Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Béji Caïd Essebsi président de la Tunisie ?

Béji Caïd Essebsi président de la Tunisie ?

Le 21 décembre a lieu le second tour de l'élection présidentielle tunisienne, la seule élection démocratique avec un 2ème tour dans un pays arabe.

Il s’agit d’élire le premier président de la 2ème république de Tunisie, en évitant les provocations, les incidents susceptibles de provoquer une contestation des résultats.

2 modèles de société se sont affrontés dès le premier tour avec 27 candidats. Donc le choix des tunisiens est important pour le pays et aussi pour les pays d’un bord à l’autre de la Méditerranée. Béji Caïd Essebsi est, pour ses partisans, le représentant des démocrates qui veulent une république démocratique, sociale, ouverte sur le monde.

Le parcours de l’homme politique âgé de 88 ans se confond avec l’histoire du pays et fait de lui « un homme d’état ». Cet avocat diplômé de la fac de droit de Paris a des responsabilités gouvernementales dès 1963, après avoir milité au Parti Néo-Destour. Dès l’indépendance de la Tunisie en 56 il rejoint le gouvernement en conseillant Habib Bourguiba leader incontesté de la révolution tunisienne. Il sera ministre de la défense en 1969 et 1970 puis ambassadeur à Paris et en Allemagne. Il sera exclu du Parti Socialiste Destourien (PSD) car il soutient une réforme du système politique pour la démocratisation,contre certains abus d’Habib Bourguiba. Il adhérera donc en 1978 au Mouvement des Démocrates Socialistes et dirigera le magazine d’opposition « Démocratie ». Il retrouvera, après les réformes de démocratisation, une place au gouvernement en 1981 comme ministre des affaires étrangères. De 1989 à 1991 il présidera la chambre des députés. Son dernier mandat de député s’achève en 1994, année où Zine el Abidine Ben Ali est élu pour la deuxième fois à la présidence de la république.

Après la parenthèse 1994-2011 il reprendra une carrière politique en février 2011 comme premier ministre du gouvernement provisoire issu de la « révolution de jasmin » de janvier. En 2012 face à une situation politique dramatique, il crée le mouvement Nidaa Tounes, qui, il y a 2 mois a obtenu la majorité aux élections législatives en regroupant la gauche, des syndicalistes, des indépendants, et des membres de la société civile avec près de 38% des voix, face à Ennahdha de Rached Ghannouchi et ses 28% de voix. Au premier tour de la présidentielle de novembre, Béji Caîd Essebsi a obtenu près de 40% des voix face au président sortant Moncef Marzouki avec 33,5%.

Pour le 2ème tour de la présidentielle, Essebsi et ses partisans (notamment ceux de son comité de soutien en France) ont insisté sur le choix de société que les citoyens vont faire. Il s’agit pour eux de mettre fin aux 3 dernières années qui ont connu « les assassinats politiques de C Belaïd, M Brahmi, L Nagdh, les menaces de mort aux opposants, des actions violentes de groupes fascisants, la répression policière, le retour au tribalisme et au régionalisme », et qui laissent « un pays exsangue », disloqué, « un état qui a perdu son autorité ».

Nidaa Tounes veut lutter contre « toutes les formes de régression sur le plan sécuritaire, économique, culturel ». Il veut « désenclaver, décloisonner les régions isolées » ; il veut défendre le droit des femmes contesté, le code du statut personnel remis en question. Face à un « bloc à référence religieuse, populiste,voire fascisant ». Marzouki « a déçu les tunisiens, lui qui avait été avant son accession au pouvoir un défenseur des droits de l’homme ».

Essebsi a 88 ans et la jeunesse a du mal à voter pour lui, mais pour ses partisans « l’homme porteur de projets ne vieillit pas ». Essebsi a participé quelques années au régime Ben Ali, mais nous disent les mêmes partisans, il « a critiqué le parti unique et hégémonique des 10 dernières années de Ben Ali ». « La démocratie n’est pas uniquement des élections mais aussi des institutions », qu’il faut réformer (notamment la police). Contrer Ennahdha est indispensable sans pour autant l’éliminer, avec l’objectif de lutter contre l’obscurantisme, la charia, pour s’inscrire dans l’aire culturelle arabe avec les musulmans et un islam des lumières, les juifs, les athées.

Le programme économique qui ne veut pas être libéral, se veut réaliste, pour lutter contre la pauvreté, les inégalités « pour éviter que les tunisiens soient obligés de descendre à nouveau dans la rue ». 250 experts se sont penchés sur ce programme en tenant compte« des pourvoyeurs de fonds », pour redresser l’économie au plus bas.

Alors Béji Caïd Essebsi, « le fédérateur »,« l’homme d’état », sera-t-il dimanche le président de la 2ème république tunisienne ?

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 19 décembre 2014 11:13

    Sera élu le candidat désigné par les USA... !


    • fred.foyn Le p’tit Charles 19 décembre 2014 12:25

      TUNIS, 26 août (Reuters) - Les Etats-Unis vont fournir une aide militaire de 60 millions de dollars (45,5 millions d’euros) à la Tunisie pour la soutenir dans son combat contre les groupes islamistes armés, a déclaré mardi un responsable américain....

      Les USA sont implantés en Tunisie depuis 1956...apportant aide en tous genres à ce pays...d’ou droit de regard des USA sur la politique de la Tunisie...

    • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 19 décembre 2014 16:31

      Erreur mon p’tit, Justement, le pion des USA et des islamistes, i.e. Marzouki, sera dégommé. Placés par les Américains, ces « islamistes modérés » ont , comme le dit l’article, ruiné le pays, avili les femmes, insulté la démocratie (pour eux concept impie) etc.

      Bravo à l’auteur, vous décrivez bien la situation, tout en étant très gentil avec les terroristes, qui ont assassiné des dizaines de Tunisiens (militaires, policiers, civils).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès