Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Barack Obama-Joe Biden : l’impossible équation républicaine (...)

Barack Obama-Joe Biden : l’impossible équation républicaine ?

A moins de tomber définitivement dans une approche racialiste, ultime syncrétisme à même de faire perdre le duo de choc constitué de Barack Obama et de Joseph Biden dit Joe, dans un combat probablement au ras des pâquerettes, ils sont inattaquables dans le fond et la forme. Longtemps, il a été reproché au jeune sénateur de l’Illinois, son manque « criard » d’expérience et de naïveté en matière de politique étrangère. Or, aujourd’hui, le choix du dinosaure du Sénat bat en brèche toutes les allégations mensongères d’abord véhiculées par l’équipe Clinton et, après, par le team de John McCain.
Au-delà des querelles de chapelle lors de la confrontation sans merci entre l’ex-first lady et Barack Obama, la venue de Joe Biden pour le ticket Maison-Blanche est un plus incontestable. Ce spécialiste en relations internationales et vieux briscard de la politique étrangère des Etats-Unis risque de faire un malheur. D’un autre côté, lorsqu‘il était avec Hillary Clinton, l’homme a eu des mots très durs à l’encontre du sénateur de l’Illinois. La hache de guerre semble être enterrée.
 
Pour seule réponse aujourd’hui, les républicains ont accusé le sénateur métis, d’avoir dénaturé ses idéaux relatifs au renouveau qu’il prône. Pourtant, aujourd’hui, ils semblent oublier la critique acerbe sur l’inexpérience. Joe Biden, élu au Sénat en 1973, à 29 ans, est le pire cauchemar de John McCain et des républicains. Loquace, efficace, tenace, l’homme est connu outre-Atlantique comme étant l’incarnation de l’intégrité.
 
De voir tout d’un coup les sondages devenir défavorables pour le sénateur Obama relève simplement du syndrome de Stockholm dont les Américains semblent être atteints.
 
Est-ce la malbouffe, les armes en circulation libre, la décrépitude du dollar, la flambée du pétrole, la crise des subprimes ou finalement le racisme qui les guident ? Le choix de Joe Biden, un juif, coupe aussi l’herbe sous les pieds de John McCain, qui, avec l’apport du très républicain (ex-démocrate) Joseph Lieberman, accusait Barack Obama de ne pas être bon pour Israël.

Finalement, le ticket Joe Biden-Barack Obama risque d’être une équation que les républicains ne pourront résoudre, malgré la diffusion de la vidéo ci-dessous, mettant en avant le fait que ledit Biden avait dit qu’il était prêt à faire campagne pour McCain. C’était la période de la guerre fratricide entre démocrate lors des primaires.


En revanche, les détracteurs les plus acharnés de Barack Obama mettent désormais l’accent sur ce choix, disent-ils, pro-sioniste, évoquant la situation au Moyen-Orient, et ses dernières déclarations sur Israël, pressé qu’il était, devant l’AIPAC, de montrer son côté déterminant pour la sempiternelle question de la sécurité d’Israël.

Documents joints à cet article

Barack Obama-Joe Biden : l'impossible équation républicaine ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • TALL 25 août 2008 13:13

    Joe Biden juif ?
    C’est un catho d’origine irlandaise.


    • Allain Jules Allain Jules 25 août 2008 18:11

      @Tall,

      Vous avez raison. Il est d’ascendance irlandaise, catholique et très proche d’Israël.


    • fonzibrain fonzibrain 25 août 2008 13:17

      si si tall un catholique


      Comment rassurer le lobby juif américain (AIPAC), les millions d’électeurs juifs de New-York et des Etats-Unis, les Israéliens qui doutent toujours de la sincérité de la politique de Barack Obama vis-à-vis d’Israël ?

      Réponse : nommer un Sénateur “pro-Israël-béton” proche de Bill et Hillary Clinton. Le samedi 23 août 2008 à 1h00 du matin, CNN a annoncé que Joseph Biden avait été choisi par Barack Obama pour l’accompagner sur le ticket démocrate des élections de novembre.

      Pour RFI  : “Ami indéfectible d’Israël, Biden souhaite voir les Etats-Unis redevenir un honnête intermédiaire, capable d’aider Israéliens et Palestiniens à progresser sur le chemin de la paix. « Il faut appuyer le président Abbas et lui donner les moyens d’améliorer le sort de sa population », dit-il, ajoutant que le Hamas doit être isolé. Le colistier d’Obama souhaite aussi voir la Syrie couper son cordon ombilical avec l’Iran.

      Selon Newsweek : “Joe Biden est très populaire parmi l’électorat juif, qui pourrait jouer un rôle décisif en Ohio et en Pennsylvanie, sans parler de la Floride”. Partisan de la guerre en Irak, il n’en est pas moins devenu l’un des plus virulents critiques de la gestion de l’après-guerre. Selon des sources a Jérusalem : “en dehors peut-être d’Hillary Clinton, le choix de Joe Biden est le meilleur pour Israël. Le puissant Sénateur Joe Biden a été l’un des speakers les plus appréciés par l’AIPAC lors de sa dernière convention”.

      Hillary Clinton (extrait du Nouvel Obs) : “Joe Biden, président de la commission des Affaires Etrangères au Sénat, sera un vice-président dynamique et déterminé qui aidera le sénateur Obama à la fois à gagner la présidence et à gouverner ce grand pays. En nommant mon collègue et ami le sénateur Joe Biden pour être le vice-président nominé, le sénateur Obama continue dans les meilleures traditions de la vice-présidence en sélectionnant un leader exceptionnellement fort et expérimenté et un fonctionnaire dévoué”.

      ISRAELVALLEY PLUS

      Joseph Biden, né le 20 novembre 1942, est sénateur américain du Delaware (membre centriste du Parti démocrate) depuis 1973. Ancien candidat aux primaires démocrates de 1988, il préside depuis 2007 le Comité des affaires étrangères du Sénat.

      Sénateur respecté, il est aussi membre du Comité judiciaire et criminel. De confession catholique, il est depuis 1991 professeur adjoint en droit constitutionnel à l’école de droit de l’université de Widener.

      Joseph Biden a grandi dans le comté de New Castle, État du Delaware. Diplômé en 1965 de l’université du Delaware et de la faculté de droit de l’université de Syracuse en 1968, il commence sa carrière juridique à Wilmington (Delaware), puis est élu au conseil du comté de New Castle de 1970 à 1972. Habitant toujours Wilmington, il est aujourd’hui marié et père de trois enfants, dont l’un d’eux est devenu lieutenant dans la garde nationale du Delaware et a servi durant la guerre en Irak de 2003, tandis qu’un autre de ses enfants est juge.

      Joseph Biden est élu en novembre 1972 au Sénat des États-Unis comme membre du parti démocrate, et constamment réélu depuis (il en est à son sixième mandat de six ans). En 2002, il a obtenu 58 % des voix avec un budget deux fois plus important que son rival républicain, l’homme d’affaires Ray Clatworthy. Biden est cependant souvent accusé d’être plus concerné par les affaires internationales que par les problèmes locaux de sa circonscription du Delaware. Il est centriste, voire conservateur sur de nombreux sujets où il est en phase avec les républicains.

      Parmi les nombreuses lois dont il est l’auteur ou le co-auteur, on peut citer celle de 1994 sur les crimes violents intitulée « Violent Crime Control and Law Enforcement Act of 1994 ».—

      http://www.juif.org/go-news-64474.php


      • fonzibrain fonzibrain 25 août 2008 13:20

        ’’ Je suis sioniste’’ a déclaré l’année dernière Joseph Biden, le président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, choisi par Barack Obama pour être son vice-président en cas d’élection du candidat démocrate au poste de président des Etats-Unis. (Guysen.International.News)


      • TALL 25 août 2008 13:52

        merci, j’avais déjà lu tout ça... ça n’en fait pas un juif


      • Allain Jules Allain Jules 25 août 2008 18:14

        @Fonzibrain,

        Merci de nous montrer tous ces commentaires des médias. Israël doit probablement être aux anges puisque Biden fait partir du ticket démocrate. Pour rappel, les juifs américains sont plus proches des démocrates que des républicains.

        McCain doit avoir des vertiges.


      • Lapa Lapa 25 août 2008 14:41

        ah les pro palestiniens européens fans d’obama vont encore une nouvelle fois déchanter... comme tous ceux qui croyaient que ces élections américaines alalient changer quelque chose...
        le choix entre un sionniste radical et un conservateur pure souche.
        chassez le naturel il revient au galop ...


        • Allain Jules Allain Jules 25 août 2008 18:16

          @Lapa,

          Biden n’est pas le président. Laissons du temps à Obama et après on verra. Il faut d’abord qu’il soit élé. Mais là, c’est une autre histoire.


        • Lapa Lapa 25 août 2008 14:42

          ah les pro palestiniens européens fans d’obama vont encore une nouvelle fois déchanter... comme tous ceux qui croyaient que ces élections américaines alalient changer quelque chose...
          le choix entre un sionniste radical et un conservateur pure souche.
          chassez le naturel il revient au galop ...


          • Lapa Lapa 25 août 2008 14:44

            désolé pour le doublon, AV a buggé


          • bivipi 25 août 2008 21:03

            Biden est l’archétype du politicien. Il a été élu au sénat il y a bien longtemps alors qu’il n’avait pas trente ans. En le choisissant, Obama tourne en dérision son slogan de campagne "Change we can believe in". 

            Biden a déjà fait deux tentatives pour être le candidat démocrate à la présidence. Il n’a jamais pu dépasser le stade des premières primaires. Les démocrates n’en voulaient pas alors. En voudront-ils plus en novembre ?

            Se pourrait-il qu’Obama ait  paniqué quand les chars Russes sont entrés en Géorgie ? Suite à ses déclarations mal venues, il s’est peut-être  convaincu qu’il avait besoin à ses côtés d’un point lourd en politique étrangère. Ce qu’il est d’ailleurs.


            • fonzibrain fonzibrain 26 août 2008 10:02

              e choix entre un sionniste radical et un conservateur pure souche.
              chassez le naturel il revient au galop ...

              dis comme ça,ca fait flipper


              • loxlove loxlove 4 septembre 2008 15:03

                Pourquoi tout est ramené dans un contexte noir,juif ou blanc ? Moi pour ma part je crois que l’interet serait de savoir si aujourd’hui le ticket Obama-Biden gagné,quelle serait leur politique en Afrique ? Continueront-ils à soutenir la pensée imperialiste que les multinationales Americaines et occidentaux c.à.d déstabiliser pour s’emparer des richesses ? Obama-Biden ou Mc cain-Palin ou encore Bush-Cheney tous sont au service des multinationales donc ils doivent etre servis après vous avoir amené au pouvoir,l’espoir que Obama-Biden suscite seront vite remplacé par la vieille chanson déjà vu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès