne peut se suffir à lui meme sans aide internationale...et ces pauvres Serbes ou Roms, qui en 2006, dans leur propre pays, sont toujours sans aucune liberté de mouvement et aucun droit au travail, harcelés et poussés à quitter les lieux, grace aux albanais, (plutot doués pour la victimisation et la manipulation) soutenus par la communauté interntionale.... que d’hypocrisie....il faut quand meme faire attention à ce que l’on dit, les lecteurs ne sont pas stupides...


            • bordeaux (---.---.70.39) 24 mars 2006 01:01

              Le Kosovo sera UN est INDIVISIBLE avec un avenir européen. C’est 90% des kosovars qui le souhaitent. Le reste relève de la pure fiction.


              • Danisnoop (---.---.186.169) 24 mars 2006 01:20

                Le Kosovo est une réminiscence du merdier que nous ont laissé Tito et Milosevic...

                *burp*

                (chacun son opinion non ? ^^ )


                • Danisnoop (---.---.186.169) 24 mars 2006 01:24

                  Bah, juste une suggestion comme ça avant d’aller au dodo... Retrouvez-vous le documentaire « Yougoslavie, suicide d’une Nation »... Ca remettra quleques pendules à l’heure...

                  Bonne nuit :)


                  • (---.---.36.15) 24 mars 2006 10:20

                    Parfait, le meilleur moyen de reconnaitre la colonisation des musulmans par le ventre de leur femmes ... Bien joue ! Donner un precedent admit par la communautee internationale pour que partout ou ils deviennent majoritaire ils aient le droit de faire cessession pas la force avec le pays dans lequel ils se sont incrustes. Aujours’hui la Serbie, demain des provinces indiennes et apres demain ... En france ? Pourquoi ne pas leur redonner l’andalousie pendant qu’on y est ? C’est revoltant !


                    • (---.---.218.93) 24 mars 2006 11:23

                      « Ce forum est un espace de débat civique et civilisé » Ah ? Parce que cet article est civilisé, lui ?


                      • europe (---.---.134.127) 24 mars 2006 19:55

                        je trouve qu’il l’est civilisé cet article, il evoque une situation réelle qui elle, ne l’est pas... quand à ceux qui veulent le beurre, l’argent du beurre, et la crémière sans faire le moindre effort, (l’histoire de la région je la connais tres bien aussi...)nous allons voir où ils vont mener l’europe en effet, car ils ne sont pas seuls dans ce cas, les trafics majeurs en europe viennent ou transitent par leur mafia....on n’est pas sortis de l’auberge, tito était un visionnaire, il avait compris bcp de choses(meme s’il a eu des tors lui aussi)....


                        • Draggi (---.---.99.139) 27 mars 2006 00:36

                          Il n’y a plus d’avenir pour un kosovo attaché à la Serbie, et pour cause, si on part du principe que les serbes on perdu la guerre. Quand au rattachement du kosovo a l’albanie je n’y crois pas cela provoquerait un embrasement des « albanophones » (comme vous le citez) de la macedoine qui est tout comme le kosovo composé d’une preque majorité d’albanophone. Quand à un état musulmant au sein de l’europe :) ahahaha j’ai franchement rien contre pour ma part, mais quand je vois comment on réagit à l’entrée de la turquie en france et ailleur on en est loin !!!

                          Et le pire dans tout ca le pire c’est que tout les monde serbes, croates, musulmants, albanais, macedoniens ... etc devrait être rassemblé au sein de l’europe dans quelques années, alors franchement pourquoi a t’on allumé, provoqué cette guerre ?

                          Encore une petite remarque, bien joué le super flic OTAN, personne ne parle plus du kosovo 7 ans après la guerre contre la serbie, ou en est on aujourd’hui ou est la democratie, la pleine économie. Tu parles, c’est pire qu’avant vous ne vous rendez même pas compte des traffics de drogues, de femmes, d’enfants qui se passe sous les yeux de la KFOR. KFOR, ou on ferme les yeux et on magouille a tout va, avec le pogon de l’ONU, quand tu dépence 1 million d’euro pour le kosovo au niveau de l’ONU ta seulement 100 euro qui arrive au final a l’habitant, tout le reste ca a été filtré pour les besoins de la force policiere occidentale ...

                          le kosovo même milosevic l’avait mieux gérré lisez ca si vous ne me croyer pas :

                          http://listes.rezo.net/archives/courrier-balkans/1999-12/msg00047.html


                          • Danisnoop (---.---.156.144) 27 mars 2006 00:47

                            « Encore une petite remarque, bien joué le super flic OTAN »

                            Si le « super serbe » Milosevic n’avait pas aussi gravement atteint vos neurones il n’y aurait pas eu besoin de « super flic » chez vous, qu’il soit OTAN ou KFOR ou autre... Personne n’a envie d’envoyer ses soldats partir prendre des balles perdues dans des conflits lointains.

                            En attendant l’Albanie c’est certainement pas le plus sympa pays du monde où j’aimerai vivre, et le Kosovo c’est pas plus joli... D’ici là à blanchir la Serbie...

                            Grmpf.


                            • Draggi (---.---.99.139) 27 mars 2006 01:07

                              Milosevic n’est pas un super serbe, et personne ici ne cherche de raison de blanchire les attrocité des serbes, la guerre c’est dégueulasse comme le disait les inconnus, le truc c’est que ca n’a jamais été aussi pire qu’aujourd’hui, sauf peut être en Slovenie. Et moi ca me fait mal parce que je me souviens d’une yougoslavie ou il faisait bon aller passer ses vacances, une yougoslavie adoré de ljubljana à belgrade et jusqu’à skoplje, adoré et chérie par les enfants d’imigrés yougoslave dont je fait partie. Je suis sûre que 99% des ex yougos regrette cette époque ou on ne se demandait pas si on était croate, serbe, musulmant ou albanais, au kosovo tu pouvais etudier a l’université en albanais si tu voulais.

                              Tain mais comment on a pu en arriver la ?


                            • Danisnoop (---.---.156.144) 27 mars 2006 01:37

                              « Tain mais comment on a pu en arriver la ? »

                              Le problème c’est que le seul à avoir un début de réponse à cette question est mort désormais...

                              Mort en laissant derrière lui des milliers de cadavres et des milliers de yougoslaves qui ne sont plus chez eux dans leurs propres villages, que ce soit des serbes en croatie, des bosniaques en serbie, des croates en RSB... Et pourtant Dieu que ce pays vaut le détour, les côtes de l’Adriatique n’ont rien à envier aux mers les plus éloignées et exotiques qu’on voit sur les affiches du métro, les gens qui vous accueillent dans ces terres qu’elles soient serbes croates ou bosniaques n’ont rien à envier au sourire des gens qui vous accueillent avec sincérité dans le monde entier... de Zadar à Sarajevo, de Belgrade à Vukovar... Comme vous dites... Ptain, comment en est-on arrivé là ?

                              Milo n’était pas Tito, et Tito était déjà un pantin utopiste...

                              et aujourd’hui l’ex-Yougoslavie n’a plus que la KFOR pour pleurer sa beauté... et des centaines de charniers pour comptabiliser sa haine...

                              Triste.


                            • Alex (---.---.209.158) 28 mars 2006 20:24

                              L’anonyme qui a écrit cet article ne m’a pas trop l’air de savoir de quoi il parle. La comparaison historique avec le cas de l’Allemagne Nazie est carrément hors sujet et pas très sympa pour les Serbes ! Elle ne fait que réveler les présupposés de son auteur ainsi que son incompétence à écrire sur ce sujet. SI ON VEUT VRAIMENT STABILISER LA RÉGION, IL FAUT QUE LE KOSOVO DEMEURE PARTI INTÉGRANTE DE LA SERBIE SINON DEMAIN C’EST LA VOIVODINE QUI PART, APRES DEMAIN, BUJANOVAC, ET LE JOUR D’APRES, LE SANDJAK. L’OCCIDENT N’A FAIT QUE PRENDRE DES MAUVAISES DÉCISIONS DANS LA RÉGION DEPUIS 60 ANS, EN AIDANT D’ABORD TITO À ACCEDER AU POUVOIR. SI LA REGION EN EST LÀ AUJOURD’HUI, CA N’EST CERTAINEMENT PAS LA FAUTE AUX SERBES. QUAND RECONNAITRA-T-ON ENFIN NOTRE PROPRE RESPONSABILITE DANS CETTE TRAGEDIE ?


                              • europe (---.---.134.54) 29 mars 2006 00:36

                                pas faux ce que dit alex, et généralement les commentaires sont plutot justes car selon les differents points de vues les arguments tiennent, le pb c’est vrai c’est que l’europe et plus généralement la communauté internationale se fourvoie systématiquement. manipulée, intéressée, dieu seul sait pourquoi... en attendant les peuples làbas sont laissés pour compte surtout les minorités et si le kosovo devient indépendant, hahahaha quelle blague, avec quel argent ???? he bien c’est la macédoine, la voivodine, la Bih qui vont encore se morceler et encore une fois nous serons fautifs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès