Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ben Ali l’humaniste ?

Ben Ali l’humaniste ?

Zine el-Abidine Ben Ali, actuel Président de la République Tunisienne est souvent montré du doigt comme étant le « Furher » de l’Afrique du Nord. Atteintes aux Droits de l’Homme corruption ou autres accusations plus ou moins bien fondé par un conclave de journalistes de pacotilles : tels sont les mots utilisé en France pour décrire ce Chef d’Etat.

Retour sur un événement qui a complètement passé un aperçu en France, mais qui a été relayé par plusieurs journaux arabophones ou sinophones. Je parle de la régularisation massive d’immigrés illégaux chinois en Tunisie le 10 mars 2009.

Un groupe de migrants chinoise en provenance de Shanghai devait se rendre en Italie de façon illégale, mais le bateau ou ont amarré les clandestins n’allait pas au port de Gênes comme prévu, mais à celui de la Goulette en Tunisie.

Ces derniers ont voyagé entassé dans un conté nerre et plusieurs d’entre eux souffrait de deshydratatrion ou d’autres maux relatif à ce périple. Le gouvernement tunisien a donc décidé de régulariser ces hommes et femmes à la recherche d’une vie meilleure.

Entretien avec Heng Lee, étudiant chinois en maîtrise de biologie à l’Université Claude Bernard de Lyon, qui a reçu un appel d’un ami qui a bénéficié de cette régularisation massive.

Comment as-tu eu vent de cette nouvelle ?
 
J’avais lu dans un journal hongkongais que des clandestins chinois souhaitaient se rendre en Italie et qu’ils ont atterrit en Afrique. L’article parlait d’un président africain qui avait régularisé toutes les personnes par respect pour ces gens. J’ai eus plus de précisions en regardant la télévision chinoise. Mais, j’avoue que ce fait divers ne m’intéressait pas plus que ça.
 
Pourquoi n’a-t-on pas eu ouie de cette information en France ?
 
Je pense que la France a des règles migratoires de plus en plus strictes et ce n’était pas dans son intérêt d’ébruiter l’affaire.

Ce « fait divers » a indirectement eut une certaine répercussion sur ta vie quotidienne ?
 
Effectivement, j’ai reçu un appel sur mon téléphone portable le 12 mars 2009 d’un numéro que je ne connaissais pas du tout. Mon ancien camarade de classe en Chine Denwei, m’a appelé et m’a dit qu’il se trouvait en Tunisie. Etonné, je lui ai demandé ce qu’il faisait dans ce pays et celui-ci m’a expliqué qu’il avait voulu étudier en France et en Italie, mais que son visa d’étude lui avait été refusé. Il a alors choisit une filière clandestine qui l’a emmené à prendre le bateau illégalement pour se rendre en Europe. Il s’est rendu compte qu’il n’était pas arrivé au bon port. Le cargo l’avait emmené en Tunisie. Il m’a rassuré en me disant qu’il était en bonne santé et qu’il avait obtenu son visa de travail pour vivre dans ce pays. Il a donc choisis de rester en Afrique.
 
N’est-ce pas un choix surprenant ?
 
Plus ou moins, mais il a accepté de vivre dans ce pays car il n’a pas le barrage de la langue et surtout il a un emploi à la clef. Quand on est diplômé en médecine, c’est difficile de trouver un emploi en Chine. Les services hospitaliers tunisiens lui ont proposé un emploi et un logement. Donc, c’est logique qu’il accepte. Donc, je comprends ce choix.
 
Est-ce que tu dirais que ton ami fuit le régime politique chinois ?
 
Je ne crois pas, il cherchait plus une vie meilleure qu’autre chose. Mon ami n’est pas un politicien, mais plutôt quelqu’un qui cherche à réussir sa vie. Il fuyait plus le chômage qu’autre chose.   En Occident, on a prit comme habitude d’arborer son humanisme à tout va, et à mépriser les autres pays. A l’heure où Silvio Berlusconi cadenasse son pays ou que Nicolas Sarkozy chasses les immigrés tel du gibier. Le Président de la république de Tunisie Zine el-Abidine Ben Ali a montré que ce petit pays de 12 millions avait plus d’humanisme que n’importe quel pays d’Europe. Cet affreux Dictateur comme le souligne certains journalistes, a régularisé des femmes et des hommes qui ont bravé tous les dangers dans l’espoir d’une ville meilleure. L’Europe n’aurait elle pas perdu le monopole de l’humanité ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Cartman 27 juillet 2009 11:50

    Ayant vécu quelques mois en Tunisie, je peux affirmer que l’immigration légale en provenance de pays plus aux sud est courante dans ce pays.

    Cette information n’est donc pas franchement un évènement, et surtout cela ne fait pas de Ben Ali un démocrate humaniste. Je ne dis pas que les dirigeants européens sont des démocrates humanistes, mais objectivement et sans exagérer, la Tunisie peut raisonnablement être classée parmi les pires dictatures actuelles.


    • Ahlen Ahlen 27 juillet 2009 16:49

      @ Cartman

      Bien vu. Tous les immigrés en Tunisie peuvent être renvoyés méchamment hors des frontières du jour au lendemain, pour peu qu’un différent intervienne entre les gouvernements de Chine et de Tunisie. Des centaines de marocains, femmes, hommes, enfants, même mariés avec des tunisiens ont fait cette expérience amère, tous maghrébins qu’ils soient.

      Inutile de chercher loin, plus un « leader » perdure à la tête d’un Etat, plus c’est la preuve irréfutable de son despotisme. Dieu seul est éternel ! Ben Ali est de ceux qui se prennent pour Dieu.


      • Susanowoo Susanowoo 5 août 2009 02:21

        Il faut savoir si on préfère une Démocratie des Talibans ou un « despote benaliste » , perso mon choix est vite fait

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès