Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Barack Obama, le nouveau JFK

Barack Obama, le nouveau JFK

Le candidat démocrate ressemble à son illustre modèle. Mais est-ce une bonne nouvelle ?

La formidable ascension de Barack Obama continue à chambouler l’échiquier politique américain. Cet homme devenu sénateur en... 2005 est en passe de devenir le candidat démocrate pour les présidentielles de 2008. Quel parcours !

Son style oratoire, son charisme et son ascension incroyablement rapide rappellent un autre emblème de la gauche américaine, à savoir John Fitzgerald Kennedy. Même si le sénateur du Massachussetts avait plus d’expérience politique qu’Obama lors de son investiture, les deux hommes partagent bien des similarités. Jeunes, beaux, photogéniques, ils ont été et sont les idôles des médias et des jeunes. Alors que l’on fête les 40 ans de Mai-68, il n’est guère surprenant que le candidat en lice pour les démocrates soit un pur produit de la contre-culture. Mais est-ce tout ?

En effet, les soutiens d’Obama pèchent par naïveté. En 1961, lorsque Kennedy fut élu, il avait gagné avec une marge infime, notamment grâce au soutien considérable de la mafia de Chicago et du Texas (réveillée par son collistier, Lyndon Johnson). Téléporté à la Maison-Blanche, devenu dirigeant de tout un pays et non plus d’une faction, JFK dut rendre des comptes à ses étranges supporters. Otage de sa propre politique, JFK finit par passer son premier mandat à détourner les fonds militaires pour les reverser aux comtés qui avaient voté pour lui, entraînant plusieurs crises qui faillirent déboucher sur une troisième guerre mondiale - notamment la crise des missiles de 1962.

A l’époque, les Russes, voyant Kennedy empêtré dans des scandales internes, décidèrent de tester la détermination américaine en établissant des bases de lancement de missiles balistiques sur l’île de Cuba. Lorsqu’un avion-espion américain repéra les installations, les travaux étaient déjà bien avancés. La nouvelle créa une panique indescriptible au sein de l’armée et du monde politique américains. Ils y virent la preuve que JFK agissait comme un commandant en chef irresponsable. Fallait-il obéir à Kennedy et perdre la guerre froide ? Les officiels pesèrent le pour et le contre et décidèrent que non. La suite, on la connaît.

Aujourd’hui, la situation se répète
. Barack Obama doit sa candidature au soutien des églises noires extrémistes et à la mafia de Chicago, qui lui ont permis d’obtenir les voix de l’Illinois et débuter ainsi sa carrière politique. Forcé de se distancer de ses mécènes pour convaincre au national, Obama se retrouve, comme JFK avant lui, otage de son propre camp. Dans l’extrême gauche et une bonne partie de la gauche, ses propositions en terme de politique étrangère trouvent de bons échos. Reste que si Obama est élu et applique son programme de défense, les Etats-Unis perdront la guerre en Irak et sans doute leur influence au Moyen Orient. Pensez-vous que cela puisse se faire dans l’indifférence générale ?

Si le sénateur de l’Illinois est élu, ses liens douteux pourraient alarmer les instances dirigeantes américaines. C’est là l’enjeu de 2008, tout comme était celui de 1963 : obéir et perdre la guerre ? Les enjeux sont immenses. S’il ne se recentre pas, Obama pourrait vraiment ressembler à Kennedy, et terminer sa carrière comme lui.

Documents joints à cet article

Barack Obama, le nouveau JFK

Moyenne des avis sur cet article :  1.72/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 8 mai 2008 09:16

    @ "Alors que l’on fête les 40 ans de Mai-68, il n’est guère surprenant que le candidat en lice pour les démocrates soit un pur produit de la contre-culture. Mais est-ce tout ?
    En effet, les soutiens d’Obama pèchent par naïveté..."

     

    Une analyse, cela ? ou un tract électoral ,désarmant de naïveté, de parti-pris, de rapprochements simplistes (mai 68 ??? ..parallèle avec Kennedy , ??), de sous-entendus, qui fait preuve d’absence totale de sens historique

    Mais quand on visite le blog de l’auteur, comme il nous y invite, on comprend quels sont ses choix

    Dans une intervention récente , il situait Obama à l’extrême- gauche !


    • drzz drzz 8 mai 2008 16:26

      A l’extrême-gauche du parti démocrate, oui.

      L’extrême-gauche américaine n’est pas l’extrême-gauche française...

      Parfois sur AV, j’ai l’impression de m’adresser à des enfants.

       

       


    • Matozzy Matozzy 8 mai 2008 16:37

      Moi, quand je lis drzz, j’ai l’impression de faire un voyage dans la 5e dimension...


    • drzz drzz 8 mai 2008 16:50

      Fais attention mon petit, parce que drzz est plus informé que tu ne le crois : http://leblogdrzz.over-blog.com/article-14574595.html


    • ZEN ZEN 8 mai 2008 16:51

      Des enfants ????

      Allez donc jouer par là , Mr drzzzzzzzzzzzzzzz

       

      http://www6.jeux.com/jeux/jeux.php?VIDJeux=3488


    • ZEN ZEN 8 mai 2008 16:52

      "drzz est plus informé que tu ne le crois"

      informé ou allumé ?...


    • ZEN ZEN 8 mai 2008 16:58

      @ Pierre

      "A mes yeux, les différences entre eux sont négligeables. Les Etats-Unis sont un pays à un parti comportant deux droites qui donnent une représentation théâtrale tous les quatre ans.

      La politique extérieure des Etats-Unis, qui est une politique essentiellement impérialiste, ne sera jamais modifiée par le processus politique états-unien, qui est sclérosé et massivement corrompu. Seule l’effondrement économique et énergétique des Etats-Unis changeront les choses en profondeur."

      Je crois que vous avez raison pour l’essentiel ...Mais je crainds que l’effondrement dont vous parlez ne débouche sur un fascisme dont il existe des menaces dès maintenant ;..


    • drzz drzz 8 mai 2008 17:00

      Merci pour cette grande analyse. Avec ces compétences d’analyse, vous pouvez postuler dans l’université de la Havane ou dans une école coranique de Peshawar


    • stephanemot stephanemot 9 mai 2008 05:29

      ZEN veille au grain, je n’en dirai pas autant des moderateurs d’AV.

      L’auteur de ce pseudo article assure effectivement la promotion de theses extremistes sur son blog.

      Je serais curieux de connaitre ses sources sur les liens entre Obama et la fameuse mafia de Chicago.

       


    • lavabo 8 mai 2008 09:53

      Qu’est ce que c’est ce machin ?????? une analyse ? plutôt un parti-pris

      Article sans aucun intérêt, heureusement qu’il est court.......

      @Zen, le blog Drzzz j’ai été le voir une seule fois  je n’y retournerai plus, les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures


      • bernard29 candidat 007 8 mai 2008 09:59

        à Drzz ,

        cette victoire démocrate d’OBAMA, c’est un choc pour vous. ça vous perturbe ! 

        C’est ça OBAMA, perturber les gens comme vous .

         


        • Weinstein 8 mai 2008 10:23

          Merci pour votre lucide analyse, ce candidat est un candidat ultra- communautarisme qui heureusement ne sera jamais président des U.S.A.

          Bonne fête d’indépendance à l’état d’Israël.

          חג שמח לכול עם ישראל ולכל בני חורין


          • impertinent3 impertinent 8 mai 2008 10:35

            Sans oublier de penser aux victimes de la Haganah, de l’irgoun ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Irgoun ) et du groupe Stern ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Lehi ) les groupes sionistes qui ont introduit le terrorisme et les bombes aveugles en Palestine / Israel à partir des années 1930, responsables de miliers de morts de civils.

            Bien sûr le terrorisme des uns (certains sionistes) ne justifie en rien le terrorisme des autres (certains palestiniens), tous les deux sont haïssables.

            Quand donc les gens raisonnables, tant du côté israéliens que du côté palestiniens, seront aux commandes pour parvenir à une véritable paix ?

            Les deux entités ont tout à gagner avec la paix. Les Israéliens peut-être un peu plus, à plus ou moins long terme, s’il ne font pas la paix, ils sont condamnés par la démographie.


          • drzz drzz 8 mai 2008 15:52

            Une vidéo-maison qui devrait t’intéresser : http://leblogdrzz.over-blog.com/article-19391255.html

             

             


          • Weinstein 9 mai 2008 07:12

            Merci pour votre lucide analyse, ce candidat est un candidat ultra- communautarisme qui heureusement ne sera jamais président des U.S.A.

            Bonne fête d’indépendance à l’état d’Israël.

            חג שמח לכול עם ישראל ולכל בני חורין


          • lavabo 8 mai 2008 11:56

            En plus il faudrait comparer ce qui est comparable


            • Forest Ent Forest Ent 8 mai 2008 12:43

              Pourquoi pas ? Mais ça fait beaucoup d’hypothèses. Ca m’étonnerait que quelqu’un aujourd’hui puisse dire en connaissance de cause qui est M Obama, et ce que serait son administration s’il était élu.

              Et puis que ce soit sur l’Afghanistan, l’Irak, l’économie, M Bush ne laisse pas beaucoup de marges à son successeur. Quel qu’il soit, il en prendra plein la g... parce qu’il n’y a aucune bonne solution à ces sujets.


              • drzz drzz 8 mai 2008 15:35

                Je rêve !!!

                AV a censuré la fin de l’article !! Qui était :

                Aujourd’hui, la situation se répète. Barack Obama doit sa candidature au soutien des églises noires extrémistes et à la mafia de Chicago, qui lui ont permis d’obtenir les voix de l’Illinois et débuter ainsi sa carrière politique. Forcé de se distancer de ses mécènes pour convaincre au national, Obama se retrouve, comme JFK avant lui, otage de son propre camp. Dans l’extrême gauche et une bonne partie de la gauche, ses propositions en terme de politique étrangère trouvent de bons échos. Reste que si Obama est élu et applique son programme de défense, les Etats-Unis perdront la guerre en Irak et sans doute leur influence au Moyen Orient. Pensez-vous que cela puisse se faire dans l’indifférence générale ?

                Si le sénateur de l’Illinois est élu, ses liens douteux pourraient alarmer les instances dirigeantes américaines. C’est là l’enjeu de 2008, tout comme était celui de 1963 : obéir et perdre la guerre ? Les enjeux sont immenses. S’il ne se recentre pas, Obama pourrait vraiment ressembler à Kennedy, et terminer sa carrière comme lui. 

                 


                • drzz drzz 8 mai 2008 16:37

                  C’est bien que je disais... Je m’adresse à des enfants...

                  1. Il n’est noté nulle part que le système américain voudrait s’en prendre à un candidat démocrate.

                  2. Il est possible que des groupes de pression veuillent s’en prendre à Obama.

                  3. Obama, tout comme JFK, s’est positionné tellement à gauche que ça en devient dangereux pour la survie géopolitique de son pays. 

                  4. S’il met tout le monde au pied du mur, le n-2 susmentionné se chargera de lui, que le n-1 le veuille ou non.

                   

                   

                   

                   


                • drzz drzz 8 mai 2008 16:38

                  Pour la diffamation, tapez "Jeremiah Wright" et "Meeks" sur votre moteur de recherche.

                  Et essayez de comprendre qu’aucun candidat ne peut décoller en politique à Chicago sans avoir au préalable reçu le soutien de la mafia.


                • morice morice 8 mai 2008 15:41

                   drzz partisan du complot, on aura tout vu... !!! tout à coup ça l’arrangerait, un fusil russe en mauvais état... et une voiture décapotable sans policiers autour... sacré drzz, va : en beau neo-con, il prend déjà ses rêves pour des réalités et claironne qu’il préférerait un Obama plutôt mort que vivant...

                  Lors d’un des meetings d’Obama, la police locale de DALLAS avait reçu l’ordre de ne plus utiliser les détecteurs de métaux à l’entrée... quand on sait ce que portent les américains sur eux.. quand à drzz, qui n comprend rien au monde qui l’entoure, il faudrait au moins qu’il apprenne qu’on a pas tué Kennedy pour sa conduite de la crise de Cuba, mais bel et bien pour son abandon décidé de la guerre du Viet-nam. Le lobby de la guerre ne lui a jamais pardonné, et dans ce lobby figurait. Johnson, le commanditaire de l’assassinat. A vous de trouver quel sera celui d’Obama : Rumsfeld, toujours dirigeant d’entreprise de guerre ??? 

                  En tout cas, de savoir que Drzz s’informe auprès de Bakchich ça ne manque pas de sel je trouve !! sacré dzz, toujours autant à côté de la plaque !!!

                  En fait, Drzz aimerait bien le supprimer de lui-même, mais comme c’est un fanfaron, il préférerait que ce soit un autre.. quitte à le pousser un petit peu tant qu’à faire : cet article montre PARFAITEMENT le fond de la pensée de notre neo-con avéré.. 


                  • Emile Red Emile Red 8 mai 2008 17:54

                    Néo-con ?

                    Chez DRZZ, le "néo" est superflu....


                  • drzz drzz 8 mai 2008 15:50

                    L’avantage avec Morice, c’est qu’il serait capable de ruiner l’argument le plus solide....

                    Je suis allé à Dallas et ai visité le lieu où JFK est mort (http://drzz.over-blog.org/article-4954306.html).

                    Quant aux rumeurs sur la police de Dallas et Obama, c’est de la pure foutaise...

                     

                     


                    • Matozzy Matozzy 8 mai 2008 16:41

                      drzz a Dallas... magnifique ! Je suis persuadé que vous en avez profité pour résoudre le fameux meutre de JFK. Allez drzz... on veut le résultat de votre enquête.


                    • drzz drzz 8 mai 2008 16:46

                      Il n’y a rien à résoudre sur la forme : http://fr.youtube.com/watch?v=XY02Qkuc_f8

                      Il faut seulement essayer de comprendre pouquoi ils l’ont fait, exercice auquel je me suis livré sur place.


                    • barney67 8 mai 2008 16:09

                      que dire sur obama

                      il a le signe buffle comme sadam

                      une personne responsable dans ces qualitées , un travailleur

                      ce sont souvent des boss les buffles

                      moi perso je ne les aimes pas ,souvent profiteurs avec beaucoup de bla bla !!

                      j’esperes simplement qu’il ne terminera pas comme jfk

                      assassiné !!


                      • barney67 8 mai 2008 19:01

                        de toute façon arreter de vous prendre la tete

                        le prochain président sera John McCain

                        et obama sera oublié aprés

                        l’amerique adore la guerre


                      • Pierre 8 mai 2008 16:40

                         

                         

                         

                         

                         

                        Du petit exercice idéologique que nous offre l’auteur ci-dessus, on retire l’impression que l’auteur souhaite qu’Obama périsse comme Kennedy. C’est vraiment nul.
                         
                        J’habite à New York et je ne soutiens aucun des candidats à la présidence. A mes yeux, les différences entre eux sont négligeables. Les Etats-Unis sont un pays à un parti comportant deux droites qui donnent une représentation théâtrale tous les quatre ans.
                         
                        La politique extérieure des Etats-Unis, qui est une politique essentiellement impérialiste, ne sera jamais modifiée par le processus politique états-unien, qui est sclérosé et massivement corrompu. Seule l’effondrement économique et énergétique des Etats-Unis changeront les choses en profondeur.

                        • ZEN ZEN 8 mai 2008 17:00

                          @ Pierre

                          Mon commentaire s’est mal placé...je vous réponds plus haut


                        • Lapa Lapa 8 mai 2008 16:53

                          comment cet article minable a pu être publié ?

                          C’est n’importe quoi !


                          • drzz drzz 8 mai 2008 16:55

                            Peut-être parce que les modérateurs n’ont pas vu le jeu de provocation et se sont limités à lire le titre...

                            Pour être franc, je suis moi-même surpris qu’il ait passé la rampe. Ce qui est regrettable, c’est qu’on ait supprimé la seconde partie, qui était encore plus outrancière que la première.  


                          • Internaute Internaute 8 mai 2008 17:04

                            @l’auteur - C’est quoi ce logo avec un chandelier à 7 branches ? On comprend mieux pourquoi vous racontez n’importe quoi.

                            Je ne vois pas pourquoi le fait de reverser les deniers de l’ Etat aux comtés qui ont voté pour Kennedy serait la cause de la crise de 1962 ? Quand au dernier paragraphe c’est du délire.

                            Cet article est une fiction qui salit Kennedy gratuitement, sans apporter le moindre semblant de preuve. Il est curieux qu’au même moment un autre article compare Obama à Kennedy. Mais qu’est-ce qu’il a aujourd’hi de si attirant ce Kennedy ?

                            Je crains que le chandelier refuse de s’allumer la prochaine fois que vous en aurez besoin.


                            • drzz drzz 8 mai 2008 17:11

                              C’est quoi ce logo avec un chandelier à 7 branches ? On comprend mieux pourquoi vous racontez n’importe quoi.

                              Aïe, une jolie tirade antisémite pour commencer.  Le logo en question est celui du Ha-Mossad Lé-Modiin ou-lé Tafkidim Méyouh’adim. C’est une petite provocation pour les vichystes qui pullulent sur AV.

                              Ensuite, une méconnaissance totale de la guerre froide et des années 1960-63, notamment le fiasco de la Baie de Cochons et la crise des missiles de Cuba en 1962. La raison de cette crise étant l’habitude de Kennedy de prendre une partie des fonds alloués au Pentagone et aux services de renseignement et les reverser aux comtés qui avaient voté pour lui. En conséquence, la crise de 1962, qui fut autant celle de la CIA que de l’armée.


                            • drzz drzz 8 mai 2008 17:13

                              En tout cas, personne ne s’est encore demandé si l’auteur de ces lignes était sérieux ou non. C’était pourtant le but de cet article... Démontrer qu’AgoraVox publie vraiment n’importe quoi, pourvu que le titre lui plaise.

                              Je trouve que ça fait bien son effet. Je suis très fier de moi.

                              Je reçois en plus les félicitations de ce loser de Morice, je suis gâté !


                            • bernard29 candidat 007 8 mai 2008 17:56

                              Ca y est Drzz a honte de son article. C’est la faute des modérateurs. 

                              C’est un gamin trés perturbé, il a raté sa cible, et quelque chose n’a pas du lui plaire dans les commentaires.

                              Perturbation signalée par l’apparition des smillies, de plus en plus nombreux, dans ses commentaires.

                              Ne vous fatiguez pas , on a compris.


                              • drzz drzz 8 mai 2008 18:22

                                J’ai vraiment été surpris qu’il passe ! Vous êtes vraiment très naïfs !!!

                                Oh putain c’est trop bon !

                                Et comme vous êtes trop cons pour savoir quand on se fout de votre gueule, vous pouvez contrôler sur mon blog : cet article n’y a jamais été publié.

                                Et pour cause !


                              • drzz drzz 8 mai 2008 18:27

                                J’ai aussi pris le logo du Mossad pour que plusieurs se laissent aller franchement à des tirades antisémites, histoire que je puisse faire suivre des extraits d’AgoraVox aux associations juives.

                                Sur ce cas, cependant, je suis un peu déçu. Seulement une seule réaction depuis quinze jours. Un effeort s’il vous plaît !


                              • bernard29 candidat 007 8 mai 2008 21:03

                                eh oui, encore raté !!! pôvre Drzz


                              • faxtronic faxtronic 8 mai 2008 18:08

                                Franchement Drzzz, vous etes une caricature


                                • Pierre 8 mai 2008 18:25

                                   

                                  Non, il ne me semble pas que l’effondrement à venir donnera naissance à un fascisme au niveau fédéral. En effet, le pays est bien trop divisé pour cela. Le scénario le plus plausible, ce sera un morcellement en zones de chaos et d’anarchie (n’oublions pas qu’il y a environ trois millions d’armes à feu privées dans les mains de la population états-unienne et que certaines régions du pays ont une tradition très ancienne de violence dans la résolution des problèmes et conflits sociétaux), en zones isolées et plus calmes (cela dépendra de l’histoire spécifique et des mœurs politiques des différentes régions), et en régions sécessionnistes. Signalons qu’il existe déjà des groupes sécessionnistes (dans le Vermont, par exemple).
                                   
                                  Si vous lisez l’anglais, je recommande le livre de James Howard Kunstler, The Long Emergency : Surviving the Converging Catastrophes of the Twenty-first Century (New York : Atlantic Monthly Press, 2005), en particulier le dernier chapitre, qui envisage ce qu’il adviendra des Etats-Unis après un tel effondrement économique et énergétique. Kunstler a d’ailleurs parfaitement prédit les différents aspects de la présente débâcle bancaire et mobilière (le marché de la construction mobilière qui n’arrête pas de s’écrouler), ainsi que les répercussions de l’endettement massif de la population et des institutions gouvernementales.
                                   
                                  Kunstler vient de publier un roman, World Made by Hand, dans lequel il tente de modéliser les conséquences de l’effondrement du pays dans la région de la côte nord-est du pays (état de New York et Nouvelle Angleterre).
                                   
                                   En qui ce concerne, le caractère spécifique de l’impérialisme etats-unien et ses effets corrosifs à la fois endogènes et exogènes, on lira avec grand profit les analyses du politologue états-unien Chalmers Johnson, dans sa trilogie Blowback : The Costs and Consequences of American Empire ; The Sorrows of Empire : Militarism, Secrecy and the End of the Republic  ; Nemesis : The Last Days of the American Republic (les trois publiés chez Henry Holt and Company, New York, respectivement en 2000, 2004 et 2007).
                                   

                                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès