Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Barack Obama, dernier président des USA

Barack Obama, dernier président des USA

Le Global Trends 2025, le rapport préparé par le NIC (National Intelligence Council) pour la nouvelle administration est disponible en ligne depuis peu (Global Trends 2025 : A transformed World).
Ce qu’il annonce est révolutionnaire car il officialise l’idée selon laquelle la domination des USA est sur le déclin, mais surtout que le dollar pourrait ne plus être la principale devise internationale.
L’OCC (Comptroller of the Currency, l’autorité de tutelle des banques) déclarait le 30 juin 2008 que les banques commerciales US possédaient 182 100 milliards de dollars de produits dérivés.
 
Son dernier rapport (30 septembre 2008) précise que JP Morgan Chase détiendrait 43 000 milliards de dollars en produits dérivés et Citigroup 17 500 milliards soit plus que le PIB mondial. Les sommes en jeu sont colossales et, pour rappel, les entreprises sont interconnectées à l’aide de CDS pour un montant de 62 000 milliards de dollars. Les premières défaillances ont commencé, nous assisterons donc bientôt, par effet domino, à l’implosion du système. Warren Buffet considéré comme l’homme le plus riche du monde a ainsi déclaré : « Les dérivés sont des armes financières de destruction massive. »
 
Paul Jorion, un des rares économistes qui a prédit la crise actuelle, le 24 novembre, affirme :
« Je ne sais pas si Mr.Obama s’en rend compte mais il va hériter d’un pays en ruines. »
 
Pourtant, il y a plus grave. Face à la catastrophe à venir, certains poussent à la création (prévue de longue date) d’une structure similaire à l’Union Européenne : l’Union Nord Américaine (NAU), qui regrouperait les USA, le Canada et le Mexique avec une monnaie commune. En voici l’historique.
 
North American Union (NAU)
 
L’histoire de l’unification du continent nord-américain débute en 1912, dans un ouvrage intitulé « Philip Dru administrateur » écrit par le conseiller du président Wilson, le colonel House.
-1er janvier 1994 est signé l’Aléna, un traité créant une zone de libre-échange entre les trois pays d’Amérique du Nord : le Mexique, les Etats-Unis et le Canada.
 
-Septembre 1999, l’économiste canadien G. Herbert Grubel publie un livre intitulé « The Case for Amero » qui reprend la même idée et annonce même une monnaie unique pour les trois pays : l’Améro.
Il circule actuellement des photos d’Améros sur le net qui ne sont que l’interprétation d’un artiste nommé Daniel Carr.
 
-Août 2001, les choses se précisent lorsque Robert A. Pastor écrit « Toward North american community ». Dans cet ouvrage, il s’agit de créer une entité politique avec une monnaie unique qui remplacerait le dollar américain, le peso et le dollar canadien.
Or, Robert A. Pastor n’est pas n’importe qui, il a été ambassadeur au Panama et ancien conseiller de la campagne électorale de John Kerry, professeur à l’American University de Washington. Il est directeur exécutif de la Commission on Federal Election Reform de Jimmy Carter et James Baker III et vice-président de la Task Force d’étude de l’Amérique du Nord du Council on Foreign Relations (le CFR). Il a d’ailleurs été nommé vice-président du groupe de travail élaborant les structures de l’Union nord-américaine au sein du CFR.
 
-Le 23 mars 2005 est signé à Waco, au Texas, le Partenariat pour la sécurité et la prospérité (PSP) dans le cadre de l’ALENA, de facto l’acte de naissance officieux de la NAU.

En 2007 et 2008, deux sommets, un à Montebello, l’autre à la Nouvelle-Orléans ont accentué les liens unissant ces trois pays.
La catastrophe économique en cours est donc une aubaine pour accélérer le mouvement et faire accepter aux Mexicains, Canadiens et Américains la NAU étape essentielle du Nouvel Ordre Mondial si cher à la famille Bush.

Sans avoir été ni consultés ni informés, de nombreux citoyens de ces pays risquent de ne pas accepter la situation et de nombreuses émeutes sont à craindre.
 
Immanuel Wallerstein, chercheur au département de sociologie de l’université de Yale, ex-président de l’Association internationale de sociologie (qui n’est donc pas un dangereux anarchiste) a ainsi déclaré dans le journal « le monde », le 11 octobre 2008 :
« En attendant, les conséquences politiques de la crise actuelle seront énormes, dans la mesure où les maîtres du système vont tenter de trouver des boucs émissaires à l’effondrement de leur hégémonie. Je pense que la moitié du peuple américain n’acceptera pas ce qui est en train de se passer. Les conflits internes vont donc s’exacerber aux Etats-Unis, qui sont en passe de devenir le pays du monde le plus instable politiquement. Et n’oubliez pas que nous, les Américains, nous sommes tous armés... »

L’année 2009 sera l’année de tous les dangers par l’ampleur de la crise économique mais surtout politique, générés par la disparition de la nation américaine, et, il est fort possible que Barack Obama devienne alors le dernier président des USA.

Pour conclure sur la catastrophe économique en cours, je vous invite à lire et relire cette citation de J. K. Galbraith économiste Canadien et conseiller des présidents Roosevelt et Kennedy qui pour moi résume tout :
« L’économie de marché est volontiers décrite comme un héritage ancien. En l’occurrence, c’est une escroquerie, ou plus exactement une erreur communément admise. Trop de gens apprennent l’économie dans des manuels qui entretiennent encore les dogmes de la production concurrentielle des biens et des services et de la capacité d’acheter sans entraves. En fait, il peut n’y avoir qu’un ou quelques vendeurs assez puissants et persuasifs pour déterminer ce que les gens achètent, mangent et boivent ». « Les nouveaux mensonges du capitalisme » Publié dans le Nouvel Observateur (4/11/05) Interview de John Kenneth Galbraith par François Armanet.
 
Gilles Bonafi
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 15 décembre 2008 14:44

    Ha ben quand même, je pensais que cet excellent article, que j’ai plussé il y a quelques jours, n’allait jamais sortir.

    "L’économie de marché est volontiers décrite comme un héritage ancien. En l’occurrence, c’est une escroquerie, ou plus exactement une erreur communément admise"

    Oui, voir à ce sujet cet excellent reportage


    • Olga Olga 15 décembre 2008 16:40

       Effectivement, article très intéressant, pas très optimiste, qui nous promet un "American nightmare"... smiley
      L’année 2009 va être cauchemardesque smiley


    • stupor mundi 15 décembre 2008 15:35

      "générés par la disparition de la nation américaine,"
      ça fait un bon moment maintenant que je lis des articles sur agoravox , et je remarque que pour beaucoup c’est un endroit qui permet de déververser leur théorie foireuse sans apporter une quelconque preuve ou un raisonnement rigoureux .

      parler de disparition de la nation américaine en une année c’est vraiment n’importe quoi

      certes les usa traversent une crise , ils ont vécus pdt longtemps au dessus de leurs moyens , mais les fondements de leur puissance démeurent .

      c’est une population plus jeune que l’europe et en constante progression , un térritoire vaste comprenant de nombreuses richesses , un aménagement du térritoire comme jamais l’homme n’avait réalisé avant qui permet un essor du commerce intérieur , une attraction toujours aussi fortes pour les immigré ce qui apporte main d’oeuvre mais aussi cerveaux , un réseau d’université parmi lesplus réputé du monde d’ou un record de prix nobel , enfin une capacité à rebondir toujours intact après des échecs observer , après l’expérimentation assez calamiteuse de buxh , ils font un virage à 180 degré ac obama . enfin leur potentiel militaire qui reste et de tres loin le plus puissant de la planête .

      si donc éffectivement après la crise il est probable qu’il perdent leur statue d’hyper puissance au profits de nation émergente comme la chine et l’inde , il est assez évident qu’ils garderont le leadership pendant quelque decénnie encore .

      en fait moi je me ferais plus de soucis pour la situation de l’europe apres cette crise que des états unis .

      si éffectivement après


      • deejay 15 décembre 2008 21:55

        Aujourd’hui le monde peut voir 2 choses :


        Les usa sont une machine à sous pour quiconque sait contourner la loi ou corrompre les bonnes personnes


        Les usa ont comme moteur le pentagone. Sans ce rouleau compresseur ce pays fait pschiiittt. D’ailleurs, depuis la fin des années 90, la machine s’est usée, plongée dans des conflits internes entre ceux qui veulent réformer et ceux ,mégalo, qui veulent bomber le torse et pulvériser tous les vilains méchans existant ou imaginaires.
        Entre ces 2 clans, il y a les opportunistes qui veulent simplement se faire du fric

        Maintenant ça fait psscchhhiiittt, les mégalo ont peur d’affronter les affaires intérieures.

        Le désarroi social est énorme.

        La crise qui couvait depuit au moins 1998 vient de péter au grand jour.
        Les conflits en afghan et irak n’ont fait que retarder l’éclatement qui devait avoir lieu en automne 2001
        car la presse économique attendait les données sur le remboursement par Goldman Sachs (la Banque de Henry Paulson, ex directeur et actuel patron du... trésor US) et ses associés d’affaires d’un emprunt d’environ 300 milliards de $ en bonds à l’état. Les $ n’ont pas été remboursés car les attentats sont tombés 24h avant la divulgation officielle des données.
        La banque ne pouvait de toutes manière pas les rembourser et encore moins si l’on prend en compte les intérêts, on le sait aujourd’hui. Affaire étouffée.

        l’affaire ENRON a faillit tout faire péter. le patron Kenneth Lay est mort rapidement juste après la sentence. Un des Banquiers de la Banque royale d’Ecosse RBS Neil Coulbeck qui travaillait avec ENRON s’est ’suicidé’ ?

        ENRON avait comme partenaire, entre autre Arthur Andersen (qui s’est cassé la gueule seule alors qu’aujourd’hui on sait que toutes les entreprises de son secteur maquillent les comptes), Citigroup, JP Morgan, Merrill Lynch (HS), et la Banque Barclays qui eux aussi subissent des difficultés et profitent de l’escroquerie généralisée du "BAILOUT" US et du 10 downing street

        l’affaire de l’ANTHRAX qui est sortit des laboratoires militaires US (cf : journaux US) et qui jusqu’à présent a aidé a aidé a redonner de la vigueur à plusieurs grosses entreprises biomédicales liées au pentagone qui étaient dans le rouge.

        Aujourd’hui, le pentagone est obligé de verser des sommes aux taliban pour acheminer sa logistique alors qu’ils sont supposés les combattre. Voyez le bordel...
        La guerre en Iran serait suicidaire car les Iraniens et d’autres pays vont cibler non pas les avions et navires US mais les circuit d’approvisionnement logistique US dans la région. Voyez le bordel...bis

        Maintenant il n’est pas étonnant que le serpent de mer de l’effondrement US resorte d’autant que les faits ne montre pas une franche vigueur du pays....lapalissade...

        Les Usa font pschitt. C’est une grande puissance. Point. Le MYTHE de du "phare de la liberté" et autre escroquerie sur le "model à suivre" s’effondre et choc ceux qui ont gobé la propagande diffusée depuis des décennies.

        Le meme mythe s’est effondré pour les communistes lorsque le drapeau rouge est tombé en direct à la tv.
        aucun sympathisant communiste ou fervent admirateur pouvait imaginer que l’URSS pouvait faire pschitt.

        les ENRON vont se multiplier pendant des années, les gens vont perdre leur retraite éconnomisée depuis des décennies etc. les militaires les plus extrêmistes ne voudront pas lâcher un seul kopek de leur super budget pour les nouvelles armes super high-tech inutiles dignent de star trek pour financer les affaires sociales et voudront pousser à l’affrontement encore et toujours.

        Les bulles vont se multiplier. En ce moment c’est la bulle de "l’économie de l’environnement" qui gonfle, gonfle, gonfle...

        Cet étirement va accélérer la fragilité du pays. les friqués planqueront encore plus de fric dans des paradis fiscaux .

        C’est ça l’effondrement des USA, La Californie (Etat aussi, sinon plus, puissant que la france) est en faillite, d’autre vont suivre www.lefigaro.fr/economie/2008/12/12/04001-20081212ARTFIG00311-la-californie-peine-a-financer-ses-services-publics-.php

        Les gens dans le monde ouvriront un peu les yeux : les usa sont un pays comme tous les autres, pas un paradis. c’est ça l’effondrement. Au point de vue de la constitution, le pays s’est déjà effondré avec le PATRIOT ACT I et II




      • John Lloyds John Lloyds 15 décembre 2008 16:20

        "parler de disparition de la nation américaine en une année c’est vraiment n’importe quoi"

        Une année, certainement pas, mais moins de 5 ans, c’est loin d’être impossible. De nombreux experts craignent l’effondrement du dollar et la loi martiale, ça pue quand même le début de la fin à plein nez. D’ailleurs les rumeurs sur la création de l’Améro deviennent persistantes, même si le Canada s’y oppose par crainte de main-mise sur leurs richesses, le NAU marquerait bel et bien la fin de l’US, par définition.

        "un térritoire vaste comprenant de nombreuses richesses "

        ça, par contre, c’est à mourir de rire, si les US avaient du vivre, avec leur train de vie, sur leurs seules richesses propres et sans aller guerroyer, ça fait belle lurette qu’ils auraient mis la clé sous la paillasse. Leur fuite en avant leur a fait gagner du temps, mais la facture les a rattrapé.


        • stupor mundi 15 décembre 2008 16:34

          http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie_des_%C3%89tats-Unis#Les_atouts

          voila qui vous permettra de reviser votre jugement . regarder d’ailleurs attentivement leur classement dans la production des différents minerais .


          • Internaute Internaute 15 décembre 2008 17:13

            Je préfère le coup d’apéro au coup de l’améro auquel je ne crois pas beaucoup. Il me semble que ce serait comme une union monétaire entre la France, Monaco et Andorre. Le Canada et le Mexique ne pèsent pas lourd par rapport à l’économie américaine.

            Quand à l’évanouïssement du dollar c’est beaucoup plus certain. Il a commencé sa grande descente aux oubliettes depuis la semaine dernière. Il semble que les débouclages de position aient ralenti ou en tout cas qu’il y a moins de personnes désireuses d’acheter des TBonds qui deviennent des JBonds (pas des James Bond, des Junk bonds). Aujourd’hui le $ est descendu à 1,37 face à l’Euro.


            • mac 15 décembre 2008 20:48

              Comparer le Canada à Andorre, il fallait oser !

              Je vous rappelle qu’il s’agit d’un pays du G7 plus vaste et au moins aussi pourvu en richesses naturelles que les Etats- unis et qu’à priori sont PIB n’est pas plus riducule comparé aux Etats-unis que ceux des pays du bénélux comparé à ceux de l’Allemagne et de la France au moment de la création du marché commun...



            • NEM 15 décembre 2008 23:24

              Ce n’est pas encore la fin du dollar.
              Le taux de change était bien plus défavorable aux américains il y a quelques mois. S’il y a une amélioration du dollar à l’automne 2008, une grande partie de 2007 et 2008 était pire (c’est allé jusqu’à 1,58$ pour 1€ en juillet 2008). C’est donc mieux en ce moment...

              Les obligations d’état américains ne sont pas des junk bonds.
              Les obligations d’état américains sont tellement attractives en cette fin d’année (parce que ce sont des actifs fiables par rapport aux produits structurés/dérivés/etc) que les T-bills "1 mois" et "3 mois" se sont vendus avec un rendement négatif il y a quelques jours !!!
              (http://www.swissinfo.ch/fre/infos/nouvelles_agence/USA_le_rendement_du_bon_ du_Tresor_US_a_3_mois_est_passe_en_territoire_negatif.html?siteSect=146&sid=10072925&cKey=1228846817000&ty=ti&positionT=2)


            • Internaute Internaute 16 décembre 2008 08:25

              Loin de moi l’idée de comparer le Canada à Andorre. je faisais seulement remarquer qu’une union entre un éléphant et deux poussins laisse l’éléphant seul maître à bord. Loin de moi l’idée de comparer le Canada à un poussin. Je faisais seulement .... smiley

              Les TBonds sont la dernière bulle qui va éclater. Actuellement elle est à son pic. En l’espace de quelques mois, depuis Aout, la balance de la FED est passée de 900 milliards à 2.000 milliards. Bernanke dit clairement qu’il va monétiser la dette, c’est à dire fabriquer de la fausse monnaie.

              Voici deux articles, en anglais malheureusement, écrits sur ce sujet par des vieux spécialistes de ce milieux et qui avaient prédit l’écroulement de l’immobilier un an et demi avant les faits.

              http://www.gold-eagle.com/editorials_08/baltin121208.html


              http://www.gold-eagle.com/editorials_08/pento121208.html



            • Antoine Diederick 16 décembre 2008 22:18

              le dollar plonge ce jour sur le spread euro/ dollar suite aux dernières nouvelles....




            • Liberty 15 décembre 2008 17:34

              Ce serai une sacrée bonne nouvelle mais combien feront-il de guerres avant cela ?
              C’est bien le pays qui détient le plus d’armes de destruction massives au monde d’après mes information ...

              Quoi que, une bonne guerre sur leur territoire national leur permettrai peut être d’aimer moins aller faire la guerre chez les autres ...
              Ils nous chient une pendule pour 3 000 Américains, ils ne chient jamais une pendule pour tous les morts qu’ils ont fait de part le monde juste pour des raisons économiques ....


              • Fergus fergus 15 décembre 2008 17:35

                Personnellement, je trouve que si cet article est intéressant, il n’en relève pas moins du fantasme. L’animal est atteint certes et subira des séquelles, de là à annoncer son agonie...


                • majujahenny 15 décembre 2008 17:40

                  Cet article est fort intéressant. Il ne fait que confirmer les propos d’un livre paru en 2007 "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial". Son auteur, Pierre Hillard, apporte une série de documents prouvant l’émergence d’un bloc nord-américain unifié dans le cadre du Partenariat pour la Sécurité et la Prospérité (PSP). En particulier, il évoque la création de grandes voies de communication "irriguant" ce nouvel espace, le Corridor de Nasco, doté d’une nouvelle monnaie (amero ou peut-être "dollar nord-américain), d’une banque centrale nord-américaine (sorte de super Fed). La finalité est de créer une entité nord-américaine unifiée qui devra former avec l’Union européenne un bloc euro-atlantique soudé, officiellement dans les textes, pour 2015. La crise est là pour favoriser ce passage.


                  • Romain Desbois 15 décembre 2008 18:50

                    Les Etats-Unis sont la plus grande puissance parceque nous, le monde le voulons bien.
                    Le fait que l’anglais soit la langue de l’économie ; le fait que leur culture est vendue dans les médias du monde ; plus que toute autre ; le fait que dès que qu’il se passe quelque chose même insignifiante est dans tous les JT du monde (comparez avec le nombre d’infos sur le Portugal, la Suisse, par exemple), tout cela a permis aux Etats-Unis de dicter sa loi. Avec notre consentement encore.
                    Les subprimes ont ouverts les yeux à certains, les Etats-Unis ne sont qu’un tigre de papier, si fragile qu’il ne tient par le tuteur/roseau des autres pays.
                    Les cinquante états des USA ne produisent qu’à peine plus voire moins que l’Union Européenne voir PIB par habitant et voir PIB par pays


                    • bidabor 15 décembre 2008 20:42

                      barack obama dernier président c’est ma vision personnelle. l’éffondrement économique, va pousser les américains a en découdre militairement. il vont provoquer des conflits partout dans le monde, pour éviter d’avoir des problemes intérieurs. l’avénement de barack obama, ’il va endormir tout le monde avec sa couleur mais les faucons sont toujours dans les coulisses.


                      • Marc Bruxman 15 décembre 2008 22:43

                        Pour faire la guerre, il faut du fric. Ce fric les USA ne l’auront que si des gens veulent bien leur préter. Sans fric, pas de pétrole pour mettre dans les avions. Vous pouvez donc dormir tranquille. Le pire qu’ils auront c’est une dictature militaire qui sera un drame en interne. Mais à l’extérieur, cela sera le grand calme. 

                        Les USA finiront par se relever, mais le grand perdant dans l’histoire va être l’état d’Israel et c’est aussi le grand danger. Sans l’aide des USA, la pression sur cet état va être terrible. Si cela pouvait conduire à de vrais accords de paix cela serait bien. Mais malheureusement le plus probable c’est que cela conduise à des provactions de part et d’autres (les tords sont très clairement partagés et devraient le rester) et donc à une guerre. En espérant justement que l’union européenne ait la sagesse de rester en dehors de ca vu que la Russie n’attend justement que ce genre de provocations pour faire main basse sur le pétrole du moyen orient. (Cela dit peut être que eux aussi auront d’autres chats à fouetter en interne). 

                        Ultimement l’europe risque de ne pas trop mal s’en tirer si on navigue correctement et que l’on fait les réformes qui s’imposent. La Chine après quelques moments difficile devrait bien aller aussi. 


                        • fonzibrain fonzibrain 15 décembre 2008 22:44

                          pour ceux que ca interrsse,voila l’exposé du fraser institute sur l’améro
                          http://www.fraserinstitute.org/files/PDFs/annual_reports/1999_Annual_Report .pdf

                          et sinon pour 3ieme oeil

                          en relation avec l’éditorial facisant financial time,

                          la pré résolution de l’onu qui entérine le nouvel ordre économique international

                          C’est d’un projet de résolution1 inédit qu’était saisie la Deuxième Commission ce matin. Intitulé « Vers un nouvel ordre économique international » et adopté par 115 voix pour, une contre (États-Unis) et 49 abstentions, ce texte invite l’Assemblée générale à réaffirmer qu’il faut continuer de s’employer à instaurer un nouvel ordre économique international fondé sur les principes d’équité, d’égalité souveraine, d’interdépendance, d’intérêt commun et de coopération entre tous les États.

                          http://www.un.org/News/fr-press/docs/2008/AGEF3235.doc.htm


                          • Liberty 16 décembre 2008 03:00

                            Gilles il faut continuer à écrire de tels articles au moins je passe un bon moment à rêver d’un monde meilleur sans gerndarmes / terrorstes aux commandes !

                            "je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat.
                            Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession,d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis"
                            Thomas Jefferson 1802


                            C’est fait et alors on fais quoi maintenant ?


                            • Antoine Diederick 16 décembre 2008 22:00

                              on nationalise pour 10 ans....faut faire vite et on libère sur le marché les nationalisations après l’ouragan.....

                              faut sauver les actionnaires et les entreprises, seul moyen de sauver les etats.....sinon...

                              Nous sommes arrivés au stade de la dérision la plus complète......le roi est nu !


                            • Gilles Gilles 16 décembre 2008 11:19

                              Cette NAU est un fantasme

                              Tout au mieux les liens se resserreront et, pourquoi pas, ils adopteront une monnaie commune

                              Mais jamais le Mexique, latino, et encore moins le Canada, bien plus progressiste que leur voisin, ne voudront se faire absorber par les USA et se faire dicter leurs lois par Washington. Jamais Washington n’acceptera que ses désisions dépendent de leurs voisins

                              Jamais les américains ne laisseront les mexicains innonder leur pays ; en ce moment ils construisent un mur entre les deux pays je vous rappelle

                              Jamais les politicards mexicains, sorte de caste héritée de père en fils de corrompus, ne lacheront leur pouvoir

                              Enfin, dans 20-30 ans pour quoi pas, une fois que le Mexique aura gagner en puissance et les USA faiblit, mais maintenant, c’est un pur fantasme

                              Quelque soient leur problèmes les USA sojnt largement les plus puissants de ce monde, et n’oubliez pas, que toute catastrophe économique qui les affaiblit touche tout autant le reste du monde. SI les produits dérivés explosent tous, si le dollar se pète la gueule, le Monde entier en chiera au moins autant......et les USA n’en seront pas diminués à mort


                              • Antoine Diederick 16 décembre 2008 21:53

                                On a déjà parlé du Nic sur Avox sur un fil qui a foiré....

                                Vous êtes trop pessimiste, c’est bon un pays en ruine, cela permet de reconstruire et faire de la relance.

                                Dommage qu’il n’y a pas un NIC européen, cela permettrait de stopper de rêver en Europe smiley

                                Seul problème, quand cela vraiment merder, ce sont nous les européens qui allons déguster.....

                                Les us vont racquer tout le fric planétaire, bonjour les pauvres......

                                Dernière nouvelle, les us se préparent à acheter des titres sur le marché.......on va suivre.....

                                Bref il vont soutenir le marché et protéger, cela va couter une petite fortune......

                                Je vais décidement écrire une lettre au gouvernement belge pour qu’ils nationalisent Fortis.....c’est décidé.

                                Ces crétinsde politiques vont foutre le bordel....il faut sauver les banques, il faut nationaliser. Tant pis pour les ukazes européens. 

                                Prépare ton sac John, la guerre des idées à commencé...... smiley



                                • Antoine Diederick 16 décembre 2008 22:14

                                  Bonsoir, j’ai une interview de Galbraith sous la main....à l’instant, j’ai plongé sur mes petites archives....il est d’un pessimisme parfait, le Galbraith  smiley


                                  pas de déclin des EU ( une mauvaise passe qui va durer) , par contre nous en europe avec les stupides qui nous gouvernent.....on va pas rire .....

                                  selon lui crise 3 à 10 ans pour remettre le train sur les rails .....



                                  • Antoine Diederick 16 décembre 2008 22:24

                                    "La catastrophe économique en cours est donc une aubaine pour accélérer le mouvement et faire accepter aux Mexicains, Canadiens et Américains la NAU étape essentielle du Nouvel Ordre Mondial si cher à la famille Bush."


                                    Ben non, Galbraith pense que le conservatisme est mort aux us il y a déjà 10 ans déjà, Busch et consorts ont tablé sur des idées dépassées (ils ont surtout fait la politique de la sécurité energétique us)....c’est autre chose qui va se produire....rendez-vous janvier février 2009....avec les nouvelle administration us....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès