Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Barack Obama propose des hausses d’impôts dans le budget

Barack Obama propose des hausses d’impôts dans le budget

Les riches, les entreprises pourraient payer environ 1 billion de dollars de plus.
 
Oublier le retour sur la lune : la priorité, c’est de l’emploi. Dans ce budget il y a des gagnants et des perdants. PME gagnant et la NASA perdant.
 
WASHINGTON - Alors que le président Barack Obama propose de réduire certains impôts pour les entreprises qui embauchent des travailleurs, son budget devrait soulever une foule d’autres taxes sur les entreprises et les particuliers fortunés.
La proposition de budget rendu public lundi à étendre la signature Obama’s Making Work Pay crédit d’impôt - 400 $ pour les particuliers, 800 $ pour un couple soumis conjointement - jusqu’en 2011. Mais il serait également imposé près de 1 billion de dollars en taxes plus élevées sur les couples gagnant plus de 250.000 dollars et les personnes gagnant plus de 200.000 dollars en ne renouvelant pas les réductions d’impôts adoptées sous l’ancien président George W. Bush. Obama serait d’étendre l’ère Bush-réductions d’impôt pour les familles et les individus qui gagnent moins.

Obama a relancé de nombreuses propositions pour les augmentations de taxe professionnelle qui n’a pas connu de succès au Congrès l’an dernier, y compris une échelle réduite plan visant à augmenter les taxes sur les entreprises américaines avec des opérations majeures à l’étranger, et prévoit d’augmenter les taxes sur les compagnies pétrolières et de gaz.
 
Les Démocrates au Congrès ont salués la plupart des initiatives de Barack Obama, mais leur réponse tiède à certaines des augmentations d’impôts suggère un combat difficile pour l’administration. La proposition de Obama d’augmenter les taxes sur les entreprises internationales seraient mieux traitées dans le cadre d’un paquet refonte du système fiscal, a déclaré le sénateur Max Baucus, D-Mont., Président de la taxe d’écriture Comité de Finance.

Rep. Dave Camp du Michigan, le républicain de la taxe d’écriture House Ways and Means Committee, a déclaré : « Ce budget comporte trop nouvelles taxes, trop de nouvelles dépenses et trop de nouvelles dettes."

La comptabilité budgétaire pour une réduction de 33 milliards de dollars d’impôt que Obama veut : le Congrès d’inclure dans un projet de loi de nouveaux emplois. Il donnerait aux entreprises un crédit de 5000 $ d’impôt pour chaque nouveau travailleur qu’ils embauchent en 2010. Les entreprises que les salaires augmentent ou d’heures pour leurs travailleurs actuels en 2010 serait remboursé pour les impôts supplémentaires sur la sécurité sociale qu’ils paieraient.
L’augmentation des impôts sur les familles aisées seraient remplir une promesse électorale par Obama, qui a imputé les réductions d’impôts de Bush et de Medicare programme de médicaments d’ordonnance pour un gonflement de la dette du gouvernement de 7,5 billions de dollars.

"Alors que nous étendons la classe moyenne des réductions d’impôt dans ce budget, nous ne continuerons pas les réductions d’impôt coûteux pour les compagnies pétrolières, les gestionnaires de fonds d’investissement et ceux qui font plus de 250.000 dollars par an," Obama a dit : "Nous ne pouvons pas nous le permettre."

Obama serait en permanence élargir le Earned Income Tax Credit, un programme populaire anti-pauvreté, pour les familles à faible revenu avec trois enfants ou plus, à un coût de 15 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Toutefois, il permettrait d’économiser 760 millions de dollars en éliminant les versements anticipés du crédit, un aspect peu utilisé du programme dans lequel les familles reçoivent des paiements dans toute l’année au lieu d’une somme forfaitaire au moment des impôts.

« Je suis un fervent partisan de Earned Income Tax Credit," Obama a dit. "Le problème est de 80 pour cent des personnes qui ont obtenu cette avance ne respectaient pas une ou plusieurs des exigences du programme."

Le Making Work Pay crédit d’impôt offre aux familles avec un maximum de 800 $ par année et les particuliers jusqu’à 400 $ par année grâce à de petites augmentations de leur salaire hebdomadaire. L’extension du crédit d’impôt jusqu’en 2011 leur ferait gagner 61 milliards de dollars.
 
Certaines autres des propositions fiscales de Obama serait :

- Accroître le taux de deux meilleurs revenus fiscaux pour les particuliers, de 33 pour cent et 35 pour cent, à 36 pour cent et 39,6 pour cent, respectivement. À moins que le Congrès intervienne, ces taux vont augmenter le 1er janvier prochain , lorsque les réductions d’impôts de Bush arriveront à expiration. Que le gouvernement récolterait 365 millions de dollars au cours des dix prochaines années.

- Limiter des retenues d’impôt détaillé des salariés par poste élevé peut réclamer des dons de bienfaisance, les intérêts hypothécaires de l’Etat et les impôts locaux, ce qui d’environ 210 milliards de dollars pour la prochaine décennie.
- Augmenter le haut taux de gains en capital provenant de 15 pour cent à 20 pour cent pour les familles gagnant plus de 250.000 dollars par an et les personnes gagnant plus de $ 200,000. La proposition devrait mobiliser environ 105 milliards de dollars.

- Rendre le crédit d’impôt pour la recherche et l’expérimentation permanente, les entreprises d’économie d’environ 83 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.
- Etendre une disposition permettant aux entreprises d’acheter du matériel comme des ordinateurs pour accélérer l’amortissement jusqu’en 2010, leur permettant d’économiser 20 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

- Supprimer l’impôt sur les gains en capital sur la vente de certains stocks de petites entreprises, tant qu’ils sont détenus pendant au moins cinq ans, l’épargne des contribuables 8 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

- Imposer une "crise de la responsabilité financière de taxe » sur les institutions financières d’envergure, élever 90 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

- Abrogation d’une loi largement ignoré que les taxes à l’usage personnel de l’entreprise délivrée par les téléphones cellulaires comme les autres avantages sociaux, l’épargne des contribuables 2,8 milliards de dollars sur 10 ans.

- Restreindre la capacité des sociétés internationales de reporter les impôts sur les bénéfices réalisés à l’étranger, ce qui soulève d’environ 26 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

- Imposer un total d’environ 39 milliards de dollars en augmentations de taxes sur le pétrole, le gaz et le charbon sociétés au cours des dix prochaines années.

- Changer la façon dont les profits réalisés par les gestionnaires de fonds de placement sont taxés, ce qui soulève un montant supplémentaire de 24 milliards d’euros sur la prochaine décennie.
 
Serait-il le meilleur des meilleurs ou alors a-t-il seulement eu la chance d’arriver après le passage d’un mauvais a la tête des Etats-Unis ? Barack Obama s’attaque au déficit avec son budget 2011.
 
Le président américain ambitionne de combattre la dette et de créer des emplois avec son projet de budget pour 2011. En 2010, le déficit des États-Unis devrait atteindre le niveau record de 1,556 milliard de dollars (10,6% du PIB).
 
Rangot Tsasa
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 3 février 2010 14:05

    Dommage que la traduction nuise a la lecture.

    La marge de manoeuvre reste tres faible au-dela de l’abandon du projet « lunatique » de W (attendu de longue date - en fait depuis que le predecesseur d’Obama l’avait lance).

    Stimuler le capitalisme « industriel » et penaliser le capitalisme « speculatif » part d’un bon sentiment, mais le deficit n’autorise pas de reforme en profondeur. C’est deja une petite revolution d’introduire un premier niveau de taxation, meme symbolique. 


    • fonzibrain fonzibrain 3 février 2010 15:44

      du pure bon sens, quand les 1% les plus riche détiennent autant d’argent et que leurs impôts baissent, on nage en plein délire.


      comme cet abruti desarko a fait chez, nous, entre le bouclier fiscale et la fin de la taxe professionnel il ne pourrait faire mieux pour foutre les finance à terre.

      ha je vous jure, quelle bande de tarés

      • pecqror pecqror 3 février 2010 18:12

        Obama n’a pas demandé une rallonge supplémentaire pour l’Afghanistan ?? de 30 milliards..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès